• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Massacre de Srebrenica : hommage aux victimes et vérité des (...)

Massacre de Srebrenica : hommage aux victimes et vérité des faits

Ce 11 juillet 2015 marque la commémoration du vingtième anniversaire du massacre de Srebrenica : plus de 8.000 Musulmans de Bosnie, hommes et adolescents confondus, y furent trucidés sans pitié, sous le regard atterré mais impuissant de 400 « casques bleus » néerlandais, entre les 8 et 11 juillet 1995, par les forces militaires serbes, alors commandées par le tristement célèbre général Ratko Mladic, militaire ayant jadis appartenu à l'armée yougoslave, avant le démembrement de ce pays, elle-même (https://fr.wikipedia.org/wiki/Massacre_de_Srebrenica).

Cet abominable carnage, attesté par d'indéniables preuves matérielles, dont plusieurs charniers emplis de cadavres ensanglantés, est la pire des atrocités - on le sait désormais - que l'Europe ait connu depuis la Seconde Guerre mondiale : un acte d'une effarante barbarie, inconcevable pour toute raison humaine comme pour toute civilisation digne de ce nom, qui restera gravé telle une tache indélébile sur l'histoire séculaire des Serbes.

Aussi est-ce un hommage empli de compassion, doublé d'un imprescriptible devoir de mémoire, que le monde libre et démocratique tient à adresser ces jours-ci, à juste titre, aux victimes, ainsi qu'aux membres encore vivants de leur familles endeuillées, de cette tuerie sans nom.

 

SREBRENICA : MASSACRE OU GENOCIDE ?

Mais, tout ceci étant dit et admis, reste cependant, tant sur le plan juridique que linguistique, sinon éthique et même philosophique, une énorme question, que l'Organisation des Nations-Unies (l'ONU) elle-même n'arrive pas à trancher de manière définitive, contrairement au Tribunal Pénal International pour l'ex-Yougoslavie (le fameux TPIY), ainsi que l'a donné à voir, pas plus tard que ce 9 juillet 2015, le veto de la Russie sur la qualification, pour ce massacre, de « génocide ».

Davantage : il n'est pas jusqu'à Rony Broman, ancien président d'une ONG aussi réputée que Médecins sans Frontières, et que l'on ne peut donc guère soupçonner d'une quelconque sympathie envers le régime serbe de ces sombres années-là, qui ne se soit refusé à utiliser objectivement, pour ces mêmes faits, aussi horribles soient-ils, le terme de « génocide » (http://histoiredememoire.over-blog.com/article-la-memoire-d-un-autre-genocide-srebrenica-53790989.html), bien qu'il reconnaisse certes là, comme tout le monde, y compris les actuelles autorités de Belgrade (le président de Serbie, Tomislav Nikolic, et son Premier Ministre, Alexandar Vucic), un indiscutable « crime de guerre » et même, pis encore, un effroyable « crime contre l'humanité » !

Explication : le terme de « génocide » signifierait qu'il y aurait eu une volonté expresse et délibérée, de la part des forces militaires et paramilitaires serbes, d'exterminer, d'éradiquer totalement, la population bosno-musulmane de Srebrenica ; or, seuls les hommes en âge de se battre y ont été alors tués ; les femmes, les enfants, les malades et les vieillards y ont été, quant à eux, épargnés et ont pu quitter ainsi, sains et saufs, la région.

Entendons-nous : semblable mise au point, frappée au coin de la rigueur analytique, n'excuse certes en rien - la nuance, aussi bien conceptuelle que factuelle, est de taille - les Serbes, ni ne justifie ou ne minimise en rien, au niveau de leur réelle culpabilité, leurs impardonnables crimes ; prétendre le contraire serait faire preuve, en plus d'une patente mauvaise foi, du plus abject des révisionnismes, sinon des négationnismes , historiques !

 

CRIMES SERBES ET CRIMES BOSNIAQUES

Mais il existe encore un autre point à clarifier en cet épineux et douloureux dossier : c'est celui, concernant toutes les parties en cause (Serbes, Croates et Musulmans) lors de ce terrifiant conflit qui ravagea l'ex-Yougoslavie, des criminels de guerre.

Car une adéquate, précise et juste résolution de l'ONU devrait également condamner, là aussi pour « crimes de guerre » et « crimes contre l'humanité », les atrocités commises également par les forces militaires et paramilitaires bosno-musulmanes, alors sous la férule de Naser Oric, à peine moins monstrueux que le féroce Ratko Mladic. C'est, du reste, le général Philippe Morillon en personne, alors commandant en chef des troupes de la FORPRONU sur place, qui l'atteste en un implacable « j'accuse », hélas trop peu entendu par le conformisme médiatique tout autant que l'antiserbisme ambiant : « Dans la nuit du Noël orthodoxe, nuit sacrée de janvier 1993, Naser Orić a mené des raids sur des villages serbes... Il y a eu des têtes coupées, des massacres abominables commis par les forces de Naser Orić dans tous les villages avoisinants », avait en effet eu le courage de déclarer, sans tabou ni langue de bois, ce haut-gradé français.

Ces villages serbes dont Morillon parle ici, je les ai moi-même parcouru en voiture, ainsi que je le relate dans mon livre intitulé « Requiem pour l'Europe - Zagreb, Belgrade, Sarajevo  » (Éditions L'Âge d'Homme), au printemps 1993, le 21 mai très exactement. Ils ont pour tragique nom, répartis entre les petites villes de Zvornik et Bratunac, situées à proximité du fleuve Drina (frontière naturelle entre la Bosnie et la Serbie, que chanta naguère le grand écrivain serbe, prix Nobel de littérature, Ivo Andric) : Tekija, Milici, Staklar, Kravica, Nova Kasaba, Konjevic Polje, Jezestica, Silijkovici, Kajici, Ranca, Repovac et Cerska.

Oui, Philippe Morillon - je l'affirme ici haut et fort pour en avoir été l'un des rares témoins oculaires, fût-ce indirectement - a raison : Naser Oric et ses sanguinaires hommes, s'y sont rendus là coupables, eux aussi, des pires exactions à l'encontre des populations civiles serbes, innocentes : meurtres en tous genres, tortures, décapitations, pendaisons, viols de femmes, villages incendiés, hameaux rasés au sol, maisons pillées, églises dynamitées, cimetières saccagés, terre brûlée, épuration ethnique. Bref : plus une âme qui vive en cette région alors désolée ; un pan d'enfer sur terre ; hallucinant !

Mais le pire, en cette déplorable histoire, c'est que, chose aussi inacceptable qu'indigne de la part du TPIY, instance juridique censée pourtant être aussi neutre qu'impartiale, ce même Naser Oric a été acquitté, quant à lui, pour ces non moins abominables crimes ! 

 

UNE FANATIQUE « DECLARATION ISLAMIQUE »

Pis : Alija Izetbegovic, alors président des Musulmans de Bosnie et auteur d'une très fondamentaliste « Déclaration Islamique », publiée à Istanbul en 1970, n'a jamais été inquiété par ce même TPIY. Au contraire : il est mort de sa belle mort, en héros et même martyr, à Sarajevo !

Devrais-je donc pourtant rappeler ici ce que ce même Izetbegovic écrivait en cette funeste « Déclaration Islamique  » ? Elle y stipule textuellement, niant là de manière flagrante les valeurs mêmes de nos sociétés laïques, qu’ « il n’y a pas de paix ni de coexistence entre la religion islamique et les institutions sociales et politiques non islamiques ». Et encore, ces mots terribles, dans la droite ligne de l’intégrisme religieux le plus dangereux pour la sauvegarde de nos démocraties, sinon du sens de la fraternité entre les peuples : « Avant le droit de gouverner lui-même et son monde, l’islam exclut clairement le droit et la possibilité de la mise en œuvre d’une idéologie étrangère sur son territoire. Il n’y a donc pas de principe de gouvernement laïc, et l’État doit être l’expression et le soutien de concepts moraux de la religion. ». Édifiante, cette étrange et contradictoire conception, aux dires du président bosniaque, de la tolérance, où tout humanisme se voit, a priori, exclu !

 

JUSTICE ET VERITE

C'est tout cela, précisément, qui n'est pas juste, ni équitable ni équilibré, contraire à la vérité même des faits, ainsi que vient de le regretter la Russie en imposant son veto lors de cette résolution que l'ONU a tenté de faire voter, ce 9 juillet 2015, pour qualifier ce massacre de Sarajevo de « génocide » ! 

Les guerres de l'ex-Yougoslavie ont été particulièrement ignobles, à tous points de vue, tant sur le plan moral qu'humain.

Conclusion ? Aux philosophes et historiens épris d’honnêteté intellectuelle (ce mixte de ce que le grand sociologue allemand Max Weber nomma jadis, dans un essai intitulé Le Savant et le Politique, « l’éthique de conviction » et « l’éthique de responsabilité ») de rétablir donc, à ce douloureux et important sujet, la difficile mais indispensable vérité, ainsi que je l'écrivis en une de mes précédentes tribunes (http://leplus.nouvelobs.com/contribution/520882-guerre-de-bosnie-verites-historiques-pour-comprendre-le-conflit.html) : la cruelle mais courageuse et nécessaire vérité si l'on veut réconcilier durablement, en profondeur et non pour les hypocrites besoins d'une louable mais superficille « bonne conscience », ces peuples trop longtemps déchirés, sinon par une ancestrale haine, du moins par le trop lourd et dramatique poids de l'Histoire au sein des Balkans !

 

DANIEL SALVATORE SCHIFFER*

 

*Philosophe, auteur de « Requiem pour l’Europe - Zagreb, Belgrade, Sarajevo  » (L’Âge d’Homme, 1993) et de « Critique de la déraison pure - La faillite intellectuelle des « nouveaux philosophes » et de leurs épigones  » (François Bourin Éditeur, 2010). A paraître, en septembre 2015, aux Éditions du Rocher : « Kosovo, pays de la mort honorable - Journal d'une guerre oubliée  ».

 

Moyenne des avis sur cet article :  2.82/5   (33 votes)




Réagissez à l'article

58 réactions à cet article    


  • pierre 12 juillet 2015 11:31

    AH la belle époque ou l’ONU-TAN-NAzie se faisait les dents... ! faudra surement attendre bien plus que 20 ans pour effacer les haines, celles de 1930 ne sont toujours pas dissipées.


    • Albar Albar 13 juillet 2015 09:09

       Comme à son habitude, dans ce torchon DSS finit par mettre à égalité la victime et le bourreau en plaçant son chapitre ’’ UNE FANATIQUE « DECLARATION ISLAMIQUE » pour mieux noyer le lecteur et disculper les véritables criminels et leurs associés de l’OTAN. Les survivants de cette tragédie garderont le souvenir indélébile de l’implication des casques bleus de l’ONU à ce nettoyage ethnique, il n’y a pas d’autres mots ; Se fut un préambule de ce qui suivra sur la scène moyen orientale et en Afrique du nord, encore aujourd’hui. Il y a une guerre totale, non déclarée, contre l’islam et les musulmans par des néoconservateurs chrétiens et sionistes.

       


    • filo... 12 juillet 2015 11:54

      Les événements de Potocari, d’hier était un piège tendu auparavant par les anglo-saxons.

      Sachant que l’anniversaire de Srebrenica approche et que des communautés ex yougoslave ont mis accent sur la réconciliation, les rosbifs, fouteurs de m... ne voulaient pas laisser passer une telle occasion pour rallumer la mèche de la discorde.

      Avec les américains ils ont donc pondus une résolutions et essayés de la faire passer à l’ONU. Cette résolution condamnait sans appel les serbes en les traitant à 35 reprises des génocidaires.

      Les russes on dits que dans la guerre en Bosnie les autres communautés étaient aussi des victimes et qu’il faut punir tous les coupables. Ils ont donc siffler la fin de la partie en mettant le veto sur cette résolution.

      Immédiatement après les anglais l’ont fait passé et voté à Bruxelles.

      Aleksadar Vucic, premier ministre serbe, qui ne brille pas particulièrement par son intelligence mais opportuniste se fait docile et se laisse conseiller par les américains à donc fait le voyage de Srebreniica pour cette commémoration.

      C’est même Bill Clinton en personne qui l’a demandé de venir. Cette demande est perfide et calculée. Principal bourreau de la Yougoslavie, Klinton a ainsi définitivement éloigné la possibilité qu’un jour l’histoire ne le désigne comme principal coupable dans cette tragédie yougoslave. Puisque le serbe a avoué en venant à Srebrenica. Raisonnement simple et simpliste ; échapper au jugement dernier.

      Et ce stupide de Vucic est tombé dans le piège ; tout était prêt, minutieusement préparé. Chemin qui devait prendre pour accéder dans sa voiture était volontairement rétrécit afin de faciliter la tache aux assaillant.

      Vucic s’est donc fait agressé à coups des pierres et des bouteilles.

      Si au moins ces coups qu’il a reçu sur la tête étaient salutaires et le rendait subitement pus intelligent, ça sera déjà ça de gagné ?

      Mais franchement je doute fort.


      • leypanou 12 juillet 2015 17:59

        @filo...
        "Si au moins ces coups qu’il a reçu sur la tête étaient salutaires et le rendait subitement pus intelligent, ça sera déjà ça de gagné ?

        Mais franchement je doute fort. «  : Voulez-vous dire qu’il veut toujours intégrer la Serbie à l’OTAN ? Beaucoup de »dirigeants" d’ex-pays de l’Est sont des atlantistes convaincus.

        Et tant qu’ils arrivent à se faire élire, pourquoi se gêneraient-ils ?


      • filo... 12 juillet 2015 22:31

        @leypanou
        Oui c’est l’être le plus stupide que la Serbie a pu engendrer. Vucic est un grand opportuniste et champion de retournement de kazakh. Il a signé un traité avec l’OTAN sans aucune condition préalable. Ce que les serbes ont refusés même après 72 jours de bombardement lui a accepté ; comble de stupidité.
        Con comme il est, probablement il se fait entubé par Gasic, son ministre de la défense (un affairiste tout azimuts).
        Vucic fait lèche botes avec les occidentaux et pour ouvrir des hypothétiques négociations en vue d’adhésion à l’UE il est prêt à reconnaître l’indépendance du Kosovo.
        Et la dernière perle de cet écervelé après son voyage aux USA qu’il vient de faire il a annonce qu’il va désormais renoncer aux gaz russe et opté pour le gaz de schiste américain.

        Ce type est une honte pour la Serbie.


      • franc 12 juillet 2015 12:29

        Dans toute guerre il y a des morts et des massacres ; les morts de Srebrenica sont des morts de guerre c’est tout ;Et encore les serbes ont séparé les femmes et les enfants des hommes adultes pour les épargnés ,ils s ont seulement tué les hommes qui sont potentiellement des combattants ,c’est légitime dans un e guerre aussi atroce commencée par les bosno-musulmans en génocidant de multitudes villages serbes , il faut le dire et le redire. 

        -

        Car avant Srebrenica ,les bosno-musulmans massacraient des villages entiers serbes puis s’amusaient à jouer au football avec les têtes coupées des villageois serbes sous l’autorité du sanguinaire Naser Oric ,poussés ,armés et financés par l’Arabie saoudite et le Qatar alliés des occidentaux de l’otanazie ,et là c’étaient réellement un génocide ..Les serbes suite à ce génocide commis par les bosno-musulmans n’ont fait que se défendre à juste titre comme les Tutsis n’ont fait que se défendre en faisant la guerre aux Hutus qui ont accompli un génocide contre eux ,quoi de plus naturel et de plus juste.

        -

         Quand est-ce que les bosniaques musulmans et leurs alliés de l’otanazie vont être inculpé par un TPI pour crime de guerre ,crime contre l’humanité et génocide .

        J’ai bien l’impression qu’il ne faut rien attendre du Tribunal soit -disant international de la Hayes qui n’est en fait qu’un tribunal de l’Otan ,car on ne peut être juge et parti.

        Il faudrait créer un Tribunal de la Raison universelle à l’instar du Tribunal de Russel pour juger les crimes innombrables ,crimes contre l’humanité et génocides des pays de l’otanazie et des pays islamistes.

        -

        les crimes de guerre (euphémisme) des américains sont innombrables et pourtant aucun TPI n’ a jusqu’à présent pris la peine de les inculper ,comme c’est bizarre.

        -

        Pour ce qui est des charniers ,il faut se rappeler des charniers de Timisoara ,les occidentaux alliés des bosno-musulmans sont experts en ces manipulations de faux charniers .

        -

        Quand est-ce qu’on va inculper les américains pour crime de guerre et de crime contre l’humanité pour leurs massacres au Vietnam ,au Japon ( bombes atomiques Hiroshima et Nagazaki ),et pendant la seconde guerre mondiale pour les bombardements qui ont rasé de s villes en France et en Allemagne.


        • Elliot Elliot 12 juillet 2015 12:48

          Régulièrement revient sur le tapis un texte commis en 1970 par Mr Itzebegovic et qui est censé démontrer, 20 ans après, le fanatisme d’icelui avec, cachée derrière son cas, la volonté bien actuelle de valider un climat d’islamophobie.

          Cette anecdote n’apporte rien et si elle est censée donner un éclairage religieux sur la cruauté des milices bosniaques, à quelles motivations répondaient les atrocités des Serbes ? la défense de la chrétienté ? 

          Pour faire bonne mesure ou relativiser, on pourrait également faire systématiquement référence aux textes enflammés - guère plus amènes que les diatribes du leader bosniaque - publiés dans les années turbulentes de l’après-68 par certains de ceux qui sont aujourd’hui à la manœuvre pour écraser les populations sous le joug du néo-libéralisme triomphant après avoir voué les capitalistes aux pelotons d’exécution et aux flammes de l’enfer.

           

          Dans un même ordre d’idées, il va falloir suspecter ceux qui entonnent l’internationale de nous préparer des lendemains d’oppression quand « elle sera le genre humain »qu’ils appellent de leurs vœux.


          Pour le reste, mise à part sa concession inutile à l’air du temps, je suis assez en harmonie avec le texte de Mr Schiffer qui devrait pourtant savoir que, si le massacreur bosniaque a échappé à toute sentence, c’est sans doute aussi parce que l’histoire est écrite par les vainqueurs avec le sang des vaincus.

           


          • Jelena 12 juillet 2015 13:00

            Les vérités à propos de ce soi-disant génocide ?

            - Il y a eu 4.000 morts et non 8.000. Les morts sont majoritairement des soldats bosniaques ou des barbus du MO.

            - A Srebrenica il y avait prés de 60.000 civils, si les serbes auraient voulu, il y aurait eu 60.000 morts.

            - L’armée serbe a eu 500 morts, ils se défendaient bien pour « des civils désarmés ».

            - Srebrenica c’était le bastion des barbus cannibales, une fois Srebrenica tombé, la guerre de Bosnie était finie.

            - Négationniste ? En Serbie hormis une poignée de vieilles folles manipulées par les ONG, personne ne croit à « la version officielle ».
             
            Les amerloques s’en tapent complètement des bosniaques, ce qu’ils veulent c’est punir la Serbie parce qu’elle coopère avec « la Russie de Poutine » (pacte d’alliance militaire, accord de libre-échange, refus de pratiquer des sanctions, contrat avec Gazprom, etc).


            • Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 12 juillet 2015 14:41

              @Jelena
              « si les serbes auraient voulu, il y aurait eu 60.000 morts. »


              Et s’ils « auraient » su ils seraient pas venus. 

            • alinea alinea 12 juillet 2015 15:10

              @Qaspard Delanuit
              Pour une Serbe, l’émotion aidant, je trouve que cela n’a guère d’importance Qaspard !!


            • berry 12 juillet 2015 16:57

              @Jelena
              Vous avez raison de rappeler la présence sur le terrain des barbus coupeurs de têtes d’Al-Qaïda, aux cotés des musulmans bosniaques.
              Entre 1992 et 1995, la CIA a acheminé en Bosnie plusieurs milliers de combattants d’Al-Qaïda.
               
              « L’auteur » a étrangement oublié de rappeler cet aspect des choses.
               


            • OMAR 12 juillet 2015 17:47

              Omar9

              @Jelena

              Vous voulez coute que coute cacher le soleil avec un tamis.

              Concernant un prétendu génocide croate commis par les serbes, ou l’inverse, voila l’officiel :

              "23 février 2015 – La Cour internationale de Justice (CIJ), le principal organe judiciaire des Nations Unies, a rejeté mardi les demandes respectives de la Croatie et de la Serbie s’accusant mutuellement de crimes de génocide durant les conflits dans les Balkans des années 1990.« .
              http://www.un.org/apps/newsFr/storyF.asp?NewsID=34197#.VaF8dvnajIU

              Par contre, je vous trouve simplement ignoble quand vous parlez de bataille à Srébrenica, alors que la population bosniaque était totalement désarmée et détenue dans un camps, de minimiser le nombre de martyres alors que les corps exhumés confirme le génocide et de présenter les martyres non pas en tant que êtres humains composés d’hommes et de d’adolescents, mais de « cannibales barbus »...

              Visiblement la haine n’a pas quitté votre esprit et votre corps...

              En jouant à la ronéo avec vos posts grotesques et bidons, vous êtes juste pitoyable....


            • Layly Victor Layly Victor 13 juillet 2015 13:31

              @OMAR
              on vient de vous expliquer en détail la différence entre un massacre, fut-il barbare, et un génocide.

              Même si on a le coeur révulsé par l’horreur et la barbarie, un massacre n’est pas obligatoirement un génocide.
              Par exemple, le massacre de Nankin par les Japonais était un acte de terreur mais pas un génocide. Ce n’était pas possible, car les Japonais avaient besoin des Chinois comme main d’oeuvre.
              Le bombardement de Dresde par les alliés était un acte de terreur mais pas un génocide : les alliés voulaient gagner la guerre mais pas détruire le peuple allemand.
              Les bombardements de Gaza par Israël sont des actes de terreur mais pas un génocide : les Israéliens ont besoin des Palestiniens comme main d’oeuvre et leurs alliés saoudiens ont besoin des Palestiniens comme force d’appoint dans leur politique régionale.

              En revanche, le massacre des Arméniens par vos amis Turcs était un génocide, le massacre des Vendéens par le comité de salut public était un génocide (soigneusement camouflé dans l’histoire de France), l’éradication de la culture amérindienne par les donneurs de leçon US a été un génocide, l’éradication totale des indiens de la Terre de Feu a été un génocide, la Shoah a été une tentative de génocide, avortée par la victoire de l’armée rouge (même si BHL essaie de démontrer le contraire), la guerre des nazis de Kiev contre les russophones du Donbass est une tentative de génocide.

              Il faut faire attention à l’emploi des mots, souvent frauduleux dans la politique actuelle.



            • njama njama 13 juillet 2015 14:08

              @Layly Victor
              En revanche, le massacre des Arméniens par vos amis Turcs était un génocide
              Comme quoi la notion de génocide peut être à géométrie très variable
              Je me permets de contester
              Je m’en suis largement expliqué dans mes commentaires qui suivent cette vidéo d’AgoravoxTV
              J’en déduis qu’une telle qualification de « génocide » est bien pratique pour mettre un voile sur l’histoire, et fait office de cache-sexe pour dissimuler des objectifs souvent bassement matérialistes. Non les arméniens n’étaient pas des enfants de chœur loin de là, et même des mouvement comme le FRA Dachnak, organisation révolutionnaire armée arménienne fondée en 1890 étaient clairement des organisations terroristes financées et armées par la Russie du Tsar et ses alliés franco- britanniques pour démanteler l’empire ottoman ...
              Croire et laisser croire que une subite, incompréhensible aversion organisée des turcs contre les communautés arméniennes qui vivaient ensemble depuis des siècles aurait un sens est une escroquerie intellectuelle. Oui si les forces armées turques ont massacré, et fait quelques 300.000 victimes arméniennes en représailles, les arméniens en ont fait 150.000 victimes musulmanes de leur côté. Ce qui est un bilan en général admis, si l’on n’y intègre pas les réfugiés pour gonfler les chiffres de la catastrophe humaine ... Vouloir lire le me massacre des arméniens hors contexte géopolitique est une grosse escroquerie. Tel est mon point de vue qui ne saurait vous obliger.


            • sarcastelle sarcastelle 13 juillet 2015 19:24

              @Jelena


              Si les Serbes auraient voulu il y aurait eu 60 000 morts. 

              Remercions-les donc pour leur retenue. 



            • sarcastelle sarcastelle 13 juillet 2015 22:17

              @ Jelena 


              Vous avez également écrit ceci : 


              Je cite : 
              Combien ne connaissent des 5 ans de guerre de l’ex-Yu, que le soi-disant « génocide » de Srebrenica, alors que femmes, enfants et vieillards furent épargnés ? 

              Dans le présent sujet vous notez que si les Serbes l’avaient voulu il y aurait eu 60 000 morts ; il y a quelques mois vous observiez que du moment qu’on épargne tout ce qui n’est pas homme et adolescent... 
              Vous paraissez avoir des conceptions très particulières.

            • Jelena 14 juillet 2015 10:15

              @Omar Tous les pays sunnites étaient présents en Bosnie (tous sauf un, la Palestine. Merci Israel ^^). Malgré cette unification des barbus, la Serbie a vaincu. Donc au final qui sont les « barbares » ?
               
              Afin d’équilibrer les chances, une petite astuce si un jour vous voulez une revanche >> Il faut éviter de gueuler « tekbir allahu akbar » toutes les 10 minutes, ça vous rend repérable de très loin. smiley


            • Layly Victor Layly Victor 14 juillet 2015 11:52

              @njama
              Dans mon commentaire, je ne porte en aucun cas de jugement de valeur sur la cause des Arméniens ou celle des Turcs. Il est certain que les Arméniens se sont toujours positionnés comme amis des Russes, et c’est toujours le cas aujourd’hui, ce qui a pu à l’époque fortement indisposer le gouvernement Turc, déjà meurtri par la défaite de la première guerre mondiale et la désintégration de l’empire. En période de débâcle, il faut toujours trouver des traîtres et des boucs émissaires. Attaturk reste un très grand personnage de l’histoire moderne, mais le massacre des Arméniens est une tache indélébile dans sa carrière politique.

              Il est curieux de voir que les Kurdes, qui ont été les exécuteurs des basses oeuvres, sont maintenant la cible de l’extrémiste Erdogan.

              Je suis d’accord avec vous sur le fait que l’utilisation à tout bout de champ du terme « génocide » ne sert pas la recherche de la vérité historique (si tant est qu’elle puisse exister, puisque l’histoire est écrite par des historiens, donc des humains).

            • Frédéric MALMARTEL Le Kergoat [Frédéric MALMARTEL] 12 juillet 2015 14:09

              Les guerres de l’ex-Yougoslavie ont été un modèle de désinformation. On a présenté des soi-disant camps de concentration serbes avec des malheureux affamés derrière des barbelés...
              On sait maintenant que les malheureux photographiés étaient en réalité... des Serbes !

              Le prétexte de l’intervention occidentale fut un soit-disant obus serbe tiré sur le marché de Sarajevo. On sait maintenant que l’obus fut tiré par les Musulmans.

              Je passe sur les oit-disant charniers du Kosovo, qu’on attend toujours de voir

              Je ne sais pas le détail de ce qui s’est passé à Srebrenija, mais je sais trois choses :

              1/ Cet événement est intervenu d ns un contexte où la, propagande occidentale a désinformé à tout va, ce que je dis plus haut. Je ne vois pas bien pourquoi, brusquement à Srebrenica, les media occidentaux auraient arrêté de désinformer pour dire la vérité ! Un miracle otanien ? Mon cul !

              2/ Même si tout ce que raconte les medias était vrai... 8.000 morts, ça ne fait pas un génocide. Un génocide c’est le massacre d’un peuple, pas un crime de guerre !

              3/ Nous savons désormais qu’en Bosnie, comme au Kosovo, les combattants anti-serbes sont en réalité majoritairement des mafieux, des islamistes et des terroristes.

              Aussi, pour ces trois raisons, je trouve que ce cirque fait autour des supposés massacres de Srebrenica est indécent, c’est à limite de l’apologie du terrorisme !



              • OMAR 12 juillet 2015 18:28

                Omar9

                Déjà votre torchon d’hier révélait votre pari-pris et votre haine nevers mles bosniens...

                Aujourd’hui, vous baignez dans l’innommable en remettant en cause ce que toute l’humanité a vu et constaté de ses propres yeux ; la barbarie et les atrocités commises par les serbes sur des êtres humains désarmés...

                Voici des photos qui hanteront à jamais votre conscience s’il vous en reste :
                https://www.google.com/search?q=prisonniers+bosniaques+dans+un+camp+serbe&tbm=isch&tbo=u&source=univ&sa=X&ei=-o6iVeXaEMGO7QaJt6oI&ved=0CCYQsAQ&biw=1366&bih=631

                Si cela ne vous suffit pas, allez voir ce cynique général Morillon, il vous confirmera sa lâcheté.
                http://www.lexpress.fr/informations/le-don-quichotte-de-l-onu_593899.html

                Sinon, voici le témoignage d’un soldat hollandais tout en espérant que vous ne pousserez pas votre idiotie jusqu’à le remettre en doute aussi..

                http://www.itele.fr/monde/video/srebrenica-20-ans-apres-un-soldat-neerlandais-se-souvient-130918

                Enfin vous êtes simplement grotesque, ridicule et inculte quand vous écrivez :«  les combattants anti-serbes sont en réalité majoritairement des mafieux, des islamistes et des terroristes. ».

                C’’est hautement vérifié que les croates étaient aussi.... musulmans.
                Pitoyable...


              • Layly Victor Layly Victor 13 juillet 2015 13:55

                @OMAR
                comme d’habitude, on passe rapidement de la phase argumentation à la phase insulte.


                Ce que toute l’humanité a vu et constaté...
                C’est bizarre, cette confiance aveugle dans les média, dès que ça vous arrange. Vous vous souvenez sans doute du massacre de Timisoara, en Roumanie, que « toute l’humanité avait vu et constaté ». Plus tard, il fut révélé que c’étaient des cadavres qui avaient été pris dans toutes les morgues de la région et disposés sur la place centrale.

                Je veux dire par là qu’il y a eu peut-être des massacres commis par les barbus, que toute l’humanité n’a pas pu voir et constater, parce ce que ce n’était pas politiquement correct de le montrer.
                Je me méfie beaucoup des média occidentaux.

                Dans toutes les guerres, il y a des massacres, dans tous les camps il y a des sadiques.

                Il est quand même un fait que vous ne pouvez nier : Isegbegovic était un fanatique islamiste dont le but avoué était d’instaurer la charia en Bosnie. Il était d’ailleurs très fortement soutenu par BHL, agent israélien et donc saoudien. Les pauvres Serbes, eux, furent complètement abandonnés, puis bombardés par l’OTAN lors du conflit du Kosovo. Ils ne furent soutenus que par mes amis Russes, très fortement combattus par BHL, agent israélien et donc saoudien.

              • TotoRhino TotoRhino 12 juillet 2015 14:19

                L’impuissance des casques bleus de la FORPRONU ? Bah, j’crois pas non !

                J’ai connu un type qui était sur place à ce moment-là et il m’a dit que tout était prêt pour intervenir. Les casques bleues étaient prêts à en découdre et l’aviation, qui était basée en Italie si je me souviens bien, était prête à décoller, les pilotes en tenue dans les avions attendaient l’ordre… qui n’est jamais venu, ou plutôt si, celui de ne pas intervenir ! Qui a décidé de ne pas intervenir ? Faut pas chercher bien loin.

                Devant le refus de faire décoller les avions, bon nombre de pilotes ont présenté leur démission, ne serait-ce qu’à titre de protestation. Les soldats de l’ONU d’une manière générale étaient dégoutés.

                S’il y avait quelqu’un d’impuissant dans cette histoire, ce sont les (le ?) politiques qui ont baissé leur froc et n’ont pas accomplis la mission qui était la leur : protéger les populations !

                Alors massacre ou génocide ? On s’en fout…



                • Layly Victor Layly Victor 12 juillet 2015 19:33

                  @TotoRhino
                  Il y avait en France le second mandat Mitterand. J’ai connu un militaire qui était en poste à Sarajevo. Ils avaient l’ordre de se laisser canarder sans riposter, par les Serbes qui occupaient une position en hauteur. Ensuite, il y a eu la cohabitation et Chirac a été nommé premier ministre. Le lendemain, ils avaient l’autorisation de riposter. Une semaine plus tard, la guerre était finie.

                  Ceci montre à quel point les politiciens s’amusent avec les souffrances des peuples et l’honneur des soldats !

                • juluch juluch 12 juillet 2015 20:15

                  @sampiero


                  Salut Cousin....

                  Il y avait effectivement des consignes de non interventions, ceux qui y avait désobéis étaient repartit en vol bleu.

                  En 95 les gouvernements de l’époque avaient estimés que trop c’est trop.

                • juluch juluch 12 juillet 2015 22:18

                  @sampiero

                  C’est que tu rentres sans finir ta mission......le gus a fait une connerie.

                • Layly Victor Layly Victor 13 juillet 2015 14:11

                  @sampiero
                  c’est toujours amusant de voir comment vous devenez vulgaire et déplacé dès qu’on touche un cheveu de votre idole Mitterand.


                  Et un plein pot de démagogie. Les militaires doivent obéir aux ordres des politiques. S’ils le font, selon le grand anarchiste de salon, Sampiero, c’est qu’ils sont des machines. S’ils ne le font pas, c’est qu’ils sont des putschistes !

                  Je tiens ce récit d’une revue militaire sérieuse et référencée. C’était un récit d’un militaire de la Fotpronu en poste en périphérie de Sarajevo.
                  Tout le monde sait que Mitterand avait donné l’ordre de ne pas riposter. C’était un ordre général.

                  Moi qui ne vote jamais, j’avais dépassé mon aversion pour Chirac et voté pour lui, sachant qu’il mettrait fin au siège de Sarajevo. Ce qui fut fait immédiatement, dès son élection. On peut dire ce qu’on veut de Chirac, mais il a eu les couilles de s’opposer à la guerre US en Irak, ce que Mitterand n’aurait jamais osé faire.
                  Mais là, je vois que je vais trop loin, car je heurte la sensibilité d’un dévot.

                • TotoRhino TotoRhino 13 juillet 2015 18:47

                  @juluch
                  Le sujet est : Massacre de Srebrenica !
                  Et je ne parle que de ça, je ne cherche pas à faire de ma réponse une cas général sur la guerre en Yougoslavie.


                • juluch juluch 13 juillet 2015 23:11

                  @TotoRhino
                  certes, mais comme on évoqué la non intervention de l’ONU sur place, je pense qu’il est intéressant de rappeler ce fait d’arme......


                • alinea alinea 12 juillet 2015 14:29

                  Si l’occident ne se mêlait de ce qui ne devrait pas le regarder, il n’y aurait pas eu de guerre en Yougoslavie ; si l’occident ne se mêlait pas de faire le juge, comme s’il n’était pas partie, il n’acquitterait ni ne condamnerait personne, hors ses rangs ; quand je dis occident, tout le monde l’aura compris, je parle des US et ses affidés. En l’occurrence, l’Allemagne, les US ayant rappliqué après coup, appelés à la rescousse et y ayant vu quelque intérêt ( leur belle base militaire !!).
                  Cette guerre en Yougoslavie, tout de suite après que l’UE fut votée, est là pour nous rappeler ce qu’est l’UE, si paisible !
                  Le but de cette guerre, écarter les Serbes, ces fourbes qui ne furent pas nazis, sans aide aucune de leur ancienne alliée la France, a bien réussi ; cette petite commémoration pour enfoncer le clou ne me semble pas innocente.
                  Aussi, merci pour cet article qui prouve que la barbarie est partout cependant que ses responsables en semblent exonérés !


                  • filo... 12 juillet 2015 14:47

                    Dans cette affaire il y a beaucoup d’exagération et de surenchère. Selon les affirmations il avait 8’000 victimes massacrées.
                    A ce jour ont a déterré environ 4’000. Les autres sont introuvables. Alors ont continuent de ramener d’un peu partout de Bosnie des cadavres et de les enterrés à Srebrenica.
                    Hier 130 nouveaux cadavres ont étaient enterrés et « identifiés »

                    Cette exagération à mon avis est pour deux raisons :

                    1) entretenir les tensions entre les communautés bosniaques et les peuples d’ex Yougoslavie et empêcher à tout prix la réconciliation
                    2) pour les occidentaux (anglo-saxons en particulier) c’est du rétro pédalage afin de faire oublier leurs responsabilités dans le déclenchement de cette tragédie yougoslave.

                    Coupable de service dans la crise yougoslave était et restera LE SERBE. Têtu et désobéissant comme un cochon.

                    J’utilise ce terme exprès car je me souviens d’un couple serbo-croate en Suisse. Mariés depuis plus de vingt ans et des grands enfants au moment d’éclatement de cette crise.
                    La femme se découvre subitement ultra nationaliste croate, décide de quitter son mari en le traitant de « cochon serbe ».
                    En plus elle a obligée ses enfants de prendre position ce qui a eu pour effet qu’un de leurs enfants est resté avec la mère et l’autre avec le père.
                    Je n’ai plus eu des nouvelles d’eux, je ne sais pas ce qu’ils sont devenus ?


                    • berry 12 juillet 2015 15:54

                      Le chiffre de 8 000 exécutions est complètement bidon, c’est une invention de la propagande de guerre de l’Otan pour diaboliser la Serbie.
                       
                      Les témoignages les plus fiables font état de quelques centaines de soldats bosniaques exécutés, pas plus.
                      http://www.mondialisation.ca/analyse-des-v-nements-de-srebrenica/1833

                       
                      "Une anomalie concernant Srebrenica consiste en la stabilité du chiffre de victimes bosno-musulmanes – 8.000 en juillet 1995 et 8.000 aujourd’hui, malgré le caractère brut de la première estimation« 
                       »Depuis le premier jour jusqu’à aujourd’hui, le chiffre de 8.000 a été considéré comme une vérité intangible, dont la mise en doute serait une hérésie et une apologie du démon."
                       
                      Cette remarque est frappée au coin du bon sens.
                      Comment un chiffre estimé à la louche par la propagande de guerre d’un pays belligérant pourrait-il correspondre exactement à la réalité et ne pas varier d’une virgule après 2 décennies ?
                       
                      Les américains sont coutumiers du fait, ce n’est pas la première fois qu’ils nous font le coup.


                      • berry 12 juillet 2015 16:23

                        "la nuance, aussi bien conceptuelle que factuelle, est de taille - les Serbes, ni ne justifie ou ne minimise en rien, au niveau de leur réelle culpabilité, leurs impardonnables crimes ; prétendre le contraire serait faire preuve, en plus d’une patente mauvaise foi, du plus abject des révisionnismes, sinon des négationnismes , historiques !"
                         
                        Avec Daniel Salvatore Schiffer, le terrorisme intellectuel n’est jamais loin.
                         
                        A quand des articles de BHL ou de Netanyahou sur Avox ?
                        Je n’ai pas eu connaissance de leurs merveilleuses analyses depuis au moins 8 jours.
                        Je suis en manque.


                        • njama njama 12 juillet 2015 17:54

                          Kosovo : les discours et la réalité, Michel Collon - 20 décembre 2010
                          [...] VRAI OU FAUX ?
                           6 HUMANITAIRE

                          « C’est dans un but humanitaire que l’Ouest est intervenu. »
                           
                          FAUX : Au moment de déclencher les bombardements sur la Yougoslavie, le président Clinton confie à des fonctionnaires US son véritable objectif :
                          « Si nous voulons des relations économiques solides, nous permettant de vendre dans le monde entier, il faut que l’Europe soit la clé… C’est de cela qu’il s’agit avec toute cette chose (sic)du Kosovo. »
                          Trois jours plus tard, le New York Times confirme qu’il s’agit bien d’une guerre de la mondialisation :
                          « Pour que la globalisation marche, l’Amérique ne doit pas craindre d’agir comme la superpuissance omnipotente qu’elle est. La main invisible du marché ne fonctionnera jamais sans un poing caché. McDonalds ne peut être prospère sans McDonnel Douglas, le constructeur de l’avion F-15. Et le poing caché qui garantit un monde sûr pour les technologies de la Silicon Valley, ce poing s’appelle armée des Etats-Unis, Air Force, Navy et Marines. »


                          • njama njama 12 juillet 2015 17:59

                            Kosovo : les discours et la réalité
                            VRAI OU FAUX ?
                            7 GUERRE SANS INTERET

                            « Les USA n’avaient pas d’intérêt stratégique dans cette région. »
                             
                            FAUX ! Grâce aux bombardements, l’Otan a pu liquider les vestiges d’économie socialiste et installer à Belgrade un gouvernement du FMI. Qui a porté le prix du pain de 4 à 30 dinars, quadruplé celui de l’électricité (convoitée par des sociétés étrangères), lancé la privatisation au bénéfice des multinationales et préparé 800.000 licenciements.
                             De plus, Washington a construit la gigantesque base militaire de Camp Bondsteel, juste à côté du futur pipe-line US acheminant vers l’Europe le pétrole et le gaz d’ex-URSS. Une ville immense, 7.000 soldats, des pistes pour bombardiers, louées pour 99 ans et qui permettront d’intervenir pour contrôler le Caucase ou menacer Moscou.


                          • njama njama 12 juillet 2015 18:02


                            VRAI OU FAUX ?
                            8 GENOCIDE

                            « L’Otan a arrêté un génocide commis par les Serbes. »
                             
                            FAUX ! En juin 2001, Jamie Shea, porte-parole de l’Otan, a admis « qu’il n’y avait pas eu un génocide au Kosovo ».
                             Quinze jours encore avant la guerre, un rapport officiel des Affaires étrangères allemandes déclarait encore : « Il n’y a pas de persécution ethnique contre les Albanais en tant que groupe. Seulement des affrontements entre deux armées. »
                             
                            9 CHARNIERS

                            « On a découvert des charniers prouvant le génocide. »
                             
                            FAUX ! Après de très longues recherches, 2.108 corps ont été exhumés. De toutes nationalités. Certains victimes des bombardements OTAN, d’autres des attaques de l’UCK, d’autres enfin de crimes commis par certaines forces serbes. Ce sont ces trois facteurs, et non un seul, qui ont provoqué l’exode massif des réfugiés albanais au début de la guerre.
                             Le chef des médecins-légistes espagnols, venus pour les autopsies, s’est plaint d’avoir été manipulé par l’Otan. Le génocide (« 100.000 civils massacrés ») était une invention de la propagande.


                          • OMAR 12 juillet 2015 17:57

                            Omar9

                            D. SS : « Mais, tout ceci étant dit et admis, et blablabla et blablabla... ».

                            Donc, il y a un mais à votre compassion....

                            Les Tsutis, indiens et précolombiens, Aborigènes bien d’autres peuples et nations n’ont pas ce droit d’être considérés comme des êtres humains à part entière.

                            En conséquence, ne sont éligibles au qualificatif de génocide que les juifs ou chrétien victimes d’un massacre, ou les humains de couleur blanche...

                            Les martyrs de Srébrénica  ? Fallait pas qu’ils soient bougnoules.

                            D SS, connaissant votre fourberie avérée, et comme l’a fait le premier ministre Serbe Alekdandar Vucic  j’aurai aimé vous voir à Srébrénica braire votre logorrhée aux bosniens.

                            Vous auriez gouté comme lui, au plat préféré des idiots : un soupçon de lapidation chiche-kebab...
                            http://www.lesechos.fr/monde/europe/021201793793-la-bosnie-commemore-le-massacre-de-srebrenica-20-ans-apres-1136506.php


                            • Depositaire 12 juillet 2015 18:55

                              Comme le souligne très justement Najma, il est clair que cette guerre en Yougoslavie avait pour unique but de disloquer la cohésion de cette région pour en faire toute une série de pays indépendants les uns des autres et en conflit au moins virtuel entre eux.

                              Les histoires de « musulmans » bosniaques ayant commis des atrocités contre les serbes, sont du même ordre que le prétendu « état islamique » en Irak/Syrie.

                              Encore une fois, on instrumentalise la religion à des fins politiques, de pillage et de domination hégémonique. Il est tout aussi clair que « l’Islam » impliqué côté bosniaque est du même ordre que celui de daech, Boko haram ou autre aqmi. C’est toujours l’idéologie mortifère autant qu’obscurantiste wahhabite/salafiste qui est à l’œuvre. Et cette idéologie est utilisée dès que l’on a affaire à des musulmans. 

                              Il y a un double intérêt. D’un côté, créer un chaos organisé dans une région en mettant dos à dos des communautés religieuses, en l’occurrence, musulmans et orthodoxes, en causant des atrocités et en les instrumentalisant médiatiquement, et en même temps, profiter de l’occasion pour diaboliser l’Islam.

                              « L’astuce », à l’époque a consisté à « protéger » les musulmans contre la « terreur serbe », pour ensuite faire ressortir, des années après, une fois que le « problème serbe » serait réglé, faire ressortir la responsabilité et les horreurs commises par des musulmans.

                              On va surement voir des médias se déchaîner sur ces sujets dans les jours à venir, sinon ici, au moins dans les pays concernés. Ne serait-ce que pour dénoncer ces « musulmans haineux » qui refusent la réconciliation avec les serbes.

                              Nous verrons bien. Mais croire une seconde à la sincérité de l’oligarchie mondiale et sa volonté de rétablir la confiance et la paix, est se faire bien des illusions.


                              • njama njama 12 juillet 2015 19:00

                                C’est quand même fort étrange et très malsain ces exigences politiques préalables de reconnaître le « génocide » - lequel n’est pas avéré dans les faits et reste très contesté - comme « condition préalable à la réconciliation » avec la Bosnie !!! d’autant plus que c’est Londres (et pas même une voix de l’Europe) qui rédige le projet de cette résolution ! S’agirait-il d’humilier les Serbes d’aujourd’hui ? et plus globalement les ex-yougoslaves de leur court passé communiste  ?
                                Le cas de figure est assez identique envers la Turquie avec les « massacres / génocide » d’Arméniens ... l’intégration dans l’UE subordonnée à la reconnaissance de ce dit génocide arménien.
                                Le corps politique « dérobe » l’Histoire aux historiens, aux peuples, et se l’approprie à son compte pour forger le roman (inter)national ... de cette « communauté internationale » au dessus de tous soupçons...
                                Un chantage moral sur fond mémoriel qui n’honore pas ceux qui le réclament surtout quandils pataugent dans les mensonges et la propagande

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès