• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Michèle Marchand - Mimi pour les intimes

Michèle Marchand - Mimi pour les intimes

 

       De Michèle Marchand (née en 1947), on dit qu’elle est la femme la plus influente et la plus mystérieuse de France.

Ancienne garagiste noctambule (dépannage et mécanique 24/24 – 7/7), depuis 15 ans « conseillère en image » des people ainsi que de ceux qui ont un jour posé leur fessier – ou espérer pouvoir le faire -, dans le fauteuil présidentiel de la 5è République, nombreux sont ceux qui se demandent encore comment Mimi s’y est prise pour « entrer » à l’Elysée : d’abord avec Sarkozy puis avec le couple Macron. Quant à Hollande, s’il a cru un jour pouvoir se passer de ses services, ce fut aux dépens de ce même François car… « Hollande en scooter chassant la gueuse », c’est elle !

En effet, commencer dans le cambouis, le négoce automobile et finir dans la soie, entourée des ors de la République ( même décadente !), c’est pas rien : un vrai tour de force ! d’autant plus qu’elle ne se contente pas de changer les bougies ( et d’en tenir une à l’occasion sous la forme d’une chandelle) , on dit qu’elle est aussi capable de vidanger la vie de ceux qu’elle conseille car Mimi définit sa fonction comme suit : « Je mets la poussière sous le tapis » sans doute dans le souvenir de son ancienne activité : carrosserie, peinture – débosselage et camouflage tout terrain ; même et surtout à l’insu du propriétaire du véhicule concerné qui n’aura pas eu le temps de donner son accord ?

« La poussière sous le tapis ? » dit-elle  ?! Mais alors, femme de chambre négligente Mimi Marchand ?

Son deuxième mari (tout comme son premier) qu’elle a connu en prison, et que l’on dit « braqueur à l’ancienne » fera d’elle une blanchisseuse ; du moins c’est ce dont la police la soupçonnera.

Si Mimi blanchit donc autant qu’elle est mise hors de cause, affaires après affaires - financières le plus souvent -, longtemps proche de la police des mœurs – rapport à ses activités nocturnes -, toujours en mouvement, cette dame aura-t-elle autant pratiqué la balance que le renvoi d’ascenseur ?

Qu’à cela ne tienne, Phénix, elle renaîtra toujours de ses échecs, d’où le goût de cendre qu’elle laisse chez ses interlocuteurs.

 

       Araignée, elle n’a pas son pareil pour tisser des liens ; et c’est alors que son client devient aussi sa proie. De la prison pour chèques volés ou sans provisions, de faux en écriture et vente de stups, femme de cirque et de foire, hôtesse aux incalculables heures de vols - d’où le fait que l’on puisse être tenté d’éviter sa compagnie lors des déplacements aériens - d’aucuns affirment qu’il vaut mieux l’avoir comme amie que comme ennemie ; quant à l’avoir pour maîtresse, Mimi n’en demande pas temps… d’autant plus que, lucidité oblige, elle sait qu’il y a des sacrifices que l’on ne peut pas exiger de tous aussi influent que l’on puisse être ou du moins, aussi habile que l’on soit pour le laisser croire et faire en sorte que personne ne l’oublie.

mimi marchand

Ni Comtesse (disons... à l’image de la du Barry - poule de Louis XV, rescapée des bordels), ni Femme de salon littéraire ( genre la Pompadour) car on dit aussi que Mimi a beaucoup de mal à l’oral et à l’écrit, une force de caractère fatalement hors norme, Mimi fait l’admiration de toutes les femmes ambitieuses (milieux médiatiques, politiques et économiques) dépourvues d’un atout majeur : le physique ; il est vrai qu’à partir de sa carrière et de sa réussite, toute femme peut maintenant légitimement penser avoir sa chance ; comme quoi il n’est pas nécessaire de devoir « coucher » pour réussir ou plus modestement, pour arriver à ses fins. 

 

mimi marchand

Vantarde car orgueilleuse, si elle a indéniablement le physique de son emploi, elle aime aussi se penser « incontournable » car « in-débarrassable » ; pour cette raison, elle est la terreur des personnels de maison car on ne peut jamais débarrasser, ranger ni faire le lit de quiconque avant qu’elle ait donné son accord.

Elle s’invite autant qu’on peut hésiter à lui refuser de lui ouvrir sa porte de crainte qu’un de ses hommes de mains paparazzi ne s’engouffre par une fenêtre. Tout comme pour Joseph Fouchet, on dit qu’elle a des dossiers sur tout le monde ; comprenez : des photos ; car Bestimage, sa société de conseil, aura été longtemps le principal fournisseur de contenu chez Voici, Closer, Paris-Match, Gala…

Photos et confidences…. En veux-tu-voilà !

Discrète, elle n’aura et n’a vécu que d’atteintes à la vie privée : son business. La menace de cette atteinte aura permis à cette femme du commun de trouver des années durant, un tremplin à son ambition.

Poisson pilote des putes, des flics et des voyous (elle fera deux ans de préventive en lien avec le casse dit de Saint-Nazaire dont on ne retrouvera jamais l’argent), des stars et des paparazzi ( ses employés obligés), elle les a tous côtoyés à un moment ou un autre ; informée avant tout le monde, c’est bien d’ un avantage comparatif inestimable dont elle aura pu bénéficier.

 

      Dure au labeur, toujours par vents et marées… toujours sur le pied de guerre car dans l’info-people il y règne une concurrence féroce, impitoyable (au passage : vous star ou homme politique, ne vous avisez jamais de lui préférer un autre professionnel de la communication !), femme aux mille vies pour n’en retenir aujourd’hui plus qu’une – conseillère en image -, Mimi n’a de cesser de se vanter d’avoir fait connaître le couple Macron aux Français : Brigitte et Emmanuel.

Un courage d’homme - selon les dires de la Première dame -, à Mimi, on lui doit les jupes courtes de Brigitte, sexagénaire pourtant bien sonnée alors que cette tenue s'est très vite avérée être une idée d'une rare bêtise et une faute de goût indécente - comme quoi, on ne peut pas cacher longtemps d’où l’on vient.

Elle saura aussi faire taire les rumeurs d’homosexualité de Macron, le Président, et ce à la demande de son épouse ; en effet, cette rumeur blesse Brigitte au plus haut point. Mimi qui sait que l’on peut faire dire n’importe quoi à une photo saura la rassurer : il n’existe pas de cliché qui viendrait confirmer cette rumeur tout en capitalisant sur cette crainte : Mimi s’engage à ce qu’il n’y en n’ait jamais, du moins aussi longtemps que l’on fera appel à ses services, car, après elle, le déluge, celle d’une photo récente d’un Macron très tactile, entouré de deux jeunes ex-dealers des îles tropicales au torse nu. Comme un fait exprès, coïncidence ou pas… Mimi n’a plus ses entrées à l’Elysée depuis des mois.

 

 ***

 

     « A 71 ans, Mimi continue de s’occuper de l’image de plusieurs célébrités. C’est une fan. Quand elle nous montre les textos fleuris d’émoticônes d’une grande actrice, on dirait une gamine contente d’être copine avec la fille populaire du lycée » - propos de Pauline Guéna, auteure avec Marc Leplongeon et Jean-Michel Décugis de « MIMI » aux éditions Grasset.

 

        Aussi, le seul reproche que l’on pourra adresser à tous les Mimi Marchand de la profession est le suivant : parasites, tous ont la faiblesse de croire qu’ils sont « flamme » (qu’ils éclairent les célébrités et leurs lecteurs avec), alors qu’ils ne sont que suie. Et c’est sans doute la raison pour laquelle tous n’en finissent pas de faire « tâche » même dans un monde aussi sale que le nôtre.

        Pour toutes ces raisons qui en valent bien d’autres, chaque action, chaque mention, chaque évocation de Michèle Marchand laisse derrière elle non pas un parfum... mais comme une odeur de fruits et légumes, jour de marché, vers midi, quand des cageots remplis d’invendus gâtés par la chaleur sont abandonnés aux clochards, SDF et autres indigents, juste avant le jet d'eau et la brosse des employés municipaux.


Moyenne des avis sur cet article :  4/5   (17 votes)




Réagissez à l'article

12 réactions à cet article    


  • MKT 24 octobre 2018 16:56
    Elle apparait dans la saison 4 du « 57 rue de Varennes », feuilleton de France Culture en podcast.
    Édifiant, il faut aussi écouter les 3 saisons antérieures.

    • Serge ULESKI Serge ULESKI 25 octobre 2018 08:56
      @MKT
      Un quidam finira bien par proposer d’en faire un téléfilm… 
      Josée Dayan avec ses gros sabots de réalisatrice  ? N’était-elle pas dans une autre vie « chauffeur routier » genre ? 

    • Le421 Le421 25 octobre 2018 19:32

      @Serge ULESKI

      Serge !!
      Vous avez oublié ses « séjours » à Fresnes et Fleury-Mérogis, dans le pédigrée...
      Et puis son passé de maquerelle dans une boite de gouines...
      Précision, pas d’homophobie... Mais je me préfère à parler le langage de la rue.
      Le brain storming en open space avec des co-workers, ça m’échappe.
      Désolé.  smiley

      Remarquez que pour la compétence sur la question « homosexualité », c’était un point positif pour « manu » !!


    • placide21 25 octobre 2018 08:20

       C’est une femme vraiment « libérée », et c’est rare .


      • Serge ULESKI Serge ULESKI 25 octobre 2018 08:53

        @placide21



        Libérée, je sais pas mais c’est sûr : elle est sans laisse… même flexi….

      • popov 25 octobre 2018 08:28

        @Serge Uleski 

         
        « Mimi n’en demande pas temps… »
        ou
        « Mimi n’en demande pas tant… » ?

        • Serge ULESKI Serge ULESKI 25 octobre 2018 08:51

          @popov



          Merci Popov pour la correction 

        • lloreen 25 octobre 2018 11:51
          Cette dame est l’incarnation de ce système mafieux qu’elle porte littéralement dans ses petits papiers...entassés méticuleusement le long de son parcours sinueux entre la case départ et la case prison.

          Les secrets d’alcôve n’en sont donc plus pour elle car ce système infâme porté à bout de bras par ce syndicat international du crime (bancaire, surtout...) organisé ne tient que grâce à ces personnages à l’odeur sulfureuse.
          Ils ont tous, sans exception , croisé de près ou de loin -mais plutôt de près- le trajet de ces gens sans autre foi ou loi que celle de l’argent-roi. Parvenus au « sommet’ et forcément compromis, ils trouveront toujours en travers de leur route, ces »conseillers« , ces »gentils organisateurs« qui sauront leur rappeler à qui ils doivent allégeance au cas où leur hardiesse ferait dévier leurs pas hors des clous qui sèment leur trajectoire.

          L’épisode de la »scène de ménage à l’Elysée« étant la parfaite illustration de cette mise en scène où »l’épouse« de monsieur Macron ou du moins le personnage qui joue ce rôle et qui n’est rien d’autre que le gardien du bio-robot sous contrôle mental qui incarne le »’président de la république« a dû recadrer »sa chose" car elle commençait à devenir un peu trop impétueuse dans son comportement et ses déclarations tonitruantes et à finir -quand même...- par choquer la population suite à ses déclarations méprisantes et son attitude déplacée, pourtant si conforme à cette espèce qui sera chargée de mettre ce nouvel ordre mondial en place, lequel est -il ne faut peut-être pas l’oublier- l’objectif principal et prioritaire de ces créatures dont le but est de se débarrasser d’un pan -assez conséquent, e l’ordre de plusieurs milliards- de l’humanité considérée comme envahissante, stupide et indigne de vivre sur cette planète.

          Si cet agenda n’évoque rien pour vous, peut-être les pierres-guides de Géorgie sera un élément qui éclairera cet aspect bien réel des choses.

          • claire1549 claire1549 25 octobre 2018 13:20

            L’auteur du livre « Mimi » était invité ce matin dans l’émission de Pascal Praud sur Cnews.

            Dans ce livre,il est question du fils d’un milliardaire très connu chez qui la police aurait retrouvé des photos pornographiques,Praud n’a pas voulu citer son nom,on finira bien par le savoir mais on comprend pourquoi en France,contrairement à l’Angleterre,les scandales de pédophilie sont étouffés,circulez,il n’y a rien à voir,Mimi met « la poussière sous le tapis » !

            • pemile pemile 25 octobre 2018 13:36
              @claire1549 « chez qui la police aurait retrouvé des photos pornographiques »

              Je suppose que vous voulez dire pédopornographiques ?

            • claire1549 claire1549 25 octobre 2018 14:01

              @pemile
              Oui,c’est ce que je voulais dire en effet !


            • Le421 Le421 25 octobre 2018 19:35
              En tout cas, sauf erreur, la case « prison », elle connaît.
              Et Mélenchon n’est toujours pas enchristé.
              Ceci dit, Sarkozy non plus.
              De toutes façons, même si son élection est faussée, président il a été.
              Et les français...
              Baisés !!
              Avec Hollande ?
              Niqués !!
              Avec Macron ?
              Enculés !!
              Au suivant...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès