• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Martinez et Mailly doivent déjouer le piège tendu par Hollande et (...)

Martinez et Mailly doivent déjouer le piège tendu par Hollande et Valls

La seule stratégie possible pour éviter le pourrissement comme en 2010 c’est :

  • de concentrer les explications sur le caractère totalement inacceptable de l’inversion de la hiérarchie des normes ouvrant la porte au dumping social généralisé
  • d’organiser le soutien financier massif aux grévistes de quelques secteurs stratégiques susceptibles de paralyser l’économie
  • d’éviter de déclencher des grèves dans des secteurs qui, parce qu’elles exaspèreraient rapidement les citoyens, tomberaient dans le piège tendu par Hollande et Valls

Il est plus que probable que Hollande et Valls aient choisi la stratégie du pourrissement du conflit sur la loi travail. Tout en faisant des concessions aux cheminots, aux aiguilleurs du ciel etc ..., sur des revendications sans lien avec la loi travail. Ils auraient tort de s’en priver, s’il devait se confirmer que la CGT et FO sont incapables d’éviter ce piège du pourrissement, comme cela a été le cas en octobre 2010, quand Sarkozy a réussi à imposer sa réforme des retraites contre l’avis de 75 % des Français.

En 2010 à Marseille, quand les éboueurs sont partis en grève reconductible, 90 % des Marseillais les soutenaient. Deux semaines plus tard, devant les montagnes d’immondices, 90 % des Marseillais avaient basculé dans l’opposition aux grévistes. Il en ira de même en 2016 pour les Français, si la CGT et FO font les mêmes erreurs qu’en 2010. Depuis 10 jours les Français soutiennent majoritairement les grévistes, mais ça va très vite s’inverser et pas seulement à cause de la pluie et de l’Euro de football. Le fait que la multiplication des actions, des blocages et des manifestations soit due à l’autisme de Hollande, Valls, Gattaz et Berger ne changent rien à l’affaire. Il appartient aux dirigeants de la CGT et de FO de choisir la bonne stratégie pour déjouer le piège du pourrissement. En trouvant les solutions pour concilier 2 objectifs un peu contradictoires. D’une part, se préparer à poursuivre la grève, dans quelques secteurs stratégiques bien délimités (raffineries, ...), aussi longtemps que Hollande et Valls n’auront pas renoncé à l’inversion de la hiérarchie des normes. D’autre part, en évitant des grèves qui pénaliseraient inutilement les Français, par exemple la collecte des ordures ménagères (2). Les citoyens sont prêts à soutenir dans la durée la grève dans quelques secteurs, comme je l’explique dans « La grève par procuration est probablement la seule solution pour faire reculer un pouvoir anti démocratique ».

Allons à l’essentiel : malgré le degré élevé de la mobilisation depuis 4 mois, Mailly et maintenant Martinez ont compris que l’heure n’était plus à exiger le retrait du projet de loi. Par contre, il apparaît tout à fait possible d’exiger et d’obtenir le retrait de l’article 2. Les citoyens, les politiques et même les journalistes honnêtes ont maintenant compris que le plus grave danger c’est l’inversion de la hiérarchie des normes qui ouvrirait la voie au dumping social généralisé. Même la direction de la CFE-CGC vient de déclarer dans une interview aux Echos « Je ne vois pas ce que la loi travail apporte de positif pour l’emploi » et demande la renégociation du projet de loi. La direction de la CFDT est donc de plus en plus seule à tenter de justifier l’injustifiable. Ainsi, sur France Inter le 2 juin à 8 heures 20, Laurent Berger a été totalement incapable de contester la démonstration de Benoît Hamon du 30 mai, que Patrick Cohen lui a fait ré-écouter. Des spécialistes en droit du travail ont expliqué pourquoi l’inversion de la hiérarchie des normes constituerait un recul historique sans précédent. (1)

Résumons : ce projet de loi de 588 pages ( !), pour soi-disant « simplifier » le code du travail et dont la version initiale a été rédigée sans négociation avec les syndicats, est un pur scandale. Sans même parler du recours au 49-3. A elle seule, le droit donné à chaque entreprise de majorer les heures supplémentaires de seulement de 10 %, au lieu de 25 %,

  • conduirait à la généralisation de cette régression, puisque toutes les entreprises en concurrence seraient obligées de s’aligner sur ce moins disant
  • conduirait les employeurs à privilégier l’augmentation du temps de travail au détriment des embauches, donc de la création d’emplois
  • ce serait l’abolition définitive de ce qu’il reste des 35 heures

L’inversion de la hiérarchie des normes, c’est la porte ouverte à la généralisation du chantage à l’emploi et au dumping social généralisé sur les salaires et les conditions de travail, comme le répètent les nombreux députés du PS qui n’ont pas l’intention de voter un tel recul historique.

Si l’on veut éviter un nouvel échec retentissant des grèves comme en 2010, la seule solution c’est d’organiser immédiatement la solidarité financière avec les grévistes des secteurs stratégiques, avec l’appui de Solidaires, de la FSU, de l’UNEF et de toutes les associations progressistes (Attac, ...). Un appel national unitaire permettrait de recueillir plusieurs dizaines de millions d’euros (3). A condition d’avoir une organisation rigoureuse et transparente des collectes de soutien dans un maximum d’entreprises, de réunions, de lieux publics et via internet.

(1) Voir la vidéo de 1 minute 30 de Gérard Filoche

Lire l’analyse très documentée de Sophie Béroud « Imposture de la démocratie d’entreprise »

(2) Il semble que des grèves de la collecte des ordures ménagères se préparent à Toulouse, Paris et ailleurs

(3) Les 2/3 des 48 millions de Français de plus de 20 ans sont opposés à la loi travail, soit 32 millions. Si seulement 10 % d’entre eux versaient en moyenne 10 euros (certains sont prêts à verser beaucoup plus), cela ferait un fond de soutien aux grévistes de 32 millions d’euros. C’est juste un calcul d’ordre de grandeur pour montrer que c’est tout à fait réaliste, avec de l’imagination et l’aide d’internet. Et 30 millions d’euros ça permet de compenser intégralement la perte de salaire pendant 2 semaines pour 30 000 grévistes, ou pendant 4 semaines pour 15 000 grévistes. Très largement suffisant pour bloquer bien plus que les raffineries (pas besoin de 100 % de salariés en grève pour empêcher la production).

Il est incompréhensible et démoralisant de constater qu’aucune collecte de soutien aux grévistes ne soit organisée à la fin des défilés. Faudra-t-il lancer une pétition pour exiger de Martinez et Mailly qu’ils soutiennent véritablement les grévistes dans les secteurs stratégiques, par des actes et pas seulement par des paroles ? A chacun de nous de les interpeller par tous les moyens à notre disposition.


Moyenne des avis sur cet article :  4.56/5   (25 votes)




Réagissez à l'article

164 réactions à cet article    


  • colere48 colere48 2 juin 2016 16:18
    Et il y a l’autre gauche....


    Jean-Luc Mélenchon , invité de RTL le jeudi 2 juin 2016
    il faut une belle conviction pour se rendre dans ce repaire des Lenglet, Mazerolles et Calvi !

    Mazerolles .... quel crétin ! ou pire intellectuellement malhonnête !!!



    • Fergus Fergus 2 juin 2016 16:38

      Bonjour, colere48

      Mazerolles a fait ce matin son boulot de chien de garde, sans en ajouter pour une fois.

      Quant à Mélenchon, il a été excellent parce qu’il a fait de la pédagogie politique sans se laisser enfermer dans la moindre polémique comme il en avait la mauvaise habitude dans le passé. Puisse-t-il continuer dans cette voie durant les prochains mois !


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 2 juin 2016 21:47

      @colere48
      Toujours les mêmes mensonges !
      Tout est de la faute de la Constitution, alors qu’elle a été X fois modifiée pour la rendre compatible avec les Traités européens.


      Et pas un mot sur les responsabilités de l’ UE et de l’euro dans la Loi travail .
      Mélenchon, c’est le Tsipras français.

    • Henrique Diaz Henrique Diaz 3 juin 2016 01:19

      @Fifi Brind_acier
      Vous dites « Mélenchon, c’est le Tsipras français »
      1. Ignoreriez vous ce qu’a encore redit Mélenchon à Mazerolles hier : le plan A, c’est les allemands acceptent de revenir sur les traités pour constituer une véritable solidarité européenne et notamment le statut de la Banque centrale ou bien le plan B, c’est « on récupère notre souveraineté » ?
      2. Qu’est-ce qui vous permet donc d’affirmer que Mélenchon serait le Tsipras français ?
      3. Qu’est-ce qui peut nous garantir qu’Asselineau serait lui aussi le Tsipras français ?
      4. Y a-t-il un sens, pour qui veut comme vous rendre la république à son peuple, à chercher à casser systématiquement le seul candidat qui puisse exister d’ici aux élections de 2017 et qui parle d’une sortie des traités européens ultralibéraux ?


    • Legestr glaz Ar zen 3 juin 2016 07:08

      @Henrique Diaz

      Parce que l’Union Européenne a été faite par les puissances de l’argent et non par les peuples. Sur du très long terme, la volonté des puissances de l’argent c’était d’asservir les peuples et leur ôter toute capacité de résistance. Les articles des traités ont été conçus de manière à privilégier en permanence l’intérêt particulier des puissants de ce monde et non celui des peuples.

      Vous êtes bien naïf Henrique Diaz de penser qu’il est possible de revenir sur les traités. Ce ne sont pas les Allemands qui décident. Il existe l’article 48 du TUE. Les Allemands, au moment de la fondation de la zone euro ont imposé leur vision de celle ci. La zone euro a été construite aux conditions allemandes. Faute de quoi les Allemands n’auraient pas adhéré à ce projet. Le BCE est calquée sur la Bundesbank.

      Parce que, voyez vous, vous parlez de « revenir sur les traités ». Mais je vous dirais que vous n’êtes pas clair du tout. Mélenchon pas davantage. Pourquoi ? Les traités se sont plus de 500 articles. Alors Henrique Diaz de quels articles parlent Mélenchon ? A ce stade de son discours est-ce qu’il a « identifié » les articles et les dispositions sur lesquels il souhaiterait revenir ? Posez vous la question de le savoir ? Toute réflexion commence par ce point de détail mais ce n’en est pas un, c’est le point central ! Il faut arrêter de parler d’une manière globale. Quelles dispositions des traités Mélenchon souhaite t-il revoir ? Et ensuite, Henrique Diaz, une fois « identifiées » les dispositions posant problème, il faut en rédiger d’autres qui vont « convenir » à Mélenchon mais qui s’appliqueront à l’ensemble des 28 pays de l’UE. Vous postulez donc que tous les chefs d’Etats et de gouvernements de l’UE seront d’accord pour appliquer des dispositions à la sauce Mélenchon, pour faire une Union Européenne façon Mélenchon. C’est ça que vous êtes en train de penser ?

      Les traités européens ont été voulus comme ils sont pour asservir les peuples, pour donner le pouvoir à une oligarchie, à des groupes industriels puissants, à la finance internationale. Les dispositions des traités les favorisent toujours et tout le temps. Rien d’étonnant puisqu’ils sont à l’origine de ceux-ci. Refusez d’accepter ce fait s’est se tromper sur toute la ligne. Ce que vous faîtes. L’avenir des peuples est hors de l’UE. Il n’y a rien à négocier. Les puissances de l’argent ne l’entendent pas ainsi. Faire tomber 28 gouvernements en modifiant les traités est de l’ordre de l’utopie. Il y a déjà assez à faire sur notre territoire par accéder à un changement majeur pour n’en pas s’en prendre à l’UE dans son intégralité.

      Je vous pris de remarquer qu’après 19 lois constitutionnelles de 1992 à 2008, la France a confié des pans entiers de sa souveraineté à l’UE. Ouvrez les yeux : les grandes décisions, les orientations économiques pour la France ne sont plus prises en France. Vous ne l’avez donc pas remarqué ? Notre constitution a été vidée de sa substance.

      C’est par conséquent c’est sortir de l’UE ou rien. L’UE c’est l’univers des puissances de l’argent, c’est leur jouet, modélé selon leur souhait. L’Allemagne n’est rien dans ce système, contrairement à ce que Mélenchon déclare en permanence. Il trompe son monde. Vous connaissez l’alliance germano-américaine pour le XXIÈME siècle ? Vous ferez bien de lire cet accord qui vous ouvrira les yeux. Ayez le courage d’en prendre connaissance vous comprendrez des tas de choses, vous ferez des mises en perspective.

      Asselineau et l’UPR veulent sortir de l’UE et de l’OTAN, de cette machine à asservir les peuples. Asselineau annonce la couleur. Vous devriez lire le programme de l’UPR et vous verriez, vraiment, si ce programme, est anti-social, libéral et anti-peuple. Lisez le et vous serez très surpris. Après vous pourrez critiquer en connaissance de cause. Vous ne prenez strictement aucun risque.

      http://www.upr.fr/actualite/france-europe/couple-franco-allemand-alliance-germano-americaine-1-ans-le-27-fevrier-2014


    • devphil30 devphil30 3 juin 2016 07:49

      @Fifi Brind_acier


      Peut être ou peut être pas ...

      Donc pour en être sûr le mieux est de le faire gagner en 2017 et nous verrons bien sinon quelle alternative ? 

      Philippe

    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 3 juin 2016 07:57

      @Henrique Diaz
      Mélenchon sait parfaitement que Merkel est la gardienne du Temple, au service des USA. Ou alors, il est mal informé ? Il ignore que le couple franco allemand, c’est du pipeau ? « Alliance germano- américaine pour le 21 e siècle ». Le voilà, le couple fondateur de l’ UE.


      Mélenchon fait croire qu’en tapant sur le bureau de Merkel, il obtiendra une autre Europe. Hollande est déjà allé voir Merkel. Aux élections européennes, il avait promis « de réorienter l’ Europe ». Merkel a répondu : nada, wallou, rien du tout !

      Merkel est aussi opposée à la mutualisation des dettes. « Pas d’euro bonds tant que je vivrai ! » Si Merkel voulait changer quelque chose dans les Traités, cela se saurait depuis longtemps. Et en supposant que Merkel change d’avis, cela n’est pas suffisant.

      Les Traités européens relèvent du Droit International. Chaque Etat a signé avec chacun des 27 autres pays, Pour y changer une virgule, il faut l’accord unanime des 27 autres, pas seulement de Merkel.

      Or, les divisions entre les pays européens ne font que s’accentuer, ils n’ont jamais été aussi divisés. Vous pouvez toujours rêver que les 27 pays soient d’accord pour remettre à plat les Traités depuis le Traité de Rome....

      Dans son programme, Mélenchon lie donc la souveraineté au bon vouloir des autres pays de l’ UE. Pourquoi ? Alors qu’il existe un moyen légal de retrouver la souveraineté, l’article 50.


      S’il sait tout cela, pourquoi ne pas le dire ?
      Pourquoi faire rêver les gens sur « Une Autre Europe », qui n’existera jamais ?
      Qu’il décide donc la sortie de l’ UE dès maintenant, et les choses seront claires.
      Dans ce cas, je soutiendrai Mélenchon.

    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 3 juin 2016 08:03

      @devphil30
      Mélenchon, Tsipras, Podémos, c’est la même boutique, celle des réformistes européens, « le Parti de la Gauche européenne », dirigée par Pierre Laurent.


      Tsipras avait fait lui aussi des promesses de « renverser la table », de « changer les Traités », toussa, toussa....on voit le résultat !
      Voici ce qu’en pense Galbraith, l’économiste keynésien qui a conseillé au début Tsipras.
      Il dit la même chose que l’ UPR sur Syriza.

    • 59jeannot 3 juin 2016 08:25

      @Ar zen
      quand nos aïeux ont coupé la tête à Louis XVI ils n’ont pas demandé l’avis des autres pays, malgré la coalition de toutes les têtes couronnées


    • devphil30 devphil30 3 juin 2016 08:56

      @Fifi Brind_acier


      Encore vous brind d’acier ...

      Avez vous une autre idée ou alternative à Melenchon ? 

      Philippe

    • Legestr glaz Ar zen 3 juin 2016 09:02

      @devphil30

      Mettez donc le discours de Mélenchon à l’épreuve de la « réalité ». Vous voulez bien ?

      Son grand discours est de dire qu’il va « renégocier » avec l’Allemagne. Il met systématiquement en avant le couple franco-allemande, le mythique couple franco-allemand.

      En 2004 l’Allemagne a signé avec les USA un accord bi-latéral, « l’alliance germano-américaine pour le XXIÈME siècle ». Lisez cet accord, même disponible sur le site de la Maison Blanche. Il y a d’ailleurs une internaute qui en a fait un sujet sur AV il y a moins de deux mois.

      Mélenchon prétend donc faire céder l’Allemagne pour « renégocier » les traités européens (il ne dit jamais quelles dispositions parmi les plus de 500 articles des traités, cela reste très très flou). En conséquence, j’écris bien en conséquence, il lui faudra faire accepter à l’Allemagne de dénoncer l’accord bilatéral germano-américain pour le XXIÈME siècle. Voilà ce que cela veut dire !

      Il faut arrêter de nous faire prendre des vessies pour des lanternes. Confronté à la réalité du terrain, des faits et des accords en vigueur, le discours de Mélenchon apparaît comme une escroquerie majeure. Il aurait meilleur temps de dire que la structure de l’UE est incompatible avec une politique de partage des richesses et de défense de l’intérêt général des peuples.

      Devphil30 je vous invite donc à lire cet accord germano-américain et à revenir nous dire ce que vous en pensez et comment Mélenchon s’y prendra pour « obliger » l’Allemagne à dénoncer cet accord. Il ne faut quand même pas prendre toutes les Françaises et tous les Français pour des perdreaux de l’année.


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 3 juin 2016 09:10

      @devphil30
      L’alternative aux Partis euro-atlantistes, c’est l’UPR.


    • Fergus Fergus 3 juin 2016 09:16

      Bonjour, Henrique Diaz

      Entièrement d’accord avec votre commentaire de 01:19. J’ajoute à ce que vous avez écrit que le poids de la France n’a évidemment rien de comparable avec celui de la Grèce, et la seule perspective d’une sortie de notre pays de l’UE devrait suffire à amener les Allemands à une vision européenne plus respectueuse des attentes des peuples.


    • Legestr glaz Ar zen 3 juin 2016 09:27

      @Fergus

      Bonjour Fergus

      J’ai fait une réponse à Henrique Diaz.

      Fergus, je vous propose de faire des mises en perspectives. Quelle est la portée de l’accord bilatéral germano-américain aujourd’hui ? Si Mélenchon veut négocier avec l’Allemange il devra, « nécessairement », amener l’Allemagne à dénoncer cet accord. D’accord ou pas d’accord ?

      Le connaissiez vous cet accord ?

      http://www.upr.fr/actualite/france-europe/couple-franco-allemand-alliance-germano-americaine-1-ans-le-27-fevrier-2014


    • Fergus Fergus 3 juin 2016 10:06

      Bonjour, Ar zen

      Vous n’êtes décidément pas cohérents à l’UPR : vous assenez sans cesse que les décisions de l’UE s’imposent à tous les états membres, et vous venez nous sortir là cet accord germano-américain comme ayant de facto une portée supérieure à une renégociation du fonctionnement de l’UE qui interviendrait en cas de menace imminente de défection de la France. Soyons sérieux !


    • Armelle Armelle 3 juin 2016 10:35

      @Henrique Diaz

      Asselineau ?!?!!! C’est QUI ?


    • Yanleroc Yanleroc 3 juin 2016 11:40

      @Fergus
      Que le pacte germano-américain soit en amont ou pas, les néo-cons ne lâcheront pas le morceau (ils auront toutes sortes de traités et de pressions, prêts à servir).


      Asselineau a misé sur un bon cheval avec la sortie de l’Europe, mon avis est que Mélenchon réalise qu’il lui faut miser dessus, lui aussi, tout comme Le Pen si elle veut vraiment être nationaliste. Difficile quand on est pas souverainiste. 
      Jean Luc et Marine vont bouffer l’herbe sous les pieds de l’ UPR, Chouard est d’accord (!)
      ça dépendra de là où le vent souffle, si le pople (il est con le peuple..c’est qui le peuple, les votants du 2ème tour ?) préfère sortir de l’Europe avant tout.

      D’ ailleurs puisqu’il n’est pas possible de changer l’Europe de l’intérieur, 
      je me demande pourquoi, on se pose encore la question ??

    • Ar zen (k) (---.---.176.179) 3 juin 2016 11:40

      @59jeannot

      Parce que vous croyez que la révolution française était une révolution populaire ? Si le roi a eu la tête tranchée c’est tout simplement parce que les bourgeois qui voulaient partager le pouvoir avec l’aristocratie ont téléguidé le peuple vers cette action. Écoutez Henri Guillemin et vous aurez une meilleure idée de la révolution française.

      Vous êtes bien naïf avec votre « autorisation ». A quoi cela sert-il de rester dans l’ue faite pour asservir les peuples ? En avez vous une petite idée ? Cette affaire de désobéir aux traités est un leurre !


    • Yanleroc Yanleroc 3 juin 2016 11:55

      Ils vont tous vouloir sortir de l’Europe bientôt. On va y arriver !

       Derrière qui ?
      Vive le Grand Parti Anti-Européen,(GPAE, lui même à l’intérieur de l’ UMP-Union mondiale des peuples, 
      elle même à l’intérieur du NOM-Nouvel Ordre Mondial, en opposition au NWO-New World Order imposé par la politique Impérialiste.) 
      constitué essentiellement à l’origine, d’abstentionnistes et de « compotistes », puis d’ Antieuropéistes (et oui J.Luc, le Franc-maçon pas encore affranchi !)

    • Croa Croa 3 juin 2016 12:00

      À colere48 « quel crétin »
      C’est vrai mais au moins a-t-il laissé parler son invité. smiley


    • Yanleroc Yanleroc 3 juin 2016 12:01

      Le truc, c’est qu’ ils vont perdre leur gamelle !

      Forcément ça ralenti les prises de décision.
      ..il faut aussi que les éboueurs( qui ne pourront faire gréve), se cotisent pour leur offrir une retraite convenable. C’ est faisable.

    • Croa Croa 3 juin 2016 12:08

      À Henrique Diaz
      « 2. Qu’est-ce qui vous permet donc d’affirmer que Mélenchon serait le Tsipras français ? »
      Il n’y a pas que Monsieur Asselineau qui dit ça. Monsieur Nikonoff dit la même chose.


    • Norbert 3 juin 2016 13:00

      @Fifi Brind_acier

      @Fifi Brind_acier

      Oui Mélenchon est un Tsipras français.
      Oui les traités de l’UE sont archi anti-travailleurs et il fallait dire non d’un point de vue de classe.

      Mais l’UE n’est qu’une tentative des classes dirigeantes européennes de s’associer malgré leurs rivalités pour résister aux deux autres blocs . Fondamentalement un capitalisme sans UE aurait autant besoin de s’exercer à notre détriment.

      Le capitalisme voit les choses du point de vue du capital et le capital demande un rendement ( ce qui de notre point de vue de devrait représenter un coût). La seule origine du profit est le travail salarié. Une usine complètement robotisée produit du profit (et même un sur-profit) parce que le capital variable moyen de toute la branche n’est pas nul. Aussi la plus-value est-elle engrangée par l’ensemble des capitalistes à l’ensemble des travailleurs. Cette subtilité est le fondement même de l’intérêt de classe. C’est à ce point de vue de classe que vous devriez revenir même si aucun parti le représentant réellement ne semble encore émerger clairement.


    • devphil30 devphil30 3 juin 2016 13:33

      @Fifi Brind_acier


      Ah non pas eux , pas l’UPR 

    • Legestr glaz Ar zen 3 juin 2016 14:12

      @Fergus

      Justement Fergus, soyons sérieux. Vous n’avez pas suivi (j’espère que ce n’est pas un manque de compréhension) que cette réponse sur le traité bil-latéral germano-américain concerne le projet de Mélenchon de « renégocier » les traités avec l’Allemagne. Est-ce que vous comprenez que Mélenchon, s’il veut parvenir à renégocier une disposition d’un traité, il lui faudra faire en sorte que l’Allemagne dénoncé le traité avec les USA ? Est-ce que vous le comprenez ? Cela veut dire que l’Allemagne n’a strictement rien à faire de la France. Le projet de l’UE est ficellé et l’accord germano-USA, en date de 2004, lie les destins de l’Allemagne et des USA. Le couple franco-allemande est une légende !

      Je résume donc ce qui a été dit. L’idée de Mélenchon c’est de « renégocier » les traités avec un seul partenaire l’Allemagne parce qu’il pense que c’est l’Allemagne qui tire les ficelles de l’UE. Je suis d’accord avec vous lorsque vous soulignez que les traités s’appliquent à tout le monde. Vous devriez le dire à Mélenchon, si vous avez son oreille. Avez vous compris le subterfuge, au delà de votre élan, peu fréquent je dois dire, d’indignation.

      Merci


    • gimo 3 juin 2016 15:39

      @Fifi Brind_acier

       a mon avis
       il y a plus a gagneque que de perdre de sortir de europe et de sa money coin fool une money ilegale
      suevaluée fausse 
       par les mafieux ce qui est legale ou non ’cest le degres d’acceptation de la soumission des peuples
      tout est ILEGALE car non equitable une servitude
       
      A pres la folies du vol et pillage des elus Greque     Syriza prit par les cou....... par sa dette du piege DES MAFIEUX FED +FMI BCE euro europe ET et politique  le piege est referme sur lui
       ou il sort ou il est esclave de ce systheme et pour ceux qui resteront aussi
       SORTIR VITE de ce nid de vipere et peu a peu passer des accords avec 
      des pays sans est prisonnier

       comme suisse et autres 
           Le plus fort n’est jamais assez fort pour être toujours le maître, s’il ne transforme sa force en droit et l’obéissance en devoir.


    • zozoter 3 juin 2016 18:10

      @Fergus
      Chu pas de l’UPR, mais Mélenchon, c’est le Tsipras français.

      En temps que trotskyste que cela vous défrise, je veux bien le comprendre mais c’est un européisme patenté. Vous aussi d’ailleurs. Au fait, vous êtes toujours partisan de l’€ ?
      Combien de morts en Europe grâce à cette monnaie ? 

    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 3 juin 2016 20:00

      @Fergus
      Le PIB du Royaume Uni est supérieur au PIB de la France. Cameron a essayé de faire aussi du chantage, pourtant il n’a obtenu aucun changement dans les Traités.


      L’accord qu’il a obtenu est hors Traités européens, et par une entourloupe qui peut être remise en question sur le plan juridique.
       « Une pirouette juridique pour éviter le Brexit ».

      C’est bien la preuve que le poids d’un pays ne change pas les Traités, pas plus que les élections, comme a expliqué Jean-Claude Junker. 

    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 3 juin 2016 20:25

      @Norbert
      J’entends bien vos arguments. Oui le capitalisme voit les choses de son point de vue. Sauf que l’ UE a « désarmé » les Gouvernements, ouvert la porte du poulailler aux renards, en transférant leurs compétences régaliennes à des Instances non élues, qui se fichent de l’avis des peuples comme de leur première chemise.


      Quelles sont les compétences régaliennes qui permettent à un gouvernement de défendre l’intérêt général ?
      - frapper sa propre monnaie et gérer le taux de change externe.
      Terminé avec l’euro.

      - dévaluer sa monnaie, pour l’adapter à la compétitivité de son économie.
      Impossible avec l’ euro, d’où la dévaluation interne, c’est la Loi travail.

      - écrire ses propres lois. Or, 80% des lois viennent de l’ UE.

      - contrôler les mouvements de capitaux.
      Interdit par les articles 32 & 63, d’où les délocalisations et les achats d’entreprises par les fonds de pension. Exemple : Florange.

      - emprunter à sa Banque Centrale à taux 0%. Interdit par l’article 123 du TFUE.

      - décider de la guerre et de la paix.
      Terminé, c’est l’ OTAN qui décide de la politique extérieure et de la guerre.

      - rendre la Justice. Le Droit communautaire est supérieur aux Droits des Etats.

      - élaborer un programme de politique intérieure nationale. Interdit.

      Que reste-t-il comme pouvoirs à un gouvernement ? Pas grand chose, sinon obéir aux décisions européennes. C’est ce que font tous les Gouvernements européens.


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 5 juin 2016 07:46

      @59jeannot
      Nos aïeux ont coupé la tête à Louis XVI justement parce qu’il magouillait avec les armées étrangères coalisées, pour Haute trahison. Un peu comme maintenant, où la politique économique ne se décide plus en France, mais à l’étranger, par des gens élus par personne...


    • @colere48

      il faut savoir finir une grève....sur une victoire

      on le peut meme le zouave du pont de l’alma est contre les BOBOS SOCIALOS GENRE MACRON FABIUS DSK

      CULBUTO AURAIT DU RESTER SECRETAIRE perpètuel DU PS : PARTI DES SOTS !!!!!!!

      SUR LE PLAN INTERIEUR IL NE VAUT RIEN  !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!ses ministres sont des MOLLES ET DES MOUS DU VRAI CARAMEL


    • André Martin 2 juin 2016 16:46

      Si vous pensez qu’il serait utile que cette contribution arrive rapidement aux oreilles des conseillers de Martinez et Mailly, la meilleure solution est de « Partager » ou de publier le lien de cette contribution sur un maximum de blogs et de comptes FB, notamment ceux des dirigeants syndicaux, des journalistes, de tous les élus du PS, etc ...


      • André Martin 2 juin 2016 16:57

        Voir les 588 pages ( !) du projet de loi ... il n’y a même pas un sommaire pour s’y retrouver ! C’est probablement volontaire ... et on lit à la page 43 : « Art. L. 3121-32. – I. – Une  convention ou un  accord collectif d’entreprise ou d’établissement, ou, à défaut, une convention ou un accord de branche : « 1° Prévoit le ou  les taux de  majoration des heures  supplémentaires accomplies  au-delà de la  durée légale ou  de la durée  considérée comme équivalente. Ce taux ne peut être inférieur à 10 % ... »

        Ces seules 4 lignes ouvrent la voie au dumping social, baisser les salaires, donc préserver les dividendes des actionnaires, les salaires des Carlos Ghosn, les costards de Macron, ... Soyons imaginatifs pour faire disparaître du projet de loi ces 4 lignes et quelques autres.


        • alinea alinea 2 juin 2016 20:18

          @André Martin
          ce que je ne comprends pas, c’est, d’après ce que j’ai lu, que cette « manière de faire », même pire puisqu’il s’agit du salaire de base, se pratique déjà pour les travailleurs immigrés d’Europe de l’Est, dans des entreprises américaines, en France.
          La pression immigrationniste ne concerne sûrement pas tout le monde, mais elle existe bel et bien !



        • devphil30 devphil30 3 juin 2016 07:53

          @Fifi Brind_acier


          Décidément vous ne comprenez pas grand chose , la CGT ne pourra pas obtenir le retrait du texte.

          En demandant le retrait elle demande le maximum qui sera refusé par le gouvernement question de posture politique donc ensuite la négociation commence chacun fait un pas vers l’autre et cela permet d’arrondir les angles.

          Nous ne sommes pas dans le cas d’un CPE qui ne pouvait pas passer car trop discriminatoire pour les jeunes.

          Cette loi travail contient plusieurs articles différents qu’il faut renégocier pour les plus pénalisants pour les salariés.

          Philippe

        • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 3 juin 2016 08:07

          @devphil30
          Je comprends que vous êtes faits niquer. Comme les Grecs, qui ont fait plus de 20 000 manifestations, et qui sont ruinés.


          Quand comprendrez-vous que le meilleur moyen de protéger les acquis, c’est de sortir de cette marmite infernale qu’est l’ Union européenne ??

        • devphil30 devphil30 3 juin 2016 08:55

          @Fifi Brind_acier


          J’évoquais votre commentaire sur le retrait de la loi et non le retrait de la France de l’Europe.

          Le retrait de la France est un autre débat sur lequel je suis totalement d’accord pour un retrait de notre pays de ce carcan européen.

          Pas besoin d’être aux ordres des USA dans une sorte d’état européen qui serait le 51 état des USA.

          Sans rancune 

          Philippe

        • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 3 juin 2016 09:14

          @devphil30
          J’avais compris, mais les deux sont liés.
          Lisez ce tract de la CGT, ou n’importe quel autre tract syndical français...
          Les responsabilités de l’euro et de l’ UE, ne sont sont jamais expliquées.


        • Croa Croa 3 juin 2016 12:14

          À devphil30 « la CGT ne pourra pas obtenir le retrait du texte. »
          T’es prophète ou t’as demandé à Madame Soleil ?
          *
          À moins que ce ne soit Dieu lui même qui te l’a dit ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès