• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Mes chroniques italiennes 8

Mes chroniques italiennes 8

La politique, c'est la cité.

En Italie, il y a un désintéret pour la politique avec divers prétextes : absence de confiance, réalité trop compliquée, pas le temps nécessaire, ... Les plus jeunes et les femmes sont au premier plan de ces réactions.

Les débats politiques n'intéressent meme pas un quart de la population. L'intéret pour la politique est l'apanage des universitaires (une grande minorité en ce pays), il va décroissant avec le niveau d'études. 30% des étudiants ne parlent jamais de politique. (it.reuters.com)

Il y a quelques jours, un Italien, instruit, bourgeois, m'a dit : "Il y a des élections prochainement ?" Communales dans tant de communes italiennes, et européennes. Un autre m'a dit : Tant qu'il y a du football, les Italiens ne se rebelleront pas et ne demanderont aucune amélioration.

Autant d'éléments, ignorance, défaitisme, indifférence qui mettent en danger la réalité démocratique. Plus il y a de difficultés sociales, de précarité, plus l'opposition à la classe politique est vive. Mais, c'est une opposition larvée, exprimée seulement autour de la table familiale. Elle se concrétise seulement par une distance abyssale entre le pratique effective de la politique et les électeurs.

Ces opinions populistes poussent le populisme politique à faire sa place. Et on le constate actuellement.

Il faut VOULOIR une information valable pour la trouver, en Italie, en ce qui concerne les prochaines élections européennes. Et pourtant, elles seront importantes. Le gouvernement aux idées de droite extrême et populistes sera-t-il déstabilisé ?

Las ... on accorde, dans les sondages, 30% à la Lega. Le Parti démocratique dépasserait les populistes 5Stelle. Si les citoyens pataugent dans une dangereuse indifférence, Salvini (Lega) discute beaucoup avec Marine Le Pen (FN). Cela ne semble pas interpeler grand monde. En revanche, nombreux sont ceux à se laisser raconter des contes sur les immigrés, et à contempler l'arbre qui cache la forêt.

A suivre ...

Françoise Beck


Moyenne des avis sur cet article :  1/5   (26 votes)




Réagissez à l'article

7 réactions à cet article    


  • sls0 sls0 15 mai 2019 18:51

    Sans les GJ qui ont secoué le cocotier, ce serait peut être pire en France. Ils n’ont pas un Macron comme président il me semble.

    On est mal placé pour juger d’autant plus que ce n’est pas notre pays.


    • Jean De Songy 15 mai 2019 21:27

       

      Matte branlette quotidienne.

       



      • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 15 mai 2019 21:33

        @Jean De Songy

        De la sobriété...ça nous change !


      • ZenZoe ZenZoe 16 mai 2019 09:53

        Vraiment bizzare ces chroniques quotidiennes numérotées.

        C’est pour une étude ou un projet de bouquin ? On teste ou on enregistre les réactions, un peu comme pour un sondage conso ?

        Je me demande s’il ne vaut pas mieux boycotter le tout. Pourquoi donner son avis gratuitement si c’est bien le cas ?


        • bouffon(s) du roi bouffon(s) du roi 16 mai 2019 10:37

          Si vous avez voter négativement cet article, vous êtes surement populiste, voire même fasciste, d’ailleurs votre HAINE transpire à chacune de vos interventions ! ^^

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité