• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Non l’ONU n’a pas remis en cause l’interdiction de la (...)

Non l’ONU n’a pas remis en cause l’interdiction de la burqa en France

LE FIGARO sur son site en date du 11 octobre titre : « L'ONU souhaiterait remettre en cause l'interdiction de la burqa en France ».

 

Selon le journal La Croix ce mercredi, le Comité des droits de l'homme de l'ONU, organe de surveillance du Haut-commissariat aux droits de l'Homme (HCR), s'apprête à remettre en cause la loi française du 11 octobre 2010 sur la dissimulation du visage dans l'espace public.

 

Tout de suite, les mouvements islamo-gauchistes dénonçaient la condamnation de l France par l’ONU. En fait, LE FIGARO et toute la presse française sont tombés dans le panneau. Il y a une confusion entre le Comité des droits de l’homme de l’ONU et le Conseil des droits de l’homme de l’ONU.

 

Le Comité des droits de l’homme de l’ONU, est un organe de surveillance de la mise en œuvre du Pacte international relatif aux droits civils et politiques par les États parties, sous la tutelle du Haut-Commissariat aux droits de l’homme de l’ONU (HCDH). Le HCDH n’est, pour sa part, qu’une agence spécialisée de l’ONU.

 

Le COMITE est composé de 18 experts issus de pays divers et variés, de l'Égypte à Israël en passant par la France, représentée par le professeur de droit public Olivier de Frouville. (Voir la fiche d’information dédiée au Comité)

 

A la différence, le Conseil des droits de l'homme est un organe intergouvernemental du système des Nations Unies, composé de 47 États qui ont la responsabilité de renforcer la promotion et la protection des droits de l'homme autour du globe.

 

Les avis du COMITE n’ont donc aucun pouvoir de contrainte. Leurs avis sur les Droits de l’homme ont autant de valeurs que les avis que je puis émettre dans ce blog ! Seule la capacité de communication diffère.

 

Cet avis s'inscrit dans la lignée des dernières prises de position du Comité. L'été dernier, les experts avaient rendu leurs conclusions concernant l'affaire Fatima Atif, du nom de cette salariée marocaine licenciée de la crèche « Baby-Loup » pour faute grave en 2008 après avoir refusé d'ôter son voile au travail.

 

Gaulois réactionnaires, Gauloises réactionnaires, ne vous laissez pas berner par la propagande islamo-gauchiste. La France est et reste le pays des droits de l’homme !


Moyenne des avis sur cet article :  2/5   (19 votes)




Réagissez à l'article

7 réactions à cet article    


  • Sergio Sergio 13 octobre 11:24

    « salariée marocaine licenciée de la crèche « Baby-Loup » pour faute grave en 2008 après avoir refusé d’ôter son voile au travail. »


    C’est un comble, alors que dans cette crèche on faisait porter un ’masque loup’ sur le visage des bébés !

    • Le Panda Le Panda 13 octobre 11:28

      Bonjour

      Gaulois réactionnaires, Gauloises réactionnaires, ne vous laissez pas berner par la propagande islamo-gauchiste. La France est et reste le pays des droits de l’homme !

      Je l’avais lu et approuvé nous disons la même chose mais différemment « les awacs » on en trouve partout. Le mien est toujours en attente et je ne pensais pas que celui-ci sortirait, mais bravo !

      Cdt

      Le Panda


      • Castor 13 octobre 11:33
        Intéressante analyse, mais bien utile ?
        Même les résolutions de l’Assemblée Générale de l’ONU n’ont aucune valeur contraignante réelle.
        La seule instance décisionnelle de l’ONU c’est le Conseil de Sécurité dans lequel chacune des grandes puissances ( d’après guerre) dispose d’un droit de veto, autrement dit peut s’opposer à toute décision dès lors qu’elle est directement ou indirectement concernée.
        De toute façon, il n’y a ni droit international ( édicté par qui, sanctionné par qui ,) ni communauté internationale, juste une juxtaposition d’Etats aux intérêts divergents, qui passent des traités bilatéraux ou multilatéraux qui n’existent et perdurent le cas échéant que par la volonté de ces Etats.

        • aimable 13 octobre 12:05

          En mettant la France sur le devant de la scène l’onu évite de parler de ses résolutions prises concernant Israël . c’ est vraiment ce que l’on appel noyer le poisson , j’aimerais savoir ce qui les a amenés a s’occuper des affaires internes , bien Française , et de ses lois conformes a sa constitution.


          •  C BARRATIER C BARRATIER 13 octobre 19:59

            Article intéressant, c’est vrai que ce comité n’a aucun pouvoir. Mais il restera quelque chose de ce tapage qui pourra influencer le législateur...même si pour Baby loup c’est réglé. .Il faudrait d’urgence préciser la loi sur l’accompagnement scolaire. J’espère que le ministre actuel de l’Education nationale le fera...
            En table alphabétique des news ;

            Voile, ostentations en sorties scolaires : halte aux accommodements http://chessy2008.free.fr/news/news.php?id=193

            • BuSab 14 octobre 09:26
              Toutes ces officines infiltrés par des groupes de pressions qui n’y ont pas leur place, et qui après donnent des avis délirants, ça fait vraiment peur.

              On imagine dans un future proche l’OIF (Organisation internationale de la Francophonie) accuser la France de « stigmatisation » parce qu’elle « oblige » ses écoliers à parler français dans les écoles

              • zygzornifle zygzornifle 14 octobre 10:01

                En fait, LE FIGARO et toute la presse française sont tombés dans le panneau


                Tiens je croyais que l’on condamnait les fake new ....

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Méchant Réac

Méchant Réac
Voir ses articles







Palmarès