• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Modeste proposition pour améliorer la loi sur la restriction des contenus (...)

Modeste proposition pour améliorer la loi sur la restriction des contenus haineux sur internet

Chère Madame Avia,

J’aurais aimé commencer par vous écrire Avé Avia, ce qui aurait fait un jeu de mot, mais finalement, je m’en abstiendrai : car Avé rappelle les romains, or les mâles romains étaient certes habillés avec des sortes de robes (qu’ils appelaient « toges »), mais - outre que cela n’était porté que par des mâles blancs de moins de 50 ans, hétérosexuels et dominants la société - ces mauvaises gens avaient pris l'habitude de tendre le bras lorsqu'ils disaient « Avé ». Ce qui montre, ne craignons pas de le dire, qu' ils étaient des nazis par anticipation et qu'il ne faut pas trop leur faire de « pub ».

Mais vous auriez aussi pu également interpréter mon Avé Avia comme un Avé Maria. « Bon c’est vrai que certains trucs sont positifs au niveau de cette meuf » : elle a eu un enfant toute seule sans devoir subir cette forme de viol qu’est la relation sexuelle avec un homme, pardon un « sale mascu », ce qui doit être le rêve secret de Béatrice Paul Préciado et de certaines féministes espagnoles (qui n’hésitent pas à séparer les poules des coqs pour éviter « un viol collectif »). Mais elle a quand même subi « au niveau du vécu » des grands problèmes et une atroce pression sociétale, sans compter que le sale « mascu » de Père était encore plus absent après la naissance du fiston qu’avant. En plus, elle a accouché, comme par hasard, d’un homme qui s’est présenté comme le « fils de dieu ». Pourquoi pas d’une femme qui se serait présentée comme la « fille de dieuse » ? Oui le mot déesse existe, mais je préfère le mot dieuse car écrire « déesse » revient à cautionner le discours dominant, vous croyez pas ? (« J’écris comme je parle », mais qui s’intéresse au style, qui est encore une idée rétrograde ?) Marie renvoie aussi à la religion catholique, ce qui revient à se placer d’un point de vue dominant et particulièrement dangereux, « tout le monde le sait ». En plus, en parlant ainsi, on insulte les autres religions qui ne sont que paix et amour (il n’est que de voir l’état du Moyen-Orient pour s’en convaincre).

Vous l’aurez compris, il est difficile de vous adresser un libelle, car le simple fait, ne serait-ce, que vous saluer de manière neutre et sans utiliser un contenu haineux est un « questionnement complexe ». Notre neutralité « doit se vouloir » bienveillante et positive, politiquement correcte (sans mauvais jeu de mots), ce qui signifie que je ne sais pas comment m’adresser à vous... Je ne souhaite pas passer à vos beaux yeux (dont je ne prendrais pas le risque de rappeler leur couleur par peur d’être taxé de raciste, lequel pourrait s’immiscer dans mon propos qui ne peut être innocent, car « le non-dit est plus important que le dit »), et par peur également que vous ne saisissiez l’adjectif « beau » comme une preuve de harcèlement sexuel latent, et que vous me fîtes un procès.

Souffrez donc que je fasse amende honorable et m’exprime comme vous dans la langue du 21ème siècle du moins mal que je peux, c’est-à-dire que j’admette parler comme un être genré, de moins de 50 ans, blanc, hétéro, pardon « cisgenre ». Je sais le poids de « représentativité » de parler dans un « positionnement dominant ». Ne voyez donc rien de condescendant, désolé pour le mot de plus de trois syllabes correctement construit et écrit. Je veux dire que « ça m’interpelle » et que je ne me sens pas supérieur à vous. Au contraire : je me prosterne devant la femme noire, un peu ronde, pas très jolie brin de femme que vous êtes. Pardon à nouveau, mon discours fait état du colonialiste que je suis : enfin pas moi personnellement, mais mes grands-parents, enfin pas eux personnellement mais mes arrières grands-parents, enfin pas eux personnellement mais le gouvernement ; enfin pas Jaurès ou Gambetta personnellement, mais l’idée que portait ces mauvaises gens que l’homme blanc devait gouverner le monde et que les femmes devaient être soumises. Je suis un cis-devant tordu, spéciste, essentialiste. Sachez que j’envisage de me faire greffer des seins en plastiques et de m’habiller en femme. Je me teindrais bien la peau, mais ayant peur de faire un (une ?) « blackface », je m’en abstiendrai, ne sachant pas, de toute façon, ce qu’est l’enfer d’être une personne de couleur. Je ne sous-entends pas qu’être une personne de couleur est un enfer, ce qui ne ferait que rejaillir le raciste qui sommeille en moi, mais je voulais dire qu’il doit être dur d’être stigmatisé en tant que noir dans un pays habité par des hommes blancs dominants (de moins de 50 ans et cisgenre). J'hésite à proposer un suicide collectif à mes pareils, mais j'ai peur, ce faisant, de cautionner « un acte lâche ».

Vous voyez, j’ai retenu cette grande leçon que ce qui se cache derrière nos mots en dit plus long sur nous que nous le croyons, et que le « discours haineux » se cache derrière les mots les plus anodins. Mais je déconstruis, je détruis mes préjugés. C’est pourquoi je soutiens votre proposition de loi ! (On m’a dit que les points d’exclamation faisaient sérieux dans un texte).

Ce texte m'est tellement chevillé au corps, que je vous propose, humblement, de compléter votre proposition de loi dans le but de créer une nouvelle incrimination pénale. Car les scientifiques nous le disent : nous avons dans la cervelle plus d’intentions que nous ne le croyons et les mots que nous employons sont « remplis de négativité » sans que nous le sachions. Mon amendement serait donc fondé sur les avancées scientifiques les plus récentes, et ne sera donc pas suspect d’idéologie car si la science le dit : c’est que c'est vrai. Je vous propose donc que nous nommions cette infraction : délit par la pensée ou crime par la pensée dans les cas les plus graves (comme la récidive). Ce délit pourrait être déclaré par tout tribunal sur la base d’une analyse sémantique faite par une commission d’experts scientifiques à partir des mots utilisés par le prévenu. Nous pourrions ainsi jeter en prison les tristes individus aux discours haineux dans mon genre, qui n’ont pas même conscience d’être d’infâmes exploiteurs (dans tous les sens du terme). « J’ai pactisé avec le crime par la pensée, j’ai encouragé les illibéraux, j’ai nourri leurs putriques thèses conspirationnistes en usant de termes qui dégradent les autres ».

Nous pourrions ainsi définir ceux qui font fi de la liberté d’expression et les condamner indéfiniment comme relapses, pardon récidivistes. Au moyen-âge on les disait « consuetudo delinquindi ». Cela ferait chic dans les condamnations (d’autant que personne ne parle plus latin).

Me vient également une idée complémentaire, bien que hors du champ de la proposition de loi, mais qui pourrait heureusement la compléter : nous devrions expurger le dictionnaire des mots qui disent la haine de l’autre. Nous aurions ainsi une langue, se résumant à des mots neutres, tout juste utiles à exprimer nos désirs et ne disant plus rien d’autre que ce que les mots veulent dire objectivement. Nous pourrions composer ce langage en trois catégories de mots :

  • Le vocabulaire A serait composé des termes nécessaires au travail et à la vie quotidienne : manger, boire, travailler, etc. Formé sur les mots anciens sous réserve qu’ils ne permettent pas un usage dévoyé, ou porteur de sous-entendus stigmatisant.
  • Le vocabulaire B contiendrait des mots composés construits avec des néologismes empêchant toute stigmatisation. C’est doubleplusbon et empêcherait la doublepensée.
  • Le vocabulaire C serait un vocabulaire scientifique et technique spécialisé. Nous aurions alors plus de 70 nuances pour définir notre sexualité.

Je vous propose que ce langage remplace le français traditionnel des cisgenre blancs et qu’on le nomme « newspeech » (novlangue faisant trop français et porteur des valeurs que l’on sait ;-)).

Vous portez un fantastique texte de loi et j’espère avoir démontré qu’il nous rendra plus libre. Car « la censure, c’est la liberté » comme nous l’enseigne le newspeech.

Merci pour tout Madame Avia, grâce à vous, nous allons vers « plus de liberté, de justice et d’égalité ». Cette réforme de la liberté d’expression était non seulement nécessaire mais urgente : « surtout au niveau des réseaux sociaux, de leur discours de haine et de faques niouws qu’ils colportent ». Car, à la vérité, comme votre ramage se rapporte à votre plumage et vous êtes bien l’avis prohibitoria des hôtes de notre Assemblée.


Moyenne des avis sur cet article :  4.73/5   (15 votes)




Réagissez à l'article

35 réactions à cet article    


  • popov 24 janvier 17:36

    @Sébastien A.

    Joli texte plein d’humour.

    La « haine » est-elle définie comme un délit dans le code pénal français ? Je pose la question parce qu’on utilise beaucoup ce mot dans les médias français aujourd’hui.

    Jusqu’il y a quelques décennies, les seuls à parler de haine étaient les curés qui condamnaient ce sentiment et le qualifiaient de péché dont les coupables devraient rendre compte à dieu (mais pas à la justice).

    Aujourd’hui, ce n’est plus l’église qui parasite le pouvoir mais les loges maçonniques.

    Et ce sont ces gens-là qui voudraient pénaliser la haine ! Il suffit de taper « À bas la calotte » sur google pour prendre connaissance de la littérature anticléricale du début du XXe siècle. Si on disait ne fût-ce que le dixième contre l’islam aujourd’hui, on serait traduit en justice.

    À mon avis, il faut comprendre ce genre de projet de loi comme un pas vers la réintroduction du délit de blasphème. Blasphème contre l’islam et uniquement contre l’islam car vous verrez que personne n’osera exiger que les passages du Coran appelant au meurtre des incroyants soient jetés aux cochons.

    Ces derniers jours, on parle beaucoup de cette fille qui a déclaré sur les réseaux sociaux que l’islam c’est de la merde. Elle n’a fait que dire la stricte vérité. Preuve en est que cela lui a valu des menaces de mort de la part des offensés perpétuels. Mais ses paroles vont être considérées comme un discours de haine et s’il lui arrive quelque chose, il se trouvera des mahométans pour déclarer qu’elle n’a eu que ce qu’elle méritait.


    • popov 24 janvier 17:42

      Avia, c’est bien cette députée LREM un peu cannibale qui a mordu un chauffeur de taxi ?

      Et c’est tout ce que Macron a trouvé pour porter une loi contre la « haine » ?



      • Daniel PIGNARD Daniel PIGNARD 24 janvier 18:05

        Peggy qui viole la liberté d’expression garantie à tout citoyen français par les articles 10 et 11 des droits de l’homme de 1789 qui sont constitutionnels.

        Tant qu’on aura le droit de citer le couplet 3 de Notre Merveilleuse Marseillaise ou des passages de la bible sur les Juifs ou des propos de De Gaulle sur les Arabes et sur les Noirs, on peut encore rigoler un moment.

         

        « elle a eu un enfant toute seule » Ah oui, et quelle couleur a-t-elle choisi ?


        • Daniel PIGNARD Daniel PIGNARD 24 janvier 18:13

          Avia et votre Porsche rit.



            • Sébastien A. 24 janvier 20:58

              @Désintox
              Je vous retourne le compliment : beauf...


            • popov 25 janvier 04:12

              @Désintox

              Bof

              On vous a connu plus loquace.

            • ZXSpect ZXSpect 24 janvier 18:53

              Quand l’attaque « ad hominem » dérive vers la goujaterie « ad personam ».
              .
              Mais, applaudissons sur AgoraVox !

               smiley


              • Daniel PIGNARD Daniel PIGNARD 24 janvier 19:07

                @ZXSpect
                Quand une étrangère se permet de restreindre la liberté des Français de France, on peut un peu ruer dans les brancards, non ?


              • Daniel PIGNARD Daniel PIGNARD 24 janvier 19:18

                @ZXSpect

                Vous vous permettez 19 attaques d’articles proposés sur AgoraVox en 5 jours et vous faites des remarques aux autres ?


              • ZXSpect ZXSpect 24 janvier 20:33

                @Daniel PIGNARD
                aucune attaque d’articles proposés sur AgoraVox : 19 votes négatifs contre 12 positifs... j’assume mais condamne la goujaterie 


              • Sébastien A. 24 janvier 20:57

                @ZXSpect
                Merci chère madame (?) En quoi suis-je goujat ?


              • Daniel PIGNARD Daniel PIGNARD 24 janvier 22:56

                @ZXSpect

                Censurer les Français est une goujaterie envers eux car la loi l’interdit.

                ART. 11. — La libre communication des pensées et des opinions est un des droits les plus précieux de l’homme.


              • popov 25 janvier 04:22

                @Daniel PIGNARD

                Le choix de cette matrone n’est sûrement pas dû au hasard. Les opposants à cette loi scélérate pourront être facilement accusés de :

                • Négrophobie, puisqu’elle est africaine
                • Mysoginie et machisme puisque c’est une femme
                • Grossophobie puisqu’elle est assez oléagineuse

              • Daniel PIGNARD Daniel PIGNARD 25 janvier 08:23

                @popov
                Et l’olfactophobie, non ?


              • quijote 25 janvier 13:10

                @ZXSpect

                Comme vous avez raison... Blâmons le mondialisme mais surtout, de grâce, sans jamais nommer un mondialiste, car cela ne serait pas élégant.
                Et il ne faudrait surtout pas que nous eussions des échanges qui manquassent d’élégance.
                Dénonçons, cela se conçoit, mais surtout sans dénoncer. Blâmons, certes, mais surtout sans blâmer.


              • cassandre4 cassandre4 24 janvier 23:55

                Aujourd’hui, la mode est à la censure des <<propos haineux>>, demain ce serons les <<propos grivois>> où <<obscènes>> où que sais-je encore ? dans tous les cas de figures, c’est toujours de la censure, et par conséquent d’un viol de la liberté de penser où de s’exprimer ./  smiley


                • zygzornifle zygzornifle 25 janvier 08:47

                  @cassandre4

                  Après cela macron dit que l’on n’est pas dans une dictature ....


                • zygzornifle zygzornifle 25 janvier 08:46

                  Contenus haineux :

                  gilet jaune 

                  manif retraite

                  Macron démission

                  flics éborgneurs et arracheurs de mains

                  augmentation du pouvoir d’achat et réévaluation des retraites 

                  les urgentistes en grève

                  CGT

                  etc.....


                  • Attila Attila 25 janvier 09:27

                    Plus de contenus haineux . . .

                     . . . que des contenus neuneus !

                    .


                    • Raymond75 25 janvier 09:28

                      Les dérives de communication sur Internet ont deux origines :

                      • Une interprétation extensive de la notion de liberté : « j’ai le droit de tout dire » ... Non bien sûr : on doit respecter les autres et ne pas inciter à des comportements haineux et violents. Il y a là une grave carence de l’éducation (par les familles, par l’école), à commencer la la référence continuelle aux ’Droits de l’Homme’ : « j’ai des droits’. Le vrai titre est »Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen" : les individus ont des droits, les citoyens ont des devoirs.
                      • L’anonymat, qui permet tout le visage masqué. Je proposerais d’utiliser un alias, qui est une sorte de pseudo unique légal et déclaré ’Jean Philippe Smet alias Johnny Halliday’. Votre identité est masquée du grand public, mais vous êtes identifiable en cas de dérive.

                      C’est en ne mettant aucune limite aux mauvais comportements qu’un jour apparaissent des lois liberticides.


                      • ZXSpect ZXSpect 25 janvier 11:24

                        @Raymond75
                        .

                        C’est toute la différence entre la critique voire l’attaque de Laëtitia Avia, « ad hominem », c’est à dire sur ses actions, engagements, déclarations… et l’attaque « ad personam » qui vise sa personne, son physique, etc


                        Mais nous ne trouverons jamais cette dérive sur AgoraVox et encore moins dans cet article.


                      • Daniel PIGNARD Daniel PIGNARD 25 janvier 12:24

                        @Raymond75

                        Donner autorité à des étrangers sur les Français de France afin de leur supprimer des libertés de parole, c’est évidemment inciter à des comportements haineux et violent envers ces étrangers.

                        Le couplet de 3 de Notre Merveilleuse Marseillaise en témoigne :

                        «  Quoi ! Des cohortes étrangères

                        Feraient la loi dans nos foyers !

                        Quoi  ! Des phalanges mercenaires

                        Terrasseraient nos fiers guerriers ! (Bis)

                        Dieu  ! Nos mains seraient enchaînées !

                        Nos fronts sous le joug se ploieraient !

                        De vils despotes deviendraient

                        Les maîtres de nos destinées !

                        Aux armes citoyens… »

                         

                        Donc plus d’étrangers dans le gouvernement, dans le Parlement, dans la magistrature, dans les médias, dans les banques, dans les élites des partis ou des églises.


                      • San Jose 25 janvier 12:45

                        @Raymond75
                        .
                        Citation  :  inciter les autres à des comportements haineux et violents 

                        Hé ! Ho ! Où vous allez !
                        L’acte violent est l’acte violent, et reçoit peu de circonstances atténuantes, et encore moins de simples propos blessants ! 


                      • Sébastien A. 26 janvier 18:11

                        @ZXSpec
                        Votre manque de finesse explique à soi seul la loi « avia ». Vu la nullité ambiante, il faut bien une loi pour expliquer aux gens ce qui est sérieux de ce qui ne l’est pas, ce qui est de l’humour de ce qui ne l’est pas etc. Aujourd’hui si on ne met pas un « smiley » à la fin d’un message, la majorité des gens ont du mal à comprendre que c’est de l’humour... et après on nous explique doctement que la majorité des gens est plus intelligente qu’il y a cinquante ans...


                      • ZXSpect ZXSpect 26 janvier 18:35

                        @Sébastien A.
                        .
                        « Mon manque de finesse » sait faire la différence entre l’attaque de Laëtitia Avia pour ce qu’elle a initié dans la loi éponyme, et la goujaterie des propos qui la visent personnellement et physiquement. AgoraVox et l’auteur ne s’en trouvent pas grandis


                      • San Jose 25 janvier 09:43

                        La réduction progressive de la liberté d’expression se passe comme prévu. Le monde se compose d’individus de plus en plus entassés et frustrés par les limites de l’économie. Il devient ainsi un explosif dans lequel les étincelles sont à éviter à tout prix. Défense donc de dire ce qui déplaît au voisin, surtout s’il a l’épiderme chatouilleux.

                        .

                        La démocratie exige à la fois une société suffisamment évoluée (pas de démocratie avant une époque récente) mais pas encore trop contrainte par ses tensions démographiques, économiques et culturelles (ça commence...). La démocratie n’aura ainsi été qu’un entracte historique. Demain, obligation donc pour tous de penser toutes les sornettes imposées par les gouvernements. 


                        • quijote 25 janvier 12:56

                          « Eh, les gars, j’ai eu une idée super : comme la haine, c’est méchant et ça fait de la peine, on a qu’à l’interdire ! Ouais ! génial ! Bien joué, Maurice ! T’es le meilleur ! »

                          On trouvera jamais plus con qu’un idéaliste. Personne de plus facilement manipulable : tu lui dis « c’est le Bien ! » et il remue la queue. Il vient te lécher la main. Exemple : « la diversité, c’est le Bien ! » et hop, il devient anti-raciste ! Mais quand la réalité démontre, il n’y a qu’à regarder, que la diversité, c’est pas le Bien du tout ( c’est même de la merde ), on pourrait penser que l’observation de cette réalité sera plus forte que son conditionnement. Là, c’est compliqué... Dans la plupart des cas, un con, c’est un con. Desapprendre est très dur pour lui. Pas impossible, hein... Mais ça prend du temps : c’est tout son système de valeur que ça remet en cause et une question en amenant une autre, il arrive finalement à « Est-ce que je me serais pas fait magistralement entuber ? ». Arrivé là, c’est presque gagné : on a un nouveau réac au sein du peuple français.

                          Par exemple, sur ce site, y avait plein de gauchistes ( ou de colons... ) qui volaient au secours des « migrants » dès que qui que ce soit venait dire qu’on en voulait plus. Que la diversité, avec 50 ans de recul, c’est de la merde. Eh bah, ces derniers temps, ils ont tendance à disparaître. Ils étaient pas nombreux, attention... Ils pouvaient être quoi... 7, 8 contre la bonne vingtaine que nous étions. Ils avaient que la morale sous la plume. Le « Bien ». Alors, on leur a collé du fait divers récolté dans les journaux locaux et régionaux européens où leurs petits protégés pratiquaient « l’enrichissement de l’autochtone » tant vanté par les media nationaux pour nous les faire avaler. Aujourd’hui, il me semble qu’ils sont devenus plus rares. Soit ils ont commencé à comprendre ( pas impossible : on a bien compris, nous ), soit ils ont senti le danger pour leurs certitudes, et ne pouvant le supporter, sont allés voir ailleurs. Dans les deux, victoire de la réalité sur la chiasse mentale.


                          • quijote 25 janvier 13:13

                            @désintox

                            Je t’avais pas vu, dis donc ! Je parle de toi juste au dessus.


                            • L'Astronome L’Astronome 25 janvier 15:21

                               

                              « ces mauvaises gens avaient pris l’habitude de tendre le bras lorsqu’ils disaient « Avé  »

                               

                              Je signale aux latinistes distingués que le mot latin ’ave’ est aussi l’ablatif [complément d’agent] de ’avis’ : oiseau (racine qu’on retrouve dans « avion »). On avait traité de « dinde » une célébrissime ministresse de l’Écologie. Nous sommes toujours dans le même registre.

                               


                              • cassandre4 cassandre4 26 janvier 01:43

                                @L’Astronome
                                 Parfaitement !... et trouducul est le pendentif de pastilledementhe ! (quel rapport ?) ...ben çà se suce aussi !... mais çà n’a pas le même goût !


                              • Sébastien A. 26 janvier 18:08

                                @cassandre4
                                Vous avez bien raison, c’est cela de vouloir faire le savant et de taper bêtement « avé » sur wikipédia...


                              • L'Astronome L’Astronome 27 janvier 08:45

                                 
                                @cassandre4 : « mais ça n’a pas le même goût »
                                 
                                Vous parlez en connaissance de cause ?
                                 


                              • ZXSpect ZXSpect 26 janvier 18:37

                                Il faut faire la différence entre l’attaque de Laëtitia Avia pour ce qu’elle a initié dans la loi éponyme, et la goujaterie des propos qui la visent personnellement et physiquement. AgoraVox et l’auteur ne s’en trouvent pas grandis

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Sébastien A.


Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès