• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Niel-Montebourg : de la friture sur la ligne

Niel-Montebourg : de la friture sur la ligne

Deux des personnalités les plus connues en France ont entamé une bataille rangée. Dans le coin gauche du ring, on retrouve Arnaud Montebourg, ministre du Redressement productif, adversaire de la mondialisation et amoureux des caméras. Face à lui se dresse Xavier Niel, grand manitou de l’opérateur Free, volubile et toujours à la recherche d’un espace médiatique. La rencontre de ces deux hommes ne pouvait que se régler à coup de phrases assassines.

Arnaud Montebourg est un ministre critiqué. Ses sorties spectaculaires devant les caméras où il assure de son soutien sans faille aux ouvriers font presque partie de l’histoire ancienne tant il n’ose plus se montrer devant ceux qu’il est censé défendre. Aujourd’hui ses saillies se font par médias interposés et Twitter est devenu en quelques heures le théâtre d’un combat aussi soudain qu’incertain.

Tout a commencé avec l’annonce de Xavier Niel, patron de Free, d’intégrer la 4G dans son offre mobile à deux euros. Une bonne nouvelle pour les consommateurs, mais par forcément pour un ministre du Redressement productif qui n’est que peu en phase avec les réalités économiques des entreprises et la vie des ménages.

La réponse du ministre sous forme de tweet ne s’est pas fait attendre : « Toujours plus de destruction d’emplois dans les telecoms grâce au excès low cost de #freeMobile :- ». Une réponse surprenante que personne n’attendait de la part d’un ministre à qui on n’a rien demandé et qui fait preuve de son absence totale de compréhension des choses économiques.

Les vraies questions ne sont pas mises sur la table

L’étrange tweet du ministre a reçu une réponse cinglante de la part du patron de Free qui souligne que le secteur des télécoms avait enregistré une augmentation de 5 000 salariés entre 2009 et 2012 et ce malgré les attaques lancées notamment contre Free.

« 24K emplois directs en 2009, 129K en 2012 + 5K emplois créés grâce à #FreeMobile. Et votre bilan M. le Ministre ? :-) ». Pour ne pas perdre la face complètement Arnaud Montebourg a répondu sur la radio RTL (aurait-il compris qu’un ministre n’est pas dans son rôle quand il tweete ?) que le secteur des télécoms au sens large avait détruit plus d’emplois qu’il n’en avait créé.

Malheureusement, Montebourg a encore presque tout faux. Peu importe la guerre des chiffres finalement. Laissons ces deux coqs drogués à la lumière des caméras se chamailler. Si on voulait vraiment appuyer là où ça fait mal, on soulignerait que Free se fait régulièrement épingler par l’ARCEP (l’Autorité en charge des télécoms) en raison de services qui ne sont pas assurés malgré les campagnes médiatiques bien orchestrées. On soulignerait aussi que Free vient de perdre son procès contre Numericable alors qu’il essayait de savonner la planche lors de l’entrée en Bourse du leader de la fibre optique. Enfin, on soulignerait que la fameuse 4G de Free n’est absolument pas opérationnelle avec 700 antennes déployées dans toute la France. Une misère à l’échelle du territoire et des besoins en couverture réseau.

Free n’est donc pas l’entreprise géniale que se plaît à dessiner Xavier Niel, mais si Montebourg allait parfois au-delà de l’écume médiatique en travaillant ses dossiers, peut-être aurait-il critiqué son adversaire du jour sur des sujets bien plus importants.

 


Moyenne des avis sur cet article :  4.27/5   (11 votes)




Réagissez à l'article

17 réactions à cet article    


  • eau-du-robinet eau-du-robinet 12 décembre 2013 12:14

    Bonjour,

    Oui à raison Niel ou Montebourg ?

    Que disent les chiffres de l’INSEE ?

    Emplois salariés trimestriels - Télécommunications - A38 : JB - CVS

    04/2001 => 177 200 emplois
    02/2007 => 158 600 emplois
    04/2008 => 149 800 emplois
    03/2010 => 137 100 emplois
    02/2013 => 139 800 emplois

    Je pense que les chiffres parlent d’eux mêmes. smiley


    • eau-du-robinet eau-du-robinet 12 décembre 2013 12:18

      ooubs petite correction

      02/2013 => 136 800 emplois
      et pas 139 800 emplois


    • Denzo75018 12 décembre 2013 14:39

      Et oui nos Politiques Français sont restés d’éternels étudiants qui n’ont jamais voulu se confronter à la création d’entreprise et donc de « richesse » et d’emploi ! Leur seul talent est de bien savoir creuser les déficits de la France sans jamais de retour sur investissement sauf pour eux-même ! Avant de les accepter comme Politique, un cursus devrait leur être imposé dans le privé...


    • izarn izarn 13 décembre 2013 02:16

      Vous truquez vos chiffres : La crise des « dot com » a attaqué le secteur, c’est pour cela que l’on passe de 177k à 158k en 2003. La crise de la finance à encore éreinté le secteur pour tomber à 137k en 2010...
      Remarquez que depuis cela a remonté un peu...


    • eau-du-robinet eau-du-robinet 13 décembre 2013 03:09

      Bonjour izarn,

      Certes la bulle Internet ’’Dot-com bubble’’ qui à eu son apogée en mars 2000 à influence le déclin ... mais seulement au départ disons dans la période entre 2000 et 2003.

      Mais la bulle internet n’explique pas tout...

      Vous oubliez les restructurations des entreprises télécoms notamment chez FT ... la pression exercée sur les travailleurs notamment chez France Télécom qui c’est exprimé par une quarantaines de suicides liée aux conditions de travail. 
      Ses suicides se poursuivant en 2013 !

      Les actionnaires cherchent de plus en plus de rentabilité (bénéfices) ceci aux frais des emplois sacrifié. Puis Free, en baissent fortement ses prix, à accentué la pression sur l’ensemble des sociétés des télécoms concurrentes. Les travailleurs qui gardent leur emplois subissent des fortes pressions.

      Je n’ai rien truque de tout, car les chiffres cité sont celles de INSEE !


    • claude-michel claude-michel 12 décembre 2013 13:10

      Pour l’instant le chiffre du chômage est 5 millions de gens (toutes catégories)...en constante augmentation malgré les mensonges du président.. !


      • Denzo75018 12 décembre 2013 15:08

        3 millions de chômeur pour la métropole,
        2 millions pour les Dom-Tom (au fait cette distinction ou occultation de ces chiffres ne serait-il pas du racisme au niveau de l’état ?)

        Mais vous oubliez de mentionner tous ceux sortis du système du comptage de chômage ou pas encore entrés ou sortis sans oublier tous ceux hors tout comptage puisque illégaux, bref le chiffre proche de la réalité est plutôt de l’ordre de 8 MILLIONS DE CHOMEURS !

        Cette réalité fait peur à nos Politiques qui continuent à faire la politique de l’autruche en laissant croire aux Français que nous pourrons faire l’économie de reformes structurelles en profondeur !


      • Klisthène 2017 Kxyz 12 décembre 2013 15:44

        Pauvre France dirigée par des intermittents du spectacle médiatik..


        • Sergueï Dabur Sergueï Dabur 12 décembre 2013 16:02

          Une magnifique quenelle, à la fois pour Montebourgeois et pour Xavier Goldmansacks : j’adore !


          • mbdx33 mbdx33 12 décembre 2013 18:40

            La sortie de Montebourg sur les emplois est vraie et ce heurte à la com de Niel.
            Mais que veut on ?
            Il y a bien longtemps qu’Orange ne recrute plus de techniciens et fait sous traiter à Inéo etc et autres opérateurs.
            Il y a eu un vrai problème de ressources humaines chez Orange et quand on a mis la pression sur certains salariés ou que l’on a demandé à d’autres de se recycler il n’ont pas reussi à le faire. On ne ne peut pas leur en vouloir les changements étaient brutaux sur un plan psychologiqque.

            La faute à Free ?

            La France étaient un des pays où les communications mobiles étaient les plus chères.

            Les trois grands opérateurs s’entendaient et se foutaient pas mal des décisions judiciaires et des propos des politiques sur le sujet.
            Les trois grands opérateurs qui ont d’ailleurs largement dépassés les délais concerant la couverture du territoire.

            La faute à Free ?

            Depuis 2012 les choses ont évolués, les dirigeants de SFR ont valsé, etc
            Mais qui se souvient que sur le site de l’ARCEP on pouvait voir la proposition de Niel au régulateur depuis 2011 dans laquelle il annonçait ce qu’il allait faire et le prix maximum des ses prestations. Allez voir c’est encore en ligne, il faut se pallucher d’interminables rapports mais c’est écrit. Que penser alors des des cris horrifiés et des gesticualtions médiatique des patrons de SFR ou Bouygues lors de l’arrivée de Free sur le marché du mobile.

            Free n’est surment pas une entreprise idéale, elle obéit aux lois du marché et s’adapte. Elle innove aussi (les box internet) ....

            Pour maintenir l’emploi dans les télécoms devait on continuer à payer plus chers nos forfaits ?
            Et combien même cela aurait il maintenu l’emploi ? dixit  eau-du-robinet
            04/2001 => 177 200 emplois
            03/2010 => 137 100 emplois

            Free est arrivé sur le marché du mobile en 2012.

            Montebourg a raison sur le constat, mais tort quand il prends Niel pour bouc émissaire.
            La baisse des prix des forfaits c’est aussi un gain de pouvoir d’achat pour les familles.


            • titi 12 décembre 2013 18:56

              Que le nombre d’emplois dans les Télécom baissent est normal.

              Un nouveau marché est apparu aux débuts des années 2000 avec tout à faire : les infrastructures, les réseaux , la R&D et équipé les Français.
              Maintenant que le marché est arrivé à maturité, qu’il n’y a plus d’infrastructures à déployer, de R&D a effectuer, c’est normal que le nombre d’emploi baisse.

              Mais ce qui sera encore plus normal, c’est qu’un autre marché apparaisse nécessitant infrastructures, réseaux, R&D qui récupère ces emplois.
              Ce marché ce pourrait être la 4G. Mais si derrière Free « tue » le marché alors cela n’arrivera pas.

              Le low cost ce n’est pas bon pour la France, car nos salaires ne le sont pas.


            • Arnaud69 Arnaud69 12 décembre 2013 19:01

              Quelle connerie les privatisations, depuis la poste privatisée mon courrier n’arrive plus jamais dans la boite à lettres mais est jeté devant la porte du logement commun.

              Le facteur intermittent ne serait pas équipé de « passe la poste » ou n’oserai pas l’essayer sur la serrure parait-il..

              Quel progrès bientôt on va devoir revenir aux pigeons voyageurs, ce sera plus fiable !


            • izarn izarn 13 décembre 2013 02:27

              Montebourg est un crétin qui ne voit pas plus loin que le bout de ses chaussures trop grandes pour lui.
              Il oublie la crise des « dot com », la faiblesse qui s’en suivit pour ensuite etre encore enfoncée par la Grande Crise de 2008. On ne voit pas comment Niel est concerné !
              Enfin, on peut croire que les « dot com » en 2000 étaient dirigées par des escrocs...Il n’empeche que Free a survécu, et que France Télécom était en faillite, aprés le rachat d’Orange. C’est bien sur l’Etat qui à évité l’écroulement à coup de milliards. Le rachat d’Orange à un prix astronomique, ce n’est pas Niel qui l’a inventé, mais Bon, un homme du sérail de l’énarchie jospino-chiraquienne.


            • Yohan Yohan 12 décembre 2013 19:04

              J’ai bien plus confiance dans un mec comme Xavier Niel qui a les pieds dans la glaise que dans un Montebourg qui se pousse du col mais mais qui n’est au fond qu’un professionnel de la politique à qui on a refilé un ministère foutraque. 

              Le premier vient d’ouvrir son école 42 consacrée à l’économie numérique. Formation gratuite, entièrement financée par les entreprises de l’économie numérique. Si la France veut exister dans dans ce domaine, et susciter des start up qui demain fourniront des jobs à nos enfants, ce n’est pas en faisant des moulinets comme Montebourg, mais en prenant des initiatives concrètes et en cherchant à secouer le cocotier.

              • Piotrek Piotrek 12 décembre 2013 20:15

                Quand une entreprise ou une marque ou franchise ouvre une école c’est uniquement pour optimiser ses coûts d’embauche.

                Mais je suis d’accord avec vous, même si Niel a bati son empire sur le minitel rose et le gavage de boîtes au lettres de CD de connections gratuites à Internet dans les années 90, il reste qu’il a quand même crée des emplois.


              • Qaspard Delanuit Gaspard Delanuit 13 décembre 2013 03:41

                « Le premier vient d’ouvrir son école 42 consacrée à l’économie numérique. »


                Bonne idée, mais ce site est vraiment mauvais.

              • volpa volpa 12 décembre 2013 20:30

                Free me fait faire des économies et avec çà, je consomme autre chose et autrement.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès