• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Ni arsenic, ni cyanure

Ni arsenic, ni cyanure

À l’issue du premier tour des élections présidentielles deux candidats restent en lice : Emmanuel Macron et Marine Le Pen, deux marionnettes manipulées par l’État profond.

Marine, l’épouvantail

Marine, nouvelle gérante de la SARL Le Pen, n’est présente sur la scène politique que pour un rôle de faire-valoir. À l’instar de son père Jean-Marie en 2002, elle va susciter la levée d’un « front républicain » qui fera plébisciter son adversaire du second tour de l’élection. Dans le cas très improbable où elle serait élue, comme Donald Trump elle rentrerait rapidement dans le rang pour imposer une politique conforme aux désirs de ses sponsors liés à l’État profond.

Emmanuel, Lélio  

Emmanuel Macron est la « pochette surprise » de cette élection. Lui aussi est une marionnette de la Commedia dell'arte (Lélio, par exemple) manipulée par l’État profond. Son élection, quasiment assurée, ouvrira la voie à un néolibéralisme décomplexé car officiellement plébiscité par le peuple.

En fait, le choix au second tour de l’élection présidentielle se résume entre ingérer de l’arsenic ou du cyanure. Les souffrances seront voisines et l’issue sera fatale dans les deux cas. 

Menu restreint

Pour ma part, ce menu concocté par l’État profond ne me convient pas et je l’estime très dangereux pour l’immense majorité d’entre nous. Dans ces conditions, j’exercerai mon droit de retrait et j’irai à la pêche le 7 mai et mon choix se fera entre la pêche à la ligne ou la pêche à pied.

Je n’irai même pas voter blanc car mon vote serait compté dans la participation. Je ne culpabilise pas non plus car le choix des candidats n’est pas démocratique, ils sont tous cooptés (500 signatures) et les candidats majeurs sont imposés par l’État profond. Ce n’est qu’un simulacre de démocratie, une pseudo-démocratie. (voir : La démocratie de connivence et l’anéantissement de la France, https://www.legrandsoir.info/la-democratie-de-connivence-et-l-aneantissement-de-la-france.html)

Comment changer les choses ?

 Les candidats sont des produits du Système qui nous les vend comme il le fait pour n’importe quel bien ou service. Pour changer les choses, il faut s’attaquer directement au Système. C’est une machine sophistiquée dont les rouages sont bien huilés et protégés mais tout système possède des failles qui peuvent être exploitées.

 En effet, pour asseoir et perpétuer leur domination, les 0,1% ont besoin d’un soutien, sous diverses formes, du reste de la population. Réduire et même supprimer ce soutien paralyseraient le système. Fragilisée, puis à l’agonie, la structure de domination s’effondrera alors d’elle-même.

La suppression du soutien passe par des moyens qui ne sortent pas de la légalité comprenant l’arrêt du bénévolat et des dons, l’utilisation de la consommation comme une arme et la désobéissance civile.

Le boycott du bénévolat

 Le bénévolat concerne plus de 20 millions de personnes et s’exerce dans de nombreux domaines [social caritatif (27%), sport (24%), loisirs (21%), jeunesse éducation populaire (18%), culture (17%), environnement (9%) santé, recherche médicale, aide aux malades (8%), solidarité internationale (7%), formation, emploi, insertion économique (7%), autres (16%)]. Un arrêt de ces activités désorganiserait le fonctionnement de nombreux secteurs de la vie sociale.

Le boycott des dons

 En 2015, 1,2704 milliard d’euros ont été collectés par 145 associations majeures. Les églises (catholique et protestante) ont collecté environ 0,5 milliard tandis que les partis politiques ont officiellement reçu 94 millions d’euros. Les dons représentent un montant non négligeable et ils permettent le fonctionnement effectif de nombreux dispositifs.

Tarir une source de financement des activités sociales et politiques que les gouvernements devraient financer, mais ne le font pas pour ne pas amputer les profits de leur sponsors, est en mesure d’insérer des grains de sable dans les rouages bien huilés de l’appareil d’exploitation et de contrainte au service du capitalisme de connivence qui gère la démocratie des copains et des coquins.

Le boycott de la consommation

 Dans le domaine de la consommation, le boycott est l’expression non violente du pouvoir du consommateur. Les profits naissent de la vente de biens et de services. Décider de ne pas acheter constitue une menace pour le chiffre d’affaires, les bénéfices de l’entreprise visée et par suite pour les dividendes des actionnaires.

 Se poser la question de ce que l’on cautionne à travers son acte d’achat permet de devenir acteur de sa consommation. A partir de la traçabilité de la production les consommateurs peuvent cibler leurs actions de boycott et mettre au pas les acteurs du capitalisme des copains.

La désobéissance civile

 L’arsenal précédent peut être complété par des actions de désobéissance civile. Il s’agit en fait d’actions de boycott dans d’autres domaines que le bénévolat, les dons et la consommation.

Par exemple, l’abstention de vote est un acte de désobéissance civile car le vote est un droit en non un devoir. Et ne pas voter est un acte de désobéissance au système si l’on considère qu’il n’est pas démocratique. « Faire l’amour tous les 5 ans, est-ce une vie sexuelle ? Alors voter tous les 5 ans, est-ce une démocratie ? » (http://www.lalibre.be/actu/belgique/ces-citoyens-qui-veulent-tout-autre-chose-55144fac35707e3e9420787a ).

 De même, ne plus faire le tri sélectif des déchets, privilégier les circuits courts, acheter des produits d’occasion (sans TVA)… sont aussi des actions de désobéissance.

 Par contre, des actes de désobéissance civile comme le non-paiement de l’impôt sont à proscrire car le système réagirait par la contrainte car la loi l’y autorise.

Boycott et reconstruction de la démocratie

Le boycott du bénévolat au service du Système pourrait « frustrer » de nombreux bénévoles et donateurs. Le processus de reconstruction de la démocratie pourrait faire appel aux bénévoles désœuvrés ainsi qu’aux donateurs dépourvus.

 En effet, bâtir un nouveau système démocratique implique une démarche de la base vers le haut afin de recueillir les aspirations des populations dont l’issue pourrait se traduire par une nouvelle Constitution. Dans ce cadre, les « ex-bénévoles » auraient un rôle primordial à jouer dans l’ensemble du processus allant de la collecte des « doléances » au niveau local jusqu’à la synthèse finale. Ce nouveau type d’engagement serait enfin profitable à la population et au lieu de servir le Système.

Il est vrai que le boycott du bénévolat et des dons produira des effets collatéraux indésirables notamment sur des populations vulnérables. Néanmoins, depuis des décennies, la mise en œuvre de politiques néolibérales de casse sociale, de destruction des services publics… a eu des effets autrement plus néfastes sur l’ensemble de la société. Pour changer le système, il faut d’abord faire table rase, se débarrasser de tout poison et dépolluer la démocratie pour construire ensemble un projet à long terme en vue du bien commun.


Moyenne des avis sur cet article :  3.17/5   (23 votes)




Réagissez à l'article

104 réactions à cet article    


  • Durand Durand 28 avril 11:09


     

     Que ce soit par adhésion totale ou partielle, par simple réalisme froid ou en se pinçant le nez, ceux qui voteront pour MLP au second tour seront ceux qui jugeront que les aléas d’un coup de pied dans la fourmilière représentent une chance ou bien un moindre risque pour les Français, plutôt qu’un quinquennat « Macron », qui leur ôterait à coup sûr et par les moyens les plus pervers, leurs derniers atouts démocratiques. 

    Le second tour de 2017 est la dernière chance pour l’action démocratique... Après...

    Et ça, de la FI jusqu’aux « Ultras » du FN, en passant par DLF et l’UPR, tout le monde le sait...

    Si j’étais le leader d’un de ces partis politiques, je ferais en sorte de partager la victoire de la démocratie sur l’esclavagisme-système en appelant à voter massivement pour MLP pour battre À TOUT PRIX Macron.
    Voila où se situe le vrai enjeu, le vrai clivage de ce second tour.

    Un solide consensus populaire peut encore se constituer entre les deux tours, basé sur la défense de nos droits fondamentaux, qui s’étiolent au gré des quinquennats-système.

    L’enjeu est trop important pour que les perdants du premier tour se démobilisent alors qu’une victoire, même partielle, reste encore possible. J’apprécie davantage la position de NDA ou de JLM qui consultent leurs partisans avant de se prononcer définitivement, plutôt que celle de FA qui se débine – il est un peu fatigué, dit-il... – tout en répétant à qui veut l’entendre, que la France est dans une situation extrêmement grave... (eu égard à ses dix années de lanceur d’alerte, je lui pardonnerais sa « fatigue » s’il revient rapidement poursuivre ce combat avec d’autres dispositions...)

    Partager cette victoire serait également le meilleur moyen d’influer sur MLP, pour ceux qui, à tort ou à raison, craignent certains excès dans la mise en œuvre de son programme.

    Pour moi, les leaders qui laisseront gagner Macron en laissant la France et les droits fondamentaux des Français disparaître, seront cramés DÉFINITIVEMENT !
    Dans son entêtement stupide à refuser d’appeler à voter MLP, JLM (et ses adeptes...) fait le jeu du système et montre son vrai visage de colabo...

    Laisser élire Macron, c’est comme appeler à voter « Pétain » ! 




    • velosolex velosolex 28 avril 12:27

      @Durand

      L’auteur s’est demandé comment il pouvait éviter le cliché « la peste ou le choléra »...Ca sera donc « ni arsenic ni cyanure ».....Rien que de très consensuel. Il faudrait lacher prise, et donc laisser les autres décider à votre place. 

      C’est le propos du deux tiers des articles ici...Doit y avoir un sens. Qui se cache derrière le petit doigt ?
       Parfois on sent la patte évidente des amis de Marine, dont on sait que l’électorat ne s’abstiendra pas, et qui par contre à tout à gagner du manque de mobilisation autour de Macron. 
      C’est sûr que Macron n’est pas plus le rêve que ceux qui l’ont précédés, un social démocrate habile, qui a pour lui la jeunesse, e qui rassemble à droite et à gauche, pour ce qu’il en reste. Par contre pour Le Pen, sa présence est inédite depuis celle de son père, et avant cela du maréchal Pétain....
      Les français péteux en état de choc s’étaient ralliés à cet homme providentiel, on a vu ce que cela a donné...L’oubli est passé, les vieilles badernes sont revenues. Dire que cette frange particulière, fascisante, antisémitisme, disant toujours les mêmes âneries, n’est pas pire est une façon de dire sans le dire, afin de ménager les apparences, que l’abstention face au pire est une posture révolutionnaire.
      « Par exemple, l’abstention de vote est un acte de désobéissance civile »....
      Thoreau, pour ceux qui connaissent, doit se retourner dans sa tombe.
      Là l’auteur en fait un peu trop. Et il se pourrait bien que notre économiste de laboratoire, ne soit qu’un laborantin d’arrière cuisine. Pas très propre, celle de Marine. Un bosco, quoi, comme on dit dans la marine. 

    • Et hop ! Et hop ! 28 avril 13:11

      @Durand

      Il y a une conjoncture électorale incroyable : tous les hommes politiques que les Français détestent et voudraient voir disparaître, se sont rangés du côté du même candidat. C’est très tentant….


    • Dom66 Dom66 28 avril 17:03

      @Durand

      Vous allez veauter pour le FHaine parti leurre, épouvantail ? Moi non, je ne veauterz pas pour deux merde, même si l’une est moins gluante, elle puent toutes les deux.

      Le peuple a choisi de ramper, pas question pour moi de participer, à cette mascarade, si les Français choisissent soit l’un ou l’autre, et bien comme dit quelqu’un qu’ils aillent se faire voir chez les grecs. Perso moi qui suis JLM, tout est OK aucun problème, j’ai milité pour faire comprendre aux autres...mais les merdias sont trop forts et les moutons font Bheeee ! Bheee !

      Uu grand merci aux abstentionnistes du 1er tour et aux votes FN. Bravo les gars, vous avez été super utiles une fois de plus..


    • julius 1ER 28 avril 18:00

      @Durand


      la pauvre est en train de devenir sénile !!!

    • Durand Durand 28 avril 19:02

      @Dom66


      C’est sûr, Marie France Garaud qui est une débutante en politique est une sale fasciste pleine de haine, de racisme et d’antisémitisme !

      Dommage que Cohn Bendit ne soit pas au second tour, vous l’auriez certainement soutenu...



    • francesca2 francesca2 28 avril 20:04

      @Durand

      Excellents commentaires.

    • OMAR 28 avril 20:52

      Omar9

      @Durand

      Bien sûr que la majorité des français musulmans souhaiteraient voter pour Marine.
      Car ils savent qu’avec Macron, la galère chômage et précarité va perdurer et, peut-être même s’amplifier.
      Mais voila, Marine nous promet la même chose, avec en prime, un flic derrière chacun d’entre-nous, sans compter son mépris et ses permanentes insultes et menaces.
      Alors, un bulletin blanc, ce n’est pas une si mauvaise idée ou action...


    • Bernard Conte Bernard Conte 28 avril 21:52

      @velosolex

      Madame ou Monsieur qui vous cachez derrire un pseudonyme de ptrolette je ne rpondrai pas vos ptarades.JJe vous invite lire mes crits avant de porter un jugement de valeur.


    • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 29 avril 17:26

      @Bernard Conte


      Essentiellement d’ccord avec vous sur le fond. Il me semble, en effet, plus fondamental de détruire Macron - qui est la quintessence du désir de statu quo et veut finaliser la perte de pouvoir de la france - que MLP, dont les exces peuvent etre contrôlés par une vote intelligent aux législatives. Donc VOTER Le Pen. 

      Abstentions, votes blanc et autres niaiseries sont des hameçons pour jocrisses pas tres doués et ne servent qu’à faciliter l’élection de Macron.

      PJCA

    • Dom66 Dom66 29 avril 22:33

      @Durand

      N’importe quoi ! ça vient d’en bas donc ne me touche pas...raté. smiley


    • Attilax Attilax 30 avril 12:25

      @Pierre JC Allard
      Au niveau purement stratégique, je partage totalement votre analyse. MAIS...
      Il y a tout de même UNE inconnue de taille : le FN respectera-t-il l’état de droit une fois en place ? Vu le passif de certains cadres dirigeants venant du GUD, de l’OAS, de chez les intégristes cathos purs et durs, des négationnistes et nostalgiques de Pétain, et vu leurs comportements de petits seigneurs dans les villes qu’ils ont prises, on est quand même en droit de se demander si filer les pleins pouvoirs à ce genre de gens va améliorer les choses... D’accord, elle n’aura pas la majorité aux législative, mais les flics et l’armée la soutiendraient en masse, si elle décidait d’imposer une dictature, on se retrouverait dans une merde encore pire, avec probablement une guerre civile bien horrible à la clé... Bien sûr ce n’est pas une certitude et pourrait relever du fantasme voulu par l’oligarchie, mais ça pourrait aussi très bien se produire, la vérité est qu’on en sait rien. J’avoue ne pas me sentir extrêmement serein à l’idée de voter pour ça. Ni contre. Ni de m’abstenir. Je ne sais pas ce qu’il faut faire, honnêtement. J’ai envie de pouvoir regarder mes gosses dans les yeux dans quelques années, vous voyez ce que je veux dire ?
      Les deux bêtes immondes, nationaliste xénophobe et mondialiste mercantile, me dégoûtent autant l’une que l’autre et je ne crois pas qu’il y ait un bon choix. Je n’arrive pas à prioriser le danger, les deux me paraissent très dangereux pour l’unité du pays. Les deux puent la merde et hélas, je ne suis pas une mouche.
      On est mal, très mal.


    • berry 30 avril 13:09

      @Attilax
      Vous n’avez pas l’air d’avoir les idées claires, comme votre avatar.
      Je vous conseillerais de voter Macron, c’est le candidat qu’il vous faut.
       
      Blague à part, je vous ai retrouvé les chiffres de la population juive mondiale, donnés par les médias anglo-saxons de l’époque . Ces chiffres n’ont pas été contestés au moment de leur parution :

      Le Daily Express
      1933 : 14 millions

      The World Almanac

      1933 : 15,3 millions
      1936 : 15,8 millions
      1938 : 15,7 millions
      1940 : 15,3 millions
      1941 : 15,7 millions
      1942 : 15,1 millions
      1947 : 15,6 millions
      1949 : 15,7 millions

      Information please
      1943 : 15,2 millions

      Le New York Times
      1948 : 16,2 millions

      le Comité américain juif du Bureau du Conseil de la Synagogue, en 1939 : 15,6 millions.


    • Attilax Attilax 30 avril 14:46

      @berry
      Effectivement je n’ai pas les idées claires, et je crois ne pas être le seul en ce moment mais je vous remercie : vous venez de me prouver que j’avais bien raison de me méfier avec un bon commentaire négationniste à la papa. Pour ceux qui doute de la présence de négationnistes au FN, ben voilà, 1er commentaire à ce que j’ai dis, boum, négation de la shoah. Même pas révison, hein, non, ça n’a jamais existé. Vous êtes géniaux les frontistes, on n’a même plus à argumenter avec vous, vous faites tout le boulot vous-mêmes ! Quand je pense que je me posais la question de la diabolisation... Un grand merci pour cet éclairage qui m’aide un peu à comprendre les différents enjeux de cette élection de merde.


    • Attilax Attilax 30 avril 14:48

      @berry
      Cela dit, je vous rassure, je ne voterai pas Macron, je pense que vous l’avez compris. A défaut de vous rapporter une voix, je ne voterai pas non plus contre vous. Que les pompiers se démerdent !


    • berry 30 avril 17:30

      @Attilax
      Je n’invente rien, moi, je me contente de reprendre les articles des journaux juifs et anglo-saxons des années 30 et 40 !
      Si vous avez des explications à nous fournir, n’hésitez pas, la balle est dans votre camp.
       
      Faites-en un article.
      http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/rendez-moi-la-lune-98151


    • xana 28 avril 11:24

      D’accord à 100 %
      Enfin quelqu’un qui sort des faux problème (Barrer a route à Untel - Faire le jeu de Untel etc ).
      Le vrai problème est que ce système est une FAUSSE démocratie. Y participer en votant (et même en discutant des mérites comparés de X et de Y) c’est accepter l’illusion qu’on nous impose d’un « choix » qui n’en est pas un puisque de toutes façons les citoyens seront les baisés de l’histoire.

      1 - Il faut refuser de voter. Même le vote blanc signifie encore que l’on admet la validité du système (« Je n’accepte aucun des candidats mais je ne remets pas en cause le principe de l’élection »). Seule l’abstention PEUT signifier que nous ne voulons plus ce système conçu pour TROMPER les citoyens.

      2 - Boycott systématique de tout ce qui est rattaché au système. Nous sommes en guerre contre un oppresseur sournois, qui ne lâchera jamais le pouvoir si nous ne l’y forçons pas. Déstabilisons son financement, en attendant des actions plus directes.

      3 - Préparons l’avenir. Si nous parvenons à déstabiliser suffisamment leur puissance, il serait bête de ne pas avoir déjà préparé l’organisation citoyenne appelée à les remplacer. Les réflexions du genre ateliers citoyens sont un bon début. Il faut accélérer les choses, pas seulement au niveau d’une nouvelle constitution, mais aussi des structures autour desquelles une vraie démocratie pourra enfin voir le jour.

      Jean Xana


      • Durand Durand 28 avril 11:52

        @xana


        Tant que vous avez une carte bleue, que vous utilisez des moyens de transport motorisés et que vous allez au supermarché, etc..., vous êtes vous aussi DANS le Système, que ça vous plaise ou pas ! Votre blabla ne suffit pas à vous en extraire...

        Le réalisme, c’est sortir du Système, même si c’est le diable qui nous donne la clef... 

        Le choix est simple, binaire :

         – Macron, c’est la continuité du Système, la dictature de la finance apatride...

         – MLP, c’est une rupture d’avec ce Système et une possibilité de mettre en place une autre option que l’ultra libéralisme.

        Ceux qui font élire Macron sont des collabos et ceux qui font la fine bouche, des couilles-molles !


        ´

      • xana 28 avril 12:46

        @Durand

        Idiot.

        Qui te dit que j’ai une carte bleue, que j’utilise un moyen de transport motorisé et que je fais des courses au supermarché ?
        Le boycott, je n’ai pas attendu cette élection pourrie pour le faire. Je comprends bien que pour une majorité de Français, renoncer au cérémonial des courses du samedi ça peut paraître glauque. Pas pour moi qui vis dans un village roumain et me nourris des produits de mon terrain, et ne passe plus mon temps dans les embouteillages en pestant comme toi avant d’aller sacrifier au dieu Consommation. En fait ce n’est pas très difficile, mais c’est LA qu’il faut avoir des couilles.

        Je n’ai rien contre ta Marine et pas grand-chose contre leur Macron. A tout prendre je pense que si elle est élue ce sera un peu moins pire. Mais cela ne m’intéresse pas vraiment. De toutes façons vous êtes dans une dictature déguisée en démocratie, où on vous permet de voter pour l’une ou l’autre des deux marionnettes du même système.

        Tant que vous n’aurez pas compris que ce ne sont pas les candidats qui sont mauvais, mais le système représentatif qui est volontairement faussé, vous ne pourrez pas espérer mieux que des élections truquées et pourries.

        Dans une vraie démocratie, les partis politiques ne seront pas interdits, mais comme ils n’auront plus aucune chance de mettre la main sur le pouvoir et le fric qui va avec, ils disparaîtront de leur belle mort, et personne ne les regrettera.

        A quoi diable peut servir un parti politique, si ce n’est (uniquement) à faire élire des gens qui auront la haute main sur les finances publiques ? Et à redistribuer les dividendes à leurs sponsors ?


      • Et hop ! Et hop ! 28 avril 13:15

        @xana : Ce système est parfaitement démocratique : 


        Pour la première fois depuis très longtemps, les citoyens ont le choix entre deux candidats qui proposent deux projets de société complètement opposés : continuer la révolution libérale mondialiste, ou y mettre fin et revenir à un État nation souverain.

        Par ailleurs, il y a un déséquilibre manifeste dans le parti pris des médias.


      • Durand Durand 28 avril 14:16

        @xana


        La Roumanie, parlons-en ! Un pays qui a eu un ministre de l’agriculture qui avait fait 25 ans chez Monsanto, qui est à fond dans la Politique Agricole Commune et qui est bourré de bases de l’OTAN... T’as pas trouvé mieux pour aller cacher la misère de tes concepts politiques ? 

      • xana 28 avril 16:34

        @Durand

        Pauvre débile,

        ici je suis juste un « réfugié d’opinion ». Je n’ai ni citoyenneté ni droit de vote et je ne me mêle pas de la politique (par ailleurs aussi « bananière » que celle de la France, mais sans interventions militaires à l’étranger) de mon pays d’accueil. Au moins ici je peux vivre des produits de mon jardin sans bouffer des OGM ni passer mes samedis au supermarché comme toi. C’est un choix de vie, pas un aval politique.
        As-tu la moindre idée de mes concepts politiques pour les dire misérables ?

        Excuse-moi de te le dire publiquement, tu n’es qu’un pion sans cervelle qui fais de la propagande pour Marine comme d’autres aussi cons que toi en font pour Macron. Vous vous valez bien, pourquoi ne vous associez-vous pas ? D’un côté comme de l’autre votre mantra est le même : seule la marionnette est (légèrement) différente...


      • xana 28 avril 16:45

        @Et hop !

        Un système où des moutons élisent un type désigné par les banques et les médias parce qu’il n’y a pas d’autre choix qu’un épouvantail à imbéciles, et qui ensuite vont se laisser tondre 5 ans avant que ça recommence N’EST PAS UN SYSTEME DEMOCRATIQUE.

        Une dictature qui te laisse le choix d’être pendu avec un bandeau sur les yeux ou sans bandeau est-elle une démocratie de ce fait ? pourtant elle te laisse « démocratiquement » le choix, non ?

        La démocratie ce n’est pas d’avoir le choix entre deux traîtres vendus aux mêmes patrons, une fois tous les cinq ans et le reste du temps devant ta télé avec une bière. Ca, c’est pour les moutons qui seront tondus comme lis le méritent. La démocratie c’est gouverner nous-mêmes, mettre au point notre constitution, voter nous-mêmes les lois et les décrets. Et renvoyer les politiciens à Pôle Emploi d’où ils n’auraient jamais dû sortir. Ca ce serait un vrai choix de société...


      • Et hop ! Et hop ! 28 avril 19:20

        @xana : 


        Sauf que MLP n’est pas du tout vendue aux patrons, vous êtes un sale menteur, vous savez très bien que la seule personne contre laquelle Laurence Parizot a publié un pamphlet est Marine Le Pen, la seule personne à qui aucune banque n’a voulu prêter d’argent est Marine Le Pen.

        Aucune personne à gauche ne peut se prévaloir d’être désigné officiellement par le patronnat et la finance sans visage comme son ennemi le plus dangereux.

        Les ouvriers, les paysans, les marins le savent, ils votent pour elle et ils lui font un accueil triomphal à l’usine Wihtlpool, et is sifflent et insultent Macron.

      • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 29 avril 17:29

        @Durand


        OUI. Le reste est distraction.


        PJCA

      • bouffon(s) du roi bouffon(s) du roi 30 avril 14:25

        @xana

        Déjà Platon disait : (La république, livre 3)

        - Maintenant, repris-je, quel moyen aurons-nous de faire croire quelque noble mensonge, l’un de ceux que nous avons qualifiés tantôt de nécessaires - principalement aux chefs eux-mêmes, et, sinon, aux autres citoyens ?

        - Quel mensonge ? s’enquit-il.

        - Un qui n’est point nouveau, mais d’origine phénicienne, répondis-je ; il concerne une chose qui s’est déjà passée en maints endroits, comme les poètes le disent et l’ont fait croire, mais qui n’est point arrivée de nos jours, qui peut-être n’arrivera jamais, et qui, pour qu’on l’admette, demande beaucoup d’éloquence persuasive. 

        - Comme tu parais hésiter à parler ! 

        - Tu verras, quand j’aurai parlé, que j’ai bien raison d’hésiter. 

        - Mais parle et ne crains point.

        - Je vais donc le faire - quoique je ne sache de quelle audace et de quelles expressions j’userai pour cela - et j’essaierai de persuader d’abord aux chefs et aux soldats, ensuite aux autres citoyens, que tout ce que nous leur avons appris en les élevant et les instruisant, tout ce dont ils croyaient avoir le sentiment et l’expérience, n’était, pour ainsi dire, que songe ; qu’en réalité ils étaient alors formés et élevés au sein de la terre, eux, leurs armes et tout ce qui leur appartient ; qu’après les avoir entièrement formés la terre, leur mère, les a mis au jour ; que, dès lors, ils doivent regarder la contrée qu’ils habitent comme leur mère et leur nourrice, la défendre contre qui l’attaquerait, et traiter les autres citoyens en frères, en fils de la terre comme eux. 

        - Ce n’est point sans raison que tu éprouvais de la honte à dire ce mensonge ! 

        - Oui, avouai-je, j’avais de fort bonnes raisons ; mais écoute néanmoins le reste de la fable :
        « Vous êtes tous frères dans la cité, leur dirons-nous, continuant cette fiction ; mais le dieu qui vous a formés a fait entrer de l’or dans la composition de ceux d’entre vous qui sont capables de commander : aussi sont-ils les plus précieux. Il a mêlé de l’argent dans la composition des auxiliaires ; du fer et de l’airain dans celle des laboureurs et des autres artisans. Pour l’ordinaire, vous engendrerez des enfants semblables à vous-mêmes ; mais comme vous êtes tous parents, il peut arriver que de l’or naisse un rejeton d’argent, de l’argent un rejeton d’or, et que les mêmes transmutations se produisent entre les autres métaux. Aussi, avant tout et surtout, le dieu ordonne-t-il aux magistrats de surveiller attentivement les enfants, de prendre bien garde au métal qui se trouve mêlé à leur âme, et si leurs propres fils ont quelque mélange d’airain ou de fer, d’être sans pitié pour eux, et de leur accorder le genre d’honneur dû à leur nature en les reléguant dans la classe des artisans et des laboureurs ; mais si de ces derniers naît un enfant dont l’âme contienne de l’or ou de l’argent, le dieu veut qu’on l’honore en l’élevant soit au rang de gardien, soit à celui d’auxiliaire, parce qu’un oracle affirme que la cité périra quand elle sera gardée par le fer ou par l’airain. » 

        - Sais-tu quelque moyen de faire croire cette fable ? 

        - Aucun, répondit-il, du moins pour les hommes dont tu parles ; mais on pourra la faire croire à leurs fils, à leurs descendants, et aux générations suivantes [...] .


      • bouffon(s) du roi bouffon(s) du roi 30 avril 14:49

        @Milieu défensif au Red Star

        Je vais gambader nu aujourd’hui, sans pudeur ^^
        Si Louve et arthes nous font faux bon, les gueuses, allons chercher damoiselles moins effarouchées et bien mieux mises à notre propos.

        En selle, Chevalier ! ^^


      • bouffon(s) du roi bouffon(s) du roi 30 avril 15:03

        @Milieu défensif au Red Star

        greli-grela, nous voilà
        greli-grela, fiers avec nos petits bras
        greli-grela, partant à la bataille
        greli-grela, bouter celles qui braillent
        greli-grela, et aimer sans compter
        greli-grela, les atouts de la liberté !


      • Pyrathome Pyrathome 28 avril 12:00

        Son élection, quasiment assurée, ouvrira la voie à un néolibéralisme décomplexé car officiellement plébiscité par le peuple.
        .

        Bonjour,
        Entre 40 et 50 % d’abstention ou de vote blanc ou nul, ou +... ne sera jamais un plébiscite....car c’est ce qui se passer !
        Il n’est pas encore élu même si mathématiquement, il a le nombre ( de moutons suffisants...)
        Ça va se finir à 55/45 au mieux pour Maqueron et après ? Pourra t-il avoir une majorité législative ? pas sûr du tout, on risque de retomber sous la quatrième république avec la bataille des partis...
        En admettant qu’il passe difficilement tous ces obstacles, je lui donne à peine 6 mois avant un effondrement de son auberge Espagnole pour tocards parasites...grèves, manifs monstres, peut-être même de la radicalité vont être le lot quotidien.....


        • Alain Dussort Alain Dussort 28 avril 12:19

          Ouais. Si l’on veut que la société fasse un tout, il conviendrait que les partis disparaissent. Cela commence à être sérieusement le cas. C’est triste que Mamère appelle à voter Macron, car ni rond ni carré la masse critique ne veut plus être maquée. J’espère que Mélenchon nous prépare quelque chose de dynamique. Ceux qui suivent les consignent des partis sont devenus des marchandises. Le paradoxe c’est que le « hors parti » Macron veut fluidifier encore plus la société pour que l’empire des multinationales puisse être plus réactif. Face à cela, la France insoumise doit trouver un peu plus une forme de structuration avec les associations, dans la résistance et la construction, pour qu’il n’y ait plus d’autonomie du politique au regard du social .....


          • Louve de France Louve de France 28 avril 13:18

             


            Deux France très différentes se dessinent sous nos yeux : 

            - Le mondialisme cosmopolite de Macron qui mange au Fouquet’s avec Attali. 

            OU 

            - La France authentique du Front National, celle des ouvriers, des paysans, des artisans, des Policiers....



            • Buzzcocks 28 avril 14:10

              @Louve de France
              C’est bien connu que la famille le pen mange chez Flunch.


            • Dom66 Dom66 28 avril 17:08

              @Louve de France

              « La France authentique du Front National, celle des ouvriers, des paysans, des artisans, des Policiers.... »

              Qu’est qui faut pas lire comme connerie….la France authentique….Le Fhaine a le fascisme dans les gènes



            • Louve de France Louve de France 28 avril 19:12

              @Dom66


              Il y’a plus de fascistes chez les Antifas que chez les dits « Fachos » ! 

            • Louve de France Louve de France 28 avril 19:16

              @Buzzcocks


              Et Hollande, il mange chez Flunch ? Et le millionaire communiste Merlenchon, il va au Flunch lui aussi ? 

              A ce propos, Macron mange a la Rotonde avec Attali et BHL , pendant que Marine mangeait un jambon-beurre a Henin-Beaumont ! 

            • Jean Pierre 28 avril 22:45

              @Louve de France
              « Des ouvriers, des paysans, des artisans, des Policiers ».

              La majuscule que vous mettez à « Policiers » définit parfaitement quels sont les métiers véritablement dignes de respect dans la pensée néo-fasciste. D’ailleurs dans les métiers d’avenir n’oubliez pas Milicien (avec majuscule également).

            • jaja jaja 28 avril 22:47

              @Jean Pierre

              Bien vu ! smiley


            • Louve de France Louve de France 28 avril 22:50

              @Jean Pierre


              Le corps professoral Policier est un ordre d’Etat. Je place l’Etat au-dessus de tout ! 

              Bon vent, et faites gagner Macron avec vos sbires cocos et attifas ! Il vous ratera pas lorsqu’il sera au pouvoir. 

            • pemile pemile 28 avril 23:03

              @Louve de France « Le corps professoral Policier est un ordre d’Etat. Je place l’Etat au-dessus de tout ! »

              Et la justice, vous la placez où ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires