• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Notre-Dame-des-Landes, inquiétudes pour le ministère de l’intérieur

Notre-Dame-des-Landes, inquiétudes pour le ministère de l’intérieur

Les renseignements rassemblés par les analystes de la police et ceux de la gendarmerie ne laissent aucun doute, les zadistes ont transformé les quatre-vingt-treize lieux de vie et/ou d'activités implantés sur 1 650 hectares en réduits défensifs. Les inquiétudes des forces de l'ordre portent sur : la présence de fusils de chasse - la volonté et le niveau de préparation des occupants prêts à en découdre - et l'organisation défensive. Le terrain serait parsemé de pièges : herses, pièges à loups, des clous de charpentiers plantés sur des planches dissimulées au sol, de caches-d'armes, d'engins incendiaires, d'itinéraires de repli, de fossés creusés en zone boisée, de miradors, de barricades piégées avec des bouteilles de gaz..., de points de contrôle et d'alerte, d'un réseau de communication par walky- talkies, un numéro, le 06 43 92 07 .. afin de permettre aux sympathisants de les avertir de toute présence ou activité « anormale »...

Les zadistes ont déposé sur leurs sites un appel à la mobilisation pour le 10 février à 10h30, date d'expiration prévue de la déclaration d'utilité publique. L'intervention projetée par le gouvernement reposerait sur le déploiement de 2500 gendarmes et militaires pour expulser quelques 200 à 350 résidents sur zone qui pourraient recevoir le renfort de plusieurs centaines de militants des black bloks (en référence à leur tenue sombre et tête encagoulée). L'ultra-gauche et l'idéologie anarcho-autonome sont une variante des groupes apparus vers la fin des années soixante. Cette mouvance privilégiant la lutte au sabotage se refuse à tout compromis avec les politiques ou syndicats. Les « totos » sont des éléments disparates sans aucun leader qui se coordonnent selon les circonstances de façon éphémère sur un socle afinitaire minimaliste, ce qui explique leur fluidité tactique et porosité.

La volonté des zadistes d'en découdre semble élevée, une centaine d'entre eux a participé à un stage de désobéissance civile. Ces stages ont commencé véritablement à éclore en 2006 après une manifestation pour empêcher le premier tir d'un missile nucléaire d'attaque (M51). Quelques mois plus tard, et après avoir payé 45 euros, ces activistes sont parvenus à perturber le travail des salariés d'une base de l'OTAN et des militaires pendant 48 heures. Petite remarque, la tactique militaire repose sur la pensée convergente ; le mouvement d'une unité est prévisible : bouclage, quadrillage, ratissage, en ligne, en essaim, en coin, vague (canaliser et disperser), barrage (simple, éventail, tiroir), bond, charge, débordement par les flancs, etc., les activistes sur la pensée divergente ; ils visent à réexaminer ce qui leur est connu pour l'adapter à leur forme de lutte, cela pourrait porter sur l'usage de projectiles de paint ball afin d'obliger les gendarmes à relever leur visière, les rendant ainsi vulnérables aux tirs de lance-pierre, frondes, fusées de détresse, de boules fragiles utilisées pour décorer le sapin remplies d'acide, de lignes de pêche en nylon résistant terminées par de gros hameçons suspendues pour s'accrocher dans les vêtements et ainsi freiner l'élan de l'adversaire, de laser astronomique pour aveugler les pilotes d'hélicoptères.

Les occupants de la zone NDL semblent s'être inspirés, en partie, du retour d'expérience (RETEX) de la guerre d'Indochine. Je sais, c'est osé, mais procédons à des rapprochements, le corps expéditionnaire installait des miradors d'une demi-douzaine de mètres de hauteur défendus à leur base par des troncs d'arbres, à vue l'un de l'autre ; les hommes rejoignaient une petite ouverture située à quelques mètres au dessus du sol par une échelle que le dernier remontait derrière lui. Plus inquiétants sont les pièges et autres chausse-trappes. Ces pièges à c.. dérivés des pièges de chasse ont fait florès en Indochine : assommoir activé par un fil tendu - sagettes plantées dans le sol et recouvertes d'herbe, de terre ou de paille - fosses dont le fond est tapissé de pieux - tourniquet malais, une branche bandée sur un sentier - abattis - touches de piano, arbalète déclenchée par la traction exercée sur un fil déclencheur, etc. Ce genre de pièges rudimentaires suffit pour ralentir la progression et la rendre angoissante. Un simple pylône électrique ou arbre disponible au milieu d'une zone quelconque dont partent des fils de fer tendus comme des haubans suffit pour empêcher le posé d'un hélicoptère ! Pour ne pas être pris à son propre piège, le piégeur pose des indicateurs : branche cassée ou coincée sous une autre, etc., pour signaler la présence du piège...

Les pièges et barricades ont pour objet d'arrêter ou de ralentir l'avancée des gendarmes, de résister suffisamment longtemps pour les contraindre à livrer un siège et permettre l'arrivée des réserves. Vu le nombre d'individus présents sur zone et le nombre de lieux d'activités, il semble difficile d'en assurer la protection, surtout sur une assez grande surface. Chaque lieu de vie peut devenir un îlot de résistance. Chaque bâtisse peut voir son escalier démoli et la trémie encombrée, les contre-vents clos, les murs mitoyens percés afin de communiquer avec d'autres pièces, bâtiments, sous-sols, ou permettre d'être abandonnés hors de vue. Les zadistes vont devoir se contenter de protéger les plus importants au niveau tactique et surveiller les autres ainsi que le terrain les séparant, ce qui implique de leur part planification et organisation, quant à leurs communications HF-VHF ou UHF, n'ayez aucune illusion, elles seront interceptées et écoutées. On ne constitue pas un groupe d'une certaine taille sans qu'il ne soit infiltré. Ces groupes le sont probablement par des informateurs de la police et/ou gendarmerie et des policiers étrangers comme cela fut le cas pour Green Peace... Les fonctionnaires des RG disaient qu'il était quasiment impossible de monter une équipe de foot sans qu'il y est un informateur en son sein...

Le « dossier d'ambiance » doit comporter des photographies extraites des vidéos prises par des drones et des appareils camouflés posés en toute discrétion par des équipes spécialisées. Les hommes des CRS ou Gendarmes Mobiles vont devoir agir rapidement afin d'éviter un enkystement et les arrivées massives de sympathisants (200 comités de soutien) dont le nombre est estimé à 10 000 individus, au fil du temps. L'erreur politique a été de penser qu'un débat permettrait de régler définitivement la question de l'aéroport, celle de la zone de biodiversité et d'un lieu de vie alternatif. Chaque débat en appelle un autre et encore un autre, et les consultations des uns et des autres restent un acte politique suivi d'effets d'annonce. Les zadistes sont attachés à NDL en raison des relations qu'ils y ont nouées et d'un projet de vie commun qui leur servent de repères. Leur idéal d'inspiration libertaire, repose sur : l'autonomie - l'autosuffisance - l'absence d'employeur - la non reconnaissance du titre de propriété et présence de l'État.

La tactique du maintien de l'ordre et du rétablissement de l'ordre ne permet que l'usage modéré de la force. Il est définitivement révolu le temps des compagnies de district..., des pelotons voltigeurs, etc., responsables de nombreux reproches fait aux policiers. Les CRS ont obtenu de porter deux bandes jaune sur leur casque pour s'en démarquer, reste leur chant très daté et sujet à reproches... Hors de question d'utiliser le FLG ou lanceur en tir tendu de crainte de faire la une d'un média ou d'un site Internet. Si les fonctionnaires formés au MO/RO (maintien/rétablissement de l'ordre) espèrent impressionner par leur tenue et leur « quincaillerie », tous ne sont pas des « foudres » de la « castagne », ils attendent avec impatience leur mutation. Frapper et cogner son prochain reste un tempérament, tous les CRS ou Gendarmes Mobiles ne le possèdent pas. Leur force et technicité reposent sur : l'esprit de corps - la discipline - l'encadrement - la formation - la capacité de manœuvre - l'organisation. Toute initiative personnelle est proscrite et la doctrine seule prévaut. Toute initiative personnelle est rendue impossible afin d'éviter les affrontements individuels. Le policier ou gendarme un peu trop « accrocheur » repéré par les manifestants peut vite être en danger. Ces contraintes constitueront-elle la force des zadistes, ou ces derniers une fois délogés se replieront-ils vers un autre site sensible sur la cinquantaine que compte l'hexagone ?

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

Documents joints à cet article

Notre-Dame-des-Landes, inquiétudes pour le ministère de l'intérieur

Moyenne des avis sur cet article :  2.25/5   (20 votes)




Réagissez à l'article

66 réactions à cet article    


  • bob14 bob14 12 janvier 09:36
    La volonté des zadistes c’est un changement de façon de vivre..L’exemple est en train de prendre dans d’autres régions !
    faut tout simplement VIRER tous ces connards de politicards...c’est bientôt le printemps...

    • kalagan75 12 janvier 09:43

      @bob14 : les zadistes vivent des subsides de l’état ...


    • Albert123 12 janvier 10:37

      @bob14


      « La volonté des zadistes c’est un changement de façon de vivre. »


      avec le fruit du labeur de ceux qui font encore l’effort de travailler pour payer leurs factures. On connait l’histoire et on ne leur donnera pas le bon rôle car j’en aie juste ras le cul de payer de ma santé le train de vie de tous ces trous du cul qui nous coûtent une fortune.

      ce ramassis de gauchistes inconséquents peut aller bosser désormais pour se prendre eux même en mains et devenir enfin autonomes sans que cela soit aux dépends des autres.

      « faut tout simplement VIRER tous ces connards de politicards.. »

      les zadistes sont des politicards tout aussi parasites et inutiles

    • Alren Alren 12 janvier 17:58

      @bob14

      La volonté des opposant à NDDL c’est aussi, surtout, d’éviter un scandale financier certain : l’aéroport construit en terrain défavorable, source d’énormes dépassements de devis, ne serait pas rentable un fois construit à grands frais.
      Or dans le contrat léonin que Vinci a imposé à un État français complaisant, il est entendu que si la société privée ne fait pas de bénéfices, les copains au pouvoir compenseraient avec l’argent du contribuable pour que son investissement soir rentable, à risque zéro !

      S’il faut vraiment construire un troisième aéroport pour soulager Roissy et Orly, la suggestion d’un élu Manceau de la réaliser sur un plateau au nord du Mans me paraît meilleure puisque, en effet, de cette ville irradie de nombreuses voies importantes de communication vers Paris, vers Tours, Angers, Bordeaux, vers Nantes, vers Rennes, vers Caen.
      L’aéroport pourrait jouer également le rôle de hub de l’Ouest, Lyon étant le hub de l’Est.

      Je crois que le mauvais choix de NDDL a été dû au poids politique d’Ayrault, pas à la rationalité.


    • doctorix doctorix 12 janvier 18:48

      Cet article vise à diaboliser les zadistes, qui pourtant nous défendent contre les prédateurs de type Vinci.

      Voilà-t-il pas qu’ils utiliseraient des cables ou des lasers pour mettre au sol les hélicoptères, fabriqueraient des fosses avec des épieux au fond pour assassiner des gendarmes, ainsi que des arbalètes automatiques...
      Où il va, l’auteur, là ?
      C’est un nostalgique de la guerre d’Algérie ou du Viet Nam ?
      Ou bien nous prépare-t-il à applaudir les gendarmes quand ils auront massacré tout le monde ?

    • velosolex velosolex 12 janvier 18:51

      @Alren
      Vous soulignez une aberration de ce projet ; Un contrat en or pour Vinci quel que soit la suite des événements. Deux hypothèses

      -Les agents de l’état qui ont signé ce contrat sont soi totalement incompétents, soit ils sont corruptibles. Ou alors les deux....
      C’est une curieuse répétition, une histoire qui bégaie, toujours au bénéfice d’acteurs privés. Le même pour le grand bradage incompréhensible des autoroutes, dont on a donné les péages aux acteurs privés, et surtout à Vinci encore, après les avoir construit. Même la cour des comptes s’est ému contre ce bradage, assumé par De Villepin, mais que la gauche plus tard s’est bien gardé de remettre en cause. Entre parenthèses, si les autoroutes étaient gratuites, le nombre de morts sur les routes secondaires serait grandement impactée. Et Je dis cela à une époque où l’état tout à coup surjoue la dramaturgie des morts pour réduire démagogiquement la vitesse...Comme par hasard, cela tombe juste au moment où l’on va confier la répression et la gestion des amendes à des organismes privés...
      Ce n’est pas que grace aux zadistes, que ce projet mortifère n’a pas pu se faire, c’est grâce à la mobilisation d’une grande partie de la population des pays de Loire, et de la région Bretagne, associés économiquement pour raquer, mais qu’on n’a pas associer au référendum, celui ci ayant été taillé sur commande pour coïncider avec une issue favorable, qu’on déguisera en pantomime de démocratie. 

    • velosolex velosolex 12 janvier 18:59

      @doctorix

      J’attend que Retailleau monte en tribune de l’onu, pour montrer les missiles intercontinentaux cachés sous les bâches plastique.
      Il aurait communiquer déjà des photos des sites à Powells. 

       J’ai appris de source sûre que ces chevelus entraînent des vaches portant le voile, prêtes à se sacrifier, une ceinture d’explosifs autour des mamelles. 
      Certaines en outre émettraient des pets si nauséabonds qu’on peut soupçonner que leur émission sera pire que le gaz sarin. 
      Il est temps donc de faire un bombardement préventif ; 

      Mais quand Trump va t’il mugir ?


    • alinea alinea 12 janvier 19:12

      @Albert123
      Vous êtes sûr que ce sont les zadistes qui vous coûtent le plus cher ?!! smiley
      Si vous en avez marre d’être le pigeon d’un système inepte, rejoignez-les !


    • velosolex velosolex 12 janvier 19:21

      @doctorix
      Je pense que ce projet s’il est abandonné peut être vraiment une chance, pour construire sur ses ruines un plan alternatif, une sorte de vitrine de ce que peut être les projets agricoles à venir ; Ce pays est malade d’une agriculture intensive, de pratiques mortifères, qui ont en enrichis peu, et ont mis la santé et l’existence des autres en péril, autant que fait douter les consommateurs. 

      On s’alarme sur la bétonnisation des terres, et il faudrait laisser filer 2000 hectares de bonnes terres, non polluées, à des spéculateurs qui ont caricaturé une situation pour leur profit personnel. 
      il est temps de se réveiller. Demain, NDDLandes peut être l’avant pont des temps futurs. Ou alors son cimetière. 

    • Fergus Fergus 12 janvier 19:25

      Bonsoir à tous

      Une chose est sûre : si, malgré les 180 décisions de justice et en dépit du résultat de la consultation de la population, Macron renonce au projet de NDDL et ne parvient pas pour autant à évacuer la ZAD, il aura perdu sur tous les plans car il aura jeté les bases de graves débordements dans l’avenir dans le cadre des multiples autres ZAD dont les promoteurs se sentiront pousser des ailes après cette victoire obtenue contre la population, contre la justice et contre les élus locaux du grand Ouest.

      En définitive, cette histoire commence à beaucoup m’amuser !


    • velosolex velosolex 12 janvier 19:48

      @Fergus

      Vous avez beau compter tous les PV collés sur le pare brise des tracteurs comme un fonctionnaire zélé, et vous gargariser de cette justice instrumentalisé et d’un référendum douteux, taillé par le polit bureau, ce projet totalitaire tourne le dos à l’histoire.
      Macron s’il l’approuve aurait bonne mine dans la futur COP...
      Tout cela est à géométrie variable, et certains voudraient mouler la direction des manches à air dans le béton de leur conviction. 
      Est ce que Gary aurait écrit quelque d’ intéressant la dessus dans « les racines du ciel ». ? 
      Ca serait bien le diable si on ne trouve pas. Lui qui défendait le sort des éléphants et de la terre et du ciel avait tout de même une vision avant gardiste des enjeux à venir que n’ont pas encore des vieilles barbes devant ce projet totalitaire. 
      Ne parlons pas Retailleau l’intégriste catho qui brûlerait Jeanne d’arc de nouveau si elle se promenait dans la zad !
      Vous n’êtes pas le seul à vous amuser des tartufes. 
      Je sais, on ne voit pas les mêmes. 
      Question d’accommodation et de hauteur de vue. 

    • Fergus Fergus 12 janvier 20:28

      @ velosolex

      « Vous n’êtes pas le seul à vous amuser des tartufes »

      Soyons réalistes, les tartuffes sont des deux côtés !


    • sirocco sirocco 13 janvier 00:30

      @velosolex

      "-Les agents de l’état qui ont signé ce contrat sont soi totalement incompétents, soit ils sont corruptibles. Ou alors les deux...."

       
      Ils ne sont pas seulement corruptibles, ils sont corrompus.


    • aimable 13 janvier 18:34

      @sirocco
      et avec l’abandon , c’est une manne qui partira de leurs poches pour celle de quelqu ’un d’autre !


    • BOBW BOBW 12 janvier 10:47

      Nous verrons bien si le chef de l’Etat avec sa clique de ministres et ses sbires de La publique En Marche Arrière,malgré sa piètre audience, aura le culot et l’audace de déclencher une guerre civile au profit de VINCY et de ses bétonneurs !...


      • Croa Croa 12 janvier 15:43

        À BOBW
        De toute façon Vincy sera payé ! Les parrains de régime ce ne sont plus les politiques (ceux-ci ne sont que des pantins) mais la finance et entre les deux les gros patrons. Vincy s’est vu garantir ses profits même si l’Ayrauport ne se fait pas !
        .
        Contre CETTE MAFIA je crains que les zadistes ne pèsent bien peu !
         smiley 


      • arthes arthes 12 janvier 16:29

        @Croa
        Oui...Il y a beaucoup de naivete et le reveil risque d etre douloureux meme si l aeroport NDL ne se fait pas.

        Je pense juste que les tetes pensantes zadistes se fichent de ceux qui les suivent et servent leur projet , que ces zadistes « alp ha » agissent pour une structure aux ramifications inconnues, qu ils obtiennent une concretion autour d eux de decus, qui veulent un etendart , un symbole afin de porter de legitimes espoirs, mais qu a la base il n y a qu une entreprise de la part de tetes pensantes et organisees qui vise a destabiliser l institution, rien d autre, ca aura un cout tres eleve et la victoire ne sera qu une illusion.
        Bref, et pourquoi pas ? 
        Dans le fond, je suis assez desabusee, et assez occupee par mon propre combat.

      • Alren Alren 12 janvier 18:12

        @BOBW

        « déclencher une guerre civile »

        Il faudra beaucoup de violence pour que les « services d’ordre » chassent du terrain les zadiistes, beaucoup de blessés dans les deux camps, beaucoup de sang entre Français.
        Qu’en penseront les « modérés » de l’opinion, ceux qui endurent beaucoup tant que cela ne perturbe pas leur ronron quotidien ?
        L’image de Macron le violent s’en trouvera ternie pour eux.

        Et puis quand les soldats de guerre civile seront partis car on ne pourra pas les y maintenir en nombre indéfiniment, les zadistes reviendront en force avec plus de détermination que jamais.
        Comment le chantier pourra s’installer dans ces conditions d’affrontement très dures, si les machines, le travail effectué sont sabotés ?
        Des gardes armé privés seraient eux- mêmes l’objet de tir ...


      • velosolex velosolex 12 janvier 19:32

        @BOBW
        Effectivement si Macron donnait l’ordre aux bétonneurs de sévir, cela serait catastrophique pour l’état mental du pays, une régression sans pareille et un tête à queue formidable au pays de la cop 21....

        Lui qui « fait moderne », aurait il l’idiotie historique de provoquer une régression totalitaire ?

        ...Plogoff, le larzac ont été abandonné par des hommes qui avaient quel que soit leur bord politique pigé les enjeux, en, et au dehors de la cause en elle même.

         On observera à chaque fois que ces projets aberrants ont été décidé au rebours de l’histoire, liés à des décisions anciennes enkystés dans le paysage, et le cerveau de crânes d’œufs de gens possédés par l’esprit de puissance, et d’intérêt immédiat, sans aucune vision d’avenir. 

        Alors, président du passé, ou de l’avenir ?

      • Fergus Fergus 12 janvier 19:37

        Bonsoir, arthes

        Vous avez parfaitement raison, et il suffit de discuter avec quelques militants dans la région nantaise pour comprendre que de nombreux défenseurs autoproclamés de la ZAD n’ont strictement rien à cirer des espaces naturels et de l’agriculture locale. Contrairement aux gens sincères qui s’opposent au projet d’aéroport, ceux-là n’ont qu’un objectif : faire mordre la poussière aux pouvoirs publics !

        A propos de la ZAD, il y avait ce matin un dossier dans Ouest-France et pour la première fois à ma connaissance, il donnait la parole à des gens de la commune de NDDL qui n’en peuvent plus de ne pas être chez eux, d’être interdits d’une départementale qui passe sur le site, de se voir dicter des règles de conduite, ou bien encore de ces concertations locales avec les zadistes qui n’aboutissent jamais à rien, ces derniers ne prêtant l’oreille qu’aux points d’accord et balayant toute contestation de leur action. Dois-je dire que ce dossier confirme très largement les propos que l’on peut entendre du côté de NDDL ou d’Héric ?


      • arthes arthes 12 janvier 19:49

        @Fergus
        Bonsoir Fergus,


        Oui, c’est l’avis aussi d’amis Nantais, assez las, lesquels sont pourtant hostiles à l’urbanisation intensive ..,Et comme vous, je finis par trouver tout cela amusant ; quel imbroglio !!!

      • baldis30 13 janvier 07:22

        @Croa
        bonjour,

        « je crains que les zadistes ne pèsent bien peu ! »

        Pour l’instant la galerie s’amuse ... le conflit rendait service au pouvoir comme à ses opposants car il détournait l’attention de plus graves problèmes comme le chômage ... les impôts etc...

        Et maintenant on a deux sujets nouveaux qui posent d’autres problèmes

        a) un éventuel tueur en série - ce qui est classique pour tout gouvernement depuis Landru, petiot etc... Un gouvernement bien organisé en a toujours un réel ou imaginaire en réserve.

        b) un sujet qui n’était pas prévu, même dans les cours de l’E.N.A. un empoisonnement collectif touchant les enfants et ayant pour origine au moins des connaissances des gens en place ....

        Alors dans l’opinion NDDL passe au second plan sinon plus loin au-delà de l’horizon ... on ne peut plus amuser les foules avec un seul suspect de crimes ....

        En résumé la situation « NDDL » dont le pouvoir pensait tirer un bénéfice politicien n’est plus d’actualité .... Et pour les opposants c’est pareil .... En somme un conflit de seconde zone tout au plus « modèle modéré » d’une querelle des quartiers Nord de Marseille...


      • MagicBuster 12 janvier 10:48


        Aucune solution caricaturale ne pourrait être mise en œuvre.

        Il faut autant virer les politiques que les zadistes.


        • Pr gunther-schroebel 12 janvier 12:43

          autant l’article qu’une bonne partie des commentaires abondent en préjugés
          pour rappel, le RSA coûte environs 10 milliards à l’état quand l’évasion fiscale en coûte 60 à 80 milliards ( https://www.economie.gouv.fr/facileco/evasion-fiscale-chiffres-france-europe )

          @albert123
          je t’encourage à aller y faire un tour par toi-même plutôt que d’alimenter ton aigreur avec tes idées reçus ou la propagande des nantis de loire-atlantique.
          les zadistes sont des activistes résistants qui justement cherchent l’autonomie par les actes, en construisant, en plantant et en résistant à l’état qui préfèrent servir les multinationales plutôt qu’être attentif aux préoccupations écologistes de ces citoyens, ce ne sont pas les punk à chien que tu croise dans ton quartier, pas non plus des glandeurs professionnel qui aboient des idées courtes pioché au fond d’une bière. (même si des comme ça, yen a sûrement un ou deux à la zad ;) )
          https://www.franceculture.fr/emissions/le-magazine-de-la-redaction/notre-dame-des-landes-au-coeur-de-la-zad

          quand à l’auteur, l’introduction de son article s’appuie sur des hypothèses rédigé au conditionnel, alors face au prétendu matériel de guerre des zadistes, je pose la question, quel est l’arsenal des forces de l’ordre en comparaison ?
          et donc, des flics ou des zadistes, qui sont réellement les plus déterminés à en découdre ?


          • Doume65 12 janvier 12:46

            Tremblez, vous qui avez cru que DAECH constituait ce qui pouvait exister de pire dans l’humanité. Les Zadistes le dépassent de loin ! Du reste, les russes (ou les coalisés, pour ne pas froisser les atlantistes) n’ont gagné la guerre contre DAECH que parce qu’ils ont enrôlé des zadistes ; on ne le dit pas assez. Le seul espoir pour nous est que la population des zadistes s’éteigne d’elle même car on sait qu’ils mangent leurs propres enfants.


            • velosolex velosolex 12 janvier 18:31

              @Doume65
              Marrant...On n’aurait pu aussi assez parlé des chouans, qui hantaient à une époque le pays, armés de faux et de poignards, pour tuer les petits enfants républicains. 

              Mais ces gueux soi disant sanguinaires c’est vrai était du parti de l’église, c’est à dire celui de Retailleau, le grand inquisiteur des lieux, qui brûleraient les zadistes en place de grève, s’ils le pouvait. On s’abstiendra donc de faire comparaison flacheuse !
              Voilà, la messe en tout cas est dite, comme sous Georges W Bush ; S’il y a des morts, ce sont bien eux qui l’auront cherché !

            • Doume65 3 février 11:52

              @Doume65
              J’ai du mal à comprendre la motivation de tous ceux qui on « moinsé » mon post. L’ont-il pris au premier degré ou pensent-ils vraiment qu’un zadiste est plus dangereux qu’un décapiteur de DAECH ? Si l’un d’eux voulait bien s’exprimer et m’éclairer, il me permettrait de comprendre en quoi, selon lui, je me plante. Merci d’avance.


            • jymb 12 janvier 12:53

              En bloquant les automobilistes au pas sur les routes et en les obligeant à emprunter les autoroutes, le manque à gagner d’un chantier va être facilement compensé. Le prix des péages servira de variable d’ajustement 


              Fallait pas voter et revoter pour eux ... 


              • Arnold Arnold 12 janvier 13:20

                Pour virer les politicards il va falloir le concours du peuple, pas une mince affaire.....Pour virer les zadistes 150 à 200 gendarmes mobiles suffisent !!!


                • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 12 janvier 14:08

                  Le projet va être abandonné, de cette façon les zadistes n’auront plus d’excuses pour occuper les lieux, .. et si ces derniers ne veulent toujours pas quitter les lieux, et bien l’État aura la majorité de la population avec elle pour les virer à grands coups de pieds au c..s ( comprendre il y a bien d’autres moyens ) !!!


                  @+ P@py




                  • arthes arthes 12 janvier 15:19

                    @Gilbert Spagnolo dit P@py

                    L autre abruti de flamby a tallement laisse pourrir la situation qu en effet, il n y a pas d autre issue que d abandonner .
                    Ensuite , nous verrons bien qui va rester la bas pour continuer a cultiver des terres pour vendre ses produits quant il faudra payer des charges comme les autres.

                    Et puis attendons nous a ce que les zadistes se deplacent simplement autour de l aeroport actuel afin de soutenir ceux qui ne voudrons , legitimement car ce n etait pas prevu, pas etre expropries pour l agrandissement de l actuel.

                    Et puis entre les couts de l abandon du projet de NDL et celui de l etude et de la mise en place du nouveau, on se demande qui va payer ?
                    Pas les politicards en tous les cas, ni les tetes pensantes des zadistes.

                  • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 12 janvier 16:26

                    @arthes



                    Une bonne analyse du journal 20 minutes !


                    @+ P@py


                  • arthes arthes 12 janvier 17:11

                    @Gilbert Spagnolo dit P@py

                    Ouaip, c est dans l ordre des choses on dira...Bon, comment Macron v a t il gerer ?
                    Ca risque de faire des emules en tous les cas...1- l abandon du projet pour ceux qui s opposent aux projets d urbanisation ailleurs, et 2- la perenisation de zones de non droit ou chacun peut s octroyer des biens du domaine public pour en tirer profit sans contre partie du moment qu il s agit d une action experimentale sous l egide d une entite zadiste designee et legitimisee par les autorites.
                    Apres tout nous avons bien des zones dites de non droit dans certaines cites des grands centres urbains.



                  • velosolex velosolex 12 janvier 19:15

                    @Gilbert Spagnolo dit P@py
                    Les projet alternatifs ne manquent pas ; L’un auquel a participé monsieur de Baulieu, historien et agronome et qui est loin d’être un rigolo, est assez bien structuré

                    UN PLAN DE SORTIE HEUREUX POUR NDDLandes http://bit.ly/2yY4FrO

                  • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 13 janvier 14:31

                    @velosolex

                    Salut velosolex,

                    Merci pour le lien,( je vais le lire tranquille ),..et des maintenant ce site de Reporters le quotidien d l’écologie, je le mets dans mes favoris.


                    Comme j’ai regardé sa page d’accueil, un article m’a fortement intéressé !

                    Le sondage bidonné qui prétend que les Français veulent l’évacuation de la Zad



                    @+ P@py



                  • Nicole Cheverney Nicole Cheverney 14 janvier 12:03

                    @Gilbert Spagnolo dit P@py

                    Bonjour, en quoi les zadistes vous dérangent-ils ? Ils ne répondent pas à vos critère sociétaux ?


                  • velosolex velosolex 12 janvier 15:09

                    Article manipulateur et partisan ayant pour but de diaboliser le mouvement de défense d’un territoire agricole en vue d’être recouvert par une chape de béton de 2000 hectares. 


                    Au pays d’absurdie, on cherche donc à caricaturer ceux qu’on veut noyer. C’est un mouvement d’encerclement médiatique, avec ses grands inquisiteurs, tel ce catho intégriste, Retailleau, qui dénonce tout ce qui ne veut pas décoller vers sa version libérale du bon dieu à péages et à tiroir caisse. 

                    C’est un classique de caricature qu’on retrouve dans tous les mouvement citoyens, qui ont réussi à s’opposer au pire : Le larzac, et Plogoff.. Les anciens se rappelleront comment ils ont été moqués : Rouges, baba cools, écolos ( ce mot était une injure)

                    Les plus qu’anciens comment les résistants pendant la guerre étaient montrés en « terroristes »...
                    Je m’étonne que l’auteur n’est pas réussi à trouver un coran derrière son délire explosif, et pourquoi des djihadistes défendant la terre sacrée de Mahomed, ou je ne sais quelle anerie. 

                    •  C BARRATIER C BARRATIER 12 janvier 18:26

                      Ces occupants colonisateurs venus d’ailleurs me font penser a d’autres minorités voulant imposer leur loi par la force. La réponse est la force, puisqu’ils veulent la guerre. On est capable de combattre Daeech et on reculerait devant ces colons ?


                      • alinea alinea 12 janvier 19:28

                        @C BARRATIER
                        C’est qui les colons ? Les Vinci ? ah non, les Vinci sont les rois !!! et ben, nous ne sommes pas d’accord !
                        Pour rappel : le colon a le pognon et le pouvoir !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès