• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Menace sur les Gilets Jaunes : attentat sous faux drapeau à venir (...)
#11 des Tendances

Menace sur les Gilets Jaunes : attentat sous faux drapeau à venir ?

Enoncée par l'ingénieur américain Edward Murphy à la fin des années 1940, la loi de Murphy peut se résumer ainsi : "Tout ce qui est susceptible de tourner mal tournera mal." Autrement dit, le pire est toujours sûr. L'ingénieur n'avait pas prévu cette addition mais prenons cette liberté : "Avec la bourgeoisie, le pire est toujours sûr."

Venu de nulle part ou presque, c'est-à-dire hors des cadres traditionnels de la protestation - obsolètes depuis que les syndicats sont devenus raisonnables et ont choisi de se soumettre à cette vaste fumisterie appelée par antithèse orwelienne "dialogue social", comme les plans de licenciement sont devenus des "plans de sauvegarde de l'emploi" -, le mouvement des gilets jaunes a surpris beaucoup de monde, la soi-disant avant-garde révolutionnaire ou syndicaliste habituée à défiler pour rien entre République et Nation (j'en suis...), les politiques et leurs commanditaires qui pensaient avoir verrouillé le jeu démocratique sous les dehors d'élections reconduisant d'année en année les mêmes épouvantails, le petit-bourgeois qui se croyait le seul sauveur du monde, énonçant doctement ses solutions individualistes pour sauver la planète du chaos, les masses elles-mêmes qui participent au mouvement et découvrent subitement la force que contient en lui un peuple, lorsqu'il croit en celle-ci et qu'il se dégage des cadres d'expression pré-contraints dans lesquels on pensait pouvoir le juguler.

La situation française est actuellement révolutionnaire, précisément parce que les cadres d'expression habituels de la dissension, totalement à l'avantage de la bourgeoisie (médias détenus par les milliardaires, plateaux télé truqués, sondages falsifiés, élections consistant en un vaste exercice de terrorisme mental, manifestations syndicales inoffensives, etc.) ont volé en éclats. Le peuple, en tant que corps, que multitude de corps, revient sur le devant de la scène, il occupe les ronds-points, il bloque les raffineries, il s'incline devant la tombe du soldat inconnu, il se fait tabasser et gazer par le pouvoir bourgeois. Il n'est plus ce corps des syndicalistes (c'est-à-dire celui que les plus hauts dirigeants syndicaux devenus "raisonnables" utilisent comme de la chair à canon molle) défilant sagement sur un parcours déposé à la préfecture, devenu invisible tellement il fait partie du décor, celui de la défaite permanente face au rouleau compresseur de la destruction sociale par les supplétifs de la classe oisive bourgeoise, s'enrichissant toujours plus en exploitant sans vergogne le corps et le travail des autres.

La bourgeoisie pensait que ce corps n'existait plus, sinon pour la servir, la petite-bourgeoisie tenait ce corps pour répugnant, veule, mangeant de la merde, regardant des programmes débiles et tenté par l'extrême-droite, ce qui lui permettait avec d'autant plus de facilité de s'admirer dans son petit miroir de bons sentiments et d'illusions type "l'Europe de la paix" ou "Je suis Charlie". Ce corps surgit de partout, se comporte mal, n'emprunte pas les traditionnels canaux inutiles de la contestation, se demande même s'il ne serait pas temps de prendre l'Elysée et d'en virer la marionnette sordide que la bourgeoisie y a installée, après tant d'autres marionnettes.

La question est maintenant pour la bourgeoisie (et la petite-bourgeoisie sera derrière elle, par nature) de savoir comment faire rentrer ce corps "répugnant" dans la coquille de mensonges et d'illusions où elle préfère le voir : comment faire rentrer le diable dans sa boîte pour ainsi dire. Et quand la propagande médiatique ne suffit plus, quand la violence produite à grands renforts de provocateurs n'atteint pas le but recherché, quand le premier ministre - qui a dans sa grande mansuétude accepté de recevoir ce corps en éruption - n'est même plus considéré comme un interlocuteur valable, il ne reste à la bourgeoisie pour protéger son pouvoir et ses rentes que les solutions extrêmes : la guerre bien sûr, comme celle épouvantable de 14-18, mais aussi, parce qu'on ne déclenche pas une guerre comme ça du jour au lendemain (encore que...) avec un peuple en ébullition, l'attentat sous faux-drapeau.

Ce type d'opérations conduites par le pouvoir en place, pour mieux se placer comme seul garant de la sécurité des populations et imposer son agenda mortifère, l'histoire en regorge : pour ne citer que les plus fameuses, l'incendie du Reichstag, l'Opération Susannah, l'attentat de la gare de Bologne, les tueurs fous du Brabant et bien sûr, à tout seigneur tout honneur, les attentats du 11 septembre (puis ceux de Madrid, de Londres et Paris). Ce soi-disant argument que les conspirationnistes homologués (ceux de la thèse de Ben Laden et de sa grotte de James Bond en Afghanistan) opposent aux conspirationnistes non-homologués (destructions contrôlées des trois tours du World Trade Center, entre autres), selon lequel aucun pouvoir n'oserait ainsi tuer sa propre population, est évidemment une sornette sans nom, doublée d'une méconnaissance profonde de l'histoire. Le pouvoir, et particulièrement le pouvoir bourgeois, n'a évidemment jamais hésité à massacrer sa propre population, dans des proportions parfois inimaginables (guerre 14-18) et plutôt deux fois qu'une.

Il y a en vérité de quoi s'inquiéter, et même anticiper un prochain attentat sous faux drapeau, d'autant que l'appareil d'état français a acquis une véritable expertise en matière de terrorisme, grâce à ses filières djihadistes envoyées pour détruire la Syrie. Mais si cet attentat est inévitable, le seul conseil que l'on peut donner est le suivant, qui s'adresse à la petite bourgeoisie : évitez d'imposer votre petit numéro de la larme à l'oeil et du "Je suis Charlie", de l'Union Nationale derrière le chef Macron et autres tortionnaires bourgeois, maîtres d'oeuvre de cette comédie sordide. Et laissez le peuple changer vraiment le monde.


Moyenne des avis sur cet article :  4.63/5   (38 votes)




Réagissez à l'article

51 réactions à cet article    


  • NEMO NEMO 4 décembre 11:52

    merci pour cet article d’utilité publique


    • christophecroshouplon christophecroshouplon 4 décembre 22:21

      @NEMO
      Mille fois d accord ! Ca change de tous ces auteurs qui copient le mainstream et font chier les autres avec leur mediocrite et leurs coups de pute en bande organisee


    • Legestr glaz Legestr glaz 12 décembre 13:56

      @christophecroshouplon

      Et c’est vrai qu’en matière de médiocrité et de coups de pute vous êtes un véritable champion, le number one. Pourquoi censurez-vous sans raison les intervenants sous vos articles ? C’est par médiocrité ou pour ménager votre langue de pute ?


    • leypanou 4 décembre 13:09

      le seul conseil que l’on peut donner est le suivant, qui s’adresse à la petite bourgeoisie : évitez d’imposer votre petit numéro de la larme à l’oeil et du « Je suis Charlie » 

       : savez-vous que justement, la petite bourgeoisie organise une marche pour le climat et pour la sortie du nucléaire le 8 décembre 2018 ?

      Elle en rate rarement des occasions d’en faire des .... Il est certain que cette affaire de transition écologique est une véritable aubaine : la mise en place du marché du carbone permet déjà à des parasites de s’en mettre plein les poches.

      Qu’il faille sortir du nucléaire parce que les déchets posent problème, est discutable àmha, mais la priorité actuelle des gens n’est pas du tout çà.

      Quant au stockage du CO2 permettant de limiter la hausse de température, ce n’est qu’une vaste fumisterie.


      • seken 4 décembre 13:14

        MANDAT D’ARRÊT


        Pour haute trahison, atteinte à la sûreté de l’Etat et crime contre l’humanité,


        La « Cour Suprême » de justice de France, créée pour représenter la « Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen », et animée exclusivement par des citoyens non professionnels, délivre ce jour, 10 novembre 2018, au nom du peuple de France représenté par tous les signataires, ce mandat d’arrêt concernant Emmanuel Macron, né le 21 décembre 1977 à Amiens, fils de Jean-Michel Macron et Françoise Noguès pour,


        - « Haute trahison » : violation de l’article 9 du préambule de 1946 du bloc de constitutionnalité, en raison de la vente illégale de biens du patrimoine national. Tentative d’établissement d’une dictature absolue par la loi n° 2017-1510 du 30 octobre 2017 visant à supprimer les droits « sacrés, inaliénables et imprescriptibles » pourtant garantis par la plus haute instance juridique de France : La Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen.


        - « Atteinte à la sûreté de l’état » : organisation d’un programme d’immigration mettant tous les Français en état d’insécurité, en danger de guerre civile, et ce, en violation du « droit à la sûreté » dont toute association politique est pourtant garante (article 2 de la déclaration des droits de l’homme et du citoyen).


        - « Crime contre l’humanité » : le Décret n°2018-42 du 25 janvier 2018 obligeant à la vaccination annule le « Droit Parental », fondement de la civilisation humaine. De plus, les études préalables révélaient que les produits injectés affecteraient gravement l’état de santé mental et physique des enfants, c’est donc en toute conscience qu’Emmanuel Macron a usé de son pouvoir pour préjudicier à la vie de centaines de milliers d’enfants français.


        Ce mandat d’arrêt est étendu à Edouard Philippe, Agnès Buzyn, Jean-Michel Blanquer et Annick Girardin, co-signataires du décret relatif à la vaccination obligatoire ; et à tous les autres membres de ce gouvernement dont il est avéré qu’ils ont participé activement à trahir la France et les droits fondamentaux et inaliénables des Français.


        Pour exécution dudit mandat, nous mandons et ordonnons à tous officiers ou agents de la Force publique de rechercher, arrêter et conduire chacun de ces individus à la Maison d’arrêt de Fleury-Mérogis pour être mis à la disposition de la justice, comme l’état de droit l’exige.


        Compte tenu du fait que ces individus disposent de nombreux complices dangereux et sont soupçonnés d’appartenir à des réseaux occultes ayant phagocyté plusieurs services des institutions nationales, il est expressément recommandé aux agents de la force publique d’intervenir en collaboration avec les services des forces armées de l’état, civiles ou militaires, respectueuses de l’état de Droit et fidèles à la Constitution.


        Pour que la Force serve la Justice, le Peuple et la Souveraineté de la Nation Française.


        Soutenez l’avocat révolutionaire ! 


        • gueule de bois 4 décembre 19:40

          @seken
          Oui l’idée est bonne mais il ne faudrait pas pas que la ’créature’ se trouve seule devant le tribunal.
          Il n’a fait que poursuivre le boulot entamé par ses deux prédécesseurs.
          Ce serait bien de faire une brochette.


        • seken 5 décembre 16:51

          « Ce mandat d’arrêt est étendu à Edouard Philippe, Agnès Buzyn, Jean-Michel Blanquer et Annick Girardin, co-signataires du décret relatif à la vaccination obligatoire »

          Objectivement ca sert a rien de s’acharner sur Colomb ou Le Drillan, certainement coupable de divers choses, ils sont trop puissants, pas assez malfaisants.

          Objectivement, Castagette n’a tué personne et fait son travail plutôt bien. Zéro mort Milles prisonniers !

          Je ne suis pas celui qui s’en prendra aux enculés de moindre rangs. En Marche n’est pas une association de malfaiteurs, c’est une secte.


        • Renaud Bouchard Renaud Bouchard 4 décembre 13:24

          A l’auteur.

          Papier intéressant et utile.

          La distinction entre conspirationnistes homologués et conspirationnistes non-homologués est assez bien vue.

          "Ce soi-disant argument que les conspirationnistes homologués (ceux de la thèse de Ben Laden et de sa grotte de James Bond en Afghanistan) opposent aux conspirationnistes non-homologués (destructions contrôlées des trois tours du World Trade Center, entre autres), selon lequel aucun pouvoir n’oserait ainsi tuer sa propre population, est évidemment une sornette sans nom, doublée d’une méconnaissance profonde de l’histoire.« 

          Pour un pouvoir sans scrupule ou en déroute, tous les coups sont permis.

          Je parle de pouvoir sans scrupule en évoquant la mystérieuse »Affaire Benalla" dont plus personne ne parle et qui, dans un pays normal, aurait conduit la représentation nationale toute entière à se lever et à destituer le chef de l’État.

          Mais chacun aura compris que le bruit de la gamelle fait taire les consciences.

          Bien à vous,

          Renaud Bouchard


          • gueule de bois 4 décembre 19:50

            @Renaud Bouchard
            Mais chacun aura compris que le bruit de la gamelle fait taire les consciences.
            Exact, mais la peur du couperet réveille les consciences. La nature humaine est ainsi faite.
            On voit déjà bon nombre de godillots prendre leurs distances avec l’exécutif, le cas de Krimi est révélateur ; voilà une fille qui ’sent le vent’. Les rats quittent le navire. Les séances de ’remotivation’ n’y font rien.
            Ces députés de pacotille débattent de l’utilité de la fessée quand la révolte gronde, quand la révolution est à la porte du palais. Ils devront aussi rendre des comptes pour l’explosion du budget de l’Assemblée Nationale, de quoi nous faire regrettez Fillon et ses magouilles familiales.


          • christophecroshouplon christophecroshouplon 4 décembre 22:23

            @Renaud Bouchard
            Pour vous
            https://www.youtube.com/watch?v=PwEQ4mIq3jM
            Vous avez mille fois raison, une petite bande de blaireaux me censure, des auteurs sans interet, du copier coller des mainstreams. Vous, l auteur de cet excellentissime article et quelques autres et moi tachons contre ces 0 pointes de relever le niveau d AVOX qui ressemble de plus en plus a un torchon des 9 pourris


          • Legestr glaz Legestr glaz 12 décembre 14:01

            @christophecroshouplon
            En matière de blaireaux vous y connaissez aussi un rayon ! Le chef de file de ceux-ci d’ailleurs. 

            Pouvez vous expliquer pourquoi vous censurez ceux qui interviennent sous vos articles ? Vous avez peur du débat d’idées ? 

            Vous avez une manière bien particulière de voler au secours de la victoire et de tout ramener à votre petite personne pusillanime et navrante.


          • devphil30 devphil30 4 décembre 13:51

            J’ai déjà pensé à cette hypothèse comme option de sortie de crise par le pouvoir.

            La période de Noêl approchant on peux imaginer des méchants qui combattent les valeurs de l’occident et la décadence , la consommation s’en prennent à des magasins ou même que des bruits circulent de risque d’attentats afin de mettre en place l’état d’urgence , cela s’est il n’y a pas si longtemps pas dans le contexte de révolte actuelle

            La question pourrait bien devenir « Ça serait pas mal un petit attentat pour les sondages et la restauration de l’autorité » 

            Comme ça ne se commande pas ça peux être effectué directement sous fausse bannière...

            Voilà nos soi disant « représentants »


            • Gérard Gérard 4 décembre 18:04

              Quand le mot « bourgeoisie »se fait aussi fréquent qu’un signe de ponctuation, il est clair que la propagande marxiste n’a pas manqué cette occasion de subversion. Macron et Mélenchon s’abreuvent aux même sources, celles du contrôle social. Vous avez un nouveau copain de jeu : le Djihadiste ! Je ne pense pas qu’il se contente d’un rôle d’acolyte.


              • JulietFox 4 décembre 18:21

                @Gérard Mentor ???


              • devphil30 devphil30 5 décembre 17:22

                @Gérard

                C’est certain il aurait fallu mettre des synonymes comme exploiteur , menteur , manipulateur , cynique .... !


              • tibidi 4 décembre 19:19

                Bel article Disjecta. Le false flag est plausible, mais mais mais ... en préparer un dans l’urgence, sous la pression, au milieu de milliers de caméras et smartphones ??

                Le 11/9, Sandy Hook et le marathon de Boston sont des catastrophes au point de vue de la réalisation. Pourtant, ils avaient les moyens considérables du FBI, de la CIA, de la NSA .... et ils avaient du temps !

                Si samedi, un camion fou conduit par un iranien avec un gilet jaune écrase une centaine de manifestants, vous aurez compris.


                • ETTORE ETTORE 4 décembre 19:37

                  bah ! l’invite était déjà donnée !

                  Il y a quelques temps, il a bien été dit que les gilets jaune nuisaient à la sécurité de la France.

                  Pas plus tard qu’aujourd’hui, par notre virulent protecteur des organes vitaux :

                  Castaner, qui invite « tous les gilets jaunes modérés à ne pas se rendre à la manifestation de samedi  »

                  Comprendre  :

                  Ceux qui seront là, sont tous des ultras casseurs, 

                  Qu’on auras légitimement le droit de les traiter comme tels,

                  Donc plus de distinguo,vrais, faux, faux/vrais.....vrais/faux

                  On frappe à fond, vu que les gilets jaune se reconnaissent, eux même, comme casseurs.....puisque....présents sur les lieux.

                  Et puis ça fait du bien au troupes, faut qu’ils libèrent leurs tensions sur leur outil

                  de travail, avec les pt’tits jaunes qui courent partout, ça va faire du bien, la revanche

                  Elle est pas belle l’éducation en braille.

                  Sérieux, faudrait un Castaner à l’éducation nationale

                  ah....., ? les étudiants sont aussi entrés en révolte ?

                  Trop tard vieux, peut être sous le prochain gouvernement !


                  • Drougeok Drougeok 4 décembre 19:43

                    Il risque de se passer ce que le Maïdan a connu en 2013/2014... Des snipers du Mossad vont faire un carton sur les gilets jaunes et pour donner le change et ajouter à la confusion, sur les CRS aussi. Des morts et du sang à profusion, en quelques minutes, et aussi rapidement, ils seront exfiltrés (les gens du Mossad) et on ne saura rien. Les gilets jaunes seront accusés. https://www.youtube.com/watch?v=PwEQ4mIq3jM


                    • Disjecta Disjecta 4 décembre 21:44

                      @Drougeok
                      Hum... Je ne partirais pas sur cette hypothèse. Elle est valable dans des pays où les armes circulent facilement. Pendant le coup d’état patronal contre Chavez en 2002, ils avaient utilisé ça. Mais les armes au Venezuela, c’était open bar à l’époque. En Ukraine, en Syrie, c’est un scénario qu’ils ont utilisé. En France, ça me paraît pas jouable. Mais plutôt effectivement, comme l’évoque plus haut devphil30, un grand magasin parisien ou, ce qui aurait plus d’écho puisque les Gilets Jaunes viennent beaucoup de la province, un marché de Noël en province. On touche l’intimité de chacun, les gosses au regard qui brillent, etc. Le marché de Strasbourg sera en principe blindé au niveau sécurité, mais ça pourrait concerner une autre ville, moins « évidente », plus « province », Orléans ou Tours par exemple.
                      Un indice en tout cas, et là il faudrait qu’on puisse monter une veille citoyenne avec les ambulanciers : l’organisation d’un exercice d’attentat terroriste, comme ils ont le machiavélisme d’en organiser avant la plupart de leurs saloperies : 11 septembre, Londres, tout récemment les attentats du Bataclan avec un exercice dans les hôpitaux parisiens le matin même, prenant pour scénario des attaques terroristes. Méfiance absolue dans ce cas-là, surtout si la ville où se passe l’exercice a organisé un marché de Noël.


                    • Giordano Bruno 4 décembre 22:49

                      @Disjecta
                      Comment connaître les lieux et dates de ces exercices ?


                    • pipiou 4 décembre 21:51

                      Encore un révolutionnaire en pantoufles, et maillot de bain


                      • christophecroshouplon christophecroshouplon 4 décembre 22:19

                        @l auteur

                        Bravo ! Rare sur AVOX de croiser des auteurs clairvoyants, ca change de ces supporters betes etb peteux pro merluchon le pen ou vaselino

                        Dans le sens de votre excellent article ma contribution

                        https://www.youtube.com/watch?v=PwEQ4mIq3jM


                        • Yanleroc Yanleroc 5 décembre 00:08

                          l’organisation d’un exercice d’attentat terroriste, comme ils ont le machiavélisme d’en organiser avant la plupart de leurs saloperies : 11 septembre, Londres, tout récemment les attentats du Bataclan avec un exercice dans les hôpitaux parisiens le matin même, prenant pour scénario des attaques terroristes. Méfiance absolue dans ce cas-là, surtout si la ville où se passe l’exercice a organisé un marché de Noël.

                          C’ est à faire circuler !

                          Je note que si l’ on retient l’ hypothèse d’ un False-Flag, pour pouvoir verrouiller la dictature et métamorphoser Macron en sauveur,

                          on ne peut soutenir en même temps que ce sont ses ennemis (autre que les gilets jaunes) qui sont à l’ origine de l’ emballement du Mouv’,

                          mais bien ses propres services logiquement, ce qui suppose également que ce sont les mêmes services qui ont entraînés les casseurs !

                          ....d’ ailleurs, Bush aussi était absent quand les tours sont tombées 

                           


                          • Massada Massada 5 décembre 07:57

                            Vu sur les toits de Paris durant la manifestation des GJ, les snipers de la police française et non du Mossad MDR smiley
                             

                            Dans le Décret n° 2011-795 du 30 juin 2011 relatif aux armes à feu susceptibles d’être utilisées pour le maintien de l’ordre public (JORF n°0151 du 1 juillet 2011 page 11269, texte n° 17, article 3), le fusil à répétition de précision de calibre 7,62 × 51 mm et ses munitions est susceptible d’être utilisée pour le Maintien de l’Ordre Public, à titre de riposte en cas d’ouverture du feu sur les représentants de la force publique.
                             
                            Pour info « 7,62 × 51 » c’est du « .308 » pour les civils.


                            • Jean Keim Jean Keim 5 décembre 08:28

                              @Massada Donc si j’ai bien compris, ce sont les mêmes qui pourraient tirer sur les forces de l’ordre et ensuite risporter en tirant sur les manifestants.


                            • Trelawney Trelawney 5 décembre 08:35

                              @Massada
                              C’est normal et ils ont toujours été là en protection des troupes à pied et à toutes les manifestations. Mais vu le nombre de lacrimos lachés, ils ne servait pas à grand chose, sauf à ce qu’il y ait des cibleurs laser au sol pour cibler les individus armés.

                              les incontrôlés le savent et c’est pour cela qu’ils n’ont jamais d’armes à feu sur eux. Vous prenez les forces de l’ordre pour des amateurs ?


                            • Trelawney Trelawney 5 décembre 08:30

                              « Avec la bourgeoisie, le pire est toujours sûr. » C’est quoi la bourgeoisie ?

                              Est-ce que la bourgeoisie c’est le rentier qui touche des dividendes d’actions et la rétribution de l’argent qu’il a investi dans ces sociétés qui au passage sont créatrices d’emplois ? Ou peut être que c’est seulement l’entreprise qui est le symbole de la bourgeoisie et qu’il faut donc abattre ?

                              Est-ce que c’est le pharmacien, le médecin, le chirurgien, le dentiste, l’architecte etc ?

                              Est-ce que c’est l’ancien troskiste comme Jospin, Le Guen, Dray, Chirac, Cambadelis, Mélenchon et si vous regardez de prés la communication et la pub vous en trouverez des tonnes, qui a trouvé plus lucratif de renier ses convictions ?

                              Est-ce que c’est le fonctionnaire catégorie A, comme cette retraitée carde de la banque de France qui loue à son ancien employeur, 6000 euros par mois un appartement de 160m² face palais royal (normalement c’est 15000 euros). Et posez vous la question comment un retraité de la fonction publique arrive a amputer sa retraite de 6000 euros par mois pour payer son loyer ? Sont si bien payés que cela les fonctionnaires ?

                              Est-ce que c’est le chauffeurs Uber ou l’autoentrepreneur ou le patron de TPE qui cherche à se sortir de la merde sans réclamer tous les jours des aides et de l’assistance ?

                              Est-ce que c’est l’ouvrier qui passe ses samedi et dimanche à retaper des vieux appartements qu’ils louera pour se payer un complément de retraite ?

                              Est-ce que c’est 70% des gilets jaunes ?

                              Est-ce que c’est le professeur d’université qui bien planqué derrière son ordinateur menace de mort le gilet jaune qui a l’outrecuidance de parler avec le 1° ministre ?

                              Bref lorsqu’on aura éliminé tout ce beau monde, qui restera-t-il comme « non bourgeois » ?


                              • bob de lyon 5 décembre 09:39

                                @Trelawney

                                Bonjour,

                                Il y a quelques années, j’entendis Jean-Michel Gaillard (où est-il passé celui-là ?) annoncer les performances quotidiennes de la Bourse et de clore ce jour-là son billet par les mêmes mots que vous utilisez ; celui qui touche « des dividendes d’actions est la rétribution de l’argent qu’il a investi dans ces sociétés qui au passage sont créatrices d’emplois ? ». Dans la foulée immédiate, les infos qui suivirent annonçaient des suppressions d’emplois dans quelques grandes entreprises françaises… à cause de délocalisations nécessaires à l’efficience (joli mot !).

                                Exemple subsidiaire : est-ce raisonnable que le rentier qui investit dans une EPHAD demande des résultats de plus de 15 %.

                                Quelques jours plus tard, Jean-Michel Gaillard disparut de France Inter.


                              • Disjecta Disjecta 5 décembre 10:00

                                @Trelawney

                                La bourgeoisie ce sont les multimillionnaires qui tirent leurs revenus extravagants de la propriété lucrative. On parle de 1% de la population par commodité mais c’est encore moins que ça. La propriété lucrative c’est cette infamie qui permet par exemple à un propriétaire de studio à Paris, au loyer de 650 euros, de toucher la moitié du revenu annuel d’un travailleur payé 1300 euros : autrement dit, pour vivre sous un toit (et on parle, à Paris et à ce prix-là, d’un studio de 15m2 avec les chiottes au milieu de la pièce), le travailleur en question travaille jusqu’en juillet pour son propriétaire : impossible de dire que ce n’est pas une infamie. Donc, si l’ouvrier de votre exemple n’est évidemment en rien un bourgeois, le ver est dans le fruit lorsqu’il commence à vouloir retirer un revenu de la propriété lucrative : pour défendre les 300 ou les 500 euros qu’il retirera par mois de son ou de ses apparts, il en viendra vite à défendre la classe de parasites absolus qu’est la bourgeoisie (moins de 1% de la population encore une fois). Encore votre ouvrier a-t-il produit un travail en rénovant l’appart mais lorsque celui-ci sera transmis à ses enfants ou vendu à un fonds d’investissement, on passera à la propriété lucrative pure. Il faut abolir la propriété lucrative et étendre la propriété d’usage à tous, comme le prône Bernard Friot.
                                Par ailleurs, il ne faut pas confondre bourgeoisie et petite bourgeoisie. La petite bourgeoisie c’est la classe qui sert à la reproduction des forces productives, au profit évidemment, dans un cadre capitaliste, de la bourgeoisie. La petite bourgeoisie, c’est la classe qui forme et soigne les travailleurs pour qu’ils aillent se faire exploiter. Cela comprend les professeurs, les universitaires, les médecins, les ingénieurs, l’ensemble des professions intellectuelles. La petite bourgeoisie est donc intrinsèquement liée à la bourgeoisie, de par le rôle qu’elle occupe dans la société capitaliste. Heureusement, bien évidemment, il y a des renégats dans cette petite bourgeoisie, qui utilise le capital culturel qu’on leur a donné (en principe afin de servir la bourgeoisie) pour dénoncer l’infamie de la propriété lucrative et de la bourgeoisie.


                              • Trelawney Trelawney 5 décembre 10:11

                                @bob de lyon
                                La politique c’est l’art des équilibres.
                                Lorsque vous avez un gouvernement qui adopte une loi d’aide aux entreprises (CICE et qu’importe le montant) pour pallier à cette politique du dividende à outrance qui parasite les entreprises. Il n’y a plus aucune raison pour un actionnaire de réclamer son du. Puisque c’est l’état et le contribuable qui finance l’investissement et la préservation des entreprises et donc des emplois sur le sol français.
                                Le système des dividendes n’est pas mauvais, mais une loi sur les dividendes aurait été préférable et moins coûteuse. Car vu la gabegie, on peut faire un lien avec l’abus de bien social.
                                Maintenant quand une loi sur les assurances vies vous permet de défiscaliser facilement les dividendes d’entreprises, c’est cerise sur le gâteau. 
                                Qui est assez malin pour mettre en lace un tel système ? N’allez pas regarder du coté de nos politiques (il y a une limite à tout) mais du coté des fonctionnaires de Bercy et de la Banque de France (payés quand même à 2000 euros par mois soit beaucoup plus cher qu’un ministre et oui !).

                                L’absence de réglementation simple dans un système libéral confère à l’anarchie et au dévoiement du système. mais on préfère imposer des règles pour limiter la concurrence que pour stabiliser l’économie


                              • Trelawney Trelawney 5 décembre 10:27

                                @Disjecta
                                cette infamie qui permet par exemple à un propriétaire de studio à Paris, au loyer de 650 euros, de toucher la moitié du revenu annuel d’un travailleur payé 1300 euros : autrement dit, pour vivre sous un toit (et on parle, à Paris et à ce prix-là, d’un studio de 15m2 avec les chiottes au milieu de la pièce), le travailleur en question travaille jusqu’en juillet pour son propriétaire :

                                Est-ce que vous savez ce qu’est la loi de l’offre et la demande. Une personne travaillant à Paris va payer 650 euro de loyer pour un chiottes de 15m2 et il ne luis restera plus que 650 euros pour vivre dans une ville cher. Si on enlève l’assurance du dit chiotte, ainsi que les taxes d’ordure de voiries d’eau et impôts locaux, il lui reste moins de 450 euro pour vivre.

                                Lorsque le RSA d’une personne seule est à 550 euros plus la possibilité d’un logement gratuit en province, est-il raisonnable que cette personne continue dans cette voie ?

                                il ne faut pas confondre bourgeoisie et petite bourgeoisie.
                                Ca y est on progresse on installe une hiérarchie dans la bourgeoisie. Parler avec un marxiste c’est comme parler avec macron ou un scientiste. Si vous n’êtes pas de son avis vous n’existez pas. Le marxisme n’est pas un concept, c’est une religion. Dire que c’est une ânerie, c’est dire à un catholique que dieu n’existe pas. Et pourtant dieu n’existe pas, mais lui ne veut pas le savoir.
                                Sartre disait : « Pour la préservation de marxisme, j’ai raison de mentir ! »

                                Il n’y a pas de bourgeoisie, il n’y a pas de classe moyenne. Il y a des gagnants et des perdants du système et c’est tout ! 

                                L’humain étant ce qu’il est, « la propriété d’usage » sera : « je veut un logement d’usage, mais je ne veut surtout pas me salir les mains à le construire ». Alors on l’obligera à se salir les mains quitte à l’envoyer dans un camps de redressement pour lui apprendre les biens faits de la collectivité. On connait la suite !


                              • Disjecta Disjecta 5 décembre 12:39

                                @Trelawney
                                Tous les logements (tous !) sont déjà construits par les travailleurs, jamais par un banquier, un actionnaire, un fonds de pension ou autres. Il est donc normal que le travailleur est le droit à la propriété d’usage de ce qu’il a lui même construit (ou l’un des membres de sa classe) et non que ces logements permettent à des personnes qui n’ont jamais rien fait de leurs mains mais avaient un solide compte en banque pour l’acheter (avec des dizaines d’autres) d’en tirer une rente.

                                Pour l’offre de la loi et de la demande (qui, par parenthèses, a tout du dogme religieux), Paris c’est 35 millions de touristes par an. Inutile de dire que ça crée de l’emploi, facilement accessible. Cela ne justifie en aucun cas de travailler pour le propriétaire de son studio la moitié de l’année. En aucun cas. Mais si vous trouvez ça normal, c’est votre droit (et, je l’espère pour vous, votre intérêt, sinon ça confine à l’aliénation et à la défense de ses propres bourreaux).



                              • Jean Keim Jean Keim 5 décembre 16:34

                                @Trelawney

                                La bourgeoisie est un concept, comme le système ou le juif en sont d’autres, un concept est pratique car il sert de bouc émissaire, il peut être chargé de tous les maux et pour autant les responsables ne sont pas expressément désignés – j’ai bien écrit responsables et non pas coupables, ils sont en qq. sorte dédouaner de toute implication comme nous le faisons pour nous-mêmes.


                              • zygzornifle zygzornifle 5 décembre 08:35

                                ça y est le gouvernement avec sa horde de journalopes a sa botte fait passer tout doucement le mouvement contestataire en menace pour la sécurité de l’état , bientôt on risquera moins d’être un membre de Daesh passant avec une Kalash en bandoulière devant les flics que revêtu d’un gilet jaune ....

                                Si vous crevez sur l’autoroute je vous déconseille le gilet pour changer votre roue a moins que vous n’aimiez la comparution immédiate devant un juge tout dégoulinant de Macronisme aigu ...


                                • Hallala Hallala 5 décembre 08:57

                                  Pour sortir de cette crise, il faudrait une refonte complète de nos institutions politiques, une nouvelle République, avec une nouvelle Constitution. Observez le mouvement des gilets jaunes : ceux qui manifestent sont la France humble et de l’autre côté en tête le B’naï Brit (franc maçonnerie exclusivement juive), BHL, Daniel Cohn-Bendit, aucun artiste pourtant si bons avec les petites gens, la très grande partie des journalistes sinon tous, les hommes politiques français, en résumé les juifs et leurs affidés qui intiment l’ordre de cesser le mouvement, pourtant aucun slogan contre eux. Beaucoup de petites gens chez les juifs aussi, doivent souffrir des mesures prisent par Macron. Mais les juifs sionistes voient leurs desseins mondialistes entravés par ces manifestations. Donc ce mouvement est un mouvement qui va contre les projets des sionistes c’est à dire de l’élite qui gouverne la France. Et les gilets jaunes ne baisseront pas les bras. Pourvu qu’il ne leur arrive pas malheur, ce serait un embrasement de toute la France.

                                  Je vous invite à écouter Stéphane Blet : https://youtu.be/5pxobzCjjz0


                                  • troletbuse troletbuse 5 décembre 09:10

                                    J’avais parlé de celà à l’époque :

                                    Pourquoi le coffre-fort de Benalla a été vidé ? Pour faire une substitution des armes.....car elle ont probablement servies dans un false flag. Les armes peuvent parler..


                                    • baldis30 5 décembre 10:21

                                      bonjour,

                                       excellentissime article .... mais ... mais comme je suis iconoclaste je relève

                                      « La question est maintenant pour la bourgeoisie (et la petite-bourgeoisie sera derrière elle, par nature) de savoir comment faire rentrer ce corps »répugnant« dans la coquille de mensonges et d’illusions où elle préfère le voir : comment faire rentrer le diable dans sa boîte pour ainsi dire. »

                                       et la partie en italique gras me permet de vous poser une question :

                                       « Avez-vous essayé de faire rentrer un dentifrice dans son tube après avoir trop pressé le tube  » ?


                                      • JL JL 5 décembre 10:23
                                        Menace sur les Gilets Jaunes : attentat sous faux drapeau à venir ?

                                        Cette « hypothèse » aurait-elle provoqué la décision de Gérard Collomb ? Qu’on se rappelle ses mises en garde.


                                        • phan 5 décembre 10:50
                                          Téhéran appelle Paris à cesser la « violence contre son peuple »,
                                          Caracas appelle Paris à respecter les « droits fondamentaux » des manifestants,
                                          et Mehdi K. à Belleville : « Macron, doit partir ! »

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès