• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Nicolas Hulot, ministre de la dernière chance

Nicolas Hulot, ministre de la dernière chance

Nous y voilà. A minuit moins le quart de la fin de l’humanité, la France d’Emmanuel Macron a fait de Nicolas Hulot son ministre de la Transition écologique. Nicolas Hulot, c’est du Gramsci version XXIème siècle : le pessimisme de l’intelligence allié à l’optimisme de la volonté. Il faut croire que la situation est suffisamment grave pour que l’on se résigne à faire appel à une personnalité aussi iconoclaste. Suffisamment désespérée pour que l’intéressé finisse par accepter un poste de ministre.

Etrange espèce que l’Homo sapiens. Une capacité d’adaptation remarquable, certes, mais qui n’a d’égal que sa faculté à refuser de voir la vérité en face. Les autruches ne mettent pas la tête dans le sable par crainte du danger. Elles le font en période de couvaison pour surveiller leurs oeufs. Quand elles ont peur elles fuient en courant avec des vitesses de pointe à 90 km/h. A défaut de pouvoir faire de même, les Hommes préfèrent se réfugier dans le déni de réalité. Mais cela n’a qu’un temps et, au pied du mur il finissent toujours par réagir.

Nous en sommes sans doute là. Cela fait un moment que la maison brûle et nous commençons à ne plus regarder ailleurs. La planète est malade écartelée entre un dérèglement climatique avéré et une extinction massive des espèces dont nous commençons enfin à prendre conscience de la gravité.

Le niveau d’élévation des températures est acquis mais incertain : entre +2 et + 4°C. Certains y verront un bon côté. D’autres se souviendront que +4°C, c’est l’écart entre la période glaciaire et l’époque actuelle. On mesure donc l’ampleur des bouleversements potentiels. Parallèlement, une nouvelle étude scientifique publiée lundi 10 juillet par les Proceedings of the National Academy of Sciences (PNAS), confirme l’effondrement de la biodiversité faune et flore. Dans ce chaos, il n’y a bien que l’espèce humaine, dont l’accroissement exponentiel interpelle, pour penser qu’il peut passer à travers les gouttes du grand chamboulement qui a commencé. Pour la première fois officiellement des scientifiques n’hésitent plus pourtant à évoquer des menaces pour l’Humanité.

Dans ce paysage sombre, Nicolas Hulot a le courage de reprendre le constat des scientifiques auquel il donne, et c’est toute sa valeur ajoutée, une feuille de route, un itinéraire bis, qui ouvre des perspectives positives. C’est tout l’enjeu de sa « Transition écologique » : une évolution en douceur et maîtrisée plutôt que des changements brutaux et subis.

Personnalité populaire grâce à la télévision et à la fondation qui jusqu’alors portait son nom, le nouveau ministre fait pourtant l’objet d’une campagne de dénigrement, notamment sur les réseaux sociaux. On lui reproche essentiellement un manque d’exemplarité entre les thèses qu’il développe et son mode de vie, celui d’un homme de télévision dispendieux en émissions de gaz à effet de serre. Plus sournois, Nicolas Hulot est accusé de s’être constitué un patrimoine conséquent grâce à son petit business autour de l’écologie. C’est vrai, Nicolas Hulot est un homme qui à 62 ans a réussi. C’est sans doute d’ailleurs l’un des critères qui ont conduit Emmanuel Macron à en faire un ministre central du gouvernement. Faut-il pour autant jeter le bébé avec l’eau du bain ? Sans doute pas. Homme sincère et de conviction, Nicolas Hulot est entré en politique non pour faire carrière mais pour essayer de peser sur le cours des choses.

Peu importe les petits défauts personnels que peut avoir un médecin s’il est compétent et efficace dans son exercice professionnel. Il ne s’agit pas comme les Byzantins en 1453 de se quereller sur le sexe des anges alors que les armées turques, à l’issue d’un siège, s’apprêtent à prendre la cité. Tout l’enjeu consiste bien à mettre en oeuvre et à réussir une transition, une révolution de velours qui a pour objectif de nous mener vers un monde apaisé et meilleur. Cela vaut peut-être le coup de donner à Nicolas Hulot sa chance et même de l’épauler dans ses travaux d’Hercule ?


Moyenne des avis sur cet article :  1.52/5   (23 votes)




Réagissez à l'article

25 réactions à cet article    


  • Jeussey de Sourcesûre Jeussey de Sourcesûre 12 juillet 11:30

    Ce Cantona de l’écologie qui nous avait expliqué que les inondations étaient dues au réchauffement, pardon « dérèglement » climatique, comme Macron explique aujourd’hui le terrorisme par les mêmes causes, a fait son commerce en étant financé par le cac 40 et en prenant de la monnaie avec des produits de beauté ultra polluants, c’est du même niveau qu’un Cahuzac qui prétendait partir en guerre contre la fraude fiscale.


    • Onecinikiou 13 juillet 03:12

      @Jeussey de Sourcesûre


      Ca va être dur de baisser nos émissions de GES en fermant comme veut le faire l’inénarrable inculte Hulot 17 réacteurs nucléaires qui n’en émettent pas et pour les remplacer nécessairement et en grande partie par du gaz russe ou du charbon allemand !!

    • baldis30 13 juillet 09:32

      @Jeussey de Sourcesûre
      bonjour,

      et cette phrase merveilleuse « Le niveau d’élévation des températures est acquis mais incertain  ».

      c’est génial .... d’abord de parler de niveau d’élévation .... en seconde ce serait au minimum : « retournez à votre place, un demi pour l’effort et éviter le zéro pointé » !

      l’Histoire nous apprend sans contestation possible que l’optimum climatique du Moyen Âge est d’origine purement anthropique, ce qui valide les calculs actuels et c’étaient : LES BÛCHERS .

      Donc il suffit de comptabiliser les bûchers, de tenir compte de la capacité calorifique du bois, de mesurer les surfaces déboisées et de convertit le tout en unités actuelles pour arriver à des conclusions incertaines irréfutables.  smiley


    • wawa wawa 12 juillet 11:41

      Je croyais que sego avait touché le fond de la nullitude, N.hulot creuse encore.
      .
      Supprimer 1/3 de capacité electrique stable pour la remplacer par des trucs qui ne marchent que 10% du temps, et en m^me temps augmenter la conso en electrifiant les transport !!!
      .
      Sait il seulement compter ?


      • jocelyne 12 juillet 11:44

        @wawa
        « Sait il seulement compter ? », il sait signer des contrats avec beaucoup de chiffres


      • baldis30 13 juillet 09:40

        @wawa
        bonjour,

        « Je croyais que sego avait touché le fond de la nullitude »

        Il faut toujours se méfier de ses croyances ... dites-le vous bien ... !  smiley

        Car tant que le fond du puits qu’il n’est pas percé jusqu’aux antipodes il y a du travail à faire ! du bon boulot pourrait-on dire ... 

        Et c’est important de faire déboucher le puits aux antipodes en l’occurrence la Nouvelle-Zélande : on importera ainsi plus facilement les moutons et les All blacks et dans des temps recors... songez et le calcul le confirme qu’en creusant et en envoyant directement en chute libre et espérant la remontée de l’autre côté on ne mettra ce pays qu’à 42 minutes de la France ... plus fort que le Concorde ... sans dépense d’énergie ....( pour autant qu’on supprime les frottements ...)


      • rhea 1481971 12 juillet 12:29
        • Ce n’est pas une transition douce qu’il faut, c’est un changement
        • brutal de mode de vie, la population humaine sur terre a atteint
        • un plafond qui n’a rien à voir avec avec un manque de nourriture
        • mais qui va poser un problème d’intelligence global de l’espèce.
        • Pour être simple le QI global de l’espèce va baisser. Le plafond
        • est d’environ de 7600000000 d’habitants.

        • francois 12 juillet 17:09

          @rhea 1481971

          sur que si Samba se met à consommer comme reha ça va faire mal. Mais si rhea consomme comme Samba, la panète ira mieux même si elle s’en fiche.

          Quand au Qi global, à quel TEG ? Et pour le plafond un casque.


        • alain_àààé 12 juillet 13:45

          Mr hulot qui se bat il parait contre les centrales nucléraires mais se fait financer par ceux la.c est leMr a 2% d élécteurs qui soidisont va fermé 17 centrales.ce Mr qui a fait élire en devenant ministre le Président de l assemblé nationale ce Mr comme lui a 2%.c est le monde a l envers.


          • JC_Lavau JC_Lavau 12 juillet 13:47

            Plus nul que N’hulot ? Si, c’est possible ! L’auteur de l’article en administre généreusement la preuve. Enry Moreigne n’est même pas capable de vendre des milliers de tonnes de shampooing l’Oréal, alors que l’hélicologiste y arrive, lui.


            • bob14 bob14 12 juillet 14:10

              Nicolas Hulot, ministre et cumulard avec ses sociétés..Un bouffon bio dégradable !


              • Montdragon Montdragon 12 juillet 19:53

                Un écolo doit être par essence anti-migrants et pondéré en termes de natalité.
                Alors ? Hulot se situe de quel côté ?
                Des tartuffes.


                • mimi45140 12 juillet 23:10

                  Merci pour ce billet d’ humour, monsieur Hulot m’a fait rire Vendredi avec les voitures électriques pour tout le monde , Lundi en supprimant l’énergie pour ces mêmes voitures en démontant les centrales nucléaire , vous aujourd’huit . 

                  J’attend avec impatience demain ( peut être des mini éoliennes à ventouser sur le toit des voitures électriques ) assurément nous vivons une période formidable et rempli d’idées, merci encore.

                  • JC_Lavau JC_Lavau 13 juillet 00:02

                    @mimi45140. Vous trouvez que les éoliennes défigurent le paysage ? Il suffit de les enterrer.

                    C’est plus cher, mais il faut savoir ce que l’on veut.

                  • Dzan 13 juillet 08:15

                    @mimi45140
                    1000 euros de « subvention » pour acheter une Zoe, tout juste capable de faire 200 kms à 60 de moyenne. C’est se foutre de la gueule des Kisonrien.
                    Et comment ki va faire Bulot avec les 38 tonnes, les porte containers, les avions , les tracteurs agricoles.
                    M’r Hulot ferait mieux de s’occuper des algues vertes, d’Arcelor Mittal qui fait répandre de l’acide dans la nature.
                    Un pître, que dis-je, un cuistre, un illuminé.


                  • baldis30 13 juillet 09:45

                    @mimi45140
                    bonjour,

                     Vous ne voyez pas suffisamment les choses en grand : une hélice devant les TGV qui roulent à 300 km/h vous récupérez l’énergie que vous injectez directement dans les moteurs du TGV ... Soyez moderne ! Ayez de l’ambition ... ! Et comme Nicolo Ulla pas mal d’arrivisme ... !


                  • baldis30 13 juillet 09:47

                    @JC_Lavau
                    bonjour,

                    il faut aussi enterrer les téléskis et les téléphériques qui dénaturent le paysage en montagne. et même les routes et les immeubles .... !  smiley  smiley


                  • mimi45140 14 juillet 13:51

                    @Dzan
                    Monsieur excusez moi de vous reprendre , un manque d’ informations vous induit en erreur ,comme tout produit nouveau le commercial ne suit pas.Si vous optez pour l’option GPS spécial descente vous permettrez à votre ZOE de faire quelques kilomètres supplémentaire, si à cela vous ajoutez l’option EOLE , option qui vous permet de programmer votre itinéraire en fonction et suivant la direction du vent vous bénéficiez de quelques kilomètres additionnels et comme tout le monde le sais : partir à l’heure la plus favorable ( je ne parle pas des bouchons la ZOE ne pollue pas) non je parle, de la pluie car les essuies glaces sont motorisées ( le brevet manuel des 1 ére deux chevaux n’est plus exploitable), les temps froid sont à proscrire bien que le manuel conseille le port d’ une doudoune et de moufles , ( passe montagne interdit à cause des radars bien qu’a 60 sur l’autoroute il reste de la marge),évitez la nuit car les chandelles bien qu’économiques en électricité n’ont pas été homologuées par la DRIRE et bien sur préférer une température voisine des 20 degrés est préférable pour les batteries, par respect je ne vous parle pas de la climatisation car par bienveillance pour notre environnement vous aurez opter pour l’option rafraichisseur à glaçon , je me permet toutes ces informations car je vais participer indirectement au financement de votre véhicule par mes impôts à l’acquisition de ce merveilleux engin.Par civisme qualité que vous avez ( du fait de l’acquisition de votre ZOE) prenez vos grande vacance au printemps ou à l’automne car le peu de centrale qu’il vas nous rester risque de saturer en été lors du chassé croisé du 1 er Aout , du réchauffement climatique et du manque d’ eau dans nos fleuves pour les refroidir BONNE ROUTE.


                  • Macondo Macondo 13 juillet 06:37

                    Bel hommage, entre les lignes, à la survie de l’espèce, mais pas au bon endroit.
                    Ici, quand vous montrez la Lune, on vous bouffe une jambe ...


                    • devphil devphil 13 juillet 07:35

                      https://blogs.mediapart.fr/francois-serrano/blog/090717/ushuaia-voyage-en-terre-de-rien

                      Ushuaïa, voyage en Terre de Rien… ou l’imposture écologique d’un gouvernement de lobbyistes

                      Confondant allègrement l’être et l’avoir, notre Jupiter d’opérette offenbachienne s’est de nouveau illustré par son plus profond mépris de classe, à visée cyniquement clientéliste – car il ne s’agit évidemment pas de maladresses d’amateur, mais de dérapages soigneusement contrôlés pour au fond flatter la vanité de son électorat CSP+ – en stigmatisant ceux qui ne seraient, selon lui depuis son Olympe en Photoshop, « rien ». Propos d’une bêtise confondante car comment un être humain, quel qu’il soit, pourrait être « rien » ? Clientélisme de fait pervers qui consiste essentiellement à flatter les égos de ses électeurs aisés, qui se voient ainsi par contraste « être tout » dans une vision du monde et de la réussite ultra-matérialiste....................


                      • baldis30 13 juillet 09:50

                        @devphil
                        bonjour,

                        « notre Jupiter d’opérette offenbachienne »

                        Jupiter ? ..... tout au plus Ménélas .... du même auteur, et de plus entopuré de plusieurs Ajax de même origine ... 


                      • Zord Zord 13 juillet 08:25

                        Tant qu’on aura pas de ministre de l’écologie qui aborde le vrai problème de l’humanité c’est à dire la pression démographique alors autant ne pas avoir de ministre de l’écologie.

                        http://www.liberation.fr/depeches/2017/07/12/faire-moins-d-enfants-meilleure-action-pour-reduire-son-empreinte-carbone_1583284


                        • BB1951 BB1951 13 juillet 12:30

                          Il y a qlqs chose qui pue dans le royaume de France. Amen


                          • jipebe29 jipebe29 14 juillet 11:42

                            Comment l’auteur de cet article peut-il être autant dans le déni de réalité ? 


                            Par exemple, comment peut-on accorder du crédit à une montée de 2 à 4°C de la température moyenne annuelle globale prévue pour ce siècle par les modèles numériques, alors même qu’ils persistent à se planter lamentablement depuis près de 20 ans ? http://imagesia.com/plantage-lamentable-des-modeles-numeriques_10hj7

                            Et comment croire à l’alarmisme climatique qui se focalise sur le CO2 émis par l’homme, alors qu’il n’est que de 4 à 6% environ du total des émissions, selon le rapport AR5 du GIEC, figure 6.1 ?http://imagesia.com/echanges-co2_10hg0

                            • jipebe29 jipebe29 14 juillet 11:50

                              17 réacteurs x 900MW x 365j x 24h x 0,75 (facteur de charge)=100 TWh. Supposons que les 2/3 de ces 100 TWh soient produits par l’éolien. Il faudrait donc multiplier la production de l’éolien par 3 et celle du solaire par 4, ce qui est utopique en 8 ans. 1 éolienne de 2 MW produit 3504 MWh/an (facteur de charge 20%). Il faudrait donc 19 121 éoliennes nouvelles, donc 26 121 éoliennes sur notre pays. Pauvre France...

                               La taxe CSPE est de 5 Md€ en 2016 pour 29 TWh de production des EnR. La production d’EnR sera de 129 TWh au total (100 + 29) soit un total multiplié par 4,5 et donc la taxe CSPE va se monter à 5 x 4,5 = 22,5 Md€/an, sur une durée de 20 ans, soit 450 Md€ à la charge des contribuables. Sans compter le coût des investissements annexes (transformateurs, ligne HT, smart grids, centrales thermiques de soutien, ...). Le coût du grand carénage du nucléaire est négligeable par rapport à ce montant pharaonique.

                              Voir : https://www.contrepoints.org/2017/07/13/294701-hulot-nucleaire-ideologue-pouvoir?utm_source=Newsletter+Contrepoints&utm_campaign=3bd2d8ea5f-Newsletter_auto_Mailchimp&utm_medium=email&utm_term=0_865f2d37b0-3bd2d8ea5f-113543085&mc_cid=3bd2d8ea5f&mc_eid=ced272fb62

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires