• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Mensonges sur les vaccins obligatoires

Mensonges sur les vaccins obligatoires

Le site "demarchesadministratives.fr", qui prétend être un portail d'information administrative distinct des administrations, et revendique la clientèle de 6.000.000 d'internautes, ne fait pas dans la dentelle.

Ainsi, il titre sur la liste des vaccins obligatoires pour les enfants de moins de deux ans.

Chacun sait que jusqu'ici, seuls trois vaccins sont obligatoires : diphtérie, tétanos et polio.

Pourtant, ce site n'hésite pas à écrire :

"... dès 2018, le nombre de vaccins augmente, consultez ici la liste des vaccins obligatoires, leur prise en charge et les sanctions encourues en l'absence de vaccination."

Il ajoute : " En 2018, ils (les trois obligatoires actuels) seront accompagnés de 8 nouveaux vaccins obligatoires : le pneumocoque, la méningocoque C, l’hépatite B, l’haemophilus influenzae B, la coqueluche, la rougeole, la rubéole et les oreillons. Cette vaccination obligatoire s'adresse à tous les enfants de moins de 2 ans".

Une décision aurait-elle été prise à mon insu ? Un débat parlementaire aurait-il paru superfétatoire avant la prise d'une décision pareille, aussi risquée et mal préparée ? Car jusqu'ici, cette idée absurde et révoltante reste à l'état de projet.

Alors, faut-il s'attendre à un décret ou à une ordonnance ? Ce serait inadmissible.

Seraient-ce que les lobbies pharmaceutiques font la pluie et le beau temps au sein du gouvernement, et prétendent que leurs désirs sont des ordres auxquels députés et Ministres n'ont que le choix d'obéir ? Je ne pose cette question que par pur formalisme...

J'ai eu beau parcourir l'ensemble des pages de ce site, je n'ai pas pu découvrir ni son origine, ni son financement. Gageons que les laboratoires ne sont pas loin.

En attendant une décision ministérielle, il s'agit purement et simplement de désinformation. Il pourrait même s'agir de mensonge, car la décision est loin d'être prise.

Certes, cette décision reste probable, une majorité de députés godillots dont certains ont le niveau de chef de classe n'étant pas bien difficile à convaincre : qui sont-ils pour décider des bienfaits de la vaccination, alors qu'ils n'y connaissent rien, et seront une proie facile pour la propagande des lobbies pharmaceutiques et de leurs "experts" appointés ?

Il est donc grand temps que ceux qui ont sérieusement étudié les vaccins au delà de la propagande orchestrée, et ils commencent à être de plus en plus nombreux au sein de la population, se décident à écrire à leur député pour protester contre ce diktat qui s'oppose aux droits de l'homme, à la loi Kouchner, à l'avis de l'Europe et au simple bon sens, et à participer à la manifestation du 9 Septembre devant le Ministère de la santé.

Et vous serez bien avisés de vous faire une idée au travers de l'appel à la résistance aux 11 vaccins obligatoires lancé, entre autres, par le Pr. Henri Joyeux. (https://www.breizh-info.com/2017/07/06/73382/professeur-joyeux-lance-resistance-aux-onze-vaccins-obligatoires).

On peut y lire la déclaration peremptoire du premier Ministre Edouard Philippe : "« L’an prochain, les vaccins pour la petite enfance, qui sont unanimement recommandés par les autorités de santé, deviendront obligatoires » a-t-il déclaré. C'est peut-être l'avis des autorités de santé, si proches des laboratoires, mais pas celle de l'ensemble des médecins, puisque deux sur trois ont des doutes sur l'efficacité des vaccins, et même un sur trois sur leur inocuité. On est très loin du consensus. Il leur reste à trouver le courage de le dire haut et fort. De dire que la santé n'est pas la propriété de quelques députés ou ministres, moins encore des laboratoires pharmaceutiques, mais celle des médecins et de la population.

Voici l'intégralité du texte proposé par ce site jusqu'à ce jour mensonger :

https://demarchesadministratives.fr/actualites/liste-des-vaccins-obligatoires-en-2018-pour-les-enfants-de-moins-de-2-ans

Liste des vaccins obligatoires en 2018 pour les enfants de moins de 2 ans

En 2018, 11 vaccins seront obligatoires pour l'enfant de moins de 2 ans : consulter la liste des vaccins, trouver un centre de vaccination et informez-vous sur la prise en charge des remboursements

 

Pour les parents, la vaccination est un passage obligatoire au cours des premières années de vie de leur enfant. Le retour de certaines infections et des décès évitables en France ont conduit la ministre de la Santé à prendre des décisions. C'est pourquoi, dès 2018, le nombre de vaccins augmente, consultez ici la liste des vaccins obligatoires, leur prise en charge et les sanctions encourues en l'absence de vaccination.

 

L'extension du nombre de vaccins obligatoires de 3 à 11 pour les enfants

Pour 2018, la ministre de la Santé a décidé d’agrandir la liste des vaccins obligatoires pour les enfants de moins de 2 ans. Les 3 vaccins actuellement obligatoires sont contre le tétanos, la diphtérie et la poliomyélite. En 2018, ils seront accompagnés de 8 nouveaux vaccins obligatoires : le pneumocoque, la méningocoque C, l’hépatite B, l’haemophilus influenzae B, la coqueluche, la rougeole, la rubéole et les oreillons. Cette vaccination obligatoire s'adresse à tous les enfants de moins de 2 ans.

Les vaccins non-obligatoires

D’autres vaccins restent seulement recommandés mais non-obligatoires. Pour rappel, il y a le vaccin contrela tuberculose pour les enfants de 0 à 15 ans vivant en Île-de-France et en Guyane, ou ayant des antécédents familiaux. Puis, le vaccin contre la grippe à partir de 6 mois et pour toute personne à risque. Il y a également les vaccins contre le zona pour les personnes âgées de 65 à 74 ans inclus, et contre le papillomavirus humainspour les jeunes filles de 11 à 14 ans, voire 19 ans pour les rattrapages.

La prise en charge des vaccins

Aucun vaccin ne sera à la charge des parents. Leurs coûts seront couverts à 65 % par la Sécurité sociale et les 35 % restant par les mutuelles complémentaires. Pour les personnes ne bénéficiant pas d’une mutuelle, des centres de vaccination complètement gratuits existent déjà.

Trouver un centre de vaccination

Les centres sont disponibles au sein des PMI (centres de protection maternelle et infantile). Toutes les PMI ne disposent pas d’un centre de vaccination, dans ce cas, contactez la PMI la plus proche de chez vous qui vous indiquera l’emplacement d’un centre de vaccination dans votre périmètre. Si vous ne souhaitez pas passer par un centre de PMI, contactez simplement votre médecin traitant.

Rappel de la réglementation concernant la vaccination

Au-delà du risque physique pour votre enfant, ne pas le vacciner peut être sanctionné par la loi. 6 mois de prison et 3 750 € d’amende sont prévus pour les parents qui ne font pas vacciner leurs enfants.

Si cela entraîne un réel risque pour la santé, la moralité, la sécurité ou l’éducation d’un enfant, le parent risque jusqu’à 2 ans de prison et 30 000 € d’amende.


Moyenne des avis sur cet article :  4.04/5   (25 votes)




Réagissez à l'article

218 réactions à cet article    


  • l’alsacien 29 août 19:04

    La ministre de la Santé annonce un douzième vaccin pour protéger les enfants contre les onze autres

    Confrontée à l’inquiétude d’une partie de l’opinion publique, la ministre de la Santé Agnès Buzyn a tenu à se montrer rassurante en annonçant l’arrivée d’un douzième vaccin obligatoire qui aura pour objectif de protéger les enfants contre les onze autres vaccins.

    Pour ne prendre aucun risque, le gouvernement a donc décidé d’imposer ce nouveau vaccin préventif ainsi qu’un treizième pour les enfants qui réagiraient mal au douzième. La ministre de la Santé envisage également d’augmenter graduellement le nombre de vaccins, pour atteindre les 2500 vaccins obligatoires à l’horizon 2022. Le projet à terme étant de placer l’ensemble de la population sous perfusion constante d’anticorps.


    http://www.legorafi.fr/2017/07/21/la-ministre-de-la-sante-annonce-un-douzieme-vaccin-pour-proteger-les-enfants-contre-les-onze-autres/


    • HELIOS HELIOS 30 août 17:28

      @l’alsacien

      Treize, reste raide !

      Bon, ’faut avoir vecu sans smartphone, ni play, ni DS etc pour comprendre.

    • doctorix doctorix 29 août 19:38

      Le Professeur Joyeux préconise même un quatorzième vaccin, contre la connerie.

      Les premiers candidats seront l’ensemble du personnel politique, parce qu’ils sont les plus durement touchés par cette maladie, quasi endémique dans leur milieu. A tel point qu’on se demande dans les plus hautes sphères médicales si elle ne prédispose pas à l’entrée en politique.
      L’ennui est que l’affection dont ils souffrent est de longue date, et qu’on ne sait pas encore s’il aura un rôle curatif.
      Je recommande l’ensemble des commentaires du lien que tu as cité.
      Ils constituent un formidable vaccin contre la morosité.
      Et puis, il vaut toujours mieux rire que pleurer.
      Les pleurs et les grincements de dents viendront plus tard.

      • Je vais éviter de me faire traiter de racis...te mais cela sera difficile......

        Vous voulez une explication la plus rationnelle.... chercher quels genres de personne peuple le ministère de la santé....ainsi que ceux qui fabriquent les projets....
        Même chose pour les labos .....
         
        Puis faites un schéma des connections directes et indirectes entre tout ce petit monde de faux-cul....

        En gros pratiquer une analyse les recoupements, les dépendances et les connexions ....

        le cloisonnement est une bonne pratique pour se sécuriser....

        Mise à part cela, attention à l’accusation de complotiste ....le milieu médical est plus que menaçant, plus que pourri ....


        • doctorix doctorix 29 août 20:48

          @SPQR Sono Pazzi Questi Romani Reconnaissez tout de même que c’est un médecin qui se démène pour sonner l’alarme. Nous sommes nombreux à dénoncer les exactions des laboratoires mais la crainte des sanctions nous rend discrets, forcement....


        • @doctorix

          Médecin de campagne, médecin référent, médecin de famille....

          Lors d’une consultation le médecin référent me préconise par ordonnance un énième médicament contre le cholestérol ( le cinquième il me semble) les quatre autres furent inefficace....Je prends ce médic qui très rapidement engendre des effets secondaires incapacitant. 15 jours après je consulte le médecin référent qui s’exclame : Il fallait arrêter de le prendre plus rapidement .
          Depuis j’ai perdu ma capacité à écrire au stylo ( à la main) et j’ai souvent des crampes musculaire de manière anarchique.....
          Depuis cet épisode traumatisant, la preuve que j’ai pris ce médicament à disparu de mon dossier médical....« rien que ça » .
          Avant j’étais méfiant aujourd’hui je ne fais plus confiance à la médecine française.....

          Tous pourris mais alors tous des pourris de la pire espèce animal......peut-être qu’il y a des exceptions mais .....Le conseil de l’ordre veille, menace et sanctionne les récalcitrants...

          Pour le conseil de l’ordre faites les mêmes recherches structurelles et les mêmes analyses ...

          Attention danger permanent.... !
           
            Si la délinquance routière est lourdement sanctionnée parfois exagérément , la délinquance médicale est en passe d’être exempte de toute poursuite judiciaire. La Médecine tue avec une totale liberté....Ou la médecine intube et maintien en vie dans l’intérêt des marchés médicaux .....

           


        • l’alsacien 29 août 20:47

          Beaucoup de personnes se font des illusions sur le rôle des vaccins.

          En fait la population augmente d’une manière inquiétante, il est urgent de faire quelque-chose pour stopper cette croissance et même diminuer le nombre de personnes sur cette planète.

          Sur Agoravox un article est paru il y a peu de temps :

          https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/le-desequilibre-du-monde-195516

           

          Certains ont pensé, comme Bill Gates, à la vaccination

          https://www.youtube.com/watch?v=KUsSPKzvFo4

          https://www.youtube.com/watch?v=xACwnpHphP4

          Comment les vaccins effectivement peuvent être utilisés pour réduire la population mondiale ?

          http://khayel.over-blog.com/2016/03/bill-gates-affirme-que-ses-vaccins-peuvent-steriliser-et-donc-diminuer-la-population-mondiale.html

           

          Il semble que ce soit déjà commencé en Afrique

          http://www.black-feelings.com/accueil/detail-actualite/article/scandale-les-vaccins-envoyes-en-afrique-par-loms-sont-en-realite-des-agents-anti-fertilite-po/

          http://reseauinternational.net/exercice-sterilisation-masse-declarent-medecins-kenyans-trouve-agent-anti-fertilite-vaccin-contre-tetanos/

           

          Et en Inde

          http://reseauinternational.net/edifiant-vaccins-linde-poursuit-fondation-bill-melinda-gates/

          http://www.2012un-nouveau-paradigme.com/2016/01/bill-gates-en-proces-en-inde-des-millions-d-enfants-empoisonnes-par-des-vaccins.html


          Peut-être avec les 11 vaccins cela va commencer en France

           


          • doctorix doctorix 29 août 20:59

            @l’alsacien

            Dans une vidéo mai célèbre, bill Gates dé lare en le déplorant que les progrès de la médecine et de la vaccination ne parviendront à réduire la population mondiale que de 15 pour cent. C’est le plus grand promoteur de vaccins au monde (on dit"philanthrope et bienfaiteur de l’humanité quand on est bien élevé).



          • leypanou 29 août 21:16

            Bel avertissement l’auteur : on est du même bord sur cette affaire.
            Les mots manquent pour qualifier la majorité actuelle.


            • doctorix doctorix 30 août 00:03

              @leypanou
              Les mots, oui. Mais pas les vidéos. Nous avons ici un bel exemple avec Anissa Kheder, élue « en marche » dans la 7ème circonscription du Rhone. Accrochez-vous, ça décoiffe.

              Et c’est ça qui va décider de l’obligation vaccinale à 11 vaccins...

              Pauvre France...

            • sarcastelle sarcastelle 29 août 21:42

              Ceux qui décident de ne pas se vacciner et de ne pas vacciner leurs enfants sont des bienfaiteurs de l’humanité : grâce à eux le QI moyen des survivants sera plus élevé. 


              • doctorix doctorix 29 août 23:54

                @sarcastelle
                Les survivants à la vaccination, vous voulez dire smiley ?

                Le QI de la population française, ou plutôt des populations occidentales dans leur ensemble, est en chute libre. On a perdu 3,8 points en 10 à 15 ans, passant à 98 après une longue progression tout au long du XXème siècle.
                Le rapport avec les vaccins ne sera pas facile à établir (ce qui est bien commode et sauve pour l’instant leur réputation), mais on sait déjà que parmi les désordres causés par les vaccins figurent (parmi les 840 officiellement répertoriés) une longue suite de maladies neurologiques : à des degrés divers, les vaccins produisent toujours une souffrance neurologique, dont l’encéphalite où l’autisme sont parmi les plus graves. Mais des dégâts moins visibles, plus sournois, plus tardifs, sont probables, et des comparaisons entre enfants vaccinés et non vaccinés montrent ces derniers en bien meilleure santé physique (cinq fois moins souvent malades), mais aussi plus gais, plus alertes, plus éveillés et moins grincheux (sans doute parce que les premiers souffrent, sans point de comparaison pour en prendre conscience).
                Au lieu de hurler avec les loups, faites-vous donc une idée :
                Ensuite, comme ça va vous passionner, vous achèterez le bouquin pour lire la suite :
                La question n’est pas de savoir si vous rejoindrez mon point de vue, mais quand ?

              • pemile pemile 30 août 12:22

                @doctorix « faites-vous donc une idée »

                Que pensez vous du « drainage homéopathique des vaccins » de la Dr Françoise Berthoud ?


              • Christian Labrune Christian Labrune 30 août 01:42

                Il y a de plus en plus d’enfants qui meurent de la rougeole, en Europe, parce qu’on a pris soin de ne pas les vacciner. La rougeole et quelques autres maladies infantiles qu’on sait désormais parfaitement guérir pourraient avoir un rôle important dans la lutte contre la surpopulation. Sept milliards d’homme sur une si petite planète, c’est beaucoup trop. Les médecins eugénistes qui préconisent d’abandonner la vaccination souhaiteraient évidemment quelque chose de plus radical qu’une simple rougeole. La variole, c’était quand même autre chose ! La poliomyélite aussi, qu’on évoquait encore si souvent lorsque j’étais enfant. Hélas, elle vous estropiait, mais ne vous tuait pas à tous les coups : Roosevelt en avait tâté, cela ne l’aura pas empêché de survivre assez pour devenir président des Etats-Unis..
                La grande peste du milieu du XIVe siècle avait réduit de moitié la population, dans certaines régions d’Europe. Ca, c’était du sérieux, et c’est l’objectif qu’on pourrait se fixer si un certain Yersin ne s’était pas acharné à isoler le bacille qui porte désormais son nom (yersinia pestis) et n’avait pas, par conséquent, ouvert la voie à une funeste prophylaxie et même, probablement, à des traitements efficaces. Le sida avait été très prometteur, mais d’autres salauds tout à fait comparables à Pasteur ou à Yersin finiront bien par trouver, hélas, un vaccin qu’il conviendra d’interdire à tout prix.
                En attendant : Viva la Muerte !


                • l’alsacien 30 août 07:39

                  @Christian Labrune

                  ‘’Il y a de plus en plus d’enfants qui meurent de la rougeole, en Europe, parce qu’on a pris soin de ne pas les vacciner’’


                  Avez-vous la possibilité de vérifier s’ils avaient été vaccinés ou pas ?

                  A la lecture de ‘’Vaccinations, les vérités indésirables’’ de Michel Georget, on apprend que les maladies dont vous nous parlez (rougeole, variole, polio)touchent les vaccinés comme les non vaccinés.

                  Mais tous les vaccinés et les non vaccinés ne sont pas atteint par la maladie, il faudrait comprendre pourquoi certains le sont et d’autres pas.

                  Mais cela n’intéresse pas les vaccinalistes qui ont un produit à vendre.

                  Comment motiver les vaccinalistes pour promouvoir ces vaccins ?


                  http://www.capital.fr/economie-politique/les-laboratoires-pharmaceutiques-qui-arrosent-le-plus-les-medecins-et-les-medecins-les-plus-arroses-1020396


                  Il suffit de les arroser : médecins, politiques et autres décideurs de politiques de santé (ou de maladie)

                  Et vous, faut-il vous arroser ?


                • jmdest62 jmdest62 30 août 07:47

                  @Christian Labrune

                   Les médecins eugénistes qui préconisent d’abandonner la vaccination souhaiteraient évidemment quelque chose de plus radical "
                  Pas besoin de chercher bien loin : une maladie qui fait des ravages dans certaines parties du monde : La Faim.
                  Les remèdes sont connus et disponibles mais utilisés à trop forte dose ils ont des effets dévastateurs.
                  @+

                • doctorix doctorix 30 août 08:57

                  @Christian Labrune
                  Toujours à côté de la plaque ce pauvre Labrune, avec son humour à deux balles.

                  La rougeole a tué 10 personnes en 10 ans en France, dont la moitié vaccinées correctement.
                  Pour cela, ce sont 80% de 8 millions d’enfants qui ont été soumis au risque de maladies vaccinales, dont l’autisme, qui touche maintenant plus d’un enfant sur 100.
                  Dans le même temps, 30,000 personnes sont mortes sur les routes.
                  La rougeole est et reste une maladie bénigne.
                  Toujours se rappeler que la rougeole avait régressé de 95% quand le vaccin a été introduit, et qu’elle aurait continué à baisser sans le vaccin, sans compter les épidémies induites par le vaccin.
                  La Chine a pratiqué un moment cette vaccination à outrance (99% de la population vaccinée), ce qui ne l’a pas empêchée de subir 700 épidémies.
                  Le vaccin polio est dans le même cas de figure, introduit après une baisse spectaculaire des cas, et provoquant la maladie dans de nombreux exemples :
                  J’ai vacciné pendant trente ans, avec conviction.
                  Maintenant, les vaccins, je connais.

                • njama njama 30 août 09:34

                  @Christian Labrune


                  En quoi Mme BUZYN a menti ?
                  Madame, Monsieur, le temps est venu pour chacun de s’informer sérieusement, et de défendre ses libertés.

                  Très récemment, le premier ministre et la ministre de la santé ont avancé que « 10 enfants sont morts de la rougeole entre 2008 et 2016 » pour justifier l’élargissement des obligations vaccinales et les sanctions encourues par les récalcitrants.

                  Cette affirmation est mensongère !

                  Selon le Bulletin Épidémiologique Hebdomadaire, on dénombre :

                   2 décès de sujets âgés de 11 à 15 ans
                   6 décès de sujets âgés de 15 à 29 ans
                   2 décès chez des personnes de plus de 30 ans (âge médian 23 ans, âge maximal 68 ans, BEH n°33-34 du 20 septembre 2011, p356)

                  Ces déclarations volontairement effrayantes vous cachent aussi que sur ces 10 décès recensés (sur la période 2008-2011 et non 2008-2016 comme annoncé) :

                   7 étaient immunodéprimés dont 4 pour des causes iatrogènes, c’est à dire suite à des actes médicaux
                   1 était également immunodéprimé de façon congénitale

                  Il ne s’agissait donc pas de bébés, ni d’individus dans un état de santé normal. Prétendre que « 10 enfants sont morts de la rougeole ces dix dernières années » n’est pas une vraie donnée mais un allégation fallacieuse visant à provoquer l’emportement émotionnel et l’adhésion affolée.

                  Pouvons nous y voir une « fake news » pour tromper l’opinion publique ?

                  Ce qui est sûr, c’est qu’on éclipse, tout aussi étrangement, que la vaccination aie difficilement été praticable sur ces personnes immunodéprimées. Entre la contagiosité des sujets fraîchement vaccinés, les sujets non répondants et la rougeole déclarée des personnes en règle qu’est ce qui aurait pu les protéger ?

                  Ces malheureux servent (malgré eux ?) l’utopie de la vaccination de masse.

                  lire la suite : http://www.epvl.eu/en-quoi-mme-buzyn-a-menti/


                • njama njama 30 août 09:43

                  Vous pouvez partager cette Page En quoi Mme BUZYN a menti ?
                  sur Tweeter, Facebook, et Google +

                  voir en bas de l’article
                  http://www.epvl.eu/en-quoi-mme-buzyn-a-menti/


                • leypanou 30 août 10:26

                  @njama @doctorix

                  il faut toujours faire connaître ce genre d’information car plus il y a des informés, plus le camp anti-vaccin obligatoire aura des chances de gagner.
                  Car, si des gens veulent se faire vacciner, c’est leur problème, mais ce qui est grave c’est par escroquerie intellectuelle/mensonge par omission, les pouvoirs publics missionnés par les labos veulent vacciner tout le monde malgré eux.
                  On n’en est qu’en début de mandat d’En Marche, mais les Français vont vraiment trinquer avec Macron et C°.


                • doctorix doctorix 30 août 11:16

                  @njama
                  « 2 décès de sujets âgés de 11 à 15 ans
                   6 décès de sujets âgés de 15 à 29 ans
                   2 décès chez des personnes de plus de 30 ans (âge médian 23 ans, âge maximal 68 ans) »

                  Voilà l’info intéressante.
                  L’âge normal de le rougeole est de 6 à 9 ans. A cet âge elle n’est jamais dangereuse.
                  La vaccination repousse son apparition à l’âge adulte, où elle est bien plus dangereuse. Ou alors il faut revacciner encore et encore. De plus, elle fournit aux jeunes adultes une protection artificielle (et de durée relativement courte), mais insuffisante pour que les mamans transmettent une protection à leur progéniture.
                  Résultat : des rougeoles avant 6 mois, un âge très vulnérable.
                  On se résume : le vaccin produit des rougeoles après 20 ans et avant 6 mois : c’est-à-dire les pires périodes pour l’attraper.
                  On vante les mérites du cocooning, c’est à dire se vacciner pour protéger les personnes qui ne peuvent pas se vacciner (ex les immuno-déprimés).
                  C’est absurde, et destiné à provoquer la culpabilité chez les récalcitrants (comprendre : les gens informés).
                  Mais combien de vaccins faudra-t-il faire subir aux gens en bonne santé pour protéger ces immuno-déprimés des millions de virus qui existent dans la nature ?
                  C’est le tonneau des Danaïdes revu à la sauce laborantesque.
                  La meilleure façon de ne pas souffir des rares méfaits de la rougeole, c’est de ... l’attraper : protection garantie à vie et transmissible au foetus.

                • njama njama 30 août 12:17

                  @doctorix
                  autre mensonge de madame Buzyn

                  Comme le fait remarquer cette Lettre ouverte à Madame Agnès Buzyn de la Ligue Nationale Pour La Liberté des Vaccinations (16 juin 2017), la ministre tient des propos trompeurs aux français au sujet de la rougeole pour argumenter l’obligation vaccinale et le texte de loi qui sera mis en débat à l’assemblée, ceux-ci ne correspondent pas aux données officielles de l’INVS. 

                  "Aujourd’hui, en France, la rougeole réapparaît. Il n’est pas tolérable que des enfants en meurent : dix sont décédés depuis 2008. Comme ce vaccin est seulement recommandé et non obligatoire, le taux de couverture est de 75 % alors qu’il devrait être de 95 % pour prévenir cette épidémie." (Agnès Buzyn,  source le Figaro du 05/07/2017 Onze vaccins obligatoires : la loi examinée à la fin de l’année)

                  « Les taux que vous indiquez sont donc nettement dépassés et en constante augmentation. »

                  "En ce qui concerne la vaccination contre la rougeole seule (incluant Rouvax® et les vaccins ROR), la couverture vaccinale en grande section de maternelle (5-6 ans) est passée en dix ans (pour les années scolaires de 2002-2003 à 2012-2013) de 93,2 % à 96,4 % avec 1 dose, et de 28,1 % à 83,2 % avec 2 doses."

                  Données Rougeole

                  http://invs.santepubliquefrance.fr/Dossiers-thematiques/Maladies-infectieuses/Maladies-a-prevention-vaccinale/Couverture-vaccinale/Donnees/Rougeole-rubeole-oreillons


                • Citrik_Elektrik Citrik_Elektrik 30 août 16:55

                  @doctorix

                  Donc, le meilleur moyen c’est de l’inoculer alors ? Bah oui, si la maladie a disparu à 95%, ça devient quand même super dur de la contracter naturellement. Mais comme ça peut être dangereux chez certains individus, le mieux c’est d’inoculer une version inoffensive de la maladie quoi. Un vaccin en gros.

                  Et la boucle est bouclée. Merci pour cette brillante démonstration doctorix.


                • Doume65 30 août 18:26

                  @doctorix
                  « Toujours à côté de la plaque ce pauvre Labrune, avec son humour à deux balles. La rougeole a tué 10 personnes en 10 ans en France, dont la moitié vaccinées correctement. Pour cela, ce sont 80% de 8 millions d’enfants qui ont été soumis au risque de maladies vaccinale »
                  Bonjour Doctorix. Cette affirmation nous est fournie sans lien et j’ai du mal à y croire. Même si l’échantillon est faible, cela signifierait qu’il est beaucoup plus probable d’être tué par la rougeole si l’on est vacciné que si on ne l’est pas. Je veux bien que le vaccin n’est pas l’efficacité qu’on lui prête, mais de là à ce qu’il ait l’effet inverse...


                • Bruno Jean PALARD Bruno Jean PALARD 30 août 21:29

                  @Doume65

                  Non, cela confirme seulement qu’on ne sait rien de l’efficacité ou de l’inefficacité de tel ou tel vaccin donc rien de l’efficacité ou de l’inefficacité de cette pratique nommée « vaccination » que l’on ne peut pas plus longtemps continuer à faire rimer avec « immunisation » ou avec « protection ».

                  Et encore moins avec « obligation ».


                • doctorix doctorix 30 août 23:29

                  @Doume65
                  L’échantillon des 10 morts en dix ans est bien trop faible pour en tirer une conclusion. Tellement faible qu’il montre surtout le peu de danger de la rougeole.

                  Que la moitié étaient vaccinés montre seulement que la vaccination n’est pas spécialement protectrice, d’autant moins qu’on ne sait rien sur la fragilité immunitaire de ces dix victimes.
                  Le fait que des épidémies surviennent dans des populations vaccinées à 99% suggère que le vaccin pourrait bien être dans ces cas responsable de la maladie, par perte de la désactivation.

                • doctorix doctorix 31 août 09:05

                  @Citrik_Elektrik
                  Vous oubliez juste que la voie normale de transmission est la voie aérienne, avec les défenses muqueuses naturelles qui y sont associées.

                  L’injection est un procédé artificiel qui squeeze tous les moyens de défense.
                  Et c’est vrai pour tous les vaccins.
                  Seul le vaccin antitétanique a le même mode d’entrée que la maladie. Son problème est qu’il produit des anticorps dans le sang, qui ne rencontreront jamais l’agent pathogène naturel, lequel préfère la voie nerveuse très peu vascularisée. C’est pourquoi on a pu voir des donneurs de gamma globulines antitétaniques hyper-immunisés artificiellement, avec 3000 fois le taux normal d’anticorps, attraper le tétanos.
                  D’ailleurs le tétanos n’immunise pas, et il est bien prétentieux de prétendre faire mieux que la maladie.
                  Et c’est parfaitement vrai que la disparition provisoire du virus morbilleux empêche les enfants de 6 à 9 ans de rencontrer la maladie, à l’âge où ils sont préparés pour la combattre et la vaincre pour la vie.
                  Votre idée de répandre le virus n’est donc pas si mauvaise, en fait. Mais il faudrait le faire par aérosol, comme la nature l’a prévu. Je me souviens que dans mon enfance, on organisait des réunions d’enfants quand l’un d’eux avait la rubéole ou la rougeole, afin que tous l’attrapent en même temps...
                  Il faudrait aussi éviter de faire tomber la fièvre chez les petits malades, un virus se développant de 2 à 500 fois plus vite à 37°C qu’à 39°C. 
                  LA FIÈVRE EST LE PREMIER MOYEN DE DÉFENSE DE L’ORGANISME, ET NON UN ENNEMI.

                • Citrik_Elektrik Citrik_Elektrik 31 août 11:01

                  @doctorix

                  La qualité de votre réponse ne méritait pas le cynisme de mon commentaire précédent. Je vous prie donc de m’excuser et je vous remercie pour ces explications très détaillées. smiley


                • lisca lisca 1er septembre 09:54

                  @Christian Labrune
                  J’émets l’hypothèse, lue quelque part, car je ne m’y connais pas, que les vaccins pourraient précipiter des problèmes chez des personnes déjà fragilisées, par l’environnement et surtout des gènes défectueux ou des virus et bactéries virulents.
                  Pourquoi ces gènes défectueux ? L’âge avancé ou beaucoup trop jeune des parents ou de l’un des parents. La consanguinité, très répandue chez les Pakistanais, par exemple, et en général dans les populations nomades, qui présentent un taux très élevé d’enfants « à problèmes » médicaux et mentaux graves de toutes sortes (études en GB). La prise de psychotropes, alcool... des parents, qui peut entraîner malformations et virus.
                  Les enfants naturellement sains (ils ne le sont plus que relativement par rapport à nos ancêtres) supporteraient assez bien dans l’ensemble et l’enfance des vaccinations affaiblissantes, même si elles les fragilisent à terme, et même si un certain nombre d’entre eux doit succomber ou garder d’importantes séquelles. Les enfants déjà faibles pour les raisons indiquées ci-dessus, submergés par cet affaiblissement supplémentaire, multiplieraient les maladies, parfois ou souvent mortelles. Ce qui, conjugué à une éventuelle inefficacité des antibiotiques trop utilisés, pourrait être à l’origine d’hécatombes (en extrapolant le rêve mondialiste).
                  La vaccination massive pourrait donc être un moyen retors et inavouable d’éliminer les enfants les plus faibles et malades.
                  Ce n’est qu’une hypothèse.


                • njama njama 1er septembre 10:39

                  @lisca

                  et donc la vaccination obligatoire viendrait donner un petit coup de pouce à la sélection naturelle si je comprends bien ...
                  enfin tout dépend de comment on voit les choses, parce que la science nous énonce d’une main cette théorie, mais de l’autre la médecine (les labos ?) vien(nen)t la contrarier avant même qu’elle fasse son œuvre.
                  purée la nature est si mal foutue, qu’il faut administrer tant de vaccins pour immunisation des corps à la limite de la maltraitance !

                  « Personne ne connaît aujourd’hui l’impact à moyen et long terme d’un bombardement de 11 vaccins sur le système immunitaire immature de jeunes enfants. La mise en œuvre de l’ensemble du calendrier vaccinal, tel qu’il est recommandé aujourd’hui, représente pas moins que l’injection de 76 antigènes avant l’âge de 18 mois ! Plusieurs études ainsi que des données des laboratoires ont déjà montré l’augmentation significative des accidents neurologiques liés à l’injection simultanée de plusieurs vaccins. Avec sa proposition, Agnès Buzyn joue aux apprentis sorciers. »
                  Alternative Santé Pétition


                • Doume65 2 septembre 15:12

                  @doctorix
                  «  L’échantillon des 10 morts en dix ans est bien trop faible pour en tirer une conclusion. » Je l’avais exprimé, merci. Mais ça ne me donne toujours pas la source de cette info.


                • Bruno Jean PALARD Bruno Jean PALARD 3 septembre 10:27

                  @Doume65

                  Bonjour,

                  La source de l’info, c’est le CépiDc - Inserm (Centre d’épidémiologie sur les causes de décès) à l’adresse suivante : http://www.cepidc.inserm.fr/

                  Vous pouvez accéder vous aussi à ces données :

                  Cliquez sur « Interrogation de données » (en col. gauche) puis cochez « Données détaillées » et validez.

                  Sur page qui s’ouvre vous cochez « effectifs de décès », « France », vous renseignez une période en années , cochez « liste détaillée CIM (4 caractères) » et renseignez la dernière zone avec le code CIM de la rougeole qui est « B05 ».

                  Cliquez enfin sur « lancer la demande » et vous obtenez les résultats classés par années et par sexe.
                  Exportables au format « .csv » (s’ouvre avec Excel).


                • njama njama 3 septembre 10:46

                  @Doume65
                  voir mon commentaire plus haut njama 30 août 09:34 :
                  En quoi Mme BUZYN a menti ?

                  ...

                  Selon le Bulletin Épidémiologique Hebdomadaire, on dénombre :

                   2 décès de sujets âgés de 11 à 15 ans
                   6 décès de sujets âgés de 15 à 29 ans
                   2 décès chez des personnes de plus de 30 ans (âge médian 23 ans, âge maximal 68 ans, BEH n°33-34 du 20 septembre 2011, p356)


                • pemile pemile 3 septembre 11:01

                  @Bruno Jean PALARD, @njama

                  Cela ne répond toujours pas à la question de Doume65, suite à la déclaration de Doctorix, que la moité était correctement vacciné.

                  Ni d’oublier que la rougeole à fait 35 morts en Europe ces 12 dernier mois.


                • Bruno Jean PALARD Bruno Jean PALARD 3 septembre 11:48

                  @pemile

                  Doume65 ne pose aucune question dans son com initial.
                  Et dans son message d’hier « cette info » se rapporte à «  L’échantillon des 10 morts en dix ans est bien trop faible pour en tirer une conclusion. ».

                  Maintenant si sa demande ( et la vôtre ?) - non exprimée pour l’instant - est que lui (vous ?) soit fournie la preuve que la moitié des 10 personnes dont parle Agnès Buzyn atteintes par la rougeole ET dont les comorbidités ont entraîné le décès étaient »correctement vaccinées« , je crois qu’il ne faut pas rêver : les pouvoirs publics et les labos occultant ou au mieux se montrant extrêmement discrets sur l’incidence de telle ou telle maladie dans une population correctement vaccinée contre telle ou telle maladie, le citoyen qui réfléchit va devoir faire le travail de recherche et de vérification des infos »officielles« par lui-même.

                  N’oubliez pas qu’il y a des dogmes, des idéologies et des marchés à à répandre et à conquérir pour lesquels ces pouvoirs publics et ces labos sont prêt à mentir, soit par omission, soit délibérément.
                  Et dans ce dernier cas, »plus c’est gros et répété, mieux ça passe« .

                  Pour confirmation de ce qui précède, je vous invite à étudier attentivement comment tout ce petit monde »communique« , par exemple au travers de ceci :

                  Le Quotidien du médecin, 17-03-2017 :

                  Après 63 cas de rougeole dans le Grand Est, l’ARS rappelle l’importance de la vaccination

                  Vous remarquerez que cet article et les déclarations de l’ARS Grand-Est sont, comme à l’accoutumée, rédigés et exprimés »à charge« contre les »non-vaccinés"

                  Dissimulant du même coup que sur ces 63 cas de rougeole, 24 sont survenus chez les vaccinés.


                • pemile pemile 3 septembre 12:07

                  @Bruno Jean PALARD « Dissimulant du même coup que sur ces 63 cas de rougeole, 24 sont survenus chez les vaccinés »

                  Moi, je lis 61+27=88% non vaccinés.

                  Et pour les 8 personnes vaccinés, il n’est pas dit si ils avaient bien eu les deux injections ?


                • pemile pemile 3 septembre 12:08

                  @Bruno Jean PALARD « Doume65 ne pose aucune question dans son com initial. »

                  SI !


                • Bruno Jean PALARD Bruno Jean PALARD 3 septembre 12:21

                  @pemile

                  « Moi, je lis 61+27=88% non vaccinés. »

                  Vous ne pouvez pas « lire » ce qui n’est pas écrit.
                  Vous ne pouvez que le fantasmer... expression de vos désirs que vous prenez pour réalités.


                • Bruno Jean PALARD Bruno Jean PALARD 3 septembre 12:23

                  @pemile

                  "@Bruno Jean PALARD « Doume65 ne pose aucune question dans son com initial. »
                  SI !"

                  Non.
                  Là encore : fantasme de votre part.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès