• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Mélenchon, un homme dangereux

Mélenchon, un homme dangereux

Il me semble que nous approchons d’une bifurcation. Après un vote à l’aveugle en 1992 (oui 51.04%) et un référendum (non 55% en 2005 ) annulé en 2008 par des députés et sénateurs, 3 présidences successives surréalistes et électriques dégradant l’image extérieure et la cohésion intérieure du pays, nous sommes confrontés maintenant à un moment de vérité concernant nos aspirations démocratiques, encore citoyens souverains dans notre pays ou dissolution progressive dans le droit d’instances anonymes contrôlées et dirigées par des êtres humains comme nous bien réels mais se pensant intouchables. Comme si la nature de la république était d’enfanter au final des oligarchies.

Rétablissons quelques faits simples concernant le mouvement qui allait devenir La France Insoumise.

Jean-Luc Mélenchon a initié et développé ce mouvement avec lucidité si on considère ce qui s’est passé depuis. Ce mouvement a rétabli la gauche sur ses bases tout en intégrant puissamment les savoirs déjà anciens de l’écologie qui nous appellent à un retour critique et à des défis économiques et démocratiques sans précédents. Il a permis le retour de la gauche au pouvoir avec François Hollande. Loyalement, sans chantage ni conditions. Une majorité s’était reconnue dans le pays avec la volonté de maîtrise des pouvoirs du capitalisme financier, l’écœurement devant le scandale de la tolérance permanente et durable à l’égard de la fraude fiscale et de son niveau (100 milliards l’an : délétère pour le bon fonctionnement économique, la maîtrise du budget, la mise en place des politiques publiques et la possibilité d’un consensus social), de la colère devant des fermetures d’entreprises au gré des espoirs de rentabilité pour des actionnaires toujours insatisfaits, la nécessité d’une avancée démocratique impliquant et responsabilisant les citoyens et leurs élus pourtant censés détenir un mandat de représentation. Le souhait aussi d’une Europe dont le socle soit les citoyens de chaque nation et une véritable volonté d’en rendre compréhensibles les fonctionnements et les enjeux. Plus de 70% des lois de notre pays découlent maintenant des réglementations prises par l’Union Européenne. Où est la volonté d’informer et d’impliquer le citoyen de la part de la classe politique et des médias dont c’est pourtant la responsabilité dans une démocratie ? Comme substitut, un discours moralisateur et condescendant sur l’irresponsabilité de ceux qui s’abstiennent ou s’apprêtent à mal voter et pensent mal, seraient des ignares à protéger d’eux-mêmes comme si nous étions un peuple en voie d’alphabétisation démocratique.

Une fois de plus leurs sponsors et tuteurs du monde économique ont fait rapidement comprendre à la classe politique et la plus grande partie des médias avec qui elle vit en symbiose que les élections étaient une concession démocratique nécessaire mais formelle et que les choses sérieuses devaient se poursuivre. JLM devant les engagements du projet électoral une fois de plus reniés et les militants de nouveau parmi les premiers trahis a alors provoqué la rupture avec ceux qui se servaient du vocabulaire de la gauche pour installer, conforter, développer sans retour espèrent-ils le libéralisme économique et social dont les avantages et les privilèges les fascinent et stimulent tant leur créativité et ambitions. Cette caste grisée par la modernité et ses potentialités a su faire plier le front des médias et de beaucoup d’intellectuels sous le joug de l’argent, de la reconnaissance éphémère de la notoriété et du pouvoir. Celui aussi des avantages matériels et du partage de places enviées et prébendes comme chacun le constate chaque jour. Certains se dévoilent et veulent maintenant déplacer les lignes vers une situation à l’américaine, démocrates/républicains, en espérant liquider l’histoire de la gauche et de notre république.

Inquiets quant à leur légitimité politique et sociale contestée, ils ont tous bien compris, JLM est un homme dangereux parce que avec les volontés encore mobilisées à gauche, il a entrepris de fédérer un mouvement de résistance, de former une nouvelle génération et de préparer une alternative. Il a contribué à rétablir, nourri et porté par un mouvement populaire qui traverse toutes les couches de la société, épaulé par un groupe de militants exigeants et déterminés, le sens des mots gauche et politique de gauche que certains s’acharnent à enterrer depuis des années de compromissions en subterfuges et qui pensaient avoir réussi. Ce mouvement a rappelé qu’on ne pouvait enlever dans nos sociétés au travail son utilité sociale, sa dignité ni sa place centrale. Haro sur le traître et ses dissidents. Les promesses de vindicte allaient être tenues.

Le système politico-médiatique est plein de ressources. Plutôt que de questionner sans concession comme c’est le travail des journalistes le contenu du projet proposé, il est plus efficace de marteler aux heures de grande écoute des petites phrases sorties de leur contexte afin de rendre l’accès à l’information laborieuse et la réflexion difficile pour le plus grand nombre. De matraquer des images et vidéos soigneusement choisies et découpées. Il est facile alors d’utiliser la personnalité authentiquement charismatique de JLM pour susciter l’inquiétude et espère-t-on le rejet. Une colère comme celle qu’inspire l’injustice pour qui croit encore aux vertus républicaines malgré le naufrage moral glaçant pour les citoyens que venait d’être le dernier processus électoral a été exploitée comme jamais contre aucune autre personnalité et instance politique depuis les années 80.Un événement jusqu’ici unique par sa gravité dans une démocratie qui s’affiche apaisée et donne volontiers des leçons au monde entier (perquisition chez un responsable politique puis au siège du parti sur des bases d’une légèreté ahurissante quand des candidats bien plus méritants sur le sujet concerné ne manquaient pas notamment du côté des prescripteurs). Cela s’appelle un lynchage mais la bête est coriace. Quels sont les médias, éditocrates, journalistes qui n’ont pas rendu des gages aux puissants en ne participant pas au lynchage dans cette triste mascarade ? Avec la rage rentrée de devoir dévoiler une partie du masque en s’abaissant à ce type de vilénie. Cette affaire judiciairement est non réglée à ce jour. Une traîtrise à double détente ? Une exploitation crapoteuse à prévoir à l’approche des élections ? Lucidement, toute la gauche républicaine aurait du se sentir attaquée.

Malheureusement pour eux, JLM Mélenchon et ses compagnons ne sont pas des interlocuteurs complaisants ni fragiles. Et comme ils sont portés par un mouvement jeune qui veut réellement changer un certain nombre de choses et ne pas se contenter des apparences à commencer par l’exercice de notre citoyenneté et le fonctionnement de nos institutions, ils dérangent pour de vrai. Ils refusent le rôle de l’opposant interchangeable chargé d’aménager le décorum et renouveler le vocabulaire, corriger à la marge ce qui est devenu insupportable tout en continuant d’appliquer la feuille de route néolibérale en alternant remèdes de cheval ou goutte à goutte selon les circonstances. Ils inquiètent à juste titre ceux qui s’affichent farouchement pour le changement et le progrès tout en considérant qu’il revient à eux seuls de les conduire avec le minimum de contrôle et expression démocratique cerclant leurs pouvoirs, les mettant à l’abri ainsi d’être renvoyés simplement à leur juste valeur et compétences dans le courant de la vie ordinaire de leurs concitoyens. Leur résistance et habileté à dissimuler cette règle du jeu sont infatigables. Ils la déclarent indépassable lorsque malgré tout un peu de lumière se fait et ils font mine de s’inquiéter de notre intelligence de ne pas l’avoir compris comme eux, attardés que nous sommes.

24% de nos compatriotes font encore confiance aux médias. Qui sont-ils ? Parmi eux quelle est la part qui en vit directement ou indirectement ? La part aussi de ceux qui travaillent par intérêt au maintien des fonctionnements actuels et à leurs évolutions qu’il convient de garder entre de "bonnes mains". Il s’agit maintenant d’une composante essentielle d’une puissance encore jamais vue dans nos démocraties et notre culture. Elle a le pouvoir de déverser à longueur de journée une fausse modernité abêtissante et déstabilisante, une morale de l’émotion et de l’indignation qui déplore les polémiques mais les entretient en se gardant bien le plus souvent de mettre à jour les intérêts et les causes profondes. Des débats à foison riches de rhétorique et pauvres de contenus d’information. Une téléréalité envahissante nourrie de médiocrité, contaminant les autres programmes de son exhibitionnisme et voyeurisme. Une désinformation déversée à gros bouillons ou s’insinuant par des éléments de langage. Le chœur des médias nous a rassuré et a vanté l’efficacité de la "cellule de Bercy" qui a récupéré sur 5 ans (2013/2018) 9 milliards d’euros de fraude fiscale dont le montant rappelons-le est de 100 milliards par an. Ces gens pensent-ils que nous sommes ce qu’ils pensent de nous ?

Heureusement, il y a pléthore de véritables talents, originaux qui nous ouvrent l’esprit et provoque la réflexion. Le pays est encore bien vivant et gonflé d’énergie. Une culture forte s’exprime et ne se laisse pas domestiquée. Une volonté d’informer le citoyen persiste et s’exprime par les interstices d’un système jamais étanche. Elle crée maintenant ses propres robinets en s’appuyant sur les technologies de l’internet que l’on doit au génie humain et non à quelques milliardaires qui s’en sont attribué la maîtrise dont le talent d’opportunité n’est pas le moindre. Comme celui-ci aussi de subordonner les dirigeants politiques.

Evoquons un dernier chagrin pour qui aime la démocratie, les dernières élections européennes. Le score du "vainqueur" équivaut à 10% des inscrits dans un scrutin à 1 tour ce qui est la valeur moyenne dans le temps et parmi les pays de l’UE. Le soir même des ambitions personnelles au vu d’une telle victoire se sont déclarées, puis nous avons eu droit dans les jours qui ont suivi à des centaines d’heures de spéculations, supputations, analyses sur la recomposition du "tissu politique" du pays qui serait bouleversé et la subtilité des stratégies et nominations au cœur des instances européennes. Personne semble-t-il n’a ressenti de honte ni ne s’est senti ridicule. Rappelons encore une fois que plus de 70% de notre droit national découle actuellement du droit européen et que le fonctionnement de l’UE ressemble à une vaste partie de billard dont la plus grande partie de la table est cachée. Plutôt que de donner des leçons de démocratie au monde entier ainsi qu’à nos partenaires de l’UE assez régulièrement, œuvrons plutôt à informer sérieusement et respectueusement nos concitoyens pour qu’ils puissent s’impliquer dans un processus démocratique qu’il serait temps de construire.

Avec son groupe, JLM sur le plan politique a fait sa part. Le mouvement LFI ne détient pas toute la vérité et n’y prétend pas. Ce serait contraire à l’esprit et à la compréhension de ce qu’est la démocratie et de ce qui cherche à naître. Il a juste en ce début de siècle sauvé l’honneur de la gauche en France et en Europe, dénonçant les reniements du parti socialiste et les errements des extrêmes gauches qui nous conduisent généreusement dans des impasses, entretiennent trop souvent malgré elles une impuissance sublime et servent trop bien la propagande chargée de nous diviser et de faire peur aux moments décisifs. Il n’est pas tout seul. D’autres en dehors du mouvement y ont contribué. Pas toujours avec autant de constance, de cohérence ni de persévérance. Mais chaque contribution y compris pour discuter sur le fond et clarifier valeurs et objectifs quand il y a besoin est précieuse ; un pays a besoin de tout le monde.

Ce mouvement a permis en tirant leçon de ses erreurs comme chacun d’entre nous le fait espérons-le et en puisant dans la profondeur de notre culture et sa propre expérience que monte quelque chose d’inestimable. Qu’une nouvelle génération, au moment où s’opèrent la transmission et le passage du flambeau, ne soit pas politiquement dévoyée, désarmée, abusée par tout un complexe d’oligarques, de politiciens et de professionnels des médias. Les errements de l’UNEF montrent la fragilité de la transmission démocratique comme aussi la séduction que suscite le RN auprès d’une autre partie de la jeunesse. Pas sûr au passage que cela dérange les grandes fortunes du CAC 40, au contraire. Ce mouvement ne représente pas toute la gauche française, la seule, la vraie, qui évolue, se transforme mais ne tient pas le peuple pour un obstacle et ne voit pas, au-delà du dynamisme qu’apporte la liberté d’entreprendre, la rentabilité du capital privé libre de véritable contrôle comme l’horizon indépassable de toute entreprise humaine. Il a le mérite de rappeler inlassablement ce qu’en sont le cœur et l’esprit pour nous garder de toutes les supercheries si vite mises sur pied et bienveillamment cajolées par de gentils médias qui nous veulent du bien. JLM et LFI savent qu’ils peuvent compter sur le soutien et aussi les critiques de leurs concitoyens lorsqu’ils les jugeront utiles puisque ils nous ont habitués à l’exigence et à l’adversité.

Avec les droites, la seconde "gauche" pensent que nous avons une mémoire et une jugeote de poisson rouge. Avec l’armée des droites, la droite historique qui a mal à son histoire et à ses champions, dont une partie lui demande de renoncer à son pays, la droite des voltigeurs attelée à divers équipages au gré des circonstances, la droite de la surenchère, dont l’ADN profond d’une composante n’est pas républicain, qui fait le grand écart avec le capitalisme financier (à l’écoute en toute discrétion) et l’intérêt des salariés et petits ou moyens indépendants que l’on abreuve des promesses qu’ils ont besoin d’entendre pour ne pas désespérer,cette gauche a pratiqué volontiers un jeu devenu assez transparent maintenant pour nos concitoyens. L’attaque des personnes, la caricature, l’amalgame vénézuélien ou russe, pourquoi pas chinois si par bonheur une opportunité survenait, le matraquage de contre-vérités. Tout plutôt que la confrontation avec le bilan politique et économique des 20 dernières années, leurs responsabilités et la cohérence de leurs discours et promesses passées et actuelles. La confrontation point par point avec des solutions alternatives. Il était devenu essentiel afin d’éviter l’émergence d’une véritable réflexion d’avoir des électeurs entretenus sous influence, mis sous tension lors de campagnes électorales à rebondissements grâce à une foule d’agents de propagande des plus variés et d’une mobilisation médiatique de très haute densité. Je n’ai pas rêvé, c’est bien ce qui s’est passé.

On peut comprendre. A leur place, quoi faire d’autre en dehors d’espérer une situation pleine d’incertitudes qui dure et permette, le soutien des médias à ces jeux étant garanti, de donner un peu le change, de recourir une nouvelle fois aux vieilles recettes comme quand Sarkozy essayait d’enflammer le pays avec un ministère de l’Identité avant de supprimer 11(12 ?)000 postes de policiers et gendarmes et que F Hollande parlait de s’attaquer à la finance ou que Marine Le Pen servait sur un plateau une victoire à un meilleur partisan du néolibéralisme qu’elle (si vous doutez, vérifiez les votes RN au parlement européen).

 Il semblerait que ces petits jeux ne soient plus si faciles. Le niveau socio-culturel de nos concitoyens, la maîtrise des technologies de communication, la prise de conscience du rôle des médias et de leur implication dans la propagande, le vote blanc et l’abstention assumés comme un acte politique ont fait entrevoir à nos concitoyens que la prise en main et l’appropriation d’un avenir pouvait se faire autrement que sous la conduite des démagogues et donneurs de leçons du passé.

Les partisans du déploiement toujours plus large d’une Europe néolibérale feront comme d’habitude tout pour se choisir un adversaire à la fois compatible et répulsif et tout pour empêcher une coalition authentiquement de gauche dont ils savent bien qu’elle est le seul vrai danger présentant une alternative permettant de répondre aux attentes d’une majorité de nos concitoyens. Chacun sait aussi que nos adversaires  font bouger tous les jours les lignes avec des moyens extraordinaires sans jamais renoncer sur rien avec une patience infinie qui enjambe les mandats alors que leur légitimité politique est objectivement très fragile (vente de la branche d’Energie d’Alstom au géant américain General Electrique, le paradoxe d’une loi bioéthique votée en catimini la privant de légitimité morale, le transfert à Microsoft de nos données médicales sans appel d’offre préalable …). La capacité des médias à modeler et conduire l’opinion publique pour nous imposer son cadre et ses références est stupéfiante au regard du peu de confiance que nous leur accordons. Ce que je redoute, c’est notre submersion difficilement réversible par le néolibéralisme et une nouvelle forme de totalitarisme mou rampant sur un fond d’anesthésie progressive qui est déjà bien entamée notamment par le biais de la concentration financières des médias, des technologies de l’information, du contrôle et de la surveillance. La conscience de la possibilité d’une alternative n’est pas loin de disparaître si les déceptions s’accumulent et que les enjeux sont en permanence biaisés et floutés.

C’est pour cela que j’évoque une coalition républicaine autour d’un projet. C’est un début, un levier. Ce n’est pas facile de se rassembler. Mais en face, vous savez bien qu’ils trouveront une équation. Eux sont convaincus d’avoir la raison du plus fort et tout à perdre et ne lâcheront rien pour s’assurer de la légitimité formelle de l’élection qui leur est encore nécessaire dans les formes actuelles. Une lucidité à percevoir l’urgence et la gravité du moment me semble requise.   

Faut-il encore se faire embarquer par la stratégie médiatique qui consiste à mettre dans la lumière la surenchère du RN et entretenir LFI dans le rôle de pestiféré des élections présidentielles en participant à la énième tentative si bienveillante de division des forces sociales ? LFI n’est ni la solution ni le problème, c’est une contribution et une force indispensable comme les autres qui fait partie de l’alternative qu’il est urgent de construire ensemble. Gagner ensemble ou perdre chacun de son côté. Les abonnés des fins de mois difficiles et de l’humiliation sociale, tous nos concitoyens qui souhaitent être respectés dans leur vie et responsabilités professionnelles, leurs prérogatives de citoyens ne nous le pardonneraient pas.

https://www.francetvinfo.fr/internet/securite-sur-internet/donnees-de-sante-des-francais-le-choix-conteste-de-microsoft_4126165.html

https://blogs.mediapart.fr/gabas/blog/190119/au-parlement-europeen-les-votes-meprisants-du-fn-l-egard-des-travailleurs

https://www.interieur.gouv.fr/fr/Le-ministre/Actualites/Schema-national-du-maintien-de-l-ordre

https://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2017/05/07/le-second-tour-de-la-presidentielle-2017-en-8-chiffres_5123931_4355770.html

 


Moyenne des avis sur cet article :  2.89/5   (27 votes)




Réagissez à l'article

167 réactions à cet article    


  • eddofr eddofr 12 octobre 11:02

    Pour l’instant, j’ai du mal à vraiment « voir » le projet de LFI.

    « L’arbre » Mélenchon me cache encore la forêt du projet.

    Le personnage est puant et, dans un système présidentiel, même si j’étais convaincu par le projet, je ne voudrait pas d’un tel individu au pouvoir.

    Ceci dit, je ne suis pas une référence, car moi, personnellement, je ne vois aucun, AUCUN, homme ou femme politique un tant soit peu connu qui soit crédible ou même seulement acceptable comme président de la république.

    AUCUN, tous des branleurs égocentriques aux dents qui rayent le parquet !


    • Clocel Clocel 12 octobre 11:19

      @eddofr

      Le projet ? C’est Frère Mélenchon président, pour la suite, voir la Grèce et Tsipras...


    • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 12 octobre 12:04

      @Clocel

      Dans le genre planche savonneuse, Mélenchon me fait davantage penser à Varoufakis qu’à Tsipras !


    • Fergus Fergus 12 octobre 13:24

      Bonjour, Clocel

      Et « L’Avenir en commun », il a été écrit pour quoi, pour qui, à votre avis ? Pour caler des pieds d’armoire ?

      Cela, dit, même si je n’ai pas la même vision qu’eddofr sur Mélenchon, cela fait pas mal de temps que je considère qu’il n’est plus en mesure de porter ce projet. A cet égard, 2022 pourrait être le « combat de trop » s’il commet l’erreur d’y aller.


    • Clocel Clocel 12 octobre 15:00

      @Fergus

      « s’il commet l’erreur d’y aller. »

      Macron compte sur lui, Mélenchon est nul mais ce n’est pas un repoussoir suffisamment convaincant pour aborder le second tour avec sérénité.

      Quant à lire son programme, il m’arrive de me faire chier, mais pas à ce point, ça fait 40 ans que je le vois grenouiller dans le marigot, c’est amplement suffisant pour se faire une idée précise du bonhomme.


    • Fergus Fergus 12 octobre 16:23

      @ Clocel

      Sauf que L’avenir en commun n’est pas le programme de Mélenchon mais le résultat d’un travail collectif très complet qui dépasse sa personne.


    • JMBerniolles 12 octobre 19:06

      @Fergus

      Bonjour,
      Personnellement je suis en faveur de l’écriture d’un programme de gouvernement ; Absolument obligatoire si l’on veut changer les choses en profondeur (aujourd’hui c’est une nécessité pour notre pays) et également pour unir des forces progressistes...

      Mais il faut naturellement que ce programme soit équilibré (au plan économique particulièrement), cohérent et qu’il comprenne les mesures socle pour vraiment aller vers un changement dans le sens affiché politiquement : c’est à dire une relance de notre pays sur tous les plans, prenant en compte une forte dimension sociale.

      Ce n’est absolument pas le cas de l’Avenir en commun.

      Je sais comment ce programme a été élaboré, d’abord sur la base d’un dogme « l’écosocialisme » qui n’a absolument aucune base sérieuse. Ni même une définition claire, c’est juste une arme de propagande....  

      Il y a eu des travaux parcellaires, cloisonnés et étanches sur des thèmes : économie, énergie,... politique sans géopolitique.... où l’avis du chargé du thème a été prépondérant. Ceci a été patent au niveau du thème économie.

      Et sur sur celui de l’énergie entre les mains de l’anti nucléaire primaire, bien qu’il soit un physicien reconnu, Jean-Marie Brom. De toute manière il n’y avait à tout cassé que moins d’une centaine de participants dont la grande majorité n’avait pas de connaissances approfondies et suffisantes sur le thème énergie. En particulier il n’y a eu aucune analyse sérieuse de l’impact financier, technique, et en termes d’emplois. Où un chiffre complètement fantaisiste de 900.000 emplois créés a été avancé sans aucune étude pour l’étayer. 

      Il n’y a eu aucune synthèse de ces travaux compartimentés aussi parce Mélenchon et sa clique (j’ai un peu pratiqué Coquerel sur le nucléaire, sujet sur lequel il ne connait rien mais affiche des certitudes méprisantes) n’ont pas le niveau pour faire une vraie synthèse dynamique, c’est à dire qui prenne en compte les impacts croisés des choix opérés dans chaque secteur. La seule chose dans laquelle ils excellent est l’opportunisme politique.

      On me dira surement qui êtes vous pour prononcer des jugements pareils ?

      Eh bien, j’ai lu des articles de JM Brom, notamment dans DNA, sur Fessenheim, j’ai suivi les échanges du groupe énergie et je me suis tapé le discours laborieux et gêné de Jacques Généreux sur l’« écosocialisme » à un congrès du PdG. Je sais aussi comment ce parti fonctionne. Quand on connait comment le PdG et le mouvement des « insoumis » où la même direction s’est propulsée, fonctionnent on tombe à la renverse lorsque tous ces dirigeants cooptés se gargarisent avec la « démocratie ». A vrai dire la totalité de notre monde politique est compromis, corrompu, infesté d’idéologies mal digérées....  


    • Clocel Clocel 12 octobre 19:10

      @JMBerniolles

      « l’écriture d’un programme de gouvernement »

      Heureux homme ! Ce programme existe, ça s’appelle les Gopé...


    • JMBerniolles 12 octobre 20:19

      @Clocel

      Il est plus facile de concevoir un programme pour détruire que pour construire.... 
      Liquidation de l’industrie française, démantèlement d’EDF (il y a déjà eu Enedis bâti sur la distribution d’EDF ...) ...


    • Le421 Le421 12 octobre 20:40

      @eddofr

      Le personnage est puant

      Voilà.
      On a tout dit.
      Quand à être convaincu par le projet, il faut d’abord le lire ce qui nécessite une certaine largeur d’esprit et une capacité de compréhension.
      Donc, avec vous, c’est mal barré.

      Rassurez-vous, en 2022, c’est Macron qui sera élu.
      Pas besoin d’en faire des caisses, la France est un pays de droite.
      Ça fait tellement longtemps qu’on se fait baiser qu’on finit par y prendre goût !!
      Ah ? Vous n’êtes pas Macron ?
      Tant pis, vous l’aurez....
      Bonne continuation.  smiley


    • Le421 Le421 12 octobre 20:44

      @Clocel

      Quant à lire son programme, il m’arrive de me faire chier, mais pas à ce point,

      C’est sûr.
      C’est Mélenchon qui a écrit L’Avenir En Commun.
      Finalement, vous arrivez à écrire autant de sottises que de choses sensées.
      Mais là, désolé, vous êtes dans le mensonge pur et dur...
      C’est pas grave, on a l’habitude.
      Et puis, par ici, c’est plutôt « facholand » que les coulisses de L’Humanité.


    • jakem jakem 12 octobre 21:00

      @JMBerniolles
      Sans oublier son appui très intense à l’édification de l’Eurokratur.( Sénat, 6 juin 1992)

      « Le traité de Maastricht est un compromis de gauche, l’€ (est) porteur de civilisation et de culture ( sic) , de réseaux de solidarité ( moi : entre fricnanciers). » 

      A propos des Danois qui ont voté contre, il dit : « Si cruel que ce soit à entendre, les peuples peuvent se tromper ».

      Même si en 1996 il reconnaît la « faute de Maastricht » ( pas sa faute propre d’appréciation, de jugement, de sensibilité française et européenne au sens culturel), le mal était fait.

      Il a influencé des milliers de gens pour qu’ils votent « oui » et a collaboré avec les Pourris Socialeux et les droitiers pervertis pour imposer l’Eurokratur, donc le démantèlement de notre pays.


    • Clocel Clocel 12 octobre 21:01

      @Le421

      Sorry Man, je ne prétends pas à l’objectivité, mais Mélenchon me sort par les trous du blair. Je le répète, je l’ai vu à l’œuvre pendant 40 ans chez l’ancien cagoulard vichyste, un de mes meilleurs potes était un ancien Maître Maçon « défroqué », je ne pourrai jamais voter pour un engeance pareille.

      Si j’avais été un peu plus attentif et intéressé dans mes vertes années, (avec mes petits camarades aussi cons que moi), on se serait épargné 14 ans d’une crevure qui a conduit le pays là où nous en sommes, alors les laquais de l’ancien régime : Ya basta !

      Et soyez prudent en employant le terme de fascisme, vous ne savez pas de quoi vous parlez.


    • JMBerniolles 12 octobre 21:47

      @jakem

      Oui, Melenchon kidnappe littéralement la position d’opposant alors qu’il est un pilier du système depuis des décennies.. Grâce à lui et à Marine Le Pen, un leurre complètement creux, Macron va être réélu. Notre pays est vraiment dans une spirale de déclin et de liquidation irréversible


    • Captain Marlo Captain Marlo 12 octobre 22:20

      @Fergus
      Et « L’Avenir en commun », il a été écrit pour quoi, pour qui, à votre avis ? Pour caler des pieds d’armoire ?

      Non, il est vachement plus utile pour protéger l’Union européenne ! Il a été écrit pour récupérer les déçus du PS, quand au bout de 40 ans, ils ont compris que le PS les prenait pour des truffes...
      .
      Mais promettre la lune, comme Syriza, en restant dans le cadre européen, c’est la même chose que le PS qui nous avait promis une Europe sociale, à la St Glinglin !
      .
      Tous ceux qui refusent le Frexit, comme Mélenchon, font des super programmes pour « une Autre Europe », afin de faire patienter les mougeons.


    • vesjem vesjem 12 octobre 22:33

      @Fergus
      un peu comme le « programme commun », feu de paille ourdi par des truands aux allures d’anges, et qui n’avait qu’un but : nous installer sur les rails du néo-libéralisme en réduisant le pc à la portion congrue
      un succès sur toute la ligne, dont on voit les effets aujourd’hui
      le peuple semble avoir une certaine mémoire des coups tordus à répétition, des alliances dites « progressistes »


    • Captain Marlo Captain Marlo 12 octobre 22:37

      @JMBerniolles
      Personnellement je suis en faveur de l’écriture d’un programme de gouvernement ; Absolument obligatoire si l’on veut changer les choses en profondeur

      Le programme qui s’applique, c’est le Traité de fonctionnement de l’UE, qui compile tous les accords & Traités signés par la France depuis le Traité de Rome.

      Vous ne pourrez jamais le changer :
      1/ A cause de l’article 48 qui impose l’unanimité sur chaque mot.
      2/ Et à cause des sanctions, à commencer par celles de la BCE, qui peut, à tout moment, comme en Grèce, fermer le robinet bancaire.
      .
      Mélenchon raconte que Tsipras a trahi. Pas du tout, il a été contraint d’accepter le Plan de la Troïka, puisqu’il ne voulait sortir ni de l’UE, ni de l’euro et encore moins de l’OTAN.

      Mais la Gauche en général n’explique jamais que tout pays violant les Traités sera soumis à des sanctions. L’UE n’est pas un long fleuve tranquille où on fait ce qu’on veut, c’est un piège fasciste et antisocial ( Etienne Chouard).


    • jakem jakem 12 octobre 23:13

      @JMBerniolles
      La réélection de Macron ( qui aura lieu, je pense) ne me désole pas complètement.
      Parce que le sidi favorisera la dispersion à gauche, et je n’en veux plus.

      Le Pen n’a pas la stature ni le profil d’un homme d’Etat ( et je ne dis pas « personne d’Etat » quitte à choquer les féminhystériques dont je me fiche royalement  c’est un mot neutre ici) ni une équipe soudée apte à diriger un pays ; c’est ce que je suppose.
      Le sidi non plus d’ailleurs ; il suffit de regarder ( et d’écouter ) les ... individus qui traînent autour de lui pour s’en rendre compte.

      J’espère que la proposition d’Estrosi sera suivie d’effet et que tous les mollassons droitiers rejoindront Macron ; ils y seront absorbés et disparaîtront définitivement un peu plus tard.

      Ca donnera l’occasion à de vrais gens de droite de se regrouper, de s’engueuler, de discuter, d’élaborer un programme sérieux, crédible, audacieux, original, inédit et salvateur.
      Pour 2027.

      Pourvu que je vive jusque là.


    • Garibaldi2 13 octobre 04:28

      @vesjem

      ’les errements des extrêmes gauches qui nous conduisent généreusement dans des impasses, entretiennent trop souvent malgré elles une impuissance sublime et servent trop bien la propagande chargée de nous diviser et de faire peur aux moments décisifs.’’

      Comme disait le scorpion à la grenouille qu’il venait de piquer quand il traversait la rivière sur son dos : ’’je n’ai pas pu m’en empêcher !’’. Toujours caricaturer, stigmatiser les vrais militants de gauche, ceux qui ne font pas carrière au détriment de leurs convictions, ceux qui ont tout sacrifié à ces convictions, ces militants syndicalistes qui n’ont jamais d’avancement dans leur entreprise et que des Pascal Praud et autres Ivan Rioufol traitent de grèviculteurs 

      L’un des buts du PS était de liquider le PC, il a ainsi labouré le terrain pour le FN/RN. Je vois avec tristesse mon pays avancer à grands pas vers un néofascisme où l’a conduit le PS au long des 40 dernières années. Jospin a plus privatisé que Balladur, Valls a planté l’un des derniers coups de couteau dans le droit du travail avec la loi El Khomri, Le Drian est ministre de Macron, de nombreux élus PS sont passés à LREM, ... et un Zemmour vient réhabiliter Pétain sur les plateaux de télé.

      Mélenchon a réalisé bien tard que le but de ses camarades du PS était le néolibéralisme. Il reste toujours mitterandien. Il a appelé à voter non au TCE, mais le mal est fait et le piège de l’UE s’est refermé sur nous.


    • JMBerniolles 13 octobre 08:48

      @Captain Marlo

      Mais je parle d’un programme pour changer les orientations, les structures... Au stade actuel il est forcément revolutionnaire. Donc il faut évidemment sortir du carcan néo libéral de L’UE, retrouver une monnaie nationale pour se défaire des menaces de la BCE et de ses actions de blocage des liquidités... Et nouer de vraies alliances avec la Russie notamment et tous ceux qui voudront nous rejoindre, je pense à l’Europe latine. Contrairement aux affirmations irresponsables on ne pourra s’affranchir de la dette. Donc il faut la renégocier et éviter de continuer à la creuser... En particulier en redressant la production. C’est le chemin qu’à suivi la Russie après le désastre Eltsin et les sanctions américaines.

      Je pense que la seule véritable alternative au néo libéralisme est le socialisme. Par exemple il nous faut un grand organisme national sur la Biologie, recherche et expertise, les médicaments...


    • Captain Marlo Captain Marlo 13 octobre 10:55

      @JMBerniolles
      Je pense que la seule véritable alternative au néo libéralisme est le socialisme. Par exemple il nous faut un grand organisme national sur la Biologie, recherche et expertise, les médicaments...

      Vous pensez ce que vous voulez ! Je pense que c’est aux Français de décider dans quelle société ils veulent vivre après la sortie de l’UE ! C’est la raison pour laquelle je soutiens l’UPR qui propose depuis 2012 le Référendum d’Initiative Populaire, comme en Suisse, et bien avant les Gilets jaunes !
      .
      Je suis lassée de tous ces gens qui écrivent des programmes sans jamais se soucier de ce que veulent les Français. Avec le RIP, vous proposerez votre projet et les Français décideront, c’est ça la démocratie !
      .
      D’ailleurs, les Mamamouchis & les militants des Partis politiques français, qui parlent constamment de « programmes », feraient bien d’ouvrir les yeux sur la réalité :
      les Gilets jaunes ne veulent pas d’eux, ils refusent d’être récupérés par les Partis politiques.


    • foufouille foufouille 13 octobre 11:22

      @Captain Marlo

      tu as juste 0.7% et si asshole est condamné : 0.


    • michalac michalac 13 octobre 13:43

      @Captain Marlo
      .

      Et à cause des sanctions, à commencer par celles de la BCE, qui peut, à tout moment, comme en Grèce, fermer le robinet bancaire.


      .
      Sauf que la BCE n’a jamais « fermé le robinet bancaire » en Grèce pour punir celle-ci de vouloir changer les Traités européens...
      D’autant moins que la Grèce n’a jamais voulu modifié les Traités européens...
      Et d’autant moins encore qu’il y aurait eu bien d’autres raisons à fermer le robinet bancaire à la Grèce...
      « Aurait eu » seulement car, en réalité, la BCE n’a jamais fermé le robinet bancaire à la Grèce... pas même au plus fort de la crise...

    • JMBerniolles 13 octobre 13:44

      @Captain Marlo

      Vous ne tenez aucun compte de ce que l’on vous dit pour développer votre discours formaté qui ici ne tient pas debout.
      Aujourd’hui les gens sont non seulement dépassés par la complexité des problèmes : économiques, énergétiques, géopolitiques,... mais en plus ils subissent une intense propagande. 

      Ils pensent ce que les médias du système leur disent de penser. Alors leur faire concevoir un programme progressiste et efficace de gouvernement, ainsi qu’une politique d’alliance permettant de le mettre en oeuvre, c’est de la pure démagogie.
      C’est une démocratie travestie, dévoyée qui est très dangereuse pour la démocratie réelle qui reste néanmoins à définir. 

      Aujourd’hui votre <Gourou récolte moins de 1% des voix dans une élection où il domine objectivement tous ses adversaires comme à Villeneuve sur Lot. Parce que les gens sont conditionnés et incapables de réfléchir par eux mêmes sur ces questions de politique...  Il faut des leaders, honnêtes et capables... autant dire des oiseaux rares aujourd’hui


    • michalac michalac 13 octobre 13:48

      @eddofr
      .

      tous des branleurs égocentriques aux dents qui rayent le parquet !


      .
      Ne serait-ce pas là la compétence première d’un véritable chef d’Etat.
      Le cas De Gaulle ne le dément en rien qui n’était pas exempt de petites mesquinerie sur fond de gros orgueil... « Puisque c’est comme ça, je m’en vais ! » pour toujours revenir plus tard, sauf la dernière...

    • michalac michalac 13 octobre 13:51

      @JMBerniolles

      @Captain Marlo

      Vous ne tenez aucun compte de ce que l’on vous dit pour développer votre discours formaté qui ici ne tient pas debout.


      .
      Laissez... j’ m’en occupe...

    • capobianco 13 octobre 14:15

      @Clocel
      «  Le projet ? »
      Macron ou lepen ? Original !!!


    • capobianco 13 octobre 14:21

      @Clocel
      «  mais Mélenchon me sort par les trous du blair. »
      Et ?
      «  Et soyez prudent en employant le terme de fascisme, »
      Vous avez raison, seuls vos « qualificatifs » sont raisonnables ...


    • capobianco 13 octobre 14:23

      @Clocel
      «  Quant à lire son programme, il m’arrive de me faire chier, mais pas à ce point »
      Je vous comprends, il vaut mieux parler sans savoir ...


    • Albert123 13 octobre 17:51

      @eddofr

      « Pour l’instant, j’ai du mal à vraiment « voir » le projet de LFI.  »

      collecter un max de voix auprès d’un électorat de pleurnicheuses victimaires racialistes en surfant sur la montée du communautarisme. 

      Pour le reste ce COVID aura été l’occasion de souligner un peu plus la notion d’oppositions contrôlées :

      à ma gauche des incompétents dont la seule inquiétude est la question de la gratuité des masques de soumission, un genou à terre car « BLM » merde quand même !!!

      à ma droite l’incompétente fille à papa qui voudrait le vaccin obligatoire avec moult effets indésirables pour tous.

      en bref d’un coté les esclavagistes drapés en rouge de l’autre l’empoisonneuse en robe de soirée bleu.


    • Captain Marlo Captain Marlo 13 octobre 19:45

      @jakem
      Ca donnera l’occasion à de vrais gens de droite de se regrouper, de s’engueuler, de discuter, d’élaborer un programme sérieux, crédible, audacieux, original, inédit et salvateur.

      Les programmes ne servent à rien si on reste dans l’UE & l’OTAN. Il ne reste plus aucun gaulliste à Droite pour vous rappeler que de Gaulle était opposé à l’UE supranationale ? Tout est décidé d’avance dans les Traités européens.
      Et les décisions sont prises à Francfort, à Bruxelles, parfois à Berlin et à Washington, mais plus à Paris !
      .
      Exemple : 2011, les Ministres des Finances européens étaient réunis en Pologne, pour discuter de la taxe Tobin sur les transactions financières. Arrive le Directeur du Trésor américain, Geithner : il a décidé que niet, pas de taxe Tobin ! Cf La Tribune : Quand le Trésor américain rappelle les Européens à l’ordre.
      .
      « (...) »Dans ces pays, il y a un désir de mettre en oeuvre une taxe sur les transactions financières (...) Il ( Geithner ) l’a exclu", a ajouté Maria Fekter. "Je trouve bizarre qu’alors même que les Américains ont des fondamentaux bien plus mauvais que ceux de la zone euro, ils nous disent ce qu’on doit faire et que lorsque nous leur faisons une suggestion, ils disent non immédiatement (...)

      La supranationalité c’est ça : être obligés d’obéir au Gouvernement américain.


    • Captain Marlo Captain Marlo 13 octobre 19:54

      @michalac
      Sauf que la BCE n’a jamais « fermé le robinet bancaire » en Grèce pour punir celle-ci de vouloir changer les Traités européens...D’autant moins que la Grèce n’a jamais voulu modifié les Traités européens...

      Apprenez à lire, la BCE a fermé le robinet bancaire de la Grèce, car Tsipras n’était pas d’accord avec le Plan pourri de la Troïka imposé à la Grèce !
      Voici le détail de ce plan pourri.
      .
      Syriza = Parti de la Gauche européenne, avec Podémos, Front de Gauche, Die Lincke etc : leur but est de réformer l’Europe en changeant les Traités européens.

      Faut tout vous expliquer alors, à Terra Nova !!


    • Captain Marlo Captain Marlo 13 octobre 20:11

      @JMBerniolles
      Aujourd’hui les gens sont non seulement dépassés par la complexité des problèmes : économiques, énergétiques, géopolitiques,... mais en plus ils subissent une intense propagande. 

      Donc il faut faire de l’information, pas des programmes !!
      Les Français en ont vu défiler des programmes depuis 40 ans, tous plus merveilleux les uns que les autres ! Puis dès qu’ils sont élus, les électeurs ont les mêmes réformes pourries qu’avec le gouvernement précédent.
      La conséquence, c’est qu’ils n’ont plus confiance dans les Partis politiques, en encore moins dans les syndicats.
      Vos programmes, ils s’en foutent, ils ne vont plus voter.
      .
      La propagande, et vous oubliez la censure médiatique. C’est ce qui explique les résultats de l’UPR : entre deux élections : 0 heure, 0 minute, 0 seconde dans les médias.
      .
      Or, ce sont les médias qui décident des résultats des élections.
      Sinon, Macron n’aurait pas eu besoin de 20 millions d’euros pour sa campagne & ses meetings, relayés par tous les médias, alors lâchez moi avec vos accusations à la noix sur l’UPR !


    • Captain Marlo Captain Marlo 13 octobre 20:24

      @michalac
      Laissez... j’ m’en occupe...

      Mon pauvre, vous devriez vous cacher dans un trou de souris plutôt que de la ramener !  A Terra Nova, vous avez conseillé à la Gauche d’abandonner les classes populaires au profit des minorités.

      Pas « en plus » des classes populaires, mais « à la place » des classes populaires.
      Du coup les classes populaires, ont abandonné la Gauche et votent FN.
      Génial non ? J’espère que vous êtes satisfait du résultat ?
      .
      Le FN est malin, il a vu le créneau offert sur un plateau. Avec Marine, le programme est un copier/collé d’un programme du PCF des années 60.
      Ils citent souvent la déclaration de Marchais contre l’immigration, le tour est joué.
      .
      Le FN apparaît aux yeux de beaucoup, comme l’opposition à la Gauche qui les a laissés tomber. Alors, heureux ?


    • JMBerniolles 13 octobre 20:31

      @Captain Marlo

      Donc vous avouez que l’UPR n’a pas de programme....

      Avant d’informer il faut réfléchir.... réfléchir c’est aussi considérer les arguments de l’autre également.  La Grande Bretagne n’a pas résolu ses problèmes en sortant de l’UE, en considérant de plus qu’ils n’avaient pas adopté l’Euro.

      Mais je ne vous ennuie pas plus. J’imagine que vous cherchez à convaincre, alors vous devriez vous poser des questions sur l’impact de votre attitude sur les lecteurs.


    • michalac michalac 14 octobre 00:40

      @Captain Marlo
      .

      Voici le détail de ce plan pourri.


      .
      Non. Ca, ça n’est que le détail qu’en fait l’UPR. Le détail du plan de sauvetage de la Grèce, qui s’étale sur plusieurs années, c’est bien autre chose...
      .
      ici .lepoint
      La BCE a soutenu la Grèce en 2012, dès le début de la crise Grecque...
      .
      ici.lefigaro
      .
      et ici « Une bouée de sauvetage à 158 milliards d’euros » , lefigaro.

      .
      Ce n’est qu’e 2015 que la BCE refuse de poursuivre plus avant le régime de faveur dont bénéficient les banques grecques engagé en 2010, faute de garanties suffisantes et d’une volonté de négocier de la part de la Grèce.
      La Grèce avait déjà trop tiré sur la corde pour exiger qu’on la soutienne encore aveuglément...
      N’oublions pas que c’est la Grèce qui a contracté ses emprunts et qui s’est endetté au-delà de toute mesure raisonnable... sans intervention de la BCE jusqu’alors...
      .
      Autre petite chose, lorsqu’on titre sur « la dangerosité du PEPP de la BCE » comme le fait sans cesse l’UPR, alors qu’il s’agit d’un plan de relance exceptionnel, imposé par des aléas économiques exceptionnels et alors qu’il s’agit de sauver l’ensemble des économies européennes, on ne vient pas accabler la BCE pour ne pas avoir racheter indéfiniment et aveuglément de la dette grecque !
      Les mécanismes monétaires à l’oeuvre dans chacun de ces cas sont les mêmes !


    • Captain Marlo Captain Marlo 14 octobre 13:11

      @JMBerniolles
      Donc vous avouez que l’UPR n’a pas de programme...

      Oui, c’est le programme du CNR actualisé. Il doit convenir à des citoyens venant de tous les horizons, car le programme du CNR fait consensus depuis 70 ans.
      .
      Mais la suite sera faite de manière démocratique. Pour autant, je ne vois pas le rapport avec l’euro ? Tous les empires du passé se sont effondrés, chaque pays a récupérés ses billes et mis en place une monnaie nationale.
      .
      Les Français par le RIP pourront peser sur le législatif. Et plusieurs référendum seront organisés sur des sujets qui divisent les Français, à qui personne n’a songé à demander l’avis : l’énergie, la dette & l’immigration.

      Mais le point essentiel, c’est de rassembler pour la sortie.
      Qu’est-ce qui ne vous convient pas ?
      Laissez les lecteurs tranquilles, et si mes commentaires ne vous conviennent pas, ne les lisez pas, vous gagnerez du temps.


    • michalac michalac 14 octobre 14:07

      @Captain Marlo
      .

      @JMBerniolles


      Donc vous avouez que l’UPR n’a pas de programme...

      .

      Oui, c’est le programme du CNR actualisé.

      .

      Donc, le programme de l’UPR, c’est ni plus ni moins que ce qu’on a déjà.

      Car la politique sociale actuelle de la France, 70 ans plus tard, c’est déjà en soi un programme du CNR actualisé...

      Où l’on voit que l’UPR en réalité manque d’idée et de projets...

      Elle peut cependant se vanter d’être le seul parti doté d’un programme déjà mis en oeuvre par d’autres avant elle... et toujours en vigueur !

      Faut-il y voir une performance ?


    • JMBerniolles 14 octobre 19:36

      @Captain Marlo

      Je n’ai rien contre l’UPR...  pour changer les choses reconstruire le pays ce qui était l’esprit du CNR il faudra une union large sur la base d’un programme.

      Je citais juste l’exemple de la GB , plus justement nommée UK, pour montrer que sortir de l’UE et de l’Euro qui sont les conditions de base incontournables, ne suffit pas. Il faut un programme de reconstruction.
      C’est l’esprit du CNR, mais ce n’est pas le programme du CNR dupliqué.

      Pour le CNR l’énergie, l’électricité était la pierre angulaire de la relance industrielle et plus largement de celle de la production. L’électricité était aussi présente dans les transports avec métro et tramways... C’est encore vrai maintenant. L’électricité est restée l’énergie noble... et du point de vue économique la question des coûts est primordiale. 

      L’énergie est un domaine complexe qui a été envahi par le capitalisme financier. Les EnR qui coûtent de centaines de milliards d’euros (les chiffres ne sont même pas accessibles, on a juste des ordres de grandeur) sans pratiquement rien produire sont juste un bulle financière énorme. C’est un tel fiasco, notamment du à l’extrême intermittence, que le système réinvente la filière hydrogène (pas celle prometteuse de la fusion nucléaire) qui est un leurre complet et un danger potentiel important si l’on veut vraiment la mettre en œuvre. Quand on sait que cette filière consiste à casser les molécules d’eau pour finir par les reconstituer, on comprend que le rendement de tout cela est en plus exécrable... Donc on amuse les gens, de même que le système les leurre complètement sur la question du climat.

      J’exagère peut-être en disant que l’UPR comme tous les autres partis politiques ne maîtrise absolument pas les questions de l’Energie. Vous pouvez me démontrer le contraire peut-être mais dans ce cas pourquoi ne pas défendre notre nucléaire ?

      Alors les français ... D’où la démagogie et le caractère dangereux de référendum sur ce sujet comme sur d’autres sujets complexes d’ailleurs. 


    • ticotico ticotico 12 octobre 11:44

      Dans la stratégie de corrida utilisée par la macronie, les différences de traitement révèlent quel degré de « danger électoral » représentent les différents partis d’opposition pour les démarcheurs.

      Pour le Pen et son RN, quelques banderilles, des poursuites pour emplois fictifs, une pression sur les finances... il faut quand même maintenir l’image de gens pas fréquentables.

      Pour Mélenchon et LFI, la technique est plus violente, banderilles + picador, il s’agit de discréditer l’homme lui-même. La perquisition démesurée qu’il a subie était un piège sur mesure pour le bouillant Jean-Luc. Lui a été condamné, pas Marine, alors qu’à la base le dossier judiciaire du RN semblait mieux fourni.

      L’appareil médiatique concentre ses attaques sur la personne de Mélenchon et nul doute qu’il y ait encore un gros potentiel d’escalade, quand on voit que l’affirmation « Biden est communiste » utilisée par l’équipe Trump est considérée comme crédible par une partie de l’électorat US...

      Disqualifier plutôt qu’argumenter... c’est la tendance « 21ème siècle » dans le débat public.


      • Fergus Fergus 12 octobre 13:30

        Bonjour, ticotico

        Désolé, mais Mélenchon a largement contribué, par ses outrances et ses excès, à se disqualifier lui-même. 

        Comme d’autres électeurs de LFI, je le conjure de se mettre en retrait et de passer la main à Quatennens.

        Et cela d’autant plus que contrairement à lui, le député du Nord est parfaitement capable, face aux journalistes, de garder son calme et de rester centré sur la pédagogie là où Mélenchon ne peut, trop souvent, s’empêcher de sa vautrer dans un pugilat qui dilapide le temps d’antenne au détriment des idées !


      • ticotico ticotico 12 octobre 14:59

        @Fergus

        Sur ce coup là, je pense qu’on est à peu près d’accord. Je n’ai parlé que des stratégies macédoniennes, pas des défauts intrinsèques du JLM.

        Le seul domaine dans lequel les macronards font montre de talent, c’est celui des coups pourris et des stratégies d’élimination. Il doit y avoir dans leurs rangs quelques adeptes de Sun Tzu qui se sont dit en voyant Mélenchon « Attirer le tigre de la montagne vers la plaine » et du coup, ont placé l’affrontement avec lui sur un terrain où il serait facile à coincer.


        En ce qui me concerne, il s’est auto discrédité le jour où il a dit « Cuba n’est pas une dictature ». Soit il est mal informé, soit il cautionne les dérives castristes... dans les deux cas, ça ne laisse pas présager d’une grande aptitude à l’exercice du pouvoir.


      • ticotico ticotico 12 octobre 15:02

        @ticotico

        stratégies « macroniennes »

        le correcteur d’orthographe est-il à la solde d’Elric le Macronicien ?


      • Fergus Fergus 12 octobre 16:29

        @ ticotico

        « il s’est auto discrédité le jour où il a dit « Cuba n’est pas une dictature » »

        Une bourde parmi d’autres. Et son projet d’adhésion à l’« Alliance bolivarienne »  qui n’a été compris quasiment par personne en France ne l’a pas aidé non plus. Il y a des limites à l’exotisme en matière de modèle politique.


      • jakem jakem 12 octobre 17:19

        @Fergus
        Une bourde ? hahahahaha !

        Donc, si je comprends bien votre raisonnement et votre certitude, les gauchistes ont le droit de raconter des saloperies ( sans le moins du monde tenir compte des victimes) et ce ne sont que des bourdes.
        De plus ils ont le droit, vous leur donnez ce droit, de minimiser voire d’occulter totalement de réelles malfaisances, des atteintes répétées-multiples-innombrables depuis des décennies, et ce n’est pas grave ...

        Alors que vous avez le culot de traiter une maladresse de langage de propos raciste.

        Allez donc dire ça aux victimes de Castro si vous en avez les couilles ...


      • Fergus Fergus 12 octobre 17:35

        Bonjour, jakem

        Inutile de vous exciter comme cela. J’ai rédigé mon commentaire un peu vite, et vous avez raison, le mot « bourde » n’était pas adapté : j’aurais dû écrire « connerie » parce que c’est ce que je pense, précisément en me référant aux victimes de cette dictature.

        Mais cela relève, de la part de Mélenchon, d’un aveuglement idéologique qui ne dédouane pas votre ami Zemmour de ses propos immondes et potentiellement dangereux pour les mineurs qu’il a ciblés !


      • jakem jakem 12 octobre 19:33

        @Fergus
        Salut Fergus ! vous avez le mérite de me répondre !

        Je ne m’excite pas ; n’utilisez pas cette expression habituelle par certaines personnes qui veulent faire taire leurs contradicteurs en les discréditant.

        J’ai rigolé, franchement !

        Et la connerie, la schnockerie, l’idiotie, la maladresse était des deux côtés. Même si ça vous déplaît.

        Zemmour n’est pas mon ami mais une des personnalités de mon monde politique, et que j’apprécie.
        Je suppose que j’aurais plaisir à boire une bière ( ou un vin chaud) avec lui dans un endroit où on peut causer sans être perturbé par du bruit.

        En revanche je ne voudrais pas fréquenter le sidi von M. devenu une sorte de théocratiste.


      • vesjem vesjem 12 octobre 22:37

        @Fergus
        je me méfie des politiques qui parlent comme un livre ; et tu devrais t’inspirer de cette méfiance, toi qui a déjà avalé de nombreuses couleuvres servies par tes (mes ex) amis ; mais je sais que je prêche dans un désert d’optimisme irrationnel


      • Captain Marlo Captain Marlo 12 octobre 22:43

        @Fergus
        Et son projet d’adhésion à l’« Alliance bolivarienne » — qui n’a été compris quasiment par personne en France — ne l’a pas aidé non plus. Il y a des limites à l’exotisme en matière de modèle politique.

        Pourtant il aurait bien fait de s’en inspirer, car les pays d’Amérique latin sont au taquet pour la défense de leur liberté, de leur indépendance et de leur souveraineté contre la main mise des USA !

        Le Frexit, chez eux, c’est tous les jours !!


      • Garibaldi2 13 octobre 04:37

        @jakem

        Vous appréciez Zemmour, dites-vous, alors : Allez donc dire ça aux victimes de Pétain si vous en avez les couilles ...


      • jakem jakem 13 octobre 08:19

        @Garibaldi2
        Il était milicien ?  enseignez-moi, je vous prie ; avec des preuves !


      • jakem jakem 13 octobre 10:17

        @Garibaldi2
        Vous adorez le sidi von M. copain-coquin des islamistes ? Allez expliquer ça aux survivants des massacres et aux proches des victimes assassinées. Si vous les couilles.


      • jakem jakem 13 octobre 12:22

        @Garibaldi2
        Vous affirmez ici que Zemmour a des accointances, des connivences politiques avec Pétain. C’est une accusation audacieuse.

        Avez-vous des preuves ?
         Qu’attendez-vous pour les étaler ici même ?

        Pourquoi ne demandez-vous pas à votre gourou, le sidi, de livrer Zemmour à la vindicte publique pour pétainisme ?
        Même si c’est prescrit il en restera qqchose.

        Aurez-vous les couilles d’écrire une lettre d’accusation à Zemmour en mentionnant vos nom, prénom et adresse ?
        Aurez-vous le courage et l’honnêteté intellectuelle, dont vous voulez donner l’illusion, d’informer les médias et des procureurs de ce fait, apparemment pour vous indéniable et établi ?

        ( Et je veux voir le scan de votre lettre ici exposé.)

        J’en doute ! tout simplement parce que vous mentez comme vous pétez, de façon nauséabonde, en suggérant des choses sans rien prouver.

        Vous êtes incapable de nier l’islamisation de Mélenchon alors vous n’hésitez pas à recourir à n’importe quelle diffamation.


      • capobianco 13 octobre 14:33

        @ticotico
        «  En ce qui me concerne, il s’est auto discrédité le jour où il a dit « Cuba n’est pas une dictature ». »
        Ah mince, je croyais que c’était à cause de « la république c’est moi » ou de sa fortune ou, ou... Ceci dit voila un avis imparable à prendre en compte.... ou pas !


      • capobianco 13 octobre 14:35

        @jakem
        «   vous n’hésitez pas à recourir à n’importe quelle diffamation. » Vous avez raison, au moins vous ce n’est pas votre genre...


      • jakem jakem 13 octobre 15:19

        @capobianco
        Exemple ?


      • Garibaldi2 14 octobre 02:19

        @jakem

        ’’Vous affirmez ici que Zemmour a des accointances, des connivences politiques avec Pétain. C’est une accusation audacieuse.’’

        Rien ne vaut un négationniste, raciste, antisémite, pour remettre votre pendule à l’heure, ainsi vous ne pourrez pas dire que c’est un fake du lobby juif :

        https://jeune-nation.com/jntv/vid/herve-ryssen-eric-zemmour-sur-petain-video

        ’’Aurez-vous le courage et l’honnêteté intellectuelle’’ de reconnaître que vous avez tort ? J’en doute !


      • simir simir 14 octobre 11:29

        @Fergus
        Ce n’est pas un demi-sel qu’il faut à la France.
        Mélanchon, avec son caractère bien trempé n’ira pas se coucher devant Merkel.
        Bravo Jean Luc de leur « rentrer dedans »


      • Captain Marlo Captain Marlo 14 octobre 13:20

        @simir
        Mélanchon, avec son caractère bien trempé n’ira pas se coucher devant Merkel.


        Pourtant, la stratégie de Mélenchon, du PCF, et du Parti de la Gauche européenne, en Grèce, a donné la part belle à l’influence de l’Allemagne pour ruiner les Grecs, vous avez la mémoire courte !
        .
        Un livre vient de sortir sur Mélenchon :
        « Hadrien Mathoux est l’auteur du livre-enquête : »Mélenchon, la chute. Comment La France insoumise s’est effondrée", publié aux éditions du Rocher. Dans cet essai fouillé, quasi chirurgical, il analyse les errements stratégiques qui minent La France insoumise depuis 2017. Et explique, après deux ans d’enquête, thématique par thématique, comment le Parti, en préférant les totems de la gauche aux attentes du peuple, est passé de 20% à 6%.


        Quand on abandonne les classes populaires au profit des minorités, les classes populaires vous abandonnent.


      • jakem jakem 14 octobre 15:40

        @Garibaldi2
        Et bien vous vous trompez, trotskoco !

        1 je me fiche royalement de ce que raconte ce type dont je n’ai jamais entendu parler et que je n’écouterai sans plus jamais.

        2 Zemmour a évoqué un point d’Histoire en donnant son sentiment personnel. Il semble que beaucoup ( la plupart ?) d’historiens contestent son point de vue et il s’est fait moucher. Ca ne me désole pas, j’en rien à cirer. 

        3 J’ai pourtant lu une défense de Zemmour écrite par une sommité juive mais je n’ai pas enregistré ce truc ni noté la référence. Ca se trouve sur le Net.

        4 Zemmour n’a pas exalté les qualités de Pétain ; il ne lui a pas non plus donné raison.
        Quand on est pétainiste ou mélenchoniste ou gaulliste ou macroniste ... on approuve au moins les lignes directrices, les idées et décisions de ces personnages.
        Zemmour ne l’a pas fait, n’a pas non plus fait la promotion de Pétain ni incité quiconque à la faire. Donc il n’est pas pétainiste . Sauf si vous apportez au moins une preuve incontestable de sa sujétion.

        5 De plus cet épisode appartient à l’Histoire, c’est fini, c’est du passé, sauf pour les gauchistes de votre espèce qui cherche des étrons historiques encore suffisamment souples pour s’alimenter. Et étonnamment ça concerne toujours les juifs. Grand temps de consulter votre véto habituel !  Et sans doute aussi pour de vrais pétainistes, groupuscule dont je suppose l’existence, et qui ne sont qu’un ramassis de crétins.

        6 Contrairement à ce point d’Histoire, le sidi von Mélenchovski fait la promotion actuelle, contemporaine de l’islamisme.
        Il veut imposer un changement de nature de notre république ( la 6ème) où nous serions en campagne électorale au moins 300 jours par an ; il faut bien entendu rester « sobre » pendant le ramadan, la journée de l’arbre, la journée de l’homme émasculé, celle de la femme triomphante, l’anniversaire de Chavez, etc...

        7 il veut aussi imposer un changement de nature sociétale, par la force, en utilisant les happenings organisés par tous les tarés qui militent dans sa galaxie dont l’égocentrisme est boursoufflé de sociopathie, en ne désapprouvant pas ( donc en approuvant) toutes les violences et toutes les idioties ( l’écriture inclusive). Et les membres FI sont d’accord puisqu’ils restent. Sauf ceux qui sont partis et ceux à qui on a coupé le sifflet.( par ex. Djorje Kuzmanovic)

        Et les islamistes continuent d’oeuvrer chez vous en toute quiétude. Ainsi Taha BOUHAFS qui nous trouve « blanc aspirine » et qui a dit « l’esprit Charli c’est de la merde ».  Il était présent à l’univ. d’été.

        8 Ca c’est du concret ! de l’actuel !  ce type n’a pas un seul mot , PAS UN SEUL, pour déplorer ( au moins) la déscolarisation croissante des petites filles maghrébines. Dans le droit fil de DAESH il accepte que « les femmes en France (ne) deviennent (pas) juge, avocat, médecin, professeur, et nous allons changer ça ».

        9 Tous les jours il se passe des attentats, des viols, des atteintes à la pudeur contre des jeunes filles et des femmes, des trafics, et le sidi von Mélenchovski ne dit rien.

        10 Hadrien Mathoux : Mélenchon, la chute !

        11 il-y-a une sacrée différence entre proposer une politique intérieure plus sociale, keynésienne, et une politique islamisée.
        La première peut être modifiée, annulée, par un vote du PEUPLE ( il paraît que le sidi l’aime) et la seconde s’instaure définitivement ; sans la volonté populaire, sinon la popularité de votre gourou serait au plus haut.

        Moi je réponds et ne me contente pas , comme vous et d’autres connards de votre espèce, d’affubler d’une croix jaune les commentateurs qui déplaisent.
        Vous avez déjà de très bonnes habitudes islamistes.


      • simir simir 14 octobre 17:43

        @Captain Marlo
        Qui a parlé du PCF et du PGE ?
        Certainement pas moi.
        Un essai fouillé ? J’en doute quand je lis qu’il s’est fait berner par de faux musulmans http://cinquiemecolonne.canalblog.com/archives/2019/11/06/37769268.html
        Voici le commentaire à propos de cette affaire : Comme Hadrien Mathoux ne brille pas particulièrement par sa déontologie journalistique, il n’a pas vérifié quelques faits importants :.....
        Pas très sérieux ce type et puis journaliste à Marianne .... beurk !
        Maintenant comparer les 20 % de Jean Luc, qui a su attirer par ses qualités de tribun, et pour lequel le PCF et le PRCF appelaient à voter avec une élection (laquelle ?) où ils n’étaient pas représenté dans toutes les circonscriptions ou alors les européennes avec la transparente Manon Aubry relève de la malhonnêteté intellectuelle.
        Au fait il a fait combien Asselineau ? Et ce n’est pas en faisant des réunions Brexit avec l’extrême droite qu’il va progresser


      • simir simir 14 octobre 17:46

        @Captain Marlo
        Quand JLM déclare de Marianne : « Je déplore que ’Marianne’ et ’Charlie’ soient devenus les bagagistes de ’Valeurs actuelles’. » il ne faut pas espérer qu’il se fasse encenser par ses journalistes.


      • simir simir 14 octobre 17:52

        @Captain Marlo
        Ce Mathoux qui défend le sondage sur l’habillement des lycéennes « Marianne, le journal anti-dictature vestimentaire des islamistes » qui « se lance dans les sondages propagande pour la dictature des puritains ». « Vous êtes à gerber », a de son côté réagi la militante féministe Caroline de Haas, dénonçant la « sexualisation du corps d’enfants et de très jeunes filles »

        Dis moi qui tu fréquentes.....


      • jakem jakem 14 octobre 17:58

        @jakem
        Encore un peu de confiture :

        1 Le groupe JR Hébert qui voulait organiser une réunion sur le communautarisme a été privé d’expression sur le site de la Fange Islamisante. Sans explication, comme autrefois l’effet d’un oukase.

        2 Les liens idéologiques entre Obono et Bouteldja et le collectif Rosa Parks, et les Indigènes et les Traoré...

        3 Obono a été imposée ds le 17 ou 18 ème arr. . Après son élection elle n’a pas donné suite à une proposition de rencontre avec La Brigade des Mères qui lutte contre l’obscurantisme islamique, le patriarcat islamique, la délinquance, etc...

        Le sidi von Mélenchovski approuve puisqu’il n’a pas viré Obono.

        Il vise uniquement son maintien dans le brouhaha médiatique pour être au centre d’un gigantesque merdier à défaut d’être capable de faire qqchose de constructif et d’utile.

        Comme le dit Jérôme Ste Marie : « L’immigration c’est la tenue de Nessus de Mél. S’il la garde il ne peut pas progresser électoralement. S’il l’enlève il perd tout son réseau militant. »


      • Garibaldi2 15 octobre 10:50

        @jakem

        Il semble qure votre spécialité soit de diffamer les commentateurs sans apporter la moindre preuve à vos propos de cour d’école. Je vous laisse à vos flatulences intellectuelles ...


      • sylvain sylvain 12 octobre 12:22

        Melenchon est le plus gros problème de LFI, en même temps il semble indispensable à sa cohésion . Il semble que la plupart des gros mouvements sociaux doivent orbiter autour d’un égo surdimensionné, surement parce que seul un mégalo un peu fou aurait l’idée de se placer à cet endroit


        • vraidrapo 13 octobre 08:30

          @sylvain
          seul un mégalo un peu fou aurait l’idée de se placer à cet endroit

          Pour se donner en spectacle à un tel niveau, il faut :
          en avoir envie et
          du tempérament.
          Car de toutes façons, ne pouvant satisfaire tout le monde à la fois, les lendemains seront désenchantés pour la plupart.
          Moralité : à quoi bon changer la tête si on ne corrige pas le reste... ?
           à Rien, on reviendra inexorablement, au point de départ


        • Bendidon Bendidon 12 octobre 12:26

          Mélenchon valet du NOM (chat rime en plus)

          Le NOM ché quoi, ben cherchez. En angliche ché NWO

          Ché aussi un franc (faux) machon

          Phaleg mot de passe (talmudique) du 14 ème degré de la franc magouillerie qui signifie division (confusion et division)

          Allo 421 poukoi tu tousses ?

           smiley


          • Ruut Ruut 12 octobre 12:46

            La question est simple :

            LFI elle est pour ou contre le Frexit ?

            Pour, elle est comme le RN, c’est a dire Macron Compatible pro GOPE, elle ne sert donc que de d’attrape voie des déçus.

            Un parti qui propose un programme inapplicable dans le contexte ou il serait aux manette n’est qu’un attrape déçus.

            Car il y a le programme et, plus important, sa mise en œuvre.


            • Le421 Le421 12 octobre 20:49

              @Ruut

              LFI elle est pour ou contre le Frexit ?

              That is the question !!
              C’est pire que le sirop typhon ce Frexit.
              Ça guérit tous les maux.
              Dans la bouche des escrocs !!


            • cettegrenouilleci 12 octobre 22:00

              @Le421

              « C’est pire que le sirop typhon ce Frexit.
              ça guérit de tous les maux,
              dans la bouche des escrocs ».

              La sortie de la France de la dictature de l’UE, si elle advient un jour, rendra possible la mise en application du programme social présenté par JLM dans « l’avenir en commun ». Cela sera possible à condition de prendre un minimum de mesures conservatoires, en particulier pour assurer le contrôle par l’état des secteurs clés de l’économie et des finances, comme l’ont fait autrefois nos aînés du CNR.

              A ma connaissance, l’UPR est la seule organisation politique qui ait annoncé clairement qu’elle prendrait de telles mesures, en précisant le socle minimal qui serait appliqué immédiatement après son arrivée aux commandes de l’état, si telle était la volonté populaire exprimée à travers les urnes.

              Vous semblez agacé par tous ces internautes qui n’en finissent pas de dire, y compris à la FI, qu’il faudrait peut-être bien mettre le Frexit sur la table pour de bon si on veut arriver à quelque chose. Vous évoquez cet enjeu avec un dilettantisme, une légèreté et une mauvaise foi qui laisse pantois.

              Contrairement à ce que vous claironnez faussement, ceux qui militent pour le Frexit, qu’ils soient à l’UPR ou dans une autre organisation, ne disent jamais que le Frexit peut régler tous nos problèmes, qu’il est la solution à nos problèmes.

              Ce que disent les « frexiteurs », c’est que la sortie de la dictature de l’UE est un préalable incontournable à la solution de nos problèmes, que cette sortie permettra de s’attaquer réellement aux problèmes et de prendre les décisions nécessaires. Ce sera possible parce que nous aurons retrouvé notre indépendance et que notre peuple aura retrouvé son droit à décider lui-même de son destin.

              D’une certaine façon, et même d’une façon certaine, le succès de la bataille politique de l’UPR pour la sortie de l’UE serait, pour la FI, le tremplin idéal, le tremplin le plus solide et le plus sûr pour faire prévaloir et appliquer toutes les mesures sociales qui sont prévues dans l’Avenir en commun.

              La bataille pour le Frexit ne guérit pas de tous les maux, mais elle permet au moins qu’on puisse essayer d’entreprendre cette tâche.

              Malheureusement pour vous, la mauvaise foi, l’aveuglement et le dilettantisme, ça ne guérit de rien du tout.

              Et le maintien éventuel de la France dans la dictature de l’UE est la garantie qu’aucun de nos problèmes ne sera réglé quelque soit le parti politique au pouvoir.

              Le maintien de la France dans l’UE, dans l’euro et dans l’Otan, c’est la garantie que les choses continueront à s’aggraver.

              Cette aggravation touchera tous les aspects de notre vie : liquidation continue de nos protections sociales, liquidations de nos services publics livrés à des intérêts privés, destruction de notre industrie et de notre agriculture, destruction de notre environnement, pillage de notre patrimoine national, accroissement de la pauvreté, liquidation de nos libertés collectives et individuelles, aventures guerrières et catastrophes liées à l’absence d’entretien de nos infrastructures (ponts, tunnels, barrages , centrales nucléaires...etc).


            • Garibaldi2 13 octobre 04:48

              @cettegrenouilleci

              Le problème avec le frexit c’est que très majoritairement les Français ne veulent pas sortir de l’UE et qu’une sortie signifierait la sortie de l’euro et que les financiers nous le feraient payer très cher.
              Si vous pensez que nous pourrions éviter une onde de choc comme celle qu’a connu la Grèce, ou l’Argentine, vous vous trompez. Il ne faut pas croire ce que raconte un Jacques Sapir sur la faible inflation que nous aurions à affronter.
              Pour sortir de l’UE et de l’euro il faudrait des Français prêt à consentir de grands sacrifices, et ils ne le veulent pas.


            • Ruut Ruut 13 octobre 07:12

              @Garibaldi2 très majoritairement les Français ne veulent pas sortir de l’UE
              Tu n’en sait rien.
              Le Non a la constitution Européenne n’était pas majoritaire dans les sondages non plus mais fut majoritaire, et si il avait été respecté, nous n’en serions pas dans l’état de destruction de notre Nation actuel.


            • jakem jakem 13 octobre 08:22

              @Garibaldi2
              Sur ce point je suis d’accord avec ce que vous dites.

              Les Britanniques, les plus précaires, vont en baver. 

              J’étais content quand le Brexit avait été décidé, sans en voir toutes les implications ( que des Anglais que je rencontre ici me racontent) et toutes les difficultés.


            • Captain Marlo Captain Marlo 13 octobre 11:03

              @Garibaldi2
              Le problème avec le frexit c’est que très majoritairement les Français ne veulent pas sortir de l’UE

              Les médias vous mentent. Macron, qui dispose de sondages que vous ne verrez jamais, a déclaré à la BBC, que les Français voteraient probablement la sortie de l’ UE comme les Britanniques. Sauf que Macron a juste oublié de leur poser la question...
              .
              Quels sacrifices vont faire les Britanniques ?
              Vous avez lu le programme législatif de Johnson qu’il a présenté à la Reine ?
              C’est l’antithèse de ce que demande Bruxelles !


            • michalac michalac 13 octobre 11:39

              @Captain Marlo
              .

              Macron, qui dispose de sondages que vous ne verrez jamais, a déclaré à la BBC, que les Français voteraient probablement la sortie de l’ UE comme les Britanniques.


              .
              Mais nous, nous disposons de sondages que nous pouvons voir...
              ici sondage-les-francais-ne-veulent-pas-quitter-l-europe.php
              .
              A la date du Brexit, c’est à dire à la date de l’intervention de Macron sur la BBC, en juin 2016, 45 % des Français se prononcent pour rester dans l’Union, 33% souhaitent la quitter, 22% ne se prononcent pas...
              .
              Toutefois, de tels résultats de sondage n’empêcheraient pas d’obtenir un choix différent dans les urnes, car un référendum est toujours avant tout l’occasion de l’expression d’un coup de tête, irresponsable et irraisonné. Un vote contestataire aux conséquences plus graves que l’objet même de la contestation, l’expression d’une colère sans lien avec l’objet du référendum. Ce qui fait du référendum un outil démocratique très contestable. S’il est d’apparence démocratique, il n’en est pas moins inconséquent et dangereux.
              .
              A vrai dire, pour contrer le jeu pervers du référendum, il en faudrait beaucoup, successifs, afin que la colère et la frustration, toujours latente dans les couches populaires, trouvent à s’exprimer dans les premiers pour laisser place enfin à la raison et au vote circonstancié dans les suivants...
              Une décision aussi lourde de conséquences et aussi durable dans le temps que le Frexit ne peut être prise qu’au moyen de plusieurs référendum successifs.
              Neuf pour exprimer decrescendo sa colère perpétuelle et un dixième pour enfin voter en passant sérieusement à ce que l’on est en train de faire...

            • cettegrenouilleci 13 octobre 11:45

              @Garibaldi2

              Bonjour Garibaldi.

              Merci pour votre commentaire.

              Vous dites que « pour sortir de l’UE et de l’euro il faudrait des Français prêts à consentir de grands sacrifices, et ils ne le veulent pas ».

              Je ne suis pas d’accord avec vous.

              Les grands sacrifices, c’est ce qu’on les oblige à faire depuis un bon moment déjà ; ils touchent de plus en plus de monde et de plus en plus sévèrement tandis que la caste des oligarques augmente, double ou triple les richesses pillées au peuple et à la nation avec l’aide du pouvoir (en ce moment représenté par Macron et sa clique).
              Les Français en ont assez et le disent, notamment à travers le mouvement des Gilets Jaunes, les grèves du personnel soignant, la résistance qui s’organise contre les attaques sans précédents orchestrées contre nos libertés fondamentales dans le cadre de « l’état d’urgence sanitaire ».

              Si la situation s’aggrave pour notre peuple, si la pauvreté s’étend, si nos libertés s’envolent, si la paix civile est menacée, si la paix tout court est menacée, c’est parce que telle est la volonté et le programme de l’UE, une machine infernale concoctée et pilotée par l’oligarchie à Bruxelles, et dans l’ombre, mais pas par Macron qui ne dirige rien mais applique avec beaucoup de zèle les directives de ses patrons.

              L’onde de choc de la Grèce, c’est la trahison de Tsipraz. C’est l’acceptation , par la clique traîtresse de Tsipraz, de nouveaux sacrifices imposés via l’Union Européenne au peuple grec contre sa volonté très clairement exprimée à l’occasion du référendum organisé par Tsipraz lui-même, en contredisant toutes les promesses faites pour accéder au pouvoir.

              Le respect des droits sociaux, la préservation de revenus décents permettant à chacun de mener une vie digne, la préservation de nos libertés, de la paix civile et de la paix tout court, ça ne fait pas du tout partie du programme de l’UE qui s’applique à faire prospérer et progresser les dividendes des actionnaires des grandes sociétés capitalistes.

              Tant qu’on reste dans l’UE, la situation ne peut que s’aggraver, (c’est maintenant à la vitesse grand V), et les sacrifices demandés aux salariés et aux couches populaires vont continuer à s’empiler.

              Quand le peuple aura compris que la préservation de ses intérêts fondamentaux, que sa survie n’est possible que s’il sort de l’Union Européenne, il se soulèvera contre les guignols de la clique Macron-Hollande-Sarkosy qui ne sont que les Kapos qui veillent à la bonne application des exigences de la dictature puante de l’UE, de l’euro et de l’otan.

              Il se rassemblera pour exiger et imposer la sortie de l’UE et le rétablissement de notre indépendance. Il se donnera les moyens de mettre en place quel qu’en soit le coût, un gouvernement du peuple, par le peuple pour le peuple pour redresser la situation après avoir chassé les traîtres qui ont usurpé frauduleusement la direction des affaires de l’état.

              Si, d’aventure, le peuple échouait à extraire la France de la dictature de l’UE, il lui faudra renoncer à tout ce qu’il a de plus précieux.

              La liberté, l’égalité, la fraternité, la solidarité, le progrès social ; la préservation du patrimoine commun, de l’environnement, de notre industrie, de notre agriculture, ce sont des denrées qui n’ont pas cours dans la dictature asphyxiante de l’UE.

               La priorité des priorités pour l’UE, ce sont les dividendes des actionnaires des grandes entreprises capitalistes, et c’est la confrontation militaire avec la Russie et la Chine qui contrarient l’extension de leur emprise sur toute la planète, en donnant aux autres peuples (occidentaux, notamment) de bien mauvais exemples.


            • michalac michalac 13 octobre 11:49

              @Captain Marlo
              .

              Macron, qui dispose de sondages que vous ne verrez jamais...


              .
              Quand les sondages disponibles ne donnent pas le résultat escompté, on en invente qui n’existent pas...
              Quoi de mieux, pour ce faire, que l’invention du sondage interdit à la publication et réservé à Macron !
              On est alors certain de ne jamais être démenti par une publication impromptue...
              Les « médias qui nous mentent » doivent alors se contenter de sondages réservés au peuple, de faux sondages, bien entendu...

            • michalac michalac 13 octobre 11:55

              @cettegrenouilleci
              .

              Les grands sacrifices, c’est ce qu’on les oblige à faire depuis un bon moment déjà 


              .
              Vous... nous en citez quelques-uns, de ces « grands sacrifices »... histoire qu’on puisse vérifier...

            • michalac michalac 13 octobre 12:19

              @Captain Marlo
              .

              Vous avez lu le programme législatif de Johnson qu’il a présenté à la Reine ?


              C’est l’antithèse de ce que demande Bruxelles !


              .
              Un article du Figaro où l’on peut lire :
              .

              L’autre priorité, le NHS


              .
              Or, l’Union européenne n’a jamais découragé les Britanniques de prendre soin de leur système de santé public... Preuve en est, l’Allemagne et les autres pays du Nord y sont très bien parvenus...
              .

               L’immigration... une législation mettra en place un système par points s’appuyant sur les « talents et contributions », afin d’attirer « les personnes les meilleures et les plus brillantes du monde entier ».  Le système vise à restreindre l’arrivée d’immigrés peu qualifiés.


              .
              Quel beau pays... rien que des « meilleurs » et des « plus brillants du monde entier »...
              C’est effectivement l’antithèse de la philosophie de l’Union européenne...
              Mais c’est apparemment le nouvel idéal de l’UPR...
              Sans doute y voit-elle le moyen de protéger les médiocres autochtones nationaux... populiste et nationaliste à la fois...
              .

              Le premier ministre veut encore améliorer l’éducation et d’investir 100 milliards de livres dans les infrastructures et la technologie.


              .
              Tiens ! On dirait l’Agenda 2030 de l’Union...
              Infrastructures et biotechnologies...
              Parfaitement dans le ton...
              .
              On ne voit pas bien l’anti-thèse de l’Union de dans tout ça...
              Sauf, peut-être, s’agissant de la question de l’immigration...
              Et sauf que le Royaume-Uni n’a toujours pas réglé ses petits soucis de main-d’oeuvre pour les cueillettes maraichères...
              .

            • capobianco 13 octobre 14:42

              @michalac
              «  Mais c’est apparemment le nouvel idéal de l’UPR... »
              L’idéal de l’upr c’est de faire gagner la droite macronniène et pour cela ses fans se donnent du mal en enchainant billet pourri sur billet malpropre en visant bien sur l’homme en premier lieu. Merci ass...


            • cettegrenouilleci 13 octobre 16:14

              @capobianco

              Vous qui défendez bec et ongles, avec la FI, le maintien de la France dans l’UE en prétendant que vous êtes en capacité de nous concocter « une autre Europe » comme Tsipraz l’a claironné avant vous avec les résultats que l’on sait, vous ne manquez pas de toupet en prétendant que« l’idéal de l’UPR, c’est de faire gagner la droite macronienne ».

              Merci d’étaler au grand jour votre mauvaise foi.

              Que disent les sondages sur le comportement des électeurs de la France Insoumise au deuxième tour de l’élection présidentielle de 2017 ?

              Quelques éléments de réponse pour vous rafraichir la mémoire :

              https://www.huffingtonpost.fr/2017/04/28/au-second-tour-de-la-presidentielle-jean-luc-melenchon-refuse-t_a_22059965/

              https://www.marianne.net/politique/finalement-les-electeurs-de-melenchon-ont-majoritairement-vote-macron-au-second-tour


            • michalac michalac 14 octobre 00:54

              @cettegrenouilleci
              .
              Vous nous rassurez ainsi sur la santé mentale des français...
              Même dans la défaite, les électeurs de la France Insoumise font preuve de sagesse, de discernement et de responsabilité...
              Au diable les grands tentateurs de la fachosphère !
              Les Français ne se sont pas laissés bernés par les dévoyés de la politique...
              Quand on pense à ce à quoi on a échappé...


            • Garibaldi2 14 octobre 02:01

              @Ruut

              Ayant voté non à Maastricht et au TCE, je ne me sens pas gêné aux en tournures pour rappeler que les Français sont majoritairement anti frexit.

              ’’En 2019, l’Ifop fait un sondage sur plusieurs questions qui pourraient être posées si le RIC était appliqué en France. L’une de ces questions est sur la sortie de la France de l’UE : 60 % des français seraient alors contre un Frexit’’

              Source de l’info : l’article Wikipedia assez bien rédigé pour résumer les opinions des divers parti politiques 
              https://fr.wikipedia.org/wiki/D%C3%A9bats_sur_le_retrait_de_la_France_de_l%27Union_europ%C3%A9enne

              Je vous propose donc, plutôt que d’écrire que je n’en sais rien, de vous informer. Même MLP ne propose pas de sortir de l’UE.

              Si les Français ont voté contre le TCE, ils n’ont pas voté contre l’UE, ni contre l’euro, ils ont voté contre un traité rédigé par un VGE qu’ils ont foutu à la porte après l’affaire des diamants.


            • cettegrenouilleci 14 octobre 07:34

              @michalac

               

              Quelques exemples parmi tant d’autres :

              https://www.initiative-communiste.fr/articles/luttes/info-luttes-octobre-2020-la-guerre-sociale-sintensifie/

              à quoi il on peut ajouter, par exemple, la diminution drastique des aides accordées aux personnes sans emploi

              ou encore, par exemple, la liquidation des droits élémentaires de chaque citoyen , comme la liberté d’aller et venir, la liberté de réunion, le droit à l’information, le droit à bénéficier des soins que requière une santé défaillante pour cause de liquidation de nos hôpitaux , conformément aux directives des GOPE aimablement dictées chaque année à nos gouvernements successifs tous plus européistes les uns que les autres....
              https://actu.fr/economie/aides-logement-allocations-chomage-voici-ce-va-changer-1er-avril_32033957.html

              https://www.lci.fr/sante/hopital-69-000-lits-ont-ils-ete-supprimes-ces-15-dernieres-annees-2137618.html

              https://www.20minutes.fr/sante/2872807-20200929-hopital-france-perdu-3400-lits-2019

              https://www.dossierfamilial.com/actualites/social-sante/hopital-les-operations-non-urgentes-sont-reportees-432740

              Voulez-vous d’autres exemples ?


            • capobianco 14 octobre 08:21

              @cettegrenouilleci
              «  Vous qui défendez bec et ongles, avec la FI, le maintien de la France dans l’UE »
              Ben voyons ! Vous qui nous saoulez bec et ongle avec votre obsession et ne voulez qu’affaiblir la gauche en la divisant et visant son principal représentant, votre but c’est un nouveau second tour de « non choix » entre cette droite extrème et l’extrème droite ? ou !


            • michalac michalac 14 octobre 10:58

              @cettegrenouilleci
              .
              Relisez ou lisez tout simplement les GOPE... ici
              Vous réaliserez qu’il n’ y est pas question de tout ce dont vous parlez !
              Mais n’hésitez pas à nous dire ce que vous y avez lu qui ait rapport à votre bilan catastrophiste ci-dessus ! On vous expliquera...
              .

              69-000-lits-ont-ils-ete-supprimes-ces-15-dernieres-annees


              On y apprend que 30000 lits ont été supprimé en court séjour, 40 000 en long séjour depuis 2003... et que dans le même temps, 14000 lits on été ouverts en séjour de moyenne durée...
              Une simple réorganisation de l’hôpital en fonction des besoins.
              Si on avait réellement voulu détruire l’hôpital, on se serait abstenu de cette augmentation...
              .

              economie/aides-logement-allocations-chomage-voici-ce-va-changer-1er-avril


              .

              Oui... et alors ? Qu’est-ce qui ne va pas ?
              Il n’y a rien d’anormal à revoir les modalités d’obtention des aides sociales...
              Surtout lorsqu’elle permet d’ajuster les prestations aux situations...
              .

              https://www.dossierfamilial.com/actualites/social-sante/hopital-les-operations-non-urgentes-sont-reportees-432740


              .
              Bien sûr... Et alors ? C’est du bon sens !
              Lors d’une épidémie qui justifie l’hospitalisation d’un nombre exceptionnel de malades... on reporte les opérations non-urgentes... et on n’en meurt pas... puisque c’est pas urgent... Rien que du bon sens...
              Croyez quand même pas, au prix que ça coûte, que l’on va conserver un nombre infini de lits qui ne servent à rien hors période de pandémie, pour les ouvrir seulement en période de pandémie !
              Quand on se plaint du niveau des prélèvement obligatoire, on réfléchit à ce qu’on en fait...

            • michalac michalac 14 octobre 11:42

              @cettegrenouilleci
              .
              Voici comment, en pleine campagne présidentielle, François Asselineau ment de façon éhontée aux Français...
              .
              Les mensonges de l’UPR
              .
              L’UPR tire profit de ce que les GOPE sont un document original introuvable en français pour leurs faire dire n’importe quoi...


            • Francis Francis 14 octobre 11:58

              @michalac
               
              ’ les GOPE sont un document original introuvable en français..’’
               
               Voilà un bel aveu !


            • michalac michalac 14 octobre 12:02

              @cettegrenouilleci
              .
              Afin de vous faire gagner du temps et quoique nous ne doutions pas que vous en avez à perdre, veuillez trouver ci-dessous le lien vers le texte des GOPE dont le véritable nom est « les Recommandations du Conseil à la France »... en français et pour 2020-2021 !
              .
              Les GOPE 2020 — 21 en français
              .
              ( N’hésitez pas à transmettre au Comité central qui sera peut-être satisfait de pouvoir enfin les proposer en français à ses adeptes, quoique sa propagande pût en souffrir... )


            • michalac michalac 14 octobre 12:10

              @cettegrenouilleci
              .
              Allez... On vous donne le texte des recommandation que le Comité central a « omis » de vous transmettre :
              .

              LE CONSEIL DE L’UNION EUROPÉENNE,


              .
              [...]
              .
              RECOMMANDE que la France s’attache, en 2020 et 2021 :
              .
              1. à prendre toutes les mesures nécessaires, dans le respect de la clause dérogatoire générale du pacte de stabilité et de croissance, pour lutter efficacement contre la pandémie de COVID-19, stimuler l’économie et soutenir la reprise qui s’ensuivra ; lorsque les conditions économiques le permettront, à mener des politiques budgétaires visant à parvenir à des positions budgétaires à moyen terme prudentes et à garantir la viabilité de la dette, tout en favorisant les investissements ; à renforcer la résilience du système de santé en garantissant un approvisionnement adéquat en produits médicaux indispensables et une répartition équilibrée des professionnels de la santé, ainsi qu’en investissant dans la santé en ligne ;

              .
              2. à atténuer les conséquences de la crise lié à la COVID-19 sur le plan social et de l’emploi, notamment en promouvant l’acquisition de compétences et un soutien actif pour tous les demandeurs d’emploi ;
              .
              3. à garantir la mise en œuvre effective de mesures de soutien à la trésorerie des entreprises, en particulier pour les PME ; à accélérer des projets d’investissement public parvenus à maturité et à promouvoir les investissements privés pour favoriser la reprise économique ; à concentrer les investissements sur la transition verte et numérique, en particulier sur les transports durables, une production et une consommation d’énergie propre et efficace, les infrastructures énergétiques et numériques, ainsi que la recherche et l’innovation ;
              .

              4. à continuer à améliorer l’environnement réglementaire, à réduire les charges administratives pesant sur les entreprises et à simplifier le système fiscal.


              .
              Et voilà...
              C’est déjà fini...

            • michalac michalac 14 octobre 12:13

              @Francis
              .
              Il ne s’agissait que d’admettre les difficultés que peuvent éprouver les adeptes de l’UPR à s’y retrouver dans le dédale du site officiel de l’Union européenne...
              Vous l’aurez compris...


            • Francis Francis 14 octobre 12:20

              @michalac
               
              ’’Vous l’aurez compris. ’’
               
               Non, je n’ai retenu que ce qu’il y avait de factuel dans votre post.


            • michalac michalac 14 octobre 12:26

              @Francis
              .
              Le site Eur-lex, qui recense l’ensemble des actes et de la législation de l’Union n’est pas d’un usage facile pour le profane, c’est un fait...


            • michalac michalac 14 octobre 12:34

              @michalac
              .
              Les mensonges de l’UPR
              .
              C’est quoi, au fait, le titre de l’article ?
              « Mélenchon, un homme dangereux », c’est ça ?
              Il se serait pas trompé de nom, le mec ?


            • samy Levrai samy Levrai 14 octobre 18:01

              @Garibaldi2
              Si c’est gagné d’avance alors pourquoi les europeistes ( de la FI au RN en passant par l’extrême centre ) ne posent t ils pas la question à la nation  ? Nous n’aurions plus qu à nous taire .devant la volonté du peuple...
              La seule fois ou cette question fut posée en 2005, je me souviens très bien du résultat et de a façon dont nos « élus » ce sont assis dessus...


            • zygzornifle zygzornifle 12 octobre 12:47

              Bah il ne peut égaler Macron.

              Macron court comme un canard a qui on aurait coupé la tête, il ne sait pas ou il est, il ne sait pas ou il va, il ne sait pas ce qu’il fait mais il court , il court , il court .... 


              • Ruut Ruut 12 octobre 13:57

                @zygzornifle
                Note que nous avions dit ça de Hollande, Macron l’as explosé a tous les niveaux.

                Pire que Macron LR PS RN FI EELV En Marche, c’est probablement possible.


              • capobianco 13 octobre 14:46

                @Ruut
                «  Pire que Macron LR PS RN FI EELV En Marche, c’est probablement possible. »
                Ah mince il ne reste que le haut fonctionnaire ass ? On est sauvé ?


              • jakem jakem 12 octobre 14:22

                Un type qui se balade avec des islamistes acoquinés avec les Frèrots est un traitre à la France, certainement pas républicain comme il le prétend.

                Il s’est même mis à lécher les nouvelles babouches du pape.

                Ce sidi est un ennemi idéologique et non plus un adversaire politique respectable.


                • Le421 Le421 12 octobre 20:46

                  @jakem
                  Bon, en même temps, quand des Coulibaly sont armés par des militants d’extrême droite, collaborateurs de flics, c’est quand même pas du même calibre...
                  Si j’ose dire.


                • jakem jakem 12 octobre 20:51

                  @Le421
                  La preuve en images, une référence officielle de la police...


                • Garibaldi2 13 octobre 04:59

                  @jakem

                  ’’Claude Hermant, militant d’extrême droite de 57 ans, a importé les armes utilisées par Amedy Coulibaly. Il a été entendu en tant que témoin, jeudi.

                  Claude Hermant est un personnage central dans l’enquête sur les attentats de janvier 2015 : il est établi que les armes à feu dont s’est servi Amedy Coulibaly ont été importées en France par ce militant d’extrême droite de 57 ans, qui les a commandées, parmi des centaines d’autres, à une entreprise slovaque.
                  Pourtant, Claude Hermant est un personnage secondaire du procès des attentats de janvier 2015 : il n’est accusé de rien, et s’il est resté trois heures à la barre de la cour d’assises spéciale de Paris, jeudi 1er octobre, c’est uniquement en tant que témoin.
                  Acquérir des armes démilitarisées, les remettre en état de marche et les revendre est illégal, et Claude Hermant a donc été condamné pour trafic d’armes à sept ans d’emprisonnement en première instance à Lille en 2017 puis à huit ans en appel à Douai en 2019 – il est désormais sorti de prison. Mais aucun lien direct n’a été démontré entre lui et Amedy Coulibaly, et rien n’indique qu’il avait conscience de participer à une entreprise terroriste – contrairement, selon l’accusation, à plusieurs intermédiaires supposés qui se trouvent dans le box.’’
                  https://www.lemonde.fr/societe/article/2020/10/02/au-proces-des-attentats-de-janvier-2015-l-indic-les-armes-et-le-chainon-manquant_6054462_3224.html

                  Moi, je suis prêt à parier que s’il s’était prénommé Mohamed, il serait toujours en taule et qu’on l’aurait déféré devant la cour d’assises spéciale pour participation à une entreprise criminelle terroriste. Mais je dois avoir l’esprit mal tourné !


                • jakem jakem 13 octobre 08:27

                  @Garibaldi2
                  Merci pour cette info !  

                  Ce qui ne change rien à l’idiotie de 421 qui dit « des militants » comme si une filière d’extr. droite organisée procurait ( régulièrement) des armes aux islamistes.

                  C’est tout simplement un mensonge supplémentaire conforme à l’idéologie gauchiste qui consiste à inventer des faits, sans en apporter de preuves  puisqu’elles n’existent pas afin d’excuser voire d’exonérer de leurs responsabilités les barbus coraniques qu’ils affectionnent.


                • jakem jakem 13 octobre 09:37

                  @Le421
                  Et force est de constater votre cautionnement de cette exhibition scandaleuse aux côtés des islamistes.

                  Donc vous êtes favorable au néo-fascisme islamique ou nazislamisme. 

                  Et vous militez dans une orga qui soutient ouvertement les complices des assassins.

                  Vous prétendez dire la Morale ?


                • michalac michalac 13 octobre 13:24

                  @jakem
                  .

                  force est de constater votre cautionnement de cette exhibition scandaleuse aux côtés des islamistes.


                  .
                  Musulmans...
                  Sans doute avez-vous voulu dire « musulmans »...
                  Sinon, on vous explique...

                • capobianco 13 octobre 14:49

                  @michalac
                  «  Sinon, on vous explique... »
                  Oui mais là il faut avoir du temps à perdre, beaucoup de temps....


                • michalac michalac 14 octobre 00:55

                  @capobianco
                  .
                  Oui, hélas...
                  Et on ne peut pas s’occuper de tout le monde...


                • Mélenchon est un ex-sénateur et secrétaire d’état à l’enseignement supérieur. Il a des revenus de rentiers, et collabore avec les islamistes radicaux. C’est tout sauf un résistant !


                  • eddofr eddofr 12 octobre 15:54

                    @France Républicaine et Souverainiste

                    Ca on se fout.

                    Aucun prétendant au pouvoir, aucun député, aucun sénateur, aucun président de région, aucun maire de grande ville n’est issu d’autre chose que de la caste dominante (gros carnet d’adresses, bonne éducation et, conséquemment, gros revenus).

                    Mélenchon pas plus mais pas moins que les autres.

                    Faut-il être une femme pour être féministe ?
                    Faut-il être basané ou noir pour être anti-raciste ?
                    Faut-il être pauvre pour être communiste ?
                    Faut-il être con pour être de droite ?

                    Non, un peut « s’extraire » des préjugés de son milieu et penser hors de sa propre classe sociale.

                    Mélenchon pourrait donc être sincèrement de gauche, s’il n’était pas si sincèrement et si absolument Mélanchophile.


                  • jakem jakem 12 octobre 23:04

                    @France Républicaine et Souverainiste
                    Le problème, l’indignité n’est pas d’avoir été sénateur et secr. d’Etat ni député européen. Ni même de palper sa ou ses pensions de retraite ; je suppose qu’il paie un impôt en rapport avec ce qu’il gagne, alors tout est normal.

                    Il faut des gens pour faire le travail de gestion d’un pays.
                    Mais à part une grosse circulaire pour créer des établissements ... oublié le nom officiel ... des sortes de lycées techniques, quel est son héritage ?  A l’époque il bêlait avec les chèvres pour empêcher les entrepreneurs ( les vrais !) de conseiller les profs et les éducateurs pour l’achat de machines et discuter de plans d’apprentissage sous prétexte que les capitalistes (!) ne devaient pas « polluer » les écoles. Résultat : on est en retard de plusieurs décennies. Les élèves de « technique » qui trouvent du boulot sont incapables de se servir des machines modernes. Cette sale mentalité perdure.

                    Le problème c’est qu’il était dans le même moule que les Pourris Socialeux et il est devenu un politicard professionnel, autrement dit une grosse nuisibilité sur pattes à dégager.

                    Sa résistance est verbale ( avec un talent remarquable) et de posture.
                    Il n’a jamais entrepris une action concrète initiant un modèle alternatif concret. Même sa chaîne de télé , basée sur le blabla et cogérée par des proches,est foutue.
                    Que du blabla !

                    Et le pire est son penchant islamisant. 
                    Et depuis quelques jours sa ferveur vaticanesque. Alors qu’il a souvent exprimé le mépris et la haine à l’égard du pape. je le revois dénonçant la théocratie.

                    Ce n’est effectivement pas un résistant, plutôt un collabo de la plus exécrable nature, prêt à toutes les compromissions avec les nazislamistes.

                    Un des résistants et des insoumis, réellement révolutionnaires, est Zemmour.


                  • michalac michalac 13 octobre 11:51

                    @France Républicaine et Souverainiste
                    .
                    C’est tout sauf un résistant !
                    .
                    Un bien joli mot que ce terme de « résistant »...
                    Ca rappelle les grandes heures !
                    Mais... résistant à quoi, en l’occurrence ?


                  • capobianco 13 octobre 14:53

                    @eddofr
                    «  Mélenchon pourrait donc être sincèrement de gauche, s’il n’était pas si sincèrement et si absolument Mélanchophile. »
                    Et ? Concernant le programme de la FI qu« il défend, cela a un rapport ?
                     » Non, un peut « s’extraire » des préjugés de son milieu et penser hors de sa propre classe sociale."
                    Et cela donne quoi chez vous ?


                  • eddofr eddofr 15 octobre 17:24

                    @capobianco

                    Quand vous me montrerez un seul président qui, une fois élu, a appliqué le programme pour lequel il a été élu (je parles pas des trucs écrits en tout petit en bas du « programme officiel », je parles des « slogans qui parlent au peuple »), on en reparlera.

                    Sinon, chez moi, ce que cela donne ?
                    Rien. J’ai dis qu’on pouvait, pas que c’était mon cas.


                  • capobianco 18 octobre 12:49

                    «  Quand vous me montrerez un seul président qui, une fois élu, a appliqué le programme pour lequel il a été élu  »

                    Même si cela me coûte, miterrand de 81 à 83, puis trahison habituelle d’un « socialiste ».


                  • Sylv1 12 octobre 16:05

                    A partir du moment où les parti sont mondialistes, ils sont bons à jeter. Ce qui vaut pour 90% des partis. Après il y a les faux partis nationalistes comme le FN.

                    L’équation est donc très compliquée.


                    • jakem jakem 12 octobre 20:50

                      Par ailleurs le sidi von Mélenchovski nie l’insécurité, les actes de délinquance de plus en plus nombreux et les provocations communautaristes séditieuses.

                      Malgré sa profonde affection pour le peuple, le sidi n’a jamais habité dans un endroit populaire. Il a suffisamment de fric pour acheter un F4 ou F5 dans une cité craignos, mais il ne le fait pas ...

                      Il a suffisamment de pognon pour monter une entreprise ( au moins en jeter les bases) coopérative et faire enfin qqchose de sa vie, mais il ne le fait pas ....

                      Il a soutenu les Traoré ... inutile d’en dire davantage.

                      Il veut désarmer la police.

                      Je ne l’ai pas entendu s’exprimer à propos de l’attaque du commissariat de Champigny.

                      Selon lui on ne vivrait pas assez ensemble ... mais pourquoi ne fréquente-t-il pas jour et nuit ces Ambassadeurs de la Diversité qui enrichissent la France au point que nous ne savons plus quoi faire de notre pognon.

                      Ces Ambassadeurs qui ont élevé leurs pays d’origine à des niveaux de production ( écologique !) jamais atteints ... ces Ambassadeurs qui ont fait évoluer harmonieusement leurs pays d’origine en sociétés où règnent l’égalité , la justice, et où le patriarcat a disparu ... ces Ambassadeurs dont les pays de naissance sont à l’origine de milliers de brevets scientifiques et techniques qui apportent le bonheur...ces Ambassadeurs qui oeuvrent d’une façon admirable chez nous, un pays de mécréants , pour nous apporter leur civilisation rayonnante ....


                      • Captain Marlo Captain Marlo 12 octobre 23:13

                        Ce que Mélenchon fait de plus grave, à mon avis, c’est de propager l’idée dans toute la Gauche que la souveraineté, c’est le nationalisme.

                        Il l’a dit clairement à Rome, au forum du plan B, où il fait croire que l’UE, c’est de l’Internationalisme, et en sortir, c’est nationaliste.

                        Le Conseil National de la Résistance était nationaliste, alors ? Il n’oserait jamais dire ça ! Pourtant il est cultivé, il a enseigné l’histoire, il a vécu en Algérie, comment fait-il pour oublier que toutes les luttes anti coloniales étaient faites pour la liberté, l’indépendance et la souveraineté ?

                        .

                        Mais pour faire un parallèle, il faut d’abord expliquer que l’Union européenne est une colonie de l’Empire américain, ce qu’il n’explique jamais.

                        De pays colonisateur, nous sommes devenus des colonisés.

                        Pourquoi Mélenchon ne fait pas des recherches dans les archives ?

                        Il découvrirait ce qu’Asselineau a découvert, ou Annie Lacroix Riz !

                        On ne peut pas faire un programme sans partir de la réalité.

                        Or, la réalité de la propagande euro-atlantiste, que toute la Gauche a avalé tout rond, ce n’est que du pipeau !

                        Annie Lacroix Riz « sur les origines et les objectifs de la construction européenne. »


                        • Sylv1 13 octobre 10:09

                          @Captain Marlo
                          Mélanchon est un FM qui roule malgré lui ou non  pour les mondialistes qui œuvrent pour la création d’un super Etat mondial + proche du communisme que du capitalisme. Il suffit de regarder la politique faussement progressiste qu’il propose.


                        • Captain Marlo Captain Marlo 13 octobre 11:35

                          @Sylv1
                          Il suffit de regarder la politique faussement progressiste qu’il propose.

                          Je ne fais pas exactement la même analyse que vous, je me mets du point de vue des électeurs de Gauche. Ils sont attirés par le programme « l’Avenir en commun », qui est excellent, comme l’était le programme de Thessalonique de Syriza !
                          .
                          Mais la FI & le PCF qui ont soutenu Syriza, n’ont jamais tiré les enseignements de cet échec cuisant, et ils continuent sur leur lancée : faire croire qu’on peut changer les Traités, « renverser la table », violer les Traités, et qu’il n’y aura aucune sanction.
                          Qu’il s’agit en somme « d’un rapport de force » à instaurer...

                          .
                          Sauf que le rapport de force :
                          ce sont les Institutions européennes.
                          la BCE.
                          la Cour européenne de Justice.
                          le Conseil européen avec tous les autres Chefs d’états.
                          l’OTAN, qui défend les intérêts de Washington.
                          + le FMI.
                          .
                          Le seul moyen légal de s’en débarrasser, c’est de se barrer !
                          Et encore, même la sortie légale, on l’a vu avec la campagne anti Brexit pendant 4 ans, il faut être résilients et solides, car les médias aux ordres mentent comme des arracheurs de dents et prévoient l’apocalypse !

                          Mais au moins, la sortie légale par l’article 50 (qu’a utilisé Theresa May) permet de tenir tête à tous ces mondialistes, comme le fait Johnson en de ce moment, qui sortira probablement sans accord


                        • michalac michalac 13 octobre 13:02

                          @Captain Marlo
                          .

                          — la BCE.

                          — la Cour européenne de Justice.
                          — le Conseil européen avec tous les autres Chefs d’états.
                          — l’OTAN, qui défend les intérêts de Washington.
                          — + le FMI.
                          Le seul moyen légal de s’en débarrasser, c’est de se barrer !

                          .
                          Se barrer où ?
                          Car le Royaume-Uni, qui a bien cru qu’il s’était « barré » pour de bon, n’a jamais eu tant affaire à l’Union européenne que ces derniers mois !
                          Quand à l’OTAN, il y est toujours...
                          Et on ne voit pas très bien ce que le FMI vient faire dans tout ça...

                        • michalac michalac 13 octobre 13:17

                          @Captain Marlo
                          .

                          Ce que Mélenchon fait de plus grave, à mon avis, c’est de propager l’idée dans toute la Gauche que la souveraineté, c’est le nationalisme.


                          .
                          On est bien d’accord !
                          Ce que j’ai déjà eu l’occasion d’expliquer ici !
                          Le plus curieux, c’est que l’UPR fait la même erreur que Mélenchon !
                          Pour camoufler son nationalisme, l’UPR se dit souverainiste !
                          Puis, dans un second temps, le petit parti fait exclusivement rimer souveraineté avec état-nation...
                          Ainsi, il n’y aurait de souveraineté véritable que celle émanant de l’état-nation...
                          Un raccourci réducteur bien pratique...
                          Partant, l’UPR se fait nationaliste sous prétexte d’être souverainiste...
                          Une petite manip’ rhétorique qui prive, on ne sait comment, la fédération, l’Union, l’Europe de toute de toute légitimité souverainiste...
                          Question : Comment s’y prennent les Etats-Unis pour être à ce point souverain ?

                        • Captain Marlo Captain Marlo 14 octobre 13:26

                          @michalac
                          Pour camoufler son nationalisme, l’UPR se dit souverainiste !


                          Où sont vos preuves ?
                          Revenez quand vous en aurez ...


                        • serge.wasterlain 12 octobre 23:48

                          C’est dans les situation exceptionnelle que se révèlent les grands hommes d’État.

                          Mélenchon n’a d’autre alternative à la crise du covid que de rendre les masques gratuits.

                          Tout est dit dans cette proposition...


                          • jaunibegood 13 octobre 11:06

                            oui, c’est tres revelateur sur le personnage.

                            A sa decharge, il n’est pas le seul a participer a la mascarade, mais les autres ne se pretendent pas des « insoumis »


                          • vraidrapo 13 octobre 08:21

                            Mélenchon c’est « Robe Noire » !

                            Il nous mènerait au néant :

                            https://fr.wikipedia.org/wiki/Robe_noire_(film)


                            • capobianco 13 octobre 09:04

                              Voila, comme chaque semaine arrive la propagande anti JLM avec bien sûr les mêmes commentaires parfois bien nauséabons et les mêmes auteurs tout aussi nauséabons parfois. Cela va surement durer jusqu’en 2022 puisque le but c’est de discréditer la FI au travers de son principal représentant, (il est bien plus facile de trouver des arguties, d’insulter, d’interpreter des propos, de salir une personne ) ceci pour permettre la réelection tranquille du future dictateur...

                              Une mention particulière pour ceux qui se prétendent soutiens de la FI et participent au lynchage de son représentant, il se reconnaitra... A la semaine prochaine !


                              • jakem jakem 13 octobre 10:13

                                La Fange Islamisante du sidi von Mélenchovski soutient Madjid Messaouden, organisateur de la marche de la fierté islamique, et qui s’est moqué en 2012 sur Twitter de l’importance accordée à l’assassinat d’enfants à Toulouse. Ah ! mais c’était des juifs !

                                Et je m’épargne le reste de son pedigree...

                                Acte d’héroïsme pour ces islamo-collabos ... allahmort !


                                • capobianco 13 octobre 14:59

                                  @jakem
                                  «  La Fange Islamisante du sidi von Mélenchovski »
                                  Voila un niveau difficile à égaler, félicitation ! 


                                • capobianco 13 octobre 15:03

                                  @jakem
                                  «  Et je m’épargne le reste de son pedigree... »
                                  Je n’avais pas lu la suite, vous êtes au top. Pour moi nul besoin de la suite de votre pédigrée dés le début on a compris.


                                • michel187 michel187 13 octobre 10:30

                                  S’il y a un homme dangereux ici c’est vous le guignol qui a écrit ce torchon, vous ne méritez que mépris, c’est ce que je fais. Vous préférez sûrement l’extrémiste Le Pen.


                                  • oncle archibald 13 octobre 11:16

                                    @michel187 :

                                    Trois contributions en quatre ans, et chacune pour mépriser voire agresser l’auteur de l’article que vous « commentez » bien que ce mot soit en l’occurrence inapproprié.

                                    La haine que vous exprimez est à mettre en balance avec les propos de l’auteur qui essaye de définir dans quelles conditions une opposition politique crédible à gauche pourrait revenir au pouvoir et œuvrer dans l’intérêt du plus grand nombre.


                                  • Captain Marlo Captain Marlo 13 octobre 11:47

                                    @oncle archibald
                                    dans quelles conditions une opposition politique crédible à gauche pourrait revenir au pouvoir et œuvrer dans l’intérêt du plus grand nombre.

                                    Le meilleur programme pour la FI serait de s’allier à l’UPR pour le Frexit ! En 1943, c’était toute la classe politique qui s’est rassemblée dans le CNR, pour retrouver la liberté !
                                    .
                                    "(..) Outre Jean Moulin et ses deux collaborateurs, Pierre Meunier et Robert Chambeiron, ont participé à la réunion du 27 mai 1943 :

                                    .
                                    On ne peut pas compter sur le PS qui est pro européen jusqu’au trognon.
                                    Ni sur le PCF, qui est devenu euro béat.
                                    On ne peut pas compter sur le Centre et la Droite, qui trouvent l’UE très bien.
                                    On ne peut pas compter sur le FN, qui ne veut sortir de rien du tout.

                                    Il n’y a que les Partis d’Extrême-Gauche qui peuvent changer la donne et aider les Français à retrouver la voie de la démocratie et du social. Mais le veulent-ils ?


                                  • michalac michalac 13 octobre 12:46

                                    @Captain Marlo
                                    .
                                    Pouuuuh !
                                    J’ai tenu jusqu’à « Louis Saillant pour la Cgt »...
                                    C’est alors que j’ai décroché...
                                    A-t-on déjà commentaire plus inutile ?...


                                  • michalac michalac 13 octobre 12:49

                                    @Captain Marlo
                                    .

                                    On ne peut pas compter sur le PS qui est pro européen jusqu’au trognon.

                                    Ni sur le PCF, qui est devenu euro béat.
                                    On ne peut pas compter sur le Centre et la Droite, qui trouvent l’UE très bien.
                                    On ne peut pas compter sur le FN, qui ne veut sortir de rien du tout.

                                    .
                                    Mais on peut compter sur l’UPR et ses 0.92 % !


                                  • oncle archibald 13 octobre 12:56

                                    @Captain Marlo :

                                    Nuance de taille, l’extrême gauche n’arrivera jamais à elle seule à obtenir une majorité d’électeurs.

                                    En conclusion l’extrême gauche ne peut arriver au pouvoir que par d’autres voies que la démocratie.

                                    Or très peu de Français souhaitent se passer du pouvoir qui est le leur aujourd’hui de donner leur avis sur leurs futurs dirigeants, fut-ce par l’abstention ou le vote blanc. Il y a également très peu de Français qui accepteraient de ne pas savoir comment ils paieront leurs loyer et leurs courses demain si la France sortait de l’UE et de la zone Euro.

                                    Et beaucoup ne savent pas encore que les énormes dettes contractées aujourd’hui vont ficeler le système pendant plusieurs décennies .... Tsipras est en mesure de le leur expliquer !


                                  • Captain Marlo Captain Marlo 14 octobre 13:42

                                    @michalac
                                    J’ai tenu jusqu’à « Louis Saillant pour la Cgt »...
                                    C’est alors que j’ai décroché...
                                    A-t-on déjà commentaire plus inutile ?..
                                    .

                                    Et oui, c’est désagréable de lire la liste de tous ceux qui voulaient la liberté & l’indépendance, pas vrai ? De vrais « nationalistes », selon vos critères ... !!

                                    Sans doute allez-vous nous expliquer, que le CNR était « nationaliste », « facho », « souverainiste » & « complotiste », non ?


                                  • Captain Marlo Captain Marlo 14 octobre 13:50

                                    @oncle archibald
                                    Il y a également très peu de Français qui accepteraient de ne pas savoir comment ils paieront leurs loyer et leurs courses demain si la France sortait de l’UE et de la zone Euro.

                                    C’est aujourd’hui qu’ils ne peuvent pas payer leur loyer, réveillez-vous !
                                    Et rassurez-vous, des Français qui ne veulent plus vivre en dictature, il y en a plein en dehors de la Gôooche !
                                    .
                                    Si la souveraineté menait directement à la ruine, on se demande comment les 170 pays du monde qui sont tous des pays souverains, font pour survivre ?

                                    Vous savez que la zone euro a la croissance la plus plombée de la planète ? Et que la France, qui était avant Maastricht, à la 4e place mondiale, va passer à la 10e ?

                                    "Le FMI et la Banque mondiale ont réalisé des projections sur l’évolution des grandes puissances économiques mondiales. Dans celles-ci, la France passerait à la 10e place alors qu’elle était 4e en 1992, date à laquelle le traité de Maastricht a lancé l’Union européenne et la libre circulation des capitaux et marchandises.


                                  • michalac michalac 14 octobre 14:35

                                    @Captain Marlo
                                    .

                                    Vous savez que la zone euro a la croissance la plus plombée de la planète ?


                                    .
                                    C’est exact !
                                    Et vous savez pourquoi ?
                                    Parce que les pays de la zone euro sont des pays qui ont émergé depuis longtemps !
                                    Alors que les autres ne sont encore que des pays émergeant !
                                    Et forcément, comme au sortir du lit le matin, on a beaucoup plus de chance de pouvoir se lever quand on est encore couché que lorsqu’on est déjà debout...
                                    Elémentaire...

                                  • michalac michalac 14 octobre 14:59

                                    @Captain Marlo
                                    .

                                    Si la souveraineté menait directement à la ruine, on se demande comment les 170 pays du monde qui sont tous des pays souverains, font pour survivre ?


                                    .
                                    Mais on se demande surtout pourquoi 5 de ces 170 pays merveilleux ont décidé d’abandonner leur souveraineté !
                                    .
                                    Pourquoi l’Arménie, le Kirghizistan, le Kazakhstan la Biélorussie et la Russie ont-ils créé lUnion eurasiatique, copie conforme de l’Union européenne, avec ses traités qui « enlève la souveraineté », sa Commission eurasiatique, composée uniquement de non-élus, son Conseil suprème intergouvernemental...et bientôt son Parlement !
                                    .
                                    C’est triste...
                                    C’est triste...
                                    .
                                    Certains parlent déjà d’un Kirghizistanxit réclamé par l’UPR Kirghize, ils sont deux, un président et un colleur d’affiches, et d’une candidature aux prochaines élections, le président au poste de Président, le colleur d’affiches au poste de Premier ministre, avec l’ambition d’atteindre 0.93% des suffrages, histoire de battre un vieux record détenu encore par un pays lointain...

                                  • michalac michalac 14 octobre 15:15

                                    @Captain Marlo
                                    .

                                    la France passerait à la 10e place alors qu’elle était 4e en 1992, date à laquelle le traité de Maastricht a lancé l’Union européenne et la libre circulation des capitaux et marchandises.


                                    .
                                    C’est dire où la France en serait aujourd’hui sans l’Euro et le marché unique...
                                    Peut-être là où en sont encore la Serbie et la Bosnie, derniers bastions d’Europe sans Euro et sans accès au marché unique...
                                    Ou peut-être même comme la Biélorussie qui jouit pleinement de sa petite monnaie nationale bien à elle... et qu’on lui laisse, d’ailleurs... mais qui jouit également du marché unique de l’Union eurasiatique... hélas, sans les miracles attendus...

                                  • michalac michalac 14 octobre 15:27

                                    @Captain Marlo
                                    .

                                    Et oui, c’est désagréable de lire la liste de tous ceux qui voulaient la liberté & l’indépendance, pas vrai ?


                                    .
                                    Saviez-vous que les européistes sont de grands amateurs de liberté et d’indépendance... et que c’est même pour ça qu’ils ont créé l’Union tant les nations, trop petites, trop étroites, étaient incapables de les leur garantir face aux assauts des puissants de ce monde ?
                                    .
                                    Le cas de la petite Serbie, engoncée dans son piège des Balkans, obligée aujourd’hui de se vouer corps et âme à la Russie de Poutine pour, croit-elle, sauver ce que sa petite taille et son isolement lui ont pris de sa liberté et de son indépendance, est éloquent...
                                    .
                                    En revanche, il faut reconnaître que c’est désagréable de se taper une tartine de noms dont personne ne sait ce qu’ils viennent faire là...
                                    C’était quoi la question ?

                                  • michalac michalac 14 octobre 15:31

                                    @Captain Marlo
                                    .

                                    Sans doute allez-vous nous expliquer, que le CNR était « nationaliste »,


                                    .
                                    Non...
                                    .

                                    « facho » ?


                                    .
                                    Non...
                                    .

                                    « souverainiste » ?


                                    .
                                    Non...
                                    .

                                    & « complotiste » ?


                                    .
                                    Non plus...
                                    .
                                    Mais... je veux bien vous expliquer que l’UPR, qui n’est pas le CNR, est tout ça à la fois...
                                    Ca a déjà été fait d’ailleurs...

                                  • oncle archibald 15 octobre 22:56

                                    @Captain Marlo

                                    Tournez le dans tous les sens et dites moi quel serait le taux de change entre les « nouveaux nouveaux francs » et les Euros , et ce qu’il adviendrait à ceux qui ont des emprunts en cours contractés en Euros, qu’ils soient l’Etat Français, les régions, les départements, les entreprises ou les citoyens lambda ....


                                  • oncle archibald 15 octobre 23:00

                                    @ Captain : si vous n’avez pas la réponse c’est pas grave, demandez à Tsipras il voue expliquera.


                                  • Jonas 13 octobre 14:29

                                     Mélenchon est un ancien trotskiste , passé par le socialisme , puis le bolivarisme , ce « socialisme du XXIe siècle selon lui. Il a rejoint ’’islamisme » aujourd’hui. 

                                    Après son futur échec aux présidentielles , de 2022, il annoncera sa conversion à l’islam sunnite . Il y a un précédent dans cette famille de gauche . Roger Garaudy, haut responsable du PCF , après avoir été jeté de son Parti , s’est converti à l’islam chiite . 

                                    Quand le jeune universitaire guinéen Mamadou Barry , a été assassiné à Rouen , par un turc. Mélenchon avait refusé de donner son avis , prétextant , ne pas avoir , le dossier concernant ce drame. 

                                    En revanche , il met toutes les violences et assassinats perpétrés par les gens de sa nouvelle famille islamiste , sur le dos des problèmes sociaux , le racisme , la xénophobie de la France sans avoir à sa disposition les dossiers. 

                                    Sophie ( Mériam ) Pétronin , libérée contre son gré , retournera finir ses jours au Mali, et Mélenchon , lui,  retournera finir ses jours à Tanger , ville du Maroc , qui l’avait vu naître.


                                    • capobianco 13 octobre 15:07

                                      @Jonas
                                      «  En revanche , il met toutes les violences et assassinats perpétrés par les gens de sa nouvelle famille islamiste , sur le dos des problèmes sociaux , le racisme , la xénophobie de la France sans avoir à sa disposition les dossiers. »
                                      Il doit sûrement compter sur vous pour lui transmettre...


                                    • Jonas 13 octobre 15:51

                                      @capobianco
                                      Il n’a pas besoin de moi, les adeptes des mosquées , lui interdisent de citer les auteurs des faits. Pour faire diversion. 


                                    • capobianco 14 octobre 08:28

                                      @Jonas
                                      «   lui interdisent de citer les auteurs des faits. »
                                      Vous êtes décidément drôlement informé, vous êtes dans la police ?


                                    • jakem jakem 13 octobre 15:24

                                      Le sidi von Mélenchovski, copain de Madjid Messaoudene, avec qui il a défilé et qui a écrit ceci :

                                      « Le présumé tueur n’est pas resté ’ casher’ très longtemps » à propos de Mohamed Merah quelques heures après qu’il eut massacré des enfants.

                                      Voila des connivences, des sympathies, des convergences idéologiques... elles n’ont JAMAIS été dénoncées par le sidi ni par la Fange Islamisante ni par aucun responsable de ce mouvement.

                                      Si j’ai tort, qu’on le prouve !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité