• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Mes chroniques italiennes 23

Mes chroniques italiennes 23

"Je te viole !", "Sois-tu violée par ces Noirs !", "Gitane, va en prison !", ... les paroles d'un roman noir ? Celles d'un film violent ? Non, celles criées à la commandant du navire Sea Watch, qui a sauvé des vies en mer.

Et ceux, parmi les politiques en place, qui sont les premiers à parler de délinquence n'ont fait aucun commentaire. La violence et le plus bas des sexismes. Ce sont les seules réponses dont sont capables les opposants aux sauvetages ? Que traduisent ces insultes sexistes ? Toujours, dans l'esprit de certains, l'homme est le plus fort et la femme sa victime, y compris par la violence physique et sexuelle. Il gagne par la peur. Une femme se tait, ne prend pas position, ne s'oppose surtout pas. Sinon, on la soumet par le viol. C'est ce qui a été exprimé. Ce n'est pas plus compliqué, ni moins repoussant que cela !

On a même entendu "douter" de ce qui aurait pu se passer entre Carole et les hommes, sur la navire. La femme aimerait s'offrir à plusieurs hommes. Elle y accomplirait son désir de domination par l'autre sur sa personne.

La commandant a pris des décisions, seule, sans le conseil d'un homme. Quand, comme l'explique "The Vision", et plus exactement Jennifer Guerra, des hommes tels que le responsable de la navire Diciotto, et d'autres, ont fait des choix tels que ceux de Carola, personne ne les a menacés sexuellement. Et comme le dit la même bloggueuse, "gitane" comme insulte, parce qu'elle occupe le poste d'un homme, ainsi qu'il est reproché aux roms de prendre les postes des autochtones ?

Cette violence verbale se remarque tous les jours dans les propos online. Et, la forme la plus répandue de ces agressions est la menace de viol. Mais, je lis que lors des manifestations des Gilets jaunes, en France, des menaces identiques avaient été proférées. La féministe Caroline De Haas les auraient subies aussi. Et la liste continue, aussi sur une secrétaire d'Etat.

Où est la mobilisation des femmes face à ces faits ? En Italie, je n'ai vue aucune manifestation d'associations féministes ou je suis mal informée. Ou les esprits n'ont jamais évolué ou nous sommes en pleine régression. Dans les deux cas, il est indispensable que, premièrement, soient prises des mesures contre de telles attitudes et qu'à nouveau, l'éducation prenne le dessus, au risque d'une société toujours plus déséquilibrée, plus violente, plus rétrograde, plus invivable.

A suivre

Françoise Beck

Sources : https://thevision.com/ ; www.nouvelobs.com/rue89 ; www.europe1.fr/politique


Moyenne des avis sur cet article :  1.3/5   (27 votes)




Réagissez à l'article

13 réactions à cet article    


  • popov 3 juillet 10:51

    @Françoise Beck

    Sauver des vies humaines ? Vous nous prenez vraiment pour des bobos !

    Ce bateau ne sauve pas des vies, il participe à un trafic d’êtres humains : des passeurs prennent rendez-vous avec le bateau, mettent des migrants sur un pneumatique et les remorquent à l’endroit prévu pour la livraison.

    L’armateur devrait être être condamné à une lourde amende qui permettrait de dédommager l’état italien et de payer les frais de rapatriement de ces envahisseurs, le bateau étant bloqué jusqu’au payement de l’amende. Ou alors, que le bateau soit saisi et revendu aux enchères dans le même but.

    Quant au bateaux des passeurs qui remorquent ces pneumatiques, il devraient être coulés sans autres formes procès par la marine de guerre ou l’aviation italienne. Ce sont des esclavagistes et des pirates.


    • San Jose 3 juillet 11:43

      L’auteur n’a pas le feeling pour comprendre que ses lamentations caricaturales sur le sort épouvantable des femmes ne font que faire hausser les épaules. 


      • popov 3 juillet 12:10

        @San Jose

        L’auteur va quitter ou a quitté l’Italie.
        On se demande ce que ces pauvres Italiennes vont faire sans ses lumières .


      • foufouille foufouille 3 juillet 12:04

        en italie, il n’y aucun smic et les enfants de 11 ans travaillent mais il faudrait faire venir des migrants ..........


        • foufouille foufouille 3 juillet 17:46

          @Positronique
          tu devrais vérifier avec google au lieu d’écrire des conneries.


        • norbert gabriel norbert gabriel 3 juillet 16:03

          « L’humanisme » des commentaires me laisse effaré... Négation d’une règle de base du droit maritime sur les personnes en danger, voire appel au meurtre en suggérant de couler les bateaux, avec une bonne couche de misogynie primaire, bienvenue dans le pire des mondes ... 


          • ZenZoe ZenZoe 3 juillet 16:48

            @norbert gabriel
            Ce n’est pas un manque d’humanisme mais de l’exaspération. Ces ONG ne font pas de l’humanitaire mais de la politique pure. Et ce n’est absolument pas leur rôle. Des faux-culs de la pire espèce ! La vraie humanité aurait consisté en 15 jours à voguer directement vers les Pays-Bas (pavillon du navire) ou l’Allemagne (ONG allemande) au lieu de trimbaler des miséreux comme des trophées. Mais non, l’Italie de Salvini était une cible de choix !

            Là où je vous rejoins, c’est la misogynie contre la capitaine et les appels au viol. Dégueulasse, pas d’autre mot.


          • foufouille foufouille 3 juillet 16:57

            @norbert gabriel
            en france on a des tas de pauvres dont certains SDF donc tes migrants, tu les mets chez toi, tu les nourris, etc.


          • S.B. S.B. 3 juillet 18:19

            @norbert gabriel
            Il faut espérer que l’humanisme consistant dans les rues de certains quartiers à ce que les femmes ne puissent pas se promener les bras nus, fumer ou manger une glace, vous laisse également effaré. 
            Que vous soyez aussi effaré que dans des quartiers les femmes avec l’aide d’associations en soient réduites à organiser des marches collectives pour exprimer qu’elles ont le droit de se promener dans les rues comme tout le monde, de vivre leur vie, comme tout le monde.
            L’humanisme de ceux qui les réduisent à « putes » ou « soumises » (cf. l’association bien connue, 2003  quels changements depuis ?) de façon intrinsèquement culturelle doit aussi laisser effaré quelqu’un qui réprouve la misogynie primaire (à ce niveau ce n’est plus de la misogynie mais de la haine pure et simple de la femme, du désir, de la sexualité, de la liberté).
            Et l’islamisation avec ses diktats aussi obscurs que violents d’une partie de la société, maintenant bien documentée, est une preuve supplémentaire d’humanisme.
            En fait, les humanistes ne sont pas du côté qu’on croit.


          • S.B. S.B. 3 juillet 18:23

            J’ajoute que les manifestations d’humanisme décrites ci-dessus, toute cette violence réelle et/ou symbolique que nous subissons ici, nous la devons à des humanistes comme vous M. Gabriel.


          • arthes arthes 3 juillet 17:49

            Petit mémo concernant l’auteur : Je suis Belge. J’habite en Italie. Mais probablement suis-je européenne avant tout.

            Le principe des expat « européens avant tout » donc, c’est de dégueuler sans cesses sur le pays où ils vivent, travaillent, terre d’accueil, d’asile et qui .découvrent en plus le machisme soudainement, quand le régime politique dudit pays ne leur convient pas, car...Pas assez européiste.

            Mais il y a aussi les ceusses qui vivent dans leur pays d’origine, mettons la France, , et qui se sentent avant tout « européens » , ce qui signifie chez eux « au dessus de la racaille populiste basique » et qui trouvent négligeable et insignifiant , ce qui s’est passé au Bataclan, parce que ils sont focalisés sur le drame des migrants, 

            (une végétarienne que j’ai rencontré il y a peu chez des amis, et j’ai été très très calme, même si j’avais envie de lui balancer une baffe, d’ailleurs elle aussi fut assez calme quand je lui ai dit que j’étais islamophobe et que fallait éradiquer cette merde infâme et pendre les terroristes par les c..)

            Et bien mais qu’elles les accueillent chez eux, leur trouvent un coin pour les 5 prières quotidiennes, se voilent pour « pas les provoquer, les pauvres » et en d’autres terme, : fanculo à Molenbeek !!!.


            • arthes arthes 3 juillet 20:23

              @Positronique

              Arf, le soufflet c’est élégant et a un sens  ( dangereux, mais ....) lorsque cela se termine en duel, sans quoi il resterait vulgaire, même si cela n’a plus cours, nous ne sommes plus au 19ème, , et le motif en valait la peine....En fait, je me suis surprise moi même à cette envie subite de lui voler physiquement dans les plumes.


            • JP94 3 juillet 20:23

              Des manifs ? 

              Il n’y a même pas de manifs contre la présence des 116 bases militaires américaines ou de l’OTAN en Italie. 

              Alors le sort des femmes ...

              Même ici, semble-t-il, malheur à celles qui se plaignent. 

              Le problème est que cette émigration du pays est la conséquence de la situation de néo-colonialisme qui perdure, et des guerres, voir les deux...quelles perspectives en Afrique, pour une personne qui ne bénéficie pas de passe-droits ? Les terres sont accaparées par les multinationales, les études inaccessibles, ou sans débouchés...

              C’est le capitalisme. 

              Ici, cette main d’oeuvre à bas prix pour le travail au noir est du pain béni pour le Patronat, dans les travaux les plus durs : bâtiment par exemple. 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès