• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Maurice Audin, traitre ou héros ?

Maurice Audin, traitre ou héros ?

Dans son souci d’appréhender la complexité du réel, la rhétorique macronienne du « en même temps » au sujet de la guerre d’Algérie tente d’établir une équivalence entre la diversité des victimes, ainsi entre la mort controversée de Maurice Audin et le sort tragique des harkis.

 

Si les harkis, ces supplétifs de l’armée française, furent incontestablement des victimes du conflit, au même titre que les algériens massacrés par leurs compatriotes du FLN à Melouza (1957) ou à El Halia (1955), débordements pouvant être qualifiés de crime contre l’humanité, que les civils pieds noirs massacrés à Oran le 5 juillet 1962, quelques heures avant la proclamation de l’indépendance, en violation des accords d’Evian, et sans que l’armée française daigne intervenir, la fin tragique de Maurice Audin ne peut être placée sur le même plan.

 

C’est à tort que le président de la République a voulu élever le jeune Audin au rang d’une icône et l’insérer dans la longue lignée des martyrs d’un conflit où les civils et militaires aussi bien Algériens qu’Européens payèrent un lourd tribut à la folie des hommes.

 

Compte tenu des exactions commises dans les deux camps, aucun des deux n’est susceptible de prétendre à la supériorité morale, quand bien même un des adversaires luttait pour son indépendance. Si la guerre du point de vue algérien pouvait s’avérer légitime et juste, les moyens employés par les tenants du FLN ne le furent pas, surtout vis-à-vis de leurs compatriotes.

 

S’agissant du jeune Audin, cet assistant à l’université d’Alger, était membre depuis 1951 du Parti communiste algérien militant pour l’indépendance de l’Algérie, parti interdit en 1955 et en relation étroite avec le FLN, donc avec une organisation en lutte contre la France.

 

Audin n’était pas le seul en tant que militant anticolonialiste, membre du PCA et sympathisant du FLN. Je veux parler, entre autres, de l’ouvrier cégétiste Fernand Iveton, auteur en 1956 d’une tentative de sabotage dans une usine à gaz, condamné à mort par le tribunal militaire d’Alger, unique Européen guillotiné pendant le conflit.

 

A cette époque, le terrorisme FLN frappait partout, avec tous les moyens, pistolet, bombe, grenade…

« Le 12 mars 1956 le Gouvernement Guy Mollet demande et obtient - y compris par les députés communistes - le vote des pouvoirs spéciaux : « Le gouvernement disposera en Algérie des pouvoirs les plus étendus pour prendre toutes les mesures exceptionnelles commandées par les circonstances, en vue du rétablissement de l'ordre, de la protection des personnes et des biens et de la sauvegarde du territoire ». Guy Mollet cosigne avec le ministre de la Défense, Maurice Bourgès-Maunoury, celui de la Justice, François Mitterrand, et Robert Lacoste — gouverneur général de l'Algérie — un décret relatif à l'application de la justice militaire en Algérie et à l'attribution aux militaires des pouvoirs de police. » (Wikipédia)

 

Le jeune Audin s’impliquait activement dans le soutien aux poseurs de bombes. Quelques jours avant son arrestation, des attentats avaient eu lieu à des arrêts de bus et au casino de la Corniche, ce dernier faisant 8 morts et 92 blessés. Le militant communiste avait participé à l’exfiltration vers la Chine du terroriste Larbi Bouhali, premier secrétaire du PCA.

 

Maurice Audin agissait donc contre les intérêts français, à l’heure même où ses compatriotes, militaires ou civils, tombaient sous les balles, le couteau ou les bombes.

 

C’est dans le cadre des pouvoirs spéciaux de police dévolus à l’armée que Maurice Audin est arrêté par les militaires le 11 juin 1957 et interrogé dans un centre de rétention. Suivant des hypothèses contradictoires, il serait mort, soit poignardé, soit étranglé. Son corps n’a jamais été retrouvé, tout comme celui de milliers d’autres victimes anonymes.

 

En tout état de cause, si Maurice Audin avait été jugé, il aurait certainement été condamné pour trahison et soutien à une entreprise terroriste. Yveton avait été condamné à mort pour l’exemple. Francis Jeanson, le chef du réseau des « porteurs de valises », fut reconnu en 1960 coupable de haute trahison et condamné à dix ans de réclusion.


Moyenne des avis sur cet article :  2.2/5   (20 votes)




Réagissez à l'article

30 réactions à cet article    


  • jef88 jef88 1er octobre 11:59
    BRAVO !
    Cet article remet Audin dans son contexte ......
    La guerre d’Algèrie s’est terminée en mars 62, j’ai fais mon service militaire en Novembre 63...... Ce genre de faux c*l était rejeté par lapopulation française ! ! ! !
    Petites précisions quand au contexte :
    - L’URSS voulait affaiblir l’occident et cette guerre allait dans son sens.
    - Les USA ne pouvaient pas sentir De Caulle (trop indépendant) .... Affaiblir la France était parfait ! De plus récupérer le pétrole saharien aurait été GENIAL !

    • juluch juluch 1er octobre 13:19

      Bien d’accord avec cet article.


      • covadonga*722 covadonga*722 1er octobre 13:54
        puisqu’il faut appeler un chat un chat il faudra bien un jour.

        Que les « belles âmes » les « bonnes consciences » qui applaudissent les 
        dénommées porteurs de valises admettent
        qu’ils transportaient les armes qui tuaient des policiers français. Qu’ils transportaient l’argent collectés volens nolens auprès de la diaspora algérienne .
        Qu’ils transportaient l’explosif
        qui tuait indistinctement femmes et enfants .
        Nous n’avons pas la des résistants en armes
        commettant des attentats contre les dirigeants de leur pays mais des collabos 

        participant aux meurtres et à la morts des gens qu’ils croisaient dans la rue.
         Aidant ceux qui de l’autre cotés de la méditerranée tuaient le fils appelé de leur voisin, des gens qui soutenaient ceux qui descendaient les petits colons d’un bus et les engorgeaient nous n’avons pas affaire la à des Sacco Vanzetti 
        revolvérisant Mitterrand ou de Gaule mais DES TRAÎTRES !a la république car nous étions en république des TRAÎTRES !à leur nation car ils se réclamaient de la France et des TRAÎTRES ! au petit peuple de France, metro ou pieds noirs 
        qui lui et lui seul subissait
        la violence des algériens voulant leur indépendance .
        La question n’est pas la légitimité
        de la lutte des algériens la question et illégitimité des formes de lutte des porteurs de valises qui entre leur mere leurs frères et la France avait choisis la voie de la trahison 
        ils pourront l’habiller des oripeaux idéologiques de leur choix ça n’est et ne restera que infamie et trahison.
        Asinus : ne varietur

        • Dom66 Dom66 1er octobre 14:49

          @covadonga*722

          Je suis en accord avec vous, quelque soit ses opinions, celui qui est responsable de la mort de ses compatriotes est un traite au même titre que les collabos Vichyssois de 39-45 (dont, Milices gendarmes, et policiers)


        • malitourne malitourne 1er octobre 15:21

          @Dom66
          Vichystes. Les vichyssois n’avaient pas demandé à être associé à cette honte nationale. 


        • Dom66 Dom66 1er octobre 18:37

          @malitourne

          Merci pour la correction Vichystes exact..désolé...j’ai honte..... smiley

          Oui je sais, je voulais dire par là, tout ce gouvernement de Philippe Pétain, ce régime de collabos.

          Je ne voulais pas parler de tous les habitants de Vichy


        • OMAR 1er octobre 14:49

          Omar9

          .

          Bonjour @Clairveaux : « A cette époque, le terrorisme FLN frappait partout, avec tous les moyens, pistolet, bombe, grenade.. »

          .

          Parce que, pendant ce temps là, les colons, les ultras et l’armée coloniale française, se roulaient les pouces, n’est-ce-pas ?

          .Si effectivement le FLN et l ALN frappaient de manière assez épisodique, les algériens succombaient quotidiennement et par dizaines, , et pas seulement avec les armes citées supra, mais aussi sous le napalm, les obus de canons, l’aviation, la marine et la torture.

          .

          En méprisant ainsi la personnalité de ce martyr de Audin, vous prouvez que vous n’avez pas vécu ce drame que fut le guerre d’Algérie, alors vous auriez été plus inspiré de vous référer aux archives militaires et aux écrits de ces grands et dignes officiers de l’armée française tel ce général de la Bollardiere.

          http://www.non-violence-mp.org/la%20nonviolence_fichiers/HTML/histbollardiere.htm


          • Cateaufoncel3 Cateaufoncel3 1er octobre 16:47
            @OMAR

            J’ai personnellement énormément de peine à souscrire à la démarche d’un type qui apporte son soutien à des poseurs de bombes qui, entre beaucoup d’autres, tuent des jolies femmes et des enfants en bas âge, alors qu’il est lui-même marié à une jolie femme et père de trois enfants en bas âge.

            Chaque cause a les martyrs qu’elle mérite.

          • Dom66 Dom66 1er octobre 19:06

            @OMAR

            Salut OMAR


            L’auteur est assez objectif et cool dans son article, je cite


            « où les civils et militaires aussi bien Algériens qu’Européens payèrent un lourd tribut à la folie des hommes. »


            La folie des hommes est incontestable. La torture ?? sans doute jamais utilisé par le FLN ou l’ALN, non ?


            Vous dites « En méprisant ainsi la personnalité de ce martyr de Audin, vous prouvez que vous n’avez pas vécu ce drame que fut le guerre d’Algérie ETC ETC


            L’auteur, comme moi je pense que l’on ne doit pas faire la guerre à son pays, si non, en assumer les conséquences….


            Alors que pensez vous des Harkis, oubliés de la France et massacrés par leurs compatriotes. ??? ce ne sont pas tous des Audin ???


            Si nous n’arrivons pas, une bonne fois pour toute à enterrer la hache de guerre, alors il n’y a plus rien à espérer.


            A cette époque, j’étais plus pour l’indépendance, mais jamais au grand jamais je n’aurais pris les armes contre mon pays, et mes compatriotes.


            Je cite aussi ceci de l’auteur


            >que les civils pieds noirs massacrés à Oran le 5 juillet 1962, quelques heures avant la proclamation de l’indépendance, en violation des accords d’Evian, et sans que l’armée française daigne intervenir, la fin tragique de Maurice Audin ne peut être placée sur le même plan. »



          • OMAR 1er octobre 22:56
            Omar9
            .
            Salut @Dom66
            .
            A travers son article, l’auteur élude les principaux points essentiels de cette dramatique guerre d’Algérie, et le plus important est que c’était la France qui occupait , qui colonisait l’Algérie.....
            .
            Le second point est qu’il n’incrimine précisément qu’un protagoniste de ce cruel conflit : le FLN.
            .
            Et le plus grave, à travers la condamnation de Audin, il réfute à tout citoyen français un libre arbitre et, surtout, des comportements et actions concrétisant leur prise de position.
            Alors que dans le même registre, il soutien les harkis qui passent pour des traitres aux yeux du peuple algérien.
            .
            Pour ma part, je réitère ce que j’avais écrit dans ce contexte :
            - Que des patriotes algériens, durant leur lutte contre le colonialisme français auraient commis jusqu’à l’innommable, perso, j’en suis plus que convaincu, et donc, je regrette et dénonce (in Agora du 14 septembre 2018).

            -Qu’effectivement, la guerre est finie, et depuis plus de 65 ans, et qu’il est encore temps d’offrir autre chose à nos enfants que cette recherche répugnante de la culpabilité d’autrui ou de la repentance, et que l’Algérie, en bénéficiant de la seule satisfaction morale, doit aussi faire preuve de ce même courage que le Président français en intentant des actions qui rapprochent plus les 2 peuples français et algériens (Agora du 14 septembre 2018)...
            .
            Alors, encore un fois, pour moi, Audin est un martyr et un héros dans la pure lignée que le général la Bollardiere :


          • Dom66 Dom66 2 octobre 01:52

            @OMAR


            J’ai pas été plus loin désolé, que ceci et je change des mots ! C’est tout simple


            Et le plus grave, à travers la condamnation des Harkis , vous réfutez à tout citoyen algériens un libre arbitre et, surtout, des comportements et actions concrétisant leur prise de position.

            Dire que Audin est un héro, pourquoi pas les Harkis héros avec un libre arbitre et, surtout, des comportements et actions concrétisant leurs prises de positions.


          • OMAR 2 octobre 11:03
            Omar9
            .
            Bonjour @Dom66
            .
            Le drame des harkis, au delà de leur libre choix de servir une armée d’occupation et de participer aux massacres de leurs compatriotes, a été de donner raison à leur détestation par les algériens par cette terrible et ignoble décision d’être considérés comme d’insignifiants supplétifs ne méritant aucun égard aux yeux de la France.
            Et ceux qui échappèrent à la « vengeance » des « maquisards de la dernière minute » se retrouvèrent parqués comme des pestiférés, dans des centres de « regroupements » dans la patrie qu’ils ont défendue :
            .
            Alors, si je souscris au geste de Macron à la décoration d’une vingtaine de harkis à la Légion d’Honneur, je trouve son action plutôt timide, symbolique et même hypocrite, par rapport à tout ce qu’ont perdu ces malheureuses personnes.
            .
            Enfin, juste cette question : si ici en France (ou partout ailleurs dans le monde) je préviens ou j’empêche un acte terroristes allant être commis par ces crapules de djihadistes et salafistes, vous me qualifierez de traitre à ma communauté ?
            Bonne journée.

          • Christian Labrune Christian Labrune 2 octobre 11:29

            @Cateaufoncel3

            On ne peut certes pas considérer comme quelque chose de normal le recours à la torture en Algérie, qui avait été explicitement reconnu par Salan. Il reste qu’il faudrait quand même se garder de tout manichéisme lorsqu’on examine cette sinistre période, et tenir compte aussi de ce que fut le comportement du FLN visant à terroriser non seulement les colons, mais même les populations autochthones. Les Français seuls ont déploré les exactions commises ; je ne pense pas qu’en Algérie on soit beaucoup ému des atrocités commises par le FLN.

            J’apprenais par hasard il y a quelques jours que la chaîne Arte, il y a cinq ans, s’était fait l’écho d’une information qui résultait de la publication des archives de l’ancienne Union Soviétique et de ses satellites : la catrastrophe de Fréjus, à la fin des années 50, qui avait fait quatre cents morts, aurait été due non pas à des causes naturelles (on s’était, en France, arrêté à cette explication) mais à un attentat du FLN que les services secrets allemands avaient prévu sans en avertir leurs homologues français. Au lieu de créer une commission d’enquête après ces révélations, on a semble-t-il préféré étouffer l’affaire, et le documentaire d’Arte (voir le second lien) n’est plus disponible sur le Net.

            Il suffit de taper « Fréjus FLN » dans Google pour accéder à un certain nombre d’articles. Dans le troisième que je cite plus bas, l’historien Bejamin Stora n’y croit pas : il a beaucoup parlé avec d’anciens responsables du FLN et ils ne lui ont jamais rien révélé de semblable. Comme quoi on peut être historien et un peu naïf ! Il serait pour le moins nécessaire qu’on fît la lumière sur cette question, mais faire disparaître des archives du Web les documentaires qui l’évoquent, ce n’est peut-être pas la bonne méthode.

            http://www.lepoint.fr/chroniqueurs-du-point/emmanuel-berretta/catastrophe-de-frejus-arte-sur-la-these-de-l-attentat-fln-24-01-2013-1619610_52.php

            https://www.dreuz.info/2014/10/26/enorme-et-effrayant-1959-la-catastrophe-de-frejus-400-morts-serait-un-attentat-du-fln/

            https://www.francetvinfo.fr/replay-radio/l-histoire-du-jour/un-attentat-a-l-origine-de-la-catastrophe-de-frejus-en-1959_1730639.html


          • mauriceronet 9 novembre 18:02

            @OMAR
            -Mais la France n’était pas une armée d’occupation puisque c’est elle qui a créé l’Algérie, pays qui n’existait pas avant le venue des français.
            -Les musulmans combattant du côté des français étaient infiniment plus nombreux que ceux qui faisaient joujou à la guerre planqués en Tunisie, au Maroc ou égorgeant des femmes des enfants, européens comme musulmans sans défenses (comme à El Helia ou Melouza).


          • mauriceronet 9 novembre 18:13

            @OMAR
            « le plus important est que c’était la France qui occupait , qui colonisait l’Algérie »

            -Vous voulez rire où vous êtes sérieux ? Les arabo-musulmans était bien des colonisateurs de l’Afrique du nord.Au nom de quoi la colonisation arabo-musulmane aurait été légitime que la colonisation française ?
            -La France est intervenue est Afrique du nord après avoir signé 80 Traités de paix avec l’une ou l’autre des 3 Régences (qui ne furent jamais respectés par aucune des régences) qui inféodées à l’Empire ottoman avaient reçues pour mission de « porter la guerre au coeur de la chrétienté ».Entre le début du 16 et le début du 19eme siècle l’europe occidentale fut continuellement attaquée par les barbaresques , razzias, piraterie, traite esclavagiste furent le mode de fonctionnement normal de chacune de ces Régences.
            -Vouloir mettre un terme à de telles méthodes, vouloir rétablir la paix et la sécurité en méditerannée occidentale était un droit et un devoir auxquels la France , fort légitimement s’est attelée !


          • Trelawney Trelawney 1er octobre 15:06

            En tout état de cause, si Maurice Audin avait été jugé, il aurait certainement été condamné pour trahison et soutien à une entreprise terroriste. 

            C’est en cela que réside tout le problème. Audin était un sympathisant FLN et avait choisit son camp. Il était donc ennemi de la France et devait donc être arrêté et condamné dans ce sens.
            La problématique est que Audin a disparu parce que trés certainement arrêté, torturé et tué dans l’anonymat.

            La question est : Dans quel état de délabrement était l’armée française à cette époque pour qu’elle soit réduite à institutionnaliser la torture comme fait d’arme ? 

            • mauriceronet 9 novembre 17:50

              @Trelawney

              -La torture est un mode de fonctionnement normal face au terrorisme tel que le pratiquait le fln contre les populations civiles musulmanes comme européennes.
              -Combattre le terrorisme nécessite d’obtenir des renseignements, des informations par tous les moyens, la menace, la torture., le chantage.....Toutes les armées du monde, confrontées à de telles situations réagissent de la même façon


            • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 1er octobre 15:14

              « Francis Jeanson, le chef du réseau des « porteurs de valises », fut reconnu en 1960 coupable de haute trahison et condamné à dix ans de réclusion. »


              Vous en êtes sûr ? 

              • CLAIRVAUX CLAIRVAUX 2 octobre 19:29

                @Mohammed MADJOUR

                En fuite à l’étranger, Jeanson fut jugé par contumace. Il sera amnistié en 1966


              • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 3 octobre 11:30

                @CLAIRVAUX

                Faux, il a été éloigné par les service de l’Elysée du grand Chameau Di Goule !!! 

                La France continue toujours à cracher sur les lois et sur la justice : Le Tribunal français avait bâclé et classé l’affaire du siècle, « l’Empire franco-algérien Khalifa » et donné les instructions à ses esclaves d’Alger qui ont fait exactement la même chose !

                Cette affaire n’est pas classée et elle ne le sera que lorsque ceux qui avaient dévalisé le Trésor national soient jugés et punis ! 

              • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 1er octobre 15:19

                «  »A cette époque, le terrorisme FLN frappait partout, avec tous les moyens, pistolet, bombe, grenade…«  »


                Ah si le terroriste et le grand criminel Mitterrand pouvait gémir de sa tombe ? Oui le TERRORISME frappait partout !!! 

                • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 1er octobre 15:31

                  Vous croyez qu’on s’en sortira avec cette propagande nocive qui crache sur la Vérité historique ? 


                  Lorsqu’on parle de l’Histoire de France en Afrique du Nord, principalement en Algérie, on doit juste admettre cette vérité absolue : 

                  «  » Depuis le Débarquement français, de 1830 jusqu’en 1962 (et même à ce jour, forcément), seule l’intelligence française était et reste à l’œuvre en Afrique du Nord…«  »

                  Le problème fondamental réside dans la crevasse qui sépare l’incommensurable idiotie du régime algérien qui a voulu offrir une « médaille à JANSON » et le satanisme du régime de l’Elysée qui croit pouvoir contourner indéfiniment la Vérité historique.


                  • Paul ORIOL 1er octobre 16:31

                    Macron a simplement reconnu que Maurice Audin, comme beaucoup d’autres, n’avait pas été jugé et condamné mais assassiné.


                    • mauriceronet 9 novembre 17:35

                      @Paul ORIOL
                      -audin combattait dans les rang d’un groupe terroriste et raciste qui massacrait des citoyens français musulmans comme chrétiens ou juifs, très souvent des civils sans défense et à ce titre ce n’est qu’un traitre comparable à ceux ayant rallié les troupes nazies pendant l’occupation !
                      -En temps de conflit armé on ne juge pas ses ennemis on les supprime !


                    • Garibaldi2 2 octobre 03:37
                      Faire un topo sur la guerre d’Algérie sans citer une seule fois la bande de criminels qui agissait sous le nom d’OAS et qui a fait plus d’attentats en Algérie (et en France) que le FLN, certains contre des européens pour accuser le FLN, il fallait oser. Chapeau l’artiste !

                      Quand les Pieds Noirs ont provoqué l’arrivée au pouvoir de De Gaulle, qui s’est moqué d’eux avec son fameux ’’Je vous ai compris’’, la décolonisation était déjà dans les plans politiques du grand Charles. Celui qui les a trahis c’est lui !

                      N’en déplaise à certains, c’est Audin qui était du bon côté de l’Histoire.

                      • mauriceronet 9 novembre 17:38

                        @Garibaldi2

                        -Toujours à sortir des insanités et des stupidités extrême.
                        -Où avez vous vu que l’oas a commis plus d’attentats que le fln ? Dans votre esprit malade ?
                        -L’oas défendait la France et les français musulmans, chrétiens, juifs athès !


                      • Raymond75 2 octobre 09:41
                        Audin fut un traitre ET un héros :

                        *** Un traitre puisqu’il a aidé les ennemis de son pays engagé dans une guerre.
                        *** Un héros puisqu’il alla jusqu’au bout de ses idées en luttant pour la décolonisation. Ce furent ses idées qui furent victorieuses.

                        C’est l’histoire qui porte le jugement : traitre ou héros ? il n’y a pas de réponse absolue.

                        • mauriceronet 9 novembre 17:44

                          @Raymond75

                          -En 1956 lorsque le peuple hongrois s’est soulevé contre l’occupation soviétique on n’a ni vu ni entendu audin apporter son soutien au peuple hongrois,ni dénoncer la barbarie soviétique.
                          -audin a soutenu la colonisation arabo-musulmane de l’Algérie plutôt que la colonisation française en oubliant d’intégrer le fait que c’est la France qui avait créé l’Algérie !


                        • Oceane 2 octobre 10:22

                          Traître ou héros ?

                          Le chasseur et sa proie racontent-ils la même vision de la partie de chasse ?


                          • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 2 octobre 13:44

                            Sur cette question : Était-il traître ou héros, je peux répondre en quelques mots ou écrire un million de pages... Ceux qui connaissent la réponse exacte n’ont pas commenté l’article, pas plus qu’ils n’ont commenté les milliers d’articles pondus sur Agoravox... Voilà pourquoi on n’avance pas ! 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès