• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Monsieur Hamon, je suis prof normale d’une classe normale (...)

Monsieur Hamon, je suis prof normale d’une classe normale et...

Monsieur, je suis dans une école normale avec des enfants de classe moyenne normale et je suis une instit tout ce qu il y a de plus normale pourtant ma collègue de ps ne fait que se fâcher et punir les enfants assis ou dans les autres classes, mon autre collègue les laisse parfois couchés sur la table la tête entre les bras 20 bonnes minutes post recré pour se calmer alors c'est ça du temps scolaires bien géré ? Quand on sera à 5 jours, combien de temps vont ils passer la tête sur la table à se calmer ? C'est ça notre boulot ? Calmer des enfants excités par la contrainte de rester assis sans bouger !? J'ai vu la même chose à la cantine quand je suis allée chercher mes gamins à 12h30 car on devait prendre le bus pour une sortie (c'est la première fois que j'allais à la cantine et il devait y avoir un tel chahut que les gamins étaient assis les bras croises, à attendre, sous la pression. Allez demander aux dames de cantine si nos chérubins sont adorables et vous verrez ce qu'elles en pensent). J'ai vu aussi un animateur tap de sport (de sport pourtant, le sport, c'est censé défouler !) allonger des élèves de cycle 3 pendant 10 minutes à 11 pourtant. Car ils étaient infects. Mon fils était dans le lot, c'est pourtant un enfant normal issue d'une famille normale. Ni ZEP ni Neuilly. Qu'allons-nous devenir, nous professeurs, avec cette réforme de la semaine des 5 jours ? De instructeurs d'armée ? Ah les gamins qui ne mangent pas à la cantine et qui ne vont pas au centre aéré, ce ne sont jamais mais bien JAMAIS eux qui nous font hurler ! Tous mes externes (ça fait 17 ans que je suis PE) ont été toujours corrects.

Moi-même, quand j'étais jeune, j'ai toujours été externe et j'ai toujours été respectueuse. Je n'ai jamais mis le souk en classe. Il m'est arrivé bien souvent de ne pas écouter mais jamais je n'ai dérangé le bon déroulement de ma classe. J'étais même première de classe. J'ai même intégré NORMALE (sup) et quand je suis partie pour finalement préferer les enfants aux ados, je rêvais de faire maîtresse pour élever les enfants à devenir des êtres intelligents, sensibles et avec de l'esprit critique. Mais les enfants dont je rêvais (ceux qu'on voit quand on regarde des enfants africains dans des reportages et qui écoutent leur professeur) n'existent plus. Je me souviens d'ailleurs à ce propos d'un futur professeur en formation (qui était africain) et qui était passé dans nos classes pour voir des classes françaises et qui avait eté surpris quand il avait expliqué aux enfants qu'en Afrique on applaudissait quand un enfant avait récité une poésie, il avait été surpris du chahut généré ensuite par des appaludissements hystériques des enfants.

Mais, Monsieur Hamon, de ma vie de prof normale, de 17 ans de carrière maintenant, je peux vous dire que ceux avec qui j'ai pèté des câbles parfois en primaire (je rappelle avec des enfants NORMAUX de la classe moyenne NORMALE) ça a toujours été des enfants qui faisaient garderie non stop 5 jours par semaine. Comment faire apprendre des choses à des enfants exténués qui ont des parents trop occupés... ces mêmes enfants ne sont jamais calmes alors que l'apprentissage doit se faire dans le calme ? Dites-moi monsieur Hamon, moi j'attends des réponses. Car moi je ne vois pas en quoi cette réforme va améliorer le niveau de nos élèves mais plutôt nous surexciter ceux qui l'étaient bien assez à 4 jours et nous énerver ceux qui avaient la chance d'avoir des parents et grands parents disponibles pour les garder le mercredi.


Moyenne des avis sur cet article :  4.29/5   (17 votes)




Réagissez à l'article

13 réactions à cet article    


  • gaijin gaijin 28 mai 2014 13:58

    valou
    merci d’épargner aux gens normaux ( hors éducation nationale ) les abréviations auquel ils ne comprennent rien ( ps pe ....)


    • Valou33 28 mai 2014 14:24

      c’est vrai que j’ai mis des abréviations PE= professeur des écoles ps= petite section. Mon article est écrit à chaud , sur le coup d’une colère face à un gouvernement obtus qui ne s’imagine pas la réalité du terrain, d’une classe normale, pas forcément avec des asociaux ;


    • L'enfoiré L’enfoiré 28 mai 2014 16:23

      « Mon article est écrit à chaud , sur le coup d’une colère face à un gouvernement obtus qui ne s’imagine pas la réalité du terrain, d’une classe normale, pas forcément avec des asociaux ; »


      C’est exactement ça le problème. Valou reprenez votre calme et le côté froid du terrain.
      Revenez à la normalité du terrain avec vos élèves devant vous, comme je l’ai dit dans votre article précédent. 
      Niez les asociaux, c’est raté une marche.

    • L'enfoiré L’enfoiré 28 mai 2014 15:52

      Après Hamon et Valls,

       Le Saint Esprit ? smiley

      • Allexandre 28 mai 2014 16:01

        Bonjour,


        Et vous imaginez que ces enfants deviennent des ados, qui arrivent au collège, puis au lycée, puisque la majeure partie passe de classe en classe sans rien faire. J’enseigne en première et terminale générales, et moi aussi j’ai des jeunes plutôt « huppés ». Eh bien, même là, la situation change. Ils sont de mauvaise, foi, malhonnêtes, mettent tout sur le dos du prof, avec l’aval des parents, qui ne sont guère mieux que leurs enfants, et pour cause. Quant au travail, c’est, pour beaucoup quand ils ont le temps. Seules les notes comptent. Les annotations, peu leur importent. Il faut dire qu’ils ne sont pas gâtés par l’Education nationale et la cohorte de pédagogues. Plus les années passent et plus les exigences sont revues à la baisse, et les consignes d’évaluation à la hausse. Comment inciter des jeunes à faire des efforts, quand sans en faire ils obtiennent le bac ? M. Hamon n’y changera rien, pas plus que ces prédécesseurs. Il fera lui aussi une réformette, qui nous compliquera l travail, et c’est tout !! Mais nos jeunes sont bien préparés pour devenir incultes, moutons de Panurge et consommateurs à souhait d’un système capitaliste, désormais entré dans le domaine de l’enseignement !

        • baron 28 mai 2014 17:19

          Nombre de gamins présentent des troubles du comportements et sont clairement je m’en foutiste.

           On est mal barré

          • passtavie passtavie 28 mai 2014 21:20

            Pourquoi sont-ils comme ça a votre avis ?


          • Franckairos 28 mai 2014 19:35

            Bonsoir Valérie,
            Parents et enseignants doivent s’organiser pour lutter contre cette réforme qui ne se fait pas dans l’intérêt de l’enfant. D’ailleurs, l’académie de médecine s’était clairement positionnée pour préserver la pause du mercredi...
            Enfin, courage !


            • claude-michel claude-michel 29 mai 2014 08:29
              Monsieur Hamon, je suis prof normale d’une classe normale et... ?..Vous posez une colle a un élève de CM1 (Hamon)... ?

              • Maluco 29 mai 2014 08:53

                Déjà en 2002 je recevais des CV de jeunes gens ayant eu le BAC et j’ai été choqué par toutes les fautes d’orthographe que je voyait dans un tel document.
                En Europe nous sommes risibles face à d’autres pays, c’est une honte !


                • Denzo75018 29 mai 2014 09:22

                  alors souhaitons à tes élèves qu’ils n’aient pas des résultats « normaux », c’est à dire « médiocres » comme notre président normal ........LOL


                  • Valou33 29 mai 2014 11:20

                    Pour passtavie, je ne sais pas pourquoi... Mais c’est vrai que de plus en plus d’enfants (nos plus agités) font 7h30-18h30 de collectivité tous les jours et je pense que la collectivité génère ces comportements agressifs ! quand on mange à 100, on joue à 100, on va aux toilettes à30 ( classe par classe heureusement), on travaille à 30, on écoute sur les bancs à 30, c’est un peu pousser le bouchon que de les vouloir toujours respectueux. Mes élèves, comme je le disais, qui mangent chez eux, qui restent le mercredi chez eux et parfois avec leurs grands parents qui leur demandent le plus de calme, sont toujours zen en classe. je pourrais vous donner des prénoms qui me viennent d’enfants calmes, ce sont toujours ceux dont les grands parents et des parents qui sont impliqués dans leur vie scolaire et mes plus agités ont souvent une seule maman qui s’en occupe ou des parents très peu présents et qui les laissent en non stop de 7h30 à 18h 30. 

                    Merci en tout cas de vos messages car vous me semblez comprendre la réalité du terrain. On nous dit souvent qu’on ne travaille pas assez en croyant qu’en travaillant plus , on changera l’indiscipline ! On nous dit que les élèves sont fatigués dans une vaste généralité mais ce n’est vrai que pour la minorité qui fait de la collectivité non stop et on présente les rythmes scolaires comme LA SOLUTION à cette fatigue, alors que ça ne fera que l’accroître et nous rendre nous tous zinzin, à force de faire la police plutôt que d’enseigner. C’est vrai que LA SOLUTION serait de partager les classes en deux l’après-midi en primaire car à demi-classe, les indisciplines diminuent fortement et les enfants écoutent car ils se sentent concernés. Mettre des animateurs, oui, mais en même temps que la classe pour partager les classes, pour nous permettre de conserver les élèves les plus en difficulté, c’eût été une solution idéale pour le primaire. Je ne parle pas de la maternelle car à 4 jours et avec une ATSEM, on est deux par classe donc pour le vivre quotidiennement, je ne suis vraiment inquiète que des 5 jours pour eux ...et nous.

                    • Doume65 29 mai 2014 16:38

                      « On nous dit souvent qu’on ne travaille pas assez en croyant qu’en travaillant plus , on changera l’indiscipline ! »
                      Bonjour ; Qui est « on » ?
                      La seule personnalité politique qui ait exprimé l’idée qu’il fallait faire davantage travailler les profs (en privé mais en présence de smartphone), il me semble, est Mme Royal, socialiste.

                      Si le principal syndicat dans l’éducation nationale n’était pas le bras armé du parti socialiste, il s’occuperait des problèmes des profs (comme certains gros frais remboursés un an après, et encore pas en totalité), et ferait moins d’idéologie.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès