• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Mondiale de foot 2019 et présentation féminisée : au milieu, comme une (...)

Mondiale de foot 2019 et présentation féminisée : au milieu, comme une tache

La coupe du monde féminine de foot débute le 7 juin en France. Fonctions des joueuses, affiche : la présentation a été féminisée comme le montre l’Équipe. Ou presque : trois fonctions sur quatre sont concernées. Par exemple, gardiennes de but.

Les fonctions

Gardien, gardienne : le mot existe au féminin depuis longtemps et c’est dans le dictionnaire en ligne cnrtl.fr. Par exemple : gardien de prison, gardienne d’enfants, gardienne de troupeaux.

Attaquant, attaquante : c’est à la fois un participe présent, un adjectif et un substantif. Jusque là tout va bien. On a ajouté soit un e final, soit un e précédé du redoublement de la dernière voyelle de la forme masculine : gardien, gardienne.

Premier écueil : défenseure. Comme substantif on peut le féminiser sur simple décision, alors qu’un adjectif devrait accompagner un substantif dont il prendrait le genre. Ce n’est donc pas un gros écueil. Celui réside surtout dans le fait qu’aucune règle ni aucun fondement théorique n’impose un choix standardisé qui serait ici bien utile. On dit : allumeur, allumeuse ; chanteur, chanteuse. On pourrait dire : défenseur, défenseuses.

foot,mondial féminin,france,bleues,féminisation,genre

Bon, va pour défenseures. Mais qui fait le choix d’une forme plutôt que d’une autre, et selon quelle justification ?

Enfin le dernier terme n’est pas cohérent avec la démarche : milieux, pour milieux de terrain. C’est un substantif masculin. Il n’est pas féminisé alors que les trois autres le sont : ça fait tache.

Pourquoi ce choix ? Les décideurs invisibles (qui ne nous demandent en général pas notre avis, mais bon on ne va pas faire un référendum pour ça) ne sont-ils pas allés au bout de leur intention ? N’ont-il pas trouvé de solution gracieuse ?

Ce terme manque d’audace et affaiblit l’intention première. Comment pourrait-on le féminiser ? Il faut comparer avec un mot en -eu, pas en -eux. Par exemple : cheveu, cheveux. Problème : tous les mots en -eu (comme milieu) sont masculins et prennent un -x au pluriel.

foot,mondial féminin,france,bleues,féminisation,genre

Le mot milieu n’a aucun féminin prévu. Il fallait alors l’inventer. Les décideurs (la FIFA ? La FFF ?) ne l’ont pas fait. Dommage, une occasion ratée alors que l’événement sera fortement médiatisé en France.

Pour ma part j’ose dire : milieues de terrain. La forme ne manque pas d’élégance et sa simplicité pourrait la faire intégrer naturellement dans la langue. Et puis on dit partout : les Bleues. C’est donc déjà fait.

De même j’ai mis en titre : Mondiale, au féminin, en symétrie du Mondial masculin. Pourquoi pas ? La coupe du monde féminine est une épreuve mondiale dans un sport majeur.

J’incline à penser que les décideurs ne sont pas allés au bout de leur intention. Ils ont reculé devant l’écueil et laissent le bébé à qui le veut.

Pire : ils ont lâché le volant en route et le sexe de leurs filles de foot avec. Sur la présentation officielle de l’équipe des Bleues (image 2, clic pour agrandir), on peut lire en bas à droite : « #Fiers d’être des Bleues ».

Fiers au masculin, Bleues au féminin. Je reste sans voix. Je veux bien admettre que l’époque pousse à la confusion des genres et des identités, mais quand-même, la grammaire… Serait-ce un coup des LGBTetc ? Ou le résultat de l’analphabétisation rampante qui mine la France et certaines de ses élites ?

foot,mondial féminin,france,bleues,féminisation,genre

Enfin l’affiche officielle (image 3) mérite une mention spéciale. Elle est un mélange de Andy Wharol, d’icône mystique, de manifeste républicain, de graffiti féministe et de publicité de mode de chez Marie-Claire ou Yves Saint-Laurent.

L’affiche est certes visuelle mais son traitement tient plus de la revue de mode ou du programme politique, voire de la quête mystique teintée New-Age, que du foot.

En regardant bien on comprend que les yeux de biches, les cheveux déliés et le rouge à lèvre écarlate ne sont pas le fait d’un top model ou d’une gravure de mode, mais qu’ils représentent la tête d’une dure à cuire du foot insérée dans un rond – le ballon.

Mettre la tête d’une femme sur un ballon ? Un ballon dans lequel on donne des coups de pieds ? Eh bien, en cherchant la petite bête, je trouve le symbole discutable et l’association assez malheureuse par les temps qui courent...

Sur ce, je souhaite à la France et à son excellente équipe bleue-black-blonde autant de plaisir qu’avec le mondial masculin de 2018.


Moyenne des avis sur cet article :  1.47/5   (19 votes)




Réagissez à l'article

12 réactions à cet article    


  • blablablietblabla blablablietblabla 3 mai 21:32

    Tu nous fais chier avec ton sexisme de merde à chaque article, petite bite sans doute.


    • JC_Lavau JC_Lavau 3 mai 22:35

      @blablablietblabla. Le jeu à onze fait chier.


    • troletbuse troletbuse 3 mai 22:46

      @JC_Lavau
      Mais le jeu à 7 ; épatant.


    • baldis30 4 mai 10:39

      bonjour,

      ce qui me choque c’est la photo des joueuses ... toutes avec les bras croisés ..

      Cela ne correspond nullement à l’état d’esprit de ces personnes lorsqu’on les regarde jouer ... exception faite des gardiennes qui derrière des partenaires occupant la plupart du temps la moitié du terrain adverse pourraient réclamer un siège, voire un journal en attendant une réception hypothétique du ballon !


      • baldis30 4 mai 17:10

        @baldis30
         le moinseur habituel toujours aussi con ac ses initiales à la tintin a encore sévi !


      • zygzornifle zygzornifle 4 mai 10:41

        Jamais regardé un seul match de foot ...


        • Areole 4 mai 14:32

          @zygzornifle
          Bien sûr Pinocchio !


        • Areole 4 mai 14:28

          Est-ce un hasard si, sur l’image 3, un hexagone marron, cache en partie le visage pâle de la footballeuse ? 

          Représenter une footeuse entièrement blanche n’est-il plus acceptable ?

          Il serait politiquement correct que, dorénavant, le short de l’équipe de « France » soit bicolore ; une fesse blanche, une fesse noire.



            • covadonga*722 covadonga*722 4 mai 14:48

              yep , ben moi le vieux male blanc je les aimes bien ces footeuses m’en fou comment on les nomment et si elles servent de truchement a un féminisme grammaticale invasifs .critiquez les connes fremens tout votre saoul si cela vous chante , mais ces sportives ont bon esprit et pour la plupart un vocabulaire comportant plus d’adjectifs et de mots que leurs con frères , moi j’aime les combattantes pas les soumises , 

              .Bref comme disait l’autre la critique est facile ...un candidat pour ce manger les pains que Sarah Ourahmoune a pris dans la vie et sur le ring en avançant toujours et encore la tête en avant

              cette petite boxeuse a des neurones et du courage a revendre !
              aux battantes  !!!! aux combattantes !!!
              j’en croise depuis fort longtemps dans des couloirs ou nous les males nous geignons et tremblons devant la faucheuse .....elle a la niaque aussi d’ailleurs cette garce !!!!
              asinus : ne varietur

              • baldis30 6 mai 09:23

                @covadonga*722

                bonjour,
                 Je partage votre avis sur les footballeuses. Ceux qui critiquent ne voient pas plusieurs choses :
                  le remarquable effort en France au départ de quelques personnes, curieusement encore en place dans le domaine du foot ... ( ôte-toi de là que je m’y mette !) ce qui est étonnant et avec des résultats européens certains ... pour l’un d’entre eux
                ensuite le formidable coup Politique que cela représente vis-à-vis d’un obscurantisme indescriptible ... et bien certain ! 
                 Sur le problème du vocabulaire .... on peut aussi noter que certaines ont fait quelques études aux U.S.A. que bien d’autres aussi en ont fait en France ou qu’à l’origine elles avaient un bagage qui n’est pas toujours évident dans bien des branches sportives ....
                m..... alors ... il en est des qui ont compris que la tête ne sert pas qu’à mettre des buts ... ces personnes sont à surveiller de près au cas où leur tête servirait à autre chose !


              • baldis30 6 mai 19:38

                @baldis30
                l’intelligence politique n’atteint pas le domaine de ceux qui n’ont pas compris le formidable coup POLITIQUE donc SOCIETAL que cela représente .... trop cons pour comprendre les moinsseurs !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès