• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Non, Tintin n’est pas raciste

Non, Tintin n’est pas raciste

Je ne pensais pas avoir un jour à parler de Tintin. Mais ma tintinophilie de longue date - en fait depuis que je sais lire, puisque c’est à 6 ans tout juste que j’ai découvert le plaisir de la lecture à travers les aventures du reporter bruxellois - m’amène à réagir à l’interdiction de « Tintin au Congo » pour les mineurs du Royaume-Uni.

Le second album des aventures de Tintin et Milou a été jugé raciste par la commission britannique pour l’égalité raciale, dénomination savante pour désigner un organisme chargé avec d’autres de transformer la société britannique, naguère si ouverte, en une marquetterie de communautés distinctes. Il est vrai que le périple de Tintin au Congo belge, dans le contexte de 1930, affiche un colonialisme comparable à celui qui a prévalu un an après lors de l’Exposition coloniale de Paris, de la même manière que le premier tome des aventures du jeune journaliste, Tintin au Pays des Soviets, est un brûlot anticommuniste qui ne brille ni par sa connaissance de l’Union soviétique ni par sa neutralité idéologique.

C’est d’ailleurs pour cette raison qu’Hergé avait refusé de rééditer ce premier album controversé, précaution qu’il n’a pas cru devoir prendre pour le second, Tintin au Congo, ni pour le troisième, Tintin en Amérique.

Cela aurait pourtant été louable, car pour moi, l’aventure en deux albums Les Cigares du pharaon/Le Lotus bleu marque le début des vraies Aventures de Tintin et Milou, celles d’un idéaliste internationaliste en butte à l’injustice, et qui parcourt le monde en quête d’aventures et de torts à redresser. C’est d’ailleurs pour cette raison que le général de Gaulle avait considéré Tintin comme étant son "seul rival".

Dans ce premier chef-d’oeuvre, Tintin, de l’Egypte à la Chine en passant par la Péninsule arabique et les Indes, remonte la piste d’un réseau mondial de trafic de stupéfiants. Si le premier tome, qui précède l’arrivée de Tintin à Shanghaï, n’est pas révolutionnaire, le second démontre le courage et la tolérance de son auteur : Hergé, sans doute influencé par son amitié - sa liaison ? - avec Tchang, un jeune Chinois émigré - qui lui inspirera le personnage du même nom que Tintin sauve à deux reprises -, condamne clairement l’occupation de la Chine par les troupes japonaises.

Entre ces deux Tintins en apparence inconciliables, c’est le second, humaniste, qui doit être retenu puisque c’est lui qui a rencontré un succès mondial, et non le premier, anticommuniste et colonialiste, ainsi qu’anti-américain, anti-capitaliste et plein de mépris pour les Amérindiens dans Tintin en Amérique.

Mais il est vrai que quelques réminiscences du premier Tintin apparaissent dans la suite de ses aventures, par exemple dans l’album qui suit, L’Oreille cassée - mon préféré toutefois -, où l’on peut voir Tintin, revenu bredouille d’Amérique latine dans sa quête du fétiche à l’oreille cassée, s’adresser à un marchand qui présente toutes les apparences du cliché du Juif colporté par les milieux antisémites des années 30 : nez crochu, cheveux huilés et crépus, petites bésicles et frottage de mains en signe manifeste d’avarice.

Le Crabe aux pinces d’or, dont une grande partie se déroule dans un Maroc alors sous protectorat français, fait apparaître, pour la dernière fois, un Tintin colonial : l’aventurier à la houpette tutoie en effet un petit boutiquier marocain, lui qui est d’ordinaire si respectueux et ouvert aux autres cultures.

Je passe sur les rééditions ultérieures, qui ont voulu gommer, à la demande de certains pays, les signes qui font apparaître une mauvaise connaissance de la langue française par les amis de Tintin. L’émir Ben Kalish Ezab, par exemple, envoie au début de Coke en stock une lettre au capitaine Haddock par laquelle il lui confie le prince Abdallah "pour son langage française perfectiser" (sic) - en fait pour le mettre à l’abri des troubles qui agitent l’émirat imaginaire du Khemed. Dans l’édition postérieure, les fautes de français de l’émir ont été corrigées.

Tout cela ne peut de toute façon pas faire oublier le Tintin qui empêche l’invasion du royaume de Syldavie, démocratique, par la Bordurie militariste et dictatoriale, dans Le Sceptre d’Ottokar, qui prend la défense du petit Quechua Zorrino contre des Latino-Américains qui le brutalisent dans Le Temple du Soleil, évite que la machine à ultrasons du Pr Tournesol ne tombe aux mains de la même Bordurie, dans L’Affaire Tournesol, et surtout qui démantèle un réseau escalavagiste dans Coke en stock.

C’est ce Tintin-là qui m’a fait rêver et je ne suis pas du tout d’accord avec ceux qui s’emparent de cette interdiction - qui ne démontre d’ailleurs pas un grand souci de liberté d’expression chez les Britanniques - pour tenter de faire le procès de Tintin. Non, Tintin n’est pas raciste. Quand bien même les tout premiers albums pourraient le laisser supposer, la vingtaine qui suit rachète, à mon sens, largement les errements qui ont marqué les débuts de l’aventurier. Pour admettre cela, il faut d’abord être capable de pardon et accepter l’idée de rédemption. Une qualité dont ne semblent pas être doués les donneurs de leçons qui sévissent ici ou là.


Moyenne des avis sur cet article :  4.27/5   (33 votes)




Réagissez à l'article

64 réactions à cet article    


  • Boileau419 Boileau419 20 juillet 2007 11:45

    Même si Tintin était raciste, qu’est-ce que ça peut f....e ?


    • Boileau419 Boileau419 20 juillet 2007 11:54

      Les peuples non européens sont d’un racisme effarant à notre égard et entre eux (je pense au tribalisme en Afrique).

      Si nous ne voulons pas nous faire dévorer par eux à la manière dont les peuples germaniques ont dévoré l’empire romain décadent, je recommande une sérieuse dose de lucidité à l’égard de toutes les communautés étrangères et une volonté farouche d’opposer une fin de non-recevoir catégorique à toute tentative de leur part de s’arroger des privilèges sur notre territoire au non de leur statut de minorité prétendument exploitée par nos pères.

      Les colonies ont coûté autant à la France qu’elles ne lui ont rapporté et on pourrait dire sans doute la même chose des autres puissances coloniales.

      Il y a tellement d’hypocrisie chez tous ces peuples à nous traiter d’exploiteurs tout en réclamant à cor et à cri toujours plus de modernisation et d’occidentalisation.

      Le Royaume-Uni est gaga.


    • spartacus1 spartacus1 25 juillet 2007 09:23

      @Boileau419 qui nous a dit : Les colonies ont coûté autant à la France qu’elles ne lui ont rapporté et on pourrait dire sans doute la même chose des autres puissances coloniales.

      Sans aucun doute, globalement vrai. Mais il faut y ajouter une nuance importante : Les colonies on coûté à une immense majorité de français et elles ont rapporté à une toute petite minorité.

      Ce n’est pas l’ensemble du peuple français qui a spéculé sur la piastre en Indochine, par contre, c’est quelques individus qui ont largement pillé et les indochinois et les français.

      Comme par hasard, leurs héritiers (la plupart des spéculateurs sont morts actuellement) sont actuellement les meilleurs soutiens du gouvernement actuel de la France. Des nom ? il suffit de regarder le CAC40.


    • Marsupilami Marsupilami 20 juillet 2007 11:46

      Bn article sur un sujet très épineux. En tant que Tintinophile averti depuis près de 50 ans que je sais lire, je reviendrai sur ce fil. En attendant, en complément d’information, le politically correct vient aussi de frapper aux USA, où Tintin au Congo a été transféré des rayons enfants aux rayons adultes. Une absurdité totale.


      • Krokodilo Krokodilo 20 juillet 2007 12:12

        Salut Marsu, je connaissais pas cette info sur le transfert de l’album au rayon adulte ! il y a des passages marrants dans ton lien :

        « Ce livre contient des images et des dialogues porteurs de préjugés racistes abominables, où les ‘indigènes sauvages’ ressemblent à des singes et parlent comme des imbéciles » Sans doute auraient-ils dû parler le français ou l’anglais comme des natifs !

        « Cet album du célèbre reporter en culottes de golf a suscité de nombreuses polémiques, en raison de sa présentation crue du colonialisme et du racisme, comme de la violence contre les animaux. Hergé s’était justifié en affirmant qu’il n’avait fait que représenter l’état d’esprit « paternaliste » de la Belgique coloniale. »

        La violence brute contre les animaux ! Certains doivent s’imaginer que les grands fauves et les éléphants se sont (presque) éteints tout seuls, n’ayant plus envie de se reproduire... ou que les riches allaient chasser avec un filet à papillon !

        S’ils veulent éduquer les petits américains, qu’ils leur fassent apprendre par cœur le classement des pays marchands d’armes (USA, GB, France,Chine, Russie, quelque chose comme ça, au pif), ou qu’ils leur disent quel pays refuse l’interdiction des mines anti-personnel qui mutilent davantage femmes et enfants que des militaires...


      • Krokodilo Krokodilo 20 juillet 2007 11:50

        Bien d’accord avec vous. Je crois qu’Hergé a grandi dans un milieu familial de droite traditionnaliste voire d’extrême-droite, et il ne faut pas oublier à quel âge et à quelle époque il a fait cet album, son deuxième.

        Je ne l’ai pas lu depuis longtemps, mais s’il y a quelques clichés coloniaux et s’il est le reflet de son époque, il n’y a rien d’étonnant à cela.

        Hergé a su progressivement s’extraire de l’influence culturelle de son époque et de son milieu social pour atteindre très vite des thèmes universels d’humanisme, de générosité, et beaucoup, écrivains, cinéastes, scénaristes, journalistes, ont reconnu ce qu’ils lui devaient.

        Cette commission me paraît malsaine, car où faudra-t-il s’arrêter si on se met à expurger les BD de l’époque, les romans, les films, tout va être interdit ? Le chocolat banania et son noir francophone rigolard doit bien trôner dans un musée ou un livre savant sur les affiches ou la publicité, non ? Hop, aux oubliettes, interdit pour cause de politiquement incorrect.


        • haddock 20 juillet 2007 12:05

          Les africains ont simplement été remplacés par les yéniches , les gitans , les roms , les souchiens , les surpeupleurs , les tziganes , les banlieusards , et les usagers de la ligne Mantes la Jolie - Jolie l’ Amante , qui représentent jusqu’ à 60 % de certaines populations carcérales selon certaines sources .

          En faveur de Hergé c’ était dans les années 1930 .

          Nous sommes le 20 07 2007 .

          Vive Tintin , Mille sabords .


          • maxim maxim 20 juillet 2007 12:09

            les Anglais nous emmerdent ,Tintin, surtout les premiers était dans l’air du temps de l’époque où nous apprenions les empires coloniaux dans les manuels de géographie et d’histoire ,autrefois ,le nom de nègre definissait une personne de race noire et utilisé à une fin scientifique ,maintenant ce mot est utilisé comme insultant ...... les Anglais n’ont aucune leçon a nous donner sur le pretendu racisme de Tintin ;tout le monde a lu ces albums édités dans plusieurs langues depuis des lustres et c’est maintenant qu’outre Manche on s’aperçoit soudainement que son contenu est veneneux ?????

            Tintin a suivi les actualités d’époques ,et défendait les valeurs occidentales face au communisme ,lutté contre les dictatures sud Américaines ,contre les trafiquants de toutes sortes ,et le graphisme particulier sans ombres passait bien et en faisait finalement sa particularité et sa durée ,Tintin est un standard ,une réference ,et ce n’est pas parce que les Britanniques ont maille à partir avec les mouvements intégristes qu’ils ont laissé se développer chez eux ,qu’ils vont nous enfumer avec leur morale à deux sous ,pour s’exonerer auprès de certains groupes de pression qui nous pourrissent la vie ......


            • the_dude 20 juillet 2007 13:15

              Quelle véhémence ! Calmons-nous et regardons les choses telles qu’elles sont : Tintin au Congo n’est pas purement et simplement interdit, mais uniquement retiré des rayons pour mineurs. Vous avez raison de souligner que « Tintin au Congo » reflète l’état d’esprit de l’époque, et il est très bon si on garde cela à l’esprit. Mais un enfant de 10 ans n’aura probablement pas le recul nécessaire pour considérer cela. Un enfant de 10 ans aura plutôt tendance à tout lire au premier degré. Donc la mesure britannique n’est pas si idiote que cela.


            • faxtronic faxtronic 20 juillet 2007 13:38

              Difficile, surtout pour un enfant anglais.


            • Krokodilo Krokodilo 20 juillet 2007 17:02

              Un enfant américain de dix ans a déjà vu des centaines de meurtres à la télé !


            • SbII 20 juillet 2007 12:12

              Hem, il y a quand meme un episode douteux bien plus tard...

              Dans la premiere version de l’Etoile Mysterieuse (1942), le boss des « mechants » est americain et juif (profil physique decrit dans l’article + patronyme sans equivoque : Blumenstein) Dans l’edition de 1947, ce personnage est renomme Bohlwinkel, plus neutre. Remarquons aussi que les ’bons’ savants de cet episode viennent d’allemagne (Hitler), italie (Mussolini), espagne (Franco), portugal (Salazar), france (Petain), etc... Bref cet episode renifle quand meme mechamment la collaboration.

              Certes, collaboration peut etre ’forcee’, car dans le sceptre d’ottokar, le chef des conjures s’appelle Musstler (encore un nom particulierement evocateur), ce qui semblerait contredire le soutien aux dictateurs europeens sus-cites.


              • Krokodilo Krokodilo 20 juillet 2007 12:25

                Exact, mais la censure n’est pas la seule solution. On pourrait sortir l’album avec la version d’origine plus la page refaite, accompagnée d’une notice explicative, voire d’uin commentaire par des historiens, sur le contexte de l’époque, les circonstances de sortie de l’album, sur la réponse d’Hergé, etc.

                On prétend éduquer en contrôlant ce qui n’est finalement qu’une case dans une BD alors qu’on cache tant de faits historiques autrement plus signifiants : combien d’enfants et d’adultes savent que les alliés (surtout les américains) ont passé l’éponge sur les crimes de bien des scientifiques allemands et japonais pour récupérer leurs travaux (parfois assez horribles : effets toxiques sur l’homme) et garder l’avance scientifique sur les russes ? Alors, au lieu de cacher notre passé colonial ou l’antisémitisme, et d’édulcorer l’histoire, on ferait mieux de l’éclairer.


              • Vilain petit canard Vilain petit canard 20 juillet 2007 12:47

                Je suis bien d’accord avec vous, Richard, Tintin n’est pas raciste. Mais pourquoi en faire un article tout d’un coup, comme ça ? Cependant, en tant que tintinophile maniaque, j’en profite pour m’épancher aussi sur le sujet.

                J’ai une théorie : le personnage du Tintin baladeur des années 30 qui visite l’Afrique, l’URSS, etc. correspond à un genre assez spécifique, que j’appellerai le « folklore touristique pour gens enracinés », si vous me pardonnez la lourdeur stylistique... Ces BD s’adressaient à de jeunes belges (scouts et cathos, de plus), et voulaient leur montrer ces contrées lointaines, fatalement à l’aide de gros clichés, ce n’étaient pas de vrais reportages. C’était plutôt censé les faire rire, ou tout au moins les distraire. Les Noirs y sont donc forcément simples et un peu bordéliques, les Américains forcément entreprenants, les Indiens forcément sauvages et cruels, et les Soviets forcément dictatoriaux.

                Un peu avant cette époque, on avait en France les vignettes du Chocolat Poulain, décrivant nos « belles colonies », avec des missionnaires forcément chaleureux et charitables, des Noirs forcément pieux et dévoués, roulant des yeux écarquillés dans leurs orbites, et des Arabes forcément fiers et pittoresques, tirant dans tous les sens avec des fusils damasquinés. C’était les clichés de l’époque ! Et je vous passe les manuels scolaires du temps...

                Une BD comme Astérix joue de façon très habile avec tous ces clichés nationaux et pseudo-naturalistes, avec une volonté comique plus appuyée, c’est tout. « Astérix et les Corses » n’est pas plus raciste que « Tintin au Congo », le comique en est plus volontaire, c’est tout.

                Mais vu d’aujourd’hui, on a perdu cette perspective « distrayante », on décode ça avec les lunettes d’un membre du politburo de SOS-Racisme. Quand ça va dans le « bon » sens, d’ailleurs, et même si c’est énorme, on se tait : les Chinois de Tintin sont bienveillants et vertueux, traditionnalistes jusqu’aux socques. Les Tibétains de Tintin (ah... Foudre Bénie...) sont sages et accueillants, alors que leur pays (qui, quoiqu’on pense de leur religion, était quand même une théocratie rétrograde), était carrément interdit aux étrangers jusqu’à l’invasion chinoise (1949), et justement le seul Chinois qui apparaisse au Tibet dans l’aventure, est le gentil Tchang (on est en 1960 !).

                Reste néanmoins qu’Hergé est le seul auteur à ma connaissance à avoir défendu les Gitans (dans les Bijoux de la Castafiore), chose dont devraient s’inspirer pas mal de donneurs de leçons de notre époque.

                Quant à la nouvelle que nous donne Marsupilami, elle est assez inquiétante. Astérix va-t-il échouer un jour au rayon « adultes » ???


                • Marsupilami Marsupilami 20 juillet 2007 15:02

                  @ Vilain petit canard

                  Bon, tu as à peu près tout dit de ce que je voulais dire, mille sabords et rogntudjuuu... Pour faire mon Tintilologue patenté, je rajouterai quand même que Hergé n’a jamais eu un mot plus haut que l’autre pour dénoncer la race des Alcooliques Anonymes.

                  Et pour cause, espèce de sapajou et d’antropopithèqhe...


                • Vilain petit canard Vilain petit canard 23 juillet 2007 08:58

                  Merci pour le lien ! Moi, ma préférée (des injures), c’est Anacoluthe !!!


                • the_dude 20 juillet 2007 12:47

                  Vous dites en substance que Tintin n’est pas raciste du moins en considérant l’ensemble des albums. Ce qui revient plus ou moins à admettre que dans Tintin au Congo il y a des éléments racistes. Pourquoi donc crier sur les pays qui en réglementent la vente ? Que je sache, la décision britanique ne concerne que Tintin au Congo, pas les autres. Du coup je ne vois pas trop l’intérêt de cet article, désolé...


                  • Gazi BORAT 20 juillet 2007 13:13

                    Georges Rémi, l’auteur de Tintin était imprégné des préjugés de son époque, des opinions de son environnement (catholique/conservateur) et de son penchant pour Léon Degrelle, chef du parti rexiste, qui achevera sa carrière en exil en Espagne après un passage dans la waffen SS.

                    Cela dit, Tintin est-il raciste ?

                    Comme dans beaucoup de publication pour la jeunesse de cette époque, le personnage de l’étranger est nettement moins valorisé que celui de l’européen intrépide et colonisateur.

                    Cela dit, interdire certaines aventures de Tintin à l’époque où elles sont parues aurait été une décision présentant une certaine logique.

                    Aujourd’hui, beaucoup moins.

                    Le ton, le graphisme, l’univers de ces bandes dessinées présente un tel décalage avec l’époque que nous vivons que je ne pense pas que cela puisse représenter une influence pernicieuse pour la jeunesse de notre temps d’un idéal raciste archaïque.

                    De la même façon, les westerns d’avant 1965 sont particulièrement négatifs pour l’image des Amérindiens mais nul ne songe à les censurer.

                    gAZi bORAt


                  • Krokodilo Krokodilo 20 juillet 2007 17:08

                    « Le ton, le graphisme, l’univers de ces bandes dessinées présente un tel décalage avec l’époque que nous vivons que je ne pense pas que cela puisse représenter une influence pernicieuse pour la jeunesse de notre temps d’un idéal raciste archaïque. »

                    Vous parlez du paisible Rwanda ou de la tranquille ex-Yougoslavie ? Ou peut-être de la fatwa contre salman Rushdie ? Le Moyen-orient ? l’Asie centrale, le Tibet, les diverses dictatures et famines ? Je ne vois pas en quoi notre époque a vraiment fait des progrès.


                  • Lventriloque 20 juillet 2007 13:43

                    Cette nouvelle manie de mettre du racisme et de l’ostracisme partout me laisse ahurie. Comme si la violence sociétale d’aujourd’hui s’était alimentée des lectures de l’enfance (alors que ce sont les criantes inégalités économiques actuelles qui en sont la cause, la misère galopera encore davantage si on creuse l’écart entre les nantis et tous les autres !) Me révulse encore plus l’adhésion populaire à cette nouvelle façon de ressentir martelée de toutes parts comme étant LA vérité incontournable...Rien de tel pour faire régresser des populations déboussolées par l’avalanche informative, sonnés, ou en atonie intellectuelle, en tous cas absentes à elles-mêmes ! Désolée, mais je persiste à voir dans les albums de Tintin des analyses sociologiques pertinentes (le fond est plutôt pacifiste), du divertissement, bref, cette magie de la création artistique réclamée par la jeunesse de culture francophone, et qui n’a nullement de visées haineuses !


                    • Sandro Ferretti SANDRO 20 juillet 2007 13:48

                      TINTIN (ou plutot Hergé)raciste ? Evidement que oui. Reste à savoir s’il l’était instrinsèquement, ou s’il reprennait simplement les clichés de son époque (voire en faisait une critique au second degré, ce dont je doute).

                      EXEMPLE : dans la version initiale de Tintin en Amérique ( en ciculation jusqu’à fin 1970/ début années 80), on peut voir (j’ai l’exemplaire sous les yeux , pour ceux qui doutent) la scène d’un hold up qui a mal tourné dans une banque, et où le flic (sheriff en chapeau ?)rend compte de l’évènenemnt à sa hierarchie par téléphone en ces termes : « Nous avons immédiatement pendu sept nègres, mais le coupable s’est enfui ». Véridique. Etonnant, non ? Cette « bulle » fut remplacée par du politiquement correct par Castermann mi-80.


                      • Sandro Ferretti SANDRO 20 juillet 2007 13:49

                        TINTIN (ou plutot Hergé)raciste ? Evidement que oui. Reste à savoir s’il l’était instrinsèquement, ou s’il reprennait simplement les clichés de son époque (voire en faisait une critique au second degré, ce dont je doute).

                        EXEMPLE : dans la version initiale de Tintin en Amérique ( en ciculation jusqu’à fin 1970/ début années 80), on peut voir (j’ai l’exemplaire sous les yeux , pour ceux qui doutent) la scène d’un hold up qui a mal tourné dans une banque, et où le flic (sheriff en chapeau ?)rend compte de l’évènenemnt à sa hierarchie par téléphone en ces termes :

                        « Nous avons immédiatement pendu sept nègres, mais le coupable s’est enfui ».

                        Véridique. Etonnant, non ?

                        Cette « bulle » fut remplacée par du politiquement correct par Castermann mi-80.


                        • Krokodilo Krokodilo 20 juillet 2007 17:25

                          En plus, tout le monde sait qu’il n’y a jamais eu de nègres sommairement pendus aux USA !


                        • mat 24 juillet 2007 11:32

                          @ sandro. Ton extrait sur la « pendaison de forme » ressemble plutot a une condamnation du racisme par le ridicule et le non sens de la réaction du sheriff ...non ? Ou alors c’est de l’anti américanisme primaire (=ils sont bêtes et racistes là bas.)


                        • lambertine 10 août 2007 20:09

                          Tintin en Amérique est complètement et primairement antiaméricain.


                        • activista/// Activista 20 juillet 2007 14:00

                          L’auteur Hergé (G.Remy) était raciste, antisémite avéré et grand admirateur de degrelle et de l’Allemagne nazie avec laquelle il collabora activement durant l’occupation. C’est par miracle (et un jeu d’influence) qu’il échappa aux procès à la libération.

                          Poser la question faussement ingénue de « Tintin est il raciste » révèle déjà d’une étrange approche, Tintin est la création (favorite/sa projection idéale)d’Hergé qui l’est indéniablement.

                          Dire que c’est l’époque qui voulait ça est particulièrement révoltant et insultant envers tous ceux qui se sont battu ou sont tombés en luttant contre la fascisme, le racisme ou l’impérialisme A CETTE EPOQUE précisément ! Hergé avait fait son choix et il l’assumait lui au moins, ce n’est pas comme ses hypocrites admirateurs.

                          J’ai lu et relu tous les Tintin, enfant je les ai grandement appréciés (de plus le hasard a voulu que je passe une partie de mon enfance dans la maison voisine d’une de celle que Hergé occupait), ado j’ai commencé à me poser des questions en relisant l’étoile noire (antisémite) tintin au Congo (colonialiste/raciste) ou en Amérique (raciste/anti-américain façon nazi),etc... Aujourd’hui je sais reconnaître le talent de scénariste et de dessinateur d’un homme dont je ne partage certainement pas les opinions.


                          • activista/// Activista 20 juillet 2007 14:02

                            oups ! : G.Rémi et non Rémy...Désolé.


                          • Vilain petit canard Vilain petit canard 20 juillet 2007 14:09

                            Vous devez faire allusion à l’Etoile mystérieuse... L’Etoile Noire, c’est dans la Guerre des Etoiles !


                          • activista/// Activista 20 juillet 2007 14:35

                            Effectivement je repassais pour corriger ! L’étoile mystérieuse !!! la précipitation et le multi-tâches mènent à la confusion : mea culpa ! ;)


                          • Gazi BORAT 20 juillet 2007 15:55

                            @ activista

                            « ..Aujourd’hui je sais reconnaître le talent de scénariste et de ... »

                            Il faut parfois pouvoir séparer l’oeuvre et son auteur.

                            Louis Ferdinand Celine fut lui aussi, un bon écrivain mais politiquement ignoble..

                            gAZi bORAt


                          • haddock 20 juillet 2007 14:06

                            Il va finir par s’ appeller Jérémie .


                            • skirlet 20 juillet 2007 14:51

                              Etant donné que la GB a retiré l’étude du conte sur les trois petits cochons des écoles, pour ne pas « heurter les sentiments religieux des musulmans », l’histoire de Tintin n’étonne pas vraiment. A quand le retrait de « Cendrillon » (esclavage moderne), « Blanche-Neige et les 7 nains (incitation à la débauche), »Chat botté" (exploitation d’animaux et usurpation d’identité) ou de la bible (inceste, violence) ?.. Le politiquement correct n’est ps une bonne solution. Il me rappelle la censure soviétique, où le peuple ne devait pas lire des choses indignes d’un homme nouveau smiley


                              • maxim maxim 20 juillet 2007 15:24

                                quand j’étais gamin ,et ça commence à faire un bail ( je suis de 1942) on m’avait offert les albums d’Arnould Galopin ( sur le net il y a quelques pages ) et le contenu du 1er s’appelait les aventures d’un écolier Parisien ..... très rapidement le résumé : un gamin d’une famille pauvre mais honnête trouve dans la rue un portefeuille plein de pognon ,et il le rapporte au commissariat ....

                                ce larfeuille appartenait à un riche constructeur d’avions Américain ,et ce dernier vient récompenser le môme ,et le ricain aperçoit une maquette d’avion construite par le jeune ,et la boucle est bouclée .....l’amitié nait .....

                                il emmene le merdeux avec lui ,ils vivent des aventures en Afrique où le Frère de l’industriel était explorateur et fait prisonnier par une tribu de « nègres »,on casse de l’arabe également par l’intermédiaire de tribus rebelles ,bref on est en pleine aventure coloniale dans un bouquin qui était sorti en 1933......

                                on grenade ,on mitraille ,mais c’était le contexte de l’époque ..... j’ai eu d’autres bouquins du même auteur ,où un autre gamin participait à la guerre sous marine ,à bord d’un submersible ,là c’était du sous marin Allemand qu’on torpillait ,mais il y avait eu une incursion chez les Hindous cruels qui faisaient souffrir des Européens .......

                                c’était entierement écrit ,avec quelques planches explicatives illustant les moments forts ....

                                ça tenait du Tintin ,mâtiné sauce Jules Verne ,avec des relents lointains d’un Indiana Jones de 15 piges ......

                                mais tout ce qui n’était pas blanc de peau bon teint était suspect ........

                                l’esprit de l’époque ......

                                au fait il faut que je vous dise ,en 1949 ,j’avais 7 ans ,à notre école communale ,un Antillais est arrivé dans la cour de l’école pour la rentrée ,on avait jamais vu de « négros » comme on les appelait avant ,on lui touchait les cheveux ,on le tripotait pour voir sa peau ,l’intérieur de ses mains qui était rose ,j’ai même entendu un pote lui demander la couleur de sa quequette ,le black qui s’appelait Gilbert l’a renvoyé chier de première ,on croyait qu’il était venu en pirogue ,et qu’il bouffait du crocodile et des noix de coco ,toutes les conneries qu’on avait entendues à l’époque au sujet des noirs ......

                                sinon à propos de Tintin ,j’ai une Bd pastiche Tien tien en Bordelie et plein d’autres Spinou et Bandasio ,les Pied Nikés,aux Editions Glénat ,l’école Franco Belge ......Kuly Kule,Aspénix le Grivois etc etc.....Zizi Bricolin ,Boutte et Bitt etc .......


                                • Marsupilami Marsupilami 20 juillet 2007 18:28

                                  @ Maxim

                                  Bien vu et mis en perspective...

                                  Moi qui ai 10 ans de moins que toi je me rappelle des numéros de L’illustration, un magazine du début du XXe siècle dont je lisais les exemplaires fanés dans le grenier brinquebalant et dangereux de mes grands-parents, à la campagne. En lisant ça t’étais face, non pas au racisme, mais à la bonne conscience colonialiste et aux préjugés de droite et de gauche de cette époque-là. C’était pareil que les préjugés d’Hergé. Et bien qu’ayant lu ç !a et Tintin depuis ma plus tendre enfance, rien de tout cela ne m’a rendu raciste, au contraire : ça m’a ouvert au vaste monde et donné envie de le découvrir dans sa diversité, ce que j’ai fait par la suite.

                                  Brefl le politiquement correct, fait chier. Il faut tout contextualiser selon les préjugés des époques. Sans quoi, c’est le règne du devoir de mémoire pathologique genre des indigen(t)es de la République. Tintin n’était pas raciste vis-à-vis des Africains. Il ne faisait que refléter les préjugés de son époque.


                                • maxim maxim 20 juillet 2007 23:36

                                  bonsoir Marsu .....

                                  l’illustration ,ma belle mère en possède toute une collection qui date de Mathusalem ,elle a 86 ans et conserve ça comme témoin de l’époque de sa jeunesse ......

                                  c’est fabuleux à parcourir ,on remonte dans le temps ....

                                  dire que j’avais des Tarzan des années 30,des bandes dessinées de Bicot ,du savant Cosinus ,des anciens Pieds Nicklés des années 30 également et que j’avais tout balancé dans les années 60 ,ça ne valait pas un clou à l’époque ,et maintenant chez un brocanteur ou un collectionneur ,ça vaut une fortune ,sans compter l’aspect historique et culturel que celà véhicule, ce qui finalement s’avère le plus important ........

                                  pour ce qui est de Tintin, le premier que j’ai lu était l’étoile mystèrieuse ,c’était en 1949 ......

                                  et j’en ai une collection que je garde précieusement ......


                                • Vilain petit canard Vilain petit canard 23 juillet 2007 09:15

                                  Moi, je suis de 55 et j’ai appris à lire sur Tintin (On a marché sur la Lune, avec les ignobles Bordures). Chez ma grand-mère, il y avait les fameuses vignettes du chocolat Poulain (voir plus haut), dont je me régalais (des vignettes). Les rares westerns qui passaient à la télé montraient des Amérindiens sauvages et cruels, qui torturaient de pauvres colons qui n’avaient jamais rien fait que de les expulser de leurs terres. Pour mes 7 ans, c’était l’indépendance de l’Algérie et le retour des pieds-noirs et des harkis, je vous dis pas l’ambiance. Dans la rue, on entendait beaucoup parler des « bicots » (je me demande d’ailleurs si l’excellente BD Bicot de Branner ne va pas être rebaptisée un jour, pour cause de political corectness). Dans la cour de récré, on jouait aux Allemands (méchants) et aux (bons) Américains (quelques téméraires non-conformistes choisissaient d’être des Résistants français).

                                  Ben résultat, je suis ni raciste, ni xénophobe, ni colonialiste. Comme quoi on peut prendre du recul avec ce qu’on lit et ce qu’on voit à la télé. On dirait que les critiques et les chasseurs de racistes font comme si les lecteurs avalaient tout cru les lectures, sans penser. Un peu comme s’il fallait les protéger d’idées malsaines, qui, comme des microbes, allaient insidieusement leur pourrir leur cerveau.

                                  En fait, on prend un peu les lecteurs pour des cons.


                                • JBSERBIST JBSERBIST 8 décembre 2018 22:41

                                  @maxim. C’est amusant de conster que nous avons eu le même parcours ’littéraire’. J’ai, moi aussi, commencé avec Arnould Galopin et puis TINTIN est devenu une vraie passion. Mais ce qui est peut-être inquiétant, c’est qu’à 82 ans (je suis de 1936) je suis de plus en plus passionné par l’œuvre d’Hergé, peut-être moins pour ses histoires que j’ai relues plus de 20 fois, que j’ai en anglais et en allemand pour apprendre ces langues, mais pour le talent de l’artiste. Etant Capitaine au long cours comme Haddock, je suis stupéfait par la précision de ses descriptions de cargo, la perspective et les lignes de fuite. Je le considère comme un des grands artistes du XXième siècle, même une valeur sure sur le marché de l’art. Il m’avait déçu un peu pour son admiration affichée d’Andy Warohl, lui qui était plus proche de Dürer que de ce dernier. Ma passion tient beaucoup aussi à mon amour de la Belgique que j’ai eu la chance de découvrir dans les années 50 et où j’ai acheté mon premier album ’Le secret de la Licorne, un de ses grands chefs d’œuvre.
                                  Amitiés d’un Tintinomad.


                                • SbII 20 juillet 2007 15:56

                                  @ Sandro

                                  Je pense que l’episode des ’negres’ pendus par defaut releve plus de l’antiamericanisme que du racisme anti-noir (degre de rejet superieur ?)

                                  Il me semble qu’il y a une autre correction, dans le meme episode : Dans la version anterieure (celle que je possede), Tintin cherche Milou kidnappe. Il entend ce qui ressemble a un aboiement, et tombe sur une femme noire et son bebe qui pleure. Il me semble que cette vighette a ete remaniee pour les versions les plus recentes


                                  • Zygomar 20 juillet 2007 15:57

                                    Tintinophile depuis l’âge de 6 ans (âge tendre et influençable) qui a lu et relu, je présume, tous les albums, en êtes-vous devenu raciste pour autant ? Alors pourquoi les autres gosses le deviendrait-ils ?

                                    Tintin est une nouvelle victime de progression insidieuse la pensée unique et du politiquement correct qui est en train de gravement et profondément détruire notre liberté de pensée et d’expression.


                                    • Zygomar 23 juillet 2007 09:39

                                      J’ai comme l’impression que, ou bien vous lisez les messages trop vite, ou bien vous n’en comprenez pas le sens ou bien , ce que je crains être le plus près de la réalité, vous les interprétez à votre manière de façon à leur faire dire ce que vous souhaiteriez qu’ils aient dit. Car j’ai dit le contraire de ce que vous me prêtez.


                                    • Krokodilo Krokodilo 20 juillet 2007 17:19

                                      Les juifs sont les premiers à inventer des blagues sur leur goût et leur talent pour la finance et à mettre en scène des personnages rusés, ou âpres au gain. Franchement, cette vignette n’en fait pas un monstre.

                                      Quel boulot que scénariste spécialisé dans le politiquement correct : si on met un juif prêteur sur gage qui voit de suite un avantage à la fin du monde, il faut vite équilibrer avec un juif super gentil. Si on met un chinois trop caricatural , poli, aimable (et qui peut-être n’en pense pas moins des horreurs), il faudra coller un méchant chinois, sinon c’est un cliché, etc. Ca devient comme aux USA.

                                      D’ailleurs, un des messages rapportait qu’on avait modifié une vignette pour éviter de montrer un émir arabe qui rédigeait une lettre dans un mauvais français, comme si l’étude des langues étrnagères était si facile que tout un chacun maîtirse le français et l’anglais ! les natifs eux-mêmes n’y arrivent pas. On se demande comment il y a encore des humoristes et des scénaristes de comédie, en BD ou ailleurs...


                                    • Krokodilo Krokodilo 20 juillet 2007 17:23

                                      Pendant qu’Hergé faisait ce dessin, somme toute amusant, la police française participait aux rafles des juifs (il y a eu tout de même quelques réseaux de résistance dans la police) et la magistrature devenait probablemnt le corps de métier qui a le moins résisté à l’occupation allemande. Gardons la mesure des choses.


                                    • NPM 20 juillet 2007 18:49

                                      Si Tintin et raciste et colonialiste, alors il est de gauche. Troublant..


                                      • C.C. C.C. 20 juillet 2007 18:55

                                        Pendant qu’on se masturbe l’esprit sur une BD des années 30, Houria Bouteldja annonce vouloir rééduquer les souchiens, Kemi Seba fait des listes de juifs et se propose de prendre Sarcelles par les armes, les fondateurs du CRAN ambitionnent de devenir à terme des interlocuteurs institutionnels pour « la cause noire » ... dans l’indifférence (la complaisance médiatique ?) la plus totale.


                                        • NPM 20 juillet 2007 18:59

                                          Je ne vois pas où est le probléme : c’est le projet de société des immigrationistes en marche. Tout va comme prévu. Inutile de s’énerver.


                                        • haddock 20 juillet 2007 18:55

                                          C’ est Milou qui est de gauche , Tintin est vers l’ avant .


                                          • moebius 20 juillet 2007 21:20

                                            dupont et dupond ont eux adheré au modem et je dirais meme plus ils ont adheré au modem


                                            • haddock 20 juillet 2007 21:24

                                              chut Moebius ,

                                              Dupond , motus et bouche cousue , telle est notre devise ,

                                              Dupont , je dirai même plus , botus et mouche cousue telle est notre Denise .


                                            • netchou netchou 20 juillet 2007 23:25

                                              Il y a aujourd’hui,tellement de bons auteurs de bd qui témoignent sur une époque plus récente,la notre !,qu’hergé et son tintin ne sont plus que de simples produits(mais qui rapportent gros !)et pour lesquels n’importe quelle publicité est la bienvenue.En tout cas l’oeuvre a toujours du succés...


                                              • Hakim I. 21 juillet 2007 02:10

                                                Elle est débile cette interdiction, au contraire, je me disais que ca permettrait aux jeunes lecteurs d’apprendre à se projeter à l’époque de l’histoire relatée. C’est plutôt instructif sur les clichés développés à l’époque.


                                                • haddock 21 juillet 2007 09:15

                                                  Ca y est Ago a déja rangé Tintin sur l’ étagère , l’ article n’ est plus en page d’ acceuil . J’ envoie Dupont faire une enquête en Syldavie .


                                                  • Gasty Gasty 21 juillet 2007 10:18

                                                    Des révélations accablante sur la vie sexuel de Tintin.

                                                    http://www.bedetheque.com/serie-3149-BD-Tintin---Pastiches-parodies-&-pirates__1.html


                                                    • pixel pixel 21 juillet 2007 10:40

                                                      Eh oui, faute de minou y a Milou.


                                                    • Fridorik 21 juillet 2007 13:16

                                                      Il est affligent que dans nos sociétés dites « modernes », il y ait encore de grands débiles qui pensent que l’éducation des enfants se fera par l’interdiction et la censure. Comment peut-on développer notre esprit critique dans ces conditions ? Si l’on va par la, ils peuvent aussi interdire les ouvrages religieux tels que la Bible, le Coran ... etc. Ben oui, l’inquisition s’appuyaient sur ces ouvrages pour torturer et tuer.

                                                      Je vois bien un livre d’histoire avec la mention « tenir hors de porter des enfants », ou un pictogramme « +18 »

                                                      C’est ridicule.


                                                      • maxim maxim 21 juillet 2007 14:14

                                                        tiens au fait ,en parlant de la vie sexuelle de Tintin ,est ce que le capitaine Haddock se tape la Castafiore ????je l’imagine ( la Bianca)en pleine extase chantant dans le lit HAHAHAHAHAH !!!!je jouiiiiiisssss !!!!!!de me voir si belle en ce plumard !!!!!!tandis que le capitaine pendant le moment suprême s’écrie « mille sabords ça m’a donné une suée ,je me taperai bien un petit whisky !!! ».......

                                                        et Tounesol ,lui,c’est quoi ses phantasmes ?????


                                                        • Gasty Gasty 21 juillet 2007 21:49

                                                          @ maxim

                                                          Ben ! si tu voyais la BD....... smiley smiley y’a pas que le capitaine. Quant au professeur Tournesol la bienséance m’oblige à me taire.


                                                        • haddock 21 juillet 2007 14:52

                                                          Dans l’ intimité Haddock a une toute autre parlance :

                                                          Bianca , viens me faire un démarrage à la main , ensuite tu gobes le merlan , avant que j’ te mette le rossignol dans l’ micro-ondes .

                                                          Rien à voir avec « Nestor » un rafraîchissement !


                                                          • haddock 23 juillet 2007 09:40

                                                            NPM,

                                                            C’ est où les pays de merde ?


                                                            • Don Diego Don Diego 23 juillet 2007 10:02

                                                              Tintin n’est pas raciste. Mais ne faudrait-il pas interroger Milou pour savoir s’il n’avait pas des tendances zoophiles ?

                                                              Que dire des Dupont ? Pas de relations incestueuses dans la pedale ? Quant au capitaine Haddock... une fois bourre Dieu seul sait a quel jeu a-t-il pu se livrer ....

                                                              Seuls Fadela Amara et Bernard Kouchner ne sont pas racistes. Ni droite ni gauche.... toujours dans le sens ou souffle le vent ! Sacres marins !


                                                              • haddock 23 juillet 2007 23:06

                                                                Je tiens à signaler d’une main ferme dont le pied marin n’ a rien à envier à cuic qu’ ce soit , hic ...oups ...que le capitaine Haddock a une mentalité au dessus de tout soupçon , bon d’ accord mais une larme , et je ne permetrais aucune allusion d’ optique , mille sabords , où est passée cette fichue bouteille ? D’ autre part tous ces racontars médisants que je serais atteint d’ une maladie une foie , ma bouteille ! mes six roses sont destinées à Madame Castafiore qui me congratule de sa puissante voix de rossignol Milanais de sa chanson Faustine .

                                                                Ah je ris de me voir

                                                                Si belle en ce miroir

                                                                Est-ce toi , Marguerite ?

                                                                Réponds-moi , réponds vite

                                                                Non !non !- ce n’ est plus toi !

                                                                Non ! non- ce n’ est plus ton visage !

                                                                C ’est la fille d’ un roi ,

                                                                Qu’ on salue au passage !

                                                                Ah s’ il était ici !...

                                                                S’ il me voyait ainsi !

                                                                Comme une demoiselle ,

                                                                Il me trouverait belle .

                                                                ( Elle se pare du collier )

                                                                Achevons la métamorphose !

                                                                Il me tarde encor de d’ essayer

                                                                Le bracelet et le collier !

                                                                ( Elle se pare du bracelet et se lève .)

                                                                Dieu ! c’ est comme une main qui sur mon bras se pose !

                                                                Ah ! je ris de me voir

                                                                Si belle en ce miroir !

                                                                Est-ce toi , Marguerite ?

                                                                Répond-moi , réponds vite !

                                                                Ah , s’ il était ici !...

                                                                S’ il me voyait ainsi !

                                                                Comme une demoiselle ,

                                                                Il me trouverait belle .

                                                                Marguerite , ce n’ est plus toi ,

                                                                Ce n’ est plus ton visage ,

                                                                Non ! c ’est la fille d ’un roi ,

                                                                Qu’ on salue au passage .

                                                                Dédiée au capitaine Harrock’n roll " ce jour .

                                                                Y a qu’ a voir donc ...


                                                              • stephanemot stephanemot 23 juillet 2007 11:42

                                                                Le débat sur Tintin au Congo ne date pas d’hier, et la plupart des BD de l’époque exsudent la même condescendance et le même racisme. Leur lecture me choque toujours autant, et j’éprouve le même choc en retrouvant sous des plumes célèbres des termes comme « nigger ».

                                                                Tintin et Hergé ont fait du chemin sur le papier mais l’oeuvre demeure et la question se pose : faut-il « éditer », faire disparaître certains passages ? Supprimer de la langue certains termes du vocabulaire, comme le suggère une association afro-américaine ?

                                                                Ces oeuvres reflètent leur époque dans toute sa bétise (au mieux) et permettent de l’éclairer. Les détruire reviendrait à effacer la mémoire, les preuves de blessures au quotidien. Mais pas question pour autant de laisser circuler dans la nature un bus ségrégationniste avec ses panneaux indiquant les places pour les blancs et les places pour les gens de couleur, sans expliquer ni dénoncer.

                                                                A mon sens, il convient d’éditer Tintin au Congo. Sans modifier l’oeuvre de Hergé, mais en signifiant très clairement au lecteur les défauts, en présentant le contexte, en lui donnant les clefs pour se distancer de l’humour raciste. Dans une édition plus étoffée et nettement pédagogique, on pourrait même mettre à profit cette oeuvre polémique pour éclairer sur le colonialisme et le racisme, par exemple en préambule (contexte, nature de la polémique sur l’oeuvre), au fil des pages (notes), et en conclusion (encourager à la discussion, à s’informer sur le sujet).


                                                                • haddock 24 juillet 2007 08:17

                                                                  Et un beau jour on lira une BD , ou un polar , ou un roman avec des suggestions comme celle-la ’ veuillez rire ici ’ méfiez-vous ce passage n’ est pas au goût du jour ’ c ’est le moment de pleurer ’ ici on doit être éffrayé , jusqu’ au jour où on greffera dans le cerveau des dividus ce qu’ il est correct de penser ! Ah la belle vie ...

                                                                  En rang par deux , en avant arche !


                                                                  • nana (---.---.147.98) 6 janvier 2008 13:08

                                                                    bonjour je suis jeune étudiante dans un lycée et je n ’est pas lus intégralement Tintin au Congo Je dois comparer la représentation qui est faite de l’Européen , à travers Tintin , et celle de l’Africain à travers les Congolais dans la BD pourriez vous m ’aidez ? merci smiley

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès