• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Mécontents par nature, insatisfaits par principe ?

Mécontents par nature, insatisfaits par principe ?

 

Si les raisons légitimes existent, ne pas confondre causes et effets.

 

« Il est dans le caractère français d’exagérer, de se plaindre et de tout défigurer dès qu’on est mécontent. » Cette réflexion n’est pas de moi, mais de Napoléon à Saint Hélène, lieu où les raisons d’être mécontent ne lui manquaient pas.

Même si gémir en France est devenu un exercice à temps complet, la richesse de notre vocabulaire témoigne de l’importance du sujet dans notre vie quotidienne, geignement, lamentation, plainte, jérémiade etc…  

Gémir est l’action la moins forte, mais durable dans le temps. Les manifestations de la mauvaise humeur au minimum, à la hargne au pire, se décrivent parfaitement avec un vocabulaire emprunté d’habitude aux animaux

Hululer : pousser un long gémissement

Glapir : crier des menaces d’une voix criarde

Mugir : pousser un cri prolongé et sourd

Crier son mécontentement se traduit le plus souvent par des manifestations de groupes traditionnels, souvent hétéroclites, ayant dans la plupart du temps très peu de soucis communs, mais avec pancartes et banderoles ressorties pour l’occasion, de la précédente.

 

Les Gilets jaunes furent la nouveauté spontanée.

Les retraités sans syndicats, sans chefs, ont été les premiers à manifester leur mauvaise humeur aux ronds-points, « les nantis, ce n’est pas nous ! » avec la hausse des retenues de la CSG, après un long blocage des pensions, sans augmentations de la hausse du coût de la vie (5 ans) avec le socialiste Hollande.

Les ouvriers les rejoignirent en un simple geste, enfiler le fameux gilet. La qualification d’illettré leur restait en travers de la gorge.

Puis les fonctionnaires aussi, avec leur sempiternel manque de moyens.

Les Cégétistes n’allaient pas manquer l’occasion offerte de justifier leur présence.

Enfin les incontournables casseurs n’ayant, comme à l’ordinaire, qu’une seule vocation, provoquer. 

 

A l’approche des élections, les sujets de mécontentement sont nombreux, on voit des français s’en prendre à d’autres français, vieille habitude de désigner des fautifs.

 

La démocratie va mal, cherchons les coupables

 

Aujourd’hui, l’empêcheur de tourner en rond serait l’abstentionniste, la cause du désintérêt de la chose publique, et l’effet … rien ne va plus.

Si tout le monde votait, serait-ce mieux ?

Les élections sont comme les restaurants, on vous propose des plats à la carte. Une partie des clients entre dans la salle bille en tête, s’installe et seulement consulte la carte. Ces clients sont déjà prêts à consommer ce qu’ils trouveront, le meilleur ou le moins mauvais. « Il y a des gens qui justifient le monde, qui aident à vivre par leur seule présence » Albert Camus

Une autre partie étudie la liste des plats proposés en étant dehors, cherche les plats désirés, les trouve, ou bien passe son chemin.

 

Doit-on incriminer les clients exigeants ou le défaut des chefs de cuisine ? Faut-il accuser les effets ou tenter d’améliorer les causes ?

 


Moyenne des avis sur cet article :  1/5   (6 votes)




Réagissez à l'article

9 réactions à cet article    


  • Schrek Docteur Faustroll 20 octobre 10:55

    Faut-il masquer les symptômes ou traiter l’origine des symptômes ?


    • xana 20 octobre 12:21

      Les élections sont un masque pour la ploutocratie.

      Si on ne sait pas comment se débarasser du pouvoir des riches, on a tout de même le droit de ne pas faire semblant de croire que des élections changeront quoi que ce soit.


      • eddofr eddofr 20 octobre 14:10

        @xana

        En tout cas comme ça, c’est sur que cela ne changera pas.

        Pourtant, si tous les abstentionniste choisissaient un candidat, peu importe lequel, il serait élu au premier tour.

        Maintenant, cherchez le candidat le plus improbable, celui qui d’habitude fait 0,01% mais qui ferait vraiment bien chier les riches s’il était élu ...

        Ce n’est que quand tu renonce que tu as vraiment échoué.


      • Xenozoid Xenozoid 20 octobre 14:11

        @eddofr

        je sait pas si le candidat sera d’accord, celui qui faisait 0.01%


      • eddofr eddofr 20 octobre 14:24

        @Xenozoid

        Faut pas lui demander, si tu te porte candidat tu assumes le risque de te faire élire.


      • Xenozoid Xenozoid 20 octobre 14:26

        @eddofr

        roger roger,mais comme le disait george carlin, ils ne sont pas élus ils sont sélectionnés


      • Xenozoid Xenozoid 20 octobre 14:28

        @Xenozoid

        aka they are not elected they are selected


      • xana 20 octobre 16:14

        Aucun candidat n’a le seul programme qui me conviendrait : Faire arrêter et condamner les maffiosi qui sont actuellement au pouvoir.

        Si ces corrompus restent en liberté, que vaut un candidat ? Rien.


        • zygzornifle zygzornifle 21 octobre 09:40

          Avec les 25 yeux de crevés et les 5 mains arrachées il y avait de quoi gémir voire hurler .....

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité




Palmarès



Publicité