• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Mes chroniques italiennes 11

Mes chroniques italiennes 11

Le 10 mai passé, un campement rom a été démantelé à Giugliano en Campanie. En a décidé une ordonnance du maire. Quatre cent personnes au moins se sont donc postées un peu plus loin, à défaut de savoir où aller.

Le motif de cette évacuation ? Les conditions d'hygiène précaires. Là où ils se trouvent actuellement, six toilettes ont été installées. Mieux pour ce monde ?

Ils étaient là depuis trois ans, des adultes, des adolescents et de nombreux enfants. On leur a dit que, s'ils pouvaient montrer un bail de location ailleurs, on leur aurait donné 5000 euros. Un bail ? Mais, les propriétaires ne les acceptent pas. Alors, où aller ? Temporairement, certains se sont mis sous un pont, d'autres le long d'une route. Certains sont dans le village depuis trente ans. On les chasse, ils ne savent où aller, ils reviennent. On les écarte, on ne leur propose rien d'autre. 

Bien de leurs enfants ne sont pas scolarisés. Les y aide-t-on en agissant de la sorte ?

Une sénatrice et une députée (toutes deux M5S) ont demandé, en séance, des actions concrètes et des fonds pour intégrer ces personnes. Du concret, il y en a eu : mettre des centaines de personnes, dont vraisemblablement la moitié mineures, à la rue. Quant à ce qu'on a amélioré dans la qualité de vie de ces gens, la question est réelle. Elles sont désormais dénuées d'eau, d'électricité, personne ne leur trouve les solutions pour répondre à ce qu'on exige d'eux.

Ne s'agit-il pas, plus exactement, de désigner des boucs émissaires, comme le sont aussi les immigrés, pour détourner l'attention des réels dysfonctionnements sociétaux ? De tous temps, les victimes ont toujours été les mêmes : les étrangers, les gitans, les Juifs, les "différents". Mais, décidément, l'humain ne tire leçon de rien.

Les rom ont toujours été mal vus. L'expulsion des peuples nomades n'est pas neuve et elle constitue toujours une fausse réponse violente et populiste. Les lois de "Pubblica sicurezza" de 1926 rappellent bien tristement le début d'une persécution, qui a fini dans les camps de concentration. L'Italie était alors fasciste. Elle a maintenant voté à 34,3% pour la Lega aux élections européennes. La Lega, dont un représentant a dit, en 2015 (La7Attualità) : "Les Rom sont la racaille de la société".

Françoise Beck


Moyenne des avis sur cet article :  1.19/5   (21 votes)




Réagissez à l'article

5 réactions à cet article    


  • Positronique 3 juin 09:25

    t’aurais du en prendre quelques uns chez toi .


    • foufouille foufouille 3 juin 09:46

      elle est bonne celle là !

      avant de vouloir aider les autres, il faudrait déjà le faire chez soi.

      quand tu auras zéro ou presque SDF français, tu pourras vouloir loger tes étrangers !


      • ZenZoe ZenZoe 3 juin 14:47

        En Italie, pour ce que j’en vois, le pire dysfonctionnement sociétal s’appelle Françoise Beck.

        ...Qui propose d’accueillir encore plus de boucs émissaires, afin de mieux détourner l’attention de problèmes internes, nous explique-t-elle sans rire  smiley


        • ETTORE ETTORE 3 juin 21:40

          Et mer..... nous n’en sommes qu’au 11 ème chapitre de ces logorrhées pathétiques !

          Si seulement vous pouviez vous contenter d’ouvrir votre porte à ces damnés de la terre et fermer votre.....

          Nous aurions une vague idée du paradis . ( et encore plus les Italiens )

          Franchement ?... je vous plains, car je pense que le prochain ( « il dodici » comme les apôtres) va traiter des clous de la sainte croix, et votre jalousie maladive des douleurs infligées aux autres plus qu’à vous.... nous garanti quelque chose d’édifiant en rasade à haute dose de spiritualité.

          En fait....je crois que vous êtes pour l’Italie l’équivalent de la ligne Maginot, en France....

          Inutile, et pas à la bonne place.


          • Cadoudal Cadoudal 3 juin 21:46

            Vous êtes en manque d’affection, adoptez un muzz..lol..


            Un Pakistanais arrêté samedi 1er juin à Viterbo pour agression sexuelle sur deux adolescentes avait obtenu un titre de séjour (protection internationale) car il avait déclaré être homosexuel

            Le sénateur Roberto Calderoli (Ligue), vice-président du Sénat, a critiqué la Cour de Florence, qui a accordé une protection au Pakistanais. « La terrible histoire de Viterbo, où un immigré pakistanais a agressé deux jeunes filles, est d’autant plus répugnante que cet individu avait été accueilli en Italie parce qu’il s’était déclaré homosexuel et donc à risque s’il était renvoyé au Pakistan. Maintenant, il retournera immédiatement au Pakistan. Mais il reste la tragédie de ces filles qu’il a violentées et l’inquiétude que des milliers d’autres immigrés auront obtenu la même protection en déclarant simplement être homosexuels. J’espère toutefois que la section de la Cour de Florence qui a accordé la protection à cet individu en avril 2017, et qui a accepté 87,5 % des demandes de protection au premier semestre 2017, réfléchira aux conséquences tragiques de leurs choix, dont ils sont responsables.

            http://www.ilgiornale.it/news/cronache/viterbo-cos-giudice-fan-dei-migranti-ha-dato-protezione-1704828.html

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès