• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Maternelle comme primaire : fonds publics à la seule école publique ! (...)

Maternelle comme primaire : fonds publics à la seule école publique ! Abrogation de la loi Debré !

80 militants laïques et libres penseurs, réunis à Mauguio (Hérault), venus de 16 départements, appellent les laïques, les enseignants, les parents, les élus, les militants syndicalistes à contresigner l’appel qui a déjà reçu plusieurs centaines de signatures, pour que le gouvernement retire son funeste projet d’ extension de la loi Debré, de financement des écoles maternelles privées confessionnelles sous contrat.

Partisans de l’abrogation de la loi Debré et de toutes les lois anti-laïques qui la prolongent, attachés au principe républicain « fonds publics à l’école publique, à l’école privée fonds privés », nous nous opposons à toute nouvelle extension de cette loi.

Nous appelons à signer et faire signer partout dans tout le pays notre appel. Nous ouvrons un site internet de signatures .

Nous appelons à organiser partout l’enquête sur ce que représenterait l’extension de cette loi, notamment pour les communes.

Cet appel vise à contribuer au rassemblement le plus large pour mettre en échec Macron

Non au nouveau financement de l’école privée

Fonds publics à la seule école publique Maternelle comme primaire

Abrogation de la loi Debré

Le gouvernement s’apprête à étendre son champ d’application

 

  • Le 19 mars 2018, Macron a annoncé une nouvelle « réforme » de l’école maternelle qui s’appliquerait dès la rentrée scolaire 2019.

Quels que soient les points de vue que l’on pourra avoir sur le contenu exact du projet Macron quand il sera connu, un fait est pour l’heure avéré : le gouvernement entend saisir l’occasion pour étendre le financement des écoles privées.

  • Rappelons-le, les lois Debré de 1959 et Guermeur sur les écoles privées sous contrat font obligation aux municipalités de participer dans les mêmes proportions aux frais de scolarité pour les enfants de leurs communes, qu’ils soient dans les écoles publiques ou privées sous contrat.

Jusqu’ici, cette obligation ne concernait que les écoles élémentaires, puisque l’instruction n’est obligatoire qu’à partir de 6 ans (entrée au CP)

Les écoles maternelles privées – qui accueillent environ 300 000 enfants – entretenaient donc leurs locaux et achetaient leurs fournitures avec leurs propres moyens.

  • En déclarant la scolarité obligatoire à partir de trois ans, le gouvernement veut contraindre les communes à prendre en charge l’entretien des locaux des écoles maternelles privées à 95% confessionnelles. Le journal catholique La Croix titre : « La maternelle obligatoire, une bonne nouvelle pour l’école privée. » (28 mars 2018)

Un nouveau pillage des fonds publics, un nouveau coup porté à l’école laïque.

 

Une nouvelle aide à l’école privée confessionnelle.

 

Le gouvernement Macron-Philippe confirme ses attaches cléricales.

 

Les laïques se sont toujours prononcés pour l’abrogation de la loi Debré, pour que les fonds publics soient réservés exclusivement aux écoles publiques.

 

Nous dénonçons ce nouveau cadeau aux écoles privées.

Nous exigeons que Macron renonce à ces funestes projets.

Pas un centime de plus pour l’école privée.

Maternelle comme primaire : fonds publics à la seule école publique ! Abrogation de la loi Debré !

 

Il y a urgence à ce que le front laïque et démocratique le plus large se constitue pour interdire cette nouvelle forfaiture contre la laïcité et la République.

  • Je m’associe publiquement à cet appel

 

Nom Prénom

Adresse, mail, téléphone

Qualité :élu, syndicaliste …

signature

 

 

 

 

 

 

 

signatures à renvoyer à :

libre-pensee77@club-internet.fr


Moyenne des avis sur cet article :  2.2/5   (30 votes)




Réagissez à l'article

53 réactions à cet article    


  • njama njama 3 juillet 10:23
    Vous oubliez que puisque ce sont les communes qui financent le fonctionnement des écoles (et non pas les enseignants lesquels sont rémunérés par l’État) tous les contribuables participent au financement de ces écoles publiques, indépendamment qu’ils y mettent leurs enfants ou non, qu’ils en aient ou non, qu’ils en aient eu ou non.

    Privatiser le financement des écoles (dites) privées (mais sous contrat d’association avec l’État) reviendrait par équité pour faire bonne mesure à privatiser le financement des écoles publiques en exonérant les premiers d’apporter leurs contributions.

    Pourquoi pas, mais les contribuables qui n’ont pas d’enfants, ou qui n’en ont plus devraient-ils financer encore le fonctionnement de ces écoles publiques ?




    • Alren Alren 3 juillet 13:33
      @njama

      Il n’y a pas, il n’y aura jamais d’État sans impôts !

      Le principe de l’État républicain est que tout les citoyens contribuent à faculté de leurs moyens sans pouvoir distinguer dans quel ou quel domaine va aller leur argent.

      Vous dites que vous aimeriez ne pas financer l’école publique par conviction politique mais moi, pour la même raison, j’aimerais ne pas financer l’école privée !

      Pas plus que payer la redevance privée pour me voir servir à longueur de temps la propagande gouvernementale, pas plus que contribuer aux subventions énormes que l’État donne aux journaux qui ne cessent d’attaquer Jean-Luc Mélenchon et moi à travers lui, puisque je partage ses idées et celles de la France insoumise.

    • njama njama 3 juillet 20:10
      @Alren
      Vous dites que vous aimeriez ne pas financer l’école publique par conviction politique....

      ne me faites pas dire ce que je n’ai pas dit, dans le fil des revendications de CHALOT j’employais le conditionnel

    • oncle archibald 3 juillet 10:29

      Et en supposant que vous arriviez à vos fins, supprimer l’enseignement privé, vous allez les mettre où et trouver quels enseignants pour leur faire la classe aux quelques 22 % d’enfants scolarisés dans le privé ? Alors que vous n’arrivez même pas à avoir les profs qu’il faudrait pour traiter correctement les quelques 78% d’élèves scolarisés dans le public !

      Si l’enseignement public avait su garder sa place de meilleur enseignement possible comme c’était le cas il y a quelques 50 ans en arrière, l’enseignement privé serait resté une phénomène marginal destiné à accueillir les cancres qui se faisaient virer des lycées publics !


      • Alren Alren 3 juillet 13:14
        @oncle archibald

        L’enseignement privé ne décolle pas des 20-22% des élèves scolarisés comme il y a cinquante ans.
        La faiblesse des salaires des enseignants du public (pas mieux dans le privé, c’est pourquoi il serait aussi difficile au privé de recruter en cas d’expansion !) et les conditions de travail difficiles par manque de moyens par non-soutien quand ce n’est pas l’opposition sournoise de la hiérarchie sont voulus par les pouvoirs politiques.

        Dans une nation aussi riche que la France, et en hommes et en moyens, on aurait la possibilité de diminuer le nombre d’élèves par classe ce qui est essentiel pas seulement au CP mais jusqu’à l’université ! C’est une question de crédits, et pour le matériel et pour le personnel.

        C’est pourquoi la droite qui s’arrange bien de la situation prétend mensongèrement le contraire.

      • Cadoudal Cadoudal 3 juillet 13:20

        @Alren

        comme apparemment cette prime n’a pas encore de nom, je fais appel à votre créativité pour lui donner un nom à la mnémotechnie facile.

        Je me lance avec ces modestes propositions :

        - prime « banania »
        - prime « ils ont tant à nous apprendre »
        -prime « tout le monde est égaux mais bon, on vous file quand même 1000 balles à tout hasard »
        - prime « curieusement les vieux profs, qui ont voté à gauche toute leur vie, refusent d’y aller »
        - prime « enfin la diversité qui enrichit concrètement »
        - prime « QI à deux chiffres »
        - prime « Victor Hugo nik samère »

        http://www.fdesouche.com/1035569-quartiers-defavorises-prime-de-1-000-euros-a-la-rentree-pour-les-personnels-de-leducation


      • oncle archibald 3 juillet 15:16

        @Alren : quand j’étais en terminale au Lycée Pierre de Fermat à Toulouse au début des années 60, la classe comptait 34 élèves qui étaient là pour bosser et on entendait les mouches voler !

        Ça n’est pas le grand nombre d’élèves par classe qui perturbe le fonctionnement des établissements scolaires, c’est la mentalité des élèves qui pensent qu’ils sont la pour passer le temps et rigoler avec les copains. Dans une heure de cours qui en réalité ne fait que 50 minutes quelle est la part de temps consacrée inutilement à rétablir un peu de calme pour pouvoir essayer de commencer à bosser ? 10’ ? 15 ’ ? 20’ ?

        La plupart des parents ne savent que gueuler, ils exigent tout de l’administration et des enseignants, y compris les apprentissages de base qui leur incombent et sont totalement étrangers à l’enseignement tels que le respect d’autrui et la politesse. Ils sont incapables de faire avaler à leurs gniards qu’ils sont scolarisés dans leur intérêt, qu’ils doivent respecter leurs enseignants et leurs camarades, que c’est carrément merveilleux de pouvoir apprendre sans bourse délier et qu’ils feraient bien d’en profiter.

        Vous pouvez affecter autant d’argent que vous voulez à l’EN si les mentalités ne changent pas il ne se passera rien de positif. Tous financeurs confondus, l’effort de la collectivité nationale pour les activités d’éducation a été estimé, en 2015, à 147,8 milliards d’euros (financement de l’état, plus collectivités territoriales, plus ménages, plus entreprises par le biais des taxes d’apprentissage et de la formation continue). Il représente 6,8 % du PIB.

        Dans le seul budget de l’état la part consacrée en 2017 à l’éducation est la plus importante du budget : 71,6 milliards d’euros, soit 16,1% de la totalité des dépenses de l’état.


      • mmbbb 3 juillet 19:36

        @oncle archibald j acquiesce Il est important que vous rappeliez le montant du budget de l EN A entendre Chalot et les syndicalistes, on croirait que l EN est l enfant pauvre de ce pays Que pense Chalot lorsque les bibliotheques ecoles sont brûlees dans les banlieues Que pense Chalot de ces professeurs remplis de leur certitude, se resignent a enseigner dans le 9 - 3 par exemple Que Pense Chalot des violences dans les etablissements scolaire notamment a Toulouse, ville que vous connaissez Moi je connais des syndicalistes qui foutent leurs mioches dans des etablissements prives Sacres Chalot


      • Trenien 3 juillet 20:48

        @oncle archibald

        Moi, moi, je sais, je sais.

        En fait, ça n’est pas compliqué. Les profs des écoles privées sous contrat sont de toute manière payés par l’état (il ont passé les mêmes concours, la seule différence est l’intitulé du concours en question (et ils doivent trouver l’établissement privé où ils exerceront en faisant du porte à porte).

        Donc, à concurrence de l’arrêt immédiat de financement de l’enseignement privé sous fonds publics, ultimatum à ces profs : soit ils intègrent l’Educ’ Nat’ sous statut fonctionnaire égal (avec l’ancienneté accumulée et tout et tout), soit il décident qu’ils veulent rester dans le privé, auquel cas ils se débrouillent pour trouver des postes dans les établissements capables de les payer sans financement public.

        Au passage, on peu aussi faire des économie en arrêtant les subventions déguisées aux établissements privés au prétexte qu’ils occupent des bâtiments classés. Qu’ils se démerdent pour les entretenir à leur frais.

      • oncle archibald 4 juillet 09:09

        @Trenien

        Vous confirmez donc qu’il ne s’agit nullement de financement puisque votre solution ne permet aucune économie, c’est juste de l’idéologie ! La diversité c’est bon pour les LGBT pas pour les mioches ! Eins zwei, eins zwei, che ne feu foir gune seuleu teteu !


      • Trenien 4 juillet 21:19

        @oncle archibald

        Vous posez la question de qui va enseigner au gamins qui ne seront plus en école privé si celles-ci sont atomisées. Je vous ai donné la réponse.

        Quand à la diversité, ce n’était pas la question, et le fait d’avoir des écoles privées n’est surement pas la réponse (au contraire). Par ailleurs, nous avons quand même un système magnifique : bien d’autres pays ont un système scolaire public très développé et constatent l’existence d’écoles privés, mais il n’y a qu’en France que la majorité de celles-ci voient la plus grande part de leurs frais (la paye des enseignants) être assumés par l’état.

      • oncle archibald 5 juillet 09:03

        @Trenien :

        Avez vous une idée du nombre de fils d’immigrés qui sont scolarisés dans des écoles privées ? Vous êtes vous posé la question de savoir pourquoi leurs parents ne veulent pas les scolariser dans les écoles publiques des quartiers ou ils habitent ? Peut-être juste parce qu’ils souhaitent que leurs gniards soient dans une ambiance calme et studieuse plutôt que dans un bordel insensé ou les enseignants passent la moitié de leur temps a essayer de rétablir les conditions permettant d’enseigner.

        C’est particulièrement vrai avec les fils d’asiatiques dont les parents attachent énormément d’importance aux études de leurs enfants. Et vous voudriez leur interdire ce choix en les obligeant à payer pour les études de leurs enfants alors qu’ils ont comme tout le monde déjà payé par le biais de leurs impôts ? Idéologie pure et simple ! L’enseignement dispensé est le même dans le public et le privé sous contrat, il n’y a donc aucune raison que l’un soit gratuit et l’autre payant, sauf à vouloir rendre l’enseignement privé inaccessible aux familles les moins fortunées.

        C’est bien d’idéologie et seulement de cela qu’il s’agit ! Je le répète, il fut un temps pas si lointain, que j’ai connu, ou les établissements privés, sauf exceptions, recevaient pour l’essentiel les mauvais élèves qui s’étaient faits virer des établissements publics. Si les établissements publics veulent retrouver la situation antérieure qu’ils commencent par rétablir des conditions d’études nécessaires pour que les enseignants puissent enseigner, et qu’ils redeviennent les meilleurs !


      • oncle archibald 5 juillet 09:13

        @Trenien : "Vous posez la question de qui va enseigner au gamins qui ne seront plus en école privé si celles-ci sont atomisées. Je vous ai donné la réponse."

        Réponse qui se base sur l’hypothèse que tous les enseignants du privé passeraient au public, ce qui parait possible mais certainement pas à 100% parce que certains refuseraient d’être mutables à merci et d’autres refuseraient de descendre dans la fosse aux lions mais sans le fouet ni le tabouret parce que c’est défendu !

        Et pour les locaux d’enseignement vous avez aussi la réponse ? On réquisitionne les écoles privées ? On construit de nouveaux locaux ?

        Yaka-focon c’est facile bien calé dans son fauteuil derrière un ordi, ça l’est certainement beaucoup moins quand on est aux manettes dans un gouvernement ! D’ailleurs ni sous Mitterand ni sous Jospin, ni sous Hollande on ne s’est attaqué à l’école privée alors que ça devait drôlement les démanger ... Il doit bien y avoir une raison !


      • njama njama 3 juillet 10:36
        @ CHALOT

        Je crois plutôt qu’il faudrait retirer aux communes la charge du financement des écoles maternelles et primaires et de leur fonctionnement, pour la déléguer soit au Département, soit à la Région ainsi que cela se fait pour les collèges et les lycées.

        Ainsi chaque école, et écolier français, (au moins par département ou région) recevrait une part égale de subventions / par enfant pour leur fonctionnement, ce qui est loin d’être le cas actuellement et ce depuis la création de l’école publique.

        Dans le public, il y a des écoles riches, en raison de la richesse de la commune, et des écoles pauvres en raison de la misère de la commune.
        Votre idée, ce vieux marronnier de la gué-guerre écoles publiques - écoles privées, n’arrange absolument en rien ces inégalités de moyens, parfois très profondes que l’on peut très facilement observer sur le territoire national. 


        • Bof ! Encore un speech d’un franc-maçon militant qui oublie que l’école privée sous contrat rend souvent service, en zone rurale notamment (Bretagne...), pour pallier l’absence d’investissement de l’état dans l’éducation.


          • Parlez moi d'amour Parlez moi d’amour 3 juillet 21:51

            @France Républicaine et Souverainiste


            Je suis obligée de vous donner raison.

            Dans ma petite commune auvergnate, l’école privée primaire drainait une centaine d’enfants dont quelques « cas » que les parents inscrivaient là pour être sûrs qu’ils seraient encadrés.

            En 1984, grande manifestation parisienne pour défendre l’école privée. Le maire va voir la directrice et lui dit que la part que la commune verse à son école va être supprimée à la prochaine rentrée. « Pas de problèmes lui répond la directrice, vous devrez juste prévoir maîtres et locaux pour les 80 enfants de votre commune qui suivent nos cours et que vous vous devez de scolariser » et probablement une bonne part de ceux qui viennent des petites communes voisines dont les classes étaient (déjà) fermées.

            Comme l’école publique venait de déménager dans de superbes locaux neufs tout juste inaugurés et qui ne prévoyaient bien sûr pas cet apport nouveau d’écoliers, l’endettement était maximum, le maire n’est jamais revenu à la charge.

            École confessionnelle, certes, pourtant mes enfants y étaient inscrits bien que non baptisés, la pratique de la religion n’étant pas incluse dans le cursus de l’école. Par contre la mentalité et la cohésion de l’équipe éducative était excellente d’où mon choix.

          • njama njama 3 juillet 11:01
            puisque l’instruction n’est obligatoire qu’à partir de 6 ans (entrée au CP)

            donc les financements accordés par la commune aux écoles publiques sont (étaient) calculés non pas sur le nombre d’enfants [primaires + maternelles], mais uniquement sur le nombre d’enfants de plus de 6 ans, puisque l’école n’est pas obligatoire avant cet âge. Puis par une péréquation cela donné un coût moyen par enfant scolarisé dans la commune.
            J’en déduis que le coût concernant les primaires dans le public était plus élevé qu’il n’y paraissait puisqu’il a été lissé en y incluant les classes maternelles, ... et, que ce montant lissé n’était que le coût moyen qui était redistribué pour les classes primaires des écoles privées.
            Je ne sais pas où vont conduire ces comptes d’apothicaires et vos chiffres ramenés à une moyenne nationale qui n’est en rien le reflet de situation sur le terrain.
            Cette réforme ne coûtera rien à de très nombreuses communes qui n’ont pas d’écoles privées, et plus cher à d’autres, car vous n’ignorez pas que le pourcentage public / privé varie beaucoup selon les régions. S’il est de 50% dans quelques coins de Bretagne, il n’est que de 20% dans le Nord, et il avoisine 0% dans de nombreuses communes.




            • MagicBuster 3 juillet 11:02

              @ CHALOT

              Il faut vous souhaiter qu’un jour vous réaliserez pourquoi Macron est président.

              Si vous voulez vivre à l’africaine — je vous conseille l’Afrique.
              Si vous voulez vivre à l’américaine — je vous conseille l’Amérique.


              • Jean Roque Jean Roque 3 juillet 11:17

                 
                 

                « Petit souchien (souchiot) et petite voilée (colonita) n’iront pas à l’école ensemble. Multiethniquer et les banques seront bien gardées. »
                 
                Soros, négrier-spéculateur philanthrope, idole de collabobo Chalot.
                 
                 

                 


                • Cadoudal Cadoudal 3 juillet 11:22
                  Qualité :élu, syndicaliste …

                  J’aurais bien voulu signer pour qu’on égorge les deux derniers curés de Seine Saint Denis, mais j’ai pas de fiche de paie de collabo...

                  • Aristide Aristide 3 juillet 11:27

                    Dans le même ordre d’idée simple à la Chalot :

                    - arreter de rembourser les frais médicaux pour les soins en cliniques privées,
                    - arreter de rembourser les frais médicaux pour les médecins libéraux
                    - arréter de rembourser les frais médicaux pour les infirmières privées, kinés privés, ...
                    - etc ...

                    Et pis, soyons fous, interdire toute subvention à des officines, associations telles que la CNAFAL et autres organisations qui ne vivraient pas sans l’argent public. Ouais mais là, c’est son « engagement » alors ....

                    Chalot est affligeant, ce qui est important c’est le service public qui est rendu, qu’il soit rempli par des organisations publiques ou privées importe peu. D’ailleurs de nombreuses collectivités publiques délèguent de plus en plus à des organisations privées la part du service public qu’elles ne peuvent remplir : le transport des personnes, les centres de loisirs, les travaux d’entretien, ...

                    Enfin, Chalot est une caricature d’une laïcité mal comprise. Il s’autoproclame représentant des laïques alors qu’au mieux il représente une ultra-minorité de comiques qui profitent directement de ce qu’ils condamnent. 




                    • mmbbb 3 juillet 19:40

                      @Aristide et surtout d arrêter de donner du fric aux ass anti raciste et autres , arrêtez de donner des subventions aux ONG


                    • Spartacus Spartacus 3 juillet 11:35
                      Quel patacaisse de jaloux gauchistes politisés compulsifs...

                      Une éniemme pétition caricaturale de personnes en conflit d’intérêt.
                      Quasi tous sont ou ont étés membres du service public. 
                      Quelle est conne cette pétition....
                      Faites la même réclamant l’inverse dans le secteur privé...

                      C’est quoi cette mentalité totalitariste à se servir dans la caisse commune ?
                      La soviétisation de la société...
                      Triste France.

                      Dans la caste on veut bien l’égalitarisme, mais attention que dans l’entre soi et que pour la nomenklature des membres de la caste...

                      La confusion de la poche de sa caste avec celle de la société..

                      L’argent public est à tout le monde, il n’est pas réservé a la caste des obligés de la gamelle de l’état...

                      Si les écoles publiques sont a charge des communes, il est normal que les écoles privées le soient aussi. C’est l’argent de l’impôt et de l’égalité devant l’impôt.

                      Quand on vous le dit que sous couvert de "bon sentiments dégoulinants en permanence, les gauchistes sont ceux qui méprisent le plus tous les autres et accaparent la redistribution à la place de ceux qui en ont vraiment besoin avec leurs associations politisées de merde...



                      • mmbbb 3 juillet 19:45

                        @Spartacus Chalot est un ultra , il cache mal son jeu Il est puant , dégoulinant de faux bons sentiments C est le gars qui s etait pisse dessus de jouissance lorsque le conseil d etat abrogea l arrête municipal contre le port du Burkini . C est le meme type qui va nous casser les couilles avec la defense de la laicite et se glorifie de l interdiction des creches dans les mairie C’est un suceur de bites des imans , il devrait le dire


                      • Spartacus Spartacus 4 juillet 09:28

                        @mmbbb


                        Faisons la distinction entre les idées et l’individu.
                        La critique ne doit pas aller sur la personne.
                         


                      • samuel 4 juillet 11:48

                        @Spartacus


                        OKay. Quand mon petit aura l’âge, je le mettrai à l’école privée sans la payer.

                        Merci.

                      • pallas 3 juillet 12:30
                        CHALOT

                        Bonjour,

                        Hier j’ai fait une ballade à Melun, cette ville est devenu une décharge public à ciel ouvert, un vrai camps de droguer de camer, avec des gamins trainant dans les rues, et d’une ambiance d’une froideur extrême.

                        Surtout la gare RER, ce coins est bien pourrie à souhait, c’est le trafique de drogue à ciel ouvert.

                        Magnifique, en 20 ans nous sommes ^passé d’une gentille bourgade à un machin sinistre.

                        La situation est bien pire que je ne le pensais.

                        Pour votre article, il serait de vous préoccuper de la situation de l’hôpital, un désastre intégral, allez au urgences à Melun, c’est signer son arret de mort.

                        Salut

                        • popov 3 juillet 12:38

                          @CHALOT

                           
                          Les écoles (dites) privées (mais sous contrat d’association avec l’État) ne sont-elles pas des « associations » ?
                           
                          Faut-il mettre fin au financement public de toutes les associations ?

                          • pallas 3 juillet 12:42

                            @popov


                            Je pense que son article sous entend le lycée privée de Saint Aspais de Melun.

                            Qu’il ne s’inquiète pas, cette institution va bientot fermer, déjà l’internat sera arrêter courant 2019 ou 2020.

                            Le reste suivra.

                            Salut

                          • hunter hunter 3 juillet 18:23

                            @popov


                            Oui, oui, et la CNAFAL en premier, qui semble officier exclusivement dans l’import/export de la nouvelle matière première à la mode ( c’est coté en bourse,...j’sais pas ), le migrant muzz, crasseux, « sur de lui et dominateur », qui vient s’engraisser de subventions, d’AME, de RSA,, d’APL, et toute la bonne soupe républicaine !

                            Tout ça pour pouvoir trafiquer, voler, violer et agresser....ah mais oui, mais bon, c’est leur culture, faut la respecter !
                            Les droits de l’homme, le vivre-ensemble, toussa, toussa....

                            Et Jeff et ses potes se battent comme des lions dans les administrations, pour que leurs protégés aient LEURS DROITS !

                            Ben oui, bien sur, parce que quand tu rentres CLANDESTINEMENT en France, eh bien t’as des droits !

                            Eh oui...quand je raconte ça à des étasuniens, les mecs croient que je me fous de leur gueule.....

                            Bref, plus de subventions pour toutes ces associations humanitaires gauchistes, et plus de subventions à la presse moribonde (Le Monde, Libé, etc....) et on va en récupérer du pognon !

                            Arrêt des 49 € par jour pour les migrants de Chalot, qui passent leur journée à jouer à la console...avec des éducateurs qui passent leur journée à ne rien pouvoir faire, parce que les migrants refusent d’apprendre le français...

                            Donc les éducateurs engagés spécialement, sont obligés de passer leur journée à ne rien foutrte, voire à jouer à la console...en effet, il était prévu que les envahisseurs aient des cours collectifs, mais ils n’en veulent pas !
                            Ils veulent qu’un envahisseur à la fois, soit enseigné...et bien sur, il ne faut pas les contrarier....les droits de l’homme, le vivre ensemble.....

                            Quand ils ont assez joué à la console, il faut affréter des bus spéciaux pour les emmener à 20 kilomètres de leur nouvelle résidence, car il y a une mini galerie commerciale où le wifi est gratos..ils sont donc là, ils glandent, le nez toute la journée dans le smartphone ! (qui leur a été offert, cela va de soi ! ) Et qui paye... ? eh beh les cons bien entendu, les futurs égorgés, les bisounours asservis par les gauchiasses !

                            Pour l’instant ils n’ont pas encore extériorisé leur libido décuplée, mais bon, ça ne saurait tarder....
                            Les p’tites kouffardes vont bientôt passer à la casserole....

                            Le soir, le bus passe pour les ramener dans leur foyer tout neuf, où ils ont gueulé, parce que le plombier chargé de leur installer la salle de bain, avait pris des robinets à 20 balles ( fils d’un pote, c’est de lui que je tiens l’info) !

                            Ils ont fait voir sur le smartphone, qu’ils voulaient des robinets « comme ça » !

                            150 balles le robinet....le plombier a demandé l’autorisation aux « autorités », et bien entendu, approbation immédiate !

                            Eh oui, c’est ça la dure vie des migrants, dans une petite préfecture d’un des départements les plus beaux mais les plus pauvres de France, où les pauvres vieux agriculteurs, qui ont trimé toute leur putain de vie, gagnent à peine 450 balles de retraite !

                            Merci Chalot et ses potes, merci les assocs’ de gauchistes...allez tous vous faire enculer tiens !

                            Adishatz

                            H/



                          • pallas 3 juillet 14:47
                            CHALOT

                            Bonjour,

                            L’institution de Saint Aspais vous déplait elle ?.

                            C’est la dernière chose de correcte à Melun, autant la détruire en effet, allez hop, on ferme tout, que cette ville devienne comme le quartier nord ou mieux le quartier de la gare RER.

                            Un vrai enfer, j’espère que les jeunes filles courts vite le soir, si elles ne sont pas défoncé évidemment, au cannabis et diverses drogues.

                            Je connais mieux votre ville que vous, incroyable non ?.

                            Vous devriez aider les gamines qui ont des problèmes de relation social, mais non n’est ce pas ?.

                            Sa on s’en tamponne royalement, c’est un peut comme les enfants malade, on s’en contre carre.

                            Et après on dit que c’est moi le méchant, hein !!!!!!!!!!!.

                            Salut



                            • pallas 3 juillet 17:02
                              CHALOT

                              Allez répondez ?

                              On peut discourir de la ville de Dammarie les Lys, La Rochette.

                              Franchement, c’est épouvantable comme lieu.

                              Êtes vous conscient de la réalité, en 20 ans, ces lieux sont devenus pourrie.

                              Ma colère est réel, il y a un quelqu’un qui vie la bas à qui je tiens, et cette environnement est invivable pour elle.

                              Comment pensez vous sauvez le monde, si vous délaissez votre microcosme.

                              Faites votre boulot, il y a des gens qui ont besoins de soutiens et de courage.

                              Battez vous pour la réalité et non pour les fantasmes.

                              Je suis extremement énervé d’avoir vu Melun aussi pourrie.

                              Salut





                              • hunter hunter 3 juillet 18:04

                                @pallas


                                Il ne vous répondra pas, car vous lui avez mis le nez dans son caca, en décrivant la situation type « Bronx des années 80 », et il le sait tout ça !

                                Il sait que ça vient de l’importation des arriérés muzz, avec leurs voilées, leur tendance naturelle à tout cradifier, à foutre le bordel, à instaurer la violence et les trafics !

                                C’est l’éternel retour du concret, mais ça un gaucho comme Jeff, refuse de le voir...il va continuer à aider ses chères racailles importées, et plaider pour que plein d’autres viennent rajouter au bordel, aux trafics, à la violence.....

                                Qu’il se démerde avec ses faux problèmes, dans sa zone pourrie qu’il a contribué à créer, en soutenant au nom de ses « droits de l’homme » et de son « vivre ensemble », toute la lie de cette planète, qu’on importe et qu’on va avoir en masse, maintenant qu’Angela n’en veut plus....

                                Allez Jeff, bon courage, mais bon, quand tes « protégés » t’égorgeront, tu comprendras, mais bon, il sera un peu tard !

                                Tu te diras que les fachos d’Avox, avaient en fin de compte bien raison !

                                Adishatz mon pote !

                                H/

                              • pallas 3 juillet 18:17

                                @hunter


                                Il en paiera le prix.

                                Avec les 20% d’intérêts pour le dérangement qu’il m’occasionne.

                                Salut

                              • hunter hunter 3 juillet 18:26

                                @pallas


                                20%, tu mérites plus !

                                Salut aussi !

                                Adishatz

                                H/

                              • pallas 3 juillet 18:32

                                @hunter


                                20% est suffisant, pas besoin de vengeance.

                                La seule chose en ce qui me concerne est que ma jeune amie, ainsi que ça famille puisse vivre tranquillement.

                                Melun peut être restaurer, le tout est de faire ombrage.

                                Elle vous plairait surement smiley


                                Salut

                              • hunter hunter 3 juillet 18:44

                                @pallas


                                En attendant, j’espère qu’elle pourra échapper à la chienlit made in Chalot !

                                Souhaitez-lui bonne chance !

                                Adishatz

                                H/

                              • pallas 3 juillet 18:52

                                @hunter


                                C’est a elle de décidée, pas à moi.

                                Mais oui je pense qu’elle en est capable.



                              • hunter hunter 3 juillet 19:03

                                @pallas


                                Je lui souhaite de tout cœur !

                                Si vous pouvez un peu l’aider, ce sera tout à votre honneur !

                                Adishatz

                                H/

                              • pallas 3 juillet 19:28
                                Bonsoir

                                Que veut dire « Adishatz » ?

                                Pour ce qui lui concerne, c’est un débat entre elle et elle, pour le coté physique, mon jeune apprentie et sa famille la protège.

                                Moi je ne peut rien faire.

                                Un bon « Dire Straits », avec clopes et bieres me sera soirée.

                                Ces deux gamins me font beaucoup de mourront

                                Salut

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès