• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Mille euros pour casser une vieille voiture ! Le Père Noël de (...)

Mille euros pour casser une vieille voiture ! Le Père Noël de l’Elysée est fauché

Comme prévu, le gouvernement sort la solution magique de la prime à la casse. En fait, une prime à la caisse puisque le citoyen doit passer à la caisse pour s’offrir une caisse et envoyer à la casse sa vieille caisse. Combien de gens sont-ils réellement concernés ? Est-ce une mesure utile et efficace ?

La prime à la casse fut une solution déployée par Les résidents de Matignon Edouard Balladur puis Alain Juppé pour doper les achats automobiles en ces années moroses de 1995. Maintenant, c’est Sarkozy qui devrait annoncer cette mesure à nouveau. Les chansonniers vont ironiser sur la sarkozette, fillonnette, pirouette, cacahouète… 1000 euros !

1000 euros, voilà ce que proposerait le gouvernement pour que le citoyen se débarrasser de sa vieille automobile qui forcément, pollue, est invendable sur le marché de l’occasion ; puis achète un véhicule propre, avec le bonus écologique en prime. J’avoue n’avoir jamais pigé comment cette prime à la casse a pu fonctionner par le passé. A moins de jouer au niveau psychologique. C’est l’histoire d’un gars qui a une vieille caisse n’ose pas passer une annonce et affronter le client pour la revendre. Ce bon gars se dit qu’il contribue à améliorer le parc automobile, il est fier et il va toucher la prime, pas comme son voisin dont la caisse n’est pas assez vieille. Il fait le pas pour ne pas passer à côté de l’occasion. Et justement c’est à cette occasion que le comportement irrationnel des individus s’est manifesté. Certains ont sans doute envoyé à la casse une automobile qui rendait des services et pouvait se négocier sur le marché de l’occase un peu plus que la prime offerte par le gouvernement. 

Sous Balladur, la prime était de 5000 francs, récession oblige. Un peu de croissance est arrivé. La prime est passée à 7000 francs sous Juppé. 750 euros de 1993, faites le calcul avec l’inflation, c’est plus que les 1000 euros de 2008. Et les 1067 euros de 1995, c’était un super cadeau. A moins d’être nul en calcul et en bon sens, il y a fort à parier qu’après avoir alléché l’opinion avec une prime de 1000 euros, notre président annoncera 1200 voire plus comme chiffre définitif, ce qui est un minimum. On reconnaît là la fine psychologie de l’Elysée. On promet moins que ce que l’on va donner, du coup, le président apparaît comme généreux. Et si le chiffre de 1000 est maintenu, c’est que vraiment, les caisses de l’Etat sont vides pour permettre aux constructeurs de vider leur stock de caisses neuves à peine sorties de l’usine.

Mais même 1200, ça ne ferait pas le compte. Parce que le parc automobile de 2008 est bien plus large que celui de 1995. Parce que les mentalités ont changé et que la France entre comme les States dans l’ère de la frugalité. Parce que si un type roule dans une caisse qui vaut 1000 euros ou un peu plus, c’est qu’il n’a pas les moyens d’en changer et que le marché de l’occasion étant ce qu’il est, avec un peu de liquidités, il préfèrera acheter une occase de 5000 euros en vendant son véhicule 1000 euros voire plus, au lieu de l’envoyer à la casse pour un neuf qui lui sera facturé au moins 10000, voire 15000, selon le type de véhicule dont il a besoin. Autant dire que cette mesure semble inefficace. Pourtant, elle émane de l’Elysée et ne peut être que géniale si on en croit les avis de Claude Allègre sur la réactivité de Sarkozy dans la gestion de la crise. C’est exact. Pourquoi suis-je si mécréant. J’imagine des tas de type fourguant leur vieille caisse à la casse pour s’acheter une berline avec équipements et ABS de chez Zozo, après avoir contracté un crédit bancaire alloué grâce aux dispositifs de Sarkozy qui relance le crédit avec injection de liquidités malgré la colère de Bruxelles ; sans compter la garantie des fonds bancaires et des prêts. 

Mais au final, le système économique est moribond dans ses lubies fondamentalistes sur le gavage consumériste, le productivisme, la croissance, les profits financier. Et que cette prime à la casse symbolise l’envoi à la casse du système. Une fois épurés les comptes et les esprits, un nouveau système se dessinera. Et les gens pourront y circuler, y compris avec des vieilles automobiles qui ne sont pas si polluantes. Quoi qu’il en soit, le marché de l’automobile est en baisse et c’est dans la logique économique. On ne peut pas forcer les gens à consommer plus que nécessaire et plus que la solvabilité ne le permet. La prime à la casse de Sarkozy est une mesure inadaptée mais on pardonnera tout à notre président qui fait tout pour nous sortir de la crise. Allez, M. Sarkozy, faites nous rêver, osez mettre 2000 euros pour la casse, soyons fous, consommons à en perdre la raison, pour satisfaire les impératifs de la croissance et sauver notre industrie automobile ! Mais non, c’était une boutade, revenons à la raison !

On ne condamnera pas Sarkozy pour une mesure capable de montrer à l’opinion qu’il ne cesse d’agir pour contenir la crise. Mais pourquoi ne pas s’en remettre au libéralisme. Avons-nous réfléchi à ce concessionnaire belge qui pour une caisse à 25 000 euros, en offre une valant 10 000 euros. C’est efficace paraît-il. Si cette mesure ne paraît pas généralisable, elle en dit long tout de même sur les marges des vendeurs. Alors, pourquoi une prime à la casse alors que 1000 euros, c’est une décote moyenne pour un petit véhicule genre 106 ou Twingo ; et que lorsqu’on montre dans la gamme, des rabais de plusieurs milliers d’euros sont tout à fait possible.

Cette prime à la casse montre bien le peu d’inventivité et de marge de manœuvre d’un gouvernement et d’un président qui croit encore que le volontarisme permet de tout solutionner voire améliorer. Mais la réalité ne fonctionne pas ainsi. Une prime de 2000 euros eut été plus efficace mais on imagine le tollé à l’Assemblée, lorsque les députés eurent constaté que les centaines de millions d’euros dépensés pour le bonheur de constructeurs qui ne sont pas tous français, loin d’en faut, les Allemands, les Italiens, les Japonais occupant le terrain. Alors imaginons pour rigoler la tête de Manuel Barroso lorsque Christine Lagarde annonce une prime à la casse pour acheter un véhicule PSA ou Renault ! C’est aussi un coup à fâcher Angela Merkel pendant dix ans. On ne rigole pas avec les règles de la concurrence non faussée.

Aux dernières nouvelles, la prime à la casse risque bel et bien de partir à la casse, aux côtés des fausses bonnes idées pour temps de crise. Annoncée dans le Monde daté de mercredi puis relayée dans les JT de mardi soir, cette mesure vient de susciter le tollé de Patrick Devedjian (AFP, 10h42) secrétaire général de l’UMP, qui considère cette prime comme inutile, surtout par ces temps où il ne faut pas gaspiller l’argent public. 


Moyenne des avis sur cet article :  4.38/5   (32 votes)




Réagissez à l'article

44 réactions à cet article    


  • ZEN ZEN 3 décembre 2008 12:12

    C’est démagogique..mais contre-performant J’avais justement besoin de changer mon vélo un peu âgé Y a-t-il une prime prévue... ?


    • zelectron zelectron 3 décembre 2008 12:17

      @ZEN
      hips ! moi je préfère le blanc’cass, hips ! ya une prime ?


    • Bernard Dugué Bernard Dugué 3 décembre 2008 17:36

      Zen, tu as droit au bonus écologique, 700 euros, mais sous réserve que tu rejettes moins de 100 grammes de Co2 en pédalant


    • Yohan Yohan 3 décembre 2008 12:37

      N’y-a-t-il pas mieux à faire qu’à actionner le piston de l’automobile avec des recettes éculées ? En ce moment même, il y a des emplois d’ascensoristes non pourvus, parce qu’on a oublié de prévoir la formation des contingents nécessaires, alors qu’il était évident que la Loi sur la modernisation du parc le nécessiterait à très court terme. Dans le domaine des énergies renouvelables, les filières ne parviennent pas à se développer faute de de candidats formés en génie thermique et climatique. A lieu de ça, le gouvernement fait joujou avec les petites voitures


      • LE CHAT LE CHAT 3 décembre 2008 12:49

        j’habite à 3 km de mon boulot et ma vieille chiotte de 12 ans d’âge me suffit pour le peu de km que je fais par an . 1000 , 1500 euros je mettrais pas plus pour une bagnole ,pour moi du moment qu’il y a 4 roues et que ça roule smiley , alors pourquoi ferai je un crédit pour les 14000 euros qu’il faut pour acheter une clio ??? non cette mesure touchera pas grand monde au final !


        • Bernard Dugué Bernard Dugué 3 décembre 2008 17:41

          Tout à fait, une caisse ça peut aller jusqu’à 20 ans et 250 000 kms, sans aucun entretien, excepté les vidanges et ne pas oublier la courroie de distrib, je me suis fait avoir il y a quelques années mais comme j’avais une Corsa, les soupapes ont pas morflé. Une vieille Corsa de 200 000 bornes qui a fini à la casse parce qu’un vieux m’a coupé la route et l’assurance a dit, trop cher pour réparer


        • Gasty Gasty 3 décembre 2008 23:51

          Si je comprend bien, c’est nouveau et ça démarre mal.

          Pourtant notre grand démarreur à tous........il ne peut pas tomber en panne !


        • pierrarnard 3 décembre 2008 12:56

          Avant la première reprise 5000F j’achetai mes voitures entre 100 et 200 F et quand elles tombaient en panne j’en rachetai d’autres. Je roulais en DS (achetée 150 F) et j’avais 10 ans d’essence "gratuite" avant d’attendre le prix d’une R5 neuve (30000 F de mémoire). Avec la reprise a 5000F, la moindre voiture pourrie valait de fait 5000F et ce fut la fin de mes voitures jetables..... Je n’ai pas le souvenir que cela ai amélioré mon pouvoir d’achat.....


          • La Taverne des Poètes 3 décembre 2008 12:58

            Je trouve que c’est une bonne mesure, vu qu’elle a toujours marché jusqu’à présent. Elle va relancer l’industrie automobile mais la prime ne peut pas être d’un niveau trop élevé sinon cela va créer un boom quelques mois puis ce sera la chute des ventes.


            • Bernard Dugué Bernard Dugué 3 décembre 2008 17:38

              Tu n’es pas sérieux, cher Poète,

              Moi je propose des mesures plus efficaces pour envoyer un max de voitures à la casse

              supprimer le permis de conduire
              autoriser la conduite en état d’ivresse, quelle que soit la substance
              supprimer les limitations de vitesse


            • foufouille foufouille 3 décembre 2008 12:59

              celui qui a une voiture a 1000€ est pas tres riche il aura du mal a avoir un credit et au cas ou .......... son credit durera des annees son assurance va gonfler grave l’entretien ne pourra plus etre fait par le copain la carte grise sera pas gratuite non plus (sauf pour le GPL)


              • maxim maxim 3 décembre 2008 13:04

                ça,cette prime à la casse ,c’est un attrape couillon ! perso ,je roule avec des modèles de plus de 5 ans Renault ,parfaitement entretenus ,dont un modèle sportif que la régie ne fabrique plus ,et recherché par les amateurs ,et pas question de m’en séparer ! mon garagiste entretient toutes les marques ,et de plus en plus ,les gens font durer ,correctement entretenue ,un modèle de 2 litres essence fait 300000kms ,je ne les emmène pas aussi loin,mais l’année dernière ,j’en ai revendu une avec 250000kms ,parfaitement entretenue .....

                une bagnole neuve à peine immatriculée perd 30% de sa valeur ,plus la décôte annuelle ,avec tant de % de déduction sur le kilométrage parcouru ,suivant la cylindrée et le type ,soit essence ou diesel ... au bout de 5 ans ,elle ne vaut plus grand chose ,si ce n’est que le prix de la transaction moyenne sur le marché pour le type de véhicule ,en fait en gros ,la côte d’amour .... une Mercédes ou une Porsche de 10 ans ,se revendra encore cher ,alors qu’une Laguna du même âge ne vaut plus tripette ,ne parlons pas de la Logan lorsqu’elle aura 10 ans ! ...

                pour les petits budgets ,où les jeunes conducteurs voulant se faire la main,pour 1000 € ,on trouve certains modèles ,gardés et entretenus par des personnes âgées ,souvent à la campagne ,.....
                 
                il y a un pépé qui roule avec une 403 break de 1959 ,encore très propre ,c’est vrai que le petit vieux n’est pas un brutal ,et la bagnole n’a pas l’air de vouloir rendre l’âme ! ...

                on trouve encore plein de Renault 5 ou de Peugeot 205 ,des Renault 21 ,des Peugeot 405 ,des modèles encore en forme ,avec des mécaniques sans problème ,et roulant largement aussi bien qu’une bagnole récente ,bien trop lourde ,en souvent peu fiable à cause de l’électronique souvent capricieuse !

                alors,leurs 1000 € ,qu’ils se les mettent où je pense ! de plus en ce moment ,qui aurait envie de se mettre un crédit sur le dos pour financer un truc qui vaudra que dalle dans 5 ans !


                • blanqui 3 décembre 2008 13:05

                  encore une fois une mesurette ni queue ni tête et qui fait "pschitt" car il faut comprendre jusqu’au bout la soi disant super affaire que nous offre l’état français : il vous reprendra votre vieille titine à condition d’acheter une voiture NEUVE ! donc au bas mot un investissement minimum de 10 000 euros !quand on sait que celui(ou celle) qui conserve une vieille bagnole et l’use jusqu’à sa dernière goutte d’huile , ce n’est pas par plaisir ! mais bien parce ce qu’il lui est tout simplement impossible d’investir dans une chiotte neuve même à 9999 euros !on se rend compte clairement que ceux qui pondent ce genre d’ineptie n’ont aucune conscience du quotidien de ceux qui galèrent chaque jour avec une voiture bringuebalante qu’ils rafistolent comme ils peuvent avec qui un carburateur trouvé à la casse ou un vieux phare récupéré chez le copain ; alors leur proposer de lâcher leur vieux bourin pour une voiture neuve , ils se tiennent les côtes ou poussent un coup de gueule comme moi en ce moment ; non à la fin , on se paye notre tête !! et je pèse mes mots. Dans le même état d’esprit étroit et mesquin, on se rappelle une phrase de Christine lagarde, notre pompier de l’économie en flammes, lorsque le prix du pétrole était arrivé au plus haut niveau , conseillant au citoyen français de passer au vélo si l’utilisation de leur bagnole leur revenait trop chère ; voilà qu’elle est bonne l’idée, spas ? finalement, nous ne sommes pas loin de l’époque de Marie Antoinette qui s’étonnait de la grogne de "ses sujets" : ils n’ont plus de pain ? qu’on leur donne de la brioche ! rien de nouveau sous le soleil de l’humanité ! humain , dites vous ?


                  • jymb 3 décembre 2008 13:37

                    Cessons de pleurer sur les malheurs des firmes automobiles. Il y a peu d’année, lorsque la chiraquie a décidé, sans avoir été élue pour cela, de transformer les déplacements en enfer répressif, je n’ai pas le souvenir d’avoir entendu des protestations de ces entreprises ou des propositions alternatives plus intelligentes et/ou techniques pour favoriser les déplacements rapides, économes et sécurisés.

                    Ils ont préféré se taire pour sauvegarder leurs futures nominations à de hautes fonctions,

                    Ils ont abandonnés leurs clientéle, captive car obligée de toute façon de se déplacer, tout en essayant de continuer à vendre du rêve publicitaire de liberté et de mobilité, bref des foutaises comparées à la réalité.

                    Je n’ai, en tant qu’automobiliste de base, aucune raison de les plaindre.


                    • Internaute Internaute 3 décembre 2008 14:07

                      Une 203 comme celle de la photo cela ne se casse pas, cela se restaure avec soin.


                      • Redj Redj 3 décembre 2008 17:56

                        Oui internaute, cela se restaure et se bichonne. Et surtout ça se bricole super facilement (si on trouve les pièces) par rapport aux voitures modernes. Qui a déjà essayé de mettre le nez dans le moteur de la dernière peugeot ?? A peine on peut voir la batterie !!!!

                        Etant amateur de vw anciennes, je ne peux que déplorer le nombre de coccinelles qui ont été mises à la casse à cause des jupettes, balladurettes etc...

                        Alors je lance un appel : toi qui possède une vw des années 60-70, qui veut la mettre à la casse pour t’acheter une voiture en plastique qui va te couter un bras dès que tu voudras réparer un phare, je t’en prie, n’en fais rien et appele moi. On peut s’arranger !! smiley


                      • Le chien qui danse 3 décembre 2008 14:43

                        Je choure une caisse pour faire un casse je met la caisse à la casse pour m’acheter une caisse et j’me casse... :->


                        • iris 3 décembre 2008 14:56

                          il n’ont pas pas décidé de mettre toutes les voitures des pépés et mémés à la casse-par peur des représailles des électeurs ??


                          • mimibour 3 décembre 2008 17:43

                            La il est bien coincé avec son commerce notre Président,car beaucoup de Français ne vont pas Bouffer de la bagnole,et il s’en foute de ces ignobles inventions qui ne serviront qu’à un Minimum de gens si ils veulent ! Il aurait mieux fait de donner des bons d’achat de 1000e au plus démunis pour leur famille et leurs enfants à Noël !


                            • Forest Ent Forest Ent 3 décembre 2008 18:51

                              Pour être factuel, cet article aurait dû inclure le bilan des occurrences précédentes comme les balladurettes. L’expérience a montré qu’elles ont permis de faire anticiper certaines dépenses pour assez cher, et le compte en a été assez négatif. Comme les français n’achètent pas que des voitures fabriquées en France, il y a en plus une dispersion de la mesure, et il est assez ironique de la voir finalement subventionner les délocalisations de Renault vers la Roumanie. Mais toute la question est : combien de temps va durer la crise ? Si elle dure plus d’un an, cette mesure ne peut pas être utile. Amha, la crise va durer 10 ans.


                              • Marc Bruxman 3 décembre 2008 19:39

                                Si elle dure plus d’un an, cette mesure ne peut pas être utile. Amha, la crise va durer 10 ans.

                                Difficile de prédire la durée d’une crise. Il y a plein de facteurs qui ne sont pas sous notre controle ou connus de personne. Si une invention révolutionnaire sort des labos, vous aurez une sortie de crise rapide (cf Internet qui a permis la sortie de la crise de 1993). Après cette invention peut être une bagnole électrique efficace, un truc lié à l’informatique, un truc lié à la biologie, aux nanotech. On ne sait pas vraiment. Mais pour sortir d’une crise il faut soit une innovation qui commande de nouveaux développements (et donc de la croissance) soit la destruction de valeur (guerre, cata naturelle). 

                                En tout cas, la productivité a commencée à augmenter fortement aux US (chiffres du jour) ce qui est bon signe car cela va permettre à moyen terme de rendre les entreprises de nouveau compétitives. 

                                Alors après est ce que ca durera un an, ou dix ans, difficile à dire. Et surtout la durée risque d’être très différente selon les pays, les USA étant quand même beaucoup plus touchés (infos tenus de ma soeur qui y vit) que ce que l’on voit en France. 



                              • Forest Ent Forest Ent 3 décembre 2008 20:20

                                @ Marc

                                Internet qui a permis la sortie de la crise de 1993

                                Pas comparable. Cette fois-ci, il n’y a plus de solvabilité nulle part. Aucune invention n’y changera rien. Au contraire, l’utilisation qui a été faite du progrès technique a probablement contribué à réduire la solvabilité, en augmentant les inégalités.


                              • Marc Bruxman 4 décembre 2008 01:33


                                @Forest :

                                Pas comparable. Cette fois-ci, il n’y a plus de solvabilité nulle part. Aucune invention n’y changera rien. Au contraire, l’utilisation qui a été faite du progrès technique a probablement contribué à réduire la solvabilité, en augmentant les inégalités.


                                A Nuancer fortement. La quantité d’argent n’a pas régréssée et tout le monde n’est pas endetté. Certains le sont, mais pas tout le monde. Et ce n’est pas une question d’inégalités. Certains riches sont très endettés, certaines personnes plus modestes le sont beaucoup moins. 

                                Et il y a toujours de par le monde des gens qui ont des montagnes de cash et cherchent à l’investir. Pour ce qui est de la solvabilité coté client, elle est généralement crée par une augmentation de la productivité ou une réduction des coûts induite par le progrès technique. (ou promise). 

                                Enfin, effectivement le progrès technique a accru les inégalités, mais ce n’est pas son utilisation qui a accru les inégalités mais l’incapacité de notre système éducatif à l’accompagner. Tout le monde savait depuis les années 80 qu’il fallait apprendre aux jeunes certaines bases de l’informatique pour ne pas qu’ils soient perdus dans le monde qui allait les entourer. On ne l’a pas fait :( Alors forcément l’écart se creuse entre ceux qui connaissent et ceux qui ne connaissent pas. Et si l’on continue à faire mine de rien, à réduire le niveau en sciences de l’école, à faire style que les Maths c’est mal et à ne pas former les jeunes à ce qui est derrière la technologie, on continuera à avoir une société de plus en plus inégalitaire. Et tout le monde y perdra, parce que franchement recruter des professionels dans ce secteur, c’est une vrai plaie. Même quand tu prends des gens qui ont un "diplome" d’informatique, tu en a bien 2 sur 5 qui sont infoutus de concevoir un schéma de base de données simple sur un problème jouet que tu donnes à l’entretien d’embauche. Ce qui veut dire concrétement que tant qu’à prendre un incompétent, autant le prendre en Inde ;) Et qu’on ailles pas me dire que c’est normal que l’on sorte des soit disant professionels infoutus de faire ca. 



                              • Forest Ent Forest Ent 4 décembre 2008 03:37

                                @ Marc

                                Pour ce qui est de la solvabilité coté client, elle est généralement crée par une augmentation de la productivité ou une réduction des coûts induite par le progrès technique

                                Ben non. C’est à cet endroit-là que vous avez toujours du mal. smiley

                                "L’augmentation de la productivité et la réduction des coûts induits" diminuent la masse salariale, donc la solvabilité de l’acheteur qui est aussi salarié.

                                Je vous rassure, vous n’êtes pas le seul à vous tromper là-dessus, tant c’est un leitmotiv du dicours ex-dominant, la doxa intouchable de la grande guerre des riches contre les pauvres. Je vous accorde le bénéfice du doute : il est possible que vous ne vous soyez jamais posé la question. Maintenant, vous n’avez plus d’excuse.

                                (Pas la peine de me ressortir la création schumpeterienne : elle ne produit d’effet qu’à long terme après des phases de ré-équilibrage. Justement, vous allez en avoir une bien violente, là).


                              • JJ il muratore JJ il muratore 5 décembre 2008 19:31

                                @Cassandre. En accord avec votre commentaire. Connaissez-vous MDI ? qui marche à l’air comprimé et coûte (rait) moins de 6000€ si elle obtenait l’agrément des mines ? Voyez plus bas mon commentaire...


                              • samregarde samregarde 3 décembre 2008 19:01

                                Il existerait bien une mesure somme toute libérale, qui pourrait relancer la machine tout en satisfaisant aux impératifs écologiques. je l’ai rapidement évoqué sur un autre fil, et la relate à nouveau ici. En préambule, il faut préciser que ce moyen brise un tabou touchant au progrès via la mobilité, et que par conséquent sa simple évocation suscite de haut cris. Considérant que nous sommes sur un Forum de bonne tenue, j’invite plutôt tout un chacun à participer utilement à la critique. Ce moyen serait de limiter la vitesse de façon drastique (50 ou 60 km/h maximum, y compris sur les autoroutes). J’entends déjà une foule hurler au scandale, à l’utopie, à la régression, à la stupidité, à la caricature verte, etc... Et pourtant, si l’on, y réfléchit, cette idée est logique et aurait beaucoup d’avantages. Il faut d’abord comprendre et considérer que l’augmentation de l’énergie nécessaire pour amener et maintenir un véhicule à une vitesse élevée n’est pas une fonction linéaire de la vitesse. C’est plutôt une fonction exponentielle, qui dépend de la résistance de l’air (laquelle augmente ne façon non linéaire), du poids du véhicule (qui augmente avec le nécessaire surdimensionnement du chassi et du moteur lui-même) et de l’accélération (laquelle augmente ne façon non linéaire également) . Une réduction de la vitesse induirait donc une réduction drastique de la puissance des moteurs (électriques, thermiques ou chimiques). Cela aurait plusieurs conséquences. La plus évidente serait une forte réduction des émissions polluantes et/ou de la consommation d’énergie (d’après Jean-Marc Jancovic, il faudrait doubler le parc nucléaire français pour rouler au tout électrique, aux vitesses actuelles s’entend). Je passe volontairement sur la diminution du taux d’accident et des économies afférentes, de l’utilisation possible de toutes les routes simples comme routes à plusieurs voies (voitures ou vélos), sur la fluidification du trafic, qui verrait sans doute de nombreux bouchons sauter (la plupart de trajets étant du domicile/travail, le surcoût en temps serait vraisemblablement assez faible), pour passer à un autre avantage, très valable en cette période de criseS : L’on pourrait enfin utiliser de nombreuses techniques jusque là restées dans les cartons parce que pas assez performantes pour rivaliser avec les moteur thermique selon les normes de vitesses en vigueur (pourquoi pensez-vous que les véhicules électriques mettent tant de temps à se développer ?). En conséquence, les pays qui réglementeraient ainsi la vitesse permettraient aux industriels de se relancer sur un marché complètement nouveau et porteur à terme. Bref cette mesure satisferait aux exigences écologiques, aux nouvelles donnes de la de consommation des citoyens, permettrait de redéfinir un espace de vie relocalisé et des rapports différents entre les individus (à 50km/h la vie sociale est différente), et enfin permet temporairement un leadership technologique (pas que j’y sois particulièrement attaché personnellement, mais il paraît que c’est important). Au chapitres des inconvénients (qui sont nombreux aussi, mais acceptable et souvents temporaires : La cohabitation de 2 générations de véhicules le temps que les millions d’utilisateurs soint équipés (bien entendu, nos voitures d’aujourd’hui seraient tenues de rouler à 50km/h aussi). Les problèmes possibles avec les ambulances et autres véhicules d’urgence. La rogne des malheureux routiers déjà contraints de rouler toute la journée pour un salaire pas toujours très élevé. Le temps passé pour aller en vacance en voiture (mais justement : on n’irait peut être plus en voiture, ou bien le chemin ferait partie des vacances : les vacances, c’est aussi parfois l’aventure). Etc etc... Il va de soit qu’il resterait des véhicules puissants et solides (sinon comment ferait mon carreleur favori pour se déplacer ?), mais cela serait marginal (10 à 15 % du parc), et surtout des véhicules spécifiques pourraient être loués à l’occasion (certains achètent un break pour partir en vacance 2 fois par ans, c’est tout simplement un mauvais calcul...). Quant à eux les nouveaux véhicules seraient sans doute plus rustiques, moins chers à l’achat et à l’entretien... En résumé, tout le monde y gagnerait, globalement, avec une telle mesure. Je pense même qu’un monde où la vitesse serait limitée à 50 km/h serait, avec les techniques qui sont les nôtres aujourd’hui, extraordinairement intéressant. et meilleur à vivre. Pour finir ce minuscule plaidoyer, pondu sur le coin du clavier, je voudrais préciser que je ne suis pas technophobe, mais juste rationnel. Et le rationnel conduit aujourd’hui à changer nos comportements en même temps que l’on cherche des solutions techniques. Qu’en pensez-vous ?


                                • Marc Bruxman 3 décembre 2008 19:47

                                  Je confirmes c’est stupide ! Parce que si l’on fait ca de la technologie merdeuse suffit pour une bagnole. Donc on coule tous les constructeurs européens et tout le monde va acheter du Tata motors ou autre guimbarde qui se comportera de toute façon bien à 60 Kmh. 

                                  Sans compter la baisse du tourisme !

                                  Non la vrai solution c’est justement :

                                  • De renforcer les normes et équipement de sécurité obligatoires pour avoir le droit de vendre sur le sol européen. Les normes pourraient aussi concerner la consommation à une vitesse donnée. 
                                  • En contrepartie de relever progressivement (au fur et à mesure des entrées en vigueur) la vitesse maximale autorisée. 
                                  Comme cela, les bénéfices sont immenses :
                                  • On force les constructeurs étrangers à suivre et la on a de l’avance sur eux, parce qu’en europe on est bon pour faire des voitures qui roulent vite.
                                  • On améliore la vitesse de déplacement ce qui est au final bon pour tout le monde.
                                  • Comme on améliore les équipements de sécurité de série, le nombre de morts n’augmente pas. Et la conso non plus si on force les constructeurs à l’améliorer. 


                                • denis84 3 décembre 2008 19:19

                                  La mesure en soit n’est pas mauvaise,car bien qu’il soit souhaitable que l’industrie s’oriente vers des modèles et technologies plus respectueux de l’environnement,dans l’immédiat,il faut qu’elle tourne telle qu’elle est compte tenu du nombre d’emplois en jeu. L’erreur est d’appliquer la prime à la casse à des achats de voitures NEUVES. D’abord,ça limite drastiquement le champ d’application,et ensuite ceux qui peuvent acheter du neuf aujourd’hui ont souvent un véhicule à reprendre qui vaut bien plus que les 1000 euros proposés,donc ne seront pas interessés !Surtout que selon le modèle envisagé,on est vite à 20000 euros,et qu’à ce stade 1000 euros ne sont que peu incitatifs En plus,moralement,c’est pas clean,car,une fois de plus,le contribuable lambda va aider des gens qui,s’ils peuvent acheter une auto neuve,ne sont donc pas forcément parmi les plus nécessiteux Et enfin,ça prouve encore un peu plus l’incompétence des dirigeants,qui ne cèdent qu’aux demandes du lobby de l’industrie auto sans envisager le commerce automobile dans sa GLOBALITE Je m’explique : Il se vend en France environ 3 voitures d’occasion pour une neuve Donc en offrant une prime à la casse de 1000 euros à l’acquéreur d’une auto non pas neuve,mais d’OCCASION , mettons de plus de 2 ans (pour ne pas perturber le marché du VO récent déjà bien touché par le bonus écolo) et de moins de 5 ans,vilà ce qu’o obtiendrait :
                                  - une aide REELLE aux ménages modestes,qui pourraient ainsi remplacer,par exemple,une auto de 10 ans par une de 5 ans
                                  - un impact significatif en termes de pollution
                                  - un allègement des stocks de VO récents et là on y arrive :
                                  - des besoins en VO récents chez les pros,d’ou des prix de reprise plus élevés (au final, le client VN « récupère » ICI « ses » 1000 euros)
                                  - et donc en bout de chaine,des achats de VN « facilités »,ce qui réduirait les stocks excessifs actuels

                                  Les syndicats de garagistes expliquent ça (bien mieux que moi) depuis longtemps,mais il semble que,ne fréquentant pas les memes endroits que le pouvoir,ils ne soientpas trop entendus !


                                  • Marc Bruxman 3 décembre 2008 19:29

                                    Le moins cher qu’on m’ait proposé à l’achat pour une bagnole (une vrai poubelle) c’est 300 €. Et ca ne valait pas plus. Je ne l’ai pas acheté mais elle a trouvé preneur. Donc ce genre de mesure permet de sortir ces bagnoles la du marché.


                                    • denis84 3 décembre 2008 19:50

                                      Cest,en partie à ce type d’auto que je pensais dans mon commentaire,et je ne suis pas certain que le vendeur de cette voiture,meme avec une prime de 1000 euros,aurait acheté une voiture neuve.
                                      Par contre,un bon petit VO de 5 ans à 5000 euros,peut étre ? ,donc


                                    • Marc Bruxman 3 décembre 2008 19:59

                                      Ca dépend, le cas typique c’est j’achète une poubelle quand je suis étudiant (parce que pas de fric même si dans des études prestigieuses) et après j’ai mon diplome je gagne de l’argent (parfois beaucoup) et donc je me fais plaisir en achetant une bagnole neuve. 

                                      Après est ce que cela vaut le coup de filer une telle prime à des gens qui auraient changés de bagnol de toute façon ? C’est une autre histoire. Je ne suis pas sur du tout !


                                    • maxim maxim 3 décembre 2008 19:33

                                      à 50 kmh ,les gens seraient totalement déconcentrés ,surtout sur autoroute où déjà à 130 on se traîne et il y a déjà un phénomène de lassitude au bout de 200 bornes ... pourqoui pas tant qu’on y est le retour aux diligences et carrioles attelées ?


                                      • Marc Bruxman 3 décembre 2008 19:57

                                        Ca c’est clair que rouler à 130 sur l’autoroute sur beaucoup de kilomètres c’est parfois plus dangereux que de rouler plus vite à cause de la baisse d’attention.

                                        Par ailleurs la plus grande partie des morts avaient lieu sur nationales ou départementales, pas sur l’autoroute. La baisse de la mortalité est surtout du à :

                                        • La généralisation des GPS ce qui permet de concentrer son attention sur la route, et donc de faire moins de conneries. Parce que bon tout le monde a connnu le "je vois un panneau au dernier moment et donc je tourne comme un porc et je m’appercois dans mes rétros que j’ai fait une énorme boulette". Le GPS permet d’anticiper les changements de direction et en cela c’est un élément de sécurité exceptionnel. 
                                        • La généralisation des airbags, ABS et autres maintenant de série sur quasi toutes les bagnoles qui élimitent aussi grandement les accidents. L’ABS m’a évité une fois une sortie de route (il n’y aurait pas eu de gros dégats si j’étais sorti à cet endroit mais j’aurais pété ma bagnole) et dans d’autres circonstances il aurait pu me sauver la vie. (J’évites d’avoir à m’en servir ;)). 
                                        La baisse de la mortalité sur les routes est continue depuis les années 70 et cela ne doit pas grand chose aux politiques. Ce sont les évolutions techniques fabuleuses qui font que conduire aujourd’hui est beaucoup moins dangereux que conduire il y a dix ans. 

                                      • Marc Viot idoine 3 décembre 2008 21:19

                                        Baratin. Des pages de baratin pour ... rien Sans rire, je vous laisse à vos pensées défaites, elles n’apportent rien que tristesse et morosité. Vous vous êtes fait avoir par le pessimisme ambiant et vous voilà entrain de vous morfondre alors qu’il y a tant à faire. On aurait pu croire qu’un pareil outil serait utilisé pour dessiner un avenir meilleur, mais non. Vous n’êtes de plus en plus que les rapporteurs d’une époque qui s’obscurcit. Décidemment, l’avenir ne passera pas par vous.

                                        Croyez bien que je ne m’adresse à personne en particulier.

                                        J’ai pris l’habitude de m’arrêter aux articles publiés par M. Dugué et c’est cette habitude qui me fait poster là ma réaction.

                                        Au revoir, et même adieu, votre monde ne me plait pas, je m’en vais m’en constuire un autre.


                                        • Sébastien Galliot Sébastien Galliot 3 décembre 2008 22:15

                                          je me permets d’intervenir car j’aime bien ce fil et j’adore les bagnoles La crise automobile est surtout due aux constructeurs, pas à la crise elle-meme. les constructeurs se sont mis eux-memes dans la mouise car ils n’ont pas su proposer à la clientele les modeles attendus. En effet, les classes moyennes et aisées ont a disposition des modeles sympas à partir de 15000 euros. Ils ont un garage et peuvent stocker 2 ou meme 3 voitures de grande taille dans de bonnes conditions. Leur pouvoir d’achat n’etant pas terrible, ils gardent leur audi A6 un peu plus longtemps que prévu, et ne racheteront pas de bagnole avant 2/3 ans minimum. par contre, le pékin moyen, lui, voudrait acheter une mini-bagnole, toute simple, qui coute rien, qui consomme pas trop et qui se répare soi meme ... Hors ce véhicule n’existe tout simplement PAS sur le marché ! Si renault avait ressorti une ’méhari’ ou une 4L à 2500 euros, avec toutes les réparations possibles avec un jeu de clés plates, et une consommation inférieure à 3 litres / 100km (ce qui me semble tout à fait possible) , eh bien ils en vendraient des milliers ! Les gens ’pauvres’ se foutent totalement d’avoir la clim, l’abs, le radar de recul et l’autoradio qui fait le café....Ils veulent un véhicule SIMPLE, efficace, fiable et léger.. Une 2CV ou une 4L moderne quoi ! Une fois de plus, il faudra attendre que TATA l’indien ou un chinois quelconque viennent appporter la bonne réponse marketing.... La bagnole est une industrie vouée a de grandes mutations. Il y a aura des constructeurs qui se planteront, c’est ainsi. Toutes les politiques visant à soutenir des secteurs forcéments mourants me semble idiote. Privilégions l’innovation.


                                          • JJ il muratore JJ il muratore 5 décembre 2008 19:39

                                            @S. Galliot. Exact le véhicule que vous évoquez n’existe pas SUR LE MARCHE. Par contre il existe bel et bien mais le lobbye Pétrole-constructeurs-Etats ne veut pas l’autoriser. Voyez plus bas mon commentaire sur MDI qui renvoit à un article REFUSE par AV !


                                          • samregarde samregarde 3 décembre 2008 23:56

                                            Privilégions l’innovation : tout à fait d’accord. Contrairement à Marc Bruxman, je suis convaincu que réduire la limite de vitesse autorisée obligerait à innover.
                                            C’est vers des véhicules consommant alors moins de 1 litre aux cent que l’on se dirigerait, des véhicules qui pourraient être effectivement simples et réparables soit-même.

                                            Marc parle de baisse du tourisme en ce cas ? Pas sûr du tout : plein de modes de tourisme alternatifs ne demandent qu’à se développer, et en sont empêchés par l’omniprésence de la voiture rapide.

                                            Marc Bruxman dit : "Comme cela, les bénéfices sont immenses : On force les constructeurs étrangers à suivre et la on a de l’avance sur eux, parce qu’en europe on est bon pour faire des voitures qui roulent vite."

                                            On a de l’avance aussi si on innove sur les véhicules basse vitesse ultrasobres .

                                            "On améliore la vitesse de déplacement ce qui est au final bon pour tout le monde."

                                            Ca reste vraiment à démontrer : le temps de trajet domicile/travail est constant depuis presque un siècle, aller lentement permet de découvrir au moins autant de choses, le différentiel d’allures entre les autoroutes et les centre-villes multiplieraient encore les engorgements en périphérie, aller vite reste dangereux quoi qu’on en dise, les personnes les moins aptes physiquement sont mises au rencart, tout le monde se précipite au mêmes endroits ce qui détruit l’agrément en fin de compte, et la liste de problème liés au seul aspect vitesse (ne parlons pas de l’aspect consommation, évoqué plus bas) est encore longue. Si tel était vraiment le cas, d’aucuns militeraient derechef pour une vitesse limitée à 200 km...

                                            "Comme on améliore les équipements de sécurité de série, le nombre de morts n’augmente pas. Et la conso non plus si on force les constructeurs à l’améliorer."

                                            Le principe n’est pas de rester à une consommation constante par véhicule et à un nombre déterminé de victimes de la route, M ; Bruxman, mais de réduire drastiquement l’appétit des moteurs pour éventuellement permettre de rouler au plus grand nombre, plus lentement, tout en préservant un tant soit peu la santé de nos contemporains et de notre planète.


                                            • Avatar 4 décembre 2008 01:12

                                              Bonsoir à tous, Quel coup de maitre !!! Non, je ne parle pas de l’article, même si la photo m’a attiré smiley. Je ne l’ai pas lu jusqu’au bout mais il doit être bien puisque rédigé par notre spécialiste en tout smiley Je parle plutôt du nouveau et magnifique bandeau publicitaire situé en haut de l’article sur les voitures et la prime à la casse. Belle publicitée ciblée pour une assurance auto smiley Faisons un autre essai : l’article sur la "dictature molle" en Une : pub pour "retrouver ses amis anciens élèves " smiley (ah bon y’a les fichiers des écoles sous Vichy ?) Sur celui de Jean Sarkozy : pub pour un bouquin d’obama ( hommes politiques) Sur celui de l’europe : une pub pour partir en voyage en Israel. Sur celui de Dieudonné une pub pour un vendeur de basket smiley Sur celui du réchauffement climatique : pub par "végétalizeur" Etc... Faites l’essai chez vous, c’est rigolo toutes ces pubs pour une fondation indépendante ...


                                              • Avatar 4 décembre 2008 01:23

                                                Une dernière perle :

                                                Article : "Des solutions pour la psychiatrie", pub : "Maigrir en 7 jours " smiley

                                                ps : toutes mes excuses à l’auteur pour ces deux posts hors-sujet, mais c’est juste sur son article que le ciblage m’a sauté aux yeux...


                                              • JiPé 4 décembre 2008 07:46

                                                Ou bien on utilise un bloqueur de bannières (pas de popups, c’est différent) et on a son petit filtre anti-pollution visuelle. smiley

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès