• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Mensonges de l’ONU sur la faim dans le monde

Mensonges de l’ONU sur la faim dans le monde

Pour la doxa, le “tiers-monde” n’existe plus. D’ailleurs on ne parle plus de “pays sous-développés” mais de “pays en développement”, et le “storytelling” à la mode nous assure que ces pays deviendront bientôt des “pays émergents”. L’idéologie post-communiste pronostiquait la “fin de l’histoire”. Elle promettait des lendemains qui chantent au royaume du libre-échange. Elle annonçait les temps nouveaux de la “mondialisation heureuse”. L’ouverture et la dérégulation des marchés portaient la promesse d’un avenir radieux.

Propagée depuis trois décennies, cette fable libérale subit l’épreuve des faits. Dans son dernier rapport sur “l’état de la sécurité alimentaire et de la nutrition” http://www.fao.org/3/a-I7695f.pdf, l’ONU déclare que 815 millions de personnes ont souffert de malnutrition en 2016, soit 82 millions de plus qu’en 2015. En clair, 11% de la population mondiale crève de faim. Non seulement on a atteint un record absolu (jamais l’humanité n’a connu autant d’affamés), mais la situation se détériore, et pour 2017 les associations s’attendent au pire.

Les inégalités atteignent des sommets vertigineux. Transposé au Moyen-Âge, le fossé qui sépare nos hyper-riches des masses paupérisées eût horrifié les plus égoïstes des aristocrates. Mais pour nos libéraux, l’accumulation et la concentration du capital à des niveaux astronomiques sont des signaux positifs. Selon l’association Oxfam, les 1% plus riches possèdent 48% de la richesse mondiale, et les 20% plus riches s’approprient le reste. Aux 80% restants, soit l’écrasante majorité de la population mondiale, il ne reste que des clopinettes.

Ce contraste entre 815 millions d’affamés et une poignée de milliardaires devrait provoquer l’indignation générale. Mais on s’en accommode avec fatalisme comme s’il s’agissait d’une catastrophe naturelle. Jetant un voile pudique sur les causes d’une telle injustice, la doxa occulte délibérément le poids des structures. Entre discours lénifiants et poncifs néo-libéraux, les mécanismes qui fondent l’enrichissement des uns sur l’appauvrissement des autres sont sortis des écrans-radars. Par conformisme idéologique, la bureaucratie onusienne tord l’interprétation des faits.

Elle omet de dire, par exemple, que la dégradation de la situation alimentaire s’explique largement par le recul de l’agriculture paysanne au profit de l’agro-business. Sous l’impulsion des multinationales de l’agroalimentaire, on transforme des millions d’hectares de polyculture-élevage en zones franches défiscalisées où sont implantées des monocultures d’exportation. Cette politique met les petits cultivateurs à la merci des fluctuations des marchés internationaux. Prise en otage par la mondialisation, l’agriculture vivrière régresse et la production locale décline.

Pour l’ONU, le réchauffement climatique et les guerres en tout genre sont les principaux responsables de la malnutrition. Mais cette imputation de la misère humaine à des causes accidentelles a pour effet de minimiser les causes structurelles. Les mécanismes de l’exploitation capitaliste sont lavés de tout soupçon, et le message implicite est que les multinationales n’y sont pour rien. L’incrimination du réchauffement climatique, en revanche, étend la responsabilité de la misère au citoyen-lambda. Le salarié qui prend sa voiture pour aller au boulot n’est-il pas aussi coupable que Monsanto ?

Ce n’est pas à cause du réchauffement climatique, pourtant, que des milliers d’enfants sont contraints de travailler dans les plantations de cacao en Côte-d’Ivoire. L’asservissement de ce petit pays aux multinationales du chocolat en est directement responsable. Sa spécialisation dans cette monoculture d’exportation depuis l’époque coloniale en a fait un appendice précaire des économies développées. Soumise aux fluctuations du marché et aux opérations spéculatives, la Côte d’Ivoire s’appauvrit pour enrichir des actionnaires, sans compter l’effet désastreux des cures d’austérité imposées par les institutions internationales.

Pays d’une extrême pauvreté, le Mali est en proie à l’instabilité politique et fait face à une rébellion sur laquelle s’est greffé le terrorisme. Mais le pillage de ses richesses minières par la France n’est pas étranger à ce chaos sécuritaire. La rébellion touareg est repartie de plus belle lorsque Areva a signé avec le Niger un accord pour l’exploitation des gisements d’uranium qui faisait bon marché des populations nomades. Simple coïncidence ? Les pays du Sahel sont les plus pauvres du monde et les troupes françaises y sont plus présentes que jamais.

Avec son hypocrisie coutumière, l’ONU oublie de dire que la famine règne dans les pays où l’Occident s’est évertué à semer le chaos. Au Sud-Soudan, il a favorisé une sécession catastrophique. En Somalie, il a déployé ses troupes et favorisé l’éclatement du pays. En Syrie, il a attisé les feux d’une guerre interminable. En Libye, il a détruit un Etat souverain et livré le pays aux milices. Au Yémen, il fournit les armes avec lesquelles Riyad massacre les populations civiles. L’ONU a raison de dire que les guerres ont détérioré la situation alimentaire. Il fallait seulement préciser que ces guerres sont des guerres impérialistes.


Moyenne des avis sur cet article :  4.36/5   (25 votes)




Réagissez à l'article

32 réactions à cet article    


  • Sozenz 18 novembre 12:05

    excellent article .


    • Algunet 19 novembre 09:50

      @Sozenz
      Oui, mais aucune solution proposée !


    • Sozenz 19 novembre 21:11

      @Algunet

      je pense que vous n avez pas bien lu .


    • pipiou 18 novembre 12:18

      La seule chose gênante dans l’article c’est que l’auteur ne cite pas un seul de ces mensonges.
      Par contre quelques mensonges idéologiques dans l’article.
      Mais on a l’habitude.


      • Jean-Pierre Llabrés Jean-Pierre Llabrés 18 novembre 15:10

        @pipiou
        « Elle omet de dire, par exemple, que la dégradation de la situation alimentaire s’explique largement par le recul de l’agriculture paysanne au profit de l’agro-business. Sous l’impulsion des multinationales de l’agroalimentaire, on transforme des millions d’hectares de polyculture-élevage en zones franches défiscalisées où sont implantées des monocultures d’exportation. Cette politique met les petits cultivateurs à la merci des fluctuations des marchés internationaux. Prise en otage par la mondialisation, l’agriculture vivrière régresse et la production locale décline. »

        De
        puis plus d’un siècle, l’agriculture paysanne-vivrière stagne (le mot est faible) et 815 millions d’êtres humains souffrent de sous-nutrition indépendamment des multinationales et de la mondialisation.


      • Jean-Pierre Llabrés Jean-Pierre Llabrés 18 novembre 15:10
        Lettre ouverte à Jean-Louis Étienne, Yves Cochet et Laure Noualhat :
        Madame, Monsieur,
        Hier, sur LCI, j’ai été proprement atterré, durant l’émission de David Pujadas où vous traitiez de la démographie humaine et du problème de son alimentation, car, pas une fois, vous n’avez mentionné les céréales qui constituent la part majeure de l’alimentation humaine.
        De plus, vous n’avez pas indiqué l’immense potentiel de développement de la production céréalière existant dans les pays du tiers-monde si les producteurs de produits vivriers ne végétaient pas dans la pauvreté à cause d’un système de commercialisation qui leur est préjudiciable.
        Cela leur interdit d’entrer dans un cercle vertueux : meilleur prix de vente, meilleur revenu, meilleur profit net, meilleur niveau de vie, meilleure capacité d’investissement (semences, intrants, etc.), meilleure productivitémeilleur prix de vente, et cætera...
        1)
        Sécurité Alimentaire, Commercialisation des Produits Vivriers dans les PVD : La question qui ne se posa jamais !
        http://www.sincerites.org/2014/03/securite-alimentaire-commercialisation-des-produits-vivriers-dans-les-pvd-la-question-qui-ne-se-posa-jamais.html 
        2)

        Commercialisation des produits vivriers : LE Grand Secret (de Polichinelle ?) !
        http://www.sincerites.org/article-commercialisation-des-produits-vivriers-le-grand-secret-de-polichinelle-67741582.html
        3)
        Les produits vivriers doivent devenir des produits de rente !
        http://www.sincerites.org/article-les-produits-vivriers-doivent-devenir-des-produits-de-rente-39291626.html
        4)
        Théorie de la Sécurité Alimentaire Restreinte & Générale.
        http://www.sincerites.org/article-theorie-de-la-securite-alimentaire-restreinte-generale-85313643.html

      • Alren Alren 18 novembre 14:53

        Les populations qui connaissent la malnutrition vivent toutes sans exception dans une carcan religieux tellement fort qu’il rend suspect et donc punissable toute velléité d’indépendance d’esprit, indépendance d’esprit qui fut le moteur du siècle des lumières et des avancées scientifiques, techniques et philosophiques qui ont modelé notre civilisation actuelle.

        C’est particulièrement net pour les gens qui vivent sous le joug de l’islam et dans une mesure à peine moindre pour les hindouistes des basses castes.

        Si l’on ajoute que cet étouffoir intellectuel s’accompagne d’une sous-éducation et que la malnutrition entraîne des carences qui empêchent un développement optimum du cerveau, on a l’explication de la résignation des malnutris à leur sort.

        La minorité riche et corrompue des ces pays fait évidemment obstacle au changement et les dirigeants qui souhaitent le bien du peuple sont liquidés par les dirigeants milliardaires de l’Occident qui désirent continuer à piller ces malheureux pays. La plus emblématique de ces victimes fut Patrice Lumumba.


        • OMAR 18 novembre 17:35

          Omar9

          @Alren : C’est particulièrement net pour les gens qui vivent sous le joug de l’islam..
          .

          Tiens, l’Islam n’est plus une religion mais un joug !!!
          Et comme par un hasard purement raciste, c’est dans les pays musulmans que l’on rencontre la malnutrition....
          Je pourrai vous contredire en vous signalant que l’Indonésie et la Malaisie qui regroupent la plus importante population musulmane, ont atteint leur niveau de sécurité alimentaire :
          https://www.erudit.org/fr/revues/vertigo/2014-v14-n1-vertigo01649/1027953ar/
          Qu’au Maghreb, les peuples ne crèvent pas de faim.
          Et que j’évite de parler de la péninsule arabique, ou les royaumes et émirats où c’est plutôt la surconsommation alimentaire qui y est signalée.
          Bien sûr qu’il existe des pays musulmans, ceux du Sahel particulièrement, qui souffrent de ce fléau, lié plus aux aléas climatiques qu’à la religion.
          Sinon, le palme revenait surtout aux pays africains majoritairement chrétiens, où la famine tuait plus que les guerres.
          Et si vous saviez ce que mangent le haïtiens...des galettes de boue...
          https://www.courrierinternational.com/article/2008/02/01/des-galettes-de-boue-pour-tout-repas
          @Alren, et si vous vous débarrassez de cette haine anti-musulmane pour aborder sereinement l’analyse de problèmes cruciaux qui touchent sans distinction, toute l’humanité ?


        • leypanou 18 novembre 17:41

          @Alren
          C’est particulièrement net pour les gens qui vivent sous le joug de l’islam et dans une mesure à peine moindre pour les hindouistes des basses castes. : détrompez-vous, les églises pentecôtistes, évangéliques, etc, etc ne sont pas mieux pour le décervelage.

          Au mieux, les gens deviennent fatalistes et acceptent les inégalités sans broncher.


        • Carine Carine 19 novembre 09:12

          @OMAR
          Bonjour Omar, merci de clarifier et de donner des exemples positifs. Je crois qu’Alren voulait parler du Nigéria, de la Somalie et du Yémen, où le groupe terroriste islamiste Boko Haram, les milices islamistes al-Shabab, et des conflits entre défenseurs de différents courants de l’islam, respectivement, sont responsables tout ou partie de la situation (voir http://www.bbc.com/afrique/region-39247041). Le 4ème pays le plus en détresse alimentaire d’après cette page et le Soudan du Sud, où c’est la guerre civile qui est responsable de la famine. 

          Ce n’est qu’une situation ponctuelle, et il faut dans tous les cas bien distinguer les franges extrémistes d’une part et les partisans d’un islam modéré d’autre part, qui normalement ne devrait pas pouvoir donner naissance à ce genre de groupes terroristes ou guerriers que l’on observe en ce moment dans 3 de ces pays en détresse alimentaire. 


        • Carine Carine 19 novembre 09:20

          @Alren
          « vivent toutes sans exception dans une carcan religieux tellement fort », « C’est particulièrement net pour les gens qui ... »

          C’est généraliser un peu vite, peut-être que vous pouvez indiquer les sources qui vous font dire ça, où donner une courte liste des pays auxquels vous pensez ?
          Surtout que les idéologies religieuses ne sont plus les seules, de loin, à causer la misère humaine à grande échelle.

        • OMAR 19 novembre 15:24

          Omar9

          Bonjour @Carine
          .
          Avant tout, je tiens à vous remercier pour votre approche qui est particulièrement constructive, informative et aussi, sagace.
          Je ne reproche pas à @Alren de dénoncer la détresse alimentaire, mais de la confiner aux seuls pays musulmans en présentant l’Islam de manière méprisable, et hindouistes des basses castes.
          Il aurait suffit qu’il comprenne que la malnutrition, la famine, les maladies transmissibles, les disettes, etc..., ont existé durant toute l’histoire de l’humanité, mais, paradoxalement, ont diminué, alors que la population mondiale n’a fait qu’accroitre.
          Les raisons sont simples et vous en citez l’exemple du Nigeria, du Yémen, de la Somalie et du Sud-Soudan.
          Donc, je ne peux qu’être d’accord avec votre accusation portée contre Boko Haram, Esgh-shabab, et tous ces groupuscules merdiques mais barbares qui salissent la vie des innocents, et plus particulièrement celles des musulmans.
          Seulement @Alren qui est un anti-musulman avéré (cf ses commentaires sur d’autres articles) ne voit que la paille qui est dans l’œil de ses « ennemis », jamais la poutre qui est implantée dans son œil
          Mes sincères amitiés.
           


        • xana 18 novembre 14:56

          Merci Bruno Guigne pour cet excellente mise au point.

          Quand je vous lis je me prends à penser que le journalisme n’est pas complètement pourri.

          Bravo et merci encore.

          Jean Xana


          • Raymond75 18 novembre 16:57

            Je souhaite à la population mondiale de pouvoir bénéficier de la nourriture produite par l’agro-business, comme on peut le faire en France. Une nourriture globalement saine : jamais nous n’avons vécu si longtemps et en si bonne santé ... Notre problème n’est plus de manger, mais de ne pas TROP manger !!! Mais ce discours n’est pas à la mode.
            --- Les Français mangeaient moins et moins bien, avec de nombreuses maladies dues à une nourriture malsaine, il y a encore quelques dizaines d’années seulement. --- Et malgré la pollution dues aux méthodes de culture industrielle, nous avons accès presque sans limite, à une eau saine, pour la nourriture et pour l’hygiène.
            — Il est regrettable que ce ne soit pas le cas dans le reste du monde, car ce qui est possible ici l’est ailleurs. Mais il ne peut pas y avoir de progrès dans des pays qui ne savent pas organiser leur développement, et qui pratiquent en quasi permanence guerre, massacres ethniques, pillages et destructions, et qui ne misent pas tout sur l’éducation, comme l’ont fait les vilains occidentaux il y a plus d’un siècle ! Ce sont ces pays qui nous critiquent et nous rendent responsables de leur incapacité qui laisse leur jeunesse venir se déverser chez nous, là où il n’ont aucun avenir.


            • gardiole 18 novembre 18:01

              @Raymond75
              Il est de fait qu’au lendemain de la 2ème GM, l’agriculture peinait à nourrir les Français. Heureusement, les agriculteurs sont massivement passés à l’agriculture intensive.
              Laquelle a aussi des inconvénients, c’est indéniable.


            • leypanou 18 novembre 19:55

              @Raymond75
              Je souhaite à la population mondiale de pouvoir bénéficier de la nourriture produite par l’agro-business : l’agro-business dans plusieurs pays n’est pas pour nourrir les gens mais pour faire de la culture d’exportation comme les palmiers à huile ou encore de la monoculture de cacao ou autres.

              Renseignez-vous sur l’accaparement des terres, en Afrique en particulier.


            • Raymond75 18 novembre 20:02

              @leypanou
              La France aussi fait une culture d’exportation, mais elle nourrie aussi sa population.


            • steklo steklo 18 novembre 20:20

              @Raymond75

              C’est faux, à cause de l’agro-alimentaire, la France ne peut plus nourrir sa population et doit importer massivement. En plus c’est plus de l’alimentation mais des produits chimiques, et comme les vieux qui décèdent ont dans l’ensemble étaient bien nourris, attendez vous à une chute de l’espérance de vie et une chute vertigineuse de l’âge en bonne santé


            • leypanou 18 novembre 17:46

              que la dégradation de la situation alimentaire s’explique largement par le recul de l’agriculture paysanne au profit de l’agro-business.  : pas seulement ; des paysans sont dépossédés de leur terre pour des sociétés de prospection minière car beaucoup de ces pays sont décrétés bons seulement pour l’exportation de matières premières.


              • Eric F Eric F 18 novembre 19:17

                Les pays ayant le plus de difficulté à assurer leur autonomie alimentaire sont aussi ceux où la surnatalité est la plus forte, le drame ne peut donc que croitre.


                • pipiou 19 novembre 01:10

                  @Eric F

                  Ce genre de constat intelligent n’intéresse pas les idéologues qui au final n’en ont rien à taper des affamés.


                • ZenZoe ZenZoe 19 novembre 18:03

                  @Eric F
                  Sans doute la faute à l’OTAN aussi dirait l’auteur.


                • ZenZoe ZenZoe 19 novembre 18:05

                  @Eric F
                  Ah zut, je voulais dire l’ONU, mais enfin c’est toujours l’Occident.


                • Panoramix Panoramix 20 novembre 15:36

                  @Eric F
                  C’est le dilemme de la poule et l’oeuf : est-ce le développement qui entraine la baise de natalité, ou est-ce une forte natalité qui est une entrave au développement ?
                  ainsi, en Inde, le taux de fécondité est descendu à 2,2 enfants par femme en age de procréer, la pyramide des âges se stabilise à la base https://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/2/25/Pyramide_Inde.PNG/ 280px-Pyramide_Inde.PNG


                • JP94 18 novembre 22:24

                  L’article est très pertinent car il met en regard le discours écolo-libéral sur le réchauffement climatique - qu’on impute à nous autres et à notre « volonté de toute-croissance » ( sous entendu, nécessitant un bien-être qu’on nous refuse) et la famine , l’accaparement des terres qui ont pour cause le capitalisme dans sa phase impérialiste, soudainement oublié dans ce discours.


                  Et qu’on ne nous ne dise pas qie le capitalisme n’a rien à y voir ...

                  Par contre, un commentaire mentionne le fait religieux, mais je ne vois pas le rapport : A Madagascar , 90% des terres arables avaient été données par Marc Ravalomanana ( , président auto-proclamé soutenu par les Américaains et certes buméro de l’Eglise protestante,) à DAEWOO, mais cela illustre juste qu’il a été le cheval de Troie des Américains, comme toute église chrétienne pour la colonisation. Rien à voir avec l’Islam.

                  Il y a effectivement les compagnies minières étrangères ... (pour les terres rares). et pas trop l’Agro business apparemment à Mada mais ailleurs c’est largement le cas, et l’a dit un auteur, cela fait partie d’une stratégie du Capital de tout posséder : en France, les terres arables sont majoritairement accaparées par l’agro-business et ça explique l’exode rural ...Les petits exploitants ne s’en sortent pas. 
                  En Colombie, c’est carrément par le crime que les latifundiaires accaparent les terres...
                  Sinon on peut citer l’Huile de palme ...
                  Et puis les asperges au Pérou dans le désert en pompant l’eau des cultures vivrières.
                  Les bio-carburants au Brésil ...
                  En quoi l’agro-business provoque-t-il la famine, ? tout simplement car il spécule pour enrichir une poignée de capitalistes et n’a pas pour finalité de nourrir la planète. mais aussi appauvrit le patrimoine génétique - Monsanto - et donc contrôle la faim et la production agricole en toute connaissance de cause.



                  • leypanou 19 novembre 11:13

                    @JP94
                    si vous voulez en savoir un peu plus sur l’appauvrissement de pays dans des accords de libre-échange, lisez ceci.

                    Vous pourrez aussi vous renseigner sur l’AGOA (African Growth Opportunity Act) qui lie l’empire à des pays africains qui va dans le même sens.


                  • alinea alinea 18 novembre 22:50

                    Et sur l’esclavage, elle dit quoi l’ONU ?

                    https://www.youtube.com/watch?v=hW30uVTTvH0


                    • pipiou 19 novembre 01:08

                      Une des choses que Guigue « oublie » de dire c’est que la faim touche très principalement le continent africain et que beaucoup des conflits qui secouent ce continent sont des guerres tribales.

                      Ben non, pour Guigue les seules guerres qui ont lieu en Afrique sont des guerres américaines ...
                      Et il n’oublie pas de masquer que l’une des causes de la faim en Afrique c’est la démographie galopante.

                      Guigue oublie également que c’est depuis que la Chine est rentrée dans le système capitaliste que les Chinois ont éradiqué la malnutrition.

                      Bref Mr Guigue met de côté tout ce qui l’empêche d’instrumentaliser la détresse des affamés pour ses propres combats idéologiques.

                      Et tous les rebelles d’Agoravox applaudissent cela : que Guigue affiche des enfants faméliques à sa caravane de l’imprécation.


                      • foufouille foufouille 19 novembre 09:33

                        ça fait plus de trente qu’ils crèvent de faim mais ils sont toujours pas morts. la natalité a un peu baisser mais reste forte. passer d’une agriculture préhistorique à une agriculture développé avec des canaux d’irrigations prendra du temps et beaucoup de crédits chinois. crédits qui seront remboursés contrairement aux nôtres.


                        • Trelawney Trelawney 19 novembre 09:46

                          Merci à l’auteur pour cet article trés informatif et pour sa vision des choses. 

                          Vision que je ne partage pas ! En ce moment, je n’ai pas le temps de tout lire, aussi j’y reviendrai dans les prochains jour,s mais lorsque le Rapport de l’Unicef indique ceci concernant la Malnutrition dans le monde : "Les multiples formes de la malnutrition coexistent, des pays affichant à la fois, des taux élevés de dénutrition chez l’enfant, d’anémie chez la femme et d’obésité chez l’adulte. L’augmentation des taux de surpoids et d’obésité ajoute à ces inquiétudes. L’excès pondéral et l’obésité progressent dans la plupart des régions, s’agissant des enfants et dans toutes les régions s’agissant des adultes. En 2016, 41 millions d’enfants de moins de 5 ans étaient en excès pondéral."
                          Cela est trés éloigné de la vision de famine dans certaines régions du globe

                          • Pain Pain 19 novembre 18:48

                            Bonjour,


                            J’ai pas mal voyagé a l’époque, dans les pays les plus pourris du monde, et récemment j’ai eu occasion de retourner a certains endroits.

                            Je témoigne personnellement d’un développement technologique non négligeable, en 20 ans dans plusieurs villes secondaires et villages sans aucune importance d’inde.

                            Il y a de l’électricité, de l’eau, et même des routes vaguement entretenue la ou il avais... Des habitations traditionnelles entourés de champs. Il y a de nombreuses machines agricoles.

                            Il y bordel de réseau anarchique qui pendouille dans des rues pleines de commerces, la ou il y avais un bidonville. Un approvisionnement en eau discontinu mais quotidien et une citerne par bâtiment.

                            Il y a une tyrolienne motorisé, la ou il y avais une demie journée de marche la dernière fois que j’ai du passer. Il y a une ligne de bus qui vas de la capitale de province au fond de la vallée sous-peuplée.

                            Je sais pas pour les autres mais pour cette fédération de plus d’un milliards d’humains, la situation c’est considérablement amélioré.

                            Cordialement.

                            • babadjinew babadjinew 20 novembre 11:52

                              9 planètes TERRE pour rendre possible le mode de vie US à l’ensemble de la population global ! 5 planètes pour un mode de vie à l’européenne.....

                              Ce, dans un système complétement archaïque ou seul la concurrence serait vertueuse ! Pas la peine de passer aux cribles les religions, les cultures, les méthodes de productions, c’est une simple logique mathématique !

                              La France serait donc en autosuffisance alimentaire ???? Il est vrai que nous produisons tous notre café, tout notre thé, tout notre cacao, tous nos légumes, etc, etc.....

                              Tant que nous ne remettrons le stupide paradigme actuel en cause (en gros l’archaïque et stupide fonctionnement du plus fort qui ce gave grâce aux efforts des plus faible) ben nous continuerons avec 20% d’obèses/80% de ventres pas vraiment bien remplient !

                              Tant que l’occident ne tordra pas le coup à son modèle de surconsommation&obsolescence programmé rien ne changera !

                              A nous quidam de base de nous extirper de ce grand n’importe quoi ! Plus comme citoyens car nous voyons tous les limites de la démocratie dans ce monde oligarchique. Plus non plus comme « croyants » car nous avons l’HISTOIRE de notre propre obscurantisme, mais simplement comme consommateurs acteur et conscient !

                              Ici ce trouve notre dernier levier.... Et encore depuis la bascules des BRICS dans le modèle occidental, cela risque même d’être trop tard ! Il faut bien comprendre que ces pays évoluent depuis un paquet de temps maintenant dans ce que nous appelions jadis les 30 glorieuses.

                              Et, malheureusement il n’est pire humain que celui qui est passé de la misère à la classe moyenne. Arrogant, toujours dans le déni, persuadé qu’il ne doit sa réussite qu’a son « TRAVAIL » et en prime très souvent revanchard quand à l’histoire de sa nation. (La revanche du colonisé)

                              En gros, si ce moteur de compétition stupide nous ne détruisons pas, dans 20ans l’Europe pourra être nommé tiers monde !!!!

                              Wake Up !!!!         

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article

ONU


Palmarès



Partenaires