• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Mélenchon, le PIR et l’Etat-colon

Mélenchon, le PIR et l’Etat-colon

En voulant extirper le PIR, cette gauche qui ne cesse de faire allégeance à l’entité sioniste nourrit l’argumentaire décolonial qu’elle croit combattre. Oui, la question coloniale reste pendante, et il est probable qu’elle le restera aussi longtemps que la gauche n’aura pas secoué le joug du dernier Etat-colon.

Quel pays européen expédie ses troupes dans dix pays africains (Mali, Niger, Sénégal, Tchad, Mauritanie, Côte d’Ivoire, Gabon, République centrafricaine, Somalie, Djibouti) ? Quel pays européen participe au pillage des ressources naturelles de ce continent en y soutenant des pouvoirs corrompus ? Quel pays européen a occupé l’Afghanistan, détruit la Libye et semé le chaos en Syrie sous des prétextes humanitaires auxquels personne ne croit ? Quel est le pays européen où il est impossible de dénoncer le colonialisme sioniste sans être taxé d’antisémitisme ? Ne cherchez pas : c’est la “patrie des droits de l’homme”.

Cette glorieuse république que le monde entier nous envie, il serait temps qu’elle balaye devant sa porte, non ? Il faudrait, pour commencer, que sa classe politique daigne regarder en face les contradictions dont elle détourne les yeux pour ne pas les voir. De la droite, évidemment, on n’attendra rien. Non qu’elle soit plus cynique que la gauche, mais elle n’a jamais eu pour habitude de s’émouvoir du sort de ces populations auxquelles deux siècles de prédation coloniale et néo-coloniale ont légué des territoires dévastés, des cultures déracinées et des Etats de pacotille.

A gauche, on s’auto-congratule à propos de la laïcité, on se gargarise avec les valeurs de la république et on se félicite de l’énième campagne contre le communautarisme. Mais on oublie généralement que les valeurs dont on se réclame gagneraient à être défendues au-delà des frontières du petit monde auquel on appartient. Où est la condamnation sans appel de la politique néo-coloniale de la France en Afrique ? Où est la dénonciation claire et nette des compromissions de Paris avec l’Etat-colon ? Où est la protestation sans équivoque contre la participation française à l’ingérence impérialiste en Syrie ?

Manifestement, le sort des peuples meurtris par le colonialisme et le néo-colonialisme n’est pas la priorité. En revanche, on trouve le temps d’écrire à l’une des ambassades officieuses d’Israël en France pour lui exprimer un soutien chaleureux. C’est ce que vient de faire Jean-Luc Mélenchon en écrivant à la Licra une lettre dans laquelle il formule de graves accusations contre Houria Bouteldja, porte-parole du Parti des Indigènes de la République. Le corps du délit ? Une déclaration qui date de mars 2015 : “Les juifs sont les boucliers, les tirailleurs de la politique impérialiste française et de sa politique islamophobe”.

Pour Mélenchon, cette phrase “est une déclaration antisémite avérée”, explique-t-il dans sa réponse à la Licra. “Je condamne une telle déclaration comme je condamnerai tout ce qui attribue à un groupe humain un choix politique du seul fait de son appartenance religieuse ou ethnique supposée. Cette sorte d'assignation est à mes yeux caractéristique du racisme. Et il ajoute même : “Dans le cas particulier du racisme antisémite, elle renvoie à une longue tradition meurtrière dont il faut toujours craindre les résurgences et tout faire contre ce qui y concourt”.

Si la phrase incriminée, isolée de son contexte, peut être mal interprétée, on ne voit pas pourquoi elle devrait l’être en un sens antisémite, d’autant que l’intéressée a récusé cette interprétation et n’a jamais été poursuivie à ce sujet. C’est un point essentiel, particulièrement dans un pays où certaines officines font un procès en sorcellerie pour un pet de lapin. Dans sa diatribe, Mélenchon donne donc l’impression de poursuivre des fantômes, et l’allusion à “la longue tradition meurtrière” frise le grotesque. Mais bon, puisqu’il a décidé de traiter d’antisémite une adversaire politique en dépit de ses dénégations, il le fait.

Ainsi s’est-il payé le luxe de faire coup double. Tout en écrivant une lettre d’amour au bureau local de l’Etat-colon, il conspue un groupe qui n’a pas 1% de l’influence dont jouit le lobby-qui n’existe-pas-et-dont-on-n’a-pas-le-droit-de-parler. Mais ce n’est pas tout. Voilà qu’il mène cette opération en plein centenaire de la Déclaration Balfour ! Au moment où le peuple palestinien dénonce cette forfaiture, on ne peut pas dire que le chef de la gauche française lui témoigne sa sympathie. En déclarant sa flamme à une officine sioniste au pire moment et sous un prétexte douteux, Mélenchon a commis une faute politique.

Mais il est assez avisé pour savoir que rien ne se dit impunément, et la thèse de l’erreur de communication ne tient pas une seconde. On ne pourra donc interpréter cette démarche autrement que comme un signe explicite d’allégeance. Avec ce geste, il marque lui-même la limite qu’il s’interdit de franchir sur la question coloniale. On avait déjà relevé l’ambiguïté de ses propos à propos de la guerre de libération algérienne, curieusement qualifiée de “guerre civile”. Et d’ailleurs, n’est-il pas un admirateur de ce Mitterrand qui fut le bourreau des militants algériens durant les années sombres ?

Cette participation au concert de casseroles sur l’antisémitisme peut paraître d’autant plus paradoxale qu’il en fut lui-même victime. On peut alors émettre l’hypothèse qu’en s’acharnant contre le PIR il entend faire la démonstration aux yeux de ses censeurs qu’il ne mange pas de ce pain-là. Au fond, il se blanchit en jetant l’anathème sur les autres, transformés en bouc-émissaire de sa propre peur d’être à nouveau calomnié. Antisémite, lui ? Oh non jamais ! La preuve, c’est qu’il n’hésite pas à sacrifier plus petit que lui, immolant le PIR pour mieux embrasser la Licra.

Parmi les amis de la Palestine, je doute qu’ils soient nombreux à apprécier le geste. Le plus cocasse, c’est qu’en se ralliant au discours dominant sur l’antisémitisme, il justifie les analyses d’un courant de pensée pour qui la république ne se remet pas de son héritage colonial. En voulant extirper le PIR, cette gauche qui ne cesse de faire allégeance à l’entité sioniste nourrit l’argumentaire décolonial qu’elle croit combattre. Oui, la question coloniale reste pendante, et il est probable qu’elle le restera aussi longtemps que la gauche n’aura pas secoué le joug du dernier Etat-colon.

 


Moyenne des avis sur cet article :  3.78/5   (27 votes)




Réagissez à l'article

59 réactions à cet article    


  • Clark Joseph Kent Jeussey de Sourcesûre 12 novembre 2017 15:49
    Jules Ferry, franc-maçon, catholique devenu anti-clérical, père de la laïcité et de l’école publique, soutenu par les radicaux, a toujours montré dans sa carrière politique un fort engagement pour l’expansion coloniale française.
    Les familles politiques sont comme les individus : elles doivent assumer leur héritage.

    • Rincevent Rincevent 12 novembre 2017 19:30

      @Jeussey de Sourcesûre

      Ce reproche fait à Jules Ferry aujourd’hui est anachronique (au sens strict du dictionnaire), comme pas mal d’autres en ce moment. C’est facile de prendre des postures morales, longtemps après, quand on a les tenants et les aboutissants de l’histoire, ce que n’avaient pas ses contemporains.

      A son époque, la colonisation était vue, non seulement comme un bienfait, mais comme un devoir humanitaire ! Après, on pourra reprocher aux ‘’Ferrystes’’ une grosse myopie qui les a empêché de bien voir la triple alliance sabre/goupillon/banque qui était derrière, bien sûr.

      Mais, aujourd’hui, sommes-nous si supérieurs quand nous nous faisons manipuler par des médias qui nous vendent des interventions ‘’humanitaires ‘’ (je vous laisse établir la liste, trop long pour moi un dimanche), derrières lesquelles la même triple alliance (relookée) est à l’œuvre ? Je n’en suis pas sûr.


    • Gilles Mérivac Gilles Mérivac 12 novembre 2017 16:28

      L’auteur serait bien aimable de nous expliquer quel sont les gouvernement non corrompus en Afrique que nous pourrions soutenir. Ce serait bien également qu’il nous dise quels sont les produits industriels que nous pourrions échanger sans être taxés de pilleurs de ressources.

      Naturellement, il aurait fallu laisser faire les égorgeurs d’Al Aqmi au Mali pour ne pas avoir l’air de néo-colonisateurs. C’est une chance qu’il ne soit pas aux affaires étrangères !


      • mazig 13 novembre 2017 12:16

        @Gilles Mérivac
        Il n’y a que la vérité qui blesse. L’auteur est quelqu’un de très intègre et patriotique car il dénonce les exaction notre chère France commet en notre nom , qu’il refuse de s’ associer et renier cela en restant muet ,comme vous , c’est en être complice.


      • Gilles Mérivac Gilles Mérivac 13 novembre 2017 13:59

        @mazig
        Ma conception du patriotisme, c’est de défendre ma patrie et non de cracher constamment sur elle en l’accusant de soit-disant crimes qui ne sont que la défense de ses intérêts, comme le font absolument toutes les nations. Je ne sais pas si l’auteur est intègre, mais ce n’est certainement pas un patriote, et vous non plus.


      • Aristide Aristide 12 novembre 2017 16:57

        ENs, ENA, sous-préfet à Marseille, haut fonctionnaire de l’intérieur, ... vous n’allez pas demander à un collaborateur de plus de 18 ans de l’Etat français qu’il condamne mainetenant, d’avoir un minimum de cohérence. Comment donc se vautrer dans les velours de la République en prenant des postures politiques : admiration de poutine, soutien au Venezuela des militaires, Palestine vs Israel, ... rien ne manque à sa ridicule panoplie ...


        • leypanou 12 novembre 2017 19:53

          @Aristide
          rien ne manque à sa ridicule panoplie ... : sur tout ce que vous écrivez sur agvx, vous le battez largement dans ce domaine et cette opinion n’est pas que de moi si vous avez encore une once de lucidité.

          Quant à parler d’ENs, vous c’est plutôt du genre ENi, si vous voyez ce que je veux dire.


        • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 12 novembre 2017 21:09

          @Aristide
          Comme si le PS ne s’était pas vautré dans les ors de la République...
          Nous avons même entretenu les deux familles de Mitterrand !


        • pipiou 12 novembre 2017 17:47

          N’importe quoi ! Même moi qui ne suis pas un fan de Mélenchon ne l’accuserait pas de faire allégeance à l’entité sioniste.

          Je laisse les Insoumis moucher Guigue.

          Quant à l’allégeance que maitre Guigue, sur ses ergots perché, fait au PIR , c’est vraiment la totale ; il forme un couple de haut-vol avec Mme Obono.


          • Croa Croa 13 novembre 2017 09:16

            À pipiou,
            Pour moi c’est tout le contraire. J’aime bien Mélenchon mais cette forme d’allégeance au sionisme est troublant.
            Madame Obono a toute sa place à la Ø. Ses particularités sont représentatives d’une certaine France après tout.


          • Ciriaco Ciriaco 13 novembre 2017 09:30

            @Croa
            C’est vain. Les réseaux sociaux, c’est aussi ça.


            Il s’est passé quelque chose de très intéressant ces derniers temps, qui a perturbé l’ordre social dans sa nature : le mouvement d’opposition des femmes. La résolution s’est opérée globalement en 3 phases : une première phase d’hébétement, des hommes majoritairement sur la défensive. Une phase d’islamisation du problème, qui a désigné Edwy Plenel comme bouc émissaire, acteur situé évidemment dans l’opposition politique. Dernière phase, celle du retour à l’ordre, avec un appui souvent confirmé par les hommes, mais aussi des femmes, sous le signe d’une lassitude assez typique de l’imprégnation du spectacle dans les cervelles.

            En lieu et place certains auront vu Mr Mélenchon avec une kippa. Si on on peut arrêter le progrès, on n’arrête pas la bêtise.

          • Ciriaco Ciriaco 13 novembre 2017 10:00

            @pipiou
            * C’est bien sûr à vous que s’adressait ma réponse.


          • pipiou 13 novembre 2017 17:48

            @Croa

            « Ses particularités sont représentatives d’une certaine France après tout »

            C’est sûr que la bêtise sera toujours représentative d’une certaine France...
            Obono est surtout représentative d’une certaine détestation de la France.


          • Elliot Elliot 12 novembre 2017 18:24

            Malheureusement la pression médiatique risque d’emporter ce qui faisait la spécificité de le France Insoumise : sa diversité dans l’unité.

            Danielle Obono a été dès le début de son mandat en butte aux critiques les plus grossières ( d’où apparemment le racisme n’est pas exempt ).

            Le pompon de l’indécence partisane revient sans conteste à l’émission «  les grandes gueules » sur RMC où des tonneaux vides sont payés pour faire un bruit impossible à coup d’arguties que ne désavoueraient pas un gamin de 6 ans dans la cour de récréation de son école.

            Enjointe de crier « Vive la France » tout à fait hors de propos, elle a refusé de le faire, ce qui a ajouté à l’exaspération haineuse des vitupérateurs mais a démontré une force de caractère que l’on veut maintenant lui faire payer.

            Le CSA lui a intimé à Raquel Garrido l’ordre de cesser toutes activités politiques en raison de son passage comme chroniqueuse chez Ardisson. 

            La tolérance du CSA a des limites à géométrie variable mais Raquel Garrido est forcée de s’y soumettre et va cesser toute activité politique au sein de la France Insoumise afin d’éviter que ses propos soient retirés du temps d’antenne ( ? ) attribué à la France Insoumise.

            On espère que l’on ne va pas en plus lui interdire d’avoir une opinion et de l’exprimer sous prétexte qu’elle serait conforme aux idéaux de la France Insoumise.

            La France Insoumise aurait grand tort à se laisser entraîner par les vents délétères qui visent surtout à l’affaiblir ; elle n’a rien à gagner à affadir son discours pour complaire aux états d’âme d’imbéciles malveillants


            • Cateaufoncel 12 novembre 2017 20:05

              @Elliot

              Après son dérapage sur « les Arabes et les Berbères du Maghreb », la Chilienne Garrido puis la Gabonaise Obono, Mélenchon n’a décidément pas de chance avec les issus de l’immigration !

              Il devrait penser à se réconcilier avec les blonds aux yeux bleus


            • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 12 novembre 2017 21:20

              @Elliot
              Censure ? Le CSA & Garrido : ses émissions sont considérées comme politiques et décomptées des temps de parole de la FI. Si elle passe des heures à la télé, les autres responsables n’ont plus de temps de parole. Dites -moi si je me trompe.


              Enfin, tout ça, ce sont des bisbilles entre européistes, pas de la censure. La vraie censure, c’est celle imposée à l’ UPR depuis 10 ans par les médias....
              Mais je n’ai vu aucun Insoumis écrire au CSA pour s’en scandaliser , ni aucun FI sur Agoravox.

              Toujours « deux poids, deux mesures », la méthode préférée des dirigeants américains. ...


            • pipiou 12 novembre 2017 21:33

              @Elliot

              C’est sur que Mme Obono n’est pas exempte de racisme smiley
              Par contre les detracteurs de Obono ne sont pas racistes, mais juste radicalisés smiley

              Et je ne sais pas où vous avez vu que le CSA avait interdit quelque chose à Garrido.

              En tous cas les Insoumis ne s’interdisent rien en matière de victimisation.


            • petit gibus 12 novembre 2017 21:52
              @Fifi Brind_acier

              C’est au forceps que les Insoumis se sont imposés chez nos merdias,
              voyant l’impact qu’ils recueillaient auprès des « gens »
              c’est souvent en les caricaturant qu’ils en font la pub bien malgré eux 
               
              Alors pour ton obsession sur les Amerlocks et votre solitude......
               trouve autre chose 
              pour nous faire marrer et passer à la télé smiley

              scuze Bruno pour ce total hors sujet smiley


            • foufouille foufouille 13 novembre 2017 02:07

              @Elliot
              c’est certain que 7000€ sur C8 est mieux que le smic des sans dents.


            • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 13 novembre 2017 08:42

              @petit gibus
              C’est au forceps que les Insoumis se sont imposés chez nos merdias...

              Rêve ! Si Mélenchon mettait le Frexit en n° 1 dans son programme, plus aucun Insoumis ne passerait nulle part dans les médias ...

              Cf Ruffin qui rassure Bourdin sur la non sortie de l’ UE par la FI !


            • Croa Croa 13 novembre 2017 09:26

              À Fifi Brind_acier,
              Tu n’est pas juste. Ce n’est pas la Ø qui fait la loi dans les médias avec lesquels elle a ses propres préoccupations, pas celle de l’évitement puisque Monsieur Mélenchon est trop installé pour être évitable comme l’est l’UPR, mais bien celui du comportement des chiens de garde ! Par ailleurs le premier politique non insoumis invité par la Radio insoumise c’est Asselineau... Alors ? Et quand « Le Média » sera en route je l’invite à proposer ses présences et tu verra qu’il n’y sera pas exclu.


            • petit gibus 12 novembre 2017 19:05
              « la pression médiatique risque d’emporter ce qui faisait la spécificité de le France Insoumise : sa diversité dans l’unité »

              Merci pour ta réac,
              que tu devrais remettre sur le dernier article de Fergus
              Ne se prend t il pas un peu trop pour la conscience morale et le censeur des Insoumis ? !


              • Elliot Elliot 12 novembre 2017 19:57

                @petit gibus


                Je l’ai lu mais je trouve cela tellement pathétique que je ne vois pas l’intérêt de réagir : il ne fait que compiler les âneries que l’on colporte dans les milieux hostiles à la France Insoumise.
                Ses convictions semblent trop influençables par des vents dont il ne perçoit pas bien l’origine.
                Censeur il veut l’être et il en a le droit mais sûrement pas conscience morale. 


              • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 12 novembre 2017 21:49

                @petit gibus
                Prenez-en de la graine.... 

                UPR Communiqué de presse - Juillet 2014 sur les évènements de Gaza.
                "L’UPR dénonce la position déséquilibrée de François Hollande sur le conflit israélo-palestinien et lui demande d’en revenir à la position équilibrée, impartiale et pacifique de la diplomatie française traditionnelle.« (...)


                 »UPR Communiqué de presse Juillet 2014 " sur Gaza :
                (...) pour dénoncer la position déséquilibrée, et non conforme au droit international, du communiqué officiel diffusé par François Hollande la veille, 9 juillet. Lequel apportait un soutien inconditionnel à Israël dans le conflit en cours à Gaza, sans même formuler un mot de compassion pour les Palestiniens.

                UPR - Juillet 2014- Questions au gouvernement sur « le deux poids, deux mesures, et l’absence de sanctions contre Israël ? »


                Novembre 2014 :
                "L’UPR appelle les députés français à voter en faveur de la résolution invitant le gouvernement à reconnaître l’État palestinien, le 2 décembre prochain à l’Assemblée nationale.(...) . L’UPR rappelle que le droit international sur le conflit israélo-palestinien a été fixé, clairement et précisément depuis un demi-siècle, par de nombreuses résolutions du Conseil de Sécurité de l’ONU, complétées par des votes de l’Assemblée générale.( ...)

                 


              • robert robert 12 novembre 2017 19:06

                je condamne une telle déclaration comme je condamnerais tout ce qui attribut à un groupe humain un choix politique du seul fait de son appartenance religieuse ou supposée

                les juifs sont le fer de lance de la République : ces propos tenus par Valls sont donc condamnable


                • Cateaufoncel 12 novembre 2017 19:52

                  « Quel pays européen participe au pillage des ressources naturelles de ce continent... »

                  Elle est complètement surréaliste, cette histoire de pillage des ressources naturelles smiley

                  L’Afrique entière a une production totale d’électricité qui est au niveau de celle de l’Allemagne. Mais à supposer que l’Afrique produise beaucoup plus d’électricité, elle n’aurait pas les usines dans lesquelles elle pourrait transformer ses ressources naturelles en produits commercialisables, et si elle avait des usines, elle n’aurait pas la main d’oeuvre compétente, des dirigeants aux ouvriers qualifiés, pour les faire tourner. Tout au plus une foule de manoeuvres, pour exécuter les besognes les plus ingrates. On ne va nulle part avec ça.


                  • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 12 novembre 2017 21:28

                    @Cateaufoncel
                    L’Afrique est un continent super riche en ressources de toutes sortes, mais 70 % des habitants vivent avec moins de 2 dollars par jour, cherchez l’ erreur ...
                    Vous trouverez peut-être la réponse dans ce document...
                    « De la Françafrique à la Mafiafrique »...


                  • Cateaufoncel 12 novembre 2017 22:39

                    @Fifi Brind_acier

                    « L’Afrique est un continent super riche en ressources de toutes sortes... »

                    Manquent plus, en somme, que l’électricité, les usines et la main d’oeuvre qualifiée... S’ils avaient ça, sûr que tous les Africains gagneraient plus de 2 dollars par jour...


                  • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 13 novembre 2017 08:43

                    @Cateaufoncel
                    Vous avez lu le document que j’ai mis en lien ? Evidemment non.


                  • Croa Croa 13 novembre 2017 09:40


                    Les noirs ont les mêmes capacités que les autres. Il leur suffirait d’apprendre ce qui leur est tout simplement refusé. Et à voir comment ils arrivent à se débrouiller avec trois fois rien en Afrique, il est incontestable qu’ils en savent déjà pas mal. Cette image voulant faire d’eux exclusivement « une foule de manœuvres » comme tu dit relève de concepts coloniaux les plus éculés... Évolue Cateaufoncel !


                  • Rincevent Rincevent 13 novembre 2017 12:57

                    @Cateaufoncel

                    Tout au plus une foule de manœuvres, pour exécuter les besognes les plus ingrates. On ne va nulle part avec ça. Oui, comme la Chine avant les réformes de Deng Xiaoping de 1978…


                  • Rincevent Rincevent 13 novembre 2017 15:27

                    @Cateaufoncel

                    Ça me semblait évident : ça veut dire que les pays et les situations ne sont pas figés à jamais. La Chine d’avant 1978 était, dans beaucoup de domaines, dans le même état que l’Afrique. La différence est, qu’à cette époque, les Chinois n’avaient pas de système néo-colonialisme sur le dos. Quand à la corruption (bien réelle) en Afrique, pour qu’il y aie des corrompus, il faut des corrupteurs sinon ça ne marche pas…


                  • Rincevent Rincevent 14 novembre 2017 12:45

                    @Cateaufoncel

                    L’atavisme est une explication pratique mais un peu simple pour des sujets aussi complexes. Il n’y a jamais une seule raison qui fait qu’une civilisation émerge ou régresse. C’est toujours une conjonction d’éléments divers ayant parfois peu de rapports entre eux.`

                    Les Chinois en Afrique : comme pour d’autres matières premières, ils sont constamment à la recherche de ce qui leur manque. Trois chiffres suffisent à comprendre leur activisme. Chez eux, il y a juste 1 % des terres qui sont cultivables. Ça fait 10 % de la surface mondiale mais 22 % de la population mondiale à nourrir. Alors, l’Afrique aujourd’hui oui, mais si ça pouvait pousser au pôle Nord (ce qui va finir par arriver) ils iraient s’installer chez les Inuits…

                    Il semblerait bien que notre système colonial aie surtout formé, en Afrique, une classe dirigeante qui a vite pris nos habitudes, y compris les mauvaises. Pour cette corruption, je crois avoir répondu : pas de corrompus sans corrupteurs. En ce qui nous concerne, nous Français, tant que le système France-à-fric continuera d’exister, il ne pourra pas y avoir de développement réel sur ce continent. On se développe mal quand on a des sangsues accrochées à soi en permanence.


                  • leypanou 12 novembre 2017 20:16

                    Avec ce geste, il marque lui-même la limite qu’il s’interdit de franchir sur la question coloniale. : ce n’est pas seulement sur la question coloniale, mais en politique étrangère d’une manière générale.

                    Les propos concernant la Libye par exemple qui soutenaient une intervention sous mandat de l’ONU en sont un autre exemple.

                    L’idée générale qu’on en retire est un interventionnisme qui n’a rien à envier à celui impérialiste sous couvert de défense des droits de l’homme.


                    • alinea alinea 12 novembre 2017 21:36

                      @leypanou
                      « Les propos concernant la Libye par exemple qui soutenaient une intervention sous mandat de l’ONU en sont un autre exemple. »
                      Vous voulez bien les rapporter s’il vous plait ?
                      car il ne s’est , à cette époque où il n’avait aucun mandat, qu’appuyé sur la décision de l’ONU, comme l’ont fait la Russie et la Chine,c’est-à-dire l’autorisation d’une zone d’exclusion aérienne.
                      Ce qui n’a rien à voir avec ce qui s’est produit et que ni lui ni personne ne pouvait deviner à l’époque, sauf vous sans doute.


                    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 12 novembre 2017 22:30

                      @alinea
                      Effectivement l’ ONU a soutenu l’intervention en Libye. Sur des allégations du même genre que la fiole de Powell sur les armes de destruction massive en Irak... : « le peuple libyen se révolte, Kadhafi tue son peuple, il faut sauver les Libyens des griffes du dictateur Kadhafi, toussa, toussa ... ».


                      Le scénario habituel, chaque fois que les USA veulent faire une guerre d’ingérence. (On a découvert au passage, que Sarkozy avait invité un affreux dictateur à camper sur les pelouses de l’ Elysée... ) .

                      Bref, même si c’était vrai que Kadhafi tuait son peuple, la Libye n’a déclaré la guerre à aucun pays, et le Droit International interdit d’intervenir dans un pays qui n’a pas déclaré la guerre.
                      Il n’existe aucun Droit d’ingérence en Droit International. Aucun.

                      Mais au contraire, une interdiction d’ingérence dans un pays qui n’a pas déclaré la guerre. Voilà ce qui est reproché à Mélenchon, d’avoir soutenu l’ingérence occidentale dans un pays qui n’a déclaré la guerre à personne. Mais sait-il que c’est interdit ??
                       

                    • alinea alinea 12 novembre 2017 22:38

                      @Fifi Brind_acier
                      Je répète qu’il s’agissait d’exclusion aérienne et pas d’ingérence ! Mais vous-mêmes à l’époque étiez plus futés que Poutine, c’est bien.


                    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 13 novembre 2017 08:34

                      @alinea

                      Mélenchon soutenait « la révolution libyenne ».


                      Comme toute la Gauche, le NPA, le PCF, le PIR, ATTAC etc.
                      Tous remontés comme des coucous suisses « contre l’affreux dictateur Kadhafi »

                      Pendant ce temps, qu’expliquait l’ UPR en 2011, lors de l’intervention de la France en Libye ? Qu’en Europe, la politique étrangère et la Défense étaient soumises aux décisions de l’ OTAN, et qu’il fallait en sortir le plus vite possible.

                    • Croa Croa 13 novembre 2017 09:44

                      À Fifi Brind_acier
                      « même si c’était vrai que Kadhafi tuait son peuple »
                      Et bien non, MÊME PAS VRAI ! Le peuple libyen était un peuple gâté.


                    • leypanou 13 novembre 2017 09:46

                      @alinea
                      Vous voulez bien les rapporter s’il vous plait ? : les voici.
                      On peut tourner les choses dans tous les sens : je n’approuve pas du tout une intervention quelconque dans un pays étranger, sous mandat de l’ONU ou non, et la FI ferait bien de réfléchir à la question.

                      Et cela d’autant plus que l’ONU sert souvent de paravent à un interventionnisme impérialiste sous couvert de défense de droits de l’homme. Et ce sont les BHL et consorts qui sont spécialistes de cela. En parlant de révolution en Libye, JLM a été ridicule et a montré qu’il a beaucoup à apprendre en politique étrangère (malgré ses positions sur l’Amérique du Sud que j’approuve totalement).

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires