• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Mise à l’index du Pr. Montagnier par 44 Prix Nobel : Un combat (...)

Mise à l’index du Pr. Montagnier par 44 Prix Nobel : Un combat d’arrière-garde ?

Selon le quotidien Libération du 6 septembre 2012, le Pr. Luc Montagnier, Prix Nobel de Médecine, a récemment « mis en cause l’intérêt des vaccins, suggérant que certains soient même la cause de l’autisme ». Des propos qui n’ont pas plu à ses collègues. Alors qu’il devait être désigné pour présider un laboratoire de recherches au Cameroun, dans une démarche inédite, 44 Prix Nobel viennent d’écrire au président du Cameroun pour s’inquiéter de cette nomination, prétextant que les propos de Montagnier sur les vaccins pouvaient avoir « un impact désastreux sur la qualité du système de santé au Cameroun », et dénonçant « ses solutions, qui n’ont aucun début de preuves scientifiques ».

Répondant à l’invitation d’une association américaine de parents d’enfants autistes, AustismOne, le Pr. Montagnier s’est exprimé publiquement le 27 mai 2012 à Chicago.

Le corps du délit

Après avoir décrit la nouvelle technologie de détection de l'ADN bactérienne dans le sang, ainsi que les résultats obtenus en Europe par le traitement antibiotique dans l’autisme résultant de sa théorie sur le passage de bactéries dans le cerveau pouvant affecter la maturation des neurones chez les enfants, le Pr. Montagnier s’est exprimé sur les vaccins :

« Parmi les origines multifactorielles de l'autisme, je ne cite jamais les vaccinations. Cependant, Forbes a publié un article : « Le Lauréat du Prix Nobel rejoint les anti-vaccinalistes ».

 Ma position sur les vaccins n’a pas changé au cours des trente dernières années : le principe s’est révélé être excellent au cours du passé. La variole a été éradiquée dans le monde au moyen du virus atténué de la vaccine. Mais certains ont dû payer un prix terrible : l’encéphalite pour un certain nombre d’enfants. Au fil des ans, les vaccinations contre les bactéries et les virus se sont multipliées, apparaissant comme le moyen le plus rentable pour prévenir les épidémies. Toutefois, les effets secondaires sont de plus en plus importants et la survenue d’un unique décès ne peut être tolérée plus longtemps.

Beaucoup de parents ont observé une association temporelle - qui ne signifie pas causalité - entre une vaccination par piqûre et l’apparition de symptômes de l’autisme. Cela ne devrait pas être négligé par la communauté médicale et les décideurs en santé publique. Il est donc primordial d’étudier les facteurs de risque, à la fois génétiques et environnementaux, qui pourraient être impliqués afin de les prévenir.

Vraisemblablement, la vaccination, en particulier la vaccination contre de multiples antigènes, pourrait être un élément déclencheur d’une situation pathologique préexistante chez certains enfants.

Les négationnistes des vaccins ne sont pas les personnes courageuses qui soulèvent le problème des accidents de vaccination, mais sont ceux qui nient l’existence de ces accidents tragiques. Ces derniers croient en le dogme « Les vaccins sont bons », point. Ils oublient le serment d’Hippocrate « Primum, non nocere. » Tout d’abord, ne pas nuire. »

Le 6 février 2008, dans le cadre de l’émission télévisée « C dans l’air », il avait déjà tenu des propos comparables sur « le vaccin de l’hépatite B et de sclérose en plaques. On nous dit que les études montrent qu’il n’y a pas vraiment de fond [...] mais il y a quand même une corrélation temporelle. Or quand il y a un phénomène, on ne peut pas tout à fait l’ignorer. Il ne faut pas dire que cela n’existe pas. Il faut faire de la recherche, et de la recherche médicale pour trouver le petit nombre de gens qui sont génétiquement prédisposés à la sclérose en plaques, et éviter qu’ils soient vaccinés. »

Le Pr. Montagnier avait également déclaré n’avoir aucune raison de se faire vacciner contre la grippe : «  je n’appartiens à aucun des groupes considérés comme population à risque. Et puis les anciens ont un sorte de mémoire immunitaire qui les protège contre ces types de virus » (La Repubblica, 17 octobre 2009).

Ces critiques lucides et somme toute modérées d’une certaine politique vaccinale aveugle et trop systématique, émanant d’un vaccinaliste de l’Institut Pasteur, justifient-elles la déclaration de guerre de ses collègues ?

Faut-il voir derrière cette démarche calomnieuse et pour le moins inédite l’œuvre des laboratoires pharmaceutiques ? Certains des signataires de la pétition adressée au Président du Cameroun ont à l’évidence des liens d’intérêts avec ces derniers. C’est le cas de Sir Richard J. Roberts qui dirige le New England Biolabs, société privée qui travaille avec les labos en particulier pour la mise au point de vaccins ou encore d’Harald Zur Hausen dont les recherches ont mené au développement des vaccins contre le cancer du col utérin.

Le procès en sorcellerie

Le magazine économique Forbes nous en donne des éléments de réponses dès le 27 mai 2012. Qualifiant cette conférence de Chicago de « véritable festival des revendications non prouvées » et après avoir présenté l’un des invités à « ce festival de la pseudoscience », Andrew Wakefield, « médecin discrédité qui a falsifié des études pour établir un lien de causalité entre l’autisme et le vaccin ROR  », Forbes s’étonne d’y voir le Pr. Montagnier « dans un effort désespéré pour rester pertinent, faire la promotion de théories sauvages sans fondement scientifiques et profiter des parents vulnérables pour proposer un traitement antibiotique pour leurs enfants autistes. […] Ce n'est pas la première idée folle de Montagnier : il y a tout juste un an, il a affirmé que les molécules d'ADN pouvaient se téléporter entre tubes à essai, idée reposant sur une sorte de mystification quantique.  Cette idée loufoque devrait être ignorée […] Il a également approuvé l'homéopathie, un autre traitement de charlatan.  » Les bases du procès en sorcellerie sont donc posées.

Une défense solide et rationnelle

Forbes commet une erreur grossière en parlant de téléportation, il s’agit en réalité de la transmission à un laboratoire à distance, via internet, des données numérisées de la signature électromagnétique d’une séquence d’ADN ; le récepteur (en Italie et en Allemagne) pouvant utiliser ces données reçues. Le Pr. Montagnier avait d’ailleurs présenté pour la première fois à la conférence Nobel à Lindau, en juin 2010, la preuve de transmission à distance de la signature électromagnétique d’une séquence d'ADN, la LTR fragment du VIH.

Il avait également rendu publiquement hommage, le 27 octobre 2007, à Lugano en Suisse « à Jacques Benveniste, qui était un de mes collègues. Au début, je ne l’ai pas suivi dans ses percées tout à fait nouvelles mais il se trouve que mes travaux sur le virus du SIDA ont conduit à me rapprocher de ses idées ». Propos qu’il reprend dans son dernier livre, Les combats de la vie, paru en février 2008  : « Le modèle de l’industrie pharmaceutique est de moins en moins pérenne. Il faut […] revoir tout notre système de santé. La biologie moléculaire […] a atteint des limites et elle n’explique pas tout. Certains phénomènes, comme l’homéopathie, restent mystérieux. Je fais allusion à certaines idées de Jacques Benveniste (le scientifique qui a inventé la « mémoire de l’eau ») car j’ai récemment rencontré des phénomènes que seules ses théories semblent pouvoir expliquer. Je pars d’observations, pas de croyances. Certaines choses nous échappent encore, mais je suis convaincu qu’on saura les expliquer de la manière la plus rigoureuse. Encore faut-il pouvoir mener des recherches à ce sujet ! Si l’on commence par nier l’existence de ces phénomènes, il ne se passera rien. J’ai la chance d’avoir pu faire mes preuves dans la « grande science » en particulier dans l’identification du virus du sida. Je me sens libre d’explorer de nouveaux domaines et d’en dériver des concepts originaux, même s’ils prêtent à controverse. »

In fine, laissons la parole au Pr. Montagnier qui déclarait le 21 juin 2012 : « j’exhorte mes collègues scientifiques et médecins - et en particulier les lauréats du prix Nobel – à participer à cette aventure inspirante, au lieu d'être négatif et d’alimenter un combat d'arrière-garde. »

Dr Marc VERCOUTERE. cri-vie@neuf.fr


Moyenne des avis sur cet article :  4.28/5   (39 votes)




Réagissez à l'article

58 réactions à cet article    


  • latortue latortue 4 janvier 2013 11:40

    mise a l’index tu parles !!!! c’est sur quand tu sautes dans une flaque seul celui qui saute se marre les autres ceux qui sont arrosés ne se marre pas du tout .


    • Tiburce Geldpumpe 4 janvier 2013 11:52

      On attend toujours les réponses de l’auteur aux questions posées sur un autre fil par ClouzO

      - Est-il vrai qu’il est interdit d’exercice depuis 25 ans par l’ordre des médecins ?

      - Comment s’est terminé son ultime recours devant le Conseil d’Etat ( 2010) où il réclamait 7 millions d’euros ?

      - Comment s’est terminée sa pantalonnade en justice avec le marchand de sable Cotten lors de la crise H1N1 ?

      Que son complice Daudon ne nous réponde pas d’aller lire le docteur Groussac, cette dernière a été bannie par l’ordre il y a 11 ans, ses pairs ayant considéré que son cas relevait de la psychiatrie


      • VERCOUTERE 4 janvier 2013 12:17

        Adressez-moi votre mail, je vous adresserai alors mes réponses tant sur l’<Ordre des médecins que le Conseil d’Etat ou encore la plainte déposée devant le TGI contre Mme Bachelot.

        Et de grâce, arrêtez de diffamer et blasphémer sur Pierre, Paul ou Jacques ou encore le Dr Groussac. 
        Citez-moi donc « ses pairs » qui considèrent son cas comme relevant de la psychiatrie...
        Arrêtez donc de vous cacher derrière l’anonymat pour vous-même ou ces « pairs ».

      • Tiburce Geldpumpe 4 janvier 2013 12:24

        Pourquoi ne voulez-vous donc pas faire une réponse publique qui j’en suis sûr intérésserait tous vos lecteurs ?

        clouzO et Colignon ont posé des questions qui méritent réponse


      • Mmarvinbear Mmarvinbear 4 janvier 2013 13:28

        Puisque que notre « hôte » semble trop honteux de lui-même pour répondre publiquement, je vais le faire à sa place, sous réserve de la justesse des informations disponibles. Il est libre de rectifier ( en les prouvant) les erreurs éventuelles.


        - Est-il vrai qu’il est interdit d’exercice depuis 25 ans par l’ordre des médecins ?

        Oui. Une première condamnation de six mois est tombée en 1987. Comme il a continué à exercer, la sentence a été portée à deux ans. Son insoumission manifeste et publique a porté la sentence à une interdiction à vie.


        - Comment s’est terminé son ultime recours devant le Conseil d’Etat ( 2010) où il réclamait 7 millions d’euros ?

        Pas bien, on dirait. Un premier recours en 87, assorti d’une demande de 5 millions de francs en guise de dédommagement, avait été rejeté.


        - Comment s’est terminée sa pantalonnade en justice avec le marchand de sable Cotten lors de la crise H1N1 ?

        Par un rejet pur et simple de la procédure. Ils avaient saisi un tribunal pénal alors que seul un tribunal administratif avait la compétence pour juger une telle affaire.


      • Clouz0 Clouz0 4 janvier 2013 16:01

        Merci Mmarvin.


        J’allais laisser mon adresse mail à Monsieur Vercoutère, mais puisque vous êtes arrivé à poster ces réponses qu’il ne parvenait pas à faire passer dans un commentaire ( un Bug ? ) ce n’est donc plus nécessaire.
        Et puis il est tout de même préférable que les réponses soient publiques.
        Je ne suis peut-être pas le seul intéressé ?

      • lionel 5 janvier 2013 10:10

        Tiburce machin,


        Rappelez nous le contexte des pandémies catastrophiques qui allaient éradiquer l’espèce humaine si les Etats n’achetaient pas des millions de doses de poison qui allaient profiter à la sécurité sociale !! Rappelez nous H1N1 et H5N1 où l’on voulait militariser la vaccination selon le psychopathe Morin !! Pourquoi cette tentative de meurtre avec préméditation et avec l’utilisation souhaitée de la force militaire a t’elle échouée ? Parce qu’il y a dans ce pays assez d’intelligence, de courage et qu’elles se sont exprimées jusque dans les merdias de propagande pour dénoncer cette campagne d’empoisonnement. Je garde pas mal d’archive de cet époque...

        Pourquoi la mère Bachelot n’a t’elle pas été inculpé ? Parce qu’une industrie qui a réussit à s’imposer sur le pouvoir politique, à détruire notre système de protection sociale collective, à subvertir la presse médicale, l’enseignement impunément... Peut protéger les prostitués complices de leurs méfaits.

        Colignon, tiburce, clouzo, vous êtes des prostitués à ce que John le Carré a si bien décrit, une industrie mafieuse. 

        Lionel

      • lionel 5 janvier 2013 10:18

        Qui va nous raconter un peu l’histoire des vaccins ? Qui va évoquer Béchamp, les débats de l’époque et finalement les propos de Pasteur à la fin de sa vie ? 


        - Pourquoi cette histoire authentique n’est-elle pas enseignée dans la fac de médecine ? 

        - Et puis, pourquoi le Conseil de l’ordre n’a t’il pas dénoncé le vaccin que l’on a utilisé pour la fumisterie H5N1 alors que de nombreux praticiens de santé le faisaient, même sur les médias habituellement dédiés à la propagande ?


      • Jean-Paul Foscarvel Jean-Paul Foscarvel 4 janvier 2013 12:46

        Autre question :
        Pourquoi les vaccins contiennent-ils de l’aluminium, alors que cela risque de provoquer Alzheimer ou d’autres dégats ?


        • Mmarvinbear Mmarvinbear 4 janvier 2013 14:01

          L’aluminium est un adjuvant. C’est à dire que c’est un produit ajouté pour accélérer la réaction. L’aluminium injecté provoque une réaction localisée dans l’organisme. Le corps envoie plus de sang, donc des globules blancs qui se retrouvent ainsi en contact plus rapidement avec l’antigène injecté.


          L’aluminium est présent naturellement dans le corps humain. En général, entre 30 et 50mg par personne. L’alimentation renouvelle ce métal en permanence qui est éliminé par les selles et l’urine. par comparaison, une dose de vaccin comporte en moyenne 1mg de sel d’aluminium.

          Le lien avec Alzeihmer n’est pas prouvé, même si des quantités plus importantes de ce métal est retrouvé chez les personnes atteintes de ce mal. Personne n’a pu montrer un lien de cause à effet, cette présence pouvant dès lors être une conséquence et non une cause de la maladie. 



        • JL JL 4 janvier 2013 14:26

          La foi déplace des montagnes, Mmarvin en apporte la preuve.

          Qui, sinon lui est ses semblables, auraient pu imaginer que Alzheimer était susceptible d’augmenter le taux d’Aluminium dans le sang ? !!!

          Je cite, tellement c’est beau : "Le lien avec Alzeihmer n’est pas prouvé, même si des quantités plus importantes de ce métal est retrouvé chez les personnes atteintes de ce mal. Personne n’a pu montrer un lien de cause à effet, cette présence pouvant dès lors être une conséquence et non une cause de la maladie. "

          Au fond, c’est vrai : qui prouve que c’est un virus qui provoque la grippe et pas la grippe qui génère les virus ? Merde ! Une telle hypothèse, ça foutrait par terres le principe des vaccins :

           smiley


        • Tiburce Geldpumpe 4 janvier 2013 14:32

          Il n’y a que des nazes à l’académie de médecine

          heureusement que JL et l’auteur sont là pour nous éclairer


        • Tiburce Geldpumpe 4 janvier 2013 14:34

          Le bon lien :



        • JL JL 4 janvier 2013 14:42

          Tiburse pompe à fric,

          - date de ’re-naissance sur Agoavox : 2 janvier 2013 ;

          - 8 commentaires postés : tous sur les deux articles relatifs au vaccins, de l’auteur VERCOUTERE.

          Vous trouvez pas ça bizarre vous ?


        • Tiburce Geldpumpe 4 janvier 2013 14:54

          Comment cela Jean-Lulu ? vous ne m’avez pas encore identifié ?

          Autrefois, à l’instar de votre ami Momo, vous notiez toutes les IP sur un fichier Excel


        • JL JL 4 janvier 2013 14:57

          Aux spécialiste en vacins,

          Je n’ai aucune autre compétence en la matière que mon bon sens.

          J’aimerais que des érudits me répondent sur cette hypothèse : sauf erreur, le vaccin de Pasteur et les autres de ce type utilisait des ’microbes fatigués" (bactéries ? Antigènes bactériens ?) et par conséquent, n’avait pas besoin d’adjuvants. Pour la grippe et autres maladies à virus, je crois que l’on ne sait pas atténuer la virulence des virus (lesantigènes ?), et c’est pourquoi, on a recours aux adjuvants.

          Trop simple, peut-être, mais qu’en dites-vous ?


        • JL JL 4 janvier 2013 15:00

          Bof ! les IP ça va ça vient.

          Et puis j’ai ma petite idée, mais peu me chaut que ce soit truc ou machin : ce qui compte c’est ce qui est dit, pas qui le dit.


        • PUCK 4 janvier 2013 18:41

          Je ne suis pas du tout spécialiste des vaccins mais j’ai une fille et un gendre biologistes qui se sont refusés énergiquement à faire vacciner leurs enfants.Justement à cause de ces fameux adjuvants destinés,parait il ,à renforcer des virus « fatigués »,mais qui sont par ailleurs redoutables par leurs effets secondaires .Il m’ont parlé évidemment de la recrudescence de l’autisme et surtout de l’augmentation exponentielle des allergies en tt genre et de la mucoviscidose .

          Il y a qq jours ,je voulais faire vacciner un chaton,et j’ai demandé par plaisanterie au véto si ses vaccins avaient des adjuvants.J’ai été stupéfaite d’apprendre que ceux ci étaient INTERDITS pour les chats ,mais plus chers,évidemment ,car ils ne sont pas remboursés par la Sécu ! Donc,c’est bien une histoire de gros sous et Montagnier a certainement raison.« Celui qui dit la vérité,sera éxécuté » cqfd.


        • Mmarvinbear Mmarvinbear 4 janvier 2013 20:25

          « Au fond, c’est vrai : qui prouve que c’est un virus qui provoque la grippe et pas la grippe qui génère les virus ? Merde !  »


          Il y a quand même une petite différence entre un oligo-élément inerte et un être vivant, serait-il microscopique. Encore que le caractère de « vivant » est parfois nié au virus. Mais c’est une autre question.

          Le surdosage en aluminium des personnes atteintes par Alzheimer montre que le corps devient incapable d’évacuer ce métal, ou difficilement. Personne ne sait s’il s’agit d’une cause ou d’une conséquence.

          Il faudrait voir aussi si il y a une corrélation entre la fréquence d’ Alzheimer et le dosage du métal.

          En tout cas, cette forme de démence est connue et documentée depuis Hippocrate. On ne peut donc pas accuser la pollution moderne de l’avoir créée. Comme pour le cancer.


        • Gaetan de Passage Gaetan de Passage 4 janvier 2013 22:46

          L’alzheimer est essentiellement génétique.


        • lionel 5 janvier 2013 10:13

          Bien vu JL !


          Bonne journée !

        • Krokodilo Krokodilo 4 janvier 2013 13:13

          C’est vrai que l’homéopathie est un grand mystère, surtout son remboursement par la sécu !


          • Christian Labrune Christian Labrune 4 janvier 2013 13:50

            @krocodilo

            Hahnemann était probablement un extra-terrestre. Il savait des choses que nous ignorons encore. A lire ces sortes d’articles conspirationnistes, nous finirons bien par croire que Galilée s’est trompé, qu’il faut en revenir au système de Ptolémée. Peut-être même que la terre est plate et que des groupes occultes s’emploient depuis des siècles à nous dissimuler, pour servir leurs intérets particuliers, la vraie réalité des choses. En tout cas, il est très évident que dans les pays développés, depuis près de deux siècles, les pseudo-découvertes de la médecine ont fait considérablement reculer l’espérance de vie. Elle était de 25 ans vers 1740, et aujourd’hui, entre 80 et 90 ans, on a bien des chances de bouffer son extrait de naissance. Les choses vont encore empirer : dans cent ans, à cause du développement des nanotechnologies couplées à la génétique, il n’est même pas certain que l’espérance de vie puisse dépasser trois siècles.


          • Mmarvinbear Mmarvinbear 4 janvier 2013 14:06

            Homeopathie ?


            Pauv’ juliet’ !

            ( Homéo et Juliet, dwame cwéole )
            (^^)

          • PUCK 4 janvier 2013 18:44

            Ca n’est pratiquement plus remboursé ,mais il faut l’essayer pour y croire .Pour ma part ,je ne connais plus la grippe depuis que je fais ma cure d’influenzinum chaque automne. 


          • Christian Labrune Christian Labrune 4 janvier 2013 13:33

            « Forbes commet une erreur grossière en parlant de téléportation, il s’agit en réalité de la transmission à un laboratoire à distance, via internet, des données numérisées de la signature électromagnétique d’une séquence d’ADN ; le récepteur (en Italie et en Allemagne) pouvant utiliser ces données reçues. Le Pr. Montagnier avait d’ailleurs présenté pour la première fois à la conférence Nobel à Lindau, en juin 2010, la preuve de transmission à distance de la signature électromagnétique d’une séquence d’ADN, la LTR fragment du VIH. »

            -----------------

            Je ne comprends pas du tout le sens de cette mise au point : transmettre par l’Internet des données numérisées, même très complexes, c’est la chose du monde la plus facile et la plus banale. C’est même la première fonction du réseau depuis qu’il existe ; je vois mal que cela puisse encore avoir à être « prouvé » d’une manière ou d’une autre.


            • Krokodilo Krokodilo 4 janvier 2013 15:00

              Il parle peut-être des recherches sur l’information quantique, auxquelles je ne comprends que pouic.


            • Hermes Hermes 4 janvier 2013 15:45

              Bonjour,

              je pense qu’il parle de l’expérience qui est décrite dans ce document.

              Ca laisse songeur, je cite : « La séquence d’ADN a été recréée à partir de sa signature électromagnétique emmagasinée dans de l’eau pure »     smiley

              Cdt.


            • Hermes Hermes 4 janvier 2013 16:03

              Autre lien ici

              Je donne ces liens à fin d’analyse non pour défendre une thèse ou une autre.

              A noter que si le procédé est exact, il doit être reproductible (il faudrait que d’autres labos s’y collent), et il devrait être possible à terme de créer par des moyens peu couteux des molécules organiques complexes. Plus intéressant même de stimuler leur synthèese directement à l’intérieur des cellules... avec tout les avantages et le sinconvénients que celà engendrera bien sûr !

              Info, Intox ? A suivre.....


            • JL JL 4 janvier 2013 13:50

              "Forbes commet une erreur grossière en parlant de téléportation, il s’agit en réalité de la transmission à un laboratoire à distance, via internet, des données numérisées de la signature électromagnétique d’une séquence d’ADN« 

              Forbes utilise la technique dite de »l’homme de paille" qui consiste à discréditer son adversaire en présentant sa position de manière erronée (le plus souvent caricaturale), en lui attribuant fallacieusement des arguments faciles à réfuter.

              Une technique qui peut marcher dans les salons où l’on cause, mais indigne dans un débat scientifique, et qui ne devrait donc discréditer que celui qui l’utilise.

              nb. Chacun sait que la notion de téléportation présuppose que l’objet téléporté disparaisse du lieu de départ, ce qui ne concerne évidemment pas l’information.


              • Hermes Hermes 4 janvier 2013 16:09

                Bonjour JL,

                Il ne s’agit pas que de la transmission de la signature, mais de l’utilisation de cette signature pour récréer cette molécule (voir mon commentaire plus haut), ce qui est très dégrangeant évidemment car celà resoulève la polémique de la mémoire de l’eau et de l’homéopathie, médecine qui est peu rentable pour les labos.

                La reproductibilité de ces expériences serait intéressante, à suivre donc..... Avec circonspection bien sûr !

                Cdt.


              • mandalanamara 4 janvier 2013 15:10

                mmarvinbear a dit
                L’aluminium est un adjuvant. C’est à dire que c’est un produit ajouté pour accélérer la réaction. L’aluminium injecté provoque une réaction localisée dans l’organisme. Le corps envoie plus de sang, donc des globules blancs qui se retrouvent ainsi en contact plus rapidement avec l’antigène injecté.

                Oui ou si on veut déboiter davantage la poupée russe on peut se demander par quelle réaction l’aluminium permet une circulation plus rapide du sang dans l’organisme.
                Intéressant de connaitre les travaux de Bernard Vial selon lequel le sang ne circulerait pas dans l’organisme mais transmettrait/ s’imprègnerait simplement des informations échangées. (base de l’homéopathie)
                Les métaux lourds et l’aluminium parasitent les échanges cellulaires au sein de l’organisme et donc les facultés de défense de celui-ci à une information donnée.


                • wesson wesson 4 janvier 2013 15:30

                  Bonjour Tiburce,


                  vous mentionnez un lien vers l’académie nationale de Médecine. 

                  Celle ci adhère aux principes de la charte HonCode, dont je reproduit ici in extenso le principe No 7 :

                  « Le support d’un site doit être clairement identifié, y compris les identités d’organisations commerciales et non-commerciales qui contribuent au financement, services ou matériel du site. »

                  N’ayant pas su trouver cette information par moi-même, pourriez-vous m’indiquer à quel endroit de son site l’indication sur le financement de cet organisme se situe ?



                  • Tiburce Geldpumpe 4 janvier 2013 15:45

                    Bonjour Wesson

                    Vous trouverez la réponse à la rubrique Histoire statuts et missions du site
                    Notamment ceci :

                    • L’Académie nationale de médecine tient une place à part dans l’ensemble des institutions – organismes gouvernementaux, agences, universités…- qui s’occupent en France de médecine et de santé. Elle le doit essentiellement à son indépendance, puisque ses membres ne sont pas nommés mais élus par leurs pairs ; à son passé et aussi à ses prises de position dans un domaine – la santé – de plus en plus large, complexe, polémique où sa pluridisciplinarité et son expertise sont devenues indispensables.
                     
                    • L’Académie nationale de médecine, qui n’appartient pas à l’Institut, est placée sous la protection du Président de la République et sous la tutelle du Ministère de l’Education nationale pour ses frais de fonctionnement administratif. Les dons et legs qu’elle reçoit servent exclusivement à décerner chaque année des bourses et des prix destinés à aider la recherche médicale

                    • wesson wesson 4 janvier 2013 15:55

                      Merci pour votre réponse qui ne me satisfait pas. Le financement de cette institution n’est pas clair. Niveau administratif, «  sous la tutelle du Ministère de l’Education nationale pour ses frais de fonctionnement administratif » peut signifier juste un contrôle, et sur « Les dons et legs » rien de plus n’est dit.


                      J’en tire à titre personnel que cette institution est financée de manière opaque part un parterre de professionnels cooptés (dont ils regrettent d’ailleurs l’age moyen trop élevé).

                      A ce titre, je ne saurai considérer leurs préconisations comme tout à fait digne de foi.

                    • Tiburce Geldpumpe 4 janvier 2013 16:09

                      Relisez bien le début :

                      Le financement de l’Académie provient du budget de l’Etat et de ses fonds propres

                      Libre à vous de préférer la prose des homéopathes interdits d’exercice


                    • wesson wesson 4 janvier 2013 16:17

                      Je précise au cas tout à fait improbable que certains ici voudraient instruire un procès en complotisme à mon encontre que ma position en ce qui concerne la vaccination est une neutralité méfiante.


                      J’ai suivi d’ailleurs particulièrement les travaux du docteur Marc Girard sur certaines vaccinations, que je considère être comme une référence du genre, en tout cas plus crédible qu’une académie au financement obscur.

                    • wesson wesson 4 janvier 2013 16:20

                      « Le financement de l’Académie provient du budget de l’Etat et de ses fonds propres »


                      dénomination qui ne réponds pas au principe de clarté de la charte à laquelle ils prétendent adhérer

                      Démontrez-moi que ces mecs là adhèrent objectivement aux principes qu’ils énoncent, et je consentirai à les préférer aux charlatans qu’ils désignent.

                    • wesson wesson 4 janvier 2013 16:22

                      « Libre à vous de préférer la prose des homéopathes interdits d’exercice »


                      Libre à vous de penser que je la préfère effectivement. 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

VERCOUTERE


Voir ses articles







Palmarès