• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Mourir, la belle affaire, mais vieillir... ô vieillir

Mourir, la belle affaire, mais vieillir... ô vieillir

Mourir insignifiant au fond d'une tisane, entre un médicament, et un fruit qui se fane ou alors, mourir couvert d'honneur, et ruisselant d'argent, asphyxié sous les fleurs, mourir en monument, mourir cela n'est rien, mourir la belle affaire, mais vieillir... ô vieillir...

Ainsi chantait Brel, ainsi pensait Brel, La dame à la faux l'a pris au mot, il est mort jeune, trop jeune, il aurait préféré, c'est certain, partir le jour de ses cents ans.

Terminer sa course la nuit de ses cent ans, vieillard tonitruant soulevé par quelques femmes cloué à la Grande Ourse, cracher sa dernière dent, en chantant "Amsterdam".

La mort de Mireille Darc et le long défilé de ses amis célèbres et proches.

Son départ dans le tumulte médiatique qui accompagne ces adieux nous pousse à nous interroger, nous, moins jeunes, sur notre propre sort. "Tiens encore un ou une qui part", il ou elle a mon âge ne peut-on s'empêcher de penser, si c'est le cas.

Ou alors ceux qui s'en vont inconnus médiatiquement et qui partent avec un morceau de vous-mêmes. Plus on vieillit, plus ils sont nombreux à accompagner.

Alain DELON a dit après la mort de Mireille DARC : « maintenant je peux partir ».

Terrible aveu de désespoir pour quelqu'un sur qui toutes les fées s'étaient penchées et qui possédait tout sauf la fontaine de jouvence qui n'est pas en vente. Suprême égalité.

Quand on regarde autour de soi, en évitant de croiser un miroir, car il vient un moment où l'on se regarde plus facilement dans ses souvenirs que dans les miroirs, quand on se repasse le défilé des vedettes de cinéma, des chanteurs, qui ont accompagné notre jeunesse, et une grande partie de notre vie, un constat évident, la plupart s'en sont allés.

Certains sont encore là.

Delon, Belmondo, Aznavour, Brigitte Bardot les griffures du temps les ont terriblement bléssés, mais ils sont encore présents.

Certains sont partis trop tôt : James Dean, Elvis, Jakson, Marilyn, Romy, Patrick Dewaere, Steeve McQueen et tant d'autres, en pleine gloire.

Mais égoïstement on se dit, ils sont peut-être partis tôt, mais en nous laissant la meilleure image d'eux-mêmes. C'est mieux pour nous, peut-être pas pour eux, non ?

Certains sont partis très tard, avec un parcours final plus ou moins difficile : Moreau, Curtis, Brando, l'irremplaçable Annie Girardot dont le talent et l 'émotion nous ont bouleversés.

La vieillesse, un long naufrage dit-on, un long naufrage pour beaucoup, car avant de couler on aura écopé beaucoup, pas pour éviter le naufrage, il est inéluctable, mais pour le reculer, à l'aide de chirurgie esthétique pour ceux qui le peuvent, puis de plus en plus de médicaments, de soins, de plus en plus fréquents et allant jusqu'au soins palliatifs, pour les moins chanceux.

Mais pour la majorité d'entre nous, la mort est un épouvantail. Quelles que soient nos difficultés, notre quête est "s'il vous plait, encore un peu, quelques instants encore", que l'on s'adresse à un dieu ou à l'ami qui nous tient la main.

Nos parcourons tous un chemin commun, nous vivons deux vies dans notre existence, une vie où l'on se pense immortel, sans angoisses métaphysiques, la belle vie, et la seconde vie où l'on a pris conscience que la mort nous attend au détour du chemin. On la devine, on sent sa présence, on entend parfois son ricanement.

Confucius disait déjà il y a 2500 ans : « On a deux vies, et la deuxième commence quand on se rend compte qu’on n’en a qu’une. »

La période de déclenchement de cette perception est bien sur variable chez chaque individu.

Certains, peu nombreux, ont la chance de "bien" vieillir, puis ''s'endorment un soir et dorment pour longtemps'', comme chantait encore Brel, les veinards. On en a connu, et on se disait entre nous : ''ils ont eu une belle mort'', encore un oxymore !

Alors que faire ? Pour nous comme pour eux, ces artistes, compagnons de route, le sablier s'écoule inexorable, il faut puiser dans le quotidien le désir de continuer, continuer jusqu'à que mort s'ensuive.

Mais la meilleure façon de ne pas mourir est de vieillir dirait la Palice.

Certains décident de ne pas aller au-delà d'une certaine déchéance, ils programment et décident de leur départ, ils ont décidé d'un degré de tolérance face aux agressions du temps, privant la dame à la faux d'exercer ses talents, pied de nez qu'elle ne doit pas apprécier, la gueuse.

''Je ferai en sorte que vous mourriez en bonne santé'', me rassure mon médecin et ami. Plus ami que médecin, je pense, dans son affirmation.


Moyenne des avis sur cet article :  2.57/5   (23 votes)




Réagissez à l'article

128 réactions à cet article    


  • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine7 5 septembre 2017 12:13

    Chaque fois, c’est un arbre qui tombe. N’oublions pas Philippe Noiret, Cremer. Quel choc le jour de la mort de bruno : sur la même page de la Libre apparaissait en haut de l’affiche : BART DE WEVER (les falmingants de Brel) et tout en bas, comme au rebut : B.C. Fallait survivre,...


    • moderatus moderatus 5 septembre 2017 13:43

      @Mélusine7

      Chaque fois, c’est un arbre qui tombe.

      Ces arbres qui bordent les chemins que nous avons parcourus et qui sont si utiles .

      je pense bien sur, à Noiret, à Bruno Cremer , à Raimu, à un garçon extraordinaire mort à 36ans je crois

      Gérard PHILIPE , son film avec Morgan, les Orgueilleux un chef d’œuvre, deux talents fous. et tant d’autres.


    • sls0 sls0 5 septembre 2017 12:31

      Je ne vois pas où est le problème de vieillir et de mourrir.

      Je dis toujours si t’es pas utile aux autres, crèves.
      On a une vie très agréable et à tout âge quand on est tourné vers l’autre et non vers soi.
      Vivre en pensant trop au passé ou au futur empêche de vivre au présent, il n’y a qu’au présent que l’on peut être heureux.

      • petit gibus 5 septembre 2017 12:56
        @sls0

        Modératus déprimerait il
        parce qu’il devient comme tout un chacun
        vieux et gâteux ? !

      • moderatus moderatus 5 septembre 2017 13:19

        @petit gibus

         AUDIARD disait , il ne faut pas parler aux ’imbéciles’, ( il employait un autre mot). ça les instruit

        EH bien il se trompait, ! il y a des gens petit Gibus, il est inutile de discuter avec eux, ça ne les fait pas du tout réfléchir.

        ils réfléchissent comme des miroirs et raisonnent comme des tambours.


      • petit gibus 5 septembre 2017 14:37
        @moderatus 

        Peux tu m’expliquer la relation entre 
        l’esprit d’ Audiard 
        et tes pleurnicheries sur les vieux 
        mon statut d’imbécile ne me permet pas d’en saisir 
        toute la finesse smiley

      • moderatus moderatus 5 septembre 2017 14:48

        @petit gibus

        tu te complets dans l’agressivité et la connerie alors qu’il y a des moments intéressants à partager. lis les autre interventions , tu es le seul à régir des cette manière négative, connement pour être clair

        Audiard refusait de parler aux cons

        c’était une phrase célèbre .

        moi je continue à te parler parce tu n’es pas con, tu joues au con.

        alors , arrête de jouer, sinon moi aussi j’arrête de te répondre.
        on perd du temps toi et moi , alors qu’il y aurait tant de choses à dire.


      • moderatus moderatus 5 septembre 2017 14:58

        @sls0

        "je ne vois pas où est le problème de vieillir et de mourrir.

        Je dis toujours si t’es pas utile aux autres, crèves.« 

        Il faut s’aimer un peu soi même pour aimer les autres, tous les psychologues vous le diront.

        On doit être toujours utile, et c’est du boulot .
        A sa femme , ses enfants , sa famille ,et après on élargit le cercle.

         »On a une vie très agréable et à tout âge quand on est tourné vers l’autre et non vers soi.« 

        Je ne suis pas l’Abée Pierre, et ne pense pas que vous le soyez. On ne peut pas résumer une existence à ce seul paramètre.


         »Vivre en pensant trop au passé ou au futur empêche de vivre au présent, il n’y a qu’au présent que l’on peut être heureux."

        HIC ET NUNC ici et maintenant comme disaient les latins, bien sur c’est la formule que l’on croit idéale., mais difficile à appliquer sis0, ,il faut savoir d’où l’on vient et pouvoir se projeter dans l’avenir, cela fait partie de notre première vie si tu as lu l’article.

      • chocolatine chocolatine 5 septembre 2017 18:14

        @sls0
        mais le présent n’existe pas


      • sls0 sls0 5 septembre 2017 18:46

        @chocolatine
        Si je fous mon pied au cul au présent à chocolatine, il va le sentir.

        Si j’en parle au futur, pourra s’assoir.
        S’il se souvient de ceux qu’il a eu il pourra s’assoir.
        Bref le présent n’existe pas.

      • moderatus moderatus 5 septembre 2017 18:57

        @chocolatine

        mais le présent n’existe pas

        Je partage cet avis , dès que nous le vivons il devient du passé.

        suivant les thèses de Bergson pour qui seul le passé est déterminant

        Le présent ne peut pas être vraiment perçu, conçu, il ne saurait être objet de notre conscience. Des conceptions « atomistes »   considèrent le présent comme un simple « point « mathématique »  

        Ne me demandez pas de vous l’expliquer


      • sls0 sls0 5 septembre 2017 19:02

        @moderatus
        On a pas la même conception de la vie, difficile d’échanger là dessus.

        Il parait que j’ai une vie très heureuse.
        Rien de plus facile que de vivre ici et maintenant, il faut vivre et non croire vivre.
        Je suis dans la rue, le temps d’écrire ces mots j’ai eu droit à 7 sourires, c’est du HIC et NUNC.

        Il y a Karola qui a dégraffé un bouton laissant entrevoir une bonne partie de son sein droit, tout compte fait on peut se projeter sur l’avenir, un avenir proche.
        En ce moment je fait des calculs d’innondations pour le cyclone qui passera le 7, je me projette un peu mais je ne fais pas de fixettes.

        Karola ou Moderatus le choix et vite fait, je vous laisse.

      • chocolatine chocolatine 5 septembre 2017 23:05

        @sls0
        j’en perd mon chocolat pourtant bien placé


      • Canastel Canastel 6 septembre 2017 23:24

        @moderatus
        Chaque année nous amène son lot de nouveaux cons A lire certains commentaires , j’ai l’impression que le lot de 2018 nous a été livré prématurément !


      • moderatus moderatus 7 septembre 2017 07:39

        @Canastel

        Bonjour, sur cet article je peux dire que je suis satisfait du nombre et de la qualité des interventions .
        il y a des exceptions , des hors sujets mais ils sont rares.


      • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine7 5 septembre 2017 12:36

        Vivre, c’est avant l’art de mourir en beauté. 


        • moderatus moderatus 5 septembre 2017 13:28

          @Mélusine7

          C’est un art difficiles à appréhender ;
          Il faut se se tourner alors vers les philosophes stoïciens , comme EPITECTE

          Ne sais-tu pas que la source de toutes les misères de l’homme, ce n’est pas la mort, mais la crainte de la mort ?”


        • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine7 5 septembre 2017 14:08

          @moderatus
          J’aime beaucoup Posidonios.


        • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine7 5 septembre 2017 14:10

          @Mélusine7
          Je pense que les cycles de l’histoire sont un éternel recommencement. Une athée spiritualiste.


        • moderatus moderatus 5 septembre 2017 14:33

          @Mélusine7

          Votre intervention ouvre mon esprit vers d’autres philosophes , je ne connaissais pas POSIDONIOS, je l’avoue.

          Chez les stoïciens, j’ai lu Sénèque, bien sur, Marc Aurèle et bien d’autres ,je suis d’une époque où l’on étudiait le latin et le grec .

          mais ces lectures qui sont une invitation à des exercices de préparation à la difficulté, demandent des caractères bien trempés.
          j’avoue avoir quelque difficultés dans leur application.

          l’amour de la sagesse, est une passion bien difficile.


        • moderatus moderatus 5 septembre 2017 14:59

          @Mélusine7

          Vivre, c’est avant l’art de mourir en beauté.

          je crains que ce soit aussi un oxymore.


        • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine7 5 septembre 2017 15:07

          @moderatus
          Pour le moment je lis tous les livres de Laura Knight-JadczyK aux Pilules Rouges. C’est tout simplement fascinant. Le dessous des cartes de ce qui se passe actuellement. La véritable histoire du Monde. Je ne vais pas vous raconter ma vie. J’ai une formation de psy,...donc rationnelle à la base. Et tout ce qu’elle raconte me parle et m’ouvre des horizons d’une incroyable richesse. Je me suis aussi plongée dans l’oeuvre de Festugière. Ma vie ne fait que commencer,...


        • moderatus moderatus 5 septembre 2017 15:22

          @Mélusine7

          C’est formidable une vie qui commence, tout à faire ou refaire , à decouvir,

          Confucius disait déjà il y a 2500 ans

           «  On a deux vies, et la deuxième commence quand on se rend compte qu’on n’en a qu’une. »

          Je ne sais laquelle vous entamez, mais je vous souhaite un agréable parcours. Avec Festugières vous êtes en bonne compagnie.

          Vous avez une formation de Psy, mon fils et docteur en Psychologie. cela aide aussi pour la

          philosophie. la sagesse, nous en avons tellement besoin.





        • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine7 5 septembre 2017 15:49

          @moderatus
          Si vous connaissiez ma vie,...seule question. Etes-vous belge,.. français ? Et de que quel coin car belge, je suis très liée à la France. Je suis née à Renaix et ai passé toute mon enfance à côté de la seule église Saint-Hermès au monde (excepté des vestiges en Normandie,...) ;


        • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine7 5 septembre 2017 15:53

          @Mélusine7
          Pour la petite ou grande histoire, je suis l’amie de la cousine de Françoise Nyssen. Votre Ministre de la Culture. Ne m’associez pas à mac à ronds, ce n’est pas du tout mon style,...Disons que pour elle, ce fut une opportunité. L’avantage, je suis au courant de tout.


        • moderatus moderatus 5 septembre 2017 15:57

          @Mélusine7

          Je suis Français , d’origine Espagnol Andalousie.
          je vis en France et en Espagne, suivant les saisons.

          En France je vis dans le pays Basque
          En Espagne vers Alicante.

          Mais j’ai voyagé et travaillé en Afrique ,dans l’océan indien , en France aussi bien sur.


        • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine7 5 septembre 2017 16:00

          @moderatus
          En 1986, j’ai vécu à Saint-Jean-de-Luz avec un artiste basque, ami du sculpteur César..


        • moderatus moderatus 5 septembre 2017 16:20

          @Mélusine7

          1986 j’étais à Saint -jean- de -luz, je travaillais cher Durruty Ford, je m’occupais de la concession de Saint jean de luz .
          coïncidence, on s’est peut être croisés.


        • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine7 5 septembre 2017 16:31

          @moderatus
          Toute ma vie est faite de synchronicités,...Que de souvenirs. surtout la pèche aux écrevisses à Saint-Jean-Pied-port. Les chemin des résitants après être monté sur la Montagne de Lure. Sans être indiscrète. quelle est votre formtion. J’ai écris sur un de vos autres sites dans lequel je dis que psy je suis tout à fais opposée aux changement sociétaux et que je me suis sentie trahie par les miens. Sans pour autant adhérer à "Sens communs. Trop artiste dans l’âme..pour pouvoir m’identifier à eux.


        • moderatus moderatus 5 septembre 2017 18:43

          @Mélusine7

          On n’est pas du tout responsables des fréquentations de la famille de ses amis. mais cela vous permettra de savoir si notre politique de l’inculture va se poursuivre quoique la culture Française n’existant pas, dixit Macron nommer un ministre s’occupant d’un domaine qui n’existe pas , c’est difficile à comprendre. mais la pensée macronienne est très difficile à décrypter

          Enfin vous aurez surement des renseignements utiles.


        • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine7 5 septembre 2017 19:25

          @moderatus


          La culture dépend beaucoup du terreau. S’il ne convient pas cela ne sert à rien d’insister. Personnellement j’en ai un peu marre de donner de perles au pourceaux. Ceux qui veulent s’instruire trouveront toujours la bonne route,...même si le chemin est escarpé. François Nyssen est dans la mouvance Blavatsky (société théosophiqie). Mais c’est le genre d’éducation réservée à une certaine élite. Très différent de Belkacem qui avait plutôt tendanceà se mettre au niveau du plus plus petit commun dénominateur,...

        • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine7 5 septembre 2017 19:37

          @moderatus


          Françoise Nyssen est (ou était) Directrice de la Maison fondée par son père : Acte Sud. J’attends de lire son premier livre, connaissant l’histoire familiale :
          • Le Nom de l’arbre, Grasset, 1973. Passé-Présent n° 53, Babel n° 435.

        • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine7 5 septembre 2017 19:42

          @moderatus


          Toujours remonter à la source :
          https://fr.wikipedia.org/wiki/Hubert_Nyssen

        • moderatus moderatus 5 septembre 2017 19:45

          @Mélusine7

          je suis d’une génération où 90% des élèves n’avaient pas le baccalauréat
          C’était une navigation par écluses

          pour passer en 6ème déjà il y avait un examen t ceux qui ne réussissaient pas cet examen partaient en cycle cout jusqu’au certificat d étude
          ou d’autres allaient en apprentissage..

          en suite d’autres certains après le brevet
          et une partie qui continuait jusqu’au baccalauréat où l’on passait un véritable examen très difficile ou nombreux étaient les recalés , pas le baccalauréat actuel qui est une parodie d’’examen..

          les temps ont changé


        • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine7 5 septembre 2017 19:53

          @moderatus
          Psychologue, mes études impliquaient une formation de pédagogue, Je rêvais de mettre les jeunes en décrochage dans une formation inspirée de celle de la franc-maçonnerie (le temps des cathédrales). je mettais la barre très haut,.... C’était en 1983,...Bernard Clavel.


        • moderatus moderatus 5 septembre 2017 22:41

          @Mélusine7

          Je rêvais de mettre les jeunes en décrochage dans une formation inspirée de celle de la franc-maçonnerie (le temps des cathédrales).

          C’eut été une idée géniale je crois , pousser ceux qui décrochent vers l’excellence, leur ouvrir tous les appétits, cela devrait marcher. Personne ne résiste à ce qui tend vers le beau , l’excellence.
          Vous aviez aussi les fédérations compagnonniques qui poussent vers l’excellence.


        • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine7 6 septembre 2017 10:49

          @moderatus
          Hélaaas Modératus, cette année 1983 fut marquée par un drame ENORME dans ma vie. Mon « compagnon » psychanalyste ET forgeron mourait d’un cancer. J’ai tapé l’histoire de sa vie. C’est ainsi que notre histoire a commencé,....(en 1979). Le livre s’appelait : La Forge de Lourmarin. http://compagnonnage.info/blog/blogs/blog1.php/2010/06/02/souscription-leforgerondelourmarin. Dans mes caisses se trouve l’autre versant de l’histoire. La Forge de Lourmarin était paraît-il la plus belle au Monde. Maintenant, elle se trouve dans un Musée à Mane. C’est à ce moment que j’ai tout largué pour « monter » en France en passant par Forcalquier (Nostradumus), Puyharas (ou je voulais faire un stage de tapisserie qui s’est terminé chez le sculpteur basque. Comme Ulysse de Joyce, j’avais largué les amarres,...(j’écris aussi sur le Blog de Nabum et de Philippe Vergnes sous le nom de Mélanippe « la philosophe »,...


        • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine7 6 septembre 2017 11:00

          @Mélusine7


          J’avais perdu mon arbre qui est tombé sur le sol dans un grand fracas. J’ai recueilli les morceaux pour construire un bateau,...et vogue la galère (« Les Passagers du Vent » de François Bourgeon..ma mère de nom de famille s’appelait François,...). https://www.google.be/search?q=Fran%C3%A7ois+Bourgeon,+les+passagers&source=lnms&tbm=isch&sa=X&ved=0ahUKEwibo4e4l5DWAhWFZlAKHcLuDfIQ_AUICigB&biw=1280&bih=676#imgrc=wsOVyUrq-crlKM : Heureux qui comme ulysse « tte ». Entre 1984 et 2005, j’ai beaucoups navigué, me cognant à de nombreux rochers, des anguilles électriques, des requins, des sirènes. Mais j’ai tenu bon jusqu’à ce que le 1er mai 2005 (21 années après, « le Monde » au tarot), je rencontre mon OLIVIER....ami d’Isabelle Nyssen. La boucle est bouclée,...

        • moderatus moderatus 6 septembre 2017 11:10

          @Mélusine7

          Comme Ulysse, un parcours tourmenté , mais qui fait qu’une vie est remplie.

          je vous souhaite comme le chantait Brassens dans « heureux qui comme Ulysse »

          une halte dans un port paisible, je pense que c’est fait.


        • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine7 6 septembre 2017 11:22

          @moderatus
          Paisible que Nenni. Cent fois sur le métier, grâce à mon métier à tisser des histoires en bois d’Olivier,...Olivier me dit que le bois d’Olivier est trop dur,...c’est vrai. Alors je tisse les mots,...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès