• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Mike Pompeo au régime des mollahs en Iran : « si vous changez de (...)

Mike Pompeo au régime des mollahs en Iran : « si vous changez de comportement, nous sommes prêts à négocier. »

Maryam Radjavi : « Un changement de comportement des mollahs au pouvoir aboutira inéluctablement à un changement de leur régime »

Le chef de la diplomatie américaine, Mike Pompeo, a rendu public lundi la nouvelle stratégie des Etats-Unis vis-à-vis de l’Iran. ils ont promis d'imposer à l'Iran les sanctions "les plus fortes de l'Histoire" pour qu'il se plie à une liste de douze exigences draconiennes en vue d'un "nouvel accord" beaucoup plus vaste, après le retrait américain sur le nucléaire iranien.

Le secrétaire d’État américain, Mike Pompeo, a reconnu le soulèvement du peuple iranien contre la tyrannie religieuse et a appelé à un front international contre le régime iranien.

Le Secrétaire d’État américain a évoqué les « lacunes mortelles » de l’accord nucléaire et les concessions accordé avec « le prix de sang » au régime iranien et des criminels comme Ghassem Soleimani.

 "L'Iran n'aura plus jamais carte blanche pour dominer le Moyen-Orient", a déclaré le chef de la diplomatie américaine. Il a rappelé les résolutions précédentes du Conseil de sécurité des Nations Unies, en soulignant que tout nouvel accord avec le régime doit inclure les points suivants :

(Téhéran doit ) Cesser toute activité d’enrichissement d’uranium, autoriser des inspections inconditionnelles de tous ses sites, mettre fin à son programme balistique et de production de missiles pouvant porter une charge nucléaire, respecter la souveraineté du gouvernement irakien et désarmer ses milices supplétifs dans ce pays, retirer totalement ses troupes de la Syrie, cesser les menaces et attaques aux missiles contre ses voisins et mettre fin au soutien apporté au groupe terroristes au Yémen, au Liban et en Afghanistan.

S’adressant au régime des mollahs, le secrétaire d’État américain a déclaré : « si vous changez de comportement, nous sommes prêts à négocier. »

 

En avant vers un changement du régime des mollahs en Iran

La Présidente élue du CNRI pour la période de transition de la souveraineté au peuple iranien, Mme Maryam Radjavi, a qualifié d’« un grand pas en avant », la reconnaissance du soulèvement des Iraniens et des revendications défendues depuis 37 ans par la juste résistance du peuple iranien. « Un changement de comportement des mollahs au pouvoir aboutira inéluctablement à un changement de leur régime » a-t-elle affirmé. Un changement démocratique en Iran est la seule solution pour les problèmes de l’Iran et la crise dans la Région. Un front mondial contre la tyrannie religieuse et terroriste au pouvoir en Iran est une nécessité historique pour la paix, la sécurité et la coexistence régionale et internationale.

Alors que les négociations avec le régime des mollahs étaient entamé sur le programme nucléaire, vers la fin de 2013, Mme Radjavi avait mis en garde : « l’application totale des résolutions du Conseil de sécurité de l’ONU, en particulier concernant l’arrêt de totale de l’enrichissement d’uranium, l’acceptation du protocole additionnel et l’accès libre des inspecteurs de l’AIEA aux sites nucléaires et installations et centres suspects du régime, sont nécessaires pour mettre fin à la bombe atomique. » (Communiqué du secrétariat du CNRI le 24 novembre 2013).

 De même, Mme Radjavi avait rappelé immédiatement après l’accord sur le nucléaire, le 14 juillet 2015 : « Six résolutions du Conseil de sécurité de l’ONU contournées, et un accord non signé, ne coupent certainement pas la voie aux tromperies des mollahs ni à leur accès à la bombe atomique (…) Autre point important, c’est que l’argent liquide versé dans la poche de ce régime, doit faire l’objet d’un contrôle très stricte de l’ONU et être dépensé pour les besoins urgents du peuple iranien, en particulier pour les salaires de misères et impayés des ouvriers, des enseignants, des infirmiers et infirmières et pour l’approvisionnement en nourriture et en médicaments de la population. Sinon, Khamenei s’en servira encore dans le cadre de sa politique d’exportation du terrorisme et de l’intégrisme en Syrie, en Irak, au Yémen et au Liban, et plus que tout pour en remplir encore plus les poches des pasdaran (Gardiens de la révolution). C’est le droit du peuple iranien qui veut savoir ce que va lui apporter l’accord dont le président du régime disait que dépendaient l’eau, le pain et l’environnement. En fait, un accord qui ignore les droits humains du peuple iranien et qui n’insiste pas dessus, non seulement encourage la répression et les exécutions sans répit, mais piétine aussi les droits du peuple iranien tout comme la Déclaration universelle des droits de l’homme et la Charte de l’ONU. »

Conclusion

Les Iraniens se sont soulevés pour la liberté et la souveraineté populaire. Ce soulèvement a commencé fin décembre. Mais ses vagues continuent dans les grèves et les manifestations des ouvriers, des agriculteurs, des enseignants, des épargnants spoliés et des autres couches sociales. La société iranienne est bouillonnante et les protestations se poursuivent dans diverses villes. L’importance de ce soulèvement, c’est justement qu’il vise à renverser ce régime. La tyrannie religieuse en Iran est dans un état de fragilité extrême et sans avenir.


Moyenne des avis sur cet article :  1.19/5   (21 votes)




Réagissez à l'article

14 réactions à cet article    


  • Jeekes Jeekes 23 mai 2018 12:23
    ’’Mike Pompeo au régime des mollahs en Iran : « si vous changez de comportement, nous sommes prêts à négocier. »’’

     

    Les négociations à l’amère-loque ; ’’Si tu fais tout bien comme on veut, on pourrait (peut-être), négocier la fourniture de la vaseline. A condition que ça soit toi qui la payes, oeuf corse...’’

     

    Bande SàM !


    • leypanou 23 mai 2018 12:31
      Sous couvert de la défense des droits de l’homme ou de la liberté en Iran, c’est la soumission totale à l’interventionnisme impérialisto-humanitaire de leur (ex-)pays qui est cherchée par quelques-uns.

      D’ailleurs, le MEK a été considéré -peut-être est -il encore- comme une association terroriste par beaucoup de pays.

      • Milka Milka 23 mai 2018 12:53

        Oui les mollahs sont des dangers en puissance.

        Mais non les américains ne devraient pas les prendre pour des cons, associés avec les Saoud/DAESH qu’ils sont.
        L’auteur devrait se souvenir que ce sont les US qui ont soutenu le retour de khomeini en 77, après avoir soutenu et liquidé le régime du chah . 
        Vous les iraniens vous n’avez pas fini d’en baver *

        • Hecetuye howahkan 23 mai 2018 12:58
          Avant il y a un moment genre 2011 mais j’ai une bonne mémoire c’était daniel salvatore schiffer qui s’y collait à la propagande usioniste anti Iran avec les articles nombreux sur sakinneh


          aujourd’hui c’est avec un autre fer de lance des usionistes qui leur sert la soupe....

          décidément je suis encore obligé de ramener Étienne de la Boétie qui il y a 500 ans dit ceci :

          Mais ils ne font guère mieux ceux d’aujourd’hui qui, avant de commettre leurs crimes les plus graves, les font toujours précéder de quelques jolis discours sur le bien public et le soulagement des malheureux


          car toute la question est là....quel est l’objectif réel derrière tout cela, tien au hasard je vais aller en parler aux Irakiens,anciens amis de l’empire, aux Libyens, aux Syriens , aux Européens de l’Ue..aux vietnamiens, aux coréens, aux japonais, aux américains du sud , à tous les natives indian ,aux ukrainiens, aux afghans , aux pakistanais, etc etc etc etc etc



            • waymel bernard waymel bernard 23 mai 2018 18:25

              Il y a de mauvaises tyrannies religieuses, comme en Iran, et de bonnes tyrannies religieuses, comme en Arabie saoudite.


              • OMAR 23 mai 2018 20:04
                Omar9
                .
                Il est qui, ce Mike Pompéo pour se permettre de menacer un pays et exiger de
                son peuple une soumission totale à ses lubies ?

                • Olivier Perriet Olivier Perriet 24 mai 2018 11:30

                  @OMAR

                  Vous êtes ridicule :

                  où est l’intérêt de l’Iran, à subventionner des milices armées dans toute la région ?

                  Après la guerre, vient la paix. Vous ne pensez pas qu’il serait temps d’y songer ?

                  La nationalisation du Moyen Orient est déjà presque réalisée, je comprends que les impérialistes pan-arabes, et autres « néo islamistes anti islamistes » hérités des années 60 trouvent ça dur à avaler, mais c’est comme ça.

                  La colonisation européenne a gagné sur toute la ligne, l’Algérie ne sera jamais le Maroc ni la Tunisie smiley C’est la nation française qui l’emporte à la fin, et non l’empire smiley

                  Khadafi n’est plus, Chirac a viré la Syrie du Liban, même les Séouds commencent à penser d’abord à leur propre pays, il ne reste plus que les conservateurs iraniens, et Erdogan qui a des velléités


                • OMAR 24 mai 2018 18:05
                  Omar9

                  @Olivier Perriet
                  .
                  Je parlais de ce fleau de Mike Pompéo, et pas de toi, ni du Maghreb ou du Moyen-Orient.
                  .
                  Sinon, je suis sincèrement désolé si ma question t’a fait mal quelque part.

                • Beowulf 23 mai 2018 20:59

                  L’auteure de cet article nous informe d’un point de vue, d’une information et d’une analyse que beaucoup d’Iraniens, exilés ou non, approuvent et partagent. Quelque soit le contenu et le ton global des déclarations du nouveau Secrétaire d’Etat américain, il est important à noter l’accent mis sur le rôle du peuple iranien qui s’est soulevé à plusieurs reprises ces dernières années contre les vieillards enturbannés sanguinaires qui l’ont pris en otage depuis près de quatre décennies tout en se moquant du reste du monde, notamment un Occident très complaisant à leur égard (avons-nous si vite oublié « l’âge d’or d’Obama », selon les dires de ces mêmes dirigeants ?). De plus, le CNRI est une formation d’opposition aux mollahs prise très au sérieux à travers le monde en raison de sa résilience exemplaire face à une dictature religieuse implacable, et son projet pour un Iran démocratique. Ce serait une erreur de le balayer d’un revers de la main ou par des formules à l’emporte-pièce, comme le font certains pseudo-experts. L’Iran est un grand pays complexe. Ce peuple aux trois révolutions au cours du 20e siècle, n’a pas fini de surprendre le monde. La grève sans précédent des camionneurs iranien à travers le pays (dans plus de 80 villes) commencée il y a trois jours doit faire plus peur aux mollahs et leur soutiens que « les menaces de M. Pompeo »...


                  • Olivier Perriet Olivier Perriet 24 mai 2018 11:33

                    Il semble que les conservateurs iraniens ne veulent plus d’accord eux aussi.

                    ça a au moins le mérite d’être clair, et la diplomatie échevelée de Trump fait encore une fois tomber les masques.


                    • Mazdak Teherani Mazdak Teherani 24 mai 2018 16:38

                      A travers la campagne de désinformation, le régime iranien cherche à convaincre que c’est le chaos qui attend l’Iran. Qu’il n’y a pas d’alternative viable et qu’il faut composer avec les mollahs. Mais l’Iran n’a pas besoin d’une invasion militaire étrangère pour se libérer du joug islamiste. Le peuple iranien s’en chargera, il en a la volonté et l’instrument. Les démocrates devraient soutenir le combat pour le changement démocratique pour mettre fin à la crise iranienne et la souffrance de la population.

                      Le mois prochain à Paris ils seront nombreux à faire valoir « l’Alternative » lors du rassemblement annuel de la diaspora. L’an dernier ils étaient des dizaines de milliers d’Iraniens à Villepinte à se joindre à l’appel de la Résistance « pour un changement de régime ».


                      • Zolko Zolko 25 mai 2018 14:02

                        @Mazdak Teherani : « des dizaines de milliers d’Iraniens à Villepinte [...] pour un changement de régime. »
                         
                        ça m’a l’air super efficace comme mouvement. Mais un doute m’assaille : si je fais mes calculs, cette diaspora a fui la révolution Iranienne de 1979. Donc il s’agit probablement pour la plupart de sympathisants du Shah, non ? Et le Shah était un dictateur sanglant mis en place par la CIA en 1953 qui a renversé le président Mossadegh élu démocratiquement.
                         
                        Donc vous m’excuserez si je n’ai pas beaucoup de sympathie pour votre mouvement.


                      • Zolko Zolko 25 mai 2018 10:06

                        « La Présidente élue du CNRI pour la période de transition de la souveraineté au peuple iranien, Mme Maryam Radjavi »
                         
                        Et que faites-vous de Mr Hassan Rohani, président élu de la RII ? Cet article est tellement rempli de propagande superficielle que je ne vais même pas me donner la peine de le contredire.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès