• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Mélenchon and Co : le rendez-vous avec les Législatives de 2017 à ne pas (...)

Mélenchon and Co : le rendez-vous avec les Législatives de 2017 à ne pas manquer ?

 Dimanche 5 juin 2016 était organisé à Paris un défilé de la France insoumise qui s'est terminé par une prise de parole de Jean-Luc Mélenchon.

 

__________________

 

  On jugera Mélenchon sur sa capacité à parler à tous ceux qui, à gauche, ne veulent plus du PS - élus et électeurs confondus -, ainsi qu’aux gaullistes et à l'extrême gauche, en passant par les Verts, les dissidents du PS, les communistes et le premier parti de France : les abstentionnistes des classes populaires ; en particulier, celles issues de l’immigration et de la colonisation.

Un Jean-Luc Mélenchon qui aura mis trente ans à réaliser qu'il est "de gauche" et le PS "de droite" ; depuis, Jean-Luc Mélenchon vit sa vie d'homme de gauche, tentant d'animer le débat... ou bien plutôt, s'animant ici et là...

Mais au fait : que sait, qu'a compris Jean-Luc Mélenchon des classes populaires, de tous ceux et celles qui votent FN, de ceux et celles qui ne votent plus ? Que sait-il des "quartiers" ?

Député européen, force est de constater qu'aujourd'hui Mélenchon se situe le plus loin qui soit de ceux sans lesquels une gauche digne de ce nom ne peut espérer imposer un nouvel ordre politique et économique dans une Europe-instrument d'une mondialisation qui n'est qu'une guerre faite aux Etats-nations, à l'Etat- providence, aux droits des salariés, à la démocratie et la liberté d'expression.

 

  Mélenchon ici, Mélenchon là, avec les médias, manifestement il prend du plaisir ; ne ferait-il pas mieux de s'adresser aux électeurs et plus important encore à ceux qui veulent créer une force qui fera que jamais plus un président dit de gauche ne nommera un gouvernement de droite... une force capable donc de tenir en laisse cette fausse gauche qu'est le PS, aujourd’hui quasiment décomplexé...

Car, accepter les invitations des médias à répondre aux questions de leurs "journalistes" est vain et sans doute contre-productif... d'autant plus qu'on ne convainc personne. Jamais !

Aussi, ce qu’il faut aujourd’hui, c’est questionner la question, puis celui qui la pose (1) et celui qui paie celui qui l’a posée. C’est sans doute le seul service à rendre à ceux qui, à l’heure d’internet, ont encore la naïveté d’attendre quoi que ce soit de la télévision en générale et de ce type d’émission en particulier.

C'est là que l'efficacité est au plus haut ; là où chacun demeure libre de tirer les conclusions qui s'imposent ; maïeutique d'ordres politique et social au sens le plus riche, le plus complet et le plus authentique du terme, l'esprit accouchant alors d'un questionnement salutaire : que nous est-il fait, par qui, comment, pour-quoi et pour le compte de qui ?

 

1 - Des journalistes ultra-libéraux en économie dont les salaires sont pourtant subventionnés à hauteur de millions d'euros par le contribuable : près de 230 millions d'aides d'Etat répartis sur 200 titres de presse ont été versés en 2014. De quoi leur clouer le bec à tous en les mettant face à leurs contradictions.

 

***

 

  Mondialisation oblige ! Notons le fait que toutes les lois antisociales et les traités qui remettent en cause la souveraineté des peuples nous sont imposés soit au détriment d'un vote de l'Assemblée nationale (le 49.3) soit en dépit d'une consultation de l'électorat par référendum. 

A chaque fois, on sort du cadre démocratique.

Le Mardi 10 mai, Jean-Luc Mélenchon a fort justement dénoncé l’utilisation du 49.3 par le gouvernement pour faire passer en force la loi El Khomri. Au moment de son retour à l’Assemblée après un passage chez les sénateurs qui, en majorité, s'oppose à son détricotage - un projet de loi vidé de son contenu à force de compromis… ces sénateurs comptent revenir à sa version originelle -, Mélenchon a appelé les députés PS à prendre leurs responsabilités en votant la motion de censure contre le gouvernement, d’où qu’elle vienne…

Seulement, il y a fort à parier que les frondeurs du PS en particulier - et les Verts aussi, trop souvent dépendants du PS aux élections nationales - refusent de remettre leur mandat de député en jeu en mai 2017 sans le soutien (l'investiture) du PS ; un PS qui ne manquera pas d'exiger de ces frondeurs qu'ils quittent le parti en cas de vote au côté de la droite ; sans doute n'ont-ils pas encore compris ceci : frondeurs PS ou pas, tous sombreront en 2017 avec ce parti car tous peuvent compter sur un électorat de gauche rassemblé autour des représentants d’une gauche alternative à la Présidentielle de 2017 et aux Législatives qui s'en suivront : un électorat qui ne vote plus PS depuis trois ans déjà.

Faut-il rappeler que la priorité reste la reconstruction de la gauche sans le PS ? Même s’il n’est pas sûr que tout le monde ait compris qu’il doit s’agir d’une gauche d’une République refondée (ICI), accueillante aux républicains des deux rives (gaullistes). Le refus de Mélenchon adressé à Jean-Pierre Chevènement qui défend un tel projet augure mal pour la suite des événements à propos de cette gauche à reconstruire un peu sur le modèle du CNR : « Conseil National de la Résistance ».

 Jean-Luc Mélenchon (ICI) a donc répondu "niet !" à Jean-Pierre Chevènement ; à la place, il propose une "conférence internationale pour le plan B"... avec qui ? Devinez !

Avec la Grèce (Tsipras ? Syriza ? Les dissidents de Syriza ? Varoufakis ?) et Podemos en Espagne ; un Podemos en chute libre dans les sondages !

Alors, c'est sûr, tout ce beau petit monde va peser lourd, très lourd sur la scène internationale ! Et Mélenchon aussi.

 

 

2 - Le Conseil National de la Résistance était l'organe qui dirigea et coordonna les différents mouvements de la Résistance intérieure française, de la presse, des syndicats et des membres de partis politiques hostiles au gouvernement de Vichy à partir de mi-1943 et qui conduira à un vaste programme de rénovation sociale à la Libération : retraite, sécurité sociale, nationalisation, indépendance de la presse... 

 

***

 

  Pour changer la donne et faire bouger les lignes, il faut tout miser sur le poids à la fois symbolique et réel de la France. C'est donc bel et bien d'une alliance patriotique et européenne qu'il s'agit ; une alliance libérée de l'axe américano-israélo-qatari-saoudien ; une alliance proche de la Chine, de l'Inde, de la Russie ; une alliance fraternelle (et respectueuse) avec l'Afrique et l'Amérique du Sud, tout en soutenant sans faille la cause palestinienne - et s'en donner réellement les moyens ! - et tout en reconnaissant à l'Iran un rôle majeur à un niveau régional et international ; sans oublier un retrait total de nos troupes et de nos agents de la Libye à l'Afghanistan, de l’Irak à la Syrie dans une région plongée dans un chaos géopolitique savamment organisé par l’axe précédemment cité. Car, en ce qui concerne cette région, c'est l'après chaos qu'il nous faut préparer : et la meilleure façon de le faire, c'est, pour l'heure, de s'en tenir éloignés.

Aussi, que ceux qui ont mis le feu l'éteignent !

Mélenchon a-t-il compris que le mondialisme, notre ennemi mortel (et non la mondialisation qui relève de la technique et de la science) - le mondialisme donc, cette guerre contre l'Etat nation, l'Etat providence, les salaires, le droit du travail, la liberté d'information et d'expression - n'est ni de droite ni de gauche mais ailleurs : là où triomphe la maximisation du retour sur investissement du capital humain ; un être humain comme moyen et non comme fin.

 Nul doute : ce mondialisme-là nécessite une autre lecture de la scène politique française ; une lecture stratégique et tacticienne.

 


Moyenne des avis sur cet article :  2.47/5   (15 votes)




Réagissez à l'article

97 réactions à cet article    


  • colere48 colere48 9 juin 2016 17:08

    JLM nous fait aimer à nouveau la Politique !

    Il lui redonne du sens.

    Si lui aussi trahi, alors la démocratie sera réellement moribonde. 


    • alinea alinea 9 juin 2016 17:50

      Si Chevènement n’est pas trop con, c’est lui qui se ralliera à Mélenchon ! parce que, sur ce coup Mélenchon a raison ! J’aime bien Chevènement par plein de côtés, mais il devrait plus faire confiance à sont petit frère bisontin !


      • Aristoto Aristoto 9 juin 2016 17:50

        n’importe quoi. Moi je veux pas chasser le flan-mou qui nous sert de président, Moi ( président) je veux planifier et ré-réorganiser nos modes de production et de consommation.

        D’abord on atomise la sillicon valley ensuite on files 100% du budget au CRNS on monte un programme d’exploitation minière de la planète Jupiter et on installer un force douanière armée qui aura ordre de tirer sur tout individus voulant empêcher tout autre individus de circuler librement via tous les espaces terrestres et maritimes de la planète donc forcément une force armée déployer partout dans le monde jusqu’en antarctique.

        Beau programme hein.


        • Fergus Fergus 9 juin 2016 18:01

          Bonjour à tous

          Le problème de Mélenchon, ce sont les futurs accords législatifs. Et il ne faut pas se faire d’illusions : le PC mettra, le moment venu, une sourdine à son opposition au PS pour, une fois de plus, composer avec ce parti afin de sauver ce qui peut l’être de ses circonscriptions.

          La démarche de Mélenchon - visant à devancer Hollande ou tout autre candidat du PS au 1er tour de la présidentielle - ne sera couronnée de succès que si le PC arrête de lui mettre des bâtons dans les roues, en traînant notamment les pieds pour lui donner les parrainages et en envisageant une candidature pour le moins baroque du bonnet de nuit Laurent.


          • alinea alinea 9 juin 2016 18:10

            @Fergus
            Le PS est dans les choux, les PC sont débiles s’ils croient malins d’y restés scotchés !
            Ceci dit, il y a Laurent, et les cocos ; ils ne le suivent pas tous, loin de là ! Que sera Laurent quand on aura Juppé au pouvoir ? Il n’a donc aucune détermination politique ?
            Buffet doit être dans ses petits souliers...


          • jpm jpm 9 juin 2016 18:13

            @Fergus

             il ne faut pas oublier que le PC ne represente quasiment plus rien... et n´existerait sans doute plus sans ses accords avec le PS. Maintenant la vraie question est de savoir ce que represente encore le PS... et dans quelle mesures ils seront en mesure de proposer quoi que ce soit a leurs allies du PC. Le PC a donc raison de reflechir... avant de se vendre comme de vulgaires notables au plus offrant. Finalement Melenchon representera peut etre une meilleure alliance qu´un PS moribond et sans ame... qui chasse desormais un peu trop sur les terres de Sarkosy.

            En fait, la seule question pertinente est de savoir pour qui Hollande invitera a voter au second tour...


          • Fergus Fergus 9 juin 2016 19:01

            Bonjour, jpm

            Certes ! Mais, malgré leur évident affaiblissement, le PC et le PS disposent d’une logistique et de moyens financiers et militants dont Mélenchon est privé au titre du seul PG.

            Il y a pourtant une opportunité bien réelle de créer une dynamique alternative au PS, et elle passe sans doute par un rassemblement le plus large possible des femmes et des hommes de progrès, y compris venus des Verts et - pourquoi pas ? - de socialistes dissidents.


          • Fergus Fergus 9 juin 2016 19:05

            Bonsoir, alinea

            « il y a Laurent, et les cocos ; ils ne le suivent pas tous, loin de là ! »

            En effet, et c’est bien ce qui gêne Laurent aux entournures : poursuivre dans la même voie de la duplicité risque de créer de graves dissensions au sein du PC où beaucoup de militants sont prêts à soutenir Mélenchon contre l’avis des instances dirigeantes.


          • jpm jpm 9 juin 2016 19:15

            @Fergus

            en effet la direction du parti n´est plus seule a decider... et la base commence a les lacher. Notamment les directions regionales... qui commencent elles aussi a comprendre ou est leur interet... et ceux de leurs electeurs.

            http://www.lanouvellerepublique.fr/Deux-Sevres/Actualite/Politique/n/Contenus/Articles/2016/06/09/Le-PCF-deux-sevrien-choisit-officiellement-Melenchon-2744626


          • jpm jpm 9 juin 2016 19:24

            @Fergus

            les moyens financiers cela se trouve. du moment qu´on sait entrainer le dynamisme et l´entousiasme de ses supporters... notamment grace a l´aide de l´Etat. J´etais au meeting de Stalingrad... et on sent que les gens sont prets a donner de leur personne pour que la France Insoumise soit enfin entendue.

            La réduction d´impots est égale à 66 % des sommes versées aux partis politique ou pour les campagnes dans la limite de 20 % du revenu imposable. Evidemment Melenchon n´aura peut etre pas d´enveloppe de la part de mamie Bettencourt... mais plein de cheques et de financement collectif de la part des braves gens... probablement plus nombreaux que nos miliardaires ou autres banquiers qu´affectionne tant notre President sortant.

            Maintenant, il faudra voir ce que deviendra les moyens des socialistes et de leurs allies, une fois qu´ils auront pris une bonne deculotee... bien meritee apres toutes les trahisons qu´ils ont fait subir au pays et a leurs electeurs.


          • Legestr glaz Ar zen 9 juin 2016 18:17

            @ l’auteur.

            Vous écrivez : « à ceux qui veulent créer une force qui fera que jamais plus un président dit de gauche ne nommera un gouvernement de droite... une force capable donc de tenir en laisse cette fausse gauche qu’est le PS ».

            Or, il existe l’ordre jurique de l’union européenne qui dit très exactement ceci : « En effet, selon la Cour de justice, les États membres ont transféré définitivement des droits souverains à la Communauté (et ensuite à l’Union) qu’ils ont créée, et ils ne peuvent revenir ultérieurement sur ce transfert par des mesures unilatérales [voir affaire 6/64], à moins de décider de se détacher de la CE/UE. »

            Comment Mélenchon se sort-il de cet ordre juridique ? Comme il est indiqué, il n’existe qu’une possibilité : se détacher de l’UE ou accepter ses règles ! Mélenchon qui voudrait désobéir aux traités et « renverser la table » pourrait donc se dispenser de l’ordre jurique de l’UE ? Comment les électrices et les électeurs peuvent-ils croire à ça ?

            Voici le lien complet.

            http://www.europedia.moussis.eu/books/Book_2/2/3/3/index.tkl?lang=fr


            • Fergus Fergus 9 juin 2016 19:10

              Bonsoir, Ar zen

              « se détacher de l’UE ou accepter ses règles  ! »

              Précisément, l’engagement d’une procédure de sortie de la France, exercée avec autorité et détermination, serait à mon avis suffisante pour induire un climat de panique à Bruxelles et amener à une réforme significative des traités visant à empêcher ce départ. Sans la France, il n’y aurait en effet plus d’UE, et de cela les Allemands eux-mêmes sont conscients.


            • Legestr glaz Ar zen 9 juin 2016 21:21

              @Fergus

              Un esprit bien formé devrait être en mesure de mettre en perspective plusieurs choses, n’est-ce pas ? Alors allons y :

              1°) Les 19 changements constitutionnels intervenus de 1992, Maastricht à 2008, Lisbonne.

              http://www.vie-publique.fr/decouverte-institutions/institutions/approfondissements/revisions-constitutionnelles-ve-republique.html

              2°) L’ordre juridique de l’Union européenne.

              http://www.europedia.moussis.eu/books/Book_2/2/3/3/index.tkl?lang=fr

              3°) l’article 48 du TUE qui prescrit « l’unanimité » pour changer les dispositions des traités.

              http://data.consilium.europa.eu/doc/document/ST-6655-2008-REV-8/fr/pdf

              4°) L’alliance germano-américaine pour le XXIÈME siècle.

              http://mobile.agoravox.fr/tribune-libre/article/l-allemagne-52eme-etat-des-etats-166964

              Toute la question est donc de savoir si vous saurez mettre en perspective tous ces documents officiels.

              Fergus, vous aurez beau me dire que le Père Noël passe par le cheminée, je ne vous croirai pas, il est trop corpulent ! La dissonance est très active chez vous pour refuser ce genre de mise en perspective.

              Noz vad.


            • Legestr glaz Ar zen 9 juin 2016 22:04

              @Fergus

              Que pensez-vous de cette décision qui vient d’être prise le 6 juin 2016,à savoir l’autorisation préable que devra accorder la commission européenne aux pays dans le choix de leur fournisseur de gaz ? C’est pas un blague, c’est du sérieux.

              http://www.euractiv.fr/section/energie/news/eu-to-vet-member-states-gas-deals-with-russia/


            • alinea alinea 9 juin 2016 22:23

              @Ar zen
              ce que vous ne voulez pas comprendre à l’UPR, c’est que Mélenchon part d’une vérité : c’est la France qui, avec l’Allemagne et les USA, a fait l’UE ; aussi n’en part-elle pas comme le ferait la Tchéquie ou la Slovénie.
              Donner un coup de pied dans la fourmilière, et voir ; les peuples d’Europe en ont ras le bol de l’UE ; aussi, ce qui pourrait sortir de sa tactique, pourrait être beaucoup plus intéressant pour l’avenir, notre avenir dans le monde, que ce que propose l’UPR d’emblée ; au pire, on sortira comme le veut l’UPR
              ll me semble, en toutes choses, plus intelligent de vouloir le plus pour avoir le moins !


            • Legestr glaz Ar zen 10 juin 2016 06:52

              @alinea

              Vous savez que ce n’est pas vrai alinéa ! J’ai proposé un lien, un texte publié sur AV, sur l’alliance germano-américaine ainsi que sur le traité de l’Elysée.

              Vous faites comme si ces alliances n’existaient pas ! Vous vous trompez vous même ! Est-ce qu’il vous est difficile de lire ce texte ? Ce n’est pas un texte d’Asselineau, je vous rassure. 

              Vous êtes en pleine dissonance cognitive. Vous croyez dur comme fer à ce que dit Mélenchon sur l’Allemagne, la France, la construction européenne. Ce n’est pas vrai ! Vous avez toutes les preuves devant les yeux mais vous les refusez. Vous aimez être prise pour une imbécile ? 

            • izarn izarn 10 juin 2016 10:06

              @Ar zen
              La encore, il y a deux niveaux en UE : Ceux qui sont inclus dans la zone euro, et ceux qui sont en dehors.
              Ceux qui sont en dehors ne subissent pas les memes traités. Par exemple le Royaume Uni.

              Sortir de l’euro permet de regagner l’indépendance budgétaire, et les moyens de recontroler un peu la monnaie...Mais aussi de perenniser les droits sociaux, qui sinon sont attaqué par cette zone euro ultralibérale, sous controle de la finance. C’est dailleurs les déficits budgétaires des états qui leur permet d’imposer leur loi....

              Il n’a qu’un seul plan B, au lieu de sortir de l’UE : Sortir de l’Euro....
              Le reste n’est que foutaise, et Mélenchon peut reconstruire sa gauche s’il le veut, mais ça ne changera rien du tout. Ca fera du Tsipras c’est tout....
              Cette nouvelle gauche meme au pouvoir n’aura pas les moyens de sa politique, et conduira la meme politique que Hollande. Car Hollande obéit, et ce n’est plus lui qui controle....Il se croit obligé de faire du déficit, pour continuer à faire croire à une reprise illusoire, et se faire réélire. De fait il tombe dans les fourches caudines du TSCG qu’il a signé....Et obligé de voter la loi El Juncker....Le piège se referme.
              La stupidité de l’UE-Euro, c’est de croire qu’on peut faire illusion sans QE et sans déficit. Ca n’a pas de sens. Ca n’existe nulle part, c’est le contre exemple total avec les USA, je Japon et meme la Chine !
              Donc il est OBLIGATOIRE de sortir de l’Euro. Car on ne fera pas plier l’Allemagne. Mais meme, le concept de l’euro est dangereux. Faire dévaluer l’euro ne nous sortirait pas d’affaire, car l’UE se sont des économiques divergentes qui n’ont du tout les memes besoins. Seule l’Allemagne s’en sort CAR ELLE A DETOURNE CE SYSTEME A SON UNIQUE PROFIT.

              Si Mélenchon ne veut pas sortir de l’Euro, sa démarche n’a strictement aucune valeur. Sa gauche ne sera qu’un cache misère de plus avec un masque plus sympa que celui de Valls ou de Macron, mais c’est tout.
               La socièté du Spectacle : Mélenchon n’est qu’un comédien qui n’aborde jamais sérieusement un sujet, et j’en ai marre d’écouter ses plaintes et blablas interminables, ses bonnes intentions et ses condamnations qui ne mènent à rien, puis qu’il refuse de s’en donner les moyens par idéologie complètement bornée. Voir la réponse hallucinante de bornitude rigide à Chevènement cité à juste titre dans l’Article.
              On voit bien qu’il est encore moins intelligent qu’un Hollande....
              Ne votez pas pour ce fumiste, ce Majax de la gauche, juste la pour faire une illusion démocratique.


            • Legestr glaz Ar zen 10 juin 2016 11:00

              @izarn

              Je n’arrête pas d’écrire que le projet Mélenchon n’est pas possible dans le cadre des traités européens. Les suiveurs de Mélenchon n’arrivent pas à mettre en perspective les traités et ce qu’il dit. Mélenchon prétend vouloir modifier les traités avec l’Allemagne. Ceci est impossible. La zone euro a été construite aux conditions de l’Allemagne avec une banque centrale européenne qui assure « la » stabilité des prix mais, à lire entre les lignes, « la » stabilité de l’euro. Jamais Mélenchon ne parviendrait à faire bouger cette ligne à l’Allemagne.

              C’est vrai que la Grande Bretagne n’est ni dans la zone euro, ni dans Schengen d’ailleurs et n’a pas signé le TSCG. La politique budgétaire de la GB dépend donc strictement d’elle. Elle peut jouer avec le taux de change externe de « sa » monnaie", elle peut s’endetter pour relancer son économie (les 65% d’endettement prévus par le TSCG ne s’applique pas à elle).

              Pour les suiveurs de Mélenchon, je poste un lien qui porte le signe de la République française. Je vous demande de bien lire ce que dit ce texte « officiel » de notre pays concernant la "politique budgétaire. Qui décide de quoi en France ? Voici un extrait de ce texte :

              – Enfin, en théorie, les politiques budgétaires nationales demeurent le principal instrument pour faire face à des chocs économiques ponctuels, car les gouvernements nationaux ne peuvent plus recourir à la politique monétaire pour influer sur les variations de la conjoncture économique dans le cadre de l’Union économique et monétaire (UEM). Mais, en réalité, les contraintes fixées par le traité de Maastricht et le pacte de stabilité et de croissance limitent l’utilisation de la politique budgétaire, en fixant un seuil maximal de déficit des administrations publiques à 3 % du PIB en cas de ralentissement de la croissance. Cette mesure se justifie par la volonté d’éviter qu’un pays fasse porter les effets négatifs de sa politique budgétaire (hausse des taux d’intérêts et du taux de change de l’euro) sur l’ensemble des pays de l’UEM.

              Les suiveurs de Mélenchon devraient donc comprendre, instantanément, que la seule marge de manœuvre de l’Etat français pour relancer la machine consiste à baisser le niveau des salaires et à démolir le droit du travail. Voilà, nous y sommes.

              Voici un extrait des GOPE, recommandations de l’UE pour la France pour la période 2016-2017. J’espère que vous êtes bien assis. Le point n°2 : (évolution du salaire minimum veut dire, vous l’aurez compris, évolution à la baisse évidemment)

              2. veiller à ce que les réductions du coût du travail soient pérennisées et que les évolutions du salaire minimum soient compatibles avec la création d’emplois et la compétitivité ; réformer le droit du travail pour inciter davantage les employeurs à embaucher en contrats à durée indéterminée.

              Et le point 5 qui, lui, prévoit, une augmentation de la TVA et une baisse de l’impôt sur les sociétés. N’est-pas merveilleux ?

              Vous êtes prévenus de la sauce à laquelle l’UE va vous manger. Il ne faudra pas venir vous plaindre que vous ne saviez pas !

              5. prendre des mesures visant à réduire les impôts sur la production et le taux nominal de l’impôt sur les sociétés, tout en élargissant la base d’imposition sur la consommation, notamment en ce qui concerne la TVA ; supprimer les dépenses fiscales inefficaces, notamment celles dont le rendement est nul ou faible, et adopter la réforme concernant la retenue à la source de l’impôt sur le revenu des personnes physiques d’ici à la fin de l’année 2016.

              http://www.vie-publique.fr/decouverte-institutions/finances-publiques/approfondissements/politique-budgetaire.html

              http://ec.europa.eu/europe2020/pdf/csr2016/csr2016_france_fr.pdf


            • tf1Groupie 9 juin 2016 19:11

              Bien , on relevera les compteurs dans un an smiley


              • Aristide Aristide 9 juin 2016 19:38

                Depuis l’inversion des présidentielles-législatives, c’est le résultat de la présidentielle qui détermine les législatives qui suivent. Le parti vainqueur remporte toujours la mise.


                Il est à parier que les quatre « grands » candidats, Le Pen, le LR, le PS et Mélenchon soit autour de 15 à 25%. L’ordre est pratiquement impossible à prévoir. Ce sera surement extrêmement serré à droite et à gauche, il n’est pas impossible que ce soit une 2002 qui se produise. Je vois mal un choix gauche-gauche au second tour.

                Je ne crois pas du tout à un débat sur le fond tellement les choix seront marqués par élimination, rien d’une vraie approbation d’un programme.

                Il faut être un sacré augure pour prévoir quoique ce soit dans cette affaire.



                • tf1Groupie 9 juin 2016 20:06

                  @Aristide

                  Par contre un choix droite-droite au second tour est loin d’être exclus.


                • izarn izarn 10 juin 2016 10:11

                  @Aristide
                  Le seul débat qui vaille c’est Système contre anti-Système.
                  UMPS contre FN


                • alinea alinea 9 juin 2016 21:21

                  Je voulais juste dire à l’auteur, qu’on n’a pas à juger Mélenchon ; on l’accompagne, on le soutient si le coeur nous dit de faire quelque chose avec ce que l’on a ; sinon, cultivons nos oignons, oui.
                  Car Mélenchon fera ce qu’il dit, d’autant plus si on le lui rappelle !


                  • Aristoto Aristoto 9 juin 2016 21:38

                    @alinea

                    Méluche ce petit joueur !

                    On attendant je continue d’astiquer mon AK !

                    ...Pas très très contents des ses mots durs à l’encontre des derniers combattant pour la cause djihadiste tombé dans paris ses derniers temps dans l’exercice de leur lutte. Fustiger ainsi l’acte militant violent de la part de Méluche, me brise le cœur.

                    On attendant je continue d’astiquer mon AK ! Il luise !

                    PS : je ne fais pas dans l’explosion de salle de concert pour mécréant mon dada à moi serai plutôt les assemblé parlementaire. Vous connaitriez pas une adresse d’un club pratiquant ce loisir.

                    ( je blague évidemment ! je suis social démocrate je vote Macron !)


                  • alinea alinea 9 juin 2016 21:42

                    @sampiero
                    J’avais compris sampiero, mais puisque c’est un secret entre nous, je l’extirpais de son contexte !! smiley


                  • alinea alinea 9 juin 2016 21:44

                    @Aristoto
                    Comment vous faites ???


                  • alinea alinea 9 juin 2016 21:48

                    @sampiero
                    Moi je n’ai pas été déçue de son attitude après les élections, aux législatives, j’ai été atterrée ! j’ai été longue à me remettre, je ne suis pas rancunière et j’ai appris et compris des trucs depuis ! puis je n’ai pas le choix et, sur le fond, j’ai confiance en lui.


                  • francesca2 francesca2 9 juin 2016 22:11

                    @alinea


                    Car Mélenchon fera ce qu’il dit, d’autant plus si on le lui rappelle !

                    On aura du mal, Mélenchon change d’avis chaque deux matins, alinea.

                  • Legestr glaz Ar zen 9 juin 2016 22:12

                    @alinea

                    Un esprit bien formé devrait être en mesure de mettre en perspective plusieurs choses, n’est-ce pas ? Alors allons y :

                    1°) Les 19 changements constitutionnels intervenus de 1992, Maastricht à 2008, Lisbonne.

                    http://www.vie-publique.fr/decouverte-institutions/institutions/approfondissements/revisions-constitutionnelles-ve-republique.html

                    2°) L’ordre juridique de l’Union européenne.

                    http://www.europedia.moussis.eu/books/Book_2/2/3/3/index.tkl?lang=fr

                    3°) l’article 48 du TUE qui prescrit « l’unanimité » pour changer les dispositions des traités.

                    http://data.consilium.europa.eu/doc/document/ST-6655-2008-REV-8/fr/pdf

                    4°) L’alliance germano-américaine pour le XXIÈME siècle.

                    http://mobile.agoravox.fr/tribune-libre/article/l-allemagne-52eme-etat-des-etats-166964

                    Toute la question est donc de savoir si vous saurez mettre en perspective tous ces documents officiels.

                    Croire que c’est possible c’est un chose, les grecs ont cru aussi en Tsipras !


                  • alinea alinea 9 juin 2016 22:38

                    Vous n’avez pas compris francesca, que Mélenchon était le porte- parole d’un ensemble de partis et de mouvements qui n’étaient pas d’accord sur tout ; il s’est montré à la hauteur de sa tâche, n’a pas tiré la couverture à lui.
                    On lui a titré dessus dans son propre groupe, il a reçu des tirs groupés de ce qu’il croyait encore un peu de gauche en 2012.
                    Aujourd’hui, il s’est libéré de ces entraves et il exprime ce qu’il est. il ne change pas d’avis, il évolue au fur et à mesure que le monde évolue. Il a soutenu Tsipras, aujourd’hui il ne le jette pas comme on peut le faire au café du commerce, mais il a pris leçon.
                    Il se tient à des projets d’avenir, il se tient à son enthousiasme, il compte sur les gens, leur énergie, leur savoir-faire, leur élan vers un avenir. Il a une haute idée de la France, qui me paraît souvent exagérée !
                    On n’a tellement rien à lui reprocher, à Mélenchon, qu’on le calomnie !
                    Bien sûr, si l’on est de droite, on ne s’accorde pas avec ses idées, mais il faudrait arrêter d’attaquer sa personne. Commençons à parler politique, nous avons un an à tenir !!


                  • alinea alinea 9 juin 2016 22:46

                    Ar zen,
                    voir ma réponse à votre précédent com.


                  • Legestr glaz Ar zen 9 juin 2016 23:06

                    @alinea

                    Voilà l’UE dans toute sa splendeur. Mélenchon = Tsipras.

                    Examinez bien l’article. Les premiers signes visibles de ce qui se passe en Grèce atteignent la France. Sans un sursaut pour nous sortir de l’UE, notre pays sera foudroyé. J’en veux terriblement à Mélenchon qui ne se positionne pas, qui fait le matamor en faisant croire qu’il fera bouger les lignes. Il n’y a aucune chance, strictement aucune au sein de l’UE qui est fabriquée, pensée et conçue pour détruire les peuples. Et dire que vous ne vous en rendez pas compte ! C’est terrible. Bonne lecture quand même. Cet article fait froid dans le dos. Nous laissons le peuple grec partir à la dérive. C’est monstrueux.

                    http://news360x.fr/grece-remede-tue-malade/


                  • alinea alinea 9 juin 2016 23:21

                    @Ar zen
                    Mais Mélenchon n’avait rien à dire « avant » !! après il a dit que Tsipras aurait dû accepter la banqueroute, il a dit qu’il n’aurait pas capitulé.
                    Mais, la Grèce n’est pas la France, ni sa culture ni son histoire ni son économie !
                    mais je me rend bien compte de ce qu’est l’UE !! et je vous prie de croire que Mélenchon a au moins votre intelligence pour s’en rendre compte aussi ! Seulement il n’est pas un rat qui quitte le navire, il est un homme politique ! et un homme politique, ça tente des choses !
                    Ce que vous n’avez pas l’air de bien saisir, c’est que l’UE est cuite de toutes façons ; peut-être avant 2017 !! L’important, c’est l’après.


                  • Vipère Vipère 9 juin 2016 23:27

                    @alinea


                    Que diable peut bien tenter Mélenchon à part le chèque en fin de mois ?

                    Tous les hommes politiques f’rançais e nous avons sont des minables !

                    en quoi Mélenchon peut-il se différencier ???

                  • Serge ULESKI Serge ULESKI 9 juin 2016 23:33

                    @alinea

                    Commentaire de groupie... groupie de Mélenchon.
                    C’est pas le bon réflexe : restez donc libre, lucide, vigilant et sans complaisance.


                  • alinea alinea 9 juin 2016 23:45

                    @Serge ULESKI
                    je ne suis absolument pas groupie, je réponds aux mensonges qui servent toujours d’attaque !
                    Quand on parle de Mélenchon, on ne parle jamais politique mais personne ; quant à l’UPR, il détient la vérité, j’essaie, gentiment de les faire dessiller, en vain bien sûr, ceux qui détiennent la vérité ne dessillent jamais !!
                    Je n’ai rien à vendre uleski, vraiment rien du tout, c’est juste la mauvaise foi ou l’étroitesse d’esprit qui me hérisse !


                  • Vipère Vipère 9 juin 2016 23:46

                    @Serge ULESKI


                    Mais que demandez vous là, l’ami ?

                     la liberté de penser est un poids, un poids beaucoup trop lourd à assumer pour les esprits faibles, tandis qu’à l’ombre de ce que l’on prend pour des grands chênes et qui ne sont en réalité que des glands, est nettement plus commode, cela évite les responsabilités et les erreurs de jugement !

                  • Vipère Vipère 9 juin 2016 23:53

                    @alinea


                    Otez les oeuillères !

                     personne ne connait Mélenchon sur un plan personnel, tout au moins pas la majorité des électeurs, vus d’en haut comme de grosses bouses, c’est donc l’homme politique qui est critiqué par les électeurs et non un ami ou une connaissance.

                    Et les mensonges sont où ? vous ne vendez pas du Mélenchon qui vend du vent à qui ne veut plus de vieux rossignols !

                  • alinea alinea 9 juin 2016 23:54

                    @Vipère
                    Vous proposez quoi vipère ? D’où viennent vos suspicions ? à vouloir rétablir des vérités de base, on me traite de groupie ; mais c’est quoi le monde dans lequel vous vivez ?
                    Vous savez que Mélenchon ne prendra pas ses retraites ? Qu’il a assez pour vivre. Qu’il se fout du pognon ?
                    Quand on voit les casseroles de tout le monde, on lui reproche à lui de prendre le train en 1ère classe ! mais pas à le Pen de prendre l’avion, en passant en premier !
                    Je vais arrêter de vous prendre pour des gens intelligents, ça me fatigue à la fin.


                  • alinea alinea 9 juin 2016 23:57

                    @Serge ULESKI
                    Eh bien, vous aurez Juppé ! lui, il ne prend pas les électeurs pour des grosses bouses !


                  • alinea alinea 10 juin 2016 00:00

                    @Vipère
                    Les esprits faibles !! Dia ! pas comme vous hein ?


                  • Vipère Vipère 10 juin 2016 00:32

                    @alinea


                    « Il se fout du pognon » ? là mon petit, vous ne vivez pas sur la même planète que nous autres, on dirait que vous venez de sortir de l’oeuf comme un petit poussin tout neuf. 

                    Les hommes politiques ne viennent pas à la politique pour changer le monde comme GHANDI, mais pour s’en mettre plein les fouilles, et surtout en évitant de travailler.

                    D’ailleurs, une fois leur mandat en poche, il n’ont qu’une idée, renouveller à nouveau des mandats, pour se tenir éloignés du boulot.

                    Le boulot, ils n’aiment pas nos politiques ! Ne plus revenir au boulot, mais faire des lois sur le travail, pour les travailleurs qui n’ont rien demandé, voilà ce qu’ils aiment nos bras cassés politiciens.

                  • Vipère Vipère 10 juin 2016 01:02

                    @alinea

                    Tout le monde n’a pas un faible pour Mélenchon , mais passons, personne n’est parfait !

                     Mais vendre du politique par les temps qui courent, devient de plus en plus dur. C’est sûrement plus facile de vendre des fromages que du Macron, du Hollande ou du Juppé.

                    Le bling bling qu’on croyait mort et enterré, bien que mitonnant un discours aux petits oignons a fait choux blanc sur un public glacial, aurait eu plus de succès avec les pinguins de la banquise, en voilà un qui a gaspillé inutilement de la salive.

                    Que voulez vous ma brave dame, les gens ont avalé tellement de programmes politiques qui leurs sont restés sur l’estomac qu’a force, ’ils en ont développé des allergies chroniques, de l’urticaire.


                  • agent ananas agent ananas 10 juin 2016 05:54

                    @alinea
                    En effet Juppé a assisté à la réunion Bilderberg 2015... Ce club est perçu comme faiseurs de rois !
                    Wait and see ...


                  • Legestr glaz Ar zen 10 juin 2016 06:44

                    @alinea

                    Ce qui est extraordinaire avec vous c’est que vous accordez des « pouvoirs magiques » à Mélenchon. 

                    Il se présente à la présidentielle et va donc proposer un programme. Ce programme sera un programme de gauche. Il lui est « impossible » d’appliquer ce programme dans le cadre contraint des traités européens. Vous refusez de l’admettre. Vous refusez ne serait-ce que de « lire » les dispositions des traités. Votre « croyance » en Mélenchon va bien au delà de la rationnalité. S’il dit qu’il va le faire, c’est qu’il va le faire même si les traités sont contre lui. Vous êtes aveuglée. Il n’y a pas d’autre mot. 

                    Non, l’UE n’est pas cuite. L’UE c’est l’asservissement des peuples. Tous les chefs d’Etats et de gouvernements sont main dans la main pour conduire les peuples vers cet esclavage. Comme les Grecs. Les traités ont été voulus de cette façon par une oligarchien par les puissances de l’argent.

                    Je vous signale quand même que le président de la République en France, c’est écrit dans la constitution, est le « garant de l’application des traités ». 

                    Je pense que vous n’avez même pas lu les liens que j’ai proposés. Ce sont des liens hors politiques, ce sont des liens techniques en relation avec les pratiques juridiques. Vous pourriez les mettre en perspective et fonder votre propre opinion. Mais ceci vous ne le faîtes pas. Vous manquez de courage. Vous avez peur de vous rendre compte qu’ils sont « incontournables » et que de dire que l’on va « renverser la table » est une posture criminelle, une tromperie abominable. Mélenchon proposerait le même programme en disant qu’il l’appliquera en quittant l’UE, alors il aurait des chances considérables de remporter l’élection. Il ne le fait pas préférant « vendre » une autre Europe et berner ses électrices et électeurs.

                    Je vous demande de m’éclairer sur une seule chose. Comment va s’y prendre Mélenchon pour ne pas appliquer l’article 121 du TFUE ? Je suis curieux de vous entendre développer son action courageuse concernant cette disposition. 




                  • Brice Bartneski bartneski 10 juin 2016 08:26

                    @Ar zen

                    « Je vous signale quand même que le président de la République en France, c’est écrit dans la constitution, est le « garant de l’application des traités ». »

                    Changeons de république et de fait, de constitution et hop ! terminés les anciens traités. 

                    bye bye l’esclavage

                  • Legestr glaz Ar zen 10 juin 2016 08:51

                    @bartneski

                    Et bien nous sommes d’accord. Mais pour changer de République il ne faut pas préparer un programme de gouvernement qui n’en tienne pas compte ! Est-ce que vous vous rendez compte de cette anomalie ? Mélenchon va préparer un programme de gouvernement sans tenir compte des changements constitutionnels à venir ? Mélenchon va préparer un programme de gouvernement qu’il lui est totalement impossible de mettre en place dans le cadre des traités européens. Est-ce qu’à un moment vous arrivez à comprendre une chose aussi simple. Je comprends que l’on puisse tromper le peuple par la ruse mais là, quand même, les dispositions des traités existent et empêchent toute politique de gauche. C’est quand même simple à comprendre. Avez-vous lu le lien sur l’ordre juridique de l’UE ? Cet ordre existe bel et bien. Mélenchon fait comme si cela n’existait pas. Ceci me révolte profondément. L’alternative est donc : sortir de l’UE où appliquer les dispositions des traités. vous ne pouvez pas modifier la constitution en France sans sortir de l’UE. Est-ce que vous comprenez ça ? Par conséquent, si Mélenchon annonce une nouvelle constitution il ne peut s’agir que d’une nouvelle constitution hors UE. C’est dingue de ne pas comprendre ça. Une nouvele constitution ne sera « jamais » compatible avec les dispositions des traités puisque ceux ci marquent au fer rouge le transfert de souveraineté vers l’UE. Je désespère à l’écrire à longueur de commentaire. 

                    Expliquez moi comment il fera pour ne pas appliquer l’article 121 par exemple. J’attends vos explications. Parce que là nous sommes en plein dans l’irrationnel. C’est l’histoire du Père Noel qui passe par la cheminée. 

                  • aimable 10 juin 2016 11:21

                    @francesca2
                    Je me demande s’il est élu , comment il envisage de traiter les arriérés Normands
                    il nous demandera peut être de quitter la France parce que trop arriérés pour y rester !


                  • leypanou 10 juin 2016 11:36

                    @aimable
                    Vous êtes bien aimable mais francesca2 est une mariniste. On n’a plus toute sa tête ?


                  • sparker808 (---.---.48.194) 10 juin 2016 11:56

                    @francesca2
                    Il n’y a que les imbéciles qui ne changent pas d’avis...


                  • aimable 10 juin 2016 12:45

                    leypanou

                    je ne sais pas si j’ai toute ma tête mais j’ai une excellente mémoire
                     J L M a l’insulte facile et stupide, je le classe au même niveau que Sarkosy , je ne pense pas qu’il fasse un bon président


                  • tf1Groupie 10 juin 2016 12:52

                    @Ar zen

                    Contrairement aux divers mensonges proférés ici et là il y a une grande marge de manoeuvre par rapport aux traités Européens : on peut changer les régles d’imposition sans problème, on peut choisir notre droit du travail sans problème, on peut choisir notre budget sans problème, etc ...

                    Et effectivement en dernier ressort on peut sortir de l’UE.

                    Mais pour ceux qui n’auraient même pas entendu parler du Brexit (! !) , renseignez-vous : il est manifeste dans les négociations UE-UK qu’il très facile d’obtenir des aménagements auprès de l’UE.

                    Bref, pas besoin de sortir de l’UE, il suffit d’avoir de la gueule et Mélenchon en a.

                    Par contre prétend que la France est totalement indépendante du reste du Monde, cela veut dire qu’il ne faut pas sortir de l’UE, mais de la planète Terre !


                  • Legestr glaz Ar zen 10 juin 2016 13:34

                    @tf1Groupie

                    Vous n’aurez pas manqué de constater, simplement constater, avec vos propres yeux, le contenu des GOPE, les grandes orientations de politique économique, à travers les recommandations de la commission européenne. Alors, si vous n’avez pas lu ces GOPE pour la France je vous les laisse découvrir. C’est dessous, années 2104, 2015 et 2016.

                    Vous pourrez donc constater, j’aime bien ce mot finalement, qu’il est question de « taux d’imposition », de « droit du travail » de « TVA » et « d’impôts sur les sociétés ». Vous voudriez faire l’âne pour avoir du son que vous ne vous feriez pas autrement. Vous écrivez des contrevérités en toute décontraction. Je ne peut que supposer que vous êtes sur AV pour cette simple raison. Vous travestissez la vérité pour que la présentation de l’UE soit la meilleure possible. Je vous pose donc les preuves sous les yeux.

                    Quant au budget annuel de la France vous savez très bien qu’il est transmis pour approbation, rectification et validation, à la commission européenne avant d’être soumis à notre réprésentation nationale. Une contre-vérité de plus à votre actif, mais vous n’êtes pas à ça près.

                    Les Britanniques n’ont rien obtenu du tout. Pas une seule ligne n’a été changée dans les traités. Si vous avez, en ce qui vous concerne, des preuves sur ce que vous avancez vous pouvez les produire ici. Sinon vous serez pris en flagrant délit de mensonge. Je vous signale que les « petits arrangements » entre amis sont sanctionnés par la CJUE. S’il advenait, par conséquent, que la GB, même avec l’aval de ses petits camarades, désobéissent aux traités, la CJUE serait là pour la rappeler à ses devoirs et obligations.

                    À toutes fins utiles je crois bon de vous préciser que la GB utilisera l’article 50 du TUE en cas de oui au « Brexit ». Cette information vous a peut être échappé.

                    Quant à votre dernière phrase elle est totalement sibylline. Que cherchez vous à dire ? Je pense que vous avez voulu parler des collaborations internationales, c’est ça ?

                    Alors, lorsque vous écrivez « mensonges proférés » je ne vois que l’hôpital qui se moque de la charité". Vous écrivez à peu près n’importe quoi, n’importe quelle stupidité, et vous pensez que les lecteur vont le tenir pour vrai. C’est un peu court TF1 groupie.

                    http://ec.europa.eu/europe2020/pdf/csr2014/csr2014_france_fr.pdf

                    http://ec.europa.eu/europe2020/pdf/csr2015/csr2015_council_france_fr.pdf

                    http://ec.europa.eu/europe2020/pdf/csr2016/csr2016_france_fr.pdf


                  • Salade75 10 juin 2016 13:56

                    « @sampiero
                    Bonjour,
                     »personne ne pouvait prévoir le comportement de ce gouvernement",

                    En détail non, mais dans les grandes lignes bien sûr que si !
                    Il suffisait de regarder les actes de ceux qui se présentaient.
                    C’est d’autant moins compliqué chez nous que l’on tire nos boulets de politicards pendant au minimum une génération : il y a de l’historique pour ceux qui s’intéressent à la politique.

                    Évidemment, si on fait son marché en regardant juste le tract de promos du jour, on a beaucoup de risques d’être déçu. Mais quand on s’intéresse à l’origine du produit, le risque diminue drastiquement. Et si en plus on a déjà gouté la marchandise, il ne reste plus que la bétise pour expliquer qu’on y revienne et qu’on puisse être déçu.

                    Ce qui manque en France, ce sont des citoyens.
                    Des citoyens qui ne votent pas pour le(la) moins pire, mais seulement pour le(la) meilleur(e).


                  • Armelle Armelle 10 juin 2016 14:55

                    @Ar zen

                    Et on peut savoir Où est le programme économique de Monsieur Asselineau ? vous savez... l’homme si transparent qu’il en est invisible !!! le Casper de la politique !
                    Le peu qu’on puisse retenir du "fabuleux programme de l’UPR, c’est la fermeture des frontières, repli sur nous même donc (comme si nous en avions les moyens)
                    En somme nationalisation à donf !!! Retour au 18ème siècle !!! De quoi faire rêver mesdames messieurs. Donc pas étonnant que seule une poignée de Français en ai connaissance !
                    Ce programme est littéralement VIDE, à part la sortie de l’UE, il n’y a rien, rien de rien, et en plus ce point se discute, alors quand on a si peu dans sa besace on se garde d’en faire la propagande...
                    D’ailleurs avec qqes amis nous avons comparé ce qu’écrit Asselineau dans son programme avec celui de la bleue marine, et bien ça se ressemble étrangement dis donc !!!
                    A croire qu’il s’en est inspiré le bougre !
                    De toutes façon, cet homme est grillé jusqu’à la moelle, c’est la tête qu’il faut changer, (enfin le programme aussi) car toute sa détermination (et excusez moi du peu d’ailleurs) s’est construite à travers sa haine chronique qui l’habite depuis qu’il s’est fait viré comme un malpropre ! Alors si une propagande est à faire quant à l’UPR, c’est bien de s’en ’éloigner vite, très viiiiiite et surtout ne pas se retourner, on ne sait jamais...
                    La naissance de la mondialisation date du 15ème siècle AR ZEN !!! Hou hou, on se réveille !!! Mais tout cela me fait comprendre votre état d’esprit étriqué et rétrograde, je sais maintenant de quoi vous êtes fait, ce qui m’évitera de perdre du temps à échanger
                    Bonne journée et sans rancune


                  • Legestr glaz Ar zen 10 juin 2016 15:10

                    @Armelle

                    Encore et toujours des jugements ! Vous ne savez donc pas échanger sans juger ?

                    Vous assénez des jugements, qui vous semblent être des preuves de ce que vous voulez prouver. Or, vous ne prouvez rien. Des attaques « ad hominem », par conséquent des jugements sur les personnes, et d’autres sur des faits.

                    Vos jugements nous dévoilent votre personnalité. Ce n’est pas très glorieux.

                    Quel usage peut-on tirer de votre commentaire ? Il ne contient strictement aucun argument. Vous sentez votre puissance se déployer lorsque vous jugez. Vous rassurez votre égo. Pour le reste c’est la vacuité totale.

                    Vous vouliez parler du programme de gouvernement de l’UPR ? Vous voulez que l’on échange à ce sujet, au dela de ce que vous avez écrit et qui prouve que vous ne l’avez pas lu ! Voilà l’image que vous donnez de vous. Critiquer quelque chose sans l’avoir lu ou vu.

                    Vous avez utilisé le verbe « échanger ». Hormis des jugements à l’emporte pièce qu’avez vous développé ? Rien, c’est le néant. Et vous ne vous en apercevez même pas !

                    Vous voulez donner des leçons ? Grand bien vous fasse. J’espère que vous vous sentez mieux après avoir déversé vos torrents de jugements. Savez-vous que le substantif « argument » existe ?


                  • Brice Bartneski bartneski 13 juin 2016 18:32

                    @Ar zen

                    Nouvelle constitution dans laquelle il suffit d’indiquer qu’il n’y a plus de président de la république donc plus de garant. Bye bye les traités. 

                  • Onecinikiou 9 juin 2016 22:31

                    Les cocus de 2012 sont de sortie... cela ne leur a pas suffit de voter Hollande, ou bien Mélenchon qui appelle à voter Hollande, non ils en redemandent les gourmands !!


                    Chez nos gauchistes : cocu un jour, cocu toujours.

                    • foufouille foufouille 9 juin 2016 22:43

                      @Onecinikiou
                      certains aiment que ce soit violent et sans vaseline.


                    • simplesanstete 10 juin 2016 11:17

                      @Onecinikiou
                      Oui et très rageurs , çà tombe comme à grave-lotte ! 


                    • Vipère Vipère 10 juin 2016 00:12

                      « Je voulais juste dire à l’auteur, qu’on n’a pas à juger Mélenchon » !

                      Tout politique qui s’expose sur la scène politique, promet monts et merveilles, ou se prélasse de manière aussi improductive que Mélenchon, l’a fait durant 30 ans sur le dos des français doit être critiqué, c’est un devoir civique. 

                      L’auteur, lui, a encore et c’est heureux, sa liberté d’expression et il en use fort heureusement.

                      Si Mélenchon s’était contenté de planter ses choux au lieu de planter politiquement les français, il n’y aurait rien à redire.




                       

                      • Vipère Vipère 10 juin 2016 00:17


                        Et pour parachever la démonstration, si les hommes politiques français sont des minables, Mélenchon issu des mêmes rangs qu’eux ne peut être lui aussi qu’un minable, fermez le ban !

                      • sparker808 (---.---.48.194) 10 juin 2016 12:02

                        @Vipère
                        Si vous basez vos compréhensions humaine et politique sur ce genre d’analyse de comptoir mal lavé, mieux vaut que vous restiez au FN, là au moins ça fait illusion.
                        N’est pas langue de vipère qui veut....


                      • agent ananas agent ananas 10 juin 2016 06:19

                        Pour avoir voté l’intervention de l’OTAN en Libye, je doute que Mélenchon incarne celui qui tranchera le lien de la France à l’axe américano-sioniste-wahhabi.
                        Quoiqu’il en soit, il est devenu évident que les réformes en France sont dictées par l’élite mondiale (Wall Street, FMI, UE, etc...). Tôt ou tard la réforme du travail sera votée quelque soit le gouvernement en place. Le clivage « gauche-droite » est devenu obsolète ... ayant été progressivement remplacé depuis les années 80 par un clivage vertical : « élite(s) vs. peuple(s) ».
                        Il est urgent de sortir de la mondialisation du néo-libéralisme et de forger de nouvelles alliances...


                        • sparker808 (---.---.48.194) 10 juin 2016 11:59

                          @agent ananas
                          Il n’a pas voté l’intervention, il a voté le contrôle de l’espace aérien.


                        • alinea alinea 10 juin 2016 14:39

                          @sparker808
                          en tant que quoi, il a voté ? Il était à L’ONU Mélenchon ?



                        • agent ananas agent ananas 10 juin 2016 16:43

                          @sparker808
                          Qu’est-ce qu’une zone d’exclusion aérienne concrètement, sinon un acte de guerre ? La suite des événements ont validé cela.
                          @ alinea
                          A l’image de votre gourou, vous êtes mal informé(e). Mélenchon avait même comparé les islamistes libyens aux républicains anti franquistes... C’est peu dire ! lien
                          En fait il y a eu 3 votes la même semaine début mars 2011. Un à la commission des droits de l’homme de l’ONU à Genève, puis au Conseil de Sécurité de l’ONU à New York et enfin un autre au parlement européen à Strasbourg.


                        • alinea alinea 10 juin 2016 17:27

                          @sparker808
                          mais je sais bien ! sur le coup ça m’avait énervée, mais il était en cela d’accord avec la terre entière !
                          Seulement, vous parlez de « vote » !!! il n’y a que les chefs d’États appartenant à l’O N U qui ont voté !
                          D’ailleurs, à cette occasion, on dit que le Pen était contre la participation de la France, c’est juste, mais elle aussi croyait ce qu’on disait sur la Libye ! mais elle pensait qu’il ne fallait pas intervenir, c’était une attitude franco-française de protection de notre armée , pas une prescience sur la réalité de la situation en Libye !! Elle pensait que la guerre civile là-bas durerait quinze ans !
                          La terre entière, l’ONU décide quelque chose, et c’est Mélenchon le coupable ; elle est bonne quand même, non ?
                          ceci dit, je le répète,mon intuition allait à l’encontre de tout ça, et je ne le soutiens pas sur ce coup ! comme pour beaucoup d’autres d’ailleurs, mais ce n’est pas le propos ; le propos c’est : la vérité.


                        • sparker808 (---.---.48.194) 10 juin 2016 17:40

                          @agent ananas
                          "Qu’est-ce qu’une zone d’exclusion aérienne concrètement, sinon un acte de guerre ?
                          Non c’est un acte de protection des populations en temps de guerre, pas un acte de guerre...


                        • alinea alinea 10 juin 2016 18:13

                          @agent ananas
                          J’ai vu ça oui, je l’ignorais !!
                          mais soyez sûr que je n’ai pas de gourou !! je n’avais entendu parler que du vote de l’ONU et c’était de bonne foi que je disais cela ! Donc Mélenchon est responsable de la guerre en Syrie, si ça se trouve du meurtre de Kadhafi, j’en prends bonne note ! D’ailleurs il est responsable aussi de l’UE puisqu’il a voté Maastricht !! ce que je n’ai pas fait ! mais à l’époque, il n’était pas mon gourou ! smiley
                          Merci.


                        • agent ananas agent ananas 10 juin 2016 18:39

                          @sparker808
                          Comme à Gaza ou au Yémen ?
                          Faut arrêtez l’hypocrisie. Le droit d’ingérence est pour les bisounours. Dans les faits, une mission d’ingérence est contraire aux objectifs fondamentaux de l’ONU : Respect de la souveraineté des États. C’est pourquoi la Russie ou la Chine n’enverront pas leurs soldats en France pour protéger ceux qui manifestent contre la loi Komri.
                          D’autant plus que l’info des massacres perpétrés par Kaddhafi était fausse (comme lors du Kosovo).
                          Slimane Boucheguir qui est à l’origine de la rumeur de massacres en Libye admet qu’il n’y avait pas de preuves... Voir cette excellente interview !


                        • agent ananas agent ananas 10 juin 2016 18:51

                          @alinea
                          Ne vous faites pas plus idiot(e) que vous êtes. Certes il n’est pas responsable du meurtre de Kaddhafi, mais en apportant sa caution à une intervention impérialiste en Libye, il démontre qu’il est à côté de la plaque ! Pas vraiment l’alternative que les français attendent.


                        • alinea alinea 10 juin 2016 18:56

                          @agent ananas
                          Il y avait un grand rire derrière !!
                          ils attendent qui les Français ? Pourquoi pas eux-mêmes ? et vous parliez de gourou !!! eux, ces Français dont vous savez ce qu’ils attendent, veulent quoi : un papa à condition qu’il soit aussi bien que De Gaulle ? Une maman, à condition qu’elle soit aussi bien que Marine ?
                          Je ne dois pas être bien française, cela ne m’étonne qu’à moitié !


                        • agent ananas agent ananas 10 juin 2016 19:09

                          @alinea
                          Les français (comme les autres peuples européens) sont exaspérés par les politiciens professionnels. Hélas je ne vois pas d’alternative poindre. On se dirige droit vers la révolution ou le coup d’état (pour le meilleur ou le pour le pire).


                        • alinea alinea 10 juin 2016 21:19

                          @agent ananas
                          Moi non plus je n’en vois pas ! parce que la seule solution, c’est que chacun se prenne en main, et fasse confiance à l’autre ! 


                        • agent ananas agent ananas 11 juin 2016 09:05

                          @sparker808
                          Je suppose que vous voulez aussi une zone d’exclusion aérienne appliquée à la Syrie ?
                          Outre que l’intervention militaire en Libye a ruiné le pays d’Afrique le plus prospère, ce pays est maintenant un incubateur d’un islam intolérant et rétrograde, sans compter les vagues de réfugiés qu’il déverse maintenant sans encombres sur le sud de l’Europe.
                          Je vous souhaite que vous ne serez pas une victime du prochain attentat « islamiste » ni que les membres féminins de votre famille connaissent un jour les joies de la charia.
                          « Dieu se rit des hommes qui déplorent les effets dont ils chérissent les causes ». La Boétie


                        • sparker808 (---.---.48.194) 11 juin 2016 10:58

                          @agent ananas
                          Vous dérapez mon ami, reprenez-vous....


                        • Laulau Laulau 10 juin 2016 09:23

                          Le refus de Mélenchon adressé à Jean-Pierre Chevènement qui défend un tel projet augure mal pour la suite des événements à propos de cette gauche à reconstruire un peu sur le modèle du CNR : « Conseil National de la Résistance ».

                          Vouloir s’unir avec les gaullistes, pourquoi pas, mais où sont-ils les gaullistes ? Avec Chevenement ou avec Dupont-Aignan ? Ou même avec Philipot au Front National ? Du temps du CNR, les gaullistes avaient un chef qui pensait pour eux, aujourd’hui ils se disputent un héritage dont il ne reste presque plus rien.


                          • izarn izarn 10 juin 2016 10:22

                            @Laulau
                            Hé bien si les gaullistes ne sont « presque plus rien » pourquoi avoir peur d’eux ?
                            Ca ne tient pas debout...
                            La lettre à Chevènement est parfaitement ridicule, hypocrite. Un homme qui n’a finalement rien compris au Système.
                            Mélenchon est-il con ? Il lisant cette lettre, on s’en aperçoit....


                          • Laulau Laulau 10 juin 2016 18:37

                            @izarn
                            Il ne s’agit pas d’avoir ou de ne pas avoir peur, mais d’essayer de construire quelque chose. Pour s’allier il faut avoir un interlocuteur. Mais de toute façon je viens de lire certains de vos message et vous m’avez l’air un peu mal comprenant. Arrêtons là !


                          • izarn izarn 10 juin 2016 10:32

                            En toute dernière analyse, Mélenchon sert a rabattre tous les gauchistes « anti-fa ».
                            Car il faudra etre haineux et anti-fa quand Mélechon se reportera sur Juppé ou Sarkosy....

                            S’il s’allie aux gaullistes de gauche, cette haine anti-fa risque de se dissoudre, d’etre moins mobilisatrice pour forcer les gauchos à voter Ripoublicain....En effet le projet Chevènement est anti-Système, donc anti UMPS, et donc proche de la posture anti-Establishment du FN....
                            La haine contre le FN, cela a été réalisé en 2002 :
                            80% de cons, dont moi, ont voté Chirac.
                            Plus jamais ça !
                            Mieux encore, je risque désormais d’aller voter Le Pen !
                            Bon moyen de tous les virer.
                            Sinon, rien !
                            Tous pourris.


                            • simplesanstete 10 juin 2016 11:13

                              @izarn

                              Bien , j’aime la « gestapette » Philipot, il se tient bien comme dirait Soral. Il suffit juste de prendre l’état raie pue, la gueuse internationale et le transformer en Nation....pas un risque..... une chance !

                            • sparker808 (---.---.48.194) 10 juin 2016 12:08

                              @izarn
                              Vous avez parfois des éclairs d’analyses que je trouve intéressante, mais sur celle-ci ça côtoie un coté inepte qui me surprend, vous irez voter FN en pensant qu’il sera plus radical et anti-système ?? Du coup ma première impression sur vos éclairs s’effondre...


                            • simplesanstete 10 juin 2016 13:36

                              @sparker808
                              Le système c’est le virtuel, rien de çà au FN sont très réalistes sur le mur à affronter.https://www.youtube.com/watch?v=pXdz4IK9yJA


                            • mazig 10 juin 2016 12:25

                              J’aimerais juste attirer votre attention sur un fait qui a mis mes nerfs en ébullition , à savoir le silence total , pour ne pas dire le boycott des médias à propos du meeting de Stalingrad le 5 juin.
                              J’ai été à plusieurs reprises sur les pseudo chaines d’info (LCI,BFM,I.télé...) et là , pas un mot sur ce rendez-vous. Le journal du soir de le 3 y a fait allusion en 5 secondes , suite à quoi il a accordé un interview à Bruno Goldnish (FN)de plus d’un quart d’heure. Donc , pour conclure , attendons-nous à un boycott organisé de JL.Melenchon , car c’est le seul qui propose un vrai programme de gauche et refont des institutions perverses établies et leurs tournures vicieuses tel le 49/3 et autres mascarades parodiques de la démocratie . Restons vigilants et mobilisés en vue d’un vrai changement .

                              • Legestr glaz Ar zen 10 juin 2016 13:43

                                @mazig

                                Je n’arrête pas d’écrire que le projet Mélenchon n’est pas possible dans le cadre des traités européens. Les suiveurs de Mélenchon n’arrivent pas à mettre en perspective les traités et ce qu’il dit. Mélenchon prétend vouloir modifier les traités avec l’Allemagne. Ceci est impossible. La zone euro a été construite aux conditions de l’Allemagne avec une banque centrale européenne qui assure « la » stabilité des prix mais, à lire entre les lignes, « la » stabilité de l’euro. Jamais Mélenchon ne parviendrait à faire bouger cette ligne à l’Allemagne.

                                C’est vrai que la Grande Bretagne n’est ni dans la zone euro, ni dans Schengen d’ailleurs et n’a pas signé le TSCG. La politique budgétaire de la GB dépend donc strictement d’elle. Elle peut jouer avec le taux de change externe de « sa » monnaie", elle peut s’endetter pour relancer son économie (les 65% d’endettement prévus par le TSCG ne s’applique pas à elle).

                                Pour les suiveurs de Mélenchon, je poste un lien qui porte le signe de la République française. Je vous demande de bien lire ce que dit ce texte « officiel » de notre pays concernant la "politique budgétaire. Qui décide de quoi en France ? Voici un extrait de ce texte :

                                – Enfin, en théorie, les politiques budgétaires nationales demeurent le principal instrument pour faire face à des chocs économiques ponctuels, car les gouvernements nationaux ne peuvent plus recourir à la politique monétaire pour influer sur les variations de la conjoncture économique dans le cadre de l’Union économique et monétaire (UEM). Mais, en réalité, les contraintes fixées par le traité de Maastricht et le pacte de stabilité et de croissance limitent l’utilisation de la politique budgétaire, en fixant un seuil maximal de déficit des administrations publiques à 3 % du PIB en cas de ralentissement de la croissance. Cette mesure se justifie par la volonté d’éviter qu’un pays fasse porter les effets négatifs de sa politique budgétaire (hausse des taux d’intérêts et du taux de change de l’euro) sur l’ensemble des pays de l’UEM.

                                Les suiveurs de Mélenchon devraient donc comprendre, instantanément, que la seule marge de manœuvre de l’Etat français pour relancer la machine consiste à baisser le niveau des salaires et à démolir le droit du travail. Voilà, nous y sommes.

                                Voici un extrait des GOPE, recommandations de l’UE pour la France pour la période 2016-2017. J’espère que vous êtes bien assis. Le point n°2 : (évolution du salaire minimum veut dire, vous l’aurez compris, évolution à la baisse évidemment)

                                2. veiller à ce que les réductions du coût du travail soient pérennisées et que les évolutions du salaire minimum soient compatibles avec la création d’emplois et la compétitivité ; réformer le droit du travail pour inciter davantage les employeurs à embaucher en contrats à durée indéterminée. Et le point 5 qui, lui, prévoit, une augmentation de la TVA et une baisse de l’impôt sur les sociétés. N’est-pas merveilleux ?

                                Vous êtes prévenus de la sauce à laquelle l’UE va vous manger. Il ne faudra pas venir vous plaindre que vous ne saviez pas !

                                5. prendre des mesures visant à réduire les impôts sur la production et le taux nominal de l’impôt sur les sociétés, tout en élargissant la base d’imposition sur la consommation, notamment en ce qui concerne la TVA ; supprimer les dépenses fiscales inefficaces, notamment celles dont le rendement est nul ou faible, et adopter la réforme concernant la retenue à la source de l’impôt sur le revenu des personnes physiques d’ici à la fin de l’année 2016.

                                http://www.vie-publique.fr/decouverte-institutions/finances-publiques/approfondissements/politique-budgetaire.html

                                http://ec.europa.eu/europe2020/pdf/csr2016/csr2016_france_fr.pdf


                              • zappa zappa 10 juin 2016 13:10

                                Petit rappel du 2 iéme tours de l’élection présidentielle, Mr Mélenchon a appelé à voter pour le locataire actuel. Cela n’était pas une erreur de jeunesse ou autre mais bien une volonté . Comme Mr Hollande, Mr Mélenchon est un « young leader » ainsi que Mr Dupont A. Mr Montebourg et bien d’autres, beaucoup d’autres. A ce titre ils sont été repéré et financé par le C.F.R. pour diviser en gesticulant des paroles qui plaisent à l’opposition. En effet ses dernières apparitions télévisuelles sont spectaculaires, nous avons envie d’y croire mais justement, il (ceux qui nous gouvernent) lui permettent de le faire à des heures de grandes audiences. La finalité est qu’il joue un personnage et je pense qu’il ne faut rien attendre de ces actes.


                                • sparker808 (---.---.48.194) 10 juin 2016 17:30

                                  @zappa
                                  Merde j’ai cru que c’était pour virer sarko, p’tin je me suis fait avoir par ce Old leader. J’adhère a votre vue, ces dernières interventions sont spectaculaires mais je n’ai pas votre méfiance, je vais encore me faire avoir, p’tin merdre...


                                • Salade75 10 juin 2016 13:28

                                  Bonjour,

                                  Quand vous parlez de Mélenchon, l’homme de gauche qui fait ce qu’il dit, qui sait ou il va, parlez vous bien du même que celui que je connais  ?
                                  - De celui qui est resté 30 ans au PS sans se rendre compte que c’est un parti dirigé par des gens de droite (n’importe quel communiste ayant suivi de près l’élaboration du programme commun de la gauche pouvait le disait dès 1972) ?
                                  - De celui qui a défendu enflammé le traité de Maastricht ? Puis qui a dit que finalement non, ce n’était pas bien. Trop tard ! C’est cool d’être politicien irresponsable. On met le pays dans les ennuis, et puis on dit « je me suis trompé ». Et hop, on est réélu (par ses pairs au moins). Mais maintenant (évidemment) je ne me trompe plus.
                                  - De celui qui moquait les Danois qui avaient osé dire non à Maastricht en 1992 en clamant « un peuple peut se tromper » ?
                                  - ...
                                  - De celui qui a découvert seulement en 2008 qu’il n’arriverait pas au sein du PS à avoir une présence nationale et qui donc décide de tenter sa dernière chance (l’âge !) seul ?
                                  - De celui qui a réussi à finir l’œuvre de Mitterrand en 2012 en faisant exploser la gauche ?
                                  - De celui qui après avoir réussi cela, à décidé de soutenir urbi et orbi Hollande au second tour ?
                                  - De celui qui hypnotisé par le FN s’est engagé dans une stupide bataille d’ego avec M. Le Pen, et l’a perdue (dommage !).
                                  - ...
                                  Est-ce bien cet homme là que vous présentez encore comme le sauveur de la France ?

                                  Il a certainement des tas de choses à apporter au débat : mais comme homme d’état, il me semble quand même pas mal manquer de « vista » et de cohérence.


                                  • sparker808 (---.---.48.194) 10 juin 2016 17:25

                                    @Salade75
                                    Oui oui c’est bien lui. Et dire qu’il y a 115000 clampins qui ont signés leur soutien sur son site. Bientôt autant que les adhérents de l’UMP et largement plus que les adhérents PS.
                                    Ils doivent être vraiment lobotomisés... Mais bon faut dire qu’il a un programme, des perspectives et une culture qu’il transmet à qui la veut. En plus, ce clampin, veut se casser au bout de six mois si la constituante qu’il veut mettre en place bazarde la fonction présidentielle, ha ha MDR...


                                  • Julien30 Julien30 10 juin 2016 13:50

                                    De toute façon le seul sujet important concernant Mélenchon, le seul acte politique réellement significatif de sa carrière depuis qu’il a appelé à voter Hollande, est qu’il appellera à voter Juppé au 2è tour l’année prochaine, le reste n’est que gesticulations.


                                    • sparker808 (---.---.48.194) 10 juin 2016 16:35

                                      @Julien30
                                      Là j’avoue je m’incline devant une telle profondeur d’analyse. Ha si j’étais moins con j’irais au FN avec Juju la jugeotte...


                                    • legrind legrind 10 juin 2016 14:10

                                      Mélenchon a-t-il compris que le mondialisme, notre ennemi mortel (et non la mondialisation qui relève de la technique et de la science) - le mondialisme donc, cette guerre contre l’Etat nation, l’Etat providence, les salaires, le droit du travail, la liberté d’information et d’expression 

                                      Oui et au cœur du mondialisme il y’a l’immigrationnisme qui va de pair avec le multiculturalisme (dans les faits l’islamisation ) et là il n’ya plus grand-monde pour l’ouvrir mis à par le FN.

                                      • sparker808 (---.---.48.194) 10 juin 2016 16:33

                                        @legrind
                                        Et il la fermera aussitôt élu (si c’était le cas).


                                      • Jean de Beauce Europa Terra Nostra 10 juin 2016 16:23

                                        La gauche populaire a disparu avec les années 2000, et son incapacité à comprendre les nouveaux problèmes des prolos : les violences urbaines, la tiers-mondisation des quartiers, les trafics etc. Il ne suffit pas de tout ramener à l’économie pour expliquer les maux de la société...


                                        • Elliot Elliot 11 juin 2016 12:32

                                          Il faudrait peut-être une fois pour toutes cesser d’exciper de toutes les arguties légalistes qui sont censées cadenasser la France aux traités européens.
                                          Des traités, ça se dénonce et sans préavis si les circonstances l’imposent !

                                          La France est un des pays fondateurs de l’Union Européenne, son poids est non seulement démographique , économique mais aussi culturel et moral : ses arguments pour renégocier les traités pèseront comme va peser, quelle qu’en soit l’issue, la consultation populaire britannique sur le brexit.

                                          On voit bien que Cameron a déjà obtenu d’être dans l’UE sans en être quand ça s’oppose aux intérêts de la Grande-Bretagne tout en gardant un droit de regard sur les affaires des autres et que le référendum n’est plus en somme qu’une question théorique sur le choix des mots : souveraineté retrouvée formalisée dans les textes ou maintien de façade au sein de l’Union.

                                          L’histoire abonde de traités jetés à la tête de ceux qui y croyaient ou feignaient d’y croire.

                                          Quant au PC, il est divisé, il y a ceux qui soutiennent Mélenchon parce qu’ils savent que même s’ils doivent leur mandat présent à l’alliance avec le PS, ils le perdront demain en raison justement de cette alliance dont ils auront des difficultés a faire croire qu’elle sera de gauche.

                                          Il serait peut-être temps que les bureaucrates communistes cessassent de jouer par leurs petits calculs ( qui se retournent contre eux ) les pourvoyeurs du vote FN et se missent en devoir de combattre leur déficit de crédibilité au sein des classes populaires.

                                          Quand on a tout faux depuis si longtemps, il faudrait peut-être s’interroger sur l’inanité de naviguer à la godille entre dogmatisme et opportunisme.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité