• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Mes chroniques italiennes 4

Mes chroniques italiennes 4

L'Italie est un pays splendide avec son arc alpin, ses Apennins (sur 1500 km !), ses plaines (dont la majeure, celle du Po), son bord de mer sur 7456 km, ses collines, ses archipels et ses iles. Ses villes sont des joyeux. Presque chaque village cache un trésor. Plus de la moitié du patrimoine artistique mondial est niché dans la péninsule. Toutes les époques de l'humanité y sont représentées.

Las ... l'empire romain déchut, la Renaissance atteignit un sommet et l'époque contemporaine tombe dans une décadence d'autant plus dangereuse qu'elle a ouvert la porte aux pires populismes.

Les discours politiques ... en fait, il n'y en a pas. Peut-on parler de « discours » quand des ministres bavardent comme l'homme de la rue ? La mafia, voici deux jours, a réglé ses comptes à Naples par une fusillade qui n'a fait que des victimes étrangères à l'organisation criminelle. Un enfant de quatre ans est toujours entre la vie et la mort.

Le vice-premier ministre Salvini, qui tant aime s'exposer, engloutissant des quantités de nourriture ou éructant contre les Non-Italiens, s'est fait fort discret devant le fait. L'autre vice-premier ministre, Di Maio, a tenu des propos vains : un appel à plus de sécurité, à plus d'hommes présents sur le terrain.

Mais, ne sont-ce pas eux, les élus, qui sont appelés à protéger la population par des décisions sensées et responsables ?

Responsables ... le mot qui semble ne plus avoir de sens. C'est bien ce que les électeurs reprochent aux politiques dans presque toute l'Europe, de ne plus se montrer responsables. Il semble que la politique soit devenue un banal gagne-pain comme un autre, distrayant par ses avantages, mais peu exigeant quant aux résultats et aux garanties.

A suivre ...

Pas d'accents circonflexes trouvables sur mon clavier qwerty !

Françoise Beck


Moyenne des avis sur cet article :  1/5   (25 votes)




Réagissez à l'article

13 réactions à cet article    


  • berry 8 mai 21:38

    On en apprend des choses, avec vous.


    • Jean De Songy Jean De Songy 8 mai 22:39

      La nullité gogochonne rassure.... Salvini ! smiley

       

      Pour monter le niveau (beaucoup trop...)

       

      La beauté italienne a une origine étrusque, elle culmine ds le gothique et le Quattrocento et non ds la Renaissance. Aux 13-15e siècles. En peinture Della Franscesca et non Raphaël où Vinci par ex, Pourquoi

      Mort de l’art dirait Hegel, (et oui on est fanatique où on l’est pas...) La Rome et autres oligarques pour lesquels ils travaillent (ces peintres de la Renaissance) n’est plus ds la ferveur religieuse créatrice (comme ajoutera Marx, l’art a besoin de mythe créateur), mais ds un classicisme déjà établi ; un art « moderne » qui était devenu sentimental, c.a.d introspection (on est pas ds le plug anal géant vert de la chiure gocho qd même...tte la technique et son respect). Le sentimental qui deviendrait bourgeois chez la peinture hollandaise, même auto-conscience réflexive de l’art avec son tps

      L’intérieur fait l’extérieur, le plug anal géant vert sodomique extériorise gogochon. Sans médiation... vulgaire oblige.

      Données géographiques, climat où terre d’ombre toscane, et historiques, la Ravenne goth byzantine, Sicile des maures, lombards germaniques, la puissance créatrice, aristocratie non encore devenue technocratique, restée naïve et pleine de mythes synthétisant une civilisation, coupole byzantine sur architecture étrusque mâtée de voûtes mauresques, pour cathédrale à Pise, pas un supermarché à gogochons multiethniqué rappeurs....

       

       


      • victormoyal victormoyal 9 mai 06:54

        L’Italie berceau de l’ART dans le monde !


        • Albert123 9 mai 08:45

          « Pas d’accents circonflexes trouvables sur mon clavier qwerty ! »

          En fait une simple recherche de 10 secondes vous aurait suffit pour dépasser cet incommensurable obstacle,

          Mais bon quand on tourne en rond et qu’on écrit 4 fois d’affilée le même article, on imagine que c’est une grande paresse intellectuelle qui vous gouverne,

          Aucune chronique italienne dans vos tribunes juste des charges à l’encontre d’un gouvernement qui ne vous convient pas,

          Ce que l’on avait compris dès la 1ere occurence,

          Vous votez au fait en italie ?

          Ou vous êtes comme tous les néo cons bobos gauchos qui dictent aux autres ce que doit etre la démocratie dans leur propre pays ?

          Serez vous encore là après les élections européennes à encore réprimmer le méchant populisme (cad l’expression du peuple souverain) ou faute de budget de campagne disparaitrez vous aussi furtivement que vous êtes arrivées ?


          • rogal 9 mai 10:38

            @Albert123
            Cette série peut effectivement se comprendre comme d’origine bruxelloise.


          • Abou Antoun Abou Antoun 9 mai 17:54

            @Albert123
            « Pas d’accents circonflexes trouvables sur mon clavier qwerty ! »
            Il y en a plus d’un ici, dont votre serviteur qui vous a expliqué comment contourner la difficulté, mais vous ne lisez rien, vous n’écoutez rien, vous préférez réciter votre litanie vous vous shootez à votre propre discours.


          • Xenozoid Xenozoid 9 mai 18:01

            @Abou Antoun

            moi j’ai un qwerty, pas de probleme,mais le site fais des surprise des fois


          • Ornicar 9 mai 08:46

            La nostalgie de l’empire romain pour flétrir la politique italienne actuelle, bof. 

            .

            Evitez « populisme ». Il fait partie du catalogue des mots qui ressassés ad nauseam n’embarrassent plus le réactionnaire mais le font rire. 


            • popov 9 mai 08:51

              @Ornicar

              C’est quoi le contraire d’un parti populiste ?

              C’est un parti comme LREM qui se fout du peuple.


            • rogal 9 mai 10:36

              @popov
              Donc un parti antipopuliste.


            • ETTORE ETTORE 9 mai 12:24

              @ Francoise Beck

              Servez donc un peu de porte d’entrée à tous les miséreux du monde « d’en face » pendant des années,....Ces « CHANCES » comme vous dites si bien en France !

              Occupez tous les hôtels libres, dans tous les villages, même les plus reculés d’Italie...

              Ayez droit à toutes les prestations d’aides sociales, sans rien faire d’autre toute la sainte journée que d’être courbé sur votre portable.

              Vous trouvez que je me la joue « raciste » ?

              Et pourtant le peuple Italien est des plus ouvert à l’immigration.

              Peut être par sensibilité à sa propre histoire migratrice, Europe, Amérique du sud, Amérique du Nord , Australie.....

              Vous critiquez cette Italie, qui n’est plus celle de vos cartes postales périmées, et refusez d’admettre qu’on puisse en avoir ras le bol, en tant que nationaux de passer au second rang.

              Vous parlez de Napoli et de la sempiternelle Mafia.....

              Vous voulez que je vous parle de Marseille, Grenoble, Lyon...... ?

              Oui, l’Italie est un Musée incroyable ! Un musée vivant, comme ces tableaux où statues de marbres qui vous toisent avec ce regard d’éternité.

              Qu’attendre de Salvini et consort ?

              Il y a peu de temps encore, personne ne croyait au mouvement 5*, et pourtant ....

              Faites votre coming out en France, et, après on en reparleras.


              • CogitoErgoSum 9 mai 14:00

                Nous, français, qui sommes nous pour critiquer les italiens lorsque leurs choix politiques les conduisent à préférer un « méchant populiste à l’idéologie rance et xénophobe », à des hommes politiques, « Bon progressistes, altermondialistes et prônant le vivre ensemble » ?

                Le peuple Italien est certainement ouvert à l’immigration lorsqu’elle est choisie. Pas lorsqu’on lui impose le passage ou le maintien de milliers de personnes qui arrivent avec la volonté de profiter de l’hospitalité sans faire le moindre effort en retour. Dès qu’un musulman arrive dans une petite ville ou un village, il commence à pleurnicher pour qu’on ôte de crucifix de la salle de classe. Les gares et leurs environnements proches sont pourris par les vendeurs à la sauvette, vendeurs de shit et autres parasites généralement africains.

                Beaucoup de parc publics dans les grandes villes sont devenus des coupes gorges.

                les seuls qui n’importunent personne sont les chinois, qui, progressivement et parce qu’ils veulent travailler, rachètent bars, restaurants, alimentations (avec les indiens). Quant aux gens de l’est, ukrainiens et albanais en tête, à part se saouler la gueule à partir de 19h00 et importuner les gens par leur présence...

                J’ai habité de nombreuses années dans une petit ville industrielle au pied des Apennins. La dernière fois que j’y suis retourné, il y a 4 mois, je suis allé saluer des connaissances et prendre une collation dans mon café préféré. le « barrista », un communiste, d’une lignée de communistes de génération et génération, un type vrai et simple, pas un intello bobo, m’a avoué qu’il avait voté pour la coalition 5S et la Liga parce que la délinquance dans cette petite ville aisée et si tranquille était devenue insupportable à cause de ces fameux miséreux du monde. Il n’était pas le seul. tous avaient exactement la même opinion.

                les italiens, du moins la majorité qui a voté pour 5S et la Liga, en ont tout simplement eu assez que le reste de l’Europe leur donne des leçon de vie et que les hommes politiques des 10 15 dernières année n’aient rien fait pour préserver leurs modes de vie.

                Ce ne sont pas des salauds ou de dangereux fascistes en puissance. Ce sont des gens paisibles, mais qui se fixent des limites. Passées ses limites, ils agissent. Exactement à l’opposé de ce que nous faisons en France. On palabre, on intellectualise, on introspecte et conjecture mais on ne fait rien.

                L’Italie est effectivement un musée vivant et un conservatoire de cultures anciennes. Depuis maintenant deux ans, un phénomène est apparu. le sac des églises. Des individus rentrent, cassent, défèquent. Allez voir de plus près de qui il s’agit. 


                • marmor 9 mai 14:44

                  Aucun intêret, boycott à partir de ce jour…..

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès