• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > MEDIAPART, le parti des médias

MEDIAPART, le parti des médias

 Médiapart s’est présenté en 2008 comme un média participatif. Certes, la possibilité de tenir un blog est offerte à chaque abonné payant. Ce que j’ai fait jusqu’à aujourd’hui. Mais on est en droit de se demander, après 10 ans d’existence, à quoi participe réellement Médiapart ?

D’abord, le parti des médias.

 Même s’il fait profession de « faire média à part », il participe en réalité de la comédie médiatique, et il y participe dans la mesure de ses moyens. Il n’a pas réussi à supplanter le Canard Enchaîné dans le registre de l’investigation et s’est juste hissé au niveau de la cellule de France Info.

 Médiapart est donc, comme le suggère le nom que lui ont choisi ses créateurs, une des enseignes du parti des médias, en concurrence commerciale avec Le Monde, L’Obs, L’Express, Le Point, Valeurs Actuelles, Paris Match, BFM, LCI, etc...Tous ces titres, et même d’autres moins connus, prétendent incarner, n’ayons pas peur des mots, le quatrième pouvoir.

 Ce quatrième pouvoir avait été imaginé par Burke, dit-on en 1787. La gazetiers d’alors s’étaient imaginés chargés d’une mission sacrée : contrebalancer les trois pouvoirs théorisés par Montesquieu. Mais déjà en 1840, Balzac persiflait : « LA PRESSE est en France un quatrième pouvoir dans l’Etat : elle attaque tout, et personne ne l’attaque. Elle blâme à tort et à travers, elle prétend que les hommes politiques et littéraires lui appartiennent et ne veut pas qu’il y ait réciprocité ; ses hommes à elle doivent être sacrés ». Et désormais, dans les « démocraties libérales », ce quatrième pouvoir, s’il s’oppose encore à quelques abus de pouvoir, s’est investi d’une nouvelle mission, particulièrement en France : pouvoir dire oui aux réformes que le pouvoir entreprend, les « accompagner », comme on dit en langage managérial.

 Cette évolution ne date pas d’hier. Lisez (ou relisez) le Dialogue aux enfers entre Machiavel et Montesquieu. Ou, plus près de nous Le viol des foules par la propagande politique, Le mensonge cru ou Les nouveaux chiens de garde.

Ensuite, le messianisme d’une gauche introuvable.

 Le fondateur de Médiapart s’est toujours pensé comme une « conscience de gauche », un « arbitre des élégances » de la gauche bien-pensante. Il y a une constance dans l’idée qu’il a de lui depuis ses débuts à Rouge : un Lénine disant la Pravda dans son Iskra, écrivant sans fin, non pas un Que faire ?, mais un Comment faire ?

 Comment faire de gauche ? C’est en répondant à cette question qu’il a contribuer à faire élire Macron en 2017 : « nous n’avons pas d’autre choix que de voter Emmanuel Macron. Et ce d’autant moins que l’accident électoral est plus que jamais possible, cette arrivée au pouvoir d’une force foncièrement anti-démocratique par le résultat d’un vote démocratique. (...)

 Dire que ce risque existe, ce n’est aucunement faire un chantage au vote utile. »[i]

 Depuis l’été 2018, il veut donner une petite leçon à ce jeune président qui ne lui a pas suffisamment fait montre de gratitude. Mais, ce soutien qu’il lui a apporté en 2017, il le lui apportera en 2022 si, comme le prévoient les experts en prévision, l’histoire se répète ou bégaie.

 Pour éviter une telle éventualité, il s’évertue à promouvoir « une vraie gauche ». Il s’imagine « noyauter » une mouvance qui irait des débris du PS à ceux de la LCR, en agglomérant même des bureaucrates du PC et de EELV.

 La politique de Médiapart tient dans cette illusion et, faute de s’imposer comme alternative crédible, cette « deuxième gauche » fait ce qu’elle sait faire de mieux : elle exerce son pouvoir de nuisance contre la France Insoumise. Il faut reconnaître que dans cette mission-là, elle n’est sans rencontrer quelques succès. Et peut-être les européennes seront-elles pour cette gauche navrante une occasion de triompher ?

 

Et toi, d’où tu parles ?

 L’hostilité entre la France Insoumise et Médiapart pourrait être ramenée à une vieille rancune de leurs leaders, issus de deux branches concurrentes du trotskysme, l’OCI et la LCR. Mais ce serait un peu court.

 Je n’ai jamais été trotskyste. J’ai un peu lu ce prophète du XXème siècle, mais j’ai toujours gardé à l’esprit que, lorsqu’il n’était pas encore désarmé, il avait été le massacreur des marins de Cronstadt.

 J’ai voté Mélenchon une fois, sans illusion et sans regret. Je n’ignore pas ses travers, mais j’ai du respect pour ce qu’il a fait : quitter le PS, tardivement sans doute, et fonder une alternative réformiste crédible et la seule organisation de gauche qui ait su retrouver une base populaire.

 Je n’ai pas voté Macron et je ne regrette pas ce choix, bien au contraire.

 Pendant trois ans, j’ai publié quelques petits billets sur Médiapart. Ce sera le dernier sous le règne d’Edwy Plenel.

 Quelques militants insoumis pensent, ou ont pensé, faire de la propagande sur Médiapart. Je ne suis pas un militant. Je n’ai pas participé à la consultation visant à se désabonner ou non.

 Cependant il faut faire des choix dans la vie. J’ai simplement décidé de ne plus financer Médiapart, dont je ne partage ni l’idéologie ni la stratégie politique.

 

(à suivre, mais ici)

https://causepeople.net/

 

[i] Edwy Plenel le 1er mai 2017, Dire non au désastre https://urlz.fr/8ZwU


Moyenne des avis sur cet article :  3.86/5   (14 votes)




Réagissez à l'article

10 réactions à cet article    


  • Pere Plexe Pere Plexe 4 mars 20:36

    cette « deuxième gauche » fait ce qu’elle sait faire de mieux : elle exerce son pouvoir de nuisance contre la France Insoumise

    Dans le genre celui là est pas mal

    Un néocon atlantisto-sioniste qui prétend réunir la gauche !

    Sans rire


    • leypanou 4 mars 22:25

      @Pere Plexe
      je vous fais remarquer que BHL aussi se prétend de gauche.

      Que Raphael G et B Hamon -le fameux auteur de « je me refuse à hiuérarchiser entre la lutte contre Daesh et la lutte contre Bachar al-Assad » s’entendent ne m’étonnent guère.



      • joelim joelim 5 mars 00:41

        Mediapart j’ai testé un an, ils sont à vomir. A l’époque ils essayaient d’instituer « le commentaire recommandé par la prod » c-à-d que c’est eux qui sélectionnaient le « meilleur » commentaire de leur article, placé en tout premier. On n’est jamais mieux servi... smiley

        Leur créneau est simple : l’atlantisme pur et dur (et même pur néocon en politique extérieure) mais appliqué au segment marketing de la gauche vermoulue (tant néo-socialiste que néo-radicale)... Bah oui la CIA se doit d’occuper ce segment aussi (Plenel étant un agent de l’étranger dixit Mitterand ce qui n’est bien sûr qu’une coïncidence...)

        S’ils n’avaient pas sorti quelques affaires en politique intérieure (nécessaire pour tenir le seul champ vraiment important qui est le soutien aux rapines de l’impérium US) ils seraient pires que les poules de luxe adipeuses style Obs, Libé, Monde (à cause de l’hypocrisie). Ils sont juste pareil. Des manipulateurs sans foi ni loi.


        • covadonga*722 covadonga*722 5 mars 12:33

          les ennemis dangereux dénoncés simultanément par médiapart et la racaille insoumise 

          Contacté par franceinfo, le ministère local de la Sarre, qui gère le versement pour les personnes résidant en France, révèle, mardi 5 mars, que « 27 blessés [de guerre], 21 veuves allemandes et 6 orphelins » composent les 54 personnes qui "perçoivent des prestations de l’Office national des affaires sociales allemands au titres de dommages de guerre , heureusement qu’il nous restes les stipendiés par l’étranger et la boursouflure mélenchon pour sauver la république 


          • Traroth Traroth 5 mars 15:53

            J’ai été abonné pendant 3 ans à Médiapart, et c’est justement leur comportement envers Mélenchon et la France Insoumise qui m’a poussé à me désabonner.

            C’est un média finalement peu soucieux de vérité, et bien plus de sensationnel. Mais bien pire : ils ont clairement un agenda politique. Cet agenda divergeant clairement du mien, je ne vais évidemment pas le soutenir.

            En parlant de ça, j’aimerais bien que l’auteur de l’article détaille les « travers » qu’il attribue à Mélenchon...


            • covadonga*722 covadonga*722 5 mars 17:21

              @Traroth
              les « travers » qu’il attribue à Mélenchon...

              yep , un révolutionnaire qui a passé l’intégralité de sa vie comme apparatchik sous les « ors de la ripoublique » marwaaf que voila un vertueux l« homme des bussines class millionaire en ayant jamais rien foutu le copain de resto de Dassaut pas le génial papy hein non l’autre la fin de race .Le socialiste partageux qui a casé fifille dans un fromage administratif , le premier a avoir ubérisé sa campagne et a avoir au passage gratifié sa compagne de marché occulte » en voie d’éclairage" l’olibrius qui invective des fonctionnaires de polices mais courbe l’échine en croisant le banquier macron , le type qui invective une de ses députées lui demandant de se calmer , le type limite injurieux avec une journaliste a cause son accent , le député européen absentéiste dont les deux derniers et unique votes concernaient les émoluments et les retraites des dits députés .Le patron d’obono et coquerel qui labourent les terres électorales islamistes ,veinard c’est l’heure de ma dose ça vous epargnera le restes des travers du bénito des préaux !


            • dr.jambon-beurre dr.jambon-beurre 6 mars 02:51

              @covadonga*722

              Beau tir groupé.

              Il ne reste que Mélenchon à gauche, Ruffin pas prêt encore. Les autres sont has been ou complètement largués. Il faut bien conserver une apparence de démocratie et donner une bouée de sauvetage aux gauchistes à laquelle se raccrocher, quitte à subir ponctuellement des dissonances cognitives vite camouflées par des pirouettes sémantiques ou autres, UE/euro/souveraineté...

              Ce commentaire me paraît aussi valable pour la droite qui n’est plus que l’ombre d’elle même avec des NDA soit disant gaullistes et des MLP d’une incompétence notoire. Tout est dans l’apparence, symptôme de nos sociétés modernes dégénérescentes, que les médias en donne. Et donc, la récupération des médias devrait être, à mon sens, la priorité des GJ.


            • Traroth Traroth 7 mars 16:12

              @covadonga*722
              Vous reprenez toutes les rumeurs ridicules, comme la fille de Mélenchon, fonctionnaire territoriale ayant passé et réussi un concours, et donc forcément pistonnée. Franchement, pour ne lui obtenir qu’un emploi aussi naze, il n’a pas les capacités de piston que vous lui imaginez, le Mélenchon ! Et Mélenchon est pote avec Dassault, aussi, bien sûr ! Vous avez oubliez la rumeur qui dit qu’il est pote avec Buisson !

              Franchement, c’est trop débile pour répondre.


            • Fraternitus Fraternitus 5 mars 16:04

              Sur le lien en fin d’article :

              " Contre Le Pen, nous voterons Macron le 7 mai. Ce ne sera pas pour approuver son programme, mais pour défendre la démocratie comme espace de libre contestation, y compris face aux politiques du candidat d’En Marche !. 

              "

              Que reprocher à ça ? Ça reste une des rares sources d’info indépendante et à ce titre j’espère qu’ils survivront.

              Les populistes insoumis ou fascistes, soit tu penses exactement comme eux soit ils te conspuent et te mordent. Tu comprend ils sont les seuls a voir la réalité (comme au début cet article), puis quand on lit les arguments qui suivent, hé bien il n’y en a jamais, on ne trouve que du ressenti et du pathos.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès