• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Non, BHL n’est pas « le plus grand intellectuel de notre temps (...)

Non, BHL n’est pas « le plus grand intellectuel de notre temps »

Je suis tombé, par le plus grand des hasards, sur un texte de Nathan Naccache qui, à la suite de la lettre envoyée par Eric Dupond-Morreti à Bernard-Henri Levy, tente de réhabiliter ce dernier. Chantier ardu s'il en est, téméraire même pour quelqu'un qui n'hésite pas à affirmer qu'il est "le plus grand intellectuel de notre temps". Sa réputation philosophique est, il est vrai assez médiocre. Et lorsque, (par amitié semble t-il), quelqu'un mobilise tous les sophismes du monde pour tenter de lui dessiner un portrait d'écrivain sérieux et honnête, je ne puis en tant qu'étudiant en philosophie faire autrement que m'en offusquer.

L'article de Nathan Naccache sur Atlantico

Voici quelques éléments de réponse.

1. Vous dites que la chronique princeps en question était "cultivée, nuancée et respectueuse". Pourquoi-pas. Peut-être mélangez vous la politesse et le respect, la première est conventionnelle. Lorsqu'il pointe son "inculture", son émotion qu'il juge "feinte", son attitude "indécente" " obscène", "pathétique" et "victimaire". Se faisant psychanalyste (bien qu'il admet ne jamais avoir entendu parler d'EDM auparavant) , il estime que son rêve est de "reprendre le rôle du grand avocat dramatique", parr dessus toute morale, et que sa défense n'est que du toc, une "commedia dell'arte". Et contrairement à ce que vous laissez pensez, il n'y à pas d'arguments, la chronique n'est que le récit des sentiments que BHL a eu à l'écoute de l'interview.

2. Effectivement, vous avez bien raison de le souligner, la lettre de réponse ne cherchait absolument pas à lui répondre sur le fond - bien que le fond se résumant à la perception de BHL, il est bien difficile d'en avoir une discussion. Le but était bien évidemment de lui signifier son mépris. Mais, on peut avoir du mépris pour les gens, c'est humain. Effectivement, beaucoup en ont à l'égard du parcours de BHL. Mais parler de haine qui ne met en scène que sa propre ignorance, c'est beaucoup dire. Et il est encore plus abusif de mêler immédiatement la chronique de l'avocat aux propos d'antisémites décervelés et aux nazis. Mais terriblement courant, et se faisant vous ne vous placez pas beaucoup plus haut que les réseaux sociaux.

3. Vous soulignez son classement au concours de L'ENS ("identique à celui de Sartre"  !) ainsi qu'à l'agrégation. Personne n'a jamais remis en cause ses brillants diplômes, obtenus il y a une cinquantaine d'années. Mais avoir un diplôme brillant n'a jamais empêché d'avoir une production intellectuelle médiocre ;tous les caciques de normale sup' n'ont pas marqués l'histoire de la philosophie. Vous lirez probablement avec intérêt l'avis de quelqu'un comme Jacques Bouveresse (1er à l'agrégation... ), qui d'ailleurs ne diffère guère de celle d'une bonne partie des gens sur le sujet. De même, les divers "appuis" reçus par des philosophes au début de sa carrières sont bien souvent assez bancals et/ou anecdotiques quand on creuse un peu.

4. BHl, critiquait donc la "barbarie économique", comme l'ignorent ses détracteurs qui n'ont jamais lu La Barbarie à Visage Humain. Outre que l'expression "barbarie économique" ne figure jamais dans le livre en question, ce qu'il estime être les 3 figures de barbarie de notre époque sont "la technique, le désir et le socialisme". Selon lui en effet, le socialisme est "une modalité du Capital" , mais "une modalité barbare". Ne vous y trompez pas, le seul ennemi de ce livre, c'est tout ceux qui pencheraient un peu trop à gauche, rien d'autre.

Il est peut être heureux d'ailleurs, que ses détracteurs ne l'ait pas lu. Dans cet ouvrage, il vise les socialistes et les marxistes, avant tout. Certes d'une manière très sophistiquée (ne lui jetons pas la pierre, cela est typique d'une certaine philosophie française) ; le propos est assez curieux, construit sur des affirmations péremptoires, de la rhétorique, ou de la célébration de soi. ("Qu'ont-elles à faire, les « masses », de ces vaniteux « principes (...) toute leur histoire l'atteste, ils n'entrent en rébellion que pour ne pas savoir justement (...)Que leur valent nos lumières dans cette épaisseur de nuit dont ils font leur demeure dès lors qu'ils nourrissent le rêve de casser en deux l'histoire ?" ).

Le prolétariat ? "c'est la classe qui échoue à accoucher de la société bonne, mais qui l'emporte au contraire en consacrant l'état barbare." La place du philosophe dans la société ? "jamais plus nous ne serons les conseillers des Princes, jamais plus nous n'aurons ni ne viserons le pouvoir" Dois-je commenter la mauve fortune qu'a rencontré ce principe ?

Prenons par exemple le chapitre III, où il essaye d'expliquer en quoi le prolétariat n'existe pas. Bien entendu, il ne s’embête jamais de preuves empiriques, pour répondre à cette question (empirique pourtant). Une vague intuition, de vagues généralisations historicisantes. Et c'est la que l'ont voit que la question de la fortune personnelle n'est pas si anecdotique, ni futile. Elle peut avoir des effets théoriques. Lorsque l'on sous entend que "le prolétariat", lorsqu'il existe et accède au pouvoir n'est mu que par ses instinct de serfs ("A croire que son pouvoir même est d'une certaine façon la forme exacerbée de sa volonté de survivre, donc de servir"), oui, l'on peut légitimement se demander si vivre dans le luxe depuis son enfance et n'avoir jamais eu à travailler pour assurer sa subsistance ne biaise pas le regard.

Rajoutons enfin, que le tout se mêle à des analyses assez navrantes de la situation politique à venir : "La barbarie à venir aura (...) le visage humain d'un « socialisme » , (...) le règne d'une plèbe qui déja (...) se reconnaît dans les miroirs de l'extrême droite chiraquienne et du communisme souriant". A la tertiarisation des économies, il oppose : "La thèse inverse (...) il n'y aura plus effectivement qu'une classe dans la barbarie qui s'annonce, (...) la classe ouvrière, ou si l'on préfère, le prolétariat." Un age prolétarien et barbare adviendrait, dans un affaiblissement des antagonistes sociaux. Quelques décennies plus tard, on s'aperçoit qu'ils n'ont jamais été aussi fort.

Citons pour finir ce passage assez drôle, ou il fait de "La figure du Travailleur comme style et destin de l'homme". "Le travail (...) n'est plus le sort réservé aux humiliés, aux exploités, aux opprimés (...) Pas un groupe social qui ne partage ce même pain quotidien.". Pour quelqu’un qui n'a jamais été obligé de chercher un emploi et qui vit sur un héritage, la chose est piquante. Non, opposer des éléments de sa biographie à un auteur n'est pas de la haine, c'est simplement pointer que les hommes étant ce qu'ils sont, le contexte aussi, parles des chemises Charvet n'a rien d'indigent et peut faire sens. Sauf dans le monde fantasmé d'une discussion pure, éthérée et désincarnée. C'est précisément ce genre de contradiction qui amènent bien des gens de bonne foi à ne pas considérer BHL comme un intellectuel important.

5. Pour être tout à fait précis, remarquons qu'EDM n'a pas accusé BHL de conduire des Roylls, et que l’anecdote selon laquelle il n'a pas son permis de conduire ne sera pas, dans l'état actuel de la société, de nature à casser son image d'intellectuel bourgeois...

6. C'est une bien singulière inversion des perspectives que de répondre aux critiques sur son patrimoine en pointant le fait que cela lui permet d'échapper "à la tentation de la prostitution". Faut-il alors suspecter tous les intellectuels qui n'ont pas un patrimoine de départ conséquent de se prostituer ? De plus, combien aujourd'hui d'intellectuels ne vivent que grâce à leurs droit d'auteurs ? En fait, au moins dans le monde de la philosophie, il faut noter que beaucoup d'auteurs sont enseignent à l'université. L'université, parlons-en. Il la juge comme "mouroir de la pensée", mais dans le même temps, sur le site publicitaire bernard-henri-levy.com, son court passage à l'université de Strasbourg ( un "turboprof" nous dit-on) , ne lui semble pas avoir été des plus désagréables. Quoi qu'il en soit, les exigences de la vie universitaire, rigeur et sérieux, ne sont manifestement pas compatible avec sa manière de penser. Pas plus que la réalisation d'une thèse de doctorat qui aurait de toute manière été la condition pour être professeur.

Lorsque vous suggérez au contraire, que c'est EDM qui a besoin de se "prostituer" pour vivre, c'est la encore absurde, lorsque l'on songe à la réputation de cet avocat (quelle qu'elle soit, il n'a pas besoin de ce genre d'affaire ou de polémique pour travailler).

7. L'affaire Botul vous parait bien peu grave. La encore, pour le justifier, vous tenez un discours particulièrement tiré par les cheveux. Il n'y a pas besoin d'être "misérable de la pensée" pour s'en offusquer, puisque qu'aucun mémoire de M1 ne passerait avec une telle bévue, qu'un minimum de vérifications aurait pu éviter.

Ensuite, je ne vois pas quelle doctrine sérieuse peut justifier ou atténuer ce genre d’erreur, et même la sienne ne semble pas le faire. Certes, BHL n'a jamais été un ami du rationalisme, mais prendre le risque de citer un auteur qui n'existe pas n'est pas une méthode d'investigation philosophique, j'en suis désolé. Ou si elle en est une, je serais ravi de rencontrer celui qui accepte de diriger des mémoires ou des thèses de cette manière, qui doit grandement faciliter la chose.

On peut néanmoins pardonner ce genre d'erreur. Mais chercher à la justifier théoriquement et a posteriori, c'est plus compliqué.

8. Enfin, je ne m’étendrais pas sur son comportement vis à vis d'Israël. Néanmoins, on peut dire que la encore, la duplicité est de mise. En France, il récuse toute forme de nationalisme et d'identitarisme. Mais cela n'a plus cours lorsque cela concerne la politique israélienne, et il est visiblement très réticent aux critiques sur ce point. Allant presque jusqu’à nier la colonisation israélienne. Ait-je besoin de préciser, que demander à ce que la lutte contre le nationalisme soit menée aussi bien en France qu'en Israël, ou partout ailleurs, n'implique en aucun cas une quelconque forme d'antisémitisme ou d'antisionisme ?

Alors oui, nous avons de bonnes raisons de penser que BHL n'est pas un penseur sérieux. Et de ne pas se laisser impressionner par ses amis qui viennent à sa rescousse. Les critiques racistes, les menaces de mort et autres sont bien sur à dénoncer. Le constat est cruel, mais l'écart incroyable entre les facilités éditoriales et médiatiques dont il dispose, et la qualité de sa pensée gênèrent bien des rancoeurs, rien de moins normal. Et ce n'est pas une passion triste. L'exigence intellectuelle, la demande de rigueur, l'idée de justice avec des universitaires qui rament pour ce faire publier, tout cela, ne sont pas des passions tristes.

 


Moyenne des avis sur cet article :  4.86/5   (28 votes)




Réagissez à l'article

28 réactions à cet article    


  • Antoine 18 novembre 10:58

    J’ai bien aimé la tarte-lettre envoyée par Dupond-Morreti


    • Pere Plexe Pere Plexe 18 novembre 20:22

      @Antoine
      BHL à trop l’habitude de s’en prendre à des gens ou des groupes d’en l’incapacité de répondre.

      Et de n’être jamais confronté directement à des contradicteurs 
      Au contraire il bénéficie de la complaisance de médias et de nombreux politiques.
      Dans ces conditions facile de faire le fanfaron...

      Quand il tombe sur un type en capacité de répondre le résultat est curieusement moins brillant !

      Curieux qu’au moment ou certains applaudissent Charlie Hebdo qui étrille Plenel personne ne semble relevé comment BHL à couvert et defendu DSK Weinstein ou Polanski...

    • Onecinikiou 20 novembre 01:58

      @Pere Plexe


      « comment BHL à couvert et defendu DSK Weinstein ou Polanski... »

      On ne saurait trouvé le dénominateur commun de cette camarilla, et les causes objectives de cette solidarité tribale.

      Le hasard sans aucun doute.

    • Jeussey de Sourcesûre Jeussey de Sourcesûre 18 novembre 11:05

      Éric Dupond-Moretti a répondu aux accusations formulées à son encontre par le Bernard-Henri Lévy par une lettre qui se terminait par cette formule de politesse :

      "Le 3 mai 1936, Magritte a écrit au critique Dupierroux qu’il n’était ’qu’une vieille pompe à merde’, je n’ai hélas ni le talent ni l’audace de Magritte."

      Je sais pas vous, mais moi, j’ai pas mieux !


      • JL JL 18 novembre 11:09

        @Jeussey de Sourcesûre
         
         Eric Dupond-Moretti est trop modeste ; il ne manque ni de talent ni d’audace, et il le prouve.


      • mmbbb 18 novembre 14:47

        @Jeussey de Sourcesûre on peut saluer l entarteur belge Godin J adore lorsque BHL se prend une belle tartre a la creme dans la gueule C ’est pas cher paye les civils de Lybie n ont pas eu cette chance


      • Onecinikiou 20 novembre 02:04

        @mmbbb


        Oui la Libye où les marchés aux esclaves sont désormais de règle, mais si « c’est bon pour Israël » dixit notre cadre de l’oligarchie cosmopolite, on comprend que pour les éternels duplices cela prime toute autre considération !


      • Arcane arcane 18 novembre 11:13

        BHL n’a pas écrit que des conneries, il en a aussi filmées. smiley

        Bourdieu parle de BHL :

        https://www.youtube.com/watch?v=rHwKkIjCc7I

        La vraie nature du cuistre selon Desproges :

        https://www.youtube.com/watch?v=F36OXrrO3Fc


        • Jonas 18 novembre 13:37

          @arcane
          BHL, pour qui il faut « réduire le caquet au coq gaulois », « être Juif, c’est être une escorte silencieuse et secrète pour les autres peuples et les autres nations », Jacques Attali, et bien d’autres sont des adeptes du messianisme juif (à ne pas confondre avec le sionisme !), c’est-à-dire qu’ils militent pour la destruction de l’Europe chrétienne et de l’identité nationale avec comme arme l’Islam pour fonder un monde sans frontières de nomades, métissé, orientée vers le commerce, l’argent, la marchandisation des biens et des individus, gouverné par des élites juives, avec pour capitale mondiale Jérusalem.
          https://vid.me/AVqr2
          https://www.youtube.com/watch?v=v0AKdFpMk2E
          https://www.youtube.com/watch?v=wr_yHoUTMEo
          https://www.youtube.com/watch?v=nptH8esGw6E
          https://www.youtube.com/watch?v=m0pLPAG465Q
          https://www.youtube.com/watch?v=rRQP-xBGVNI
          https://www.youtube.com/watch?v=ra7Ybs31zaE


        • OMAR 18 novembre 17:44

          Omar9

          @arcane

          BHL est bien le plus grand philosophe de France.
          D’ailleurs, l’autre philosophe, Botul, peut en témoigner....
          https://bibliobs.nouvelobs.com/essais/20100208.BIB4886/bhl-en-flagrant-delire-l-affaire-botul.html


        • JL JL 18 novembre 11:16

          Où peut-on trouver la lettre envoyée par Eric Dupond-Morreti à Bernard-Henri Levy que ce dernier de cordée ( je pouffe ! ) a jugée ’’ indigne, insultante et ordurière’’ ?



          • JL JL 18 novembre 11:33

            @Jeussey de Sourcesûre
             
             merci.
             
             « L’assurance de mon exacte considération » est une formule très bien tournée, elle aussi !


          • Gatling Gatling 18 novembre 11:24

            Sur Eric Dupond Moretti je m’abstiendrais, d’autres ont dressé son portrait en pied, il a été pulvérisé. Sa lettre est médiocre, quasi scolaire dans le genre. Littérairement on a fait beaucoup mieux, on attend autre chose d’un avocat connu, mais il est vrai qu’il ne s’adressait qu’à BHL.

            Et c’est là que je m’étonne, encore un article sur ce type, usé jusqu’à la corde par une sur-médiatisation, et qui n’a rien produit d’évident, j’entends par là que son travail de penseur est parfaitement surfait. Mais qui trouve encore assez d’intérêt chez certains qui relancent en quelque sorte sa carrière.

            On peut à la limite mesurer le déclin d’une culture au niveau de ses polémiques. Je ne vois pas d’autres raisons de suivre cet algarade entre deux cons.


            • Jeussey de Sourcesûre Jeussey de Sourcesûre 18 novembre 11:27

              @Gatling

              1. « - Et voila, on a les droits !!! Ouh, ouhlalalalalalalala ! Et pour pas cher à mon avis, il a marché, il a marché à fond le gars ! »
                - Et ma femme ?
                - Quoi ?
                - Il a oublié ma femme… Il fait le clown pendant 5 minutes et il oublie ma femme !
                - Ah la boulette !
                - Ça dépasse tout c’que j’ai pu imaginer !
                - Ah oui, j’ai fait la boulette…
                - On a repoussé les limites là…
                - J’le rappelle…"
                (François Pignon et Pierre Brochant)

            • ysengrin ysengrin 18 novembre 11:37
               BHL n’est pas « le plus grand intellectuel de notre temps....

              Merci de le répéter mais cela se voit depuis un certain temps..... 

              • François Vesin François Vesin 18 novembre 17:07

                @ysengrin
                «   BHL n’est pas « le plus grand intellectuel de notre temps.... »


                Mais l’un des plus grands criminels de ce début de siècle,
                il suffirait qu’il existe encore une justice digne de ce nom
                pour qu’il se précipite chez Dupont Moretti s’il veut échapper
                à la lame !!!
                La complaisance généralisée à son égard renseigne mieux
                et plus que tous les mots sur l’état de déliquescence avancée
                qui caractérise notre pauvre pays !

              • Montdragon Montdragon 18 novembre 12:04

                Nathan Naccache défend BHL sur Atlantico

                Rien qu’avec ça déjà on peut sortir le popcorn, on en frémi d’avance tellement ça va toucaner.
                Ai-je le droit de monter au dessus du Soleil et m’approcher de la sublime vérité, moi trop gentil pour la contempler ? Mystère.


                • sarcastelle sarcastelle 18 novembre 13:16

                  Premier à l’agrégation d’histoire, major de sortie de l’ENA, le plus grand intellectuel de notre temps est Laurent Wauquiez.


                  • bob14 bob14 18 novembre 14:29
                    BHL..il met le « BAZAR » partout ou il passe...

                    • covadonga*722 covadonga*722 18 novembre 15:29

                      la pensée de bhl est comme le bhv ,de tout , n’importe quoi et de pas très bonne qualité mais bon 

                      si ya en face dupont moruti on tire la chasse en priant pour qu’aucun ne surnage 

                      • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 18 novembre 16:07

                        Qui a eu cette idée bizarre du « plus grand intellectuel... » 


                        Moi je ne me suis pas trompé au sujet de BHL : Je l’ai toujours compris et considéré comme le plus grand TERRORISTE FRANÇAIS de ces dernières décennies, il est comme le DOUBLE TERRORISTE et SINISTRE FRANCIS JANSON !

                        C’est ce qu’on appelle « La relève » et j’admets qu’il a réussi sa mission, passera t-il le « flambeau »... ?

                        • xana 18 novembre 16:16

                          BHL ? C’est qui, ce « philosophe » autoproclamé ?

                          Jean Xana


                          • Xenozoid Xenozoid 18 novembre 16:35

                            @xana
                            un millionnaire auto choisi,apres héritage il avait besoin d’une identité, le pauvre


                          • Jonathan Livingstone 18 novembre 16:22

                            BHL est un con. Je suis d’ailleurs désolé pour eux.


                            • McGurk McGurk 18 novembre 16:39

                              J’ai du mal à comprendre la lettre de l’auteur dans ce journal.

                              Il n’y a aucune forme de véritable argumentation et ça commence « obligatoirement » par nous rappeler qu’il est « juif » et que par conséquent les propos à son encontre son forcément dirigés par la haine et l’antisémitisme. C’est quoi cette blague ? Un auteur qui se prétend de l’ENS et qui fait un torchon pareil ? Etrange.

                              Des chroniques modérées et respectueuses, sérieusement ? Vu le personnage arrogant qu’il est, je vois pas comment il peut ne pas faire des chroniques à son images. BHL, c’est quand même le type qui a déclenché la guerre en Syrie via Sarkozy lorsqu’il était son conseiller, coupable indirect donc de la mort de milliers de personnes, des destructions, trafic d’être humains (sexuel aussi), de l’extermination de communautés par les terroristes et de l’instauration de zones de non droit dans un pays autrefois évolué et souverain. Sans parler bien sûr du présent actuel de la Libye, scindée en deux camps « irréconciliables », et de son futur qui n’a pas l’air très joyeux.

                              Toutes les insultes de la Terre n’y suffiraient pas, sa place devrait être actuellement en prison et à vie. Quoique un bon coup de guillotine aurait été le bienvenu.

                              En fait le mieux, au lieu de toute cette violence, c’est de lui envoyer Noël Godin et ses acolytes (les « commandos pâtissiers ») : https://www.youtube.com/watch?v=0tioui55_qU


                              • JP94 18 novembre 22:36

                                Qui croit vraiment à cette affirmation ridicule ? Un intellectuel qui se pavane sur des tanks qui envahissent des pays « ennemis » ? 


                                Par contre, BHL joue un rôle trouble dans la justification des crimes, et est plutôt un émissaire diplomatique agent de SR, une sorte de Priti Patel mais qu’on laisserait agir... 

                                Sa morgue de classe a été récompensée à l’agrég... bon, faudrait voir quel jury l’a porté aux nues et pourquoi ...

                                Quel bouquin il a écrit ce BHL, un nouveau Caoital ? un intellectuel ça produit des idées nouvelles, ça n’est pas au service de la classe dominante. Sinon c’est un valet.

                                • eddofr eddofr 24 novembre 16:32

                                  BHL ?


                                  C’est pas un candidat de télé-réalité ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

chimino


Voir ses articles






Les thématiques de l'article

BHL


Palmarès



Partenaires