• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Moi président, je n’aime pas les pauvres, moi président je (...)

Moi président, je n’aime pas les pauvres, moi président je n’aime pas les sans dents

Parce que pour Hollande, les pauvres n'ont pas de dents !

Alors quoi que l'on puisse penser de Valérie Trierweiler, personnellement je la remercie de lever le voile sur la bassesse de ce président normal qui n'a rien à envier de ce point de vue à son prédécesseur.

Et oui président normal, tu ne le sais peut-être pas, mais les soins dentaires sont un luxe que de nombreux concitoyen ne peuvent pas s'offrir.


Et tu sais pourquoi, président normal ? Parce que toi, comme tes prédécesseurs, vous n'avez eu de cesse de détruire notre sécurité sociale.

Comme vous n'avez eu de cesse de fermer nos entreprises, de nous jeter au chômage et à la rue.

Comme vous n'avez eu de cesse de réduire les indemnités chômages, de pourchasser les chômeurs.

Comme vous n'avez eu de cesse de rallonger notre durée de temps de travail et de réduire le montant de nos retraites.

Alors président normal, si nous n'avons pas de dents, c'est par ce que toi et tes semblables vous n'avez eu de cesse de nous appauvrir pour enrichir tes banquiers d'amis.

Président normal, ne viens-tu pas de les exonérer de 30 milliards d’euros de cotisations sociales et de leur offrir 20 milliards de crédit d’impôt.

Président normal, ne viens-tu pas de réduire de 50 milliards les budgets des services publics, de la Sécurité sociale et des collectivités territoriales.

 

Alors président normal, quand les sans dents descendront par millions dans la rue, je serais aux premières loges pour te voir claquer les dents de peur.

Que hollande soit soumis aux seuls intérêts du grand capital financier, c'est une chose qui va de soi, d'ailleurs on en attendait pas plus de lui, ni des autres, et le taux d’abstention aux différentes élections démontre à que le peuple travailleurs n'a aucune illusion dans les castes politiques qui se partagent le pouvoir ou qui y aspirent.

 

On se doutait bien aussi que ces gens de peu n'ont aucun respect pour le peuple, mais afficher un tel mépris, j'avoue que la colère et le dégoût me saisissent.

Mais cette colère et ce dégoût doivent être partager par des millions de sans grades, de sans dents devrait-on dire dorénavant. Et tout cela à cause du manque de pudeur de cette Valérie Trierweiler par qui le scandale est arrivé.

Alors évidemment, tous ces députés, ces sénateurs, les ''politiques'' de la vraie droite et de la fausse gauche dénoncent le « manque de pudeur » de Trierweiler !!!

 

Parce que l'autre sur son scooter, il en a de la pudeur ?


Alors oui je remercie cette Valérie Trierweiler, quelles que soient ses motivations, pour avoir levé un coin du voile, parce que, surtout, il ne fallait pas que ce petit peuple de sans dents tant méprisé sache comment il est traité dans les salons dorés de la république.


Moyenne des avis sur cet article :  4.52/5   (92 votes)




Réagissez à l'article

112 réactions à cet article    


  • bibou1324 bibou1324 4 septembre 2014 09:20

    J’ai loupé quelque chose dans l’actualité, ou bien le remboursement des soins dentaires n’a absolument pas changé depuis Chirac ? Et j’ai beau chercher dans les sites d’actualité, je ne vois aucune annonce où que ce soit qui dirait que quelque chose va changer. A moins qu’il s’agisse d’une métaphore, à laquelle je suis hermétique.


    Quelqu’un peut-il m’éclairer ?

    • kane85 kane85 4 septembre 2014 09:42

      C’est par rapport au livre de Valérie Trierweiler dans lequel elle affirme que notre président dit « les sans dents » pour parler des pauvres. voir ici


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 4 septembre 2014 10:40

      Démosthène,
      Cela ne va pas s’arranger avec la privatisation de la Sécurité Sociale prévue dans les directives de la Commission européenne. Les GOPé, dont vous ne parlez jamais...


      Une pudeur de GÔooche, sans doute, qui vous fait éluder sans cesse le fait que les vrais pouvoirs ne sont plus à Paris. « La Cour européenne de Justice a confirmé la fin du Monopole d la sécurité sociale ». Il suffit de regarder les pubs à la télé des Mutuelles privées, qui se pourlèchent déjà les babines, elles ont plus vite compris la bonne affaire, que Démosthène...

      Vous traitez tout le monde d’abrutis.
      Que dire de cette Gauche prétentieuse, mais mensongère, qui cache constamment aux Français que les décisions sont prises par des Mamamouchis européens, souvent des hommes de chez Goldman Sachs, NON ELUS, qui se cooptent entre eux, sans jamais passer par la case « élections » ??
      Comme au bon vieux temps du Soviet Suprême.

      Finalement, l’ UE est ce qui ressemble le plus à feu l’ URSS, nostalgie, nostalgie...
      « J’ai vécu dans votre futur, et ça n’a pas marché ». Par Boukovsky qui a passé 12 ans dans les prisons soviétiques, et qui trouve bien des points communs avec l’ UE...

    • foufouille foufouille 4 septembre 2014 13:05

      . « La Cour européenne de Justice a confirmé la fin du Monopole d la sécurité sociale ».

      c’est bidon. de la propagande libérale

      sinon, on pourrait s’assurer en roumanie (voiture et habitat)


    • Mr.K (generation-volée) Mr.K (generation-volée) 4 septembre 2014 16:06

      Demosthene tu as raison mais d’un autre coté crois tu naïvement à l’autre rêve de tout les ouvrier du monde qui se tiennent par la main pour renverser le grand capital ?


      Pour qu’il y est solidarité il faut une identité commune et la nation reste à l’heure actuelle la plus grosse structure humaine possible pour obtenir une identité solidaire.

    • Bracam Bracam 4 septembre 2014 18:53

      Hu hu hu, assez grandiose et roboratif. Ce qui m’attriste, c’est que ce genre de démonstration ne semble pas toucher grand monde, aussi souvent qu’on puisse la répéter. 


    • smilodon smilodon 6 septembre 2014 21:39

      Bien sur que « françois » est un « homme honnête » !???????!!!!!!!!!!!!!! Sans aucune « part d’ombre » que ses électeurs ne connaissent pas !... FORCEMENT !..............Ce mec est sans « tâche » !...... Même s’il n’y avait qu’un seul mec au monde sans « tâche », ce serait LUI !.... Tout le monde le sait !... Tout le monde le « CROIT » !...... Pas moi, mais bon, jsuis nul !.... Jsuis pas « tout le monde » !.. J’ai mon excuse, non ???!!.... Adishatz.


    • julius 1ER 7 septembre 2014 10:38

      tout le monde sur ce forum fait la même lecture au 1er degré de la phrase attribuée à Hollande cad une remarque sur la dentition des pauvres................

      perso je crois plutôt à une métaphore de la part de notre bien aimé-président, je pense qu’il déplore le manque de combativité des pauvres qui ne sont plus capables alors qu’ils sont de plus en plus nombreux à s’organiser et à bousculer la République car c’est bien de cela qu’il s’agit pourquoi sont ils si nombreux à abdiquer et à accepter leur sort car c’est bien là le problème, ce n’est pas parcequ’on est pauvre que l’on est forcément con ou alors j’ai manqué un épisode ?????

    • Sarah 7 septembre 2014 13:01

      Si, la question a été posée lors de sa récente conférence de Presse.


      Quoi qu’on pense du livre, « je n’aime pas les pauvres » et « les sans-dents », cela ne s’invente pas et restera dans l’Histoire (la petite, du moins).

      C’est le témoignage de la concubine de celui qui est officiellement le chef de l’état français depuis 2012, il sera donc forcément étudié par les historiens futurs qui auront à traiter de notre époque (ce qui n’est pas une raison de l’acheter !).

    • Daniel Roux Daniel Roux 4 septembre 2014 09:46

      L’auteur a une dent contre Hollande.

      Qui de saint d’esprit et de corps prétendrait et travaillerait à devenir Président de la République française ou d’ailleurs sauf a y être appelé en tant que personnalité ayant prouver son sens de l’intérêt général et de sa probité.

      Et oui, nos représentants sont souvent des êtres corrompus, des mégalos, des tordus, des « tout pour ma pomme et rien pour les autres », des sans-coeurs.

      Tous les présidents précédents entraient dans une ou des catégories ci-dessus.

      Gérer un pays en faillite n’est pas si facile et l’équipe au pouvoir fait ce qu’elle peut avec ce qu’elle a, c’est à dire une vision partiale et parcellaire de la réalité.

      Le seul reproche que l’on puisse faire à Hollande et ce n’est pas rien vu les conséquences, c’est son alignement idéologique sur la politique criminelle US.


      • Trelawney Trelawney 4 septembre 2014 10:30

        Tous les présidents précédents entraient dans une ou des catégories ci-dessus.

        Celui qui a donné le départ à la course à l’hypocrisie s’appelle Mitterrand (encore un socialiste).

        Avant il y avait De Gaulle que je ne classerais pas dans les corrompus, mégalos, tordus, « tout pour ma pomme et rien pour les autres » ou sans-cœurs.

        Pompidou n’a pas eut le temps de montrer son talent il est mort avant

        VGE qui est le président qui a le plus réformé était plutôt honnête

        Avec ces 3 président nos divergences se situait sur le plan politique et certainement pas sur la qualité du personnage

        Depuis Mitterrand, c’est le grand vide coté idée et réforme, par contre coté magouille en tout genre c’est l’apothéose. Hollande conjugue tous les défauts des autres (menteur et escroc comme Mitterrand, fainéant et lâche comme Chirac, Bling bling et arrogant comme Sarkozy)

        Il serait grand temps que les socialistes se retirent la boue qu’ils ont dans les yeux, parce que là mine de rien, votre « président normal » vient de vous détruire pour les 30 ans à venir voir plus


      • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 4 septembre 2014 11:03

        Si, si, Pompidou a eu le temps de faire voter la loi de 1973, devenue article 104 du Traité de Maastritch, et article 123 du Traité de Lisbonne. Résultat : la dette illégitime.

        Et de trahir De Gaulle, au Sommet de la Haye, en réintégrant l’ Angleterre, dont De Gaulle ne voulait pas. Pierre Juillet, Pasqua, Marie France Garaud ne sont pas des Gaullistes, mais des Pompidoliens.


        Du côté du PS vous n’êtes pas bien informé, la Gauche de Mitterrand, Jospin, ont davantage privatisé de biens publics que la Droite, voté tous les Traités européens et dérégulé à tout va.

        * Traités qui ont transférés les droits régaliens et bafoué la souveraineté :
        Traité de Rome sous Guy Mollet -SFIO
        Accords de Schengen
        Acte unique européen
        Maastritch qui instituait l’UE, l’euro & l’ OTAN
        Traité d’Amsterdam
        Création de la BCE
        Création de la zone euro
        Sommet de Lisbonne
        Traité de Nice
        Ratification à Versailles du traité de Lisbonne avec les soutien du PS
        MES & TSCG par Ayrault et Hollande ..

        Dérégulations financières :
        1986 Bérégovoy dérèglemente les marchés
        1988 Directives Delors Lamy sur la mobilité des capitaux
        1990 Bérégovoy baisse la fiscalité sur les revenus du capital
        1998 Régime fiscal favorable aux stocks options par DSK

        Sans oublier la gâteau sur la cerise : en 1984, Mitterrand propulse le FN dans les médias et la vie politique française , pour en faire un épouvantail et pouvoir assimiler ceux qui veument sortir de l’ UE à des fachos.

      • Trelawney Trelawney 4 septembre 2014 11:33

        Pompidou a eu le temps de faire voter la loi de 1973

        Cette loi n’était pas mauvaise en soit, car cela nous permettait d’emprunter sur des places financières mondiale (l’emprunt iranien pour le développement nucléaire), alors que le trésor public pouvait toujours emprunter à la banque de France. C’est son abrogation en 1993 avec le traité de Maastricht qui a causait les effets désastreux sur la dette publique.


      • Daniel Roux Daniel Roux 4 septembre 2014 12:27

        De Gaule n’était pas celui que vous croyez ou alors vous avez oublié la République des Coquins et des Copains qu’il présidait.

        Vous avez oublié qu’il a fait de la France un état policier et autoritaire dont les structures existent toujours.

        Vous avez oublié le coup d’état de 1958 et le SAC, une organisation criminelle militarisée protégée par la déraison d’état, prévue pour réaliser un coup d’état si les communistes arrivaient au pouvoir, les barbouzes, les escroqueries et les meurtres.

        Vous avez oublié les hommes des maquis massacrés par les allemands et la milice française parce qu’il leur refusait des armes.

        Et oui ! Celui là aussi.


      • chapoutier 4 septembre 2014 12:58

        L’auteur a une dent contre Hollande
        tant qu’il m’en reste....alors j’en profite


      • jef88 jef88 4 septembre 2014 15:18

        @ roux
        vous n’avez pas entendu parler de l’OAS ! c’est sur ! ! !


      • alinea alinea 4 septembre 2014 19:49

        La mémoire est à trous, les gens manquent de grands hommes !
        On ne l’a pas viré pour rien le grand Charles !!


      • julius 1ER 7 septembre 2014 15:01

        Quoi qu’on pense du livre, « je n’aime pas les pauvres » et « les sans-dents », cela ne s’invente pas et restera dans l’Histoire (la petite, du moins).

        @sarah,
        il y a là quelque chose de totalement incohérent, il se dit au service des pauvres et serait là à les mépriser, je ne crois pas à cela..... je maintiens ma vision de la métaphore et ce que cela implique...........

      • Garance 4 septembre 2014 10:03

        Salut les Sans-dents



        Mazette... !!! 30 miyards pour les Patrons ... !!!!

        Ca en fait des dentiers tout ça....sachant qu’un râtelier complet fait dans les 3 000 euros ; ça fait de quoi repaver tous les SDF de C’Pays et de ses alentours

        Camarades Sans-Dents ne jetez plus vos vieux chiquots ; envoyez-les au Bouffi pour s’en faire un collier smiley



        • chapoutier 4 septembre 2014 10:04

          En lisant la presstituée on voit que les moralisateurs sont tous montés aux créneaux, il faut défendre le soldat Hollande contre la vile et impudique Triewieler.

          En réalité, ils se fichent de Hollande comme de l’an 40, l’important c’est que Hollande finisse le travail de destruction du peu d’acquis sociaux restants.

          Auraient-ils peur que des milliers d’adhérents du PS se sentent doublement trahis et veuillent renouer avec le socialisme ?

          Auraient-ils peur que cette petite révélation attise les braises de la haine de classe des millions de sans-dents de ce pays et qu’ils se transforment en sans-culottes ?

          En ce qui me concerne, j’espère qu’il en sera ainsi, que cette petite phrase agrandisse d’avantage le fossé entre les sans-dents et nos pseudos élites, valets des grands financiers.


          • Daniel Roux Daniel Roux 4 septembre 2014 12:11

            Il est difficile d’interpréter une phrase hors de son con texte, cependant nous ne pouvons exclure que le sens donner par un puissant de ce monde désignant le peuple soit : « Ceux qui ne peuvent pas mordre » , c’est à dire ceux qui ne représentent aucun danger pour le dit puissant.

            Cela irait très bien avec : « Malheur aux vaincus » et « La seule loi qui s’impose est la loi du plus fort »


          • Gnostic GNOSTIC 4 septembre 2014 10:12

            Il ne faut pas embêter les rottweilers, ce sont des chiens qui ont des grosses dents et qui mordent très dur.

             

            On croyait qu’il était gentil !

             

            Il y avait même une journaliste idiote de Radio France qui avait écrit un livre à ce sujet " François Hollande ou la force du gentil " (pauvre Marie-Eve Malouine)

             

            Et en fait c’est un vilain méchant, pire un MENTEUR

             

            - Lui qui en 2012 déclarait que son ennemi était la finance et qui en 2014 nomme la banque ROTHSCHILD ministre de l’économie !

             

            - Lui qui en 2012 déclarait ne pas aimer les riches et qui le 10 aout dernier déjeune en secret dans la propriété du milliardaire François PINAULT à SAINT TROP DE FRIC ! (Source Le canard)

             

            - Lui qui en 2012 déclarait qu’il serait un président normal et qui finalement se révèle être le président le plus anormal de la Vème république !

             

            Et pour finir lui l’ami des humbles et des petites gens les appelle dans l’intimité des SANS DENTS signe d’un mépris incommensurable pour les pauvres !

             

            François HOLLANDE on ne t’appelle plus FLAMBY mais SALE MENTEUR !

             

            * Super menteur étant déjà décerné à Jacques Chirac

             

            Et le plus affligeant dans toute cette histoire c’est de voir tous ces POLITICHIENS et ces JOURNALOPES jouer les FAUX CULS en s’indignant de l’atteinte à la vie privée alors qu’intérieurement ils en bandent !

             

            Rappel : Quand on veut faire de la politique, sa vie privée devient publique. On doit être le même dans le privé que dans le public. N’est-ce pas les « faites ce que je dis mais pas ce que je fais » !


             smiley

            • César Castique César Castique 4 septembre 2014 11:23

              « Et pour finir lui l’ami des humbles et des petites gens les appelle dans l’intimité des SANS DENTS signe d’un mépris incommensurable pour les pauvres ! »


              Qu’est-ce qu’on en sait ? Ce qu’on sait, c’est que Guimauve le Conquérant est amateur de bons mots, et souvent pas très fin. 

              Alors, il est tout à fait possible qu’il n’ait utilisé cette expression qu’une seule fois, et dans un contexte bien précis dont Mâââme Valérie ne nous dit évidemment rien du tout.

              Cela dit, les conséquences restent dévastatrices, on peut s’en réjouir, mais ne soyons pas, à notre les victimes consentantes, des manipulations d’une femme bafouée et vindicative.

            • quid damned quid damned 4 septembre 2014 22:32

              Gnostic,
              "François HOLLANDE on ne t’appelle plus FLAMBY mais SALE MENTEUR !"
              ou alors :
              François Mitterand était surnommé tonton
              Pourquoi ne pas surnommé l’autre
              François (Hollande) Füroncle (au cul) ça lui irait comme un gant.


            • John Fitzgerald Wallace John Fitzgerald Wallace 4 septembre 2014 10:19

              Le con des sans-dent.
              Tout est là.


              • jef88 jef88 4 septembre 2014 15:21

                lol !
                les sans dents sont des femmes ?


              • Pyrathome Pyrathome 4 septembre 2014 15:34

                Le con des sans-dent.
                Tout est là.

                .
                 on peut aussi dire le condescendant les limbes de l’impopularité....


              • César Castique César Castique 4 septembre 2014 10:30

                « ...je la remercie de lever le voile sur la bassesse de ce président normal qui n’a rien à envier de ce point de vue à son prédécesseur. »


                Quelle crédulité ! 

                A priori, je retiens tout pour faux dans ce best-seller en devenir, parce que je n’ai pas les connaissances et les informations certifiées, nécessaires pour en démêler le vrai du faux. 

                J’y vois donc fondamentalement la vengeance d’une femme jalouse, ridiculisée pendant un an, par une rivale bien plus jeune, et sans doute encore subjuguée à l’idée de se faire calcer par un président de la République.

                Reste à attendre les éventuelles conséquences politiques du déballage.

                Alors, pour patienter, je déguste en fin gourmet la poignante indignation de médiateux, qui ont traîné Jean-Marie Le Pen dans la boue pendant quarante ans, avec une jubilation inépuisable.


                • chapoutier 4 septembre 2014 13:27


                  Reste à attendre les éventuelles conséquences politiques du déballage.....

                  conséquences pour qui ? pour les sans-dents ?

                  vous croyez que cela va changer quoi que se soit à ’’ l’image de la France " ?
                   


                • César Castique César Castique 4 septembre 2014 16:05

                  « ...conséquences pour qui ? »



                  J’ai écrit « éventuelles ». Je ne sais ni quelles ni pour qui, et les spéculations m’emmerdent prodigieusement, à part l’uchronie, je ne connais rien de plus vain.


                  « ...pour les sans-dents ? »


                  Comme je l’ai écrit ci-dessus, ce joke imbécile, rapporté hors contexte, n’a peut-être bien servi qu’une seule fois, dans la bouche d’un type connu pour avoir le bon mot - c’est une façon de parler - facile, dans les deux sens du terme.

                  « ...vous croyez que cela va changer quoi que se soit à ’’ l’image de la France » ?"

                  Non.


                • César Castique César Castique 5 septembre 2014 00:34

                  « bonjour- a cesar castique- vous ne pouvez demeler le faux du vrai mais vous savez que c’est faux ????????? »


                  Vous ne m’avez pas compris. Je ne sais pas que c’est faux, je décide que tout est faux, ce qui signifie que j’ai délibérément choisi de ne croire aucune des révélations, ou prétendues telles, que contient ce livre

                  « ..et bien moi ne pouvant tout comme vous demeler le vrai du faux ,je crois que cela est vrai... »


                  C’est comme cela qu’on se fait empaumer.

                  J’ai été crédule dans le passé, et vacciné contre la crédulité. Comme je l’écrivais il y a trois jours à un autre internaute :  


                  « Il y a tant de vérités qui circulent de par le monde, que, sauf à choisir celle qui me convient le mieux - ce que je ne trouve pas judicieux -, je préfère rester dans une prudente expectative, attendre que ça se décante en négligeant l’événement pour n’accorder d’importance qu’à ses conséquences visibles. »


                  Alors, que certains se servent des « vérités » de Mme Trierweiler - en se foutant de savoir ce qu’il en est de la crédibilité de la rapporteuse - pour tailler des croupières à Flamby est sans doute de bonne guerre, mais ça ne correspond pas du tout à ma conception du combat politique.

                  Et cela ne m’empêche pas de penser que si, avec les « sans-dents », on refait à Guimauve le Conquérant, le coup de la fournée contre Jean-Marie Le Pen, en extrayant un mot ou une expression de tout contexte, c’est bien fait pour sa tronche.

                  « ...notre tartufe president nous en ayant donne de multiples preuves( en mentant comme un arracheur de dents a la france d’en bas) avant son election et surtout apres. »


                  Argument plutôt faible, ce n’est pas parce que Flamby est un menteur que son ancienne concubine doit être élevée au rang de témoin digne de foi.


                • Tall 4 septembre 2014 10:46

                  Miss Trierweiler a montré, que même sans dent on peut mordre un mollasson


                  • Pyrathome Pyrathome 4 septembre 2014 15:36

                    Va t’acheter un dentier pour parler au con des sans dents !!


                  • Tall 4 septembre 2014 15:40

                    Tiens, à propos ...je t’ai vu dans le livre des records l’autre jour ...

                    Il paraît que t’es la seule grenouille capable de te noyer !!

                  • rocla+ rocla+ 4 septembre 2014 16:08

                    il suffit d ’enlever l’ échelle …. smiley



                  • caillou40 caillou40 4 septembre 2014 10:54

                    heu...n’importe quel Psy ou comportementaliste pourraient vous dire ses travers très facilement...C’est même étonnant qu’aucun journaliste sérieux n’y ait pensé..comme avec le précédent locataire de ce (dont on nous donne la confirmation.) « BORDEL »


                    • Christian Labrune Christian Labrune 4 septembre 2014 11:05

                      Ca y est, on a jeté un os pour amuser les bons toutous et la meute qui a vu le geste sans même encore avoir vu l’os est déjà en train de se bousculer dans l’espoir de l’attraper au vol.
                      Mais ronger un os quand on n’a pas de dents, ça risque d’être fort long, même en meute !
                      On peut s’attendre, hélas, à bien d’autres articles tout aussi édentés.


                      • Alex Alex 4 septembre 2014 14:38

                        Labrune,

                        Il faut être myope ou très jeune pour ne pas avoir découvert que la majorité des dirigeants politiques n’exercent que pour imposer leurs idées (tout en veillant à leurs avantages, faut pas déconner !..), mais qu’ils n’éprouvent qu’un profond mépris envers le bas-peuple alors que c’est cette portion de la population, victime de leurs politiques, qui mériterait d’être la plus aidée.
                        Cette confirmation par un témoignage d’une personne qui fut proche de Hollande est donc importante.
                        Le seul reproche que l’on puisse faire à Valérie est la raison de sa vengeance : d’après certains sources, notre insatiable président, véritable sex-machine, l’aurait épuisée en lui imposant systématiquement des nuits blanches.


                      • Christian Labrune Christian Labrune 4 septembre 2014 18:21

                        Alex,
                        Le « Discours de la servitude volontaire’ d’Etienne de la Boétie, venant après les théories politiques de Machiavel, expliquait déjà très bien ces mécanismes de la domination. On n’a pas fait beaucoup mieux depuis. Le problème, c’est que la plupart des dominés adorent les tyrans qui les écrasent de leur botte, et s’ils le pouvaient, ils ne rêveraient que d’une chose : prendre leur place.

                        Dans la pièce de Racine, parlant des Romains, Narcisse dit à Néron :
                        Au joug depuis longtemps ils se sont façonnés ;
                        Ils adorent la main qui les tient enchaînés.
                        Dans son luxueux hôtel de Doha, c’est probablement ce qu’un Khaled Mechaal a pu dire aussi ces derniers jours, voyant que les Gazouis ne lui en voulaient pas tant que ça après ce qu’il venait de leur faire subir. Pareillement, après la guerre des six jours, Nasser qui venait de faire massacrer bien inutilement toute une armée annonçait sa démission. Démission immédiatement refusée par une foule en délire qui le plébiscitait et lui imposait de rester encore au pouvoir.
                        Tous les communistes du monde entier ont pleuré en 53 quand Staline est mort, et il y aura eu dans tout le XIXe siècle des nostalgiques d’un Napoléon qui, le soir du carnage de la bataille d’Eylau, considérant un champ de bataille jonché de cadavres, formulait cyniquement cette observation : »une nuit de Paris réparera tout cela« .
                        Sur ce site AgoraVox, les admirateurs de Poutine ne manquent pas, qui justifiaient à l’envi, il n’y a pas si longtemps, le traitement que le tsar avait réservé aux Pussy Riot (pauvres gamines !), et j’en ai même vu aussi qui trouvaient des charmes à la dictature d’un Kim Jong-Un. C’est tout dire.

                        Reste le cas d’un Hollande adulé par beaucoup ici même à la fin du règne de Sarkozy. Je n’ai aucune sympathie pour les socialistes - et c’est peu dire ! Je n’avais donc pas voté.
                        Mais Hollande est-il un véritable tyran ? Eh bien non, justement. C’est un homme plutôt »normal« et son défaut serait probablement de l’être un peu trop. Son »crime", c’est d’avoir été un trop habile dans les petites combinaisons politique des stratégies partidaires. Cela en fait-il un égal des Néron ou des Staline ?
                        On lui reproche une formule pas très bienveillante pour le petit peuple. Effectivement, ça n’est pas très gentil, mais peut-être qu’il mieux pour vous et pour moi qu’on ne sache pas trop ce que nous pouvons raconter dans la chambre à coucher ou à la table du petit déjeuner.
                        Supposons que l’auteur de cet article soit arrêté demain matin pour crime de lèse-Président, jeté en prison et quelque peu torturé, et qu’il en aille de même pour tous ceux qui, à sa suite, se seront moqués du Prince. Eh bien, je gagerais que la côte du pauvre Hollande remonterait assez vite, et dans des proportions tout à fait spectaculaires. Enfin, on aurait un tyran ! Quel pied ! Que l’auteur et ses complices ne s’inquiètent pas pour autant : un tel risque est absolument nul et je ne pense pas qu’il faille trop s’en plaindre.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Auteur de l'article

chapoutier


Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires