• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Mélenchon, l’éloquence au service du cœur

Mélenchon, l’éloquence au service du cœur

De Marseille a retenti une voix, celle d’un tribun magnifique, tribun de la plèbe mais aussi de la France, Lamartine de notre temps ou Jaurès, ou encore Hugo sorti du tombeau, Mélenchon, la voix de la France de 1789, celle des humiliés dont le cœur reste plein de ferveur et d’espérances et qui ne peut se résigner à fermer les bras aux misérables qui la supplient de les accueillir.

La France de la générosité et de la paix n'est pas morte, celle qui refuse de sacrifier ses principes à un illusoire confort personnel, celle qui se détourne des aigris, de tous ceux qui croient se guérir de leur misère autant morale, intellectuelle que physique derrière de délirants appels à la haine !

La France qui ne peut se résoudre à de vaines éructations xénophobes pour taire son immense frustration d’être laissée pour compte du vaste mouvement qui redessine notre planète, celle qui ne pense pas qu’elle sera en sécurité à l’abri de ses frontières rendues étanches, on se demande bien comment, et qui se recroqueville sur elle-même, sur ses petites bassesses, sur ce qui surnage de ses illusions perdues, cette France qui veut pas être celle rancie qui cultive la nostalgie et la rancœur plutôt que de se projeter dans l’avenir dont personne ne peut définir les contours !

Mélenchon parle aux Marseillais et à la France : il occupe l’espace, il veut convaincre même ceux qui ne souhaitent pas l’écouter et sa voix porte bien au-delà de ceux qui sont depuis longtemps acquis à ses thèses.

Il a du coffre, comme on dit, d’où sort un discours puissant, puissant par son timbre et puissant par ce qu’il exprime, marqué par une érudition et une grandeur d’âme épicée d’une verve sans pareille.

On pourrait reprendre à son compte l’élogieux constat que fit André Siegfried de Jean Jaurès qu’il qualifia en son temps d’extraordinaire torrent verbal.

 

La France est belle quand Jean-Luc Mélenchon la chante, elle est belle car elle est universelle et chacun dans le monde rêve de se reconnaître en elle.
C’est la France qui a apporté au monde et y a fait rayonner l’idée de liberté, d’égalité et de fraternité, ces principes qui souffrent d’être proférés par la bouche de leurs ennemis mortels qui poussent l’indignité jusqu’à s’en revendiquer.

En ce sens, la Marseillaise est le chant révolutionnaire universel et non la rengaine vociférée dans les arrière salles où se cultive la haine et la soif de revanche altérée par des faux-semblants.

J’ai mal au cœur à imaginer qu’une partie de ces gens que je coudoie puissent sacrifier ces principes qui ont présidé à leur éducation civique pour se rallier à ceux chez qui ils ne sont que de vains mots.
J’ai mal à la France que j’aime quand je les vois si nombreux – tout comme l’étaient ceux qui il y a trois quarts de siècle se pressaient dans les rues pour applaudir un maréchal félon – mais je sens aussi le souffle de la guérison quand j’entends Mélenchon demander une minute de silence pour tous ceux qui se noient en Méditerranée dans l’espoir illusoire de la terre promise et que la foule se tait, saisie par la majesté du propos et séduite pas son humanité.

Qu’il est bon de d’écouter quelqu‘un qui ne transige pas avec ses principes, qui tient à les rappeler sur le théâtre même où il les avait énoncés en 2012.
Sans doute la nature humaine est ce qu’elle est, faite d’égoïsmes et de petites haines recuites par les convulsions de l’impuissance.
Plutôt que d’examiner leur responsabilité propre dans le malheur, d'aucuns préfèrent la rejeter sur les autres, ceux qui sont différents, qui ont l’outrecuidance de l’afficher et de ne pas raser les murs ou se terrer dans les caves, peuple de l’ombre que certains ne sauraient voir, oublieux de tous les principes de la devise de la France.

Ou bien, d'autres encore préfèrent se laisser séduire par le fanatisme de la fausse nouveauté ou la frénésie des prétentions qui prétendent s’opposer par le plus choquant des contrastes à leur propre substance.


Moyenne des avis sur cet article :  3.48/5   (33 votes)




Réagissez à l'article

91 réactions à cet article    


  • dejaegere 11 avril 2017 09:56

    Je doute que melenchon se retrouve dans ce papier dithyrambique a l’exces.

    On aurait bati un texte pour que les cerberes de l’UPR se dechainent qu’on ne s’y serait pas pris autrement.

    Que le grand cirque des mensonges et des insultes commence. Moi je postule que ce texte n’a rien avoir avec melenchon.


    • Elliot Elliot 11 avril 2017 11:33

      @dejaegere

      Je suis séduit par l’éloquence de Mélenchon autant que par ses idées.

      Je ne suis pas de ceux qui le trouve creux ou pire que tout, horresco referens, qui lui trouvent une stature ou une posture de téléévangéliste.

      Il cherche à convaincre ceux qui ont de la politique une approche qui n’est pas uniquement celle de l’expert-comptable aux prises avec son bilan désastreux.

      Si d’aucuns préfèrent tirer le bilan de leur incompétence et faire l’énumération fastidieuse de toutes ces mesures qui devraient relancer l’économie de la France, mesures répétées à satiété sous toutes les variations possibles depuis un demi-siècle au moins et qui n’ont pas fait la preuve de leur efficacité ni ici ni ailleurs où, paraît-il, elles sont en réussite mais au prix d’une casse sociale que les beaux esprits – qui savent, eux, s’en préserver – gardent dans le bel emballage de leurs digressions.

      C’est encore mon droit d’apprécier le talent oratoire sans avoir à encourir le reproche de mes appétences comme je me fais un devoir de préférer le charme d’une supposée utopie au désenchantement programmé.


    • Onecinikiou 11 avril 2017 14:33

      @Elliot


      Un jour Mélenchon a dit : « le but de la politique c’est l’amour » !

      Une fois de plus, comme sur l’immigration, l’antifascisme, le fédéralisme européen ou la monnaie unique, Mélenchon se trompe (moins grave) mais surtout trompe son monde.

      Le but de la politique, de tout gouvernement quel qu’il soit, ce n’est pas l’amour, c’est la survie du groupe social, historiquement constitué, dont il a théoriquement et en prarique la charge de défendre les intérêts, tant en terme de sécurité, d’intégrité, de prospérité, et de liberté. 

      C’est sa quintessence ultime, véritable. 

      Or Mélenchon par son immigrationnisme fou, son incohérence doctrinale sur l’Union européenne dont il appelait jadis un patriotisme nouveau, son antifascisme d’opérette qui sert les intérêts des ploutocrates en contribuant à détruire les défenses immunitaires morales et intellectuelles de peuples en phase d’être supplantés par d’autres, non seulement ne défend pas la survie du peuple français, mais participe de sa dissolution, de sa disparition à terme !

      Or, sauf à être fou ou inculte, si le peuple français historique et majoritaire, « de race blanche, de religion chrétienne et de culture gréco-latine » (dixit l’immense de Gaulle dont Mélenchon singe les intonations mais en trahissant sa pensée) venait à être mis en minorité dans les décennies qui viennent, à coup sûr la France ne serait plus la France, puisque son peuple aurait disparu !

      Mélenchon dit-il ne croit pas à la France ethnique, dont il accuse ses adversaires de défendre l’idée, mais espère en une France exclusivement politique, raison pour laquelle il fait courir l’histoire de France à 1789, les treize siècles précédents étant balayés (du passé faisant table rase), rejetés dans le néant révolutionnaire. Selon lui, avant, la France n’existe pas. Cette appréhension des événements est évidemment sectaire et simplement fausse, ce qui démontre que ce type est fou et aveugle tellement il est endoctriné par sa vision humanisto-universaliste hors sol, elle-même façonnée par l’idéologie maçonnique qui a fait sienne pour ne plus jamais en revenir. 

      Vision hors sol d’ailleurs totalement compatible - et c’est tout sauf un hasard - avec celle que partage et promeut en toute circonstance l’oligarchie transnationale, mondialiste et prédatrice. On comprend les raisons pour lesquelles le Système lui sert la soupe dans les médias dans la dernière ligne droite (Il suffit de voir son acceuil chez Ruquier comparativement à ses opposants), où les unes apologétiques dont il profite dans toute une presse de gauche (pléonasme) !


    • agent ananas agent ananas 11 avril 2017 10:05

      Le coeur de Mélenchon est au bon endroit, pas de doutes ... Par contre son cerveau ... en a t’il un ?


      • dejaegere 11 avril 2017 10:30

        @agent ananas

        Peut-etre ne savez vous pas ou se trouve le cerveau ?


      • gerard5567 11 avril 2017 20:31

        @agent ananas
        Sarko en avait 6, lui.


      • Daniel Roux Daniel Roux 11 avril 2017 10:17

        Que Mélenchon soit un bon tribun, personne n’en doute.

        Il ne s’agit pas d’élire le meilleur tribun mais le Présidente de la République.

        Voter Mélenchon, c’est voter vraiment à gauche. Ceux qui vont le faire seront-ils capables de supporter les conséquences prévisibles de leurs choix, c’est à dire un bouleversement de leur mode de vie pendant les 5 prochaines années ? J’en doute.

        C’est facile de s’exalter devant un orateur talentueux mais derrière, il y a une nation et des millions de personnes.

        Je ne dis pas « Ne votez pas Mélenchon », je dis « Aurez-vous la volonté de le suivre jusqu’au bout ? »

        Si Mélenchon n’obtient pas ce qu’il prévoit d’obtenir de Merkel et de Bruxelle, attendez-vous à un tremblement de terre. Il faudra vraiment vous accrochez à la rambarde avec des taux d’intérêts pour refinancés notre dette de 2000 milliards, qui vont rapidement grimpés.

        Maintenant que Fillon est dans les choux et que Le Pen n’a aucune chance, le vote utile à changer de dimension. Le choix Mélenchon redevient possible contre Macron qui est, sans doute possible, le candidat des financiers et le successeur de Hollande.

        L’aventure « chamboule tout » avec le pro-Français Mélenchon ou la continuité européiste pro multinationale avec l’Atlantiste pro-banques, Macron ?

         


        • dejaegere 11 avril 2017 10:28

          @Daniel Roux

          On vient d’avoir 5 annees de chamboule tout au profit de la finance. Si on peut avoir un peu de chamboule tout dans l’autre sens c’est pas plus mal.


        • pipiou 11 avril 2017 10:34

          @Daniel Roux

          Bien d’accord : la France a besoin d’un Président, pas d’un show-man qui nous berce d’illusions.


        • alinea alinea 11 avril 2017 10:39

          @Daniel Roux
          OUI.
          Et Mélenchon le dit à chacune de ses réunions publiques ; à Marseille sous la forme : je fais ma part du boulot, faites la vôtre.
          Dans la vie c’est toujours comme ça, on s’engage sans rien connaitre de l’avenir, mais puisque l’on s’est engagé, on assume. Qu’on se marie, qu’on fasse un enfant, l’avenir n’est pas que semé de pétales de roses, et pourtant, la tâche accomplie, l’amour, le partage, parfois le sacrifice, font que nous pouvons être contents de notre vie.
          Sinon, quoi ?


        • Captain Marlo Fifi Brind_acier 11 avril 2017 11:04

          @Daniel Roux
          Voter Mélenchon, c’est voter vraiment à gauche

          Vous avec 40 ans de retard ! Dans l’ UE, il n’est plus possible de faire les politiques intérieures nationales, mais uniquement des politiques européennes, toujours ultra libérales, quelle que soit la couleur du Gouvernement.


          Mélenchon promet de faire un programme de Gauche, tout en demandant de l’argent à la BCE et en engageant des négociations qui peuvent durer des années ! Quand on met sa politique à la remorque des autres pays européens, qui ont d’autres intérêts, et de la BCE qui peut couper le robinet du crédit quand ça lui chante, c’est pour le moins hasardeux .

          Il faut se souvenir de la phrase de Junker en janvier 2015 lors de l’élection de Syriza :
          « Il n’y a pas de choix démocratique contre les Traités européens ».

          Le seul choix démocratique contre les Traités, c’est l’article 50 !

        • jmdest62 jmdest62 11 avril 2017 11:08

          @Fifi Brind_acier
          Amen !


        • Alren Alren 11 avril 2017 13:13

          @Daniel Roux

          Il faudra vraiment vous accrochez à la rambarde avec des taux d’intérêts pour refinancer notre dette de 2000 milliards, qui vont rapidement grimper.

          Décidément vous n’y connaissez rien en économie !

          On ne refinance pas une dette, on la rembourse ou on paie des intérêts sur ce qui est en réalité un prêt.

          Actuellement les milliardaires détiennent une masse monstrueuse de dollars émit par les USA pour combler leur déficit budgétaires et leurs importations très supérieures à leurs exportations.
          Mais ces sommes astronomiques ne reposent sur aucune richesse réelle et peuvent à tout moment devenir officiellement ce qu’elles sont réellement : des mirages.

          C’est le fameux éclatement de la bulle qui se produira quand le dollar sera supplanté par d’autres monnaies pour les échanges internationaux. Les détenteurs de dollars devront les échanger dans ces autres monnaies pour acheter avec elles. L’excédent de dollars fera que cette monnaie se dépréciera vertigineusement un peu à la manière du mark allemand durant la crise de 1929.

          S’en sortiront parmi les spéculateurs de haute volée ceux qui détiendrons des actions d’entreprises solides et ceux qui détiendrons des créance d’états ne pouvant faire faillite comme la France.

          C’est pourquoi tous les emprunts de la France gouvernée par Mélenchon seront couverts immédiatement et en excès même surtout à mesure que la politique de relance intelligente fera renaître et naître des activités industrielles anciennes et nouvelles.

          Les créanciers de la France ne demandent pas un remboursement de leurs prêts pour la raison ci-dessus. Ils demandent le paiement des intérêts, pour bénéficier d’une rente.

          Enfin une datte de 2000 milliards d’euros sur 7 ans (durée moyenne d’un prêt mais qui peut être prorogé avec l’accord des deux parties) pour la 5e puissance économique du monde, c’est très peu en regard de son PIB.


        • Daniel Roux Daniel Roux 11 avril 2017 14:05

          @alinea

          L’avenir est imprévisible mais l’homme est libre, nonobstant certaines contingences.

          La liberté n’a de sens que si l’on assume avec courage ses choix passés, au présent quitte à en faire d’autres pour le futur.

          La facilité est de rechercher des boucs émissaires en cas de mauvais choix.


        • Daniel Roux Daniel Roux 11 avril 2017 14:14

          @Alren

          Pour débattre sur ce sujet complexe, il faudrait que nous partagions au moins quelques principes de base.

          Ce n’est manifestement pas le cas.

          Vous avez sans doute raison, peut-être que je n’ai rien compris à l’économie, ni à ce qui suit.

          Michel Sapin, Ministre de l’Économie et des Finances, a arrêté le programme indicatif de financement de l’État pour l’année 2017.

          "En 2017, l’État doit financer un déficit budgétaire prévisionnel de 69,3 Md€, assurer le remboursement de 115,2 Md€ de dette à moyen et long terme venant à échéance (compte tenu de 28,4 Md€ de rachats, en 2015 et 2016, de titres arrivant à échéance en 2017) ainsi que d’autres besoins de trésorerie pour 0,9 Md€. Le besoin de financement de l’État s’établit donc à 185,4 Md€ en 2017..."

          http://www.aft.gouv.fr/rubriques/state-financing-programme_40_lng1.html


        • pipiou 11 avril 2017 14:21

          @Alren

          « On ne refinance pas une dette »

          Bien sûr que si : arrivés à l’échéance, puisqu’on ne rembourse pas le prêt on prend un nouveau prêt, aux conditions du moment.

          C’est bien gentil de dire aux autres qu’ils n’y connaissent rien en économie, mais c’est risqué.


        • capobianco 11 avril 2017 19:52

          @Fifi Brind_acier

          1000 ème même propos sur l’ue, quelle persévérance ! Cela porte ses fruits ? Sacrée fifi, j’espère que la paye est à la hauteur de votre présence.


        • malitourne malitourne 11 avril 2017 20:07

          @capobianco
          Non mais sa persévérance est inversement proportionnelle à la qualité des répliques que vous lui adressez.


        • gerard5567 11 avril 2017 20:35

          @Daniel Roux
          Comme si Fillon n’avait rien chamboulé de 2007 à 2012 avec le talent qu’on lui connaît. Il a été le pire flambeur de la Ve République, question déficit public et il a été le grand artisan de la dette que nous connaissons actuellement.


        • Ouallonsnous ? 12 avril 2017 10:04

          @Fifi Brind_acier

          « Le seul choix démocratique contre les Traités, c’est l’article 50 ! »

          Vous semblez oublier fifi, que l’article 50 va nous entraîner dans, au minimum 2 ans d’atermoiements « administratifs » pour respecter des règles fixées par ceux que nous voulons quitter et que de surcroît, on nous a fait rejoindre contre notre volonté.
          Or, l’article 50 vise en réalité à engluer dans des procédures juridiques interminables et incompréhensibles pour la majorité de la population, les États qui voudraient sortir de l’UE.
          Où est donc la démocratie ?

          Je vous rappelle l’avis qu’avait celui qui fut le premier et seul président pro-français de la Véme république ;

          "Charles de Gaulle, dans C’était de Gaulle, tome 2, d’Alain Peyrefitte, écrit que « C’est de la rigolade ! Vous avez déjà vu un grand pays s’engager à rester couillonné, sous prétexte qu’un traité n’a rien prévu au cas où il serait couillonné ? Non. Quand on est couillonné, on dit : « Je suis couillonné. Eh bien, voilà, je fous le camp ! Ce sont des histoires de juristes et de diplomates, tout ça »".

          Je suis entièrement d’accord avec cette remarque frappée au coin du bon sens.

          La sortie de la France de l’Union européenne ne se fera surtout pas, où très difficilement, au moyen de l’article 50 du traité de Lisbonne.

          La sortie de l’Union européenne devra être rapide et unilatérale, autrement dit la France décidera, seule, de sortir.

          C’est pour cela que la « méthode » Mélenchon de désobéissance aux soi-disant traités de l’UE/OTAN est la seule plausible et qui nous permettra de récupérer au plus vite notre souveraineté !


        • JP94 12 avril 2017 10:23

          @dejaegere
          Tout à fait d’accord !

          On nous fait trembler l’idée des « terribles conséquences » d’un vote signifie le refus des politiques ultralibérales menées par l’UE, et exige leur arrêt, mais on ne s’inquiète pas des déjà dramatiques conséquences sociales et économiques de ces politiques...qui au passage, favorisent aussi la montée des fascismes dans l’UE.

        • Lalita Lalita 12 avril 2017 21:29

          @Daniel Roux Contrairement ce que vous pensez la plupart des insoumis sont conscients de la difficult de mettre en place ce programme. Personnellement vu mon salaire je sais d ors et deja que je paierai plus d impot et je suis pleinement d accord. Je sais qu il y aura du vent dans la voilure et que a va tanguer. Mais si c est le prix payer pour que mes enfants et les autres vivent dans un monde meilleur j y suis prte.


        • capobianco 13 avril 2017 09:04

          @malitourne
          Avocat ? Que reprochez vous à mes « répliques » ? N’est-ce pas une réalité que vos milliers de posts identiques ? Ensuite, oui je vous trolle car je suppose que vous fermez les yeux sur les propos de doctorix et léonard qui comparent JLM à hithler. La qualité upr dans toute sa splendeur.


        • Spartacus Lequidam Spartacus 11 avril 2017 10:36

          C’est beau la générosité de ceux qui ne créent rien, vivent de la gamelle de l’état et à charge, qui rêvent de distribuer l’argent des autres. 

          Ceux qui souhaitent que chacun vive aux dépens des autres avec le secret espoir personnel de faire partie de la caste étatisée qui sera dans celle qui recevra un peu plus que les autres.

          Jaurès a écrit un article faisant l’éloge du chef d’entreprise. A les lire, on doute que les marxistes en connaissent la teneur.

          • Dirige celui qui risque ce que les dirigés ne veulent pas risquer.
          • Est respecté celui qui, volontairement, accomplit pour les autres les actes difficiles ou dangereux.
          • Est un chef celui qui procure aux autres la sécurité en prenant pour soi les dangers.

          Le courage, pour l’entrepreneur, c’est l’esprit de l’entreprise et le refus de recourir à l’État ; pour le technicien, c’est le refus de transiger avec la qualité ; pour le directeur du personnel ou le directeur d’usine, c’est la défense de la maison ; c’est dans la maison la défense de l’autorité et, avec elle, celle de la discipline et de l’ordre.

          Dans la moyenne industrie, il y a beaucoup de patrons qui sont à eux-mêmes, au moins dans une large mesure, leur caissier, leur comptable, leur dessinateur, leur contremaître : et ils ont avec la fatigue du corps, le souci de l’esprit que les ouvriers n’ont que par intervalles. Ils vivent dans un monde de lutte où la solidarité est inconnue.

          Jusqu’ici, dans aucun pays, les patrons n’ont pu se concerter pour se mettre à l’abri, au moins dans une large mesure, contre les faillites qui peuvent détruire en un jour la fortune et le crédit d’un industriel. Entre tous les producteurs, c’est la lutte sans merci : pour se disputer la clientèle, ils abaissent jusqu’à la dernière limite dans les années de crise le prix de vente des marchandises, ils descendent même au-dessous des prix de revient, ils sont obligés d’accorder des délais de paiement démesurés qui sont, selon leurs acheteurs, une marge ouverte à la faillite et, s’ils leur survient le moindre revers, le banquier aux aguets veut être payé dans les vingt-quatre heures.

          Lorsque les ouvriers accusent les patrons d’être des jouisseurs qui veulent gagner beaucoup d’argent pour s’amuser, ils ne comprennent pas bien l’âme patronale.

          Non, en vérité, le patronat, tel que la société actuelle le fait n’est pas une condition enviable. Et ce n’est pas avec les sentiments de colère ou de convoitise que les hommes devraient se regarder les uns les autres, mais avec une sorte de pitié réciproque, qui serait peut-être le prélude de la justice !

          Jean JAURES 28 mai 1890


          • alinea alinea 11 avril 2017 10:41

            @Spartacus
            Il ne crée rien ?
            Mais que sont ses écrits, ses discours ? Ses photographies, ses peintures ?
            La création n’est pas seulement création d’entreprise, le savez-vous ?


          • dejaegere 11 avril 2017 10:51

            @Spartacus

            Vous inquitez pas on la prendra pas vot’ Ferrari.


          • scorpion scorpion 11 avril 2017 10:54

            @spartacus


            A dés que quelqu’un parle du peuple et de la défense de ses intérêts ça déclenche des hémorroïdes aux spartacus et autres alains. Ça dérange les nantis et les fachos... Bouhhh prenez peur les méchants bolcheviques arrivent. Qu’est ce qu’il faut être con pour véhiculer de telles inepties ! 

          • agent ananas agent ananas 11 avril 2017 11:03

            @Spartacus
            C’est beau la générosité de ceux qui ne créent rien, vivent de la gamelle de l’état et à charge, qui rêvent de distribuer l’argent des autres.

            Vous parlez de Fillon, sans doute ?
            Qu’est ce qu’il a créé ?
            Comme « gamelleur » de l’état c’est un champion ...
            Quand à redistribuer l’argent des autres, demandez à sa famille s’ils en n’ont pas profité ...


          • samuel 11 avril 2017 11:25

            @Spartacus

            Article intéressant.

            A noter l’absence de commentaire de votre part sur la dernière phrase :

            « Non, en vérité, le patronat, tel que la société actuelle le fait n’est pas une condition enviable. »

            Peut-on comparer la société de 1890 à celle de 2017 ?

            Aujourd’hui, lorsqu’une entreprise n’est pas assez rentable (on ne parle même pas de faillite), qui se retrouve à la rue ?

            Un chef n’est-il pas un chef par éducation plus que par sa volonté propre ? N’y a-t-il pas une différence d’éducation entre la masse prolétarisée/salariée et la classe dirigeante ?

            N’entend-on pas à longueur de journée les éditorialistes prôner l’adaptation du système éducatif aux besoins des entreprises ? 

            Bref, on entend comme à notre habitude le gospel libéral sur les chefs et leur mérite, là où il n’y a que reproduction sociale.

          • gerard5567 11 avril 2017 20:39

            @Spartacus

            J’ose espérer que vous ne qualifiez pas les patrons du CAC40 de chefs d’entreprise. Ce ne sont que des parasites, des assités vivant sur le dos de ceux qui travaillent et de ceux qui consomment.


          • Leonard Leonard 12 avril 2017 09:06

            @alinea

            Revoyez la propriété intellectuelle selon Albert Jacquard... Peut être comprendrez vous que Mélenchon n’a pas d’idée, ni vous, ni moi...


          • Jean Pierre 12 avril 2017 23:55

            @Spartacus
            « C’est beau la générosité de ceux qui ne créent rien, vivent de la gamelle de l’état et à charge, qui rêvent de distribuer l’argent des autres ». 

            On devine bien en lisant entre vos lignes que votre commentaire est encore une fois une attaque aussi fielleuse que dissimulée de François Fillon. Jamais fatigué de vous en prendre toujours à lui ? 
            A propos, Spartacus, pour que vous ne mourriez pas idiot, connaissez-vous la différence entre le bénévolat et le pénélopat ? C’est simple. Le bénévolat, c’est travailler sans être payé. Le pénélopat, c’est l’inverse.

          • Alpo47 Alpo47 11 avril 2017 10:38

            Réagir avec ces tripes ou ses émotions donne très rarement de bons résultats. Melenchon appuie sur la corde sensible pour stimuler les émotions. Navré mais c ’est une manière bien connue de manipuler ses interlocuteurs. L’auteur est tombé dedans.
            Dans l’idéal, il faut s’efforcer d’être factuel, même si les promesses des politiques n’engagent que ceux qui y croient.
            L’UE est l’ennemie des peuples. Que veut Melenchon ? Renégocier. Impossible. Un « plan B » ..Kesako ? Ce n’est pas clair. Et on doit se méfier de ce qui n’est pas clair.
            L’immigration de masse, la société qui devient multiculturelle ... Melenchon est prêt à faire encore plus de concession, c’est limite « ... venez tous ... il y a de la place... ». Là, je pense que ça va coincer lorsqu’il pourrait être amené à préciser ces objectif, sa vision de la société. Parce que, à part l’extrème gauche, personne d’autre n’en veut.

            Donc, Melenchon avance tout de même beaucoup dans le flou et ce n’est jamais bon. Jamais .


            • Sparker Sparker 11 avril 2017 14:21

              @Alpo47
              C’est vous qui voyez le flou, il y a des situations délicate qui setravaille dans la dynamique active d’une politique. Tout ne peut pas être résumé en deux trois phrases « punch-line ».
              L’immigration est un exemple, on peut rassurer la population par des « punch-line » « tous dehors » mais traiter vraiment le problème c’est le voir dans sa situation internationale et là c’est déjà plus complexe, si vous traduisez l’humanisme et la solidarité par « venez tous y’a de la place » alors allez voter FN qui ne fera rien ou dumoins pas plus que de gérer les flux sans les contrôler. On voit par votre « punch-line » que vous n’avez pas suivi le propos de la FI.
              Ce n’est pas par ce que la harangue est imprécise qu’il y a forcément à douter. Il faut lire et écouter pour se faire un avis.
              Plan A, plan B vous n’avez pas compris, ben repassez vous le film, retirez vos lunettes filtrantes et laissez les mots exprimer ce qu’ils veulent dire et ça ira peut-être mieux.


            • capobianco 11 avril 2017 19:59

              @Alpo47
              « Donc, Melenchon avance tout de même beaucoup dans le flou et ce n’est jamais bon. Jamais . »

              je sais bien qu’il faut beaucoup de temps pour un rdv chez l’ophtalmo, mais là vous devriez faire l’effort ! A moins que ce soit plus grave vous pouvez éclaircir votre vision sur la FI et JLM en allant sur le site de JLM. C’est peut-être au dessus de vos forces mais il vaut mieux se taire alors...


            • Captain Marlo Fifi Brind_acier 11 avril 2017 10:53

              Tiens encore une victime de la manipulation par l’émotion ! L’émotion est une technique de marketing, et donc de manipulation des foules ... Quand on est dans l’émotionnel, on ne réfléchit plus, on peut vous faire avaler n’importe quoi.

              - Vendre avec le marketing émotionnel

              Émotion et comportement du consommateur


              Sinon, les thèmes du discours de Marseille de Mélenchon étaient exactement les mêmes que ceux de Syriza en 2012, un hasard, sûrement ....

              Partager” (économie), “aimer son prochain comme soi-même” (immigration), et… “tu ne tueras point” (sécurité et politique étrangère).

              Nous avons eu L’ Evangéliste Macron, voilà l’ Évangéliste Mélenchon...
              Enfin, tout ça n’est pas grave, du moment que Mélenchon n’envisage pas le Frexit par l’article 50, il est euro-compatible, c’est tout ce qui compte  !


              • jmdest62 jmdest62 11 avril 2017 11:14

                @Fifi Brind_acier
                Amen !


              • dejaegere 11 avril 2017 11:24

                @Fifi Brind_acier

                C’est sur qu’avec Asselineau on ne risque pas d’etre submerges par l’emotion. Le parangon des cabinets feutres ministriels ayant pour seule experience la frequentation des ministres et des gamellises de droite ( Pasqua et Tiberi par exemple), cherche toujours le N de l’article consacre a l’emotion.

                Soyez gentils dites lui que cet article n’existe pas.


              • Captain Marlo Fifi Brind_acier 11 avril 2017 18:59

                @dejaegere
                Et oui, Asselineau s’adresse à l’intelligence des Français, et leur faire découvrir le dessous des cartes que les européistes leur cache depuis tant d’années ... Par exemple le couple franco allemand fondateur de l’ UE, n’a jamais existé que dans l’imagination fertile de Mélenchon !

                « 50 ans de mythification du couple Franco -allemand - le Traité de l’ Elysée »


                Le vrai couple fondateur de l’ UE, c’est l’Alliance germano américaine pour le 21 siècle ", officiellement signé en 2004.
                Cf le site Internet de la Maison Blanche

              • JP94 12 avril 2017 10:48

                @Fifi Brind_acier

                Pourtant, le slogan « SUIVEZ VOTRE INTUITION » , c’est bien ce que proclame Asselineau sur les affiches qu’on a recouvertes ! ( désolé , mais on trouvait mauvais ce slogan).

                Justement, je ne suivrai pas mon intuition. et s’il y a tant d’indécis encore c’est finalement que les gens s’interrogent et pour certains réfléchissent...Si on suivait son premier réflexe, on serait tenté de ne pas voter...

                Pour le mythe fondateur de l’UE et le reste, vous savez que pour beaucoup de monde ici, c’est une évidence - et ça remonte même à bien avant l’UE... mais même si c’est aussi vrai que 2 et 2 font 4, il n’y a pas là, intuitivement et même après mûre réflexion, de raison suffisante à voter pour « Chuck Asselineau ».

              • BA 11 avril 2017 12:22

                Quoi qu’il arrive, Jean-Luc Mélenchon veut rester dans la zone euro.

                Dans son programme, Jean-Luc Mélenchon propose un plan A :

                « Dans cette refondation européenne, nous voulons notamment :

                • Mettre fin à l’indépendance de la Banque centrale européenne, modifier ses missions et status, autoriser le rachat de la dette publique directement aux États, interdire à la BCE de couper les liquidités à un État membre. Sans attendre, la Banque de France sera mise au service de ces objectifs

                • Dévaluer l’euro pour revenir à la parité initiale avec le dollar »

                https://laec.fr/section/51/plan-a-proposer-une-refondation-democratique-sociale-et-ecologique-des-traites-europeens-par-la-renegociation

                En cas d’échec du plan A, Jean-Luc Mélenchon propose un plan B :

                « Nous proposons de réaliser les mesures suivantes :

                • Stopper la contribution de la France au budget de l’Union européenne (22 milliards d’euros par an dont 7 milliards d’euros de contribution nette)

                • Réquisitionner la Banque de France pour reprendre le contrôle de la politique du crédit et de la régulation bancaire, et pour envisager un système monétaire alternatif avec ceux de nos partenaires qui, dans la phase A, auraient manifesté leur désir de transformer l’euro en monnaie commune et non plus unique »

                https://laec.fr/section/52/appliquer-un-plan-b-en-cas-d-echec-des-negociations

                Conclusion :

                Même en cas de plan B, Mélenchon veut simplement « transformer l’euro en monnaie commune et non plus unique. »

                Ce programme est nul.

                Il faut sortir de l’euro le plus vite possible.

                Votez Asselineau.


                • Sparker Sparker 11 avril 2017 14:22

                  @BA

                  Vous faite dans le comique de répétition ?


                • capobianco 11 avril 2017 14:28

                  @BA
                  Bon, çà on le sait ! Cela fait parti des raisons qui nous font voter pour notre candidat JLM. Votez pour votre charismatique haut fonctionnaire si cela vous chante.

                  A part cela, autre chose ?


                • malitourne malitourne 11 avril 2017 14:29

                  @Sparker
                  Toi tu fais bien le clown blanc avec Gorg !


                • malitourne malitourne 11 avril 2017 15:24

                  @capobianco
                  Le Charisme ne fait pas partie du programme de l’UPR. Sortir inconditionnellement de l’UE par l’article 50 en revanche ça c’est clair. Sinon Tsipras lui aussi doit avoir beaucoup de charisme pour les grecs. Il en a moins auprès de ceux qui saignent son pays. Mais il est pas français comme Mélenchon lui. 

                  Mélenchon. L’homme Européen. Celui qui fera passer Schuman et Monnet pour des fédéralistes de 4ème division départementale ! Lui qui sera, on est prié d’y croire, le héros de la guerre des tranchées contre l’UE. L’UE entière tombera sous le charme, l’Allemagne vaincue acceptera un euro conforme à l’économie française et lui qui fera accepter par tous les pays membres que l’économie française sera l’index de l’économie européenne alors que c’est le contraire actuellement. Mélenchon changera les traités. Il soumettra à l’UE un Traité de Maastricht B que tous les membres accepteront à l ’unanimité. Le Royaume-Uni demandera à réentrer dans l’UE. La Suisse, l’Islande et la Norvège s’empresseront d’intégrer cette UE refondée et porteuse d’humanisme et de progrès. L’UE deviendra vertueuse, les lobby économiques de Bruxelles deviendront des philanthropes mélenchoniens. L’UE, succombant au charisme de Jean-Luc, réclamera qu’il dirige la Commission européenne à la place de Jean-Claude. Ah enfin ! On la tient cette UE de cocagne ! Les USA derrière nous, charmés et impressionnés par la nouvelle Grande Diplomatie de l’UE, devenue puissante et unie grâce au charisme de Jean-Luc. L’UE sera harmonisée en deux coups de cuillère à pot grace à la férule de Jean-Luc qui imposera le SMIC français aussi bien aux Luxembourgeois qu’aux Bulgares, charmés qu’ils ont été par le discours de Marseille. 
                  Un avenir radieux m’attend et moi naïvement qui m’accroche à la souveraineté populaire nationale. Heureusement, vous êtes là mes amis de FI. Vous m’ouvrez les yeux, merci à vous. Et puis ce qui est bien c’est que les contes de fées, ça coûte rien c’est gratuit.


                • capobianco 13 avril 2017 09:14

                  @malitourne
                  Vous confirmez ce que je viens de vous répondre plus avant. Toujours le même propos, la même complainte du frexit encore et toujours répétée.

                  Quand aux contes de fées, je vois tous les « articles » des adeptes de votre énarque qui le voient gagnant et une fois même dés le premier tour. Cela ne vous fait pas réagir, aussi vous comprendrez que vos commentaires ont autant de poids que votre haut fonctionnaire dans la vie politique du pays.


                • malitourne malitourne 15 avril 2017 20:57

                  @capobianco
                  Je préfère la complainte du Frexit à la ritournelle du plan B. Chacun ses goûts. Le sirtaki joué par l’orchestre de Tsipras c’est aussi à votre goût ?


                • Yvance77 Yvance77 11 avril 2017 12:50

                  La France, belle, généreuse, des Lumières, universelle ... n’en jetez plus la cours est pleine. 


                  Désolé de casser l’ambiance, mais le monsieur c’est quand il est allé faire un tour dans une C.A.F. pour voir à qui est distribuée la générosité ?

                  Le monsieur il a fait quand un tour dans des centaines et des centaines de banlieue pour voir les lumières qui y trainent ?

                  Le monsieur il écoute boboland pour voir comment l’universel met à mal le blanc désormais ?

                  Melenchon a un bon programme en partie, mais ce n’est certainement pas le volet sur l’ouverture des vannes à la sauvegarde de l’immigration d’Afrique qui est le meilleur.

                  Je sais cela fait facho et j’en passe ... mais d’abord si l’on a besoin d’immigrés, allons les chercher du coté de l’Europe de l’Est en terme d’intégration ce sera largement meilleur

                  • LE CHAT LE CHAT 11 avril 2017 13:04

                    du blabla comme d’habitude de la part de la gauche morale ...

                    Combien parmi ceux qui ont signé l’appel bidulechouette ont accueilli chez eux des migrants de Calais ????

                    c’est trop facile de faire les généreux avec le pognon des autres , de vouloir accueillir la misère du monde mais loin de son appart bourgeois ...


                    • La Voix De Ton Maître La Voix De Ton Maître 11 avril 2017 13:27

                      Voter ne devrait jamais se faire avec les sentiments.

                      Vous achetez une bagnole qu’avec les sentiments ? L’élection a encore plus de conséquence qu’acheter une bagnole.


                      • alinea alinea 11 avril 2017 14:33

                        @La Voix De Ton Maître
                        On achète tout avec les sentiments !! même les agences immobilières le savent qui parlent de « coup de cœur » !
                        Mais, qu’achète-t-on là ? Êtes-vous à ce point intoxiqué ?


                      • PiXels PiXels 11 avril 2017 16:11

                        @La Voix De Ton Maître



                        .
                        .
                        « Voter ne devrait jamais se faire avec les sentiments. »

                        Si l’UPR n’existait pas, il faudrait l’inventer !
                        Vous êtes inénarrables !
                        Pardon La Voix de Ton Maître que ça tombe sur toi !

                        Cette manie de donner des leçons de maintien à tout le monde.

                        Donc : « Il ne faut JAMAIS voter avec SES SENTIMENTS »

                         T’es bien sûr ?

                        "doctorix
                        .
                        « Je me souviens d’une conférence à Limoges, il y avait 120 personnes.

                        Il pose une question préparatoire à la suite de son exposé : « Mais pourquoi diable voteriez-vous pour moi ? »

                        Et dans la salle, un cri du coeur : « Parce qu’on vous aime !  ».


                         Est-il nécessaire de commenter ?



                      • La Voix De Ton Maître La Voix De Ton Maître 11 avril 2017 16:37

                        @alinea

                        Bon je change d’argument : Vous voyez un joli daim tout seul, vos sentiments vous disent qu’il faut lui faire une petite caresse amicale et éventuellement l’embarquer dans le coffre pour essayer de l’aider. C’est son arrêt de mort.

                        Les sentiments ont un rôle fondamental dans notre évolution justement car ils ne sont pas économiquement logiques. C’est étrange mais c’est comme ça.

                        Or l’enjeu de ces élections est avant tout économique.

                        On a bien évidemment le droit de se sentir embarqué par un discours, dégoûté par un autre... mais dénoncer le sentiment d’injustice n’aboutit à rien sans solution rationnelle pour effectivement tacler cette injustice. Sinon c’est jouer sur la crédulité des gens dont la réaction ne pourra être qu’un autre sentiment : la colère.


                      • La Voix De Ton Maître La Voix De Ton Maître 11 avril 2017 18:55

                        @PiXels

                        Ha moi je supporte l’UPR depuis même pas deux jours.

                        Pardon La Voix de Ton Maître que ça tombe sur toi !

                        C’est de bonne guerre.

                        Et t’as tout a fait raison, tomber dans les mamours entre l’article 68, 50 et 131 j’vais pas tolérer ! Le moindre commentaire de l’UPR qui va faire appel aux sentiments, je le dézingue.

                        D’ailleurs mon commentaire d’intronisation
                        , il annonce la couleur. Quand je dis que j’ai toujours été licencié c’est pas une blague.

                        Merci de relever les inconsistances PiXels. Et je plaisante même pas !


                      • PiXels PiXels 11 avril 2017 19:33

                        @La Voix De Ton Maître

                        Merci pour ton objectivité.

                        Tu auras probablement remarqué qu’il précise qu’ils étaient 120 (!).. à répondre en coeur smiley

                      • PiXels PiXels 11 avril 2017 19:44

                        @PiXels

                        <
                        pour ton « commentaire d’intronisation », je t’avais répondu en partie par anticipation :


                      • La Voix De Ton Maître La Voix De Ton Maître 11 avril 2017 20:30

                        @PiXels

                        Oui je me souviens bien de ta réponse que j’ai plussé. C’est un plaisir de discuter avec toi, on se comprend.

                        On est d’accord sur le fond : la recherche d’une forme de justice qui doit être perdue quelque part entre le communisme et le libéralisme. Nos avis peuvent diverger sur la mise en oeuvre, mais limite on s’en fout puisque finalement on est à la merci des tourbillons de l’Histoire.

                        Toujours un plaisir de discuter avec toi, ça change smiley


                      • PiXels PiXels 11 avril 2017 20:45

                        @La Voix De Ton Maître
                        ..

                        .
                         smiley


                      • babadjinew babadjinew 11 avril 2017 14:10

                        Je reconnais que j’aurai vraiment aimé que la FI intègre à son excellent programme une forme de revenu de base histoire de répondre à l’urgence sociale ABSOLUE ! Malheureusement elle aura laissé les rennes aux dinosaures du social qui gardent leur chasse sous leur dictât mortifère !! 


                        Néanmoins, le discours de Méluche pour la FI à Marseille fera à mon avis DATE !

                        La ou comme en 14 les autres courent presque la fleur au fusil pour une nouvelle guerre, la FI c’est déjà clairement positionnée contre, mettant en avant des valeurs plutôt que des missiles ! 

                        Il était plus que temps qu’un mouvement « d’humains » reprenne à son compte les valeurs UNIVERSELLES que sont Liberté, Egalité, Fraternité. Non pas pour un stupide giron national mais comme une quête idéaliste concernant l’ensemble des humains. Bref un message Humaniste, clair, puissant, transfrontalier presque transcendantale !!!!

                        Bref ce discours pourrait être copié/collé dans tous les pays de notre petite planète et faire sens pour tous les quidams de base. Ceci, associé à la vision à long terme du programme de la FI, fait de ce mouvement une véritable lueur d’espoir dans un monde ténébreux.

                        Seuls les idiots ne changeant pas d’avis, la FI aura trouvé le chemin pour rallier à sa cause le vieux bourrin ronchon et psychorigide que je suis !

                        Puisse la FI gagner ces élections, créer la 6ième république (en y intégrant une forme de revenu de base !!)

                        Wake Up and choice FI !!! 

                        • alinea alinea 11 avril 2017 14:31

                          @babadjinew
                          C’est tellement important de penser que l’on peut retrouver le commun, aussi comme le lieu de nos récréations, de nos créations, de notre dynamique et de notre courage. Ce commun méthodiquement laminé par le consumérisme mortifère.
                          En ce qui concerne le RU, nous en avions parlé sous votre article ; il n’est qu’un pis aller, j’avais dit, peut-être une mesure d’attente. En attendant est prévue l’augmentation des retraites et des minima sociaux.
                          Si la FI arrive au pouvoir, il se peut bien que l’ambiance vire à 180°, perceptible même dans l’air qu’on respire, comparée à celle qui nous est tombée dessus à l’élection de Sarkozy en 2007 ! et que la fausse gauche en 2012 n’a pas allégée, au contraire.
                          Et,en tant que précaire, je vous le dit : cela change tout.


                        • Sparker Sparker 11 avril 2017 14:32

                          @babadjinew
                          Le RU, c’est une vision libertaire ou libéral ou libertarienne, donc qui n’est pas reliée à un tout « cohérent » qu’on appelerai république.
                          La FI c’est républicain pas libertaire, si tous sommes intégrés à la république celle-ci pourvoit au besoin de ses citoyens, c’est un devoir.
                          La FI ne laissera personne sur le carreau mais entendra le soutien à la difficulté par un rapport républicain, toute forme d’aasistance de l’état (après les fin de droit chomage) sera accompagnée d’une intégration dans quelque forme que ce soit d’action (association en tous genre) ; Non pas fait pour exploiter les gens, ou pour la pseudo dignité, non juste pour la cohésion républicaine et le rattachement de la personne à la communauté nationale et à son devoir d’y participer.
                          Il y aura trois sécu avec la FI, santé, logement, emploi/argent.


                        • babadjinew babadjinew 11 avril 2017 14:55

                          @alinea @Sparker


                          C’est pas parce que j’ai viré d’a-politique à FI que je vais lâcher sur une forme de revenu de base. Perso j’en ai rien à faire qu’il soit néolib, libérale, coco ou encore libertaire......

                          Il est vrai qu’avec une vision juste hexagonale il fait peu sens dans la mesure ou nous avons des minima sociaux (trop fliqués) en France.

                          Moi ce que j’aimerai ne plus voir, c’est des « gens » ce précipitant au sol pour lécher en direct life quelques malheureux grains de riz tombé au sol. (India) ou encore des papys de 85 balais obligé de faire la manche dans les rues d’Athénes plus toutes les autres situations mortifères et miséreuse que je n’ai pas vues de mes yeux.

                          Au regard de la population globale il est mathématiquement impossible de proposer une activité salariés, ou rémunéré à tout un chacun ce en respectant les engagement de la COP 21....

                          Bref plus vite un revenu de base existera plus vite l’humanité trouvera des chemins d’apaisements mais aussi de préservations de notre environnement.

                          Wake up and Choice FI 



                              

                        • alinea alinea 11 avril 2017 15:27

                          @babadjinew
                          Je ne voterais pas contre, mais moi qui ai été plusieurs années de ma vie une assistée, j’aurais préféré pourvoir vivre de mon travail ! Car je travaillais !
                          Parce qu’il y a toujours activité, sauf si l’on est vraiment malade.


                        • Sparker Sparker 11 avril 2017 18:08

                          @babadjinew
                          De toute façons un programme est un programme, il a le mérite de donner des contours et directions et la mise en pratique permettra des ajustements selon l’évolution.

                          « Perso j’en ai rien à faire qu’il soit néolib, libérale, coco ou encore libertaire...... »

                          Ben c’est quand même un peu le fond du problème, éradiquer la misère c’est ok y’ pas de soucis et on le peut sans problèmes. Mais, le RU, qu’est ce que ça induit dans la société, est-ce que ça participe au bien commun, est-ce que ça aide vraiment (sous la forme RU) les personnes à s’émanciper et à se developper et à apporter leur contribution au bien commun, je n’en suis pas sur.
                          Ne pas laisser des gens sur le carreau est un devoir républicain, est-ce en donnant de l’argent ? oui si les gens ne veulent vraiment pas s’intégrer (! !!) mais sinon c’est en entrant dans la communauté solidaire qu’on lutte vraiment contre la misère et je pense que c’est ce que souhaite la majorité des gens sur le carreau.
                          Après perso, le RU, je n’ai rien contre, mais en matière de dynamique sociale je ne sais pas si c’est le plus pertinent


                        • Captain Marlo Fifi Brind_acier 11 avril 2017 19:08

                          @babadjinew
                          Le RU est une aumône libertarienne qui entérine le chômage au lieu d’y porter remède. Et entérine la fin des services publics et de la répartition de la richesse nationale .
                          C’est un projet réactionnaire .


                          Sortir de l’ UE & de l’euro, c’est entre 1 et 2 millions d’emplois, en attendant de remettre l’économie en route. « Il y a une vie après l’euro !’

                          Pour ceux qui veulent approfondir les avantages de la sortie de l’euro :
                           »Les scenarii de sortie de l’ euro" par Jacques Sapir et Murer.

                        • Marignan Marignan 11 avril 2017 14:34

                          JLM ferait un très bon avocat du peuple, il ne lui manque que la parole (tenue). Il gagne assurément haut la main le concours de rhétorique parmi tous les prétendants, malheureusement, et je me répète (sauf à ce que le contraire soit démontré), toutes ses promesses s’échouent au premier obstacle, le père de tous les obstacles à une quelconque politique nationale, l’appartenance à l’Union Européenne, c’est-à-dire l’abandon de toute souveraineté politique à une gouvernance étrangère. Comme JLM sait son impuissance à agir DANS l’UE, mais qu’il persiste à ne point vouloir la quitter, chacun se fera une opinion. Effectivement, la présidence n’est pas un concours d’éloquence.

                          A l’auteur, simple rappel historique, la voix de la France en 1789 n’était pas celle des Français, bien au contraire. Ce fut un coup d’état libéral contre les intérêts de la Nation mené non pas par le peuple, mais contre lui par la bourgeoisie commerçante et bancaire. A ce titre, de manière objective c’est cette même classe sociale dominatrice et sûre d’elle-même que Lamartine et Hugo dénonçaient en leurs temps..

                          • Chamiot 11 avril 2017 17:42

                            Il a...des lunettes (pour faire intello ?), un gros cheveu sur la langue et des raisonnements de pois chiche (en plus, c’est vrai, il a un hologramme). Il distribue généreusement l’argent qu’il n’a pas, promettant encore une fois (antienne connue) de faire « payer les riches ».

                            C’est sans doute pour cela qu’il a, logiquement, du succès auprès des inactifs et des incultes (ouvrant le bec toujours plus grand et se sachant immuns à tout impôt, pourquoi se gêneraient-ils puisqu’ils ont - une aberration - le droit de voter).

                            Ose-t-on imaginer ce Chavez d’opérette (au mieux !), ce bouffon bolchévique en train de représenter la France ?


                            • Sparker Sparker 11 avril 2017 17:55

                              @Chamiot
                              La nature s’est trompé question orifices et sphincters chez vous...


                            • Chamiot 11 avril 2017 18:53

                              @Sparker

                              Que lis-je près du spermatozoïde cherchant son chemin ? « l’avenir en commun »
                              Nous serions alors bâtis pareillement ?
                              Dieu m’en préserve.  smiley


                            • antiireac 11 avril 2017 18:41

                              Mélenchon est un dictateur en puissance

                              méfions nous de ce ce personnage douteux qui promet des choses qu’il est incapable de tenir.

                              • Captain Marlo Fifi Brind_acier 11 avril 2017 19:11

                                @antiireac
                                C’est l’ UE qui est une dictature, les Grecs en savent quelque chose ... !


                              • antiireac 11 avril 2017 19:27

                                UE est une démocratie qui va s’affiner avec le temps et justement les Grecs en savent quelque chose car sans l’UE ce pays exploserai éconemiquement


                                • Frédéric Van der Beken Frédéric Van der Beken 11 avril 2017 19:52

                                  Jésus Christ est né en 1951 avant Jean Luc Mélenchon.
                                  Jean Luc Mélenchon ne ment jamais, c’est la vérité qui se trompe.
                                  Jean Luc Mélenchon enfant n’envoyait pas de lettres au Père Noël. Il envoyait des ultimatums.

                                  http://www.demotivateur.fr/article/45-chuck-norris-facts-pour-souhaiter-un-bon-anniversaire-l-etre-le-plus-puissant-de-l-univers—5026


                                  • Sparker Sparker 11 avril 2017 20:11

                                    @Frédéric Van der Beken
                                    Vous êtes Bruce van lee beken et venez lui mettre la patée, je vois je vois...


                                  • alkoussekousse alkoussekousse 11 avril 2017 19:59

                                    La France de Mélenchon c’est la Grèce de Tsipras : un pays de crétins qui se rallient en masse à un bateleur qui leur promet qu’il va faire plier des gens méthodiques, organisés, capables de faire tourner des pays comme l’Allemagne, le Luxembourg, les Pays-Bas, le Danemark, l’Autriche, la Finlande, la Suède... alors que lui n’a aucune idée de comment redresser le pays autrement qu’en empruntant plus de 170 milliards d’euros tous les ans ! Pauvre truffe de France insoumise, tu prétends te rebeller contre le bankster qui te fait l’aumône ? Tu n’es pas fichue de t’emparer de sa richesse, tu n’es pas foutue de faire fructifier cette richesse à la manière des pays qui marchent bien comme l’Allemagne et tu prétends imposer ta beauferie à l’Europe entière ? Casse-toi connard, va te cacher minable, rampe sous terre comme Tsipras, imbécile ! smiley


                                    • Sparker Sparker 11 avril 2017 20:03

                                      @alkoussekousse

                                      Ouch, un peu trop d’harissa dans le couscous ?


                                    • JMBerniolles 11 avril 2017 21:00
                                      @ L’auteur

                                      C’est tout ce que vous avez retenu du discours de Marseille ?

                                      J’ai été incapable de supporter ce flot de démagogie, j’ai laissé tomber la vidéo..... mais j’ai cru comprendre que JLM avait au moins affirmé vouloir sortir de l’OTAN ce qui est la moindre des choses après les frappes américaines sur la Syrie.

                                      Cela m’étonnerait beaucoup qu’il ait déclaré vouloir ouvrir totalement nos frontières... 
                                      C’est un opportuniste professionnel qui module son discours... Je l’ai entendu faire des déclarations absurdes sur la démographie notamment.
                                      Ne parlons pas d’une de ses vidéos où il déclare vouloir se passer totalement du pétrole, du gaz et du nucléaire à l’horizon 2050. 



                                      • Elliot Elliot 11 avril 2017 21:52

                                        @JMBerniolles


                                        Où avez-vous lu sous ma plume que JLM aurait déclaré qu’il voulait ouvrir totalement les frontières ?
                                        Il a fait partager sa compassion pour ceux qui périssent en mer dans l’espoir d’une vie meilleure tout en prônant le développement de leurs régions natales pour fixer la population et la dissuader de tenter l’aventure du déracinement.
                                        Il a aussi réaffirmé l’obligation morale d’accueillir les réfugiés politiques. 
                                        Il y a encore des hommes politiques chez qui la politique n’éteint pas la morale..
                                        Quant à vouloir se passer complètement des énergies fossiles ( le nucléaire est aussi une énergie fossile ) à l’horizon 2050, y réfléchir me semble une nécessité d’autant plus prégnante que ces matières premières sont, qu’on le veuille ou non, en voie d’épuisement et que les candidats intéressés sont toujours plus nombreux pour ces ressources qui ne sont pas infinies. Sauf peut-être dans vos projections...
                                        Cela s’appelle prévoir les lendemains.

                                      • bouffon(s) du roi bouffon(s) du roi 11 avril 2017 21:22

                                        Ne dit-on pas justement que, le coeur a ses raisons, que la raison ignore ? ^^


                                        • quid damned quid damned 11 avril 2017 22:15

                                          « ...qui ont l’outrecuidance de l’afficher et de ne pas raser les murs ou se terrer dans les caves »,

                                          oh c’est beau, un peu comme :

                                           «  ... qui ont le courage d’exiger que le débat de France 2 ait lieu et de ne pas se défiler ou se terrer sous de fallacieux prétextes ».


                                          • demissionaire bonalors 11 avril 2017 23:15

                                            eheh
                                            Melenchon un cri d’amour a toute l’Afirque pour venir depouiller les dernieres richesses en France
                                            Un msg Christique ma foi
                                            Bien que une porte ouverte pour une islamisation radical, acceleree et sans retour de votre democratie de Pantins la france eh eh eh
                                            Bon ils vont depouiller vos retraites aussi bien sur, il ne reste plus que ca, donc le voeu de pauvrete a la veille de votre mort est une bonne nouvelle mes Amis
                                            Les portes du Paradis vous seront grandes ouvertes


                                            • Sparker Sparker 11 avril 2017 23:18

                                              @bonalors

                                               smiley  smiley  smiley  smiley

                                              Et on fera une grande partouze, wesh wesh.


                                            • ourston 12 avril 2017 03:12

                                              Mélenchon veut refiler la dette française à l’europe et compte sur l’inflation pour éponger la dette progressivement. L’Allemagne n’acceptera jamais ce tour de passe passe. Et Mélenchon se retrouvera avec une dette de 2000 milliard d’euros, augmentée des dépenses qu’il prévoit dans son programme. Les taux d’intérets vont augmenter, et l’Etat ne pourra y faire face. Les chômeurs, les retraités, les fonctionnaires auront la douloureuse surprise de voir leurs revenus amputés, car l’Etat ne pourra plus emprunter. Mélenchon fait fi des contraintes économiques, mais ces contraintes le rappelleront vite à la réalité. 

                                              Quant à taxer les plus riches, mesure souhaitable s’il en est, c’est une illusion. Ils se déplaceront là où le fisc sera plus clément . 

                                              • Legestr glaz Ar zen 12 avril 2017 09:26

                                                @ourston

                                                Je crois bien que vous n’avez pas compris la grande pensée « Mélenchonienne ». 

                                                « La Désobéissance » règle tous les problèmes, ce n’est quand même compliqué à comprendre ! Tous les sympathisants de Mélenchon l’ont compris, pourquoi pas vous ?

                                                « Pour sortir des traités européens » il suffit de désobéir, de ne pas les respecter. C’est quand même facile à comprendre. La France est un grand pays qui peut le faire.

                                                Si la cour de justice de l’Union européenne condamne la France pour non respect de ses engagements, il n’y a qu’à désobéir à la CJUE. Ce n’est quand même pas compliqué à comprendre. Il suffit de désobéir. La France est un grand pays qui peut le faire.

                                                Pour la dette française, c’est pareil. Il suffit de désobéir. On ne la rembourse pas. Il suffit de désobéir. La France est un grand pays, il peut le faire. 

                                                Avec la désobéissance vous faites de sérieuses économies. Vous ramener la dette de la France à zéro. Ce sont des dizaines de milliards de récupérés grâce à la désobéissance. 

                                                Jean Luc Mélenchon y a réfléchi. La désobéissance règle tout. Il suffisait d’y penser. Tous les autres, qui veulent respecter les traités, les accords internationaux et le droit international, sont des buses. 

                                                La France est un grand pays. Il suffit d’un bon rapport de force. Qui va obliger la France à rembourser sa dette ? dîtes le moi ? I faut vraiment être bouché pour ne pas comprendre que la désobéissance peut nous le permettre. La politique c’est partir des réalités. Et puisque la France peut désobéir, désobéissons en instituant un rapport de force. Fallait juste y penser !


                                              • Francis, agnotologue JL 12 avril 2017 09:32

                                                @Ar zen
                                                 

                                                 Ar Zen, votre argumentaire n’est guère plus intelligent que celui des néolibéraux qui nous incitent à aimer la servitude volontaire.
                                                 
                                                 le 23 avril prochain, nous les les électeurs auront à opter, soit pour le sarkollandisme qui soutient cette UE, gigantesque et ubuesque machine dans laquelle nos dirigeants politiques successifs nous ont enfermés ; soit pour la sortie de ce redoutable piège et la reconquête de notre souveraineté.
                                                 
                                                 - soit nous choisirons la servitude volontaire ; avec Fillon ou avec Macron, un corrompu ou un ectoplasme, tous deux par définition soumis rédhibitoirement au grand capital ;
                                                 
                                                 -soit nous choisirons la liberté souveraine ; à droite avec Le Pen ou à gauche avec Mélenchon.

                                              • Legestr glaz Ar zen 12 avril 2017 11:09

                                                @JL

                                                Vous avez raison, Jean Luc Mélenchon a « la » solution« = la »désobéissance". Elle règle tout, absolument tout ! Comment ne pas y avoir songé avant ? C’est quand même bête !

                                                « La Désobéissance » règle tous les problèmes, ce n’est quand même compliqué à comprendre ! Tous les sympathisants de Mélenchon l’ont compris ?

                                                « Pour sortir des traités européens » il suffit de désobéir, de ne pas les respecter. C’est quand même facile à comprendre. La France est un grand pays qui peut le faire.

                                                Si la cour de justice de l’Union européenne condamne la France pour non respect de ses engagements, il n’y a qu’à désobéir à la CJUE. Ce n’est quand même pas compliqué à comprendre. Il suffit de désobéir. La France est un grand pays qui peut le faire.

                                                Pour la dette française, c’est pareil. Il suffit de désobéir. On ne la rembourse pas. Il suffit de désobéir. La France est un grand pays, il peut le faire. 

                                                Avec la désobéissance vous faites de sérieuses économies. Vous ramener la dette de la France à zéro. Ce sont des dizaines de milliards de récupérés grâce à la désobéissance. Des dizaines d’années de dette effacées d’un seul coup d’un seul. Plus de 2000 milliards d’économies, personne ne fait mieux que Mélenchon.

                                                Jean Luc Mélenchon y a réfléchi. La désobéissance règle tout. Il suffisait d’y penser. Tous les autres, qui veulent respecter les traités, les accords internationaux et le droit international, sont des buses. 

                                                La France est un grand pays. Il suffit d’un bon rapport de force. Qui va obliger la France à rembourser sa dette ? dîtes le moi ? I faut vraiment être bouché pour ne pas comprendre que la désobéissance peut nous le permettre. La politique c’est partir des réalités. Et puisque la France peut désobéir, désobéissons en instituant un rapport de force. Fallait juste y penser.

                                                N’est-ce pas JL ?

                                              • Claude Courty Claudec 12 avril 2017 04:30

                                                Cessez de fantasmer, le grand show de Mélenchon ne change rien à une réalité qui tient essentiellement à la composition de la population Marseillaise, combinée avec un temps qui favorisait l’envie de prendre l’air et le plaisir simple d’assister à un spectacle gratuit.


                                                Aussi gratuit d’ailleurs que les promesses du bateleur. Car Mélenchon se trompe, comme la plupart de ceux qu’inspire une compassion dévoyée à l’égard des pauvres (et de moins pauvres) et trompe ceux qui l’écoutent. Comment peut-il ignorer, ou négliger (bien qu’il ne soit pas le seul), que richesse et pauvreté existent fatalement l’une par l’autre et que de manière tout aussi incontournable, chacun d’entre nous est le riche ou le pauvre de plus riche ou de plus pauvre que soi ?

                                                La démesure de certaines fortunes et les écarts de richesse qui en découlent et ne cessent de croître, résultent d’un enrichissement collectif qui n’a pas cessé de croître depuis que l’homme existe, alimenté par l’industrie d’une population elle-même proliférante. Dans le même temps, la pauvreté, qui représente structurellement 70 % de cette population, a continué d’occuper les niveaux les plus bas de la pyramide sociale, que l’homme habite depuis son sommet jusqu’à sa base, sans en laisser le moindre espace vacant. C’est là qu’est le fond du problème. Et c’est l’esquiver que de prêcher la révolution, qui n’est qu’une redistribution des positions des uns et des autres à l’intérieur de la pyramide sociale.


                                                • Alain Dussort Alain Dussort 12 avril 2017 06:36

                                                  Une période historique ? 

                                                  Oui peut-être si les grands maîtres sortent de leur tombeau comme Hugo ou Marx. La Marseillaise est belle oui ! sauf le « sang impur qui abreuve nos sillons ! » 
                                                  Comment chanter encore ce truc alors qu’aujourd’hui une science impure abreuve nos sillons ?

                                                  • Legestr glaz Ar zen 12 avril 2017 07:11

                                                    Jean Luc Mlénechon qui se dit le « chantre » de la paix. Qui annonce être le seul à vouloir sortir de l’Otan.


                                                    Que les suiveurs de Jean Luc Mélenchon comprennent bien. Les mots ont un sens différent pour lui que pour les autres. 

                                                    - « Sortir des traités européens » signifie, dans le langage de Mélenchon, mettre en oeuvre le processus pour modifier les traités. Il n’est nullement question de sortir de l’UE mais d’amener 27 Etats à modifier les traités existants. 

                                                    - « Sortir de l’Otan » signifie, dans le langage de Mélenchon, sortir du « commandement intégré » de l’Otan c’est à dire revenir à une situation d’avant Sarkozy. Il ne s’agit donc pas de sortir de l’Otan. 

                                                    Comment peut-on avoir ce double discours ? Comment peut-on mentir de la sorte en surfant sur des expressions ambigues ? Voilà tout le vice de Jean Luc Mélenchon pour tromper ses électeurs. Parce qu’il ne s’agit que de ça. Comment ne pas dire ce que l’on pense et faire croire à son contraire. 

                                                    Jean Luc Mélenchon c’est un enfumeur, c’est un bonimenteur, un beau parleur. Il faut faire confiance à quelqu’un qui vous promène en bateau. Un petit twitt de novembre 2016 de la main du maître !


                                                    Si je suis élu président, nous sortirons du commandement intégré de l’#OTAN. #PlanBdk #PlanB


                                                    • Brice Bartneski Bartneski 12 avril 2017 09:27

                                                      Vers la Vertu


                                                      https://youtu.be/kRQSq3JtojI

                                                      • zak5 zak5 12 avril 2017 13:13

                                                        Il n’est pas encore élu (meme pas encore au deuxième tour) et voilà que le culte de la personnalité s’installe déjà comme au bon vieux temps du pcus  !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité