• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Neurotoxique : le premier meurtre « gagnant-gagnant » ?

Neurotoxique : le premier meurtre « gagnant-gagnant » ?

Ce meurtre récent au neurotoxique a une particularité que nos médias n'ont pas encore relevée : tant l'accusé que les accusateurs semblent y trouver des avantages considérables !

Soyons justes : les trois victimes, elles, n'y ont malheureusement trouvé aucun intérêt et l'une a même perdu la vie. L'expression « gagnant-gagnant » n'est pas tout à fait pertinente – rien n'est parfait.

Mais tout de même, considérons les divers protagonistes :

La Russie a rapidement été désignée comme principal suspect par le gouvernement britannique, bientôt suivi par les USA et la France, ses fidèles alliés, au motif que ce neurotoxique (famille du « VX » dans les pays occidentaux qui n'en ont pas officiellement) a été fabriqué dans l'ex-URSS et peut-être stocké dans divers pays de l'ex-Union soviétique. Néanmoins, on a compris à demi-mot que les médias restaient dubitatifs sur l'intérêt de la Russie à user d'une arme qui les désignerait inévitablement, surtout pour éliminer un vieil espion qui a déjà craché tout ce qu'il savait depuis des années, et ce, à la veille d'une élection présidentielle. L'intérêt pour la Russie ne sautait pas aux yeux.

Heureusement, un journaliste d'investigation de L'Obs, depuis son bureau parisien, aidé de sa collection de James Bond et de John Le Carré, a trouvé pourquoi la Russie a préféré signer ce meurtre qu'utiliser les nombreuses méthodes plus discrètes – d'ailleurs citées dans l'article. En résumé, Il fallait que le message à destination des traîtres potentiels « la trahison sera toujours punie ! » soit compris de tous les responsables russes, mais que la signature soit assez discrète pour que le gouvernement puisse nier. Sans aller jusqu'à laisser une carte de visite en russe signée VP, il fallait que ce soit clair.

Un autre avantage moins évident a été fort bien analysé dans cet article. En substance : Vladimir Poutine, assuré d'être réélu en raison de sa popularité, serait maintenant sûr d'être réélu – la nuance est subtile !

Les USA sont ravis de voir alimentée une russophobie déjà aussi vive chez eux qu'un feu de cheminée à son maximum, et de couper encore un peu plus la Russie de l'UE, peu avant la coupe du monde de football, voire de s'ingérer dans la campagne électorale présidentielle russe ! Leur gaz de schiste se vendra mieux dans l'UE...

La GB, passons, elle est contente si les États-Unis sont contents. Dans la foulée, une autres= enquête a été ouverte pour réexaminer quatorze autres décès.

Un groupe d'enquêteurs aurait été constitué car certains éléments du tableau de Mendeleïev ont été identifiés sur les lieux par la police scientifique... et de nombreux meurtres semblent avoir été commis dans le monde avec des Kalachnikov ! (Plaisanteries des forums russophones)

La France de Macron est satisfaite si les États-Unis sont satisfaits... De toute façon, on a déjà perdu le contrat des Mistral, un peu plus un peu moins...

La lointaine Ukraine elle-même pourrait voir son avantage dans ces crimes, car le soutien occidental à leur régime, digne de « Farenheit-451 » par ses nombreuses mesures contre tout ce qui est russophone, même culturel et pacifique, faiblissait sérieusement – hormis celui des USA, toujours prêt à envenimer la situation.

Ce crime affreux – au niveau individuel des victimes – semble donc inaugurer une nouvelle ère géopolitique : le meurtre « gagnant-gagnant ». On pourrait même envisager le prix Nobel de la paix - il a bien été attribué à un président qui a guerroyé en Irak, Syrie, Libye et fait un large usage des assassinats par drones, mais ce serait peut-être choquant.

Soyons sérieux une minute : la réaction des gouvernements occidentaux nous semble soit trop forte soit trop faible.

Si la Russie n'y est pour rien hormis la fabrication à l'époque soviétique (rappelons que l'ère Eltsine a été celle d'une grande braderie et de tous les trafics, les services craignaient alors plus que tout la dissémination des ADM), les réactions sont précipitées, injustes et disproportionnées. Mais si la Russie est responsable d'une attaque chimique sur le sol anglais, avec une arme terrifiante dont l'usage est banni par les traités internationaux, expulser une vingtaine de diplomates, c'est un peu comme si on disait à un tueur en série « C'est pas bien, faut pas recommencer » ! Un peu léger.

De même, le président Macron, devant l'utilisation en GB d'un des produits les plus dangereux que la chimie ait inventé, a violemment réagi : il a boycotté le stand russe au salon du livre ! Aurait-il, lui ou nos services, comme un doute ?

À noter également que durant cet emballement médiatique et politique, nos médias n'ont rapporté que très brièvement et partiellement les réponses russes, évitant les éléments précis que nos services de renseignement n'auraient pas de mal à confirmer ou infirmer, éléments cités dans cet article de Spoutniknews.

Alors, où est la vérité ? Il est fort probable, comme d'habitude, que le citoyen lambda n'en saura rien.


Moyenne des avis sur cet article :  4.44/5   (16 votes)




Réagissez à l'article

47 réactions à cet article    


  • Pere Plexe Pere Plexe 17 mars 2018 09:17

    L’article de l’Obs est un monument du journalisme !

    Prendre à ce point les lecteurs pour de truffes mérite une distinction.

    Bon pour y arriver l’auteur, JB Naudet, s’assoie sur toute déontologie toute méthodologie et élémentaire logique.
    Mais c’est sans doute une raison supplémentaire de l’honorer.


    Dire que les mêmes gus se moquent de RT ...

    • Doume65 17 mars 2018 15:10

      @Pere Plexe
      « JB Naudet, s’assoie sur toute déontologie  »
      Comme dirait une journaliste de France Inter : « La charte de quoi ? de Munich ?? »


    • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 17 mars 2018 17:33

      @Pere Plexe

      « Prendre à ce point les lecteurs pour de truffes.... » Toute cette affaire et son traitement confirment la thèse Orwell dans « 1984 » à laquelle, après mure réflexion, je me suis totalement rallié : toutes les gouvernances du monde sont de connivence pour leurrer leurs populations laborieuses respectives qu’elles ont pour unique véritable but d’exploiter... 

      Quand on se l’est admis, on ne s’étonne plus que la vision du monde que nous présentent les médias - et qui est la pierre d’assise de notre démocratie parfaitement manipulée - devienne de plus en plus une oeuvre de fiction quotidiennement remaniée

      On accepte aussi sans broncher les pires absurdités, car on sait qu’elles seront biffées de la version finale du scénario quand elles auront produit l’effet désiré. Mais nous imposera-t-on de croire indéfiniment que la Russie extermine les vieux espions en Angleterre avec des poisons rares pour se faire remarquer, que Bachar el Assad sn Syrie choisit de cibler des enfants avec des gaz toxiques vieux d’un siècle - alors que c’est la seule façon de les tuer qu’on lui interdise ! - et que Trump fasse tant de conneries sans le faire exprès... ?

      Pourquoi insulte-t-on ainsi la toute petite intelligence des Lambdas ? Pourquoi pousser le bon peuple a l’incrédulité et finalement à la révolte ?

      PJCA



    • velosolex velosolex 17 mars 2018 22:35

      @Pere Plexe
      Et Ioutchenko, le président ukrainien ? Et tant d’autres....

      Des attentats dirigés par le luxembourg ?
      Le message est clair. La Russie qui n’arrête pas de claironner qu’elle possède des armes de destruction massive, et qui s’enfonce dans la paranoïa, adresse un message à ses dissidents passés, et futurs, en les signant. 
      Les assumer de vives voix, ça serait une erreur politique évidemment. La preuve, on voit ici toute une ligne de défense, affirmant la main sur le coeur ; Pas vu pas pris, OTan en emporte le vent....Halte à la cabale anti Poutine....
      Le crash test envers les puissances occidentales est aussi évident.



    • skirlet 18 mars 2018 01:59

      Iouchtchenko. Il était un espion russe, lui aussi ?


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 18 mars 2018 07:29

      @velosolex
      « Psychodrame impérial ... !! » Oui, le message est clair, l’Occident assiste impuissant à la fin du monde unipolaire dirigé par les USA, et à l’émergence d’un monde multipolaire... booou quelle horreur !


      Poutine a expliqué les avancées technologiques militaires de la Russie, qui ont 20 ans d’avance sur les armements occidentaux. Panique à bord du Titanic otannesque !

      Mais les cacas nerveux occidentaux ont aussi d’autres origines :
      les barbus modérément modérés en Syrie vivent leurs derniers jours.

      Ainsi que la question du gaz vendu par la Russie aux pays européens, les USA voudraient bien l’abandon du gazoduc North Stream 2...

      D’habitude, chez les gens normaux, on commence par enquêter, puis on accuse quand on a les preuves, mais l’Occident est-il gouverné par des gens normaux, ou en panique ??


    • François Vesin François Vesin 19 mars 2018 11:45

      @Pierre JC Allard
      « Pourquoi pousser le bon peuple a l’incrédulité 

      et finalement à la révolte ? »

      Le « bon peuple » est désarmé autant qu’il est abandonné !
      Avez-vous entendu qui que ce soit dénoncer ces événements en les
      replaçant dans le contexte des lois internationales dont ils relèvent ?

      Aucun des « grands médias » n’a fait de l’information mais tous
      se sont rués pour relayer les commentaires préparés à leur intention.

      Dans la même journée le gouvernement dit la chose et son contraire
      et personne ne lui demande de s’en expliquer...( « nous attendrons les
      résultats de l’enquête »../.. « la Russie est responsable » !)

      La révolte ne fera que des victimes si ce qui la justifie n’est pas
      clairement identifié et expliqué et surtout, si ceux qui la préconisent
      ne sont pas en mesure de constituer un mouvement de résistance
      dont l’unique soucis soit de rendre au peuple sa souveraineté. 




    • Clocel Clocel 17 mars 2018 09:23

      Sans compter que Dame Theresa May est trop heureuse de pouvoir enfourcher le fringant coursier de l’Empire, la pauvrette en a sans doute un peu marre de se traîner sur le Percheron du Brexit avec ce boulet de Barnier en croupe.

       


      • Pere Plexe Pere Plexe 17 mars 2018 10:12

        @Clocel
        Curieusement personne ne relève que c’est à elle que profite le crime.

        Nos médias on parfois des pudeurs.

        il n’est pas question de l’accuser pour autant.
        Mais c’est quand même remarquable que pour la Russie et Poutine les mêmes se permettent des accusations sans plus d’éléments.


      • Clocel Clocel 17 mars 2018 10:32

        @Pere Plexe

        Je ne suis pas sûr que c’est à elle que profite le crime...

        Si cette affaire comporte un message, je ne suis pas sûr que ce soit aux opinions publiques qu’il s’adresse, nous sommes juste, témoins d’une partie qui se joue à un autre niveau...

        Dans un contexte apaisé, flinguer un traître ne ferait pas la une, ce n’est même plus une pratique usuelle depuis la fin de la guerre froide.

        Non, il y a autre chose ...

         


      • HELIOS HELIOS 17 mars 2018 19:17

        @Clocel
        ... merci, je ne suis pas loin de votre analyse... mais comme je ne trouve pas de manoeuvre deraisonnable, même anticipée, j’ai encore un peu de mal a accepter.



        Sinon, il y a l’ultime solution : ce sont tous des kons !

      • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 17 mars 2018 19:25

        @Clocel
        Le traitre a été arrêté, jugé et il a fait 13 ans de prison en Russie... !
        S’ils avaient voulu l’éliminer, pas besoin d’attendre qu’il parte dans un pays de l’ OTAN...


        Il s’agit plutôt de faire pression sur l’ Allemagne pour qu’elle n’autorise pas le gazoduc North Stream, non ? Thérésa May a un peu menti... la Russie a détruit son stock d’armes chimiques il y a longtemps, en avance sur le calendrier, (contrairement aux États-Unis, qui sont toujours en possession de leurs armes chimiques).

      • Dudule 18 mars 2018 04:06

        @Clocel

        Peut être que le problème, ce sont les millions de supporters de foot qui vont aller en Russie et découvrir des gens et un pays qui n’ont absolument rien à voir avec ce qu’on leur raconte...

        Je ne prétend pas être un spécialiste de la Russie, mais j’y suis allé, et vraiment, les supporters de foot, s’ils croient ce qu’on leur raconte, risquent d’avoir une sacrée surprise... Des gens sympas, cultivés, qui aime discuter, qui n’ont absolument pas peur de la police politique (parce qu’elle n’existe plus), un pays ou tout ne va pas pour le mieux, c’est certain, mais où tout ne va pas si mal. Pas plus mal qu’ailleurs.

        Donc, il ne faut pas qu’ils y aillent.

        Peut-être d’autres histoires russes à la mormoilnoeud, dont on commence à avoir l’habitude, vont sortir dans les semaines qui viennent pour dissuader les gens d’y aller, ou carrément annuler la compétition...

        Quand même bizarre aussi le nombre d’ex oligarque/mafieux/agents plus ou moins doubles qui se font liquider au Royaume Uni. Si j’étais un Russe qui souhaite s’expatrier, j’éviterai ce pays autant que possible. C’est malsain là bas pour les Russes apparemment.


      • Matlemat Matlemat 17 mars 2018 09:55

        Ce qui risque de se passer c’est qu’à force d’accuser les autres d’attaques chimiques les occidentaux vont perdre toute crédibilité, on se souvient du prétexte pour attaquer l’Irak. De même que le terme de terroriste perd de son importance, en Syrie tout le monde se traite de terroriste, chacun est le terroriste de quelqu’un d’autre.


        • Clocel Clocel 17 mars 2018 10:40

          @Matlemat

          Le fait est, que le terrorisme et l’usage d’armes dégueulasses est plutôt l’apanage des états constitués plutôt que de d’exaltés révoltés.

          Ce n’est pas l’armée française qui a bombardé la Libye, mais une bande de mercenaires à la solde d’intérêts qui ne sont pas les nôtres.

          Une armée nationale dévoyée comme le sont toutes les armées de l’Otan.


        • Pere Plexe Pere Plexe 17 mars 2018 10:54

          @Matlemat
          Je crois que la crédibilité est déjà bien entamée.

          Pour ce qui est des armes chimiques l’avantage est que c’est parfaitement invérifiable.
          Et il suffit d’un rapport d’expert, même pas rendu public, pour accuser. 

          Dans le cas présent affirmer que ce gaz inventé il y a quarante ans ne peut être fabriqué ou détenu ailleurs qu’en Russie ne parait bien fantaisiste.



        • Matlemat Matlemat 17 mars 2018 11:48

          @Clocel. Les résistants lors de la deuxième guerre mondiale étaient appelés terroristes par les allemands. Attention je préfère préciser que je n’excuse pas le terrorisme, mais à force d’utiliser ce terme il perd de son importance. Pour la Libye nos avions ont bel et bien bombardé, les mercenaires étant au sol, ces mercenaires ont agit dans notre intérêt car dans une Libye divisée il est plus facile de mettre la main sur les ressources du pays.


        • Doume65 17 mars 2018 15:15

          @Pere Plexe
          La ministre des armée françaises a reconnu ces jours-ci que si la France n’est pas encore intervenue en Syrie, c’est qu’elle ne dispose d’aucune preuve d’utilisation d’armes chimiques par le gouvernement de Damas.


        • Matlemat Matlemat 17 mars 2018 16:56

          @Pere Plexe Oui c’est vrai mais quand même Obama a été obligé de reculer quand il s’agissait de bombarder la Syrie, l’opinion américaine était défavorable, tant qu’on ne leur fait pas croire que le territoire américain est attaqué ça ne les intéresse pas, nous en France on y était prêt.


        • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 17 mars 2018 19:35

          @Pere Plexe
          La Russie a demandé des échantillons : refus.


          La GB devrait en envoyer à l’ OIAC : Organisation pour l’interdiction des armes chimiques (OIAC) est un organisme des Nations Unies basé à La Haye. Refus.


        • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 17 mars 2018 19:46

          @Matlemat
          Ce n’est pas à cause de l’opinion publique US, mais à cause des armes de défense russes, qu’Obama a décidé d’arrêter l’intervention. Imaginez les porte avions de l’ US Navy coulés par le fond, ça l’aurait foutu mal .... !!


        • Matlemat Matlemat 18 mars 2018 13:17

          @Fifi Brind_acier Alors si je vous suis François Hollande est stupide ou cinglé d’avoir voulu y aller ? Peut être effectivement les américains préfèrent éviter la confrontation avec la Russie quand on sait qu’un seul missile peut couler un porte-avion.


        • Matlemat Matlemat 18 mars 2018 13:24

          @Fifi Brind_acier

          Dans ce cas ça veut dire qu’on était prêt a déclencher la troisième guerre mondiale sur une information non prouvée qui ne nous concerne pas directement. J’ai du mal à croire qu’Hollande était si mal conseillé.


        • Doume65 19 mars 2018 12:40

          @Matlemat
          « si je vous suis François Hollande est stupide ou cinglé d’avoir voulu y aller ? »
          Tu commences à comprendre. Peut-être que dans quelques années tu n’auras plus besoin de suivre pour penser par toi-même.


        • samy Levrai samy Levrai 17 mars 2018 10:34

          aligato krokodilo


          • Krokodilo Krokodilo 20 mars 2018 15:25

            @samy Levrai Waf ! Je ne fréquente pas les alligators japonais !


          • zygzornifle zygzornifle 17 mars 2018 14:15

            Un neurotoxique puissant a été utilisé pour que les mougeons veautent pour Macron ..... C’est un distillat de sursaut républicain mélangé a un soupçon de connerie et d’extrait du trou du cul d’Hanouna mélangé a une goutte de silicone des prothèses mammaire de Nabila le tout conditionné par Drahi et ses potes les mécènes ....


            • gorio 17 mars 2018 15:01

              L’utilisation de ce gaz neurotoxique et les circonstances de cet empoisennement prouve que les auteurs de cette tentative d’assassinat voulaient clairement que la Russie soit identifiée par les occidentaux mais aussi que l’acte soit médiatisé et impossible à étouffer( aprés tout, ce n’aurait pas été le premier meurtre d’un espion ou ex-espion). Donc qui ?

              Pour moi il n’y a aucune chance que les auteurs soient commandités par une ONG tel mafia, secte ou organisation terroriste. Aucune de ces types d’ONG n’a les moyens de préserver son anonymat . Un état comme la Russie doit, sans aucun doute, savoir retrouver la trace de cet agent neurologique perdue qu’elle a développé dans ces laboratoires militaires. 
              Il ne reste donc que 2 possibilités : le camp occidental ou le camp russe et ses alliés.
              L’auteur n’imagine pas que cela vienne du camp russe, c’est son opinion. 
              Pourtant si on observe les réactions des deux camps, la Russie n’a aucune envie de prouver sa non implication dans cet acte. Si cela avait été le cas, les russes auraient proposé leur aide dans l’enquête suite à la connaissance des faits. Il est vrai que l’entente n’est pas cordiale entre les deux camps mais si la Russie n’est pas impliquée quel intérêt pour eux de ne pas collaborer dans ce cas. A l’heure actuelle, l’Europe reste le principal client de la Russie pour la vente de son gaz et de son pétrole et même si la Chine est un client important, perdre l’Europe n’est pas un bon calcul pour l’économie russe soyons clair. De plus cela aggrave les relations déjà détestable entre les deux camps pour un acte dont ils ne seraient pas responsables.
              On peut me rétorquer que si la Russie est le commanditaire, elle peut perdre l’Europe comme client et accentuer les tensions. Mais dans ce cas, ce serait un choix, il y aurait donc une stratégie à moyen terme qui implique de s’afficher au yeux des populations comme capable d’agir où ils veuelent.

              Quoi qu’il en soit, je trouve cela inquiétant car la tension montre d’un cran et les postures affichées dans les deux camps n’incitent pas à l’apaisement...Et la Chine regarde cela de loin...si proche dans les pensées de tous les camps.

              • Doume65 17 mars 2018 15:21

                @gorio
                « L’utilisation de ce gaz neurotoxique et les circonstances de cet empoisonnement prouve que les auteur... »
                Encore faut-il qu’il y ait réellement eu utilisation Novitcho. Car pour le moment, le labo l’ayant affirmé n’a officiellement pas les moyens de le faire.


              • skirlet 17 mars 2018 15:22

                @gorio
                Justement, la Russie a proposé son aide, deux fois au moins. Le RU a refusé de lui donner l’accès au dossier et des échantillons de la substance toxique. Bizarre, non ?..


              • gorio 17 mars 2018 16:09

                @skirlet
                Les russes avaient 4 jours pour donner des infos, ils ont refusé tant qu’ils n’auraient pas un échantillon.Ils n’ont pas demandé une preuve mais un échantillon.

                Je ne connais pas la persistance de ce gaz, peut être pouvez-vous me donner le détail. Certains ont une persistance de moins d’une heure . Alors dans ce cas, il est impossible d’avoir pu faire un prélèvement sur le corps et alors fournir un échantillon prouverait que le RU en possède...
                Non ce sont les symptômes ou une réaction chimique d’un révélateur ( quand on sait quoi chercher) qui prouvent l’empoisonnement. 
                Après comme vous, on peut toujours croire à l’ennemi intérieur et au complot. Que les russes c’est des gentils et nos gouvernements les méchants. C’est une opinion qui s’entend.
                Moi je sais que les russes comme les occidentaux sont capables de cela, la raison d’état parfois...
                mais sur le coup je crois les occidentaux.


              • gorio 17 mars 2018 16:18

                @Doume65
                C’est une question de choix, d’opinion de croire les affirmations russes plutôt que celles des anglais. Nous n’avons pas les moyens d’avoir une preuve infaillible.

                le contexte, les réactions d’après faits m’ont permis de me faire une opinion plus en faveur des anglais sur le coup, mais cela reste une opinion bien sûr.

              • Jeekes Jeekes 17 mars 2018 16:24

                @gorio
                 
                On dirait bien que c’est le bordel dans votre tête ?
                 
                Voyons...
                Un peu moins de merdias U$ionistes, un peu moins de foot, moins de fesse-de-bouc etc. Vous allez voir, dans huit jours vous vous sentirez mieux !
                 


              • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 17 mars 2018 19:54

                @gorio

                mais sur le coup je crois les occidentaux.

                Sur la base de quelles preuves ? Thérésa May refuse des échantillons à la Russie, mais aussi à l’ OIAC.

                " (...) Étant donné que, selon l’OIAC, les preuves de l’existence de « Novitchoks » sont douteuses, si le Royaume-Uni en a un échantillon, il est extrêmement important que le Royaume-Uni présente cet échantillon à l’OIAC. En effet, le Royaume-Uni a l’obligation de présenter cet échantillon à l’OIAC. La Russie – mais cela n’a pas été rapporté par les médias grand public – a envoyé une demande légale à l’OIAC de présentation d’un échantillon du matériel trouvé à Salisbury de la part du Royaume-Uni, pour une analyse internationale.

                Pourtant, la Grande-Bretagne refuse de le soumettre à l’OIAC (...)


              • skirlet 17 mars 2018 20:26

                @gorio
                Le RU ne dit pas qu’il n’a pas d’échantillons. Il refuse de les donner, ce qui est louche. La Russie n’a pas à se justifier (la présomption d’innocence, vous connaissez ? Ce n’est pas à l’accusé de prouver qu’il est innocent mais à l’accusateur de prouver la culpabilité). D’autant plus qu’elle a déjà déclaré de ne pas avoir empoisonné cet ancien espion sans aucune valeur actuelle. Si le RU voulait des infos plus détaillées, il aurait fallu donner l’accès au dossier et aux échantillons.


              • gorio 17 mars 2018 20:40

                @Fifi Brind_acier

                Des preuves...lol
                Je n’ai pas de preuves, vous en avez vous ?
                allons un peu de sérieux, comme vous, je lis et me fais une opinion.
                En parlant de sérieux,Si vous pouviez donner le lien de votre déclaration entre guillemet, cela me serait utile si je dois changer ma position.parce que je suis allé vérifier vos propos. Je n’ai pas trouvé de déclaration officielle de l’OIAC confirmant vos écrits. Par contre sur lepoint. ou sur libération, je viens de lire des propos légèrement différents. Boris Johnson dit qu’ils vont envoyer à l’OIAC des échantillons ( ils les ont semble-t-il, dont acte ) et May confirme qu’elle va demander à l’OIAC de participer aux investigations sur échantillon.
                Le représentant de l’OIAC interrogé dans l’un des articles précise que l’OIAC n’a pas répertorié cet agent neurotoxique parce que la Russie ne l’a pas signalé. Ils n’ont pas les moyens d’enquêter en Russie pour vérifier, ils ont fait confiance à la Russie jusque là et si des informations nouvelles prouvaient le contraire et bien ils statueraient en fonction. Légèrement différent comme je vous l’avais précisé auparavent.

                J’attends donc vos sources pour vous croire un peu plus.



              • Dudule 18 mars 2018 04:14

                Mais mon bon Gorio, ce n’est pas à l’accuser de prouver son innocence, c’est à l’accusateur d’apporter les preuves ! Ce n’est pas une simple règle de droit, c’est une règle de logique et de bon sens.

                C’est facile d’accuser n’importe qui de n’importe quoi...


              • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 18 mars 2018 07:35

                @gorio
                Mais volontiers... ! Les sources viennent d’un lanceur d’alerte britannique, ancien ambassadeur de sa Gracieuse Majesté. Le lanceur d’alerte britannique Craig Murray, ancien ambassadeur du Royaume-Uni en Ouzbékistan, vient de publier une analyse stupéfiante et très sourcée.

                 Selon cette analyse, l’existence même des agents chimiques de type « Novitchoks » est mise en doute par les meilleurs experts de l’Organisation pour l’interdiction des armes chimiques (OIAC) et il est scientifiquement impossible que le gouvernement britannique ait pu avoir la preuve que l’agent chimique, qui aurait été utilisé contre l’agent double russe, soit de fabrication russe.( ...)


              • gorio 18 mars 2018 09:13

                @Fifi Brind_acier
                Merci pour le nom. En effet, Craig Murray a fait un travail remarquable lorsqu’il était en poste en 2004 pour révéler le scandale des prisons secrètes de la CIA et le MI6 en Ouzbékistan et ailleurs au dépend de sa carrière évidemment.


                Je suis allé sur son blog.
                euh maintenant, plus de doute sur l’agent neurotoxique Novitchoks, puisque ses « sources » lui ont dit que l’Iran en a fabriqué en 2016. Ça contredit la position russe non si je ne m’abuse...

                Confus le monsieur, d’abord il a de gros doutes sur l’existence même de l’agent neurotoxique selon votre info
                puis maintenant, il existe mais il n’y a pas que les russes capable d’en fabriquer.
                Il navigue à vue le gars malgré ses sources, un peu comme nous. Il ne sait pas, il affirme...

                Mais bon, je n’en sais pas plus, je vais continuer à m’informer. 
                Merci en tout cas et bon dimanche.

              • François Vesin François Vesin 19 mars 2018 12:18

                @gorio
                « L’utilisation de ce gaz neurotoxique et les circonstances 

                de cet empoisonnement prouve que les auteurs de cette 
                tentative d’assassinat voulaient clairement que... »

                Nous sommes en train de disserter à qui mieux mieux
                à propos de faits dont nous ne savons rien d’autre que
                ce que Mme May a sentencieusement déclaré !!!

                1) Le gouvernement britannique refuse de communiquer
                quoi que ce soit aux instances internationales dont ce cas
                « présumé » est censé relever...la presse se tait !

                2) Le poison dont il est fait état est mortel immédiatement
                ...les victimes sont toujours vivantes !!!...la presse se tait !

                3) Si quelqu’un avait débouché la petite fiole devant Colin Powel à
                l’ONU ,aurait-il été obligé de s’effondrer pour simuler sa mort... ?
                Tout laisse à penser que la nouvelle dame d’enfer est capable
                de bien pire encore...et « nous » sommes tellement prévisibles 
                qu’avec tous ses complices elle peut tout se permettre !!



              • Doume65 17 mars 2018 15:04

                «  au motif que ce neurotoxique (famille du « VX » dans les pays occidentaux qui n’en ont pas officiellement) a été fabriqué dans l’ex-URSS »

                Ce n’est pas exactement ce que dit le discours occidental. Celui-ci reprend systématiquement la déclaration de Theresa May qui n’utilisa pas le mot « fabriqué », mais « développé », ce qui est différent. Car par exemple, on développe en France la fusion nucléaire, à travers le projet ITER, mais on est très loin de fabriquer une centrale nucléaire de ce type. Et pourquoi ce terme prudent ? Parce qu’en réalité, personne ne peut prouver que l’URSS disposait de ces armes (développées en Ouzbekistan, dans des bases démantelées par... les USA).


                • leypanou 18 mars 2018 09:54

                  A ceux qui veulent en savoir un peu plus sur les « accidents tragiques » sur le sol britannique, ces 2 articles (ici et ici) que l’on peut résumer en : si on ne veut pas d’enquête indépendante -ce qui est le cas du Royaume Uni- , c’est qu’on a quelque chose à cacher.

                  Ce qui se passe actuellement est extrêmement grave pour le droit : si on arrive à accuser et condamner un pays sans preuve donnée, ce sera la voie ouverte à n’importe quoi.
                  Et gare aux conséquences dont on est tous victime potentielle.


                  • Le Sudiste Le Sudiste 18 mars 2018 17:05

                    @leypanou
                    « si on arrive à accuser et condamner un pays sans preuve donnée, ce sera la voie ouverte à n’importe quoi. »
                    Ce serait une première aussi !


                  • docdory docdory 19 mars 2018 16:58

                    Bonjour Krokodilo


                    1°) A ma connaissance, aucun des protagonistes de l’affaire n’est encore mort ( ni le père, ni la fille, ni le policier qui les a secourus ), à moins qu’il n’y ait de nouvelles informations ( je viens de rechercher sur le « daily mail » aucun mort n’y est pour l’instant mentionné.)

                    2°) Les conclusions britanniques me paraissent bien hâtives.
                    A supposer qu’il s’agisse bien d’un dérivé de l’agent VX conçu en Russie, ça ne prouve rien.
                    Il ne semble pas falloir être un sorcier de la chimie pour fabriquer un neurogaz inhibiteur de la cholinesterase. La preuve : les illuminés de la secte Aum ont réussi à en fabriquer pour commettre l’attentat du métro de Tokyo
                    La Corée du Nord a utilisé dernièrement un gaz de la même famille ( VX ) pour assassiner Kim Jong Na
                     Les structures chimiques des divers gaz anti-acetylcholinesterase ont des similitudes, et qui sait en fabriquer un ne doit pas savoir énormément de mal à en fabriquer d’autres. Il est probable que chaque pays qui en disposait devait essayer de recopier les techniques de fabrication des gaz de ses ennemis, ne serait-ce que pour tenter de fabriquer des antidotes . Donc le fait que le produit utilisé soit un produit russe n’élimine pas l’hypothèse qu’il s’agisse d’une copie de ce produit russe fabriquée par quelqu’un d’autre que les russes.
                    Je pense que tous les pays qui en disposaient avant leur interdiction par traité en ont stocké en petite ( ou grande ) quantité dans un endroit secret ou en tout cas qu’ils en ont précieusement gardé le mode de fabrication et une usine susceptible de les fabriquer rapidement au cas ou ...
                    Par ailleurs, lors du démembrement de l’URSS, le désordre fut tel qu’il ne serait guère étonnant qu’une fraction de ces produits aient été soutirées des stocks officiels pour être vendus au plus offrant.
                    On voit d’ailleurs mal la Russie s’amuser à déclencher une crise internationale en violant délibérément un traité dont elle est signataire pour se débarrasser d’un espion qui était en activité il y a longtemps et qui ne lui cause plus aucun problème depuis belle lurette. Donc si cette utilisation de produit toxique émane de Russie, rien ne prouve qu’elle soit originaire du gouvernement russe. Il peut s’agir d’une opération émanant d’éléments criminels russes non gouvernementaux ayant acquis des gaz à une époque où ceux-ci étaient moins surveillés.
                    Mais il peut aussi s’agir d’une opération émanant d’un pays ayant intérêt à ce que la Russie soit discréditée sur le plan international : quelle meilleure technique dans ce cas que d’utiliser un produit russe interdit par les conventions internationales dont la Russie est signataire pour commettre une tentative de meurtre que tout le monde, au vu des circonstances, pensera ourdie par le gouvernement russe !
                    Donc, n’accusons pas les Russes trop vite, il est fort possible que le gouvernement russe n’ait rien à voir avec ce crime !
                    Dans un cas comme dans l’autre, les véritables responsables ne seront probablement jamais identifiés...




                    • Krokodilo Krokodilo 20 mars 2018 15:31

                      @docdory Le bonjour aussi, et même conclusion donc. Cette histoire est assez confuse, Espérons que les experts de l’OIAC soient honnêtes et peu influencés. Une crise chasse l’autre, même si la Russie était blanchie, le discrédit restera dans les mémoires...


                    • docdory docdory 20 mars 2018 17:32

                      @Krokodilo

                      Si l’on est machiavélique, complotiste et retors, on pourrait même imaginer qu’une puissance militaire ait organisé cette affaire pour semer le discrédit sur la Russie, la dénoncer comme violatrice de la convention internationale bannissant les armes chimiques, ce qui donnerait à ladite puissance militaire un prétexte afin de dénoncer cette convention qui jusqu’ici s’impose à elle. 
                       Ceci permettrait dans un deuxième temps à cette puissance militaire hypothétique de se (re)constituer un stock d’armes chimiques....



                    • bouffon(s) du roi bouffon(s) du roi 20 mars 2018 18:40

                      @docdory

                      Tenez, vous nous débusquez 2 autres renards ^^
                      la secte Aum (et ses liens) et la Coréee du nord qui a démenti. Et là aussi, dans ces 2 cas, qui est vraiment derrière ? smiley

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès