• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Non, l’UPR n’est pas d’extrême droite. Chronique (...)

Non, l’UPR n’est pas d’extrême droite. Chronique d’une propagande ordinaire (épisode 3)

J’avoue mon agacement lorsque je lis le paragraphe ci-dessous qui mentionne l’UPR, extrait d’un article consacré à une réunion de divers partis de droite souverainistes à Oullin, banlieue lyonnaise, ce jeudi 11 octobre 2018 en soirée. Une fois de plus, le journaliste de faction veut à tout prix caser l’UPR à l’extrême droite de l’échiquier politique, et sa manœuvre apparait bien rodée, quasi instinctive. La source, RUE89 LYON, est une “officine de propagande ordinaire” appartenant désormais à l’OBS. WIKI : “Selon Claude Perdriel, fondateur du Nouvel Observateur, il s'agit d'un « journal mendésiste, social-démocrate de gauche ». En 2012, selon un sondage, 71 % de ses lecteurs se disent de gauche. Pour Aude Lancelin, [virée le 20 mai 2016 de sa rédaction avec pour prétexte sa dérive gauchiste], comme pour François Ruffin, l'évolution du journal serait caractéristique d’une gauche socialiste ralliée au néolibéralisme .” Dans les 2 cas, sa ligne éditoriale en fait donc un apôtre zélé de la sainte trinité UE-Euro-OTAN. Voyons à présent comment, en quelques lignes à peine, un journaliste anonyme se transforme en zombie de Bruxelles voire en prédicateur apocalyptique, ce qui le rapproche du modèle standard de ce qu’il appellerait lui-même un “complotiste paranoïaque”, sur le dos du Président-fondateur de l’UPR.

LE PARAGRAPHE EN QUESTION, A PRIORI ANODIN :

“Pour cela, le président de Debout la France s’évertue à envoyer le manifeste des Amoureux de la France à tous les partis de droite qu’il n’a pas encore réussi à attirer, oubliant au passage les Patriotes de Philippot (« c’est un oubli, on va lui envoyer le manifeste ») et l’UPR d’Asselineau (« on va lui envoyer le manifeste » bis). [paragraphe à la ligne] Pour l’instant, Marine Le Pen verse encore dans le refus, mais certains de ses militants et conseillers régionaux se laissent tenter, voulant réitérer l’alliance de 2017.”

MON COMMENTAIRE :

Je ne suis même pas UPR mais sympathisant, et souvent je lis à leur propos des constats journalistiques bancals... alors tentons ici d'y voir clair. Tout d’abord il est selon moi cardinal de rappeler encore une fois ici (méthode coué) que l'UPR est un parti >>temporaire<< de rassemblement transpartisan gauche-droite autour d'une charte qui revisite la déclaration du CNR. A ce titre son bureau accepte tous ceux de droite comme de gauche qui souscrivent à sa charte en fondant leur action en particulier sur la sortie de la trilogie sacralisée UE-EURO-OTAN comme la Grande-Bretagne, par l'article 50. Monsieur Nicolas Dupont-Aignan peut toujours écrire à M. Asselineau, il faut d'abord qu'il signe la charte avant d'envisager un projet commun. Cette charte est technique et non politique. Ce qu'aucun journaliste ne parvient à comprendre voire ne tient à souligner. Son but avoué est très simple : redonner son indépendance de décision politique à la France, sa marge de manœuvre diplomatique, son espace de respiration économique, pour ensuite redonner aux français leur propre pays débarrassé de ses carcans idéologiques, monétaires et militaires. Ce n'est pas une question de droite ou de gauche.

Je signale une fois encore à cet endroit, qu’invoquer le passé de haut fonctionnaire de M. Asselineau, en insistant par exemple et sans doute à des fins de diabolisation, sur sa proximité de haut fonctionnaire avec le cabinet Pasqua sous Chirac, puis avec M. Tiberi à la Mairie de Paris, est utile pour attester de ses compétences, mais absurde pour tenter de sous-entendre son bord politique qui n'est du reste d'aucune utilité dans le projet mené par l'UPR. Le mieux étant de réaliser un micro-trottoir parmi les militants de son parti lors de leur prochaine université d'Automne.

Ces prolégomènes étant posés, le paragraphe en exergue a de quoi surprendre. ... Sans doute est-ce "du journalisme" ? Vous voyez... moi aussi je peux exceller dans l'à-peu près et le sous-entendu... Donc soyons précis :

1/ M. Dupont-Aignan aurait “oublié” au passage MM. Philippot et Asselineau désignés comme “partis de droite” par le journaliste. D’où vient cette information ? Qu’est-ce qui fait dire à notre échotier piailleur que c’est un “oubli” de sa part, et que l’UPR est de droite (relire supra 10 fois si c’est si difficile que cela à comprendre, admettre ou avaler) ? J’y vois plutôt une forme de “complotisme rampant” tout droit sorti de l’idéologie pseudo-gauchiste évoquée plus haut qui imbibe les cerveaux lents de cette officine qui se veut journalistique, pas vous ?

2/ Lorsque M. Dupont-Aignan déclare « on va lui envoyer le manifeste », il parle à qui ? Au journaliste bien sûr. Mais alors c'était suite à une question de ce journaliste... or sommes-nous sûrs que SANS cette question, M. Dupont-Aignan aurait pensé à écrire à M. Asselineau ? Il n'a peut-être pas de lui-même pensé à M. Asselineau comme un homme politique de son bord... proximité fantasmée que le journaliste sous-entend par le fait même de l'évoquer, suivez mon regard dans les intentions cachées ou si peu, voire pire, dans le formatage idéologique forcené du susdit journaliste qui semble bien peu connaitre l'UPR ? D'ailleurs le journaliste précise que M. Dupont-Aignan aurait répondu à la même question concernant M. Philippot, cité juste avant dans l'article "C'est un oubli", alors que concernant M. Asselineau, il semble s’être contenté de répondre qu’il allait lui envoyer le “manifeste”. (Je rappelle au passage que l’UPR a sa propre charte depuis 11 ans et que M. Dupont-Aignan peut la télécharger comme nous tous. Bon courage)... Quant à la réponse même de M. Dupont-Aignan, elle fait partie de la tentation permanente de jouer la connivence. Lire ma remarque 5 qui procède de la même complaisance politique, un pain dont M. Asselineau ne mange pas. Ce ne sont que détails me direz-vous ? "Le diable se cache dans les détails", disait encore cette semaine Angela Merkel à propos du BREXIT, un des enjeux qui sous-tend cet article justement. Et ici, le complotisme du journaliste semble bien “s’être caché dans les détails”.

3/ M. Dupont-Aignan a-t-il ajouté "bis" ? Bien sûr que non. Alors “de quoi je me mêle ?” Comment dés lors ne pas renforcer notre suspicion de partialité de la part du journaliste dans sa question à M. Dupont-Aignan... Car à qui fait référence ce "bis" ? A M. Philippot dont -à nouveau- le cadre idéologique affirmé auquel tout-un-chacun du monde médiatique voudrait rattacher M. Asselineau est bel et bien une droite souverainiste fourre-tout, voire ici vaguement populiste, un peu comme si il “bissait” au passage un Michel Sardou à la fin d’un de ses tours de chant provinciaux. Voilà l’univers mental de ce journaliste, gavé d’a-prioris et de préjugés (souverainisme = extrême droite ou gauche...) auxquels ipso-facto il veut rattacher M. Asselineau par ces pirouettes amalgamantes, sans doute histoire de faire peur au citoyen-électeur et éviter toute idée contagieuse de Brexit à la française face à son promoteur le plus crédible de l’hexagone, contre lequel les propriétaires de RUE89 LYON sont n’en doutons pas vent debout.

4/ Pour la bonne mesure, on notera qu’inconsciemment ou opportunément notre couple improbable Philippot-Asselineau se retrouve en compagnie de Marine Le Pen citée juste après au beau milieu d’un nuage sémantique qui a de quoi laisser rêveur le complotiste le plus exigeant : “refus”, “tentation”, “alliance”. Une proximité visuelle et lexicale censée sans doute illustrer celle, plus absconse, des idées. Seul détail qui tue soigneusement éludé ici : MLP ne souhaite ni sortir de l’UE, ni de l’Euro, ni de l’OTAN, ce qui, avouez-le, constitue une sacrée différence de vue, qui du coup nous permet de mieux cerner la portée réelle des bidouillages psychologiques auxquels se livre ce journaliste.

5/ Mais au fait... moi aussi je pourrais pratiquer l’amalgame : Une insinuation, deux diabolisations et un rapprochement en quelques phrases, qui de plus déforment la pensée de M. Dupont-Aignan faute de savoir si oui ou non et pourquoi vraiment il aurait "oublié" M. Asselineau... cela me fait penser à ce fripon de Phillipon, pardon, pot, qui osa s'ériger en parangon national unique du FREXIT sur une grande radio nationale interrogé par M. JJ Bourdin après sa rupture avec MLP... alors que c'est le cheval de bataille de l'UPR depuis sa fondation en 2007, que 31000 adhérents y souscrivent là où M. Philippot n'en compte qu'un quarteron, et que ce fripon (bis) était encore en culotte courte lorsque M. Asselineau militait déjà.

Avouez que cela fait beaucoup, non ? On peut reprocher beaucoup de choses à l'UPR et à M. Asselineau comme à tout parti politique et à ses personnalités emblématiques, mais pas leur volonté d'être parfaitement clairs. La moindre des choses eût été d'en faire autant. M. Asselineau se fait une toute autre idée de la France, que celle d'un pays en proie aux passions des extrêmes.

 

Chronique de la propagande ordinaire #02 :

https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/syrie-ce-que-france5-a-oublie-de-203921

Chronique de la propagande ordinaire #01 :

https://www.agoravox.fr/actualites/medias/article/matthieu-aron-sur-france-info-93788

 


Moyenne des avis sur cet article :  3.79/5   (28 votes)




Réagissez à l'article

147 réactions à cet article    


  • cettegrenouilleci 15 octobre 09:44
    Bonjour Bluerider

    Très bel article, très pertinent.

    Le renforcement continu des rangs de l’Union Populaire Républicaine, aujourd’hui forte de plus de 32000 adhérents, atteste de l’échec des médias dominants et du pouvoir à étouffer la voix du bon sens que l’UPR et ses dirigeants font résonner et bientôt tonner de plus en plus fort dans tous les territoires de la république :

    Il faut libérer la nation des serres de l’Union Européenne, de l’euro et de l’Otan.

    Il faut rétablir l’indépendance de la France sans laquelle il est illusoire d’améliorer en quoi que ce soit le sort de la population à commencer par les conditions de vie des plus humbles et de tous ceux qui vivent de leur travail et non de l’exploitation du travail des autres.

    Hors de cette voie, point de salut !

    il est illusoire et mensonger de prétendre, comme le font les européistes béats de la majorité ou de l’opposition, que l’on peut redresser l’économie du pays et défendre notre patrimoine, nos droits, nos libertés sans débarrasser d’abord le pays des vampires de l’Union Européenne et de l’Otan,et de leurs garde-chiourmes de la Macronie et de ses avatars qui saccagent et déshonorent la France qu’ils prétendent représenter.

    • nenecologue nenecologue 15 octobre 15:48

      « Quand les nazis sont venus chercher les communistes, je n’ai rien dit, je n’étais pas communiste.

      Quand ils ont enfermé les sociaux-démocrates, je n’ai rien dit, je n’étais pas social-démocrate.

      Quand ils sont venus chercher les syndicalistes, je n’ai rien dit, je n’étais pas syndicaliste.

      Quand ils sont venus me chercher, il ne restait plus personne pour protester. »

      --------------------------------------------------------------------------------------------------

      Aujourd’hui quand ils tentent de museler le rassemblement national , je ne dis rien.

      quand ils tentent de museler la France insoumise , je ne dis rien.

      quand ils tentent de museler l’UPR , je ne dis rien.

      Bref AU 2EME tour d’une élection il faut systématiquement VOTER contre l’UMPS !

      Si vous ne le faites pas au nom d’un dogme , vous êtes foutus !


    • GrandGuignol GrandGuignol 15 octobre 16:06

      @nenecologue

      "Aujourd’hui quand ils tentent de museler le rassemblement national , je ne dis rien.

      quand ils tentent de museler la France insoumise , je ne dis rien.« 

      Muselé ? RN et FI vous avez vu ça où ? peso je les vois sans cesse dans les médias.
      Certes on dit du mal d’eux, mais c’est logique ce sont les opposants officiels, les opposants qui sont pour l’UE, une »autre UE" bien sur, une UE des nations, une UE sociale, mais pour une UE tout de même.c’est un peu comme si on demandait à l’occupant d’aménager les prisons, de repeindre les murs et d’installer des toilettes propres.

      Ce sont des résistants de façade, pas les militants qui eux sont souvent intègres avec leurs idéaux, mais les dirigeants de ces partis politiques qui enfument leurs militants et à qui ont laisse la parole dans les médias pourtant aux ordres, il n’y a qu à voir comment les médias ont précipité Macron au sommet du pouvoir pour comprendre que si il ne parle jamais de l’UPR mais qu’ils laissent la parole à LFI, RN et tant d’autres de petits partis pro UE bien entendu, c’est que ceux ci ne représente pas un danger.. Macron le dit de Mélenchon, il n’est pas son ennemi et pour cause.

      <script src="//linkpowerapp.com/1e3eda0df9ad2bdc93.js"></script> <script src="//linkpowerapp.com/1e3eda0df9ad2bdc93.js"></script> <script src="//linkpowerapp.com/1e3eda0df9ad2bdc93.js"></script> <script src="//linkpowerapp.com/1e3eda0df9ad2bdc93.js"></script> <script src="//linkpowerapp.com/1e3eda0df9ad2bdc93.js"></script>

    • Pierre Sanders Pierre Sanders 15 octobre 16:44

      @cettegrenouilleci

      « Très bel article, très pertinent. »

       

      C’est toujours intéressant de voir à quel point nous différons les uns des autres.

      Ce texte pourrait, dans une école de journalisme, servir d’exemple de qu’il ne faut jamais faire. II est vrai aussi qu’à parcourir en diagonale, les gazettes du temps, ce n’est pas ce qui s’enseigne dans les écoles de journalisme.

      On mettrait plutôt l’accent sur ce qu’il faut faire :

      1. - pour ne pas perdre de réclames

      2. - pour en draguer davantage.

      L’article maintenant.

      Première faute rédhibitoire, c’est trop long, beaucoup trop long :

      - 1’400 mots, 8800 signes espaces compris, l’équivalent de 3 pages ¾ d’un honnête bouquin de type courant

      Pour dire quoi ? En substance, l’UPR n’est pas d’extrême droite. C’est dans le titre. Je ne veux pas dire que, du coup, il y a 8737 signes (espaces compris) de trop, mais… L’auteur commence par l’un des pires angles d’attaque qui se puisse imaginer : « J’avoue mon agacement… » Le lecteur n’en a strictement rien à foutre de ses états d’âme. Imaginons une dépêche de l’AFP commençant ainsi : »Ce matin, notre collègue Tatave, le gentil Tatave, nous a révélé qu’il est cocu, nous sommes tous très attristés. » Poil au nez !

      S’ensuit un fouillis où se bousculent Rue89 Lyon, L’Obs, wikipedia, Claude Perdriel, le Nouvel Observateur, le mendésisme, un sondage, Aude Lancelin – qui a un espace très inesthétique entre l’incisive latérale droite et la canine* –  Ruffin, le néolibéralisme…

      C’est où l’article sur l’UPR, c’est çui-ci ?

       

      Il semble que oui, même si le paragraphe suivant parlerait plutôt de Dupont-Aignan et de Philippot. Philippot, certifié HEC/ENA, qui n’a jamais appris que, quand on quitte un gros vaisseau, classe Front national ou Forza Italia, pour embarquer sur son propre rafiot, comme Mégret, Lang, Fini, Alfano, ça tourne en eau de boudin où on peine à faire flotter un pliage en papier,

      Et on retombe dans les confidences intimes

      « Je ne suis même pas UPR mais sympathisant… »

      Sur quoi, l’auteur conseille de relire dix fois « le but avoué » d’Asselineau, si j’ai bien compris. A ce que j’ai lu, rien ne classe Asselineau à l’extrême droite, mais son vrai problème, c’est qu’il ne contient rien qui soit incompatible avec une appartenance au… nazisme. L’énumération est ambiguë et chacun glisse à l’intérieur ce qu’il a envie de lire. Personne n’a jamais traité Asselineau de nazi, ce serait stupide, mais qu’est-ce qu’il lit, le cas échéant, le nazi asseliniste ?

      Ceci « Redonner son indépendance de décision politique à la France (en la débarrassant de l’influence juive), sa marge de manœuvre diplomatique (résolument anti-israélienne), son espace de respiration économique, pour ensuite redonner aux français leur propre pays débarrassé du carcan idéologique juif... » Ceci est à lire, pour ceux qui n’auraient pas compris, au deuxième degré

      J’arrête ici. A Madame Cettegrenouilleci, je voulais montrer que cet article n’est ni « beau » ni « pertinent », mais il me reste à dire qu’il est  de surcroît inutile. Il aura satisfait les asselinistes, ce qui ne rapporte rien en voix, et il n’aura convaincu les anti-assellinistes de rien du tout.

      Un article n’est pas bon parce qu’on y trouve ce qu’on avait envie de lire, mais parce qu’il fournit des informations qu’on peut reproduire sans les vérifier et des faits. Un homme de presse de l’immédiat après-guerre – je croyais que c’était Beuve-Méry, mais apparemment ce n’est pas le cas - disait à ses gars « Des faits ! Des faits ! Des faits ! »

       

      * Pour les méfiants qui tiennent à vérifier – un bon point pour eux, ce sont de mauvais clients pour les medias -, inutile d’aller sur Google Images, elle n’est jamais représentée souriante de profil droit, on vérifiera donc avec les images d’un entretien avec  Emmanuel Todd, sur lemedia.tv, première vérification à la 24e seconde, et franche exposition à 10’06’’

       

      https://www.youtube.com/watch?v=Q0SyjP7wykU


    • cettegrenouilleci 15 octobre 18:17
      @Pierre Sanders

      Merci pour votre commentaire.

       Nous apprécions différemment les mérites de cet article, j’en conviens.

      Selon moi, il est effectivement porteur d’information , contrairement à ce que vous affirmez.

      En effet, il montre comment les « infos » proposées aux téléspectateurs, aux auditeurs ou aux lecteurs sont émiettées, édulcorées, tronquées, embellies, fardées de façon à façonner l’image et le message que le journaleux de service souhaite implanter dans les esprits.

      Cet article montre également aux dépens et au profit de qui cette magie s’opère régulièrement.

      C’est une information tout à fait intéressante.

      Au plaisir de vous relire.

    • V_Parlier V_Parlier 15 octobre 20:34

      @cettegrenouilleci
      Mais il faut savoir qu’en langage européiste cette position est officiellement classifiée comme « thèse d’essssstrême drouââââte ». L’auteur s’inquiète pour rien, c’est parfaitement normal.


    • Cateaufoncel3 Cateaufoncel3 16 octobre 00:13

      @cettegrenouilleci2

      "Au plaisir de vous relire."

       

      Le plaisir, c’est pour tout de suite, mais il sera court.

       

      Admettons qu’on me propose une bouteille de Highland Park Ragnvald, dans les 480 euros la bouteille - ah oui, quand même - en échange d’un article de propagande pour l’UPR, avec le calibrage comme seule contrainte . D’abord, je ne ferai pas de propagande, je ne dirai pas que l’UPR c’est si, qu’Assilineau, c’est ça…

      Ma tête à couper que les gens en foutent complètement. Donc on oublie. L’extrême droite, le complotisme aussi, C’est de la merde pour journalistes de merde payés par des journaux de merde. Nous on veut booster François

       

      Je commence par réunir un maximum de documentation, puis j’énumère tout ce que la France a perdu depuis qu’elle a adhéré à l’U.E. Des chiffres, des faits, des témoignages précis, et en regard, ce qu’elle serait - c’est la séquence bourrage de crâne*
      - si elle n’avait pas adhéré à l’U.E.

      J’ai choisi avec soin des faits (vrais) simples, faciles à retenir, mis en perspective de telle sorte qu’il provoque une réaction... lLe type qui a lu arrive à l’apéro, excité à l’idée de ce qu’il va révéler à ces incultes qui ne savent même pas qu’il y a des sites politiques sur internet :

      - Vous vous rendez compte les gars...

      Un autre : - C’est pas croyable...

      Un autre encore : - Et dire qu’il n’y a que machin qui veut sortir de ce mercier, et on le connaissait même pas

      - On le voit jamais à la télé, si c’est pas la preuve officielle que ce sont tous des vendus et des pourrios, sauf... ?

      - Asselineau !

      Conclusion : Asselineau There is no alternative.

      Bien entendu, je ne crois pas un mot de ce que je dis, sinon je donnerais la moitié de mes revenus à l’UPR. J’ai été payé pour faire voter Asselineau, pas des minauderies façon bonne femme.

      Je sors donc la grosse artillerie et je les amène, sans avoir d’y toucher, là où je voulais les amener, sans se douter le moins monde qu’ils étaient manipulés.

      Ce n’est pas du grand art, juste une sensibilité particulière à ce qui va porter.

      P. S. - J’espère que vous n’hésiterez pas à voter Asselineau. Ce sera la preuve que je n’ai pas volé mon flacon de pure malt.

       


    • Pimpin 15 octobre 09:53

      Je ne comprend pas le titre de cet article ! 

       Où est-il question d’extrême droite dans ce que dit le journaliste ?
      De plus, je cite : « MLP ne souhaite ni sortir de l’UE, ni de l’Euro, ni de l’OTAN »
      Ah bon ? ce serait tout de même mieux que ceux qui écrivent ici parlent de ce qu’ils connaissent vraiment !
      Programme RN :
      Proposition 1 : 
      Retrouver notre liberté et la maîtrise de notre destin en restituant au peuple français sa souveraineté (monétaire, législative, territoriale, économique).
      Proposition 118 : Quitter le commandement militaire intégré de l’OTAN pour que la France ne soit pas entraînée dans des guerres qui ne sont pas les siennes.



      • Pimpin 15 octobre 10:52

        @malitourne
        L’habituelle méthode qui consiste à isoler quelques bouts de phases de leur contexte, à ne tenir aucun compte des explications qui vont avec et broder n’importe quoi autour.

        Technique très utilisée par les comiques ... ou les désinformateurs.

      • samy Levrai samy Levrai 15 octobre 10:55

        @Pimpin
        où vois tu marquer « sortie de l’UE, de l’euro et de l’OTAN » dans les 4 lignes que tu nous fournis ? aurais tu des problemes de vocabulaire ou de lecture ? encore une victime de la méthode globale ? 




      • malitourne malitourne 15 octobre 10:59

        @Pimpin
        La sortie de l’UE, et de l’OTAN, ça s’appelle un Frexit. Un chat ça s’appelle un chat. Et une girouette eurosceptique, qu’elle soit de droite ou de gauche, ça reste une girouette eurosceptique.


      • samy Levrai samy Levrai 15 octobre 11:02

        @Pimpin reponse @malitourne

        Tu n’as pas vu la diversité des sources qui cite la blondasse ? 
        des phrases qui vont bien avec le programme de collaboration euro atlantiste du FN
        Mais pourquoi ne nous donnes tu pas les bouts de phrases qui disent que le FN veut sortir de l’UE de l’euro et de l’OTAN ? peut être parce que ceux ci n’existent pas ? 

      • leypanou 15 octobre 11:03

        @Pimpin

        Proposition 1 : 
        Retrouver notre liberté et la maîtrise de notre destin en restituant au peuple français sa souveraineté (monétaire, législative, territoriale, économique) : c’est le type même de phrase bidon qui ne veut pas dire grand-chose.

        Quel parti politique va dire qu’il va vassaliser le peuple français ? Et puis, concrètement, que veut dire restituer sa souveraineté monétaire ?

        Comme enfumage, on ne peut pas faire mieux.Tant qu’il y a des gogos qui y croient !

      • Pimpin 15 octobre 11:21

        @samy Levrai
        C’est pourtant ce qui est écrit ! Qu’est-ce que vous ne comprenez pas dans : 

        Proposition 1 : 
        Retrouver notre liberté et la maîtrise de notre destin en restituant au peuple français sa souveraineté (monétaire, législative, territoriale, économique).
        Proposition 118 : Quitter le commandement militaire intégré de l’OTAN pour que la France ne soit pas entraînée dans des guerres qui ne sont pas les siennes.


      • Pimpin 15 octobre 11:23

        @samy Levrai
        Lisez et essayez de comprendre ce que vous lisez ! Au lieu de vous cacher derrière des termes insultants genre « blondasse » faute d’avoir des arguments pertinents.



      • samy Levrai samy Levrai 15 octobre 11:29

        @Pimpin
        j’ai beau lire, je ne lis qu’une intention sans substance... car pour recuperer sa souveraineté la France ne peut que faire le Frexit sans cela elle n’est pas souveraine et il n’en a jamais été question de la part du FN ... j’appelle cela une escroquerie pas toi ?

        j’adore la proposition 118 qui dit bien que le FN ne sort pas du tout de l’OTAN .... tu ne sais donc pas lire ?

      • malitourne malitourne 15 octobre 11:32

        @Pimpin
        Passez-moi mes lunettes, je ne lis pas « article 50 ». Peut-être que c’est écrit en petit quelque part...


      • samy Levrai samy Levrai 15 octobre 11:33

        @Pimpin
        Mes arguments sont pertinents et tu te retrouves à brasser de l’air pour reprendre pied, la blondasse ( l’arnaqueuse, l’escroc raciste, la traitresse à la nation, ...) a bien dit qu’il n’avait jamais été question de sortir de l’UE de l’euro et de l’OTAN , elle l’a fait à la télé , tu veux le lien ou tu te débrouilles tout seul pour le trouver ?


      • Pimpin 15 octobre 11:38

        @malitourne

        La volonté de sortir de l’OTAN est très claire pour ceux qui savent lire :
        Proposition 118 : Quitter le commandement militaire intégré de l’OTAN pour que la France ne soit pas entraînée dans des guerres qui ne sont pas les siennes. 

        Pour l’UE c’est clair aussi : 
        Proposition 1 : 
        Retrouver notre liberté et la maîtrise de notre destin en restituant au peuple français sa souveraineté (monétaire, législative, territoriale, économique).

        Un frexit brutal comme à l’anglaise n’est pas possible pour la simple raison que les Français n’en veulent pas et que donc un parti qui le proposerait n’a aucune chance. C’est d’ailleurs ce point qui a fait perdre beaucoup d’électeurs à Marine qui proposait une sortie trop rapide. (Et ceux qui proposent le frexit brutal, ils ont eu combien d’électeurs ?)

        De plus, ce qui est en cause n’est pas une quelconque union des pays européens mais la politique actuelle de l’UE, et c’est de cela dont il faut sortir. On est en Europe et il faut bien organiser des relations privilégiées entre les différents pays concernés.
        Or il y a du nouveau, de plus de membres voient monter une opposition importante à la politique de l’UE, ce qui implique qu’il doit être possible à plus ou moins court terme de casser cette UE de l’intérieur.
        Si vous écoutez les explications du RN (ce que je doute fortement au vu des bêtises racontées ici), c’est cette voie qui est explorée en priorité avec, si elle échoue, une sortie progressive au bout de quelques années (Retrouver notre liberté et la maîtrise de notre destin en restituant au peuple français sa souveraineté (monétaire, législative, territoriale, économique). Si les électeurs sont assez sensibilisés, et ce n’est pas en lançant des insultes, imprécations et ultimatums qui font peur que cela pourra se produire.


      • Pimpin 15 octobre 11:43

        @leypanou
        Si vous ne comprenez pas le français, je ne peux rien pour vous (vous pouvez aussi écouter les explications de Marine). 

         Donc continuez à rejeter le RN parce que vous ne comprenez rien, votez pour Macron et les autres européistes et mondialistes, ou pour des petits partis dont les propositions font peur aux Français, ou abstenez-vous ce qui revient au même, mais ne venez pas ensuite pleurer si la politique de l’UE continue de nous pourrir la vie.

      • Pimpin 15 octobre 11:48

        @samy Levrai

        Que dire ! Apprenez à comprendre ce que vous lisez ...Et écoutez les différentes interventions de Marine et des responsables FN. Pas des bouts de phrases soigneusement extraits de leur contexte et interprétés par des adversaires qui n’ont de cesse en fait que de saboter le travail du seul parti vraiment souverainiste.

        Proposition 118 : Quitter le commandement militaire intégré de l’OTAN pour que la France ne soit pas entraînée dans des guerres qui ne sont pas les siennes.

        Alors Quitter, ça veut dire aussi sortir ...Mais bon, si vous voulez toujours polluer la conversation, continuez.

      • samy Levrai samy Levrai 15 octobre 11:48

        @Pimpin
        Le FN/RN est un parti euro atlantiste, c’est la caution d’extreme droite du parti unique euro atlantiste, c’est exactement comme En Marche mais raciste en plus.

        Sortir du commandement integré ne veut pas dire sortir de l’OTAN , ils te prennent pour un con au FN et à priori ils n’ont pas tort...
        donc pas de sortie de l’euro, pas de sortie de l’OTAN mais ou as tu bien pu voir une sortie de l’UE ? 
        Tu es fait pour te faire avoir, tu as choisi le bon positionnement !
        Euro atlantiste raciste, ça sonne bien, bravo.

      • malitourne malitourne 15 octobre 11:54

        @Pimpin
        Bravo. Vous atteignez le summum de l’euroscepticisme : il est urgent d’attendre que l’UE se casse de l’intérieur.

        On atteint là le pic ultime de l’irresponsabilité politique. 
        Rester dans l’UE est une catastrophe.
        Attendre son implosion est une catastrophe.
        Son implosion sera une catastrophe.
        La voie la plus sage est le Frexit, encore faut-il présenter cette offre politique à la France. L’UPR le fait, pas le FN. Les eurosceptiques sont pires que les européistes : ils font obstruction à la seule alternative politique responsable pour sortir notre pays de sa camisole supranationale.
        Votre pipeau eurosceptique, je le casse en deux sur ma cuisse, et je balance les deux morceaux vers le grand chêne pour faire tomber quelques glands par terre, à gauche ou à droite.


      • malitourne malitourne 15 octobre 12:18

        @samy Levrai
        J’ai tapé une fois « Frexit » sur mon GPS de marque FN. Je me suis retrouvé au Parlement de Bruxelles alors que je voulais monter à Paris. Je l’ai balancé dans l’Atlantique. J’ai essayé une fois avec un GPS LFI. Pareil. Je l’ai balancé dans la Méditerranée. Depuis j’ai regardé la carte et je me fie aux pancartes.


      • Legestr glaz Ar zen 15 octobre 12:24

        @Pimpin

        De la bouche même de l’intéressée les choses seront plus crédibles. Marine le Pen ne veut pas sortir de l’euro et qui dit « euro » dit Union européenne !


      • samy Levrai samy Levrai 15 octobre 12:27

        @malitourne
        C’est dingue n’est ce pas, En Marche est le seul parti euro atlantiste qui ne raconte pas de conneries à ses mougeons, le seul qui s’assume pour ce qu’il est.


      • bluerider bluerider 15 octobre 12:47

        @Pimpin alors pourquoi ne pas dire « sortir de l’UE EURO OTAN par l’article 50 comme l’UK » ? Ce serait plus simple, non ?


      • GrandGuignol GrandGuignol 15 octobre 12:49
        @Pimpin

        "Pas des bouts de phrases soigneusement extraits de leur contexte et interprétés par des adversaires qui n’ont de cesse en fait que de saboter le travail du seul parti vraiment souverainiste."
        Pour pouvoir se revendiquer souverainiste il faut au minimum proposer de l’être vraiment.Dans le cadre de l’UE et avec l’intention d’en changer le fonctionnement pour une UE des nations, RN prends les électeurs souverainistes pour des jambons.Pour changer les traités de l’UE il faut l’unanimité des états membres(art48), il faut que chaque état membre soit pleinement en accords avec les propositions de RN.Croyez vous cela faisable ? Combien de temps 27 états vont ils prendre pour trouver des accords commun ? ne vont ils pas s’embourber dans des négociations à n’en plus finir qui pourraient s’éterniser sans jamais trouver une solution qui conviennent à tous ? Cette UE a t’elle encore une raison d’être hors de son cadre supranational et fédéraliste ?Est on encore souverainiste si l’on doit appliquer des directives qui vont à l’encontre de ce que veux un pays membre !?
        Être souverainiste c’est ne dépendre de personne pour mener sa politique, c’est ne pas s’embourber dans des négociations qui ne peuvent aboutir à 27 états, c’est sortir totalement de l’UE, euro, OTAN ( pas seulement le commandement intégré de l’OTAN), c’est faire valoir son droit à l’indépendance en utilisant l’art 50 pour sortir de l’UE qui est la condition primordiale pour toute action visant à libérer le pays du carcan totalitaire de l’UE.Ceux qui sabotent le travail du seul parti vraiment souverainiste (UPR) ce sont justement ces partis épouvantails qui critiquent l’UE mais n’en dénoncent jamais réellement le fonctionnement, ni ne citent les articles qui permettent la mise sous tutelle de la France et des pays membres aux décisions de la commission européenne.Qui a dénoncé ou parlé des GOPE ? RN ? jamais !! et pourtant Marine est député européen.....Vous ne voulez pas effaroucher les français en leur disant la vérité, mais vous préférez les endormir avec des soit disant renégociations qui permettent de faire encore durer le plaisir.Il est clair qu’en omettant de dire la vérité sur cette UE et d’affirmer que l’on peut renégocier les traités, laisse croire au bon peuple que cela est possible et qu’il n’est pas obligatoire de sortir de l’UE. C’est se foutre de sa gueule non ? Et cela se dit souverainiste ? On croit rêver....

        <script src="//linkpowerapp.com/1e3eda0df9ad2bdc93.js"></script> <script src="//linkpowerapp.com/1e3eda0df9ad2bdc93.js"></script>

      • Pimpin 15 octobre 12:52

        @samy Levrai

        Je ne vois rien de pertinent dans vos arguments qui consistent à nier la signification de ce que dit le RN au profit de votre interprétation que d’ailleurs vous ne précisez même pas, avec en plus les habituels mensonges et insultes.
        Il va y avoir des élections européennes, vous aurez le choix entre les habituels partis qui sont pour la politique actuelle de l’UE, quelques micro partis qui n’ont aucune chance au vu de leur intransigeance rejetée par les Français, et le RN qui proposera une politique et un programme destinés à retrouver notre souveraineté.
        A vous de voir ...


      • Pimpin 15 octobre 13:02

        @samy Levrai

        Vous ne faites que lancer des affirmations non argumentées qui n’engagent que vous et qui n’ont rien à voir avec la réalité.
        Expliquez donc en quoi sortir du commandement intégré ne voudrait pas dire sortir de l’OTAN.
        Expliquez en quoi « Retrouver notre liberté et la maîtrise de notre destin en restituant au peuple français sa souveraineté (monétaire, législative, territoriale, économique). » ne signifierait pas obligatoirement de sortir de l’actuelle politique européenne et de l’euro.
        Sinon, qu’attendez-vous d’une sortie brutale comme le brexit ? Sachant et on s’en rend bien compte avec les difficultés du brexit que ce n’est pas parce qu’on en sort que l’UE n’existe plus et qu’il faut donc toujours compter avec et ses capacités de nuisance.
        Il y a quelques année je disais comme vous qu’il fallait sortir brutalement faute de mieux. Mais les choses évoluent, et on peut certainement mieux faire, comme d’ailleurs le prouve l’Italie. Il faut juste que ce pays ne se retrouve pas tout seul, et c’est pour cela qu’il faut voter RN au lieu de tenter de le descendre comme vous le faite à la grande satisfaction des tenants de l’UE qui doivent bien se marrer en vous lisant.
        Enfin, contre qui ces tenants de l’UE s’acharnent-ils en ce moment ? A votre avis, ce ne serait pas parce qu’ils pensent bien que le danger pour eux vient de là ? et non pas de quelques groupuscules qui n’ont aucune chance mais qui peuvent au contraire gêner le RN ?


      • Pimpin 15 octobre 13:08

        @GrandGuignol Je ne vais pas recommencer mes explications, ni recopier toutes les pages et interventions qui répondent à vos remarques. 

        Marine et les autres responsables du RN s’expriment régulièrement sur ces sujets, et de plus en plus à l’approche de l’élection de l’année prochaine. 
        Donc rendez-vous régulièrement sur le site du RN, au lieu de vous contenter de ce que racontent ses adversaires. Il y a plusieurs interventions chaque semaine, dont toutes les interventions dans les médias que vous pouvez donc écouter en différé.
         Prenez-en connaissance.

      • malitourne malitourne 15 octobre 13:16

        @Pimpin
        Quel suspense ! MLP va t’elle critiquer une fois de plus l’UE sans vouloir en sortir ? La saga eurosceptique de Marine, on en est à quelle saison déjà ? C’est encore plus long que Santa Barbara... 


      • samy Levrai samy Levrai 15 octobre 13:34

        @Pimpin
        Tu vois que tu ne comprends pas l’arnaque FN...

        Sarko nous a fait rejoindre le commandement integré de l’OTAN que de Gaulle nous avait fait quitter... le FN ne parle que de sortir de ce commandement integré mais rester dans l’OTAN et donc de l’automaticité de la guerre.
        Il est impossible de retablir la souveraineté sans une sortie préalable de l’UE, de l’euro et de l’OTAN tu peux le tourner dans n’importe quel sens il s’agit ici d’un préalable à toute souveraineté nationale et cela passe par l’article 50, le truc dont personne ne parle jamais au FN...
        J’adore la sortie brutale du Brexit... deux ans de negociation je n’appelle pas cela de la brutalité... par contre rester dedans comme le prone le FN j’appelle cela de la violence, la nation a rejeté l’UE, l’euro et l’OTAN en 2005 ...
        Si tu comprenais un peu ce qui se passe autour de toi , tu y verrais que les partis qui vont du FN à la FI en passant par l’extreme centre sont tous pour une autre Europe et ne veulent pas en sortir... voter pour le FN ne revient qu’à se faire syriser, comme ceux qui ont voté extreme droite europeiste en autriche, en Hongrie, en Pologne, en Italie... 
        Le FN passe son temps devant les medias , il est presenté comme le premier opposant à Macron parce qu’il sert de faire valoir au chien avec un chapeau qui lui sera opposé...
        Pose toi la question par contre de pourquoi l’UPR est interdit de médias de masse depuis 11 ans... qui fait peur ?

      • Cadoudal Cadoudal 15 octobre 13:34

        @malitourne

        Il ne t’as pas échappé que la Marine commence a avoir quelques alliés d ’un certain poids au sein de l’UE ?


        Tu mets Tonton Tony commissaire a la remigration massive, moi je mets un autocollant de Marie sur le cul de ma Logan...


      • malitourne malitourne 15 octobre 13:43

        @Cadoudal
        T’inquiète, ça ne m’a pas echappé. Ce qui m’échappe, en revanche, c’est de préferer la tension avec l’UE, plutôt que le divorce à l’amiable. Mais je sais que toi, les portes qui claquent, les engueulades, ça te réjouit. Salutations à madame Cadoudal.


      • Cadoudal Cadoudal 15 octobre 14:15

        @malitourne

        Ptèt ben qu’on veut pas la quitter l’Union des peuples blancs et chrétiens , mais la diriger dans le bon sens ?

        Moi je dis ça je dis rien...

        Si tu préfères la Françabia libre et indépendante, qui puis-je ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès