• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Nadine Morano est-elle vulgaire ?

Nadine Morano est-elle vulgaire ?

Le débat sur la « vulgarité » de Nadine Morano est né à la suite d’une chronique de Sofia Aram sur France Inter ; la dite chronique a provoqué une réaction outrée de la Ministre, des affirmations des uns et des autres sur la réalité des excuses de la station de radio, ou encore une tribune cinglante de l’humoriste dans Libération. Mais pour tout dire la question n’a pas grande importance et cette polémique a tout de l‘affaire microscopique du microcosme.

 Un nouveau « politiquement correct »

En revanche ce qui nous paraît intéressant c’est ce que cette « affaire » révèle sur une forme de « politiquement correct » qui s’est répandu d’étrange façon dans notre société jusqu’à contaminer un membre du gouvernement.

En effet que reproche Nadine Morano à Sofia Aram et plus largement à ses détracteurs : elle leur reproche de la dénigrer non pas en raison de ce qu’elle dit ou fait mais en raison de ses origines, modestes en l’occurrence. Nadine Morano accuse les journalistes d’une espèce de mépris de classe, figure classique du dénigrement des « petites gens » par les bourgeois ou ceux de la haute comme on disait autrefois.

Ici Nadine Morano essaye de faire passer, bien sûr sans l’affirmer ouvertement, une idée insidieuse et dangereuse : parce qu’elle a des origines modestes on ne pourrait plus la critiquer et se moquer d’elle, la qualifier de « vulgaire » ou railler son inculture… ses origines agiraient alors comme un bouclier en déniant par avance aux autres la possibilité de la critiquer, puisque tout critique serait liée à ses origines. Formidable boucle qui se referme sur elle même et contraindrait tout contradicteur au silence. 

 

Mais la ministre ne fait ici que reprendre une argumentation qui est de plus en plus prégnante dans le champ de la communication publique. En effet tous ceux qui sont membres de « minorités », et elles sont nombreuses et de toutes sortes, - noirs, juifs, handicapés, gays, musulmans, féministes, catholiques intégristes, arabes, voire femmes…- tendent à user de plus en plus souvent du procédé : vous ne pouvez pas me critiquez car vous me critiquez pour ce que je suis et non pas pour ce que je dis ou je fais. Or comme on l’a dit la technique est imparable puisqu’elle annihile a priori toute possibilité de contradiction, l’appartenance à la minorité revendiquée étant en effet difficilement contestable. Dès lors on assiste à un renversement absolument sidérant : les dites minorités qui auparavant avaient effectivement du mal à faire entendre leur parole se retrouvent dans la position de ceux qui dénient à d’autres, quels qu’ils soient et quels que soient leurs arguments, la possibilité de la contester. Le débat se vide alors de son sens puisque l’échange n’a plus de substance, la potentialité même d’un affrontement fécond devient impossible, et l’interaction se limite à des monologues qui se juxtaposent sans jamais se croiser.

 

Diversité contre Egalité

Or ce phénomène illustre, dans le domaine de la communication, une des grandes erreurs idéologiques et tactiques de la gauche au cours des trente dernières années, et a contrario une victoire de la droite qui a bien su en user tel un judoka profitant des mouvements de son adversaire pour le déstabiliser. Cette erreur c’est celle d’avoir privilégié la notion de diversité à celle d’égalité, ou encore d’avoir préféré dans le monde des idées la diversité des expressions (en raison de l’origine de ceux qui la portaient) à celle de leur pertinence. Ce n’est parce que l’on est noir, juif, handicapé, gay, musulman, féministe, catholiques intégriste, arabe, voire femme, qu’on dit ou fait des choses plus justes ou intéressantes que ceux qui ne le sont pas. Mais de la même manière ce n’est parce que l’on est noir, juif, handicapé, gay, musulman, féministe, catholiques intégriste, arabe, voire femme, qu’on dit ou fait des choses moins justes ou intéressantes que ceux qui ne le sont pas. Cette préférence de la gauche pour cette posture de la diversité (« s'agit-il de répartir les inégalités sans discrimination d'origine et de sexe, ou de les supprimer « ) avait d’ailleurs été remarquablement analysée par un universitaire américain, Walter Benn Michaels dans un petit essai tonique, intelligent, et salutaire « La Diversité contre l'égalité  » (Ed Raisons d'Agir) il y’a quelques années.

La « passion » pour la diversité avait fait oublier à certains, ou en tout cas avait remisé au second plan, la permanence et l’accroissement des problèmes d’inégalités économiques qui aujourd’hui minent nos sociétés et pourraient bien les faire exploser. Cette myopie aura été très coûteuse…

 

Quant à Nadine Morano on conclura en disant que l’argument du mépris de classe paraît un peu inhabituel pour quelqu’un qui occupe une position publique très visible et qui a fait d’une expression assez libre et directe sa marque de fabrique. Mais qu’elle se rassure ses origines ne l’empêchent pas de dire des choses tout à fait remarquables, …ou pas.


Moyenne des avis sur cet article :  4.35/5   (49 votes)




Réagissez à l'article

70 réactions à cet article    


  • TSS 16 janvier 2012 10:15

    Morano c’est vraisemblablement Lefevre qui se deguise.... !!
    ...


    • spartacus1 spartacus1 16 janvier 2012 10:21

      La Morano vulgaire ? Sans aucun doute !

      Mais ce n’est pas parce qu’elle a des origines modestes, c’est simplement parce que c’est dans sa nature.

      C’est les bourgeois, la bouche en cul de poule, qui s’imaginent que les classes populaires sont vulgaires.
      Tout au contraire, les petites gens ont horreur de la vulgarité*. D’’ailleurs la vulgarité de Sarko l’une des causes de son rejet par la « France d’en bas ».

      * Issu d’un milieu populaire (père métallo et mère faisant des ménages) je sais de quoi je parle.


      • Fergus Fergus 16 janvier 2012 11:04

        Bonjour à tous.

        Je souscris totalement au commentaire de Spartacus. Non seulement Morano est vulgaire, mais elle l’archétype de la pire vulgarité que l’on peut trouver en politique.

        Vulgaire à l’excès, agressive à l’excès, elle traîne la politique dans le caniveau et ses origines n’y sont évidemment pour rien : comme le dit Spartacus, seule sa nature profonde fait d’elle un pitbull décérébré !


      • chacaldu06 chacaldu06 16 janvier 2012 14:22

        Bonjour à tous,

        Moi, je l’aime bien la Morano...

        A chaque fois qu’elle l’ouvre, la cote du nain et de sa bande descend...

        Alors vas-y, Nadine, cause...

        @+


      • Marcel Chapoutier Marcel Chapoutier 16 janvier 2012 15:35

        Elle n’est pas seulement vulgaire, elle a toute la panoplie du « vulgaris politicus » UMP, la démagogie, la mauvaise foie, l’arrogance, la bêtise insondable, la malhonnêteté, l’ambition personnelle, l’arrivisme, l’opportunisme, ce qui n’est pas étonnant quand on a comme modèle le mini guide suprême de la nation...


      • penajouir penajouir 16 janvier 2012 15:47

        Tiens ben pour une fois la réponse est dans le titre !


      • oui TRES VULGAIRE elle a remplacé bigeard comme député maire de TOUL donc...

        mais pour remplacer jeanne d arc il faut qu elle nous prouve qu elle est« vierge »

        avec les bringues qu’elle fait a paris ca serait étonnant

        on sera obligé de prendre BOUTIN POUR CE ROLE................SAUVEUSE DE LA FRANCE

        m le pen n’est pas sélectionnée...elle picole .TROP 


        • Georges Yang 16 janvier 2012 10:46

          Aram erst aussi vulgaire que Morano, mais elle ne fait pas le même métier, cest plus « acceptable » d’une comique que d’une ministre

          Ce qui est assez paradoxal, c’est que ceux qui fustigent Morano, sont ceux qui en même temps enscencent des rappeurs au front bas et aux « idées » binaires avec un vocabulaire d’huitre

          Morano représente la plèbe blanche, elle n’est pas plus à louer ou à blâmer que la plèbe des cités, elle parle comme un animateur de quartier, l’accent en moins

          C’est une question d’éducation

          NKM est plus proche de Yade et Morano proche de Fadela Amara au niveau du langage et de l’image

          L’exclusion en France est plus sociale qu’ethnique

          Dans n’importe quelle boutique de luxe on prendrait plus facilement Yade, Dati ou NKM comme vendeuse que Morano, Aram ou Amara


          • jef88 jef88 16 janvier 2012 10:54

            En effet tous ceux qui sont membres de « minorités », et elles sont nombreuses et de toutes sortes, - noirs, juifs, handicapés, gays, musulmans, féministes, catholiques intégristes, arabes, voire femmes
            OH ! la blague ? je croyais qu’il y a plus de femmes que d’hommes !!

            A part cela j’aime la conclusion ... ou pas !


            • laurentgantner laurentgantner 16 janvier 2012 11:05

              oui très vulgaire... de cette vulgarité bourgeoise qui lui fait (comme une insulte) vider les Galeries LaFayette en pleine après-midi pour que sa fille accompagnée d’une amie puisse faire ses emplettes ! No more Morano... si ça c’est pas d’l’abus ?... On se croirait revenu au temps des Cours du roi Louis !... Stop la Morano


              • kiouty 16 janvier 2012 11:39

                En effet tous ceux qui sont membres de « minorités », et elles sont nombreuses et de toutes sortes, - noirs, juifs, handicapés, gays, musulmans, féministes, catholiques intégristes, arabes, voire femmes…- tendent à user de plus en plus souvent du procédé : vous ne pouvez pas me critiquez car vous me critiquez pour ce que je suis et non pas pour ce que je dis ou je fais.

                Mais vous utilisez vous-mêmes ce procédé : tous ceux qui useraient de l’argument comme quoi ils ont subi des discriminations sont discrédités d’office, avec vous, même ceux pour qui c’est vrai. Vous critiquez un procédé de généralisation abusive que vous ne manquez pas d’utiliser vous-mêmes dans le processus de cette critique.

                Quant à Morano, tout le monde s’en fout de ses origines, c’est elle qui invoque cet argument, de façon totalement illégitime. D’autant qu’il y a des pauvres qui sont cultivés et parlent bien, si si !

                Quand un homosexuel se fait traiter de tarlouze, quand un black se fait traiter de sale négro, ce ne serait pas en raison de la couleur de peau ou de l’attitude efféminée, peut-être ? Ce ne serait pas légitime d’après l’auteur ? Ce serait une pure coïncidence innocente ?

                Y a pas une différence entre Morano qui attribue l’accusation de vulgarité à ses origines modestes alors que tout le monde s’en fout, et des gens qui se font insulter sans raison pour leur couleur de peau ou leur manière d’être ?

                Alors après, y a toujours les connards qui pour se défendre invoqueront leur appartenance à une minorité. Par exemple Dati qui hurle que son évincement du VIIème arrondissement est dû au fait qu’elle est une femme. Il y a des cas qui sont illégitimes, certes, mais qui ne déligitiment pas tout le reste, comme aimeraient le croire l’auteur et ses potes qui partagent le même genre d’idées.


                • arobase 16 janvier 2012 11:40

                  « Il y a pire comme vulgarité, il y aussi celle de tous ceux qui se goinfrent sur le dos du système en toute impunité. »


                  il y a toujours un esclave volontaire pour excuser une saloperie en parlant de celle du voisin . l’une n’explique pas l’autre. surtout que moréno a les deux : elle est vulgaire et favorise et encourage « ceux qui se goinfrent sur le dos du système en toute impunité. »

                  tous les membres de ce gouvernement y compris le président sans aucune exception ont été choisis volontairement pour leur nullité, leur docilité à exécuter les ordres des vrais maîtres, « ceux qui se goinfrent sur le dos du système en toute impunité. »

                  ils font honte à ce pays.


                  • @araobase

                    tout a fait exact...dans cette société ce sont les « nuls » qui gagnent

                    plus on est stupide et nul.plus on monte en GRADE voir politiques....banquiers

                    le système de recrutement est inversé...plus tu te couches plus tu gagnes...


                  • appoline appoline 16 janvier 2012 15:11

                    Il est vrai que dans ce gouvernement, les exemples sont légions en terme de vulgarité, quelle décrépitude et ils voudraient qu’on les prenne au sérieux à l’étranger ! Mais ils se foutent de nous à l’étranger tant le tableau est grotesque


                  • L'Auvergnat L’Auvergnat 16 janvier 2012 11:42

                    Cette femme est la vulgarité personnifiée.

                    Sans doute plus vulgaire que la « blondasse » du FN.

                    C’est tout simplement « cauchemardesque ».

                    Vilaines Femmes.


                    • Nestor Nestor 16 janvier 2012 11:49

                      Salut ...

                      Au doucement avec ma Nadine vous !

                      Moi je l’adore ma Nadine ...

                      Non elle n’est pas vulgaire .

                      Non mais !


                      • Yvance77 16 janvier 2012 12:12
                        Nadine Morano est-elle vulgaire ? .... non elle est seulement conne !

                        • Gérard Luçon Gerard Lucon 16 janvier 2012 12:36

                          Nad’in Morano, comme Sofia Aram font leur carriere sur la vulgarite, alors au lieu de les mettre les deux ensemble sur un plateau TV il aurait mieux valu les mettre en representation au marche aux poissons, a Marseille !


                          • Papy 30 Papy 30 16 janvier 2012 19:09

                            Soyez gentil, n’insultez pas les poissonnières Marseillaises !


                          • Tiaphael Tiaphael 16 janvier 2012 12:45

                            je suis complètement d’accord avec l’auteur, on à l’impression que si certaines personnalités publiques avancent « leurs différences », c’est moins dans un soucis d’exemplarité que dans le but de s’en servir comme argument-bouclier quand le besoin s’en fera sentir, et je trouve ça trop facile aussi. Je me rappel que Pierre Menes, qui s’était fait qualifier de « beauf » par un chroniqueur, avait avancé une hypothèse délirante qui était passée comme une lettre à la poste : « dans beauf il y à « gros beauf », c’est du racisme anti-gros ». gnééé ????? Et les exemples, moins anodin, sont légions…


                            • Georges Yang 16 janvier 2012 12:45

                              Un autre vulgaire, Sarkozy !

                              Au guichet d’une banque, dans un magasin de chaussures, le patron aurait préfèré engager Juppé ou Fillon. Même à un poste subalterne Roselmack a plus de classe que le nain

                              Toute ces histoires de minorité visibles, c ’est du vent médiatique Les vulgaires, les excités, les olibrius indisposent les « gens normaux » quelle que soit leur origine


                              • Fergus Fergus 16 janvier 2012 15:35

                                Bonjour, De la Hauteur.

                                Le sans-gêne n’est pas la vulgarité, et la maréchale Lefèvre, si elle détonnait à la Cour de Napoléon par son franc-parler populaire, était aussi appréciée de beaucoup pour le fond de son propos, souvent porteur de bon sens là où beaucoup de courtisans usaient de flagornerie.

                                Chez Morano, nulle trace de bon sens, mais seulement une agressivité souvent injurieuse !


                              • Fergus Fergus 16 janvier 2012 15:40

                                Bonjour, Complot.

                                Vulgaire, évidemment, mais pourquoi l’associer à une marchande de poissons, profession où les sots ne sont pas plus nombreux qu’ailleurs ?

                                Tous les corps de métier ont des personnes vulgaires dans leurs rangs, et Morano en est la chef de file incontestée en politique.


                              • Nestor Nestor 16 janvier 2012 18:46

                                Complot ...

                                Ça était fait, les guignols de la semaine dernière ...

                                Je suppose que c’est pour ça que vous parlez de ça, sinon matez-vous les guignols de la semaine passée, le commerçant à l’air lui d’y trouver son compte.

                                Si vous ne l’avez pas vu ...

                                 


                              • Emmanuel Aguéra LeManu 16 janvier 2012 23:05

                                C’est insultant pour les poissonnières ton truc, là...


                              • Georges Yang 16 janvier 2012 13:25

                                Morano est vulgaire, mais ceux qui trouvent le rappeur Cortex génial ne sont pas cohérents


                                • Ronny Ronny 16 janvier 2012 13:46

                                  Vulgarité, sans doute, à l’un des multiples sens du dictionnaire.. Vulgaire signifie en effet :

                                  a) ordinaire ou répandu (pas le cas de Mme Morano, et heureusement, une suffit !)
                                  b) se limitant à ce qui est déjà, simple (ex. un vulgaire caillou, un vulgaire tableau,...)
                                  c) grossier et indélicat, sans distinction.

                                  C’est ce denier point qui fait à mon sens la vulgarité de Mme Morano. Rien à voir avec ses origines. Je connais beaucoup de gens de milieux dits « simples » qui ne sont pas vulgaires... De plus cette vulgarité vient des propos qu’elle tient, pas de propos qu’on lui aurait attribués, F ; l’odieux discous sur les jeunes à capuches e tle verlan, et le « lacher de Béchamel » de DSK... Le tout doublé d’une certaine ignorance - pour ne pas dire une ignorance certaine - de dossiers, voir le dernier entretien avec Bourdin (tient c’est celui là qui devrait faire les interviews de Sarkozy !). Enfin, ce que je trouve vulgaire chez Mme Morano, c’est sa façon de « s’adresser » à ses interlocuteurs, et de ne pas forcément écouter ce qu’ils disent, et de les mépriser, comme dans cette vidéo où elle demande à un émigré africain et un français d’origine étrangère s’ils ont des règles et une culture... et à demi-mots qu’ils seraient mieux chez eux en dépit de « ce qu’ils ont fait pour la France ». C’est pire que vulgaire, c’est puant, c’est honteux (voir : http://www.youtube.com/watch?v=bM1RV4Mufy8) !

                                   On ne confondra donc pas une vulgaire ministre avec une ministre vulgaire, ce qui dans les cas de Mme Morano s’applique quelle que soit la position de l’adjectif ! Ce qui me fait mal avec cela, c’est que vulgaire vient de vulgus, le « petit peuple », et que celui ci comme je le disais précédemment n’est pas forcément vulgaire...


                                  • Pelletier Jean Pelletier Jean 16 janvier 2012 13:59

                                    Nadine Morano n’est ni conne, ni vulgaire. Et pourtant je ne soutiens pas son camp.
                                    Elle a sans conteste des origines modestes, je suis originaire de Nancy et je connais bien le Haut du Lièvre, la plus grande barre HLM de l’Europe qui surplombe la ville.

                                    Par contre elle a le défaut de vouloir s’immiscer à tout prix dans les débats de toute nature, dont elle ne contrôle pas le contenu. Et enfin, elle appartient à ce clan de la droite qui croit détenir une vérité absolue, intangible et qui ne supporte pas que la gauche (le PS en l’occurrence) puisse lui disputer le pouvoir. Elle est en effet capable d’une mauvaise foi énorme, mais ce n’est ni de la bêtise, ni de la vulgarité.

                                    http://www.over-blog.com/profil/blogueur-984719.html


                                    • brieli67 16 janvier 2012 15:04

                                      pas terrible les universités de Nancy :

                                      Après des études à la faculté de droit de Nancy3, titulaire d’un DESS d’information, communication et organisation des entreprises,
                                      elle est chargée de mission auprès du 1er vice-président du conseil régional de Lorraine entre 1992 et 1997, puis responsable de la communication du parc naturel régional de Lorraine entre 2000 et 2002.


                                    • Pelletier Jean Pelletier Jean 16 janvier 2012 15:49

                                      @brielie67,

                                      je ne vosi pas en quoi son diplome et ses fonctiosn que vous citez feraient d’elle une personne vulgaire et sans intelligence ?
                                      http://www.over-blog.com/profil/blogueur-984719.html


                                    • brieli67 16 janvier 2012 16:28

                                      ah frère Jean ! soldat toujours prêt à défendre le gris de Toul, le Marcel B et son héritière..... passe que lorrain... et la mirabelle.

                                      Prétexte excuses : Le 54100 HLV je connais aussi...... quelle belle oeuvre ! quell réussite !

                                      NM était plus syndicaliste étudiante de droite qu’étudiante et connue pour
                                      ... et je te dis pas le boxon qu’elle nous a fait pendant son stage au PNR

                                      Drôle de stratégie pour une communicante diplomée.

                                      Le Prof J. Lang l’aurait certainement aidée dans son parcours comme il en a aidées d’autres,
                                       n’est ce pas ?


                                    • Pelletier Jean Pelletier Jean 16 janvier 2012 17:25

                                      @brieli67,

                                      Pourquoi dévaluer ainsi la Lorraine et Nancy, c’est étrange... Lang lorsqu’il y était avait fait un extraordinaire festival de théâtre, connu dans le monde entier et qui a révélè de grands artistes : Bob Wilson, Pina Bausch ....
                                      http://www.over-blog.com/profil/blogueur-984719.html


                                    • efarista efarista 16 janvier 2012 20:51

                                      @ brieli 67

                                      elle est chargée de mission auprès du 1er vice-président du conseil régional de Lorraine entre 1992 et 1997, puis responsable de la communication du parc naturel régional de Lorraine entre 2000 et 2002.

                                      tu m’étonnes !!! l’envoyer communiquer au tréfond d’un parc naturel régional !! qu’elle y retourne vite !


                                    • brieli67 16 janvier 2012 20:52

                                      BEN OUI !

                                      sans oublier les Coutures ....

                                      on ne les voit plus on ne les entend plus.......


                                    • kéké02360 16 janvier 2012 14:10

                                      Je vous trouve vraiment très dur avec cette dame !!!!!! smiley

                                      Non elle n’est pas vulgaire , elle est naturelle voilà tout !!!!

                                      Je les aime comme çà moi les femmes , nature , avec tous leurs poils, un chouia brutal , animal, sans préliminaires, des femmes qui expriment leurs émotions, vous communiquent leurs pulsions ....... Comme j’aimerais prendre langue avec elle smiley

                                      Elle me fait fantasmer grave la Morano !!! Ah c’est pas le genre Dati à vous parler d’inflation la bouche en cul de poule, la Morano quand elle te parle d’inflation t’as les bourses qui remontent , tu récupères ton triple A A A , t’as la sensation d’etre un étalon or, hors du commun ..... !!!!!

                                      J’aime vraiment ces femmes , c’est un peu comme les rillettes , plus elles sont grasses , plus je me régale !!!!!!!!!!!!! smiley

                                      Vous ne savez pas ce que vous perdez messieurs et meme vous mesdames, je vous sens lobotomisé par la télé qui à longueur de journées vous gave de bimbos archétype de la femme moderne !!!!!!!!! Mais c’est pas çà la vraie vie !!!!!!!! smiley

                                      Soignez vous , retrouvez les plaisirs des produits du terroir, l’odeur du poisson à la crié , la saveur du munster coulant, l’ambiance grivoise des cochonailles, la p’tite salade frisée du jardin avec un quignon de pain frotté à l’oignon ...........essayez au moins et on en reparle  smiley

                                      Je vous souhaite ce bonheur pour 2012 smiley smiley


                                      • Gérard Luçon Gerard Lucon 16 janvier 2012 14:15

                                        Nadine Morano, nee Pucelle .. nom patronymique ensuite modifie en Pugelle ... http://fr.wikipedia.org/wiki/Nadine_Morano

                                        voila pourquoi elle etait aux cotes de naboleon a Domremy


                                        • brieli67 16 janvier 2012 14:47

                                          CONFIRMATION

                                          Ancienne majorette, Nadine Morano porte le nom de son ex - mari. Son patronyme de jeune fille était Pucelle, corrigé en Pugelle par décret de Jacques Chirac en 1975.
                                          MAIS SE SAIT DEPUIS DES MOIS ET DES MOIS SUR AVOX

                                          personnel politique :autres trouvailles « généalogiques »


                                        • brieli67 16 janvier 2012 14:49

                                          confirmation

                                          personnel politique : autres trouvailles généalogiques  :

                                          Ancienne majorette, Nadine Morano porte le nom de son ex - mari. Son patronyme de jeune fille était Pucelle, corrigé en Pugelle par décret de Jacques Chirac en 1975.

                                        • le moine du côté obscur 16 janvier 2012 14:56

                                          Vulgaire ? La Morano ? Je pense que quand dans les temps futurs on parlera d’expliquer le sens du mot vulgrité aux enfants on leur montrera des images de la Morano. Je ne sais pas comment l’UMP fait pour produire des harpies mais j’aimerai avoir leur formule smiley. Pas pour la reproduire mais pour savoir comment faire pour ne plus avoir de femmes de ce genre. Quand je la vois j’ai une migraine terrible et toute cette vulgarité la rend d’une laideur repoussante. J’aime les femmes intelligentes, fortes et dignes et La Morano est tout ce que je hais chez une femme. Elle a des origines modestes et alors ? Il y a beaucoup de femmes qui ont des origines modestes mais qui ont de la classe, elle n’en a aucune ! Elle n’a aucune tenue aussi.

                                          Je hais la vulgarité. Mais il est vrai qu’elle et le gremlin de l’Elysée font la paire. Face à Sarko, je trouve que Chirac a une classe incroyable. Si Sarko avait croisé De Gaulle, je crois que le général en aurait eu une attaque.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès