• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Mensonges sur les vaccins obligatoires

Mensonges sur les vaccins obligatoires

Le site "demarchesadministratives.fr", qui prétend être un portail d'information administrative distinct des administrations, et revendique la clientèle de 6.000.000 d'internautes, ne fait pas dans la dentelle.

Ainsi, il titre sur la liste des vaccins obligatoires pour les enfants de moins de deux ans.

Chacun sait que jusqu'ici, seuls trois vaccins sont obligatoires : diphtérie, tétanos et polio.

Pourtant, ce site n'hésite pas à écrire :

"... dès 2018, le nombre de vaccins augmente, consultez ici la liste des vaccins obligatoires, leur prise en charge et les sanctions encourues en l'absence de vaccination."

Il ajoute : " En 2018, ils (les trois obligatoires actuels) seront accompagnés de 8 nouveaux vaccins obligatoires : le pneumocoque, la méningocoque C, l’hépatite B, l’haemophilus influenzae B, la coqueluche, la rougeole, la rubéole et les oreillons. Cette vaccination obligatoire s'adresse à tous les enfants de moins de 2 ans".

Une décision aurait-elle été prise à mon insu ? Un débat parlementaire aurait-il paru superfétatoire avant la prise d'une décision pareille, aussi risquée et mal préparée ? Car jusqu'ici, cette idée absurde et révoltante reste à l'état de projet.

Alors, faut-il s'attendre à un décret ou à une ordonnance ? Ce serait inadmissible.

Seraient-ce que les lobbies pharmaceutiques font la pluie et le beau temps au sein du gouvernement, et prétendent que leurs désirs sont des ordres auxquels députés et Ministres n'ont que le choix d'obéir ? Je ne pose cette question que par pur formalisme...

J'ai eu beau parcourir l'ensemble des pages de ce site, je n'ai pas pu découvrir ni son origine, ni son financement. Gageons que les laboratoires ne sont pas loin.

En attendant une décision ministérielle, il s'agit purement et simplement de désinformation. Il pourrait même s'agir de mensonge, car la décision est loin d'être prise.

Certes, cette décision reste probable, une majorité de députés godillots dont certains ont le niveau de chef de classe n'étant pas bien difficile à convaincre : qui sont-ils pour décider des bienfaits de la vaccination, alors qu'ils n'y connaissent rien, et seront une proie facile pour la propagande des lobbies pharmaceutiques et de leurs "experts" appointés ?

Il est donc grand temps que ceux qui ont sérieusement étudié les vaccins au delà de la propagande orchestrée, et ils commencent à être de plus en plus nombreux au sein de la population, se décident à écrire à leur député pour protester contre ce diktat qui s'oppose aux droits de l'homme, à la loi Kouchner, à l'avis de l'Europe et au simple bon sens, et à participer à la manifestation du 9 Septembre devant le Ministère de la santé.

Et vous serez bien avisés de vous faire une idée au travers de l'appel à la résistance aux 11 vaccins obligatoires lancé, entre autres, par le Pr. Henri Joyeux. (https://www.breizh-info.com/2017/07/06/73382/professeur-joyeux-lance-resistance-aux-onze-vaccins-obligatoires).

On peut y lire la déclaration peremptoire du premier Ministre Edouard Philippe : "« L’an prochain, les vaccins pour la petite enfance, qui sont unanimement recommandés par les autorités de santé, deviendront obligatoires » a-t-il déclaré. C'est peut-être l'avis des autorités de santé, si proches des laboratoires, mais pas celle de l'ensemble des médecins, puisque deux sur trois ont des doutes sur l'efficacité des vaccins, et même un sur trois sur leur inocuité. On est très loin du consensus. Il leur reste à trouver le courage de le dire haut et fort. De dire que la santé n'est pas la propriété de quelques députés ou ministres, moins encore des laboratoires pharmaceutiques, mais celle des médecins et de la population.

Voici l'intégralité du texte proposé par ce site jusqu'à ce jour mensonger :

https://demarchesadministratives.fr/actualites/liste-des-vaccins-obligatoires-en-2018-pour-les-enfants-de-moins-de-2-ans

Liste des vaccins obligatoires en 2018 pour les enfants de moins de 2 ans

En 2018, 11 vaccins seront obligatoires pour l'enfant de moins de 2 ans : consulter la liste des vaccins, trouver un centre de vaccination et informez-vous sur la prise en charge des remboursements

 

Pour les parents, la vaccination est un passage obligatoire au cours des premières années de vie de leur enfant. Le retour de certaines infections et des décès évitables en France ont conduit la ministre de la Santé à prendre des décisions. C'est pourquoi, dès 2018, le nombre de vaccins augmente, consultez ici la liste des vaccins obligatoires, leur prise en charge et les sanctions encourues en l'absence de vaccination.

 

L'extension du nombre de vaccins obligatoires de 3 à 11 pour les enfants

Pour 2018, la ministre de la Santé a décidé d’agrandir la liste des vaccins obligatoires pour les enfants de moins de 2 ans. Les 3 vaccins actuellement obligatoires sont contre le tétanos, la diphtérie et la poliomyélite. En 2018, ils seront accompagnés de 8 nouveaux vaccins obligatoires : le pneumocoque, la méningocoque C, l’hépatite B, l’haemophilus influenzae B, la coqueluche, la rougeole, la rubéole et les oreillons. Cette vaccination obligatoire s'adresse à tous les enfants de moins de 2 ans.

Les vaccins non-obligatoires

D’autres vaccins restent seulement recommandés mais non-obligatoires. Pour rappel, il y a le vaccin contrela tuberculose pour les enfants de 0 à 15 ans vivant en Île-de-France et en Guyane, ou ayant des antécédents familiaux. Puis, le vaccin contre la grippe à partir de 6 mois et pour toute personne à risque. Il y a également les vaccins contre le zona pour les personnes âgées de 65 à 74 ans inclus, et contre le papillomavirus humainspour les jeunes filles de 11 à 14 ans, voire 19 ans pour les rattrapages.

La prise en charge des vaccins

Aucun vaccin ne sera à la charge des parents. Leurs coûts seront couverts à 65 % par la Sécurité sociale et les 35 % restant par les mutuelles complémentaires. Pour les personnes ne bénéficiant pas d’une mutuelle, des centres de vaccination complètement gratuits existent déjà.

Trouver un centre de vaccination

Les centres sont disponibles au sein des PMI (centres de protection maternelle et infantile). Toutes les PMI ne disposent pas d’un centre de vaccination, dans ce cas, contactez la PMI la plus proche de chez vous qui vous indiquera l’emplacement d’un centre de vaccination dans votre périmètre. Si vous ne souhaitez pas passer par un centre de PMI, contactez simplement votre médecin traitant.

Rappel de la réglementation concernant la vaccination

Au-delà du risque physique pour votre enfant, ne pas le vacciner peut être sanctionné par la loi. 6 mois de prison et 3 750 € d’amende sont prévus pour les parents qui ne font pas vacciner leurs enfants.

Si cela entraîne un réel risque pour la santé, la moralité, la sécurité ou l’éducation d’un enfant, le parent risque jusqu’à 2 ans de prison et 30 000 € d’amende.


Moyenne des avis sur cet article :  4.08/5   (26 votes)




Réagissez à l'article

221 réactions à cet article    


  • l’alsacien 29 août 2017 19:04

    La ministre de la Santé annonce un douzième vaccin pour protéger les enfants contre les onze autres

    Confrontée à l’inquiétude d’une partie de l’opinion publique, la ministre de la Santé Agnès Buzyn a tenu à se montrer rassurante en annonçant l’arrivée d’un douzième vaccin obligatoire qui aura pour objectif de protéger les enfants contre les onze autres vaccins.

    Pour ne prendre aucun risque, le gouvernement a donc décidé d’imposer ce nouveau vaccin préventif ainsi qu’un treizième pour les enfants qui réagiraient mal au douzième. La ministre de la Santé envisage également d’augmenter graduellement le nombre de vaccins, pour atteindre les 2500 vaccins obligatoires à l’horizon 2022. Le projet à terme étant de placer l’ensemble de la population sous perfusion constante d’anticorps.


    http://www.legorafi.fr/2017/07/21/la-ministre-de-la-sante-annonce-un-douzieme-vaccin-pour-proteger-les-enfants-contre-les-onze-autres/


    • HELIOS HELIOS 30 août 2017 17:28

      @l’alsacien

      Treize, reste raide !

      Bon, ’faut avoir vecu sans smartphone, ni play, ni DS etc pour comprendre.

    • doctorix doctorix 29 août 2017 19:38

      Le Professeur Joyeux préconise même un quatorzième vaccin, contre la connerie.

      Les premiers candidats seront l’ensemble du personnel politique, parce qu’ils sont les plus durement touchés par cette maladie, quasi endémique dans leur milieu. A tel point qu’on se demande dans les plus hautes sphères médicales si elle ne prédispose pas à l’entrée en politique.
      L’ennui est que l’affection dont ils souffrent est de longue date, et qu’on ne sait pas encore s’il aura un rôle curatif.
      Je recommande l’ensemble des commentaires du lien que tu as cité.
      Ils constituent un formidable vaccin contre la morosité.
      Et puis, il vaut toujours mieux rire que pleurer.
      Les pleurs et les grincements de dents viendront plus tard.

      • Alcyon 7 novembre 2017 18:03

        @doctorix : toi tu ne l’as pas reçu et tu es dans un état grave.


      • SPQR Sono Pazzi Questi Romani SPQR Sono Pazzi Questi Romani 29 août 2017 19:57

        Je vais éviter de me faire traiter de racis...te mais cela sera difficile......

        Vous voulez une explication la plus rationnelle.... chercher quels genres de personne peuple le ministère de la santé....ainsi que ceux qui fabriquent les projets....
        Même chose pour les labos .....
         
        Puis faites un schéma des connections directes et indirectes entre tout ce petit monde de faux-cul....

        En gros pratiquer une analyse les recoupements, les dépendances et les connexions ....

        le cloisonnement est une bonne pratique pour se sécuriser....

        Mise à part cela, attention à l’accusation de complotiste ....le milieu médical est plus que menaçant, plus que pourri ....


        • doctorix doctorix 29 août 2017 20:48

          @SPQR Sono Pazzi Questi Romani Reconnaissez tout de même que c’est un médecin qui se démène pour sonner l’alarme. Nous sommes nombreux à dénoncer les exactions des laboratoires mais la crainte des sanctions nous rend discrets, forcement....


        • SPQR Sono Pazzi Questi Romani SPQR Sono Pazzi Questi Romani 30 août 2017 09:55

          @doctorix

          Médecin de campagne, médecin référent, médecin de famille....

          Lors d’une consultation le médecin référent me préconise par ordonnance un énième médicament contre le cholestérol ( le cinquième il me semble) les quatre autres furent inefficace....Je prends ce médic qui très rapidement engendre des effets secondaires incapacitant. 15 jours après je consulte le médecin référent qui s’exclame : Il fallait arrêter de le prendre plus rapidement .
          Depuis j’ai perdu ma capacité à écrire au stylo ( à la main) et j’ai souvent des crampes musculaire de manière anarchique.....
          Depuis cet épisode traumatisant, la preuve que j’ai pris ce médicament à disparu de mon dossier médical....« rien que ça » .
          Avant j’étais méfiant aujourd’hui je ne fais plus confiance à la médecine française.....

          Tous pourris mais alors tous des pourris de la pire espèce animal......peut-être qu’il y a des exceptions mais .....Le conseil de l’ordre veille, menace et sanctionne les récalcitrants...

          Pour le conseil de l’ordre faites les mêmes recherches structurelles et les mêmes analyses ...

          Attention danger permanent.... !
           
            Si la délinquance routière est lourdement sanctionnée parfois exagérément , la délinquance médicale est en passe d’être exempte de toute poursuite judiciaire. La Médecine tue avec une totale liberté....Ou la médecine intube et maintien en vie dans l’intérêt des marchés médicaux .....

           


        • l’alsacien 29 août 2017 20:47

          Beaucoup de personnes se font des illusions sur le rôle des vaccins.

          En fait la population augmente d’une manière inquiétante, il est urgent de faire quelque-chose pour stopper cette croissance et même diminuer le nombre de personnes sur cette planète.

          Sur Agoravox un article est paru il y a peu de temps :

          https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/le-desequilibre-du-monde-195516

           

          Certains ont pensé, comme Bill Gates, à la vaccination

          https://www.youtube.com/watch?v=KUsSPKzvFo4

          https://www.youtube.com/watch?v=xACwnpHphP4

          Comment les vaccins effectivement peuvent être utilisés pour réduire la population mondiale ?

          http://khayel.over-blog.com/2016/03/bill-gates-affirme-que-ses-vaccins-peuvent-steriliser-et-donc-diminuer-la-population-mondiale.html

           

          Il semble que ce soit déjà commencé en Afrique

          http://www.black-feelings.com/accueil/detail-actualite/article/scandale-les-vaccins-envoyes-en-afrique-par-loms-sont-en-realite-des-agents-anti-fertilite-po/

          http://reseauinternational.net/exercice-sterilisation-masse-declarent-medecins-kenyans-trouve-agent-anti-fertilite-vaccin-contre-tetanos/

           

          Et en Inde

          http://reseauinternational.net/edifiant-vaccins-linde-poursuit-fondation-bill-melinda-gates/

          http://www.2012un-nouveau-paradigme.com/2016/01/bill-gates-en-proces-en-inde-des-millions-d-enfants-empoisonnes-par-des-vaccins.html


          Peut-être avec les 11 vaccins cela va commencer en France

           


          • doctorix doctorix 29 août 2017 20:59

            @l’alsacien

            Dans une vidéo mai célèbre, bill Gates dé lare en le déplorant que les progrès de la médecine et de la vaccination ne parviendront à réduire la population mondiale que de 15 pour cent. C’est le plus grand promoteur de vaccins au monde (on dit"philanthrope et bienfaiteur de l’humanité quand on est bien élevé).



          • leypanou 29 août 2017 21:16

            Bel avertissement l’auteur : on est du même bord sur cette affaire.
            Les mots manquent pour qualifier la majorité actuelle.


            • doctorix doctorix 30 août 2017 00:03

              @leypanou
              Les mots, oui. Mais pas les vidéos. Nous avons ici un bel exemple avec Anissa Kheder, élue « en marche » dans la 7ème circonscription du Rhone. Accrochez-vous, ça décoiffe.

              Et c’est ça qui va décider de l’obligation vaccinale à 11 vaccins...

              Pauvre France...

            • sarcastelle 29 août 2017 21:42

              Ceux qui décident de ne pas se vacciner et de ne pas vacciner leurs enfants sont des bienfaiteurs de l’humanité : grâce à eux le QI moyen des survivants sera plus élevé. 


              • doctorix doctorix 29 août 2017 23:54

                @sarcastelle
                Les survivants à la vaccination, vous voulez dire smiley ?

                Le QI de la population française, ou plutôt des populations occidentales dans leur ensemble, est en chute libre. On a perdu 3,8 points en 10 à 15 ans, passant à 98 après une longue progression tout au long du XXème siècle.
                Le rapport avec les vaccins ne sera pas facile à établir (ce qui est bien commode et sauve pour l’instant leur réputation), mais on sait déjà que parmi les désordres causés par les vaccins figurent (parmi les 840 officiellement répertoriés) une longue suite de maladies neurologiques : à des degrés divers, les vaccins produisent toujours une souffrance neurologique, dont l’encéphalite où l’autisme sont parmi les plus graves. Mais des dégâts moins visibles, plus sournois, plus tardifs, sont probables, et des comparaisons entre enfants vaccinés et non vaccinés montrent ces derniers en bien meilleure santé physique (cinq fois moins souvent malades), mais aussi plus gais, plus alertes, plus éveillés et moins grincheux (sans doute parce que les premiers souffrent, sans point de comparaison pour en prendre conscience).
                Au lieu de hurler avec les loups, faites-vous donc une idée :
                Ensuite, comme ça va vous passionner, vous achèterez le bouquin pour lire la suite :
                La question n’est pas de savoir si vous rejoindrez mon point de vue, mais quand ?

              • pemile pemile 30 août 2017 12:22

                @doctorix « faites-vous donc une idée »

                Que pensez vous du « drainage homéopathique des vaccins » de la Dr Françoise Berthoud ?


              • Christian Labrune Christian Labrune 30 août 2017 01:42

                Il y a de plus en plus d’enfants qui meurent de la rougeole, en Europe, parce qu’on a pris soin de ne pas les vacciner. La rougeole et quelques autres maladies infantiles qu’on sait désormais parfaitement guérir pourraient avoir un rôle important dans la lutte contre la surpopulation. Sept milliards d’homme sur une si petite planète, c’est beaucoup trop. Les médecins eugénistes qui préconisent d’abandonner la vaccination souhaiteraient évidemment quelque chose de plus radical qu’une simple rougeole. La variole, c’était quand même autre chose ! La poliomyélite aussi, qu’on évoquait encore si souvent lorsque j’étais enfant. Hélas, elle vous estropiait, mais ne vous tuait pas à tous les coups : Roosevelt en avait tâté, cela ne l’aura pas empêché de survivre assez pour devenir président des Etats-Unis..
                La grande peste du milieu du XIVe siècle avait réduit de moitié la population, dans certaines régions d’Europe. Ca, c’était du sérieux, et c’est l’objectif qu’on pourrait se fixer si un certain Yersin ne s’était pas acharné à isoler le bacille qui porte désormais son nom (yersinia pestis) et n’avait pas, par conséquent, ouvert la voie à une funeste prophylaxie et même, probablement, à des traitements efficaces. Le sida avait été très prometteur, mais d’autres salauds tout à fait comparables à Pasteur ou à Yersin finiront bien par trouver, hélas, un vaccin qu’il conviendra d’interdire à tout prix.
                En attendant : Viva la Muerte !


                • l’alsacien 30 août 2017 07:39

                  @Christian Labrune

                  ‘’Il y a de plus en plus d’enfants qui meurent de la rougeole, en Europe, parce qu’on a pris soin de ne pas les vacciner’’


                  Avez-vous la possibilité de vérifier s’ils avaient été vaccinés ou pas ?

                  A la lecture de ‘’Vaccinations, les vérités indésirables’’ de Michel Georget, on apprend que les maladies dont vous nous parlez (rougeole, variole, polio)touchent les vaccinés comme les non vaccinés.

                  Mais tous les vaccinés et les non vaccinés ne sont pas atteint par la maladie, il faudrait comprendre pourquoi certains le sont et d’autres pas.

                  Mais cela n’intéresse pas les vaccinalistes qui ont un produit à vendre.

                  Comment motiver les vaccinalistes pour promouvoir ces vaccins ?


                  http://www.capital.fr/economie-politique/les-laboratoires-pharmaceutiques-qui-arrosent-le-plus-les-medecins-et-les-medecins-les-plus-arroses-1020396


                  Il suffit de les arroser : médecins, politiques et autres décideurs de politiques de santé (ou de maladie)

                  Et vous, faut-il vous arroser ?


                • jmdest62 jmdest62 30 août 2017 07:47

                  @Christian Labrune

                   Les médecins eugénistes qui préconisent d’abandonner la vaccination souhaiteraient évidemment quelque chose de plus radical "
                  Pas besoin de chercher bien loin : une maladie qui fait des ravages dans certaines parties du monde : La Faim.
                  Les remèdes sont connus et disponibles mais utilisés à trop forte dose ils ont des effets dévastateurs.
                  @+

                • doctorix doctorix 30 août 2017 08:57

                  @Christian Labrune
                  Toujours à côté de la plaque ce pauvre Labrune, avec son humour à deux balles.

                  La rougeole a tué 10 personnes en 10 ans en France, dont la moitié vaccinées correctement.
                  Pour cela, ce sont 80% de 8 millions d’enfants qui ont été soumis au risque de maladies vaccinales, dont l’autisme, qui touche maintenant plus d’un enfant sur 100.
                  Dans le même temps, 30,000 personnes sont mortes sur les routes.
                  La rougeole est et reste une maladie bénigne.
                  Toujours se rappeler que la rougeole avait régressé de 95% quand le vaccin a été introduit, et qu’elle aurait continué à baisser sans le vaccin, sans compter les épidémies induites par le vaccin.
                  La Chine a pratiqué un moment cette vaccination à outrance (99% de la population vaccinée), ce qui ne l’a pas empêchée de subir 700 épidémies.
                  Le vaccin polio est dans le même cas de figure, introduit après une baisse spectaculaire des cas, et provoquant la maladie dans de nombreux exemples :
                  J’ai vacciné pendant trente ans, avec conviction.
                  Maintenant, les vaccins, je connais.

                • njama njama 30 août 2017 09:34

                  @Christian Labrune


                  En quoi Mme BUZYN a menti ?
                  Madame, Monsieur, le temps est venu pour chacun de s’informer sérieusement, et de défendre ses libertés.

                  Très récemment, le premier ministre et la ministre de la santé ont avancé que « 10 enfants sont morts de la rougeole entre 2008 et 2016 » pour justifier l’élargissement des obligations vaccinales et les sanctions encourues par les récalcitrants.

                  Cette affirmation est mensongère !

                  Selon le Bulletin Épidémiologique Hebdomadaire, on dénombre :

                   2 décès de sujets âgés de 11 à 15 ans
                   6 décès de sujets âgés de 15 à 29 ans
                   2 décès chez des personnes de plus de 30 ans (âge médian 23 ans, âge maximal 68 ans, BEH n°33-34 du 20 septembre 2011, p356)

                  Ces déclarations volontairement effrayantes vous cachent aussi que sur ces 10 décès recensés (sur la période 2008-2011 et non 2008-2016 comme annoncé) :

                   7 étaient immunodéprimés dont 4 pour des causes iatrogènes, c’est à dire suite à des actes médicaux
                   1 était également immunodéprimé de façon congénitale

                  Il ne s’agissait donc pas de bébés, ni d’individus dans un état de santé normal. Prétendre que « 10 enfants sont morts de la rougeole ces dix dernières années » n’est pas une vraie donnée mais un allégation fallacieuse visant à provoquer l’emportement émotionnel et l’adhésion affolée.

                  Pouvons nous y voir une « fake news » pour tromper l’opinion publique ?

                  Ce qui est sûr, c’est qu’on éclipse, tout aussi étrangement, que la vaccination aie difficilement été praticable sur ces personnes immunodéprimées. Entre la contagiosité des sujets fraîchement vaccinés, les sujets non répondants et la rougeole déclarée des personnes en règle qu’est ce qui aurait pu les protéger ?

                  Ces malheureux servent (malgré eux ?) l’utopie de la vaccination de masse.

                  lire la suite : http://www.epvl.eu/en-quoi-mme-buzyn-a-menti/


                • njama njama 30 août 2017 09:43

                  Vous pouvez partager cette Page En quoi Mme BUZYN a menti ?
                  sur Tweeter, Facebook, et Google +

                  voir en bas de l’article
                  http://www.epvl.eu/en-quoi-mme-buzyn-a-menti/


                • leypanou 30 août 2017 10:26

                  @njama @doctorix

                  il faut toujours faire connaître ce genre d’information car plus il y a des informés, plus le camp anti-vaccin obligatoire aura des chances de gagner.
                  Car, si des gens veulent se faire vacciner, c’est leur problème, mais ce qui est grave c’est par escroquerie intellectuelle/mensonge par omission, les pouvoirs publics missionnés par les labos veulent vacciner tout le monde malgré eux.
                  On n’en est qu’en début de mandat d’En Marche, mais les Français vont vraiment trinquer avec Macron et C°.


                • doctorix doctorix 30 août 2017 11:16

                  @njama
                  « 2 décès de sujets âgés de 11 à 15 ans
                   6 décès de sujets âgés de 15 à 29 ans
                   2 décès chez des personnes de plus de 30 ans (âge médian 23 ans, âge maximal 68 ans) »

                  Voilà l’info intéressante.
                  L’âge normal de le rougeole est de 6 à 9 ans. A cet âge elle n’est jamais dangereuse.
                  La vaccination repousse son apparition à l’âge adulte, où elle est bien plus dangereuse. Ou alors il faut revacciner encore et encore. De plus, elle fournit aux jeunes adultes une protection artificielle (et de durée relativement courte), mais insuffisante pour que les mamans transmettent une protection à leur progéniture.
                  Résultat : des rougeoles avant 6 mois, un âge très vulnérable.
                  On se résume : le vaccin produit des rougeoles après 20 ans et avant 6 mois : c’est-à-dire les pires périodes pour l’attraper.
                  On vante les mérites du cocooning, c’est à dire se vacciner pour protéger les personnes qui ne peuvent pas se vacciner (ex les immuno-déprimés).
                  C’est absurde, et destiné à provoquer la culpabilité chez les récalcitrants (comprendre : les gens informés).
                  Mais combien de vaccins faudra-t-il faire subir aux gens en bonne santé pour protéger ces immuno-déprimés des millions de virus qui existent dans la nature ?
                  C’est le tonneau des Danaïdes revu à la sauce laborantesque.
                  La meilleure façon de ne pas souffir des rares méfaits de la rougeole, c’est de ... l’attraper : protection garantie à vie et transmissible au foetus.

                • njama njama 30 août 2017 12:17

                  @doctorix
                  autre mensonge de madame Buzyn

                  Comme le fait remarquer cette Lettre ouverte à Madame Agnès Buzyn de la Ligue Nationale Pour La Liberté des Vaccinations (16 juin 2017), la ministre tient des propos trompeurs aux français au sujet de la rougeole pour argumenter l’obligation vaccinale et le texte de loi qui sera mis en débat à l’assemblée, ceux-ci ne correspondent pas aux données officielles de l’INVS. 

                  "Aujourd’hui, en France, la rougeole réapparaît. Il n’est pas tolérable que des enfants en meurent : dix sont décédés depuis 2008. Comme ce vaccin est seulement recommandé et non obligatoire, le taux de couverture est de 75 % alors qu’il devrait être de 95 % pour prévenir cette épidémie." (Agnès Buzyn,  source le Figaro du 05/07/2017 Onze vaccins obligatoires : la loi examinée à la fin de l’année)

                  « Les taux que vous indiquez sont donc nettement dépassés et en constante augmentation. »

                  "En ce qui concerne la vaccination contre la rougeole seule (incluant Rouvax® et les vaccins ROR), la couverture vaccinale en grande section de maternelle (5-6 ans) est passée en dix ans (pour les années scolaires de 2002-2003 à 2012-2013) de 93,2 % à 96,4 % avec 1 dose, et de 28,1 % à 83,2 % avec 2 doses."

                  Données Rougeole

                  http://invs.santepubliquefrance.fr/Dossiers-thematiques/Maladies-infectieuses/Maladies-a-prevention-vaccinale/Couverture-vaccinale/Donnees/Rougeole-rubeole-oreillons


                • Citrik_Elektrik Citrik_Elektrik 30 août 2017 16:55

                  @doctorix

                  Donc, le meilleur moyen c’est de l’inoculer alors ? Bah oui, si la maladie a disparu à 95%, ça devient quand même super dur de la contracter naturellement. Mais comme ça peut être dangereux chez certains individus, le mieux c’est d’inoculer une version inoffensive de la maladie quoi. Un vaccin en gros.

                  Et la boucle est bouclée. Merci pour cette brillante démonstration doctorix.


                • Doume65 30 août 2017 18:26

                  @doctorix
                  « Toujours à côté de la plaque ce pauvre Labrune, avec son humour à deux balles. La rougeole a tué 10 personnes en 10 ans en France, dont la moitié vaccinées correctement. Pour cela, ce sont 80% de 8 millions d’enfants qui ont été soumis au risque de maladies vaccinale »
                  Bonjour Doctorix. Cette affirmation nous est fournie sans lien et j’ai du mal à y croire. Même si l’échantillon est faible, cela signifierait qu’il est beaucoup plus probable d’être tué par la rougeole si l’on est vacciné que si on ne l’est pas. Je veux bien que le vaccin n’est pas l’efficacité qu’on lui prête, mais de là à ce qu’il ait l’effet inverse...


                • Bruno Jean PALARD Bruno Jean PALARD 30 août 2017 21:29

                  @Doume65

                  Non, cela confirme seulement qu’on ne sait rien de l’efficacité ou de l’inefficacité de tel ou tel vaccin donc rien de l’efficacité ou de l’inefficacité de cette pratique nommée « vaccination » que l’on ne peut pas plus longtemps continuer à faire rimer avec « immunisation » ou avec « protection ».

                  Et encore moins avec « obligation ».


                • doctorix doctorix 30 août 2017 23:29

                  @Doume65
                  L’échantillon des 10 morts en dix ans est bien trop faible pour en tirer une conclusion. Tellement faible qu’il montre surtout le peu de danger de la rougeole.

                  Que la moitié étaient vaccinés montre seulement que la vaccination n’est pas spécialement protectrice, d’autant moins qu’on ne sait rien sur la fragilité immunitaire de ces dix victimes.
                  Le fait que des épidémies surviennent dans des populations vaccinées à 99% suggère que le vaccin pourrait bien être dans ces cas responsable de la maladie, par perte de la désactivation.

                • doctorix doctorix 31 août 2017 09:05

                  @Citrik_Elektrik
                  Vous oubliez juste que la voie normale de transmission est la voie aérienne, avec les défenses muqueuses naturelles qui y sont associées.

                  L’injection est un procédé artificiel qui squeeze tous les moyens de défense.
                  Et c’est vrai pour tous les vaccins.
                  Seul le vaccin antitétanique a le même mode d’entrée que la maladie. Son problème est qu’il produit des anticorps dans le sang, qui ne rencontreront jamais l’agent pathogène naturel, lequel préfère la voie nerveuse très peu vascularisée. C’est pourquoi on a pu voir des donneurs de gamma globulines antitétaniques hyper-immunisés artificiellement, avec 3000 fois le taux normal d’anticorps, attraper le tétanos.
                  D’ailleurs le tétanos n’immunise pas, et il est bien prétentieux de prétendre faire mieux que la maladie.
                  Et c’est parfaitement vrai que la disparition provisoire du virus morbilleux empêche les enfants de 6 à 9 ans de rencontrer la maladie, à l’âge où ils sont préparés pour la combattre et la vaincre pour la vie.
                  Votre idée de répandre le virus n’est donc pas si mauvaise, en fait. Mais il faudrait le faire par aérosol, comme la nature l’a prévu. Je me souviens que dans mon enfance, on organisait des réunions d’enfants quand l’un d’eux avait la rubéole ou la rougeole, afin que tous l’attrapent en même temps...
                  Il faudrait aussi éviter de faire tomber la fièvre chez les petits malades, un virus se développant de 2 à 500 fois plus vite à 37°C qu’à 39°C. 
                  LA FIÈVRE EST LE PREMIER MOYEN DE DÉFENSE DE L’ORGANISME, ET NON UN ENNEMI.

                • Citrik_Elektrik Citrik_Elektrik 31 août 2017 11:01

                  @doctorix

                  La qualité de votre réponse ne méritait pas le cynisme de mon commentaire précédent. Je vous prie donc de m’excuser et je vous remercie pour ces explications très détaillées. smiley


                • lisca lisca 1er septembre 2017 09:54

                  @Christian Labrune
                  J’émets l’hypothèse, lue quelque part, car je ne m’y connais pas, que les vaccins pourraient précipiter des problèmes chez des personnes déjà fragilisées, par l’environnement et surtout des gènes défectueux ou des virus et bactéries virulents.
                  Pourquoi ces gènes défectueux ? L’âge avancé ou beaucoup trop jeune des parents ou de l’un des parents. La consanguinité, très répandue chez les Pakistanais, par exemple, et en général dans les populations nomades, qui présentent un taux très élevé d’enfants « à problèmes » médicaux et mentaux graves de toutes sortes (études en GB). La prise de psychotropes, alcool... des parents, qui peut entraîner malformations et virus.
                  Les enfants naturellement sains (ils ne le sont plus que relativement par rapport à nos ancêtres) supporteraient assez bien dans l’ensemble et l’enfance des vaccinations affaiblissantes, même si elles les fragilisent à terme, et même si un certain nombre d’entre eux doit succomber ou garder d’importantes séquelles. Les enfants déjà faibles pour les raisons indiquées ci-dessus, submergés par cet affaiblissement supplémentaire, multiplieraient les maladies, parfois ou souvent mortelles. Ce qui, conjugué à une éventuelle inefficacité des antibiotiques trop utilisés, pourrait être à l’origine d’hécatombes (en extrapolant le rêve mondialiste).
                  La vaccination massive pourrait donc être un moyen retors et inavouable d’éliminer les enfants les plus faibles et malades.
                  Ce n’est qu’une hypothèse.


                • njama njama 1er septembre 2017 10:39

                  @lisca

                  et donc la vaccination obligatoire viendrait donner un petit coup de pouce à la sélection naturelle si je comprends bien ...
                  enfin tout dépend de comment on voit les choses, parce que la science nous énonce d’une main cette théorie, mais de l’autre la médecine (les labos ?) vien(nen)t la contrarier avant même qu’elle fasse son œuvre.
                  purée la nature est si mal foutue, qu’il faut administrer tant de vaccins pour immunisation des corps à la limite de la maltraitance !

                  « Personne ne connaît aujourd’hui l’impact à moyen et long terme d’un bombardement de 11 vaccins sur le système immunitaire immature de jeunes enfants. La mise en œuvre de l’ensemble du calendrier vaccinal, tel qu’il est recommandé aujourd’hui, représente pas moins que l’injection de 76 antigènes avant l’âge de 18 mois ! Plusieurs études ainsi que des données des laboratoires ont déjà montré l’augmentation significative des accidents neurologiques liés à l’injection simultanée de plusieurs vaccins. Avec sa proposition, Agnès Buzyn joue aux apprentis sorciers. »
                  Alternative Santé Pétition


                • Doume65 2 septembre 2017 15:12

                  @doctorix
                  «  L’échantillon des 10 morts en dix ans est bien trop faible pour en tirer une conclusion. » Je l’avais exprimé, merci. Mais ça ne me donne toujours pas la source de cette info.


                • Bruno Jean PALARD Bruno Jean PALARD 3 septembre 2017 10:27

                  @Doume65

                  Bonjour,

                  La source de l’info, c’est le CépiDc - Inserm (Centre d’épidémiologie sur les causes de décès) à l’adresse suivante : http://www.cepidc.inserm.fr/

                  Vous pouvez accéder vous aussi à ces données :

                  Cliquez sur « Interrogation de données » (en col. gauche) puis cochez « Données détaillées » et validez.

                  Sur page qui s’ouvre vous cochez « effectifs de décès », « France », vous renseignez une période en années , cochez « liste détaillée CIM (4 caractères) » et renseignez la dernière zone avec le code CIM de la rougeole qui est « B05 ».

                  Cliquez enfin sur « lancer la demande » et vous obtenez les résultats classés par années et par sexe.
                  Exportables au format « .csv » (s’ouvre avec Excel).


                • njama njama 3 septembre 2017 10:46

                  @Doume65
                  voir mon commentaire plus haut njama 30 août 09:34 :
                  En quoi Mme BUZYN a menti ?

                  ...

                  Selon le Bulletin Épidémiologique Hebdomadaire, on dénombre :

                   2 décès de sujets âgés de 11 à 15 ans
                   6 décès de sujets âgés de 15 à 29 ans
                   2 décès chez des personnes de plus de 30 ans (âge médian 23 ans, âge maximal 68 ans, BEH n°33-34 du 20 septembre 2011, p356)


                • pemile pemile 3 septembre 2017 11:01

                  @Bruno Jean PALARD, @njama

                  Cela ne répond toujours pas à la question de Doume65, suite à la déclaration de Doctorix, que la moité était correctement vacciné.

                  Ni d’oublier que la rougeole à fait 35 morts en Europe ces 12 dernier mois.


                • Bruno Jean PALARD Bruno Jean PALARD 3 septembre 2017 11:48

                  @pemile

                  Doume65 ne pose aucune question dans son com initial.
                  Et dans son message d’hier « cette info » se rapporte à «  L’échantillon des 10 morts en dix ans est bien trop faible pour en tirer une conclusion. ».

                  Maintenant si sa demande ( et la vôtre ?) - non exprimée pour l’instant - est que lui (vous ?) soit fournie la preuve que la moitié des 10 personnes dont parle Agnès Buzyn atteintes par la rougeole ET dont les comorbidités ont entraîné le décès étaient »correctement vaccinées« , je crois qu’il ne faut pas rêver : les pouvoirs publics et les labos occultant ou au mieux se montrant extrêmement discrets sur l’incidence de telle ou telle maladie dans une population correctement vaccinée contre telle ou telle maladie, le citoyen qui réfléchit va devoir faire le travail de recherche et de vérification des infos »officielles« par lui-même.

                  N’oubliez pas qu’il y a des dogmes, des idéologies et des marchés à à répandre et à conquérir pour lesquels ces pouvoirs publics et ces labos sont prêt à mentir, soit par omission, soit délibérément.
                  Et dans ce dernier cas, »plus c’est gros et répété, mieux ça passe« .

                  Pour confirmation de ce qui précède, je vous invite à étudier attentivement comment tout ce petit monde »communique« , par exemple au travers de ceci :

                  Le Quotidien du médecin, 17-03-2017 :

                  Après 63 cas de rougeole dans le Grand Est, l’ARS rappelle l’importance de la vaccination

                  Vous remarquerez que cet article et les déclarations de l’ARS Grand-Est sont, comme à l’accoutumée, rédigés et exprimés »à charge« contre les »non-vaccinés"

                  Dissimulant du même coup que sur ces 63 cas de rougeole, 24 sont survenus chez les vaccinés.


                • pemile pemile 3 septembre 2017 12:07

                  @Bruno Jean PALARD « Dissimulant du même coup que sur ces 63 cas de rougeole, 24 sont survenus chez les vaccinés »

                  Moi, je lis 61+27=88% non vaccinés.

                  Et pour les 8 personnes vaccinés, il n’est pas dit si ils avaient bien eu les deux injections ?


                • pemile pemile 3 septembre 2017 12:08

                  @Bruno Jean PALARD « Doume65 ne pose aucune question dans son com initial. »

                  SI !


                • Bruno Jean PALARD Bruno Jean PALARD 3 septembre 2017 12:21

                  @pemile

                  « Moi, je lis 61+27=88% non vaccinés. »

                  Vous ne pouvez pas « lire » ce qui n’est pas écrit.
                  Vous ne pouvez que le fantasmer... expression de vos désirs que vous prenez pour réalités.


                • Bruno Jean PALARD Bruno Jean PALARD 3 septembre 2017 12:23

                  @pemile

                  "@Bruno Jean PALARD « Doume65 ne pose aucune question dans son com initial. »
                  SI !"

                  Non.
                  Là encore : fantasme de votre part.


                • pemile pemile 3 septembre 2017 13:45

                  @Bruno Jean PALARD « Vous ne pouvez pas « lire » ce qui n’est pas écrit. »

                  Parmi ces 63 cas recensés, 61 % n’étaient pas vaccinés », a indiqué l’ARS. Et « 27 % d’entre eux ont moins d’un an » et ne sont donc pas encore en théorie vaccinables.

                  27% des 63 cas ou 27% des non vaccinés ?


                • pemile pemile 3 septembre 2017 13:48

                  @Bruno Jean PALARD « Non. Là encore : fantasme de votre part. »

                  Arrêtez de jouer à l’imbécile, quelle est la source que la moitié des morts étaient correctement vaccinés ? smiley


                • Bruno Jean PALARD Bruno Jean PALARD 3 septembre 2017 15:18

                  @pemile

                  "Parmi ces 63 cas recensés, 61 % n’étaient pas vaccinés », a indiqué l’ARS. Et « 27 % d’entre eux ont moins d’un an » et ne sont donc pas encore en théorie vaccinables.

                  27% des 63 cas ou 27% des non vaccinés ? "

                  Vous avez très bien compris à quel groupe se rapporte cette précision quant à l’âge (et non pas quant au statut vaccinal).

                  Alors arrêtez de prendre vos interlocuteurs pour des imbéciles : vos procédés rhétoriques - les mêmes que ceux employés par les pouvoirs publics et les labos - je répète, n’abusent plus personne.
                   


                • Bruno Jean PALARD Bruno Jean PALARD 3 septembre 2017 15:38

                  @pemile

                  « quelle est la source que la moitié des morts étaient correctement vaccinés »

                  Les sources sont les pouvoirs publics - du ministère jusqu’aux ARS en passant par « Santé publique - InVs, Inpes et Eprus » - et les labos.

                  Et « la moitié des morts n’étaient pas correctement vaccinés, » ça marche aussi.

                  Les sources sont les mêmes.


                • pemile pemile 3 septembre 2017 15:41

                  @Bruno Jean PALARD « Vous avez très bien compris à quel groupe se rapporte cette précision quant à l’âge (et non pas quant au statut vaccinal). »

                  Je vous en prie, donnez donc les chiffres de l’étude originale de l’ARS ?

                  PS : (et non pas quant au statut vaccinal).

                  Si ces 27% se rapporte donc au 63 cas cela fait bien 61% non vaccinés + 27% non vaccinables, soit 12% de vaccinés touchés et pas 39% ?


                • pemile pemile 3 septembre 2017 15:43

                  @Bruno Jean PALARD « Les sources sont »

                  Merci donc de donner les liens vers les publications, SVP !


                • Bruno Jean PALARD Bruno Jean PALARD 3 septembre 2017 15:53

                  ... mais les rougeoles « naturelles » qui confèrent une immunité réelle et durable de plus transmissible aux nouveaux-nés par leurs mères pendant plusieurs mois, ça n’intéresse personne.

                  Parce que ça ne rapporte ni argent ni gloire ni pouvoir à qui que ce soit.


                • pemile pemile 3 septembre 2017 16:52

                  @Bruno Jean PALARD « transmissible aux nouveaux-nés par leurs mères pendant plusieurs mois, ça n’intéresse personne »

                  Mais si, c’est justement cette transmission qui explique que 5% des nourrissons ne répondent pas à la vaccination à 12 mois, car les anticorps maternels résiduels sont encore en assez grand nombre pour tuer le virus vaccinal. Ce n’est qu’avec la deuxième injection qui permet d’obtenir une protection de 95% !


                • Doume65 3 septembre 2017 16:54

                  @Bruno Jean PALARD

                  « Doume65 ne pose aucune question dans son com initial. »
                  Tu joues sur les mots, l’ami. Il n’y a pas de point d’interrogation mais voilà ce que j’ai écrit :

                  « Cette affirmation nous est fournie sans lien »
                  Les autres ont compris que j’en attendais un, ils ne fantasment nullement.

                  Ce qui m’a naturellement permis d’écrire ensuite
                  «  Mais ça ne me donne toujours pas la source de cette info »

                  Tu comprends mieux où est la question ?
                  Pardon ! Comprends-tu mieux où est la question ?


                • Bruno Jean PALARD Bruno Jean PALARD 3 septembre 2017 17:06

                  @pemile

                  « Merci donc de donner les liens vers les publications, SVP ! »

                  Merci de vous mettre enfin à la lecture compréhensive et contextualisée plutôt que de persister à employer de façon pavlovienne une rhétorique éculée qui ne manipule plus personne .

                  Merci également de réviser les bases de l’arithmétique, en particulier les calculs de proportions.

                  Vous pourrez alors, tout comme nous, profiter pleinement de la moindre publication produite par les organismes et entreprises que nous sommes nombreux à avoir déjà cités ici et dont je vous nvite à visiter les sites web sans tarder.

                  Alors, peut-être, contribuerez-vous enfin de manière constructive au débat en cours et aux actions à venir ?


                • Bruno Jean PALARD Bruno Jean PALARD 3 septembre 2017 17:28

                  @Doume65

                  Non, contrairement à beaucoup dans ce genre de « discussion », je ne joue sur rien ou à rien., je ne joue pas « tout court ».

                  Quand je lis l’autre ou quand j’écris à l’autre, je ne joue pas : simple question de respect de l’autre.

                  Et ce que je lis que tu as écrit dans ton message initial et dans ton second et que tu cites ci-dessus, ce sont 2 constats ou observations :

                  - « cette affirmation nous est fournie sans lien »

                  - « mais ça ne me donne toujours pas la source de cette info »

                  Il n’y a aucune question, là.

                  Aucune demande non plus.

                  Aurais-tu, toi aussi, comme pemile par exemple, un problème avec la réalité ou avec les demandes explicites ?


                • pemile pemile 3 septembre 2017 17:40

                  @Bruno Jean PALARD « Merci également de réviser les bases de l’arithmétique, en particulier les calculs de proportions. »

                  Rhooo, vous voulez me donner un leçon d’arithmétique sur les chiffres donnés plus haut, mais je suis tout ouie !

                  « Aurais-tu, toi aussi, comme pemile par exemple, un problème avec la réalité ou avec les demandes explicites ? »

                  Mes demandes de sources ont été on ne peut plus explicites, ici, ici et ici !

                  Question rhétorique éculée, vous commencez sérieusement à me faire marrer.


                • Bruno Jean PALARD Bruno Jean PALARD 3 septembre 2017 18:24

                  @pemile

                  « Rhooo, vous voulez me donner un leçon d’arithmétique sur les chiffres donnés plus haut, mais je suis tout ouie !! »

                  ... encore un procédé rhétorique qui n’abuse plus personne.


                • Bruno Jean PALARD Bruno Jean PALARD 3 septembre 2017 18:48

                  @Doume65

                  « « Cette affirmation nous est fournie sans lien »
                  Les autres ont compris que j’en attendais un, ils ne fantasment nullement. »

                  Quels « autres » ont compris que tu attendais un lien ?
                  Les seuls « autres » qui ont réagi à ton com sont doctorix, njama et... moi.

                  Or ni doctorix ni njama ne t’ont fourni le moindre lien menant vers une « preuve » que « la moitié des 10 morts étaient correctement vaccinés ».
                  Tu ne peux donc affirmer avec certitude qu’ils « ont compris » que tu « en attendais un », c’est juste un désir de ta part - que les « autres » comprennent ou devinent ce que tu attends sans que tu aies à formuler une question ou une demande - désir qui, lui non plus, n’est pas exprimé !

                  La suite, c’est pemile qui, sous prétexte de se faire ton porte-parole/supporter, te dépossède de ton sujet... 


                • pemile pemile 3 septembre 2017 19:49

                  @Bruno Jean PALARD « c’est pemile qui, sous prétexte de se faire ton porte-parole/supporter, te dépossède de ton sujet... »

                  Non, moi je vous découvre et je dois reconnaitre que dans le genre expert en noyade de poisson vous êtes un sacré comique.

                  PS : j’attends votre leçon d’arithmétique et si possible sans utiliser pour la 5ème fois votre pseudo joker de « rhétorique éculée » smiley


                • Doume65 4 septembre 2017 22:42

                  @Bruno Jean PALARD
                  « Aurais-tu, toi aussi, comme pemile par exemple, un problème avec la réalité ou avec les demandes explicites ?  »

                  Sur tes recommandations, je vais aller me faire soigner.
                  Ah, non, pardon, tu ne m’as rien recommandé, ni même suggéré. Tu as juste posé une question. Aucune demande explicite. Tu vois, je fais déjà des progrès, j’ai compris tout seul. Enfin, grâce à toi : ton contact est magique, ta pensée est un remède ! Merci tout plein. N’hésite pas à revenir me prodiguer tes soins, ils font tant de bien, et sont tellement moins cher que le psychanalyste chez lequel je vais si souvent et qui me ruine ! Pardon de me répéter, mais merci encore.


                • njama njama 30 août 2017 08:55

                  @ doctorix
                  Une décision aurait-elle été prise à mon insu ? Un débat parlementaire aurait-il paru superfétatoire avant la prise d’une décision pareille, aussi risquée et mal préparée ? Car jusqu’ici, cette idée absurde et révoltante reste à l’état de projet.

                  Alors, faut-il s’attendre à un décret ou à une ordonnance ?

                  Les médias ont eu cette fâcheuse tendance à faire croire que l’affaire était scellée par la ministre, La ministre, ou le gouvernement, ce qui n’honore pas leur travail de journalistes.

                  Il n’en est rien, du moins pour l’instant, l’obligation vaccinale dépend(ra) du vote de l’assemblée nationale, le Code de la santé publique Article L3111-1  ne donne pas à la ministre l’autorité à décréter par ordonnance ou par un arrêté ministériel une telle extension donc le projet de loi sera soumis au vote du Parlement ... 
                  Un projet de loi qui serait présenté au Parlement en fin d’année d’après les médias. Le débat n’est donc pas fini, dernier round ? il faut mobiliser des députés contre ce projet de dictature sanitaire.

                  Code de la santé publique Chapitre Ier : Vaccinations. Version en vigueur au 2 juillet 2017

                  Article L3111-1 En savoir plus sur cet article...
                  Modifié par LOI n°2017-220 du 23 février 2017 - art. 4 (V)

                  La politique de vaccination est élaborée par le ministre chargé de la santé qui fixe les conditions d’immunisation, énonce les recommandations nécessaires et rend public le calendrier des vaccinations après avis de la Haute Autorité de santé.

                  Un décret peut, compte tenu de l’évolution de la situation épidémiologique et des connaissances médicales et scientifiques, suspendre, pour tout ou partie de la population, les obligations prévues aux articles L. 3111-2 à L. 3111-4 et L. 3112-1.

                  https://www.legifrance.gouv.fr ...

                  Comme l’OMS, et de même qu’un avis médical n’est pas une ordonnance contre le gré d’un patient, la ministre énonce des recommandations ... et on sait combien elles sont subjectives


                  • njama njama 30 août 2017 10:43

                    comme le PROJET DE LOI sera examiné en fin d’année par le Parlement, la mobilisation citoyenne pour la liberté vaccinale est d’autant plus importante qu’elle pourrait générer des tas d’amendements pour faire capoter ce PROJET
                    N’hésitez pas à communiquer à vos députés votre opposition ...

                    http://www.assemblee-nationale.fr/ecrire.asp

                    https://wiki.laquadrature.net/Contactez_vos_d%C3%A9put%C3%A9s


                  • njama njama 30 août 2017 09:22

                    EPLV Ensemble Pour une Vaccination Libre organise une manifestation le 9 septembre devant le ministère de la santé
                    Madame, Monsieur

                    Agnès Buzyn, Ministre de la Santé, veut faire passer en force à l’Assemblée Nationale et au Sénat à l’automne, le projet de loi liberticide permettant de rendre obligatoires 11 vaccins pour les enfants de moins de 2 ans, dont l’hépatite B ou le ROR, et de poursuivre pénalement les parents récalcitrants.

                    Ce projet de loi bafoue les droits fondamentaux de chaque personne, notamment celui de la liberté thérapeutique, de la liberté de disposer de son corps, sans qu’il y ait la moindre justification épidémiologique. L’état ne doit pas se substituer à l’autorité parentale en matière de santé. Face à la défiance, la pédagogie doit primer sur la coercition.

                    La loi Kouchner dispose qu’ “Aucun acte médical ni aucun traitement ne peut être pratiqué sans le consentement libre et éclairé de la personne et ce consentement peut être retiré à tout moment”

                    La Convention d’Oviedo stipule : art 3 « Primauté de l’être humain – L’intérêt et le bien de l’être humain doivent prévaloir sur le seul intérêt de la société ou de la science. »

                    L’arrêté Salvetti / Italie de la Cour Européenne des Droits de l’Homme Arrête qu’« en tant que traitement médical non volontaire, la vaccination obligatoire constitue une ingérence dans le droit au respect de la vie privée, garanti par l’article 8 de la Convention Européenne des Droits de l’Homme et des libertés fondamentales ».

                    Et enfin, la déclaration des droits de l’homme “Tout individu a droit à la vie, à la liberté et à la sûreté de sa personne.”
                    http://www.epvl.eu/manifestation-le-09917/
                    -----------------

                    Pétition EPLV : Nous réclamons la liberté de vaccination en France
                    http://www.epvl.eu/petition-reclamons-liberte-de-vaccination-france/



                    • njama njama 31 août 2017 16:47


                      * L’article 36 du code de déontologie médicale (article R.4127-36 du code de la santé publique) « Consentement du patient » précise que tout acte médical suppose le consentement éclairé du patient.
                      https://www.conseil-national.medecin.fr/article/article-36-consentement-du-malade-260


                    • lisca lisca 1er septembre 2017 09:58

                      @njama
                      C’est peut-être une provocation pour crédibiliser l’AN, très impopulaire actuellement.
                      En décembre elle voterait contre les 12 ou 13 vaccins, et tout le monde trouverait qu’elle fait son boulot.
                      Ou pour faire de Macron un chevalier blanc. Imaginons qu’il arrive flamboyant sur sa haquenée et décrète : non, cette vaccination ne se fera pas ! C’est un scandale ? Buzyn, à quoi tu penses ? Dehors la vilaine !
                      Hou qu’il deviendrait populaire.


                    • lisca lisca 1er septembre 2017 10:28

                      @lisca
                      Une théorie parano : un petit groupe d’oligarques, pas forcément en pleine santé mentale et physique, issu du commerce, de l’industrie (Bill Gates), de la finance, des médias et des labos prétendrait imposer des mesures affaiblissantes à tout ce qui n’est pas eux, les alphas auto-proclamés (injections multiples à la progéniture de ces autres) afin de se renforcer par effet miroir (s’ils sont plus faibles, je le paraîtrai moins), tout en préservant malgré tout un certain nombre de citoyens béta (bonne cervelle) et zeta (bonne musculature) particulièrement protégés par mère Nature, afin d’assurer les tâches nécessaires au confort, à la gloutonnerie et paresse des zalphas.
                      Ces bétas et zétas devront être particulièrement surveillés et désespérés, récompensés dés qu’ils sont dociles, de peur qu’ensemble ils ne s’avèrent plus forts que les zalphas trop choyés pour avoir envie de se battre.


                    • doctorix doctorix 1er septembre 2017 17:32

                      @lisca
                      Ou pour faire de Macron un chevalier blanc.


                      Alors là, il n’y a aucun espoir.
                      Macron et Philippe sont comme cul et chemise avec Sanofi.
                      Il y a une tripotée d’articles à ce sujet :

                    • francois 30 août 2017 10:20

                      Avoir la haine des vaccins en France n’a rien d’original et d’anti conforiste.

                      Le français connait tout et sait rien, d’ailleurs il élit des politiques à son image.


                      • njama njama 30 août 2017 10:34

                        @francois

                        Est-il question de haine des vaccins ? ou de la tyrannie de Mme Buzyn et de sa prédécesseure Marisol Tourraine pour qui « la vaccination, ça ne se discute pas ! »


                      • francois 30 août 2017 11:01

                        @njama

                        la vaccination ne se discute pas quand on vit en société.


                      • njama njama 30 août 2017 11:15

                        @francois

                        « La mise en danger collective par les non-vaccinés est un mythe, hors rares exceptions. Les vaccinés sont protégés et les non-vaccinés se menacent entre eux. Je suis preneur de cas concrets documentés de contamination avec conséquences graves chez une personne vaccinée. »

                        Dr Domique Dupagne

                        source  : L’obligation vaccinale est une fausse bonne idée http://www.atoute.org/n/article356.html

                        https://fr.wikipedia.org/wiki/Dominique_Dupagne


                      • doctorix doctorix 30 août 2017 11:23

                        @francois
                        « la vaccination ne se discute pas quand on vit en société. »

                        Oui, c’est le propos de Marisol Touraine, et qui est révoltant, contraire aux droits fondamentaux, et particulièrement imbécile.
                        C’est une politique de goulag, à visée culpabilisarice.
                        Avant de faire ainsi la promotion des vaccins, de répéter de la propagande mensongère, étudiez les de près.
                        Vous verrez qu’ils sont aussi inefficaces que dangereux.

                      • Nicole Cheverney Nicole Cheverney 30 août 2017 17:35

                        @francois

                        Et pour quelles raisons, elles ne se discuteraient pas ?


                      • Lancelot 31 août 2017 03:27

                        @francois
                        Et ta naiveté ça se discute pauvre mouton !


                      • doctorix doctorix 5 septembre 2017 08:58

                        @njama
                        Dupagne est assez incohérent : d’un côté, il parle de vaccins « très utiles comme le ROR », de l’autre il cite :

                        « Dans le bulletin de l’Instut National d’Etudes Démographique, un article affirme que le vaccin antigrippal à divisé la mortalité de grippe par 10 (en pratique, on n’est même pas sûr qu’il diminue la mortalité). »
                        Mais s’il ne diminue pas la mortalité, à quoi sert-il ? Et pourquoi ne se pose-t-il pas la même question pour le ROR, et pour les autres ?
                        Le seul intérêt des propos de Dupagne est qu’il s’oppose à l’obligation vaccinale, et qu’il affirme que le cocooning est une blague.
                        Mais alors qu’il aille au bout de ses études et de sa réflexion.
                        Pour l’instant, il reste dans le dogme.


                      • doctorix doctorix 5 septembre 2017 09:06


                        Vacciner 780.000 enfants contre la rougeole chaque année, avec les risques que cela comprend, pour sauver une vie par an, c’est d’une totale incohérence.

                        Et si la rougeole était si méchante, elle ferait bien plus de dégâts parmi les 15% (près de 120,000 enfants tout de même) qui ne sont pas vaccinés.
                        Revenons aux fondamentaux : la rougeole est et reste une maladie bénigne, même si de temps en temps un cas pose problème : il en posera certainement moins que les accidents vaccinaux générés.
                        Après tout, nous savons tout de même soigner une rougeole, même si le meilleur traitement est de de ne pas faire tomber la fièvre qu’elle génère. Ce qui n’est pas assez connu.

                      • njama njama 5 septembre 2017 12:25

                        @doctorix
                        Le seul intérêt des propos de Dupagne est qu’il s’oppose à l’obligation vaccinale, et qu’il affirme que le cocooning est une blague.

                        nous sommes d’accord ...
                        il va un peu plus loin que Joyeux mais pas jusqu’au bout d’une logique ... peut-être reste-t-il prudent, pour ne pas être radié (?), il est né en 1958 (wikipedia), il a encore un p’tit bout de route à faire avant la retraite ...

                        si telle ou telle maladie présentait vraiment des risques à quoi bon des cocktails de vaccins tétravalents, pentavalents, hexavalents ? et pas un monovalent « rougeole » ?

                        La rougeole est-ce l’article que Mme Buzyn Buzyn met en tête de gondole pour placer le ROR ?

                        ou peut-être un cheval de Troie parce que discuter d’INFANRIX c’est bcp plus risqué (quel intérêt de vacciner des nourrissons contre l’hépatite B ? par ex.) bien qu’à lui seul il mettrait la vaccination obligatoire en conformité avec la loi suivant l’injonction du Conseil d’État puisque le DTP n’est plus disponible ce qui rendait l’obligation caduque !


                      • Bruno Jean PALARD Bruno Jean PALARD 5 septembre 2017 18:58

                        @doctorix

                        « Après tout, nous savons tout de même soigner une rougeole,(...). »

                        En fait, il ne s’agit que d’un traitement symptomatique, comme pour le rhume ou la grippe.

                        Et je me rappelle que dans ma jeunesse, il existait cette boutade à propos du « soin » du rhume ou de la grippe (saisonnière) :

                        « un rhume non soigné dure jusqu’à une semaine, un rhume soigné ne dure que 7 jours ! »

                         smiley


                      • Bruno Jean PALARD Bruno Jean PALARD 5 septembre 2017 19:49

                        @doctorix :

                        " une rougeole, [même si] le meilleur traitement est de de ne pas faire tomber la fièvre qu’elle génère. Ce qui n’est pas assez connu."

                        Ce conseil - de bon-sens puisque l’élévation de température corporelle est le premier moyen de défense de notre organisme ! (on va tout de même pas l’empêcher de se défendre ! ) - est valable pour n’importe quelle maladie.


                      • Armelle Armelle 30 août 2017 10:45

                        @doctorix
                        Bonjour DoctoriX,
                        On se doute que ce n’est pas l’argumentaire de qqes médecins qui, aussi pertinent soit-il, pourrait faire émerger définitivement une vérité et donc faire avorter ce projet, en revanche il serait raisonnable d’imaginer qu’une notion de « proportion » de médecins dénonciateurs puisse alors faire basculer celui-ci ?
                        Par conséquent devons-nous effectivement penser qu’il ne s’agit effectivement que « d’une poignée », et que l’autre grosse poignée de médecins se positionnent « silencieusement » en complices « intéressés » ? Ce qui me paraîtrait mesquin !!!
                        Car quand même, une chose me chagrine bougrement !!! ; les médecins généralistes ont un niveau équivalent en médecine, un niveau leur ayant fourni les outils pour « évaluer » !!! de façon sensiblement équivalente, non ? La dangerosité des conséquences vaccinales ne relève alors pas de l’opinion mais bien d’une démarche constructive en terme d’effets physiologiques des composants !!!

                        Alors quid de l’ordre des médecins" ?

                        Il est pour moi inconcevable de constater que les avis à ce sujet puissent être aussi divergents au sein même de la profession compte tenu du niveau de compétence médicale et du savoir ayant permis d’acquérir autant de confort en terme de santé dans nos sociétés occidentales !!!

                        Et si, dans l’alternative, l’autre raison serait l’argent, j’en aurai fini d’être pleinement convaincue de mes idées libertariennes et détester alors la réglementation et la législation étatiques présentées de façon systématique dans un objectif de bien pour tous alors que la démarche n’est que cynique !!!

                        En fait notre système de santé n’est performant qu’à travers la notion de dispositions générales s’adressant au plus grand nombre et basées sur la rentabilité. On voit bien qu’il est bien moins performant quand le cas n’est pas suffisamment représentatif ; les maladies orphelines en sont l’exemple, pourquoi un laboratoire dépenserait des millions si la vente ne s’adresse qu’à qqes sujets ?

                        Autrement dit, l’interventionnisme d’état dans le domaine de la santé, censé l’humaniser et le dépolluer de toute notion de rentabilité, reste en fait un formidable outil pour légitimer cette dernière au profit de qqes entités et au détriment des mêmes couillons qui s’agenouillent tous les cinq ans devant le nouveau pape ripoublicain...

                        Bien à vous


                        • njama njama 30 août 2017 11:07

                          @Armelle
                          des médecins généralistes sont opposés à l’obligation vaccinale

                          L’extension à 11 vaccins contestée...

                          « Une réponse simpliste et inadaptée »

                          Car les avis divergent sur la question. Pour les universitaires du Collège National des Généralistes Enseignants (CNGE), l’obligation vaccinale est une réponse « simpliste et inadaptée ». « Il n’y a aucun élément scientifique pour attester que cette mesure aboutisse à une meilleure protection notamment pour les enfants », écrivent-ils dans un communiqué de Presse

                          Leur président, le Pr Vincent Renard, craint même que son caractère « autoritaire » renforce la défiance et la suspicion d’une partie croissante de la population. « Elle risque d’exposer les médecins généralistes et d’autres professionnels à des demandes nombreuses et non fondées d’exemption, voire de soi-disant contre-indications », pressent-il.

                          source : http://www.whatsupdoc-lemag.fr/actualites-article.asp?id=21662


                        • doctorix doctorix 30 août 2017 11:36

                          @Armelle
                          Il y deux sortes de médecins.

                          Ceux qui les ont étudiés deux heures en fac (spécialement et exclusivement le calendrier vaccinal), et prétendent tout en connaître.
                          Et puis il y a ceux que les hasards de la vie (c’est terrible de penser que la sagesse vaccinale doit tout au hasard et rien à la faculté) ont mis en présence d’un cas dramatique d’accident vaccinal, ou même simplement d’un premier bouquin qui leur a mis la puce à l’oreille.
                          Moi, c’était en 2009 : Roseline Bachelot, propulsée au poste de ministre de la santé par le lobby pharmaceutique, m’a ouvert les yeux avec tous ses délires. Dans le même temps, une de mes patientes m’a mis sous le nez un bouquin de Sylvie Simon (une très grande dame).
                          Depuis lors, j’en ai lu cent, de dizaines d’auteurs.
                          Donc deux sortes de médecins : ceux qui ont étudié les vaccins deux heures et ceux qui les ont étudié mille. Sachant ce que ça coute en argent et en risque ordinal de ne pas vacciner, devinez lesquels sont plus près de la vérité ?

                        • Christian Labrune Christian Labrune 30 août 2017 13:07

                          @doctorix
                          Les études médicales sont assez longues et il vaut mieux s’y mettre le plus rapidement possible. Il s’est vu quand même des gens qui ont commencé assez tardivement, et rien ne vous empêche de faire comme eux si la médecine vous intéresse.
                          Il conviendrait quand même, peut-être, de vous avertir que la médecine n’est pas l’art de tuer. Il y a beaucoup de médecins sur le théâtre des opérations militaires, mais leur rôle n’y est pas d’achever les malades ou les blessés. Tuer, c’est du ressort d’un art militaire qu’il ne faudrait pas croire pour autant que je méprise : la guerre est quelquefois une nécessité quand il s’agit de défendre la nation. Mais ne comptez pas sur moi pour prendre la défense des entreprises génocidaires !


                        • doctorix doctorix 30 août 2017 14:59

                          @Christian Labrune
                          Grâce au ciel, vous ne les avez jamais commencées, ces études. C’est sans doute ce qui vous donne cette noble autorité pour en juger.

                          Cela fera toujours un charlatan de moins.
                          Il y a suffisamment d’imbéciles et d’escrocs dans cette profession pour que vous ne vous rajoutiez pas au nombre.

                        • foufouille foufouille 30 août 2017 16:04

                          @doctorix
                          là, tu parles de toi, herr doctor X.


                        • francois 30 août 2017 11:03

                          « Il est pour moi inconcevable de constater que les avis à ce sujet puissent être aussi divergents au sein même de la profession compte tenu du niveau de compétence.. »

                          La profession médicale est devenu une profession commerciale avec comme conséquence le trou de la sécu.


                          • Armelle Armelle 30 août 2017 12:10

                            @francois
                            ...Ce dont je ne doute pas !!! je souhaitais juste avoir l’avis d’un « concerné » sur le sujet.
                            Quant au trou de la sécu, ce n’est pas la seule raison, ni la plus déterminante !!!
                            La réponse est dans le terme même « sécurité sociale », avec ce qu’elle induit en terme de financement et de répartition à notion collective !
                            Le trou ne vient pas du fait que le citoyen ne cotise pas suffisamment mais du fait que les produits et matériels sont trop chers, et ils sont trop chers tout simplement parce qu’ils sont remboursés !!! Je sais que c’est délirant comme démarche intellectuelle mais c’est un principe mécanique !!!
                            Et ne serait-ce pas aussi parce que pendant longtemps les labos finançaient leur recherches avec la manne provenant des brevets en cours, sauf que depuis des années, la majeure partie est tombée dans le domaine public ?



                          • symbiosis symbiosis 30 août 2017 12:46

                            François, Armelle,
                            Il est toujours bon de s’informer avant d’affirmer péremptoirement ou par ignorance des contre vérités. Ainsi les débats prennent tous leur sens.
                            Le trou fictif de la sécurité sociale


                          • Armelle Armelle 30 août 2017 13:25

                            @symbiosis
                            Ce n’était pas le but de mon commentaire, peut être y en a t-il un, peut être pas, et ce n’est pas ce que me proposez en lien qui prouve qu’il n’y en a pas en tout cas, pour la quasi totalité des infos évoqueés, je devrais alors tjrs encore me poser la question de la véracité de celles-ci !!! donc votre thèse ne semble pas plus solide !!!
                            Et puis que d’assener constamment qu’il s’agit d’un trou fictif sert bien évidemment toutes ces corporations qui verraient d’un mauvais oeil toute reforme profonde remettant en cause le formidable confort généré par cette institution, notamment toutes ces professions qui gravitent autour de la santé et qui par définition sont financées par la sécu !!! et qui ne sont autre que des professions fonctionnarisées !!!
                            En l’occurrence j’ai juste utilisé cette notion pour amener le fait que, je recommence, le prix des produits et matériels de santé sont chers parce qu’ils sont remboursés !!! et non pour confirmer qu’il y a effectivement un trou !!!


                          • Armelle Armelle 30 août 2017 14:21

                            @Symbiosis

                            « Il est toujours bon de s’informer avant d’affirmer péremptoirement »

                            Prenez également la remarque pour vous car pour étayer ce que j’écris ci-avant, à savoir qu’il faudrait aussi se méfier des sources des liens que vous nous proposez, car quand je dis que certaines corporations ne manqueraient pas d’user de ce subterfuge pour préserver leurs acquis, je ne pense alors être pas loin de la vérité, tenez !!! les syndicats !!! Nos fameux parasites patentés, des subventions leurs sont accordées sur le fonds de la sécu notamment !!! Alors vous savez vos infos, rien que le fait de ne pas en connaître véritablement la source suffit à soupçonner que ça puisse être du gros pipeau quand on connaît les conflits d’intérêts qu’engendre une manne aussi énorme que celle de la sécu.
                            ...Il est toujours bon de s’informer avant d’affirmer péremptoirement ou par ignorance des contre vérités. Ainsi les débats prennent tous leur sens


                          • doctorix doctorix 30 août 2017 14:39

                            @Armelle
                            et qui ne sont autre que des professions fonctionnarisées !!!


                            Je ne suis pas certain que nous en tirions avantage. Nous payons cette situation par un tarif de consultation (25 euros) assez ridicule en regard de la situation des médecins européens, qui ont une moyenne de 45 euros par consultation.La note la plus salée d’Europe se trouve outre-Manche. Si l’on s’adresse au secteur privé de la médecine, c’est entre 95 et 315 euros chez le généraliste. En revanche, il faut savoir que si l’on s’adresse au service public de santé, le National Health Service, la consultation est gratuite.

                            Le système est comparable en Espagne. Gratuit dans le système de santé public. En revanche dans le privé, c’est entre 30 et 40 euros.

                            Les autres pays plus chers que la France

                            En Allemagne, une consultation se paie chère, environ 75 euros. En Suisse, c’est encore plus. La consultation coûte en moyenne 100 euros chez le généraliste. Résultat, dans les parties frontalières, comme à Genève, des Suisses vont se faire soigner en France, puisque ça leur coûte plus de quatre fois moins cher chez un généraliste français secteur 1.

                            Au Portugal, la consultation oscille entre 40 à 70 euros. En Belgique en revanche, le tarif conventionné est de 25 euros comme en France. 


                          • doctorix doctorix 30 août 2017 14:45

                            @doctorix
                            Et je ne parle pas des USA.

                            Ma fille habite Houston, la pauvre...
                            Elle a eu recours aux urgences de l’hôpital du coin trois fois en un mois pour ses enfants. Trois consultations de quelques minutes.
                            Elle a reçu la note peu après : 6000 dollars.
                            Heureusement, elle a le statut d’expat et une couverture totale.
                            Mais quelqu’un a bien payé.

                          • Armelle Armelle 30 août 2017 16:20

                            @doctorix
                            Sincèrement loin de moi l’idée de penser que vous tiriez avantages, je pense même le contraire !!! Je connais que trop le cas de mon médecin généraliste qui, je vous assure a une vie de fou, et n’a pas un revenu mirobolant (en tout cas par rapport aux heures de travail effectuées). Et puis vous me connaissez un peu, je serais peinée, voire abattue si un jour je devais voir cette profession fonctionnarisée, c’est d’ailleurs ce qu’on pouvait craindre dans la saga du tiers payant. Non en l’occurrence je ne ciblais pas les activités liées directement à la santé !!! Il y a toutes ces autres activités qui n’ont aucun lien direct avec les patients mais qui font partie de structures dont le coût est financé par la sécu. Ceci étant, je répondais surtout en ce sens à mon interlocuteur pour lui dire qu’il est tjrs assez facile de critiquer les propos des autres en occultant ses propres imperfections ! Notamment en ce qui concerne l’information et sa source. Et puisqu’on parle du sujet, je n’ai jamais digéré, à la sortir du rapport Perruchot, le fait que les syndicats reçoivent des dotations ou subventions comme vous voudrez, de la sécu !!!
                            Je pense juste que, ET MËME S’IL N’Y A PAS DE TROU DE LA SECU, cet argent serait plus utile dans la recherche médicale ou plus simplement dans les soins plutôt que donné à ses parasites (qu’ils sont devenus divrais-je préciser) de la société


                          • francois 30 août 2017 11:05

                            « Autrement dit, l’interventionnisme d’état dans le domaine de la santé, censé l’humaniser et le dépolluer de toute notion de rentabilité, reste en fait un formidable outil pour légitimer cette dernière au profit de qqes entités et au détriment des mêmes couillons qui s’agenouillent tous les cinq ans devant le nouveau pape ripoublicain... »

                            Vous serez le premier à vous jetez dans les centres de vaccination lors la prochaine pendémie de Ma2Cr3On1


                            • doctorix doctorix 30 août 2017 11:47

                              @francois

                              En 2009, j’ai affiché à l’intérieur de mon Voyager, sur les vitres, une vingtaine de documents concernant le danger et l’inutilité du vaccin H1N1. Je l’ai garé devant le centre de vaccination, et j’invitais les candidats à faire le tour avant d’entrer, et de lire.
                              La moitié repartait sans trou dans la peau.
                              Le maire et les gendarmes ont débarqué. Ils n’ont pas trouvé de motif à me faire déguerpir, et sont repartis, les uns furieux, les autres rigolards.
                              Alors non, mon cher François : nous ne serons pas les premiers à nous précipiter sur un vaccin bâclé, mais vous ferez bien ce que vous voulez de votre peau.
                              J’ajoute que je n’ai pas eu d’ennui avec le Conseil de l’Ordre, dont le Président m’a dit un jour : « Vous avez raison : nous vaccinons trop, et trop tôt. Mais soyez plus modéré. » Je n’ai pas obéi, comme vous voyez.
                              Ce qui prouve qu’il n’y a pas de consensus ordinal, et que la vérité s’immisce gentiment dans les consciences hippocratiques.

                            • francois 30 août 2017 11:57

                              @doctorix
                              la précédente pseudo pendémie était une farce. Moi-même étant un pro vaccin, je ne m’y suis pas rendu.

                              Par contre, j’ai eu une spécialisation en immunologie dans mon cursus de biochimiste.

                              Le consensus ordinal, celui de l’homéopathie belle escrocquerie.


                            • doctorix doctorix 30 août 2017 12:19

                              @francois
                              La faculté vous apprend ce que dictent les labos.

                              Faites donc vos recherches par vous-même, plutôt que de vous appuyer sur ce qu’on vous a inculqué.
                              Vous apprendrez que l’immunité humorale est une goutte d’eau par rapport à l’immunité cellulaire, et c’est toute la différence entre l’immunité naturelle et l’immunité artificielle, qui ne s’occupe que d’anticorps, qu’elle considère à tort comme un gage de succès.
                              Je ne vous demande pas d’étudier aussi l’homéopathie, elle est bien trop en avance sur vos connaissances et votre ouverture d’esprit, pour ce que je peux en juger.

                            • pemile pemile 30 août 2017 12:25

                              @doctorix "Je ne vous demande pas d’étudier aussi l’homéopathie, elle est bien trop en avance sur vos connaissances et votre ouverture d’esprit"

                              Du coup, plus besoin de répondre à ma question ci-dessus smiley


                            • Armelle Armelle 30 août 2017 12:33

                              @francois
                              « Vous serez le premier à vous jetez dans les centres de vaccination lors la prochaine pendémie de Ma2Cr3On1 »

                              Ne percevez pas constamment les gens à votre image !!!
                              En l’occurrence et à ce sujet, je ne me sens pas, mais pas du tout concernée. C’est mal me connaître et surtout ne pas avoir pris la peine de me lire lors d’articles traitant ce sujet et en particulier ceux de Dotorix !!!
                              C’est amusant cette propension chez certains sujets à prêter systématiquement des propos pour les autres !!!
                              Il y a des cours de voyance en biologie ?


                            • doctorix doctorix 30 août 2017 14:32

                              @pemile
                              Le drainage homéopathique est très performant.

                              L’élimination des toxines, celles des vaccins notamment, est une nécessité.
                              Et ça fonctionne même sur ceux qui ne croient pas à l’homéopathie.
                              Même sur les chiens et les chevaux, qui ne croient pas à l’effet placebo, eux.

                            • pemile pemile 30 août 2017 14:36

                              @doctorix « Le drainage homéopathique est très performant. »

                              Vous nous donnez quelques sources vers des études le validant ?


                            • doctorix doctorix 30 août 2017 14:51

                              @pemile
                              A quoi bon, puisque vous ne les croirez pas ?

                              Disons que des centaines de médecins homéopathes et leurs milliers de patients s’en portent fort bien, et qu’on ne peut pas vivre des dizaines d’années d’un métier qui serait fondé sur le mensonge.
                              En dehors des banquiers et des politiciens, bien entendu.

                            • pemile pemile 30 août 2017 19:14

                              @doctorix « on ne peut pas vivre des dizaines d’années d’un métier qui serait fondé sur le mensonge.En dehors des banquiers et des politiciens, bien entendu »

                              Et la religion ?

                              « A quoi bon, puisque vous ne les croirez pas ? »

                              Dites plutôt que vous n’avez aucune étude validant ce « drainage homéopathique » ?


                            • doctorix doctorix 1er septembre 2017 17:28

                              @pemile
                              Excellent parallèle entre la vaccination et la religion.

                              Vous progressez.

                            • pemile pemile 1er septembre 2017 17:39

                              @doctorix « Excellent parallèle entre la vaccination et la religion. »

                              Non, ne déformez pas mes propos, il s’agissait de l’homéopathie smiley


                            • cevennevive cevennevive 30 août 2017 11:29

                              Bonjour doctorix,


                              Heureuse de vous « revoir », vous nous manquiez.

                              En ce qui concerne les vaccins, vous savez ce que j’en pense et je vous remercie de mettre encore et encore le sujet sur la table.

                              Il y a désormais un autre scandale qui me chagrine et qui me touche de près ; le Lévothyrox...

                              Voyez-vous, je me demande si, dans un avenir proche, nous ne serons pas tous intoxiqués par des médicaments sensés nous sauver !!!

                              Bien à vous.


                              • doctorix doctorix 30 août 2017 12:08

                                @cevennevive
                                L’industrie pharmaceutique a tendance à prendre l’organisme pour une simple usine chimique. Chaque médicament dit « moderne » est expérimental, et donc risqué.

                                Mais que personne ne renonce à prendre ses hormones thyroïdiennes s’il en a besoin : le risque du mannitol est bien moins élevé que celui d’une hypothyroïdie.
                                Dans la notice informative, on peut lire ceci :
                                • Suppression du lactose, un excipient à effet notoire, qui a été remplacé par le mannitol.

                                • Du lactose, il fallait en prendre 5 gr par jour pour avoir des effets indésirables si on est intolérant.

                                • La Mannitol, il faut en prendre 3 gr/jour pour avoir des effets digestifs, et c’est valable pour tout le monde.

                                • Mais combien de dizaines de comprimés par jour faut-il avaler avant d’atteindre ces valeurs, je ne sais pas.

                                • Bref, un changement parfaitement inutile et qui ne fait qu’inquiéter les gens. Je crois que les ennuis viennent plutôt d’une imprécision dans le dosage. Et ça, ce serait plus embêtant. Car les dosages sont « millimétriques ».

                                •  


                              • cevennevive cevennevive 30 août 2017 12:27

                                @doctorix,


                                Mille mercis doctorix, je voulais votre avis sur la question, et votre réponse m’a rassurée...

                                Le Lévothyrox est la seule substance que j’avale, provenant des laboratoires pharmaceutiques.

                                Quant aux vaccins obligatoires qui se profilent à l’horizon, j’espère que beaucoup de parents feront « vacciner » le carnet de santé plutôt que l’enfant.


                              • l’alsacien 30 août 2017 12:29

                                @doctorix

                                ‘’Chaque médicament dit « moderne » est expérimental, et donc risqué.’’

                                à propos de risques :

                                « Approximativement 7.5 millions d’actes médicaux et chirurgicaux exécutés annuellement aux USA sont inutiles, tandis qu’approximativement 8.9 millions d’Américains sont hospitalisés inutilement.

                                Le nombre total estimé de décès aux USA par causes iatrogènes, c’est-à-dire, tous les décès causés par les soins d’un médecin ou d’un chirurgien ou par un traitement médical ou par des procédures de diagnostic erronées, est annuellement de 783.936 morts.

                                Par comparaison, approximativement 699.697 Américains sont morts de cause cardiaque en 2001, alors que 553.251 mouraient de cancer. Il est évident que le système médical Américain est lui- même la principale cause de mortalité aux USA. »

                                Lisez la suite là :

                                https://drolivierbernard.wordpress.com/2011/01/10/la-mort-par-la-medecine-leffet-iatrogene-des-pratiques-medicales/


                              • doctorix doctorix 30 août 2017 14:15

                                @l’alsacien
                                En France, nous n’avons chaque année que 13 à 34,000 morts de cause iatrogénique.

                                Chaque médecin tue donc seulement un patient tous les trois ans.
                                Et encore, il doit y avoir des recordmen, puisque je n’ai pas le souvenir d’en avoir tué plus de deux ou trois en 40 ans.
                                Serait-ce parce que je n’aime ni les médicaments chimiques ni les vaccins ?
                                Primum non nocere, je n’ai pas oublié...

                              • njama njama 30 août 2017 12:27

                                Obligation vaccinale : comprendre la dictature
                                25 août 2017

                                Excellent article d’information rédigé par Senta Depuydt pour Biocontact de septembre 2017, à télécharger ci-dessous et à photocopier en masse (4 pages) pour le mettre notamment sous le nez de votre pédiatre ou médecin de PMI/ONE....

                                http://initiativecitoyenne.be/2017/08/obligation-vaccinale-comprendre-la-dictature.html


                                • doctorix doctorix 30 août 2017 14:25

                                  @njama
                                  Article à lire absolument, dont je cite un court extrait :

                                  "A ce jour, on ne peut affirmer que « les vaccins ont éradiqué certaines maladies  ». Les anciens rapports officiels confirment d’ailleurs que l’amélioration du niveau de vie et des conditions d’hygiène ont fait plus que les vaccins, qui n’ont été introduits que lorsque les maladies étaient déjà proches de l’extinction naturelle. Le cas de la variole est souvent cité comme le seul véritable triomphe de la vaccination. Le rapport final de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) explique pourtant que de nombreuses campagnes d’immunisation furent de véritables échecs, menant à une augmentation des cas, et que l’éradication est surtout le résultat d’une politique exemplaire de détection et d’isolement des malades."

                                • Christian Labrune Christian Labrune 30 août 2017 12:38

                                  Le dernier cas de variole répertorié remonte à 1977, en Asie. Depuis, la maladie qui avait connu son maximum d’extension au XVIIIe siècle, semble avoir disparu. Je me souviens que dans mon village du Berry, au milieu des années 50, on avait vacciné tout le monde (quelques dizaines de personnes !) en une seule soirée. Cela n’était guère plaisant pour les enfants de mon âge qui avaient déjà subi quelques autres traitements du même genre. J’avais horreur de cela, et je pense, même si je regarde la théorie psychanalytique comme une fumisterie, qu’il a dû y avoir là une sorte de « traumatisme infantile », pour beaucoup, qui n’est peut-être pas pour rien dans une horreur obscurantiste actuelle de la vaccination qui s’observe chez les esprits les plus faibles.

                                  Certes, si la variole est aujourd’hui éradiquée, cela résulte moins d’un effet de la vaccination que d’une amélioration générale du niveau de vie. Au XVIIIe siècle, plus de 90% des Français étaient touchés par la petite vérole. « Ils ne mouraient pas tous, mais tous étaient frappés », comme dit La Fontaine à propos de la peste. Et les plus touchés étaient évidemment les rois et les princes, parce que la morale chrétienne leur imposait de vivre plus misérablement que le plus misérable de leurs sujets. Dans sa pauvre cabane de Versailles, Louis XV en mourut donc, après Louis Ier d’Espagne, Marie II d’Angleterre, l’empereur Joseph Ier en Autriche, Pierre II de Russie et beaucoup d’autres. La malnutrition, le manque d’hygiène lié à l’existence misérable que ces princes s’appliquaient à mener expliquent très bien cette prédisposition. Jenner, ce salaud, ayant mis au point la première forme de vaccination, on prit l’habitude, dans la famille royale française, de vacciner les princes. Hélas, ce fut très efficace. Louis XVI avait bel et bien été vacciné contre la variole, mais pas contre la guillotine : il faudrait attendre Thermidor pour trouver un remède contre une terrible affection qui, elle, tuait merveilleusement, et à tous les coups. Je compte beaucoup sur notre robespierriste Mélenchon pour lui redonner bientôt tout son lustre.

                                  Les guerres ne seront jamais plus efficaces ni plus économiques que les pandémies pour limiter la population. Les efforts de l’Iran pour construire une bombe atomique et l’utiliser sans délai sont tout à fait méritoires, et plus encore ceux de la Corée du nord, qui finira bien par réaliser ses objectifs sur l’ïle de Guam ou je ne sais quelle ville japonaise. Elle dispose de méthodes qui sont déjà très éprouvées pour faire disparaître ses handicapés aussi bien que les sinistres crapules qui s’opposent à son génial dirigeant Kim Jong-un. Tout cela est très bien, mais je comprends quand même qu’on puisse avoir la nostalgie de cette grande et admirable peste bubonique malheureusement disparue en Europe au siècle des Lumières.

                                  Viva la muerte !


                                  • doctorix doctorix 30 août 2017 14:06

                                    @Christian Labrune
                                    Labrune, plus fort que l’OMS ; qui reconnait que la variole ne doit pas sa disparition au vaccin, mais à

                                    une stratégie de« SURVEILLANCE-ENDIGUEMENT ». Cette stratégie est développée dans un document de 135 pages, publié en 1980 par l’OMS et intitulé : « L’éradication mondiale de la variole".
                                    L’OMS reconnaît que dans certains pays, même lorsque la couverture de vaccination, atteignait 90%,la maladie continuait à se propager. 
                                    Et toujours ce pseudo-humour pestilentiel pour recouvrir votre ignorance.

                                  • njama njama 30 août 2017 14:14

                                    @Christian Labrune

                                    le Rapport de l’OMS en 1979 sur l’éradication de la variole.

                                    http://apps.who.int/iris/bitstream/10665/39258/1/a41464_fre.pdf


                                  • leypanou 30 août 2017 16:36

                                    @Christian Labrune
                                    Les efforts de l’Iran pour construire une bombe atomique et l’utiliser sans délai sont tout à fait méritoires : on pensait votre délire iranophobe conséquence de votre sionisme guéri mais on s’est trompé.
                                    Quand à Kim-jong un, quand il aura fait le millième de ce que d’autres dirigeants, ceux de l’empire en particulier, que vous devez louer ont fait, revenez nous en reparler.


                                  • njama njama 30 août 2017 12:46

                                    Manifestation « Ensemble, pour une vaccination libre »

                                    Le 9 septembre à 14 heures, devant le ministère de la Santé (14, av. Duquesne à Paris 7e) aura lieu une initiative regroupant plusieurs associations et lanceurs d’alerte, en collaboration avec la députée euro-péenne Michèle Rivasi.

                                    Organisation et coordination :
                                    Sophie Guillot, *
                                    mél : sophie.guillot.vaccins@gmail.com.
                                    Facebook : page « Pour une vaccination libre événement » et groupe « Info Vaccin Prevenar »

                                    https://www.suretevaccins.com/intervenants/sophie-guillot/
                                    Lanceuse d’alerte depuis 10 ans, ancienne présidente et fondatrice d’Infos Vaccins France, Sophie Guillot possède une longue expérience dans l’accompagnement des victimes des vaccins.
                                    Actuellement administratrice d’Info Vaccin Prevenar, le plus grand groupe francophone Facebook d’information sur les vaccins (près de 37 000 membres), elle assiste quotidiennement les personnes en quête d’informations sur leurs droits en matière de vaccination.

                                    Site officiel de l’association Info Vaccins France https://www.infovaccinsfrance.org/



                                    • njama njama 30 août 2017 12:58

                                      comme Michèle Rivasi* sera à la manifestation le 9 septembre c’est l’occasion de relire son COMMUNIQUE DE PRESSE du 16 juin 2017

                                      * députée européenne EELV, biologiste normalienne et agrégée, auteure de l’ouvrage Le racket des laboratoires pharmaceutiques et comment en sortir.

                                      11 VACCINS OBLIGATOIRES : DANS L’INTÉRÊT DE QUI ? NON A LA VACCINATION FORCÉE

                                      La Ministre de la santé Agnès Buzyn affirme ce matin dans un entretien au Parisien qu’elle envisage d’élargir l’obligation vaccinale pour les enfants la passant de 3 vaccins (DTP) à 11 en y ajoutant : Coqueluche - Rougeole - Oreillons - Rubéole - Hépatite B - Bactérie Haemophilus influenzae - Pneumocoque - Méningocoque C
                                       Or, pour certains de ces vaccins la balance bénéfice / risque est à réévaluer suite à l’enregistrement ou la minoration avérée de plusieurs effets secondaires.

                                       Par ailleurs, alors que la défiance des citoyens envers les vaccins est considérable suite à la multiplication des scandales sanitaires à répétition, la restauration de la confiance ne passe pas par l’infantilisation et le mépris des parents inquiets pour la santé et le système immunitaire de leurs enfants.

                                       D’autre part, on peut s’interroger sur le cadeau fait aux laboratoires pharmaceutiques par une Ministre qui s’est toujours dit proche de l’industrie pharmaceutique et qui a même légitimé les conflits d’intérêts qui sont en partie à l’origine de la mise en péril de notre système de santé publique aujourd’hui.

                                       Comme nous l’avons écrit avec les Professeurs Philippe Even et Jacques Testart dans notre questionnaire d’interpellation des candidats à la présidentielle, nous souhaitons fonder les multivaccinations, l’âge d’administration des principaux vaccins et la recommandation vaccinale sur :

                                      1. Les données épidémiologiques nationales évaluant objectivement les besoins de chaque vaccination ;
                                      2. L’efficacité devrait être jugée non sur les seules réponses anticorps immédiates, mais sur les réponses cliniques et les résultats épidémiologiques (une réponse anticorps peut être inefficace et une réponse de l’immunité cellulaire peut être nécessaire).
                                      3. L’analyse objective recensée et démontrée des risques neurologiques, psychiatriques, articulaires et musculaires éventuellement associés, qui pourraient être liés, comme le montrent certaines études scientifiques, aux différents types d’adjuvants.
                                      4. Recenser la présence de nanoparticules métalliques non déclarées et en particulier de mercure, dans les vaccins ;
                                      5. L’étude des réponses immunitaires générales et cérébrales des nourrissons soumis de façon croissante à plusieurs vaccinations simultanées, alors que les réponses de leur système immunitaire ne sont peut-être pas matures et sont encore mal connues à cet âge.
                                      6. L’âge de la nécessité vaccinale (le tétanos du nourrisson reste à prouver et la vaccination contre l’hépatite B n’est peut-être pas nécessaire à cet âge, puisqu’il s’agit d’une maladie sexuellement transmissible).
                                      7. L’analyse de l’utilité d’associer chez le nourrisson des vaccins multivalents, les uns utiles (DTP) et d’autres qui le sont moins (oreillons, rubéole) ou d’efficacité mal démontrée et qui ne sauraient donc être rendus obligatoires (BCG et même vaccination antigrippale, souvent inefficace, et qui, quand elle est efficace, n’est utile que chez le jeune enfant et les plus de 65 ans et semble ne pas ou guère réduire les risques collectifs).

                                      Toute précipitation de la Ministre sur ce terrain sensible des vaccins chez l’enfant serait une erreur. Il faut convaincre plutôt que contraindre.

                                      http://www.michele-rivasi.eu/a-la-une/11-vaccins-obligatoires-dans-linteret-de-qui-non-a-la-vaccination-forcee/


                                    • doctorix doctorix 30 août 2017 14:22

                                      @njama
                                      Il faut savoir que lorsqu’on associe le prevenar (anti-pneumococcique 13 valences) à l’hexavalent, on triple le nombre d’effets indésirables.

                                      N’oubliez pas : aucun vaccin, même obligatoire, n’est exigible avant 18 mois.
                                      Un temps précieux gagné pour la maturité immunitaire, même s’il est loin d’être suffisant.

                                    • njama njama 30 août 2017 14:52

                                      @doctorix

                                      aucun vaccin, même obligatoire, n’est exigible avant 18 mois.

                                      et donc avec la recette obligatoire Buzyn pour les moins de 2 ans, ça ferait 10 injections à faire sur 6 mois ...
                                      ça fait chaud ...
                                      ok les vaccins sont des faux-gratuits puisque les mutuelles sont payantes et la sécu aussi
                                      et donc je suppose 10 consultations pour les actes vaccinaux soit 250 €

                                      il est vrai que pour ne pas débourser un € (le 100 % faux-gratuit) l’administration laisse l’option de se rendre dans un centre de vaccination (combien en France ?)


                                    • nono le simplet nono le simplet 30 août 2017 15:14

                                      j’ignorais qu’un vaccin contre la leptospirose existait et j’avoue que mon immunisation actuelle a été bien plus douloureuse, dangereuse ( bien que m’en sortant bien avec juste une atteinte musculaire, hépatique et rénale sans séquelles ) et que j’ai mis près de deux ans à m’en remettre 


                                      • Christian Labrune Christian Labrune 30 août 2017 15:17

                                        A cette page, quelques aperçus intéressants à propos d’une « phobie des aiguilles » qui peut expliquer bien des choses. Malheureusement, je ne pense pas que les thérapies comportementales si efficaces contre la plupart des phobies y puissent quelque chose : il faudrait mettre le malade en face de l’objet qui lui fait peur (la seringue) et multiplier progressivement les perforations de son épiderme. Un vrai supplice ! Le mieux est encore, pendant ces sortes de traitements qui sont quand même relativement rares dans une existence, de regarder le plafond en pensant à autre chose.

                                        http://www.vaccinations-airfrance.fr/vaccination-sante-voyage/quelle-vaccination-voyageurs/la-peur-de-la-piqure


                                        • doctorix doctorix 30 août 2017 16:56

                                          @Christian Labrune
                                          Ce n’est pas l’aiguille qui fait peur, mais ce qui passe dedans et dont vous ignorez tout.


                                        • njama njama 30 août 2017 17:35

                                          @Christian Labrune

                                          à propos d’une « phobie des aiguilles »
                                          je crois qu’elle s’en tape la madame Buzyn (question de culture), une série de10 piqûres en deux ans sur des nourrissons c’est pas grand chose, c’est moins violent que des circoncisions ...


                                        • Christian Labrune Christian Labrune 30 août 2017 15:28

                                          http://www.pseudo-sciences.org/spip.php?article2788

                                          Un article très intéressant à propos de la peur des vaccins. Elle n’affecterait que 2% de la population et constitue de toute évidence une pathologie mentale des plus ordinaires et assez peu invalidante les trois quarts du temps, laquelle serait tout à fait négligeable si ceux qui en étaient affectés étaient conscients d’être atteints et restaient dans leur coin avec leur névrose. Les névroses n’ont pas la réputation d’être contagieuses, mais celle-ci finit par l’être. C’est comme si un tuberculeux, entre les deux guerres, s’était appliqué à aller cracher partout ses bacilles, et jusque dans la soupe de ses proches. Un tel comportement n’est pas seulement pathologique, il est carrément criminel. 


                                          • Christian Labrune Christian Labrune 30 août 2017 15:45

                                            Le professeur de médecine Bruno Marchou, qui enseigne au CHU de Toulouse, est probablement beaucoup moins compétent que l’auteur de cet article, mais c’est un citoyen comme un autre et, même s’il lui manque, comme à moi, d’avoir sérieusement étudié la médecine, il a quand même bien le droit, en tant que citoyen, de donner son avis sur la question. Je recopie un fragment de l’entretien qu’on pourra lire in extenso à cette page :

                                            http://www.ladepeche.fr/article/2016/09/26/2426505-professeur-bruno-marchou-protege-protege-autres.html

                                            Y a-t-il un profil type des parents hostiles à la vaccination ?

                                            Je ne pense pas, ça reste une faible minorité qui généralement est plutôt soucieuse de la bonne santé de ses enfants et ne souhaite pas qu’ils soient malades. Il y a ceux qui se disent : « Les autres étant protégés, in fine, cela va protéger mon enfant et me protéger. » Ils n’ont pas tout à fait tort, dans le cadre d’une immunité collective, le risque pour l’individu reste faible. Ils disent merci à ceux qui se sont fait vacciner, à mon sens, c’est manquer de générosité. Il peut y avoir des situations où il vaut mieux ne pas se faire vacciner mais ça reste exceptionnel. Dans les récalcitrants, on trouve aussi ceux qui sont un peu contre tout.

                                            Quel est l’intérêt d’être vacciné ?

                                            Il est double : on se protège soi-même et on protège les autres. Notamment quand on se trouve face à un risque d’infection qui menace des sujets fragilisés qui, eux, ne peuvent pas être vaccinés. Le fait que dans leur entourage, il y ait une immunité vaccinale, les protège.

                                            En Ariège, il existe des villages réfractaires, les connaissez-vous au CHU de Toulouse ?

                                            Oui. Il y en a en Ariège et ailleurs en Midi-Pyrénées. Dans certaines régions du Lot, Il y a quelques années, la couverture vaccinale n’était pas optimale. On s’en est rendu compte au moment où la rougeole est sortie de son nid en 2011. Pour moi, il s’agit là d’un fait qui ne va pas disparaître du jour au lendemain. Fort heureusement, la couverture vaccinale en France est supérieure à 80 %.

                                            Recommandez-vous la vaccination contre la grippe ?

                                            C’est une question délicate. Pour moi, une vaccination dès lors qu’elle est recommandée, c’est bon pour la population et l’individu. En revanche, il y a un cas qui pose problème, c’est le vaccin contre la grippe. Si on prend, le cas du personnel hospitalier, seulement 25 % se fait vacciner contre la grippe, cela prouve bien qu’il y a un problème. La difficulté tient au fait que le vaccin doit être renouvelé tous les ans. Le refaisant tous les ans, comme l’efficacité n’est pas optimale (elle est de 60 à 70 %), un discrédit est jeté sur la vaccination. Au final, ce vaccin n’est pas aussi bien suivi que ce que les recommandations le préconisent. Il n’empêche que, en dehors des cas de grippe qui peuvent atteindre des sujets jeunes, l’incidence de la grippe a fortement diminué chez les gens de 65 ans et plus, pour lesquels la vaccination est relativement bien suivie. Elle permet de réduire le nombre d’hospitalisations et la mortalité.



                                            • doctorix doctorix 30 août 2017 17:18

                                              @Christian Labrune
                                                 « Pour moi, une vaccination dès lors qu’elle est recommandée, c’est bon pour la population et l’individu. »


                                              Voilà bien le propos d’un parfait imbécile, bien obéissant.
                                              Il devrait pourtant se poser des questions sur qui recommande quoi, et au nom de quels intérêts. Par exemple, Agnès Buzyn déclare avoir été directement rémunérée pour diverses activités par le laboratoire Genzyme, désormais filiale de Sanofi, de 1998 à 2011 ! Et ce n’est pas tout, entre 2005 et 2011 elle était aussi rémunérée par les laboratoires Bristol Meyers-Squibb et Novartis. Ces deux laboratoires ainsi que Pierre Fabre et Schering-Plough (filiale de Merck) ont aussi financé entre 2005 et 2011 l’association Robert Debré que dirigeait Agnès Buzyn.

                                              « comme l’efficacité n’est pas optimale (elle est de 60 à 70 %), un discrédit est jeté sur la vaccination. »
                                              D’autant plus que l’efficacité de ce vaccin (grippe) est plutôt de l’ordre de 1%. Sans compter le nombre de ceux qu’il rend malades dans les huit jours.
                                              Quant au cocooning, j’en ai déjà parlé, et c’est une absurdité totale.

                                            • njama njama 30 août 2017 17:31

                                              @Christian Labrune

                                              Les vaccinés devraient remercier les non-vaccinés car ils participent au financement des campagnes de vaccinations ... smiley


                                            • doctorix doctorix 30 août 2017 17:23

                                              Un petit mot quand même à propos de Marisol Touraine, qui est tout de même à l’origine de cette multi-vaccination criminelle en préparation :

                                              Marisol Touraine à la tête d’un système mafieux.
                                              Qu’il s’agisse des membres de son cabinet, qu’il s’agisse des membres de la Direction Générale de la Santé, qu’il s’agisse des dirigeants des Agences gouvernementales, qu’il s’agisse des happy few qui décident du prix des médicaments, qu’il s’agisse des membres des différents Comités techniques appartenant au Haut Comité de la santé publique ou à d’autres institutions aux ordres dont le fameux Comité Technique des vaccinations, qu’il s’agisse des membres de l’Institut de veille sanitaire, qu’il s’agisse des hauts fonctionnaires des Agences régionales de Santé, qu’il s’agisse des dirigeants de la Caisse Nationale d’Asurance Maladie et de tous les autres régimes, tous ces membres, tous, sont mêlés peu ou prou à l’argent, aux influences intellectuelles, politiques et sociétales de l’industrie pharmaceutique et des fabricants de matériel. Sans oublier l’argent répandu incidemment par les industries agro-alimentaires et les trusts les commercialisant, les marchands de sodas sucrés, les vendeurs de hamburgers, les marchands de vin et d’alcool, les marchands de tabac, voire les constructeurs automobiles.
                                              Tous les hauts fonctionnaires, tous les experts, tous les membres à vie des différents comités, tous les directeurs d’agence avec appartement et voiture de fonction, tous les grands professeurs qui parlent à la télé et à la radio, tous les petits professeurs qui en rêvent, tous les universitaires qui souhaitent être khalifes à la place du khalife, toutes les petites mains, touchent, touchent, touchent, palpent, palpent, palpent, s’empiffrent, s’indigestionnent de l’argent public et de l’argent privé, les tickets de vestiaire comme les repas de midi et du soir, les voyages dans les congrès, les hôtels de luxe ou de moins luxe, et, par l’intermédiaire des Cercles de réflexion où se côtoient les membres de tous les partis dont les moins recommandables, se prennent des décisions influant largement la Santé publique.
                                              Ce n’est pas seulement l’argent qui a tout pourri, c’est aussi le goût du pouvoir, la reconnaissance des pairs, l’entre soi des universitaires, la conjuration des imbéciles, le partage des prébendes et des prises d’intérêt illicites.
                                              Plus ici :

                                              • njama njama 30 août 2017 17:44

                                                La question de la vaccination obligatoire de la rougeole a été posée à partir du décès d’un enfant leucémique, en dehors de notre pays.

                                                Je pense qu’il s’agit de ce cas en Italie. Un enfant « hospitalisé en soins intensifs depuis mars ... »

                                                Si cet enfant était par nature d’une complexion malingre (?), ou s’il était malade depuis un certain temps, il est juste de bon sens que les parents avaient fait le bon choix d’éviter d’imposer des vaccins *

                                                Légifrance > Fac-similé JO du 05/03/1952, page 02596
                                                B. - Sujets à vacciner.

                                                 « Les contre-indications durables éliminent notamment de la vaccination, les sujets atteints de cancer, de certaines formes de maladies chroniques de l’appareil respiratoire, de l’appareil circulatoire, de l’appareil rénal, de l’appareil digestif, des glandes endocrines. »

                                                http://www.legifrance.gouv.fr/jopdf/common/jo_pdf.jsp?numJO=0&dateJO=19520305&pageDebut=02593&pageFin&pageCourante=02596

                                                * LES CONTRES-INDICATIONS A LA VACCINATION

                                                https://www.infovaccinsfrance.org/-/legislatif/les-contres-indications-%C3%A0-la-vaccination/


                                                • njama njama 30 août 2017 17:49

                                                  Pourquoi la Chine connaît-elle des épidémies de rougeole alors que sa population est vaccinée à 99% ?

                                                  efficacité du vaccin ?
                                                  la documentation ne manque pas pour dire que ce vaccin ne marche pas, ou peu (une immunité éphémère, volatile), et qu’en plus les vaccinés transmettent ce virus ce qui « réfute doublement le fait que deux doses du vaccin ROR (Rougeole-Oreillons-Rubéole) soient « efficaces à 99%, comme on le fait croire au public. »

                                                  http://initiativecitoyenne.be/search/rougeole/


                                                  • pemile pemile 30 août 2017 18:50

                                                    @njama

                                                    Il semble que le titre et le contenu de l’article donné en lien falsifie les résultats des études qu’il cite.

                                                    Les chiffres de l’étude :

                                                    Between 2005 and October 2013, 596 391 measles cases and 368 measles-related deaths were reported in China. Annual incidence, in cases per 100 000 population, decreased from 9.95 in 2008 to 0.46 in 2012 but then rose to more than 1.96 in 2013

                                                    La conclusion de l’étude :

                                                    Although there is evidence of progress towards the elimination of measles from China, resurgence in 2013 indicated that many children were still not being vaccinated on time.


                                                  • njama njama 30 août 2017 20:21

                                                    @pemile
                                                    many children were still not being vaccinated on time.

                                                    ben merde alors ! un bug dans la calendrier de vaccinations ? vaccinons-les dès la naissance ... deux doses tout de suite ! la nature étant tellement mal foutue qu’il faille immuniser l’humanité entière (quoique cela contredit l’hypothèse de la sélection naturelle et de l’adaptation des espèces)

                                                    La conclusion de l’étude :
                                                    peut servir à « excuser » l’échec ! On a eu le même cas avec l’éradication de la variole, l’acharnement pendant au moins deux ou trois décennies a essayé d’obtenir une couverture maximale n’éradiquait pas la maladie, seule la surveillance-endiguement (confinement), vaccination de gens proches) en est venue à bout 

                                                    Rapport de l’OMS en 1979 sur l’éradication de la variole.

                                                    http://apps.who.int/iris/bitstream/10665/39258/1/a41464_fre.pdf

                                                    Conclusion qui contredisent clairement l’inanité de la vaccination de masse

                                                    mais ce qui relève du bon sens ne cadre pas toujours (ni souvent) avec des objectifs économiques, des contraintes industrielles de production de vaccins, et des objectifs nationaux bien matérialistes, les savoir-faire dans la domaine s’exportent ...
                                                    pour un bien il faudrait qu’une firme de l’État les produise les vaccins pour annihiler les enjeux d’intérêts privés derrière tout ça


                                                  • pemile pemile 30 août 2017 20:28

                                                    @njama « peut servir à « excuser » l’échec »

                                                    Un échec de passer de 9.95 pour 100000 à 0.46 après la grande campagne de vaccination de 2010 ??!!

                                                    « essayé d’obtenir une couverture maximale n’éradiquait pas la maladie »

                                                    Oui, mais personne n’a dit qu’un vaccin donnait une assurance à 100%, si ?


                                                  • njama njama 30 août 2017 21:51

                                                    @pemile
                                                    Oui, mais personne n’a dit qu’un vaccin donnait une assurance à 100%, si ?

                                                    raison de plus pour choisir entre les deux risques  !


                                                  • doctorix doctorix 30 août 2017 23:17

                                                    @pemile
                                                    Vous utilisez avec cet exemple ce qui fait la force des labos.

                                                    Les épidémies procèdent par vagues successives, et il suffit de choisir une époque de progression ou de régression pour produire de faux arguments.
                                                    C’est tout un art, et c’est ce que les labos font le mieux.
                                                    Ils savent fort bien amalgamer la concomitance et la corrélation.
                                                    D’autres exemples choisis pourraient prouver exactement le contraire.
                                                    Le meilleur exemple est que le pays occidental qui vaccine le plus est aussi celui qui a la plus forte mortalité infantile : les USA avec 5,85 décès dans la première année de vie, et deux fois plus de vaccins que nous (3,8% chez nous, en progression de 15% depuis 2012).

                                                    « Oui, mais personne n’a dit qu’un vaccin donnait une assurance à 100%, si ? »

                                                    L’ennui, c’est quand l’assurance tourne autour de zéro pour cent.

                                                  • Christian Labrune Christian Labrune 30 août 2017 18:16

                                                    Wikipedia - article « vaccination » Extrait concernant le cas de la coqueluche au Japon

                                                    Un plan reconstruction au Japon ainsi qu’un plan de vaccination sont mis en place après la Seconde Guerre mondiale. La coqueluche ravage un pays qui sort d’une guerre dévastatrice, on compte à la même année 152 072 personnes infectées par cette maladie et 17 001 morts. À partir de 1951, le nombre de cas par an baisse tout comme le nombre de mort suite à la loi de vaccination préventive promulguée en 1948 et les exigences relatives au vaccin contre la coqueluche mises en place en 1949. En 25 ans, le nombre de personnes infectées passe à moins de 400 cas par an et le nombre de morts à moins de 5 suite à cette politique de santé31.

                                                    Pourtant, en décembre 1974 et janvier 1975, le gouvernement est averti que deux enfants sont victimes d’accidents de vaccination. Le rapport signale que l’un a contracté une encéphalopathie et que l’autre a fait un choc allergique qui lui est fatal. Suite à la pression de l’opinion publique, le gouvernement gèle temporairement l’obligation de vaccination pour la population japonaise. Les effets de l’arrêt de la vaccination ne sont pas directement visibles à court terme32.

                                                    Néanmoins, dès 1979, le gouvernement japonais était mis au courant de 13 092 nouveaux cas, ainsi qu’un nombre de . Il s’agit ainsi d’une augmentation constante du nombre de personnes infectées par la coqueluche qui ne s’était jamais produite avant le gel du plan de vaccination, prouvant son efficacité. Peu de temps après cet épisode épidémique, le taux de vaccination dans le pays retourne progressivement à 80 % et le nombre de nouveaux cas et le nombre de morts par an baisse à nouveau31.


                                                    • njama njama 30 août 2017 20:26

                                                      @Christian Labrune

                                                      Le Japon cesse de recommander les vaccins Gardasil & Cervarix

                                                      Après l’Autriche en 2008 qui avait refusé de recommander la vaccination anti-HPV (contre le papillomavirus impliqué dans les cancers du col de l’utérus), voici que le Japon décide de même en 2013. En cause : toutes sortes de plaintes liées à la très mauvaise sécurité de ces vaccins qui sèment en fait la controverse partout dans le monde.


                                                    • pemile pemile 30 août 2017 20:30

                                                      @njama

                                                      Vous répondez à coté en utilisant un cas particulier pour nier une généralité.

                                                      Un médicament est nocif donc tout les médicaments sont inefficaces ?


                                                    • doctorix doctorix 30 août 2017 23:03

                                                      @pemile
                                                      Chaque vaccin pris individuellement est nocif, inutile, ou les deux. Il serait étonnant dès lors qu’ils soient bénéfiques pris dans leur ensemble.


                                                    • pemile pemile 30 août 2017 23:44

                                                      @doctorix « Chaque vaccin pris individuellement est nocif, inutile, ou les deux. »

                                                      Mais, oui, autant que la terre est creuse !


                                                    • doctorix doctorix 31 août 2017 14:22

                                                      @pemile
                                                      Il ne vous est jamais venu à l’esprit que d’autres causes que les vaccins pouvaient être à l’origine de la disparition des maladies ?

                                                      En dehors de leur régression ou disparition spontanées (peste, suette, scarlatine), chacun s’accorde à dire que les progrès de l’hygiène et de l’alimentation sont le facteur essentiel de cette régression.
                                                      Demandez-vous si les laboratoires n’ont pas profité de cette régression naturelle ou due au progrès humain pour attribuer aux vaccins des mérites dont seule l’hygiène était porteuse.
                                                      Alors, vous commencerez à comprendre l’énormité de l’astuce, et le gigantisme de l’escroquerie, quasi imparable, et qui parvient à tromper les plus malins. Escroquerie d’autant plus coupable qu’elle s’accompagne (en plus de centaines de mensonges), de l’introduction dans un corps en parfaite santé d’une soixantaine de substances nocives aux effets tardifs connus ou inconnus mais prévisibles et jamais profitables, sans compter des dizaines de particules virales dont certaines cancérigènes, comme le SV40, et maintenant plusieurs rétrovirus : (http://lesmoutonsrebelles.com/contamination-des-vaccins-par-des-retrovirus-la-decouverte-explosive-du-dr-judy-mikovits/ ).
                                                      Et on n’est pas au bout des découvertes de ce type.

                                                    • pemile pemile 31 août 2017 14:33

                                                      @doctorix "Il ne vous est jamais venu à l’esprit que d’autres causes que les vaccins pouvaient être à l’origine de la disparition des maladies ?"

                                                      Si, causalité vs corrélation, la science sait gérer.

                                                      La causalité pour un vaccin cela se gère dans un laboratoire (malheureusement sur des animaux smiley) pas en tentant, comme vous, de faire des confusions entre causalité et corrélation ! smiley


                                                    • pemile pemile 31 août 2017 14:38

                                                      @doctorix

                                                      Combattre vos désinformations (« tenter de » en fait, après constat sur le débat de la terre creuse smiley) ne m’empêche d’être contre les 11 vaccins obligatoires ou de dénoncer les manips de labos avec les adjuvants ou les vaccins combinés imposés.


                                                    • doctorix doctorix 31 août 2017 16:23

                                                      @pemile
                                                      Mais alors, pourquoi donc êtes vous contre ces 11 vaccins obligatoires ?

                                                      Sans ces adjuvants, les vaccins sont incapables de produire l’élévation du taux d’anticorps, quand bien même ce taux serait un gage de protection (ce qui n’est pas le cas : ce taux est un gadget pour montrer aux foules crédules : seule l’immunité cellulaire est protectrice, et ça, les vaccins ne savent pas la produire...) . 
                                                      Comme à votre habitude, vous êtes incohérente.

                                                    • pemile pemile 31 août 2017 19:23

                                                      @doctorix « Comme à votre habitude, vous êtes incohérente. »

                                                      Comme à votre habitude vous utilisez des biais pour noyer le poisson smiley

                                                      « Sans ces adjuvants »

                                                      Avant sa fusion en 1990 avec Mérieux l’institut Pasteur utilisait comme adjuvant du phosphate de calcium depuis 1970, non ?


                                                    • doctorix doctorix 31 août 2017 21:40

                                                      @pemile

                                                      Les vaccins étaient donc moins toxiques. Mais il y a 59 autres produits dangereux, l’alu n’étant que l’un deux.
                                                      Moins toxiques, certes, mais pas plus efficaces. Il faut vous sortir ça de la tête.

                                                    • pemile pemile 31 août 2017 22:58

                                                      @doctorix « mais pas plus efficaces. Il faut vous sortir ça de la tête. »

                                                      Je suis vacciné contre vos manipulations smiley


                                                    • doctorix doctorix 1er septembre 2017 17:26

                                                      @pemile
                                                      Heureusement, aucun vaccin n’est efficace plus de quelques années.

                                                      Juste le temps pour vous d’ouvrir les yeux.

                                                    • pemile pemile 1er septembre 2017 17:36

                                                      @doctorix « Juste le temps pour vous d’ouvrir les yeux. »

                                                      Ouvrez moi les yeux en infectant vos enfants (non vaccinés, donc, contre le tétanos) avec le Clostridium tetani ?


                                                    • Bruno Jean PALARD Bruno Jean PALARD 1er septembre 2017 19:29

                                                      @pemile

                                                      Le fait que vous soyez capable de faire une telle proposition démontre, s’il était encore nécessaire, que vous ne maîtrisez aucune des bases de la microbiologie.

                                                      Une aubaine pour les labos...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès