• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Meurtre en promo chez Carrefour entre Noël et jour de l’an

Meurtre en promo chez Carrefour entre Noël et jour de l’an

Le 28 décembre, entre Noël et jour de l’an, un jeune "SDF" hébergé dans un foyer lyonnais a été tué par quatre vigiles d’un magasin "Carrefour", à Lyon Part-Dieu.

Le procureur adjoint de Lyon a indiqué qu’ils allaient tous les quatre être mis en examen pour "violences volontaires aggravées ayant entraîné la mort sans intention de la donner et commises en réunion", un crime passible de vingt ans de prison.

Alors qu’il tentait de dérober quelques bouteilles de bière, en cette période de "fêtes", Michaël Blaise, 25 ans, a été conduit dans le local de sécurité dans un état "parfaitement calme", selon le parquet. Les barbouzes lui auraient reproché "d’être un voleur par habitude", soulignant que ce n’était "pas la première fois", même si le parquet de Lyon n’a reçu aucune plainte de Carrefour le concernant.

D’après le magistrat, la vidéo de surveillance qu’il a pu voir est accablante : plusieurs vigiles ont "tapé le buste" du jeune homme contre "une table en hauteur, d’une largeur d’environ 50 cm". "A trois, ils lui ont appuyé sur le dos en lui maintenant les bras écartés", pendant "environ 15 minutes". "Au début, M. Blaise se débat, il pousse des cris puis, peu à peu, il ne dit plus rien et au bout d’un moment il est complètement inerte. La pression continue", explique le magistrat.

Il ajoute que "six minutes" se sont écoulées entre le moment où le jeune homme "ne râle plus" et celui où les vigiles se préoccupent de son sort, un délai qui "rendr(a) irréversible toute tentative de réanimation" malgré l’arrivée du SAMU et des pompiers.

Michaël Blaise a été déclaré mort mardi, l’autopsie concluant mercredi à une "asphyxie mécanique" provoquée par "une compression de la cage thoracique et une obstruction des voies respiratoires supérieures". "C’est tout simplement ahurissant", conclut le procureur de Lyon, Xavier Richaud.

Pourtant, devant ces faits accablants, ils se trouve encore de tristes sires chez Carrefour pour avoir l’indécence de révéler qu’il s’agit là d’une "procédure habituelle" !

Ainsi, écraser un client suspecté de chapardage pendant quinze longues minutes, jusqu’à ce que mort s’ensuive, serait devenu chez Carrefour "une procédure habituelle" ???

Mais si tel est le cas, je demande publiquement, pour le peuple français au nom de qui la justice est rendue :

- une enquête pour rechercher jusqu’où vont les complicités de la part de la hiérarchie de ces vigiles dans l’établissement d’aussi criminelles "procédures habituelles".

- la requalification des faits en meurtre voire en assassinat en raison de l’acharnement mis à étouffer la victime de ce crime.

- et, au niveau politique, l’arrêt de la privatisation de la sécurité publique et la dissolution des milices privées et des officines barbouzardes et mercantiles pudiquement nommées "entreprises de sécurité".

Hélas, ce soir, notre führer présentait ses vœux : il a annoncé une bonne année 2010 pour les banquiers, les rentiers, les grands magasins, les mercenaires, et les vigiles, mais pas pour les SDF. Mais en cette douce période d’hypocrisie mielleuse et de télé-charité compassionnelle où même la grippe médiatique respecte la trêve des confiseurs, le secteur privé fait un geste : pour les pauvres, pendant les "fêtes", il y aura chez Carrefour des bières gratuites. En sapin.

Bonne année ?


Moyenne des avis sur cet article :  4.58/5   (38 votes)




Réagissez à l'article

33 réactions à cet article    


  • morice morice 2 janvier 2010 11:37

    et voilà : à force de regarder Abou Ghraïb en boucle, le soir, pour se changer les idées, le mercenaire-vigile...


    ne cherchez pas plus loin d’où est venu Abou Ghraib...

    • Flo Flo 2 janvier 2010 11:45

      Les officines de sécurité privée ne sont que des repaires de mercenaires et de brutes de bas étages. Ces milices doivent être purement et simplement interdites, voire traitées comme un défi à la souveraineté de l’état sur son propre sol : par la force.


      • Pascal J. 2 janvier 2010 12:15

        Je serais beaucoup plus mesurée que toi Flo, en disant que beaucoup de ces sociétés font correctement leur travail en ne recrutant pas d’individus peu fréquentables en mal de reconnaissance ou d’insertion sociale (style :« ex-petite frappe de banlieue » ou « ancien nervi de dictature africaine »). Nombres de ces « officines » emploient de plus de plus, d’anciens policiers ou gendarmes qui, selon moi, est un gage minimal de moralité dans ce type de métier.

        Par contre, il est vrai le recrutement et la formation de ces personnels doit être placé sous un contrôle renforcé des services de l’Etat (par exemple : pas individus ayant un casier judiciaire ou connus des services de police, pas d’étrangers sans papier dont on ne sait d’ailleurs presque rien), étant bien entendu qu celles de ces sociétés qui refuseraient de s’y plier seraient contrainte de mettre la clef sous la porte...


      • roblin 2 janvier 2010 14:40

        Pourriez vous indiquer la source ou les responsables disent que c’est une procédure normale ?


        • liebe liebe 2 janvier 2010 15:08

          Les responsables de Carrefour ont soutenu les vigiles en disant qu’il s’agissait d’une procédure normale dans une interview accordée à plusieurs journaux .
          Vous pouvez le visionner entre autre sur le site de france 3 Rhône Alpes.


        • mystré 2 janvier 2010 15:38

          Il faut arrêter d’écouter toutes les bêtises qui sont débitées à la seconde dans les médias.
          Et puis, il faudrait aussi voir à s’informer un peu mieux ... A savoir, déjà pour être recruter dans une entreprise de sécurité, IL FAUT avoir un casier judiciaire vierge, donc ce n’est pas la peine de dire que ce serait bien que ce soit mise en œuvre, puisque ça l’est déjà. Et cela est de même concernant les employés étrangers...
          D’autre part, avant d’enfoncer les gens en écoutant uniquement les versions de quelques personnes médiatisées, il serait bon de savoir que la vidéo n’a peut-être pas été analysée correctement (des procédures (et je dis bien PROCEDURES, qui n’ont rien de « criminelles ») habituelles qui ont été transformées en « violences » et même « meurtre » ; et que la « victime » (rappelons, certes sans que cela ne justifie le drame, que c’était un voleur à la base...) était probablement (en attente de confirmation médicale) atteint d’une maladie cardiaque et qu’il ne lui restait à la base que peu de temps à vivre...

          Après tout ça, si vous aimez toujours écouter les ragots déblatérés par les médias, ma foi, bien vous en fasse...


          • Pascal J. 2 janvier 2010 16:43

            Je ne sais pas si tu sais Mystré, mais il a quelques mois encore, une entreprise publique comme la SNCF embauchait ses vigiles parmis les sans-papiers (voir même détenteurs de faux papiers) et cela a fait scandale ! Malheureusement comme beaucoup, je n’ai pas la mémoire courte...

            Alors osez dire que le recrutement de gens chargés de la sécurité dans notre pays se fait avec le plus grand sérieux sous le contrôle des services de l’Etat, me fait doucement rigoler !

            Quand à frapper d’un coup de point au visage un individu retenu dans local de sécurité par des vigiles fait, selon toi, partie des « procédures normales » , je ne sais pas dans quel monde du vie, mais dit toi bien que même un fonctionnaire de police qui livrerait à un tel geste sur un prévenu pendant une garde à vue, aurait immédiatement l’IGS au cul ! Et dire que le chef de la sécurité de ce magasin est lui même impliqué dans cette sale affaire, n’ayant visiblement aucun contrôle sur les faits et gestes de ses subordonnées, il a de quoi avoir des sueurs froides ... 

            Je connais assez bien ce milieu pour avoir des amis et un membre de ma famille (ancien gendarme) qui ont excercé ou excercent encore ce profession difficile. Mais je peux t’assurer que malgré leur carrure impressionnante, ce sont des gens parfaitement responsable qui savent quelle limite il ne doivent pas dépasser. Donc, ceux qui ne savent pas suffisamment garder leur Self-Control au risque de provoquer un homicide, n’ont rien à foutre de ce métier !


          • Pascal J. 2 janvier 2010 17:35

            J’ajouterai que les ragots véhiculés par la presse on qu’en même permis à Me Metaxas, l’avocat des deux vigiles de Carrefour, de déblatterer aussi des conneries sur la victime. Tout en étant visiblement la seule personne à avoir une interprétation des vidéos de la scène qu’il a visionné !

            Selon cette avocat, la victime n’était pas dans sont état normal au moment de son interpellation... hors les prélèvements sanguins effectués lors de l’autopsie, n’ont révélé aucune trace d’alcool ni de psychotropes sur ce jeune homme.

            Autre affirmation de cet avocallion : le magasin avait déjà porté plainte contre la victime pour des faits similaires... Bizzarement, la encore, le Parquet de Lyon n’a aucune trace de procédure s’y référant !

            Donc, nous ne devons pas fréquenter le même « café du Commerce » alors !


          • foufouille foufouille 2 janvier 2010 18:44

            l’IGS c’est pour faire bien


          • Pascal J. 2 janvier 2010 21:27

            Je ne sais pas si l’IGS à été créer pour « faire bien » ...dans le décor, mais ce service à néanmoins le mérite d’exister parce qu’ils le veuillent ou non, les policiers qui commettent des bavures savent au moins qu’il auront tôt ou tard des comptes à leur rendre, ce qui est loin d’être le cas pour les sociétés de sécurité privée !
             
            Au fait, ormis l’Inspection du travail, qui contrôle les activités de ces sociétés ? 


          • foufouille foufouille 3 janvier 2010 10:10

            un apprenti gendarme qui ecrase un gamin sur un passage pieton = 1a avec sursis
            7 balles dans le dos = 0
            igs = truc bidon


          • Pascal J. 3 janvier 2010 12:15

            L’IGS s’occupe des affaires relevant de la Police Nationale, pas de la gendarmerie !
             


          • foufouille foufouille 3 janvier 2010 12:50

            igpn = truc bidon
            a chaque bavure, 0 flic condamne sauf si il avoue


          • Pascal J. 3 janvier 2010 13:16

            Si un policier (ou un gendarme) avoue son crime et est sanctionné après une enquète de l’IGS (ou de l’IGPN), c’est donc que ces services ne sont pas si « bidon » que ça !


          • foufouille foufouille 3 janvier 2010 13:26

            il faut qu’il reconnaisse etre coupable et accepte d’etre condamne
            sinon la peine est tres faible ou inexistante
            il lui suffit de dire qu’il a pas fait expres
            comme sa parole est d’or, les preuves disparaisse


          • Pelmato 2 janvier 2010 18:59

            Allez je recolle mon commentaire ici, comme j’écris pas souvent et j’ai besoin de parler…
            J’en ai gros sur la patate en effet. Désolé pour ceux qui me liront 2 fois :
            Ce qui m’étonne c’est qu’il n’y a pas plus d’accident du coté des vigiles compte tenu de leur conditions de travail pour la plupart. C’est un millieu que je commence a bien connaître puisque femme d’agent de sécurité j’étais et je suis encore ! Je n’ai pas vu la vidéo mais loin de minimiser ce drame et d’excuser ces vigiles il faut rappeler que pour beaucoup d’entre eux leurs conditions de travail sont déplorable… et qu’ils risquent leur vie tout autant que les policiers pour un salaire bien moins élevé. Cela à garder des sacs, des chaussures de sport qu’ils ne peuvent souvent même pas se payer eux-même.
            Il est très courant que leurs heures supplémentaire ne soient pas payés, non récupérés non plus. Planning effectué au dernier moment. Heures effectués la nuit payés au tarif de jours… Non respect des poses et des congés. Licenciement abusif, harcèlement…etc. Ces entreprises emploient des agents sur du très court terme (pas souvent dailleurs les mieux formés ni les plus à même d’effectuer ce travail) évitant ainsi de donner des droits à leur personnel. Ainsi ces agences passent au travers des contrôles de la médecine du travail et des inspecteurs pour un temps puis ils finissent un jour par fermer acculé par quelques agents qui finiront par les attaquer aux prud’homme. Ils lâcheront un peu d’argent et très rapidement ils ouvriront une autre agence ailleurs avec les mêmes pratiques. Il faut savoir qu’il y a des habitudes très très douteuse dans ce domaine là dont on entends peu parler.
            Je ne connais pas la politique de Carrefour en matière de sécurité, mais si elle est dans ce goût là, cette accident gravissime ne m’étonne pas non plus…Malheureusement pour cet victime elle sera surement et bien malgré elle un prétexte pour faire évoluer la situation mais à quel prix. J’en suis navrée…
            A mon avis les magasins auraient une meilleurs étique en ayant leur propre personnel de sécurité. Par ailleurs y a un réelle travail à faire en amont pour assainir les agences de sécurité et leurs pratique scandaleuse à l’égard de leur personnel… En faisant appel aux agences privés les magasins ne font qu’entretenir un système douteux ou l’argent n’est souvent que la seul finalité… C’est cela aussi qu’il faudrait médiatiser.

            L’état des lieux alarmant de la profession :

            http://www.humanite.fr/2009-06-22_P...

            J’ai lu que carrefour essayait de démentir les faits. Cela ne m’étonne pas non plus étant donné la mauvaise politique salariale des boites de sécu…
            Au fond je me dit que ce genre d’accident n’est que le début… a vouloir tout rentabiliser Carrefour paye le prix fort.


            • Croa Croa 2 janvier 2010 21:58

              Je comprends ce que veut dire Pelmato !

              Les vigiles n’ont pas d’excuses mais peut-être des circonstances atténuantes. Le magasin a sa part de responsabilité car c’est forcément lui qui mets la pression sur ces gens.

              Il y a aussi une part de lâcheté dans notre société extrêmement coercitive. Cette coercition latente cet à dire insérée souvent dans l’organisation même entraine mécaniquement une violence tourné vers les tiers (ici à l’occasion d’un vol) ou contre sois-même (suicides.)

              Autres cas typiques de violences détournés : Agriculteurs qui s’en prennent à un inspecteur du travail (leur problème vient des ventes à perte), éleveurs qui en veulent au loup (pour quelques brebis qui ne valent plus rien), etc...


            • Pascal J. 2 janvier 2010 22:32

              Si je comprends bien, ces vigiles ont tuer ce type parce qu’ils étaient victimes de surmenage en quelques sortes ?

              Comme je le disais plus haut, ceux qui ne savent pas suffisamment garder leur Self-Control au risque de provoquer un homicide, n’ont rien à foutre dans ce métier !

              Je rappelle quand même qu’ils étaient à 4 contre lui et, circonstances aggravantes (à mon sens) le chef de la sécurité du magasin qui a participé à ce drame, n’a strictement rien fait, bien contraire, pour calmer ses subordonnées. 
              Qu’un « chefaillon » n’ait aucune autorité sur « ses hommes » dans de tels circonstances (voir même leur donne le mauvais exemple), je trouve ça ahurissant !


            • Pelmato 2 janvier 2010 23:12

              >Comme je le disais plus haut, ceux qui ne savent pas suffisamment garder leur Self-Control au >risque de provoquer un homicide, n’ont rien à foutre dans ce métier !

              Facile à dire mais a ma connaissance il n’y a aucun contrôle à l’embauche dans ce secteur encore peu règlementé.

              >Qu’un « chefaillon » n’ait aucune autorité sur "ses hommes" dans de tels circonstances (voir même >leur donne le mauvais exemple), je trouve ça ahurissant !

              Ben oui… mais c’est aussi ça le problème. Dans certaine boite les chefs de poste sont souvent aussi inexpérimentés que les agents. C’est le métier qui est bradé au dieu euro…


            • Pascal J. 2 janvier 2010 23:33

              @Pelmato

              Cela recoupe bien ce que je disais dans ma réaction de 12 h 15 aujourd’hui :

              Peu ou pas de contrôle des services de l’Etat, tant à l’embauche qu’à la formation des personnels. L’affaire des vigiles « sans papiers » à la SNCF il y quelque mois, est un exemple éclatant du laissez-faire des pouvoirs publics dans l’organisation de ce secteur.

              Il ne faut alors pas s’étonner qu’il y ait ainsi des dérapages qui tourne parfois au drame par la faute d’éléments incontrôlables.


            • Pelmato 3 janvier 2010 15:40

              Oui on est daccord…


            • Marcel Chapoutier Marcel Chapoutier 2 janvier 2010 19:10

              Les barbouzes de chez « caroufle » sont les pires, cette chaine de magasins cumule beaucoup d’actes ignominieux. Le personnel est sous payé et malmené, les vigiles qui y bossent sont de véritables miliciens, ils sont pressurés, et on leur demande aussi de surveiller les employés. Les directions appellent les flics pour tout les vols, y compris pour les enfants...(Jai vu un gamin d’une dizaine d’années se faire embarquer...) En plus c’est cher et les clients sont traités comme de la merde. Je ne dirais qu’une chose :


               BOYCOTT, BOYCOTT, BOYCOTT,BOYCOTT, BOYCOTT, BOYCOTT, BOYCOTT, BOYCOTT,BOYCOTT, BOYCOTT, BOYCOTT, BOYCOTT, BOYCOTT,BOYCOTT, BOYCOTT, BOYCOTT, BOYCOTT, BOYCOTT,BOYCOTT, BOYCOTT,BOYCOTT, BOYCOTT, BOYCOTT,BOYCOTT, BOYCOTT, BOYCOTT, BOYCOTT, BOYCOTT,BOYCOTT, BOYCOTT, BOYCOTT, BOYCOTT, BOYCOTT,BOYCOTT, BOYCOTT, BOYCOTT, BOYCOTT, BOYCOTT,BOYCOTT, BOYCOTT, BOYCOTT, BOYCOTT, BOYCOTT,BOYCOTT, BOYCOTT, BOYCOTT, BOYCOTT, BOYCOTT,BOYCOTT, BOYCOTT, BOYCOTT, BOYCOTT, BOYCOTT,BOYCOTT, BOYCOTT, BOYCOTT, BOYCOTT, BOYCOTT,BOYCOTT, BOYCOTT, BOYCOTT, BOYCOTT, BOYCOTT,BOYCOTT, BOYCOTT, BOYCOTT, BOYCOTT, BOYCOTT,BOYCOTT, BOYCOTT,BOYCOTT, BOYCOTT, BOYCOTT,BOYCOTT, BOYCOTT, BOYCOTT, BOYCOTT, BOYCOTT,BOYCOTT, BOYCOTT,BOYCOTT, BOYCOTT, BOYCOTT,BOYCOTT, BOYCOTT, BOYCOTT, BOYCOTT, BOYCOTT,BOYCOTT, BOYCOTT etc...

              • Minga Minga 3 janvier 2010 02:16

                Il faudrait boycotter tous les supermerdiers, car les autres sont pareils.


              • Croa Croa 3 janvier 2010 09:17

                Minga, « boycotter tous les supermerdiers »

                 smiley est devenu impossible ! smiley


              • Pascal J. 3 janvier 2010 12:37

                De toute manière, vu le nombre de commerces qui emploient maintenant des vigiles, à part aller chercher son pain et son bifteck chez les commercants du quartier, notre frénésie consommatrice est telle qu’on ne pourrait pas se passer longtemps d’aller dans les grandes surfaces !

                Même les fêtards du Week-End préfèreront encore aller se coltiner le videur à l’entrée de la boite de nuit plutôt que de rester chez eux à s’emmerder !

                Et puis, ne mettons pas TOUS les agents de sécurite dans le même panier !


              • Pelmato 3 janvier 2010 15:27

                Tous les agents ne sont pas ainsi et toute les boites de sécurité non plus mais le secteur est peu voire pas du tout réglementé.


              • Pelmato 3 janvier 2010 15:39

                Oui c’est impossible de boycotter car il n’y a pas que les enseignes de supermarché qui emploient ces boites, il y a aussi par exemple les Galleries Lafayette, Monoprix… Et la plupart des enseignes en ville, Marionnaud, Foot Locker etc… Quand un magasin est saccagé le jour c’est encore un agent de sécurité qui le garde la nuit le temps de faire les réparations ou les travaux souvent sans aucune pose ni lieux de repos et sur des horaires de 10 à 11h de travail…


              • perlseb 2 janvier 2010 19:49

                Effectivement, la sécurité devrait être exclusivement publique.

                Mais la faillite organisée des états va à l’opposé de ce bon sens : bientôt, seules les fortunes privées, futurs grands seigneurs, auront les moyens d’avoir une armée.

                Les milliardaires auront alors droit de vie et de mort sur nous tous.


                • Chromino Chromino 2 janvier 2010 22:37

                  Aujourd’hui, carrouf était toujours plein à craquer.
                  A l’évidence, tout le monde se fout de cette histoire... .


                  • Pascal J. 3 janvier 2010 12:59

                    Oui, et puis tout le monde n’a pas les moyens de faire plusieurs kilomètres histoire de changer d’enseigne !


                  • rikiki 2 janvier 2010 23:23

                    Il y a plus d’honneur dans quelques maffias proches ou lointaines, que dans les maffias officiels modernes où seul compte le profit ! Je pense à Robin des Bois... Voir avec quels moyens on protège les coffres des banques, l’assurance de ses vacances, son assurance maladie, etc. la liste est longue.


                    • Pascal J. 3 janvier 2010 14:15

                      Le problème, c’est qu’il n’y pas que des « on dit », le Procureur de la République de Lyon en charge de ce dossier s’est lui-même publiquement exprimer sur les circonstances de cette affaire, et les premiers éléments de l’enquête ont été publié par la presse..

                      On peut toujours ergoter en balançant des rumeurs pour mettre en doute la véracité de certains faits, cependant celles-ci ont été contredites par les premières expertises...

                      Néanmoins, j’attends la fin des investigations, car on verra enfin qui a menti et qui a dit la vérité.


                    • ASINUS 3 janvier 2010 13:54

                      on as 4 cretins blacks qui ont tués accidentellement un sdf voleur blanc
                      c est lamentable et ils doivent etre sanctionnés
                      je me rejouis qu il n y ai pas d’emeute

                      maintenant faisont un peu de mauvais esprit

                      on as 4 cretins blancs qui ont tués accidentellement un sdf voleur black
                      c est lamentable et ils doivent etre sanctionnés


                      combien pariez vous que le quartier serait a feu et a sang et qu une marche aurait été organisée par les assoc sponsorisé par édiles locaux

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès



Partenaires