• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > ‌Notre-Dame-des-Landes : Le grand perdant, c’est le peuple (...)

‌Notre-Dame-des-Landes : Le grand perdant, c’est le peuple !

Avec la décision d'abandonner le projet de Notre-Dame-des-Landes, on vient d'apprendre qu'un groupe de pression de quelques centaines d'individus pouvait imposer sa loi dans un pays de 67 millions d'habitants. Peu importe les arguments des uns et des autres, le fait est là. 

Présenté comme un combat populaire et de gauche, cette décision qui va dans son sens en réalité s'inscrit dans l'ordre d'un renoncement qui est celui de l'Etat de droit, de la démocratie, et met donc à mal le peuple. La démocratie rappelons-le signifie, le pouvoir au peuple, c'est-à-dire que la liberté pour le peuple, c'est lorsqu'il s'érige en corps politique souverain, la seule source du pouvoir politique. Il est même écrit dans notre Constitution, qu'aucune partie du peuple ne peut s'y substituer. Reconnaitre ainsi à un groupe quelconque ce pouvoir, c'est bafouer le peuple et notre Constitution, c'est organiser le désordre. D'autant plus, que cela ne manquera pas de faire jurisprudence en créant des vocations. 

Le gouvernement qui vient de prendre cette décision et est censé faire respecter le droit, n'est qu'une partie de cet Etat de droit qui est le notre, car il est aussi formé du Parlement qui fait la loi, et de la justice qui veille à son respect. C'est tout cela qui vient d'être balayé, un projet porté par l'Etat à la demande d'une région à propos duquel un référendum populaire y a été très majoritairement favorable, et toutes les décisions de justice aussi, malgré mille recours. 

L'Etat est l'expression de la nation, de l'intérêt général qui n'a rien à voir avec les groupes de pression divers qui ont parfaitement le droit de manifester, mais certainement pas d'être laissés libre d'agir à leur guise y compris en ayant recours à la violence, pour contrecarrer des projets collectifs qui concernent l'ensemble des citoyens, a fortiori s'ils sont consultés. On entendait sur France info juste avant la décision, un certain José Bové expliquer que, si on maintenait le projet on prenait le risque qu'il y ait des morts, montrant très bien comment opèrent ces groupes de pression en prenant en otage par la violence les populations et nos institutions. Mais ils ne le peuvent que grâce à un Etat qui ne cesse de renoncer à jouer réellement son rôle, sauf contre les travailleurs, qui, lorsqu'ils manifestent pacifiquement sont méprisés, poussant d'une certaine façon ces manifestants pacifiques a utiliser la violence pour se faire entendre. Est-on prêt du côté du gouvernement à laisser passer ce genre de choses, pour faire passer par ailleurs une politique ultralibérale commandée par le marché et le Medef ?

C'est un tournant dans l'histoire du droit, des institutions démocratiques, dans le prolongement du Non au référendum de mai 2005 sur le Traité constitutionnel européen, en faisant après, avec le Traité de Lisbonnes adopté par le Parlement réuni en congrès, rentrer par la fenêtre ce que le peuple avait fait sortir par la porte. La démocratie est en chute libre comme système crédible auprès de bien des citoyens dont les taux d'abstention élevés aux élections en sont le reflet, des votes qui se font de plus en plus par défaut, avec une crise profonde de la représentation politique. C'est dans ce constat que l'extrême droite puisse dangereusement sa force, la justification du projet d'un régime autoritaire dont elle rêve.

C'est un déni de démocratie qui appelle à ne plus rien respecter, et il en existe des groupes, y compris simplement de marginaux dans leur bulle qui sont près à passer à l'action violente, comme les défenseurs des animaux et autre groupes anti-avortement. La règle de droit, est abstraite et générale, elle s'applique à tous indifféremment, elle est obligatoire et sanctionnée, car sans le moyen de faire respecter la loi, nombreux seraient ceux qui ne la respecteraient pas et pour lesquels l'Etat c'est l'ennemi, et nous ne ferions vite plus société. 
Depuis les premiers "faucheurs volontaires" anti-OGM, qui ont été jusqu'à détruire des champs d'OGM de l'INRA utile à la recherche médicale, jamais sérieusement condamnés, des militants de Greenpeace investissant des centrales nucléaires illégalement quitte à créer des risques que personne ne mesure vraiment s'ils n'avaient pas été empêchés d'atteindre des organes essentiels de celles-ci, jusqu'à NDDL, on a laissé des groupuscules imposer leurs règles contre l'Etat de droit, contre la loi commune et l'intérêt général et ce, depuis un bon moment. C'est un passeport donné avec ce signe à tous les groupes de pression aux intérêts divers, y compris communautaristes, qui font des procès permanent à l'Etat, ici comme jamais affaibli, pour tenter d'imposer des divisions sociales sur le fondement d'un droit à la différence se traduisant par une différence des droits, chacun ne se référant qu'à sa culture d'origine ou à sa religion et plus à la règle commune.

Dans un contexte de crise des repères, nous avons besoin de confiance dans la capacité de l'Etat a représenter des valeurs communes claires, des institutions respectées, une cohésion sociale qu'il garantisse, déjà largement en risque de voler en éclats. Ceux qui viennent de prendre cette décision ne peuvent plus incarner l'Etat, représenter le peuple. En toute bonne logique, il devrait être démis, ce qui n'arrivera malheureusement pas. Mais attention, la surenchère de violence est au rendez-vous de cette démission, et demain, il risque bien d'y avoir des morts, parce que cela va donner des ailles aux plus radicaux de tous bords, à tous les intérêts privés, qui vont y voir l'opportunité d'agir et d'imposer leurs vues, avec combien de fractures. Par delà l'imposture d'un Président qui a fait sa campagne sur l'engagement de faire cet aéroport, c'est l'encouragement à une remise en cause de l'Etat et de son rôle qui risque d'être payé très cher. Mais le plus grand perdant dans tout cela, sera encore comme toujours, le peuple, dont les intérêts sont ailleurs. C'est sans doute à lui que revient de prendre l'initiative, comme en d'autres circonstances historiques, pour imposer par son nombre un sens commun aux choses, seul susceptible de garantir la liberté au sens de l'Etat de droit, en dehors de quoi l'avenir nous promet d'être bien sombre. 

Guylain Chevrier


Moyenne des avis sur cet article :  1.81/5   (54 votes)




Réagissez à l'article

134 réactions à cet article    


  • olivier cabanel olivier cabanel 18 janvier 2018 09:21

    @ l’auteur

    bel étalage de mauvaise foi.
     smiley

    • covadonga*722 covadonga*722 18 janvier 2018 11:59

      @olivier cabanel
      tiens le vieillard sectaire qui interdit les contradicteurs sous ses textes et vient faire la démonstration de sa fatuité sous ceux des autres.

      Puisque vous vous intéressez a l’écologie mr Cabanel vous devriez vous intéresser a votre cas , vous êtes quand même la rare démonstration que l’on peu entrer en putréfaction de son vivant . 

    • baldis30 18 janvier 2018 12:09

      @olivier cabanel

      « bel étalage de mauvaise foi. »

       et lorsque c’est vous qui de dites on a vraiment matière à réflexion !


    • Alren Alren 18 janvier 2018 16:18

      @olivier cabanel

      "un groupe de pression de quelques centaines d’individus pouvait imposer sa loi dans un pays de 67 millions d’habitants."

      Si c’est cette phrase que vous dénonçait comme un étalage de la mauvaise foi de l’auteur, je suis bien d’accord avec vous : jamais les 67 millions d’habitants du pays n’ont soutenu mordicus la construction d’un aéroport en zone humide, de coût, avec dépassement prévisible, de plus d’un milliard d’euros avec absence, également prévisible de rentabilité, surtout si la piste de Nantes est maintenue pour conserver les ateliers d’Airbus ... et donc son trafic actuel !

      Auraient voté « non » ceux qui comprennent que le financement serait fait au final avec l’argent des impôts, argent qui serait bien plus utile pour d’autres dépenses cruciales : hôpitaux, universités etc.

      Et tout ça pour une poignée de privilégiés aisés qui voyagent en avion, ce polluant mode de déplacement.

      En revanche si l’auteur a voulu parler des quelques dizaines d’ultra-riches et de hauts fonctionnaires qui dirigent la France contre les intérêts des Français, alors il a raison !


    • Christ Roi Christ Roi 18 janvier 2018 19:36

      Salauds de pauvres smiley


    • olivier cabanel olivier cabanel 18 janvier 2018 22:17

      @covadonga*722
      je n’interdis pas les contradicteurs, je n’accepte pas les injures, rien de plus... restez dans votre monde, je préfère le mien... smiley


    • Le421 Le421 19 janvier 2018 10:15

      @olivier cabanel
      Si on demandait aussi à des gens concernés directement ?
      https://www.bastamag.net/Notre-Dame-des-Landes-un-pilote


    • baldis30 19 janvier 2018 10:47

      @olivier cabanel

      on-a-gagné, on-a-gagné, on-a-gagné, on-a-gagné,

      Ainsi s’exprime le chœur des supporters du PSG ... une référence intellectuelle de bonne foi ! -:p


    • Clocel Clocel 18 janvier 2018 09:32

      Bel exercice de crapulerie intellectuelle...

      C’est quoi le problème ? Le scénario inversé ?

      Un peu de patience, le dossier fournira encore de quoi nourrir vos passions tristes...


      • doctorix doctorix 18 janvier 2018 22:30

        @Clocel
        Quand on sait que 78% des Français sont heureux de cette décision, on a l’impression que l’auteur n’aime pas la démocratie.

        Il faut le souligner, c’est la première décision de Macron qui ne soit pas contraire à l’intérêt du peuple, il faut le souligner.
        Rien d’étonnant donc pour qu’il la considère comme un echec, puisque sa vocation est de nous déplaire pour notre bien, dit-il.
        Le renoncement à cette construction n’a pu intervenir que parce qu’il n’était pas inclus dans les GOPE. Sinon, il suit le programme des commissaires non élus de Bruxelles à la lettre, comme prévu.

      • Attila Attila 19 janvier 2018 11:08

        @doctorix
        «  Le renoncement à cette construction n’a pu intervenir que parce qu’il n’était pas inclus dans les GOPE »
        Exact. Le 80 km/h sur les routes c’est pareil. Alors, ceux qui sont contre vous savez ce qu’il vous reste à faire au lieu de blablater derrière un clavier.

        .


      • Diogène diogène 18 janvier 2018 09:33

        L’auteur écrit :

        « Cette décision .../… s’inscrit dans l’ordre d’un renoncement qui est celui de l’Etat de droit, de la démocratie, et met donc à mal le peuple. »

        Traduction :

        « L’organisation d’une consultation biaisée par un état qui ne représente que les intérêts des privilégiés n’a pas suffi à imposer la réalisation d’une usine à gaz devenue obsolète avant d’exister »

        En obstétrique, ça s’appelle une fausse-couche.


        • Fergus Fergus 18 janvier 2018 09:36

          Bonjour, Guylain

          Bien que n’étant pas concerné par l’aéroport de NDDL, j’approuve la tonalité de votre article concernant NDDL versus démocratie.

          Il est d’ailleurs amusant de constater qu’une bonne partie de ceux qui se félicitent de l’abandon du projet NDDL, malgré une consultation favorable des habitants de Loire-Atlantique, sont les mêmes que ceux qui hurlaient à la trahison (de manière tout à fait justifiée) lorsque Sarkozy a bafoué le résultat du référendum de 2005 !

          En réalité, il y a beaucoup de gens qui ont voté NON en 2005 et OUI à aéroport en 2016.

          Dès lors, parler de « déni de démocratie » n’est pas infondé de leur part.

          A titre personnel, je considère que la décision d’hier est une belle victoire pour l’environnement, et un désastre pour la démocratie.

          Belle mais ô combien relative, cette victoire pour l’environnement car ce que les zadistes et leurs soutiens se gardent bien de dire, c’est que, chaque année, ce sont entre 40 000 et 80 000 hectares de cultures ou de zones naturelles qui disparaissent sans que quiconque s’en émeuve.

          Depuis le 1er janvier 2018, ce sont même déjà plus de 2 700 hectares verts, soit près de 2 fois la superficie de NDDL qui ont été rayés de la carte de France (donnée évolutive du Planétoscope).


          • Diogène diogène 18 janvier 2018 09:47

            @Fergus

            ce qui est « un désastre pour la démocratie », c’est d’utiliser ce mot et les accessoires qui vont avec pour baptiser des simulacres de consultations. Si on veut donner à un mythe un minimum de crédibilité, la moindre des choses est de ne pas galvauder son image. C’est pour cette raison-là que les grandes religions condamnent les blasphèmes. Leurs prêtres sont conscient des limites de la crédulité.

          • velosolex velosolex 18 janvier 2018 10:46

            @diogène
            Marrant d’oser évoquer la démocratie : Ce référundum est un simulacre de démocratie, et a été sur pièces pour tenter de donner une légitimité et un sens à ce qui en avait aucun. 

            On remarquera aussi que 75% des français étaient hostiles à ce projet funeste. C’est cela la minorité ?
            Tout cela me fait doucement rigoler. Le courage en l’occurrence c’était de renoncer au pire. On se surprend à espérer enfin . 

          • velosolex velosolex 18 janvier 2018 11:32

            @Fergus
            C’est bien, ni pour ni contre Vous retombez toujours sur vos ailes. Une forme de Stoïcisme que doit bien apprécier notre auteur spécialiste, soi disant de l’histoire grecque. Va t’il boire la ciguë comme Socrate ?...

            On est jamais si bien servi que par ses maîtres et les sophismes qui émaillent son discours,sont légions. Romaines. Voir de compagnies de CRS
            Mais vous avez beau faire des efforts, on sent le manche à balai biaisé. Bref, le dépit. L’altimètre à zéro !
            Quand même, cool, ne vous faites pas trop de souci pour la démocratie, celle ci justement s’en sort bien, car cette pantonyme n’avait rien à voir avec sa convocation quasi militaire. Comme vous savez le découpage électoral avait été fait sur mesure pour qu’il corresponde au souhait. Cela tenait donc de la magouille et du découpage charcutier le plus infâme.s
            Pour finir, on n’arrive pas vraiment à vous suivre....Si vous déplorez comme beaucoup que tant de bonnes terres disparaissent sous le béton, argument habituel que vous sortez immanquablement, celui ci est franchement utilisée à contre emploi, pour la simple raison arithmétique que 2000 hectares de terres sacrifiées s’ajouteraient immanquablement au 80000 hectares bétonnés. Ca, un enfant de cours élémentaire est capable de le comprendre. Je vous laisse calculer le pourcentage de camembert gagné. Sans être spécialiste de l’histoire grec. Socrate s’en prit avec raison aux démagogues, qui mettaient en jeu la raison de la cité. II avait bien raison. Cet homme a volé avant les autres à de grandes hauteurs, s’en s’en prendre à la nature. 

          • Fergus Fergus 18 janvier 2018 12:02

            Bonjour, velosolex

            Précisément, parlons-en du référendum : à titre personnel, j’aurais préféré qu’il soit organisé sur la Loire-Atlantique et les départements limitrophes. Je n’en pense pas moins que cette consultation était parfaitement légitime.

            A cet égard, je vous fais humblement remarquer que les opposants à NDDL l’ont admis tacitement en n’appelant à aucun moment à le boycotter, persuadés qu’ils étaient que le NON l’importerait !!! smiley

            « la simple raison arithmétique que 2000 hectares de terres sacrifiées s’ajouteraient immanquablement au 80000 hectares bétonnés. Ca, un enfant de cours élémentaire est capable de le comprendre. »

            Ce qu’un élève de cours élémentaire est surtout en mesure de comprendre, c’est que les 2 000 hectares en question s’ajoutent à 80 000 uniquement l’année de la construction ! Autrement dit en 10 ans ces 2 000 hectares sont à rapporter à 800 000 hectares, et en 20 ans à 1,6 million d’hectares, etc. J’ai toujours été mauvais en algèbre, mais bon en arithmétique ! smiley


          • velosolex velosolex 18 janvier 2018 12:27

            @Fergus
            Non, pas un référendum...Une consultation...Désolez de vous reprendre, mais le propre du sophisme est de dérouler une logique sur une hypothèse fausse. 

            Vous avez beau mettre des smiley, le sens n’y gagne en rien. C’est comme un bras d’honneur. Heureusement pas aux victimes. Il n’y en aura pas. Peut être à Retailleau qui hurle au fond des bois comme si on lui avait écrasé malencontreusement les joyeuses. J’allais dire les ailes !

            Je persiste et signe. Les deux hectares que Vinci aurait confisqué se serait bien ajoutée à la somme globale spoliée, et ne l’aurait en rien diminuée....
            .La matière grasse du fromage vinci restant constante en sophismes. Ceux ci sont parfois redoutables. En prenant appui sur le paradoxe de Zénon, on pourrait prétendre qu’aucun avion parti de Paris ne peut arriver à NDDL
            En effet, il lui faudra toujours faire la moitié du trajet, avant d’envisager de faire l’autre. Et ainsi de suite, orienté vers le but. Mais puisqu’une distance est toujours divisible par deux, il n’aura de cesse de rester indéfiniment dans l’espace, s’attaquant à toujours diviser les rondelles de distance par deux, jusqu’à des limites indéfini décimales...
            Les démagogues de Vinci n’ont pas osé le propos. C’était tout juste 
            Paradoxe de la flèche de xenon :
            « Le temps se décompose en instants, qui sont indivisibles. Une flèche est soit en mouvement soit au repos. Une flèche ne peut être en mouvement, car pour qu’elle le soit, il faudrait qu’elle se situe à une position donnée au début d’un instant, puis à une autre à la fin du même instant. Ce qui revient à dire que les instants sont divisibles, ce qui est contradictoire. La flèche n’est donc jamais en mouvement. Imaginons une flèche en vol. À chaque instant, la flèche se trouve à une position précise. Dans cet instant, la flèche n’a pas le temps de se déplacer elle reste immobile. Aux instants suivants, elle va rester immobile pour la même raison. Si le temps est une succession d’instants et que chaque instant est un moment où le temps est arrêté, le temps ne s’écoule donc pas. La flèche est donc toujours immobile à chaque instant et ne peut pas se déplacer. Considérant le temps comme une suite d’instants successifs, le mouvement est impossible. »

          • Fergus Fergus 18 janvier 2018 13:17

            @ vélosolex

            Les deux smileys ci-dessus s’adressent :

            - Le premier, aux opposants locaux de NDDL qui, je l’ai constaté personnellement à Nantes, rigolaient de ce référendum (je maintiens le terme parce que c’est de facto de cela qu’il s’est agi) tant ils croyaient dur comme fer que les habitants de Loire-Atlantique allaient torpiller le projet. C’en était même ahurissant d’aveuglement !

            - Le second, à moi-même ou plutôt au souvenir de mes années d’école, ayant effectivement été un cancre en maths, mais pas en arithmétique. (cf. De l’influence des pets sur l’enseignement des mathématiques)



          • Fergus Fergus 18 janvier 2018 13:22

            Quant à une polémique sémantique sur référendum vs consultation, elle n’a pas lieu d’être, le mot référendum n’ayant été banni de la communication officielle qu’en raison du fait que ce type de consultation locale n’existe pas dans le droit français.

            Mais en pratique, c’est évidemment la même chose, et les autorités l’ont organisée dans les conditions strictes d’un scrutin parfaitement officiel.

            User de cet argument est donc spécieux et même parfaitement hypocrite.


          • velosolex velosolex 18 janvier 2018 13:51

            @Fergus
            Autre sophisme courant ; au sujet de vos charlots ; Partir d’un cas particulier pour en faire une généralité. 

            La cécité d’un ne fait pas office d’aveuglement général. La preuve par les faits. 
            Il s’agissait bien d’une consultation. Rien ne sert de nier l’indéniable. Les enfants sont soumis à cette difficulté dans leur évolution. Se soumettre à la loi du monde, et non croire que leur décret opiniâtre, basé sur le stade anal et la rétention tétu, font loi. . 

          • Fergus Fergus 18 janvier 2018 17:31

            @ velosolex

            « non croire que leur décret opiniâtre, basé sur le stade anal et la rétention tétu, font loi. »

            Marrante, cette affirmation ! Citez moi ne serait-ce qu’un élément de droit dans l’action des opposants à NDDL. Un seul !!!

            A l"évidence, ce que vous reprochez à ceux qui n’ont pas l’ heur de penser comme vous relève de l’effet miroir !

            J’en ris d’autant plus que je n’en ai jamais rien eu à faire, de cet aéroport. En revanche, je suis attaché au droit, d’où mes interventions sur ce sujet.


          • velosolex velosolex 18 janvier 2018 20:00

            @Fergus
            Je sens malgré tout que vous riez à la façon de Retailleau. 


          • Fergus Fergus 18 janvier 2018 20:40

            @ velosolex

            Non, vous vous trompez. Je n’ai d’ailleurs pris l’avion qu’une fois à Nantes (pour aller à Barcelone)contre une vingtaine à Paris. Et l’on annonce de nouvelles dessertes au départ de Rennes.

            Je n’ai donc strictement aucun intérêt personnel dans cette affaire. Mais j’avoue être très agacé par le déni de droit et de démocratie qui s’est exprimé dans la piteuse volte-face de Macron.


          • velosolex velosolex 18 janvier 2018 22:46

            @Fergus

            Déni de droit et de démocratie...Les grands mots.. . Je crois que vous inversez. C’était justement un déni de démocratie ce projet. Les p’tites bêtes en tout cas sont contentes. Quoique si naïves. Elle ne savent pas qu’elles ont échappé à une Guerlédan puissance 100 !

            Quelle idée de vous en prendre à ce Macron. Il est bien jeune. Il a même pas eu le temps de faire volte face sur la piste. On lui a foutu sous les pieds, avant même qu’il fasse chauffer les moteurs. Son grand mérite en tant qu’héritier, c’est d’avoir refusé cet héritage pourri...
            Bon ça ne fait rien, vous êtes comme vous dites à moitié déçu à moitié content !

             Mon père était breton ma mère était normande. Une commerçante....Quand il a été malade, avec la procuration, elle votait un bulletin à gauche, un bulletin à droite ; « Jamais décu, comme ça », me disait elle. 
            Quand même, j’aurais voulu qu’elle soit plus contente. 
            A la fin de sa vie, elle lisait le canard enchaîne. Je crois que c’était à cause de moi. 
            La dedans, je vous apprend rien, beaucoup d’affaires comme celles ci. Tout à coup elle a réalisé toute cette vilenie, ces maquignons... En tout cas merci à sainte Pénélope, sans qui cette issue n’aurait pas été possible. Qui y a pensé ?...Sans doute son sourcilleux...On devrait rebaptiser NDDL, sainte Pénélope des Landes.

          • velosolex velosolex 18 janvier 2018 22:50

            @velosolex
            Les deux hectares que Vinci aurait confisqué 


            Une coquille malencontreuse. J’avais oublié le « mille », entre « deux » et « hectares ». Une paille.....

          • pemile pemile 18 janvier 2018 23:05

            @Fergus « le déni de droit et de démocratie »

            La démocratie se serait de prendre en compte les 49% d’abstention lors de la consultation, seul 26% des gens concernés ont votés oui.

            Doublon par rapport à l’autre fil, mais je rappelle ici, qu’aujourd’hui, un sondage montre que 78% des français approuvent l’abandon du projet.


          • VINCENT 18 janvier 2018 23:51

            @pemile
            Seulement parce qu’une décision a été prise... ou plutôt un semblant de décision, vu que Collomb repousse déjà la réouverture des routes prévue pour d’ici à demain. Courage, vous avez dit courage ?



          • Fergus Fergus 19 janvier 2018 08:37

            Bonjour, velosolex

            « Déni de démocratie... Les grands mots »

            Manifestement, vous êtes vous-même partie prenante de ce déni.

            Ce matin, Ali Badou recevait sur France-Inter Bruno Latour, philosophe des sciences, qui intervenait pour défendre l’aménagement du territoire. Or, si M. Latour - comme d’autres intellectuels - se félicitait de l’abandon du projet de NDDL, à ses yeux inadapté aux besoins, et témoin d’une approche passéiste, il n’en a pas moins reconnu que de facto il y a eu déni de démocratie. Un déni nécessaire, mais qu’il n’entendait pas pour autant éluder.

            On aimerait que la même honnêteté intellectuelle prévale sur ce site !


          • pemile pemile 19 janvier 2018 09:19

            @Fergus « de facto il y a eu déni de démocratie »

            Le répéter sur tous les fils n’en fera pas une vérité !

            Seul 26% des gens concernés par la consultation ont répondu oui et dès l’abandon annoncé celui ci est approuvé par 78% des français, où est votre déni de démocratie ?


          • velosolex velosolex 19 janvier 2018 10:22

            @Fergus
            Badou ou badoit la belle affaire. Ca ne sert à rien de surligner ce qu’il nous faudrait entendre, comme un instituteur en mission. Et que Latour soit « philosophe » des sciences ou de la boulangerie ne m’impressionne pas plus que le doctorat dont s’habille notre auteur. Ne parlons pas d’inter, et de Demorand au ton et aux manières aussi consternantes que celle d’un adjudant chef, nous disant quand il faut ricaner, opiner, ou nous mettre au garde à vous. 

            Le mot « intellectuel » n’appartient qu’au paysage français. Son emploi a souvent pour fonction la même qu’avaient les titres de noblesse en d’autres temps, et de se prévaloir d’une supériorité de jugement, lié non plus à un titre, mais à un diplôme, afin de confisquer le débat. 
            « Passéiste ?...Vous plaisantez, est ce un mot, monsieur, pour parler de cette construction qui nous ramenait à des lunes en arrière »
            Dommage que ce soit pas du Shakespeare...Il est de bon ton aussi d’émailler son discours de quelque belle citation pour impressionner le pékin.
            Bon, pour faire belles lettres je pourrais vous parler de tant d’autres « intellectuels », pas au garde à vous des élus eux même fascinés par les subventions et les titres, qui refusent de mettre leur costard cravate. Xavier de Beaulieu par exemple, spécialiste de la gestion du territoire, des landes et des champs. Toujours autant mi content, mi déçu ?

          • Fergus Fergus 19 janvier 2018 10:51

            Re-bonjour, pemile

            Puisque vous m’interpellez là dans les mêmes termes que sur l’article de Siatom, je reconduis la même réponse :

            « Votre arithmétique ne tient pas la route ! Ou alors il n’y a plus de démocratie possible et viable si l’on doit systématiquement amalgamer comme vous le faites le camp des battus à celui des abstentionnistes. Avec un tel raisonnement, aussi spécieux qu’absurde, Macron ne représente que 26 % des Français et, faute de légitimité, la France n’est pas gouvernée !!!

            Sur les 78 %, je me suis exprimé ailleurs : ce taux élevé, qui n’a rien de surprenant, est nettement moins significatif du rejet de NDDL que du ras-le-bol des Français confrontés à cet interminable feuilleton et qui saluent la fin de la partie. Ajoutez à cela que les Provençaux, les Savoyards ou les Lorrains se fichent comme d’une guigne de la desserte du grand ouest, comme les Bretons ou les Ligériens se ficheraient probablement d’un problème aéroportuaire à Nice ou Toulouse. »

            Bien sûr qu’il y a eu « déni de démocratie », c’est une évidence que seules les personnes les plus endoctrinées refusent de voir, par pure idéologie.

            Malheureusement, il est des cas où les dénis de démocratie sont rendus nécessaires par les circonstances et les blocages. C’est ce qui s’est passé, et cela me convient plutôt bien pour tourner la page. Mais de grâce cessez de vous voiler la face !


          • pipiou 19 janvier 2018 10:56

            @pemile
            Que l’abandon soit approuvé par 78% des français ne signifie pas que 78% des français étaient défavorables à NDDL, vos « interprétations » vous feraient dire tout ce qui vous plait à la démocratie.

            Il se peut tout simplement que la majorité des Français approuvent qu’une vraie décision ait été prise et que ce feuilleton grotesque soit enfin terminé.


          • pemile pemile 19 janvier 2018 11:16

            @pipiou "Que l’abandon soit approuvé par 78% des français ne signifie pas que 78% des français étaient défavorables à NDDL, vos « interprétations » vous feraient dire tout ce qui vous plait à la démocratie."

            Je sais, d’où l’importance de la question posée. La question posée lors de la consultation d’un transfert de l’aéroport était aussi ambigue par rapport au maintien de l’activité d’airbus sur le site actuel.

            C’est plus l’affirmation d’un déni de démocratie qui me fait sur-réagir lorsque l’on ignore complètement les taux d’abstention croissants.


          • pemile pemile 19 janvier 2018 11:22

            @Fergus « Mais de grâce cessez de vous voiler la face ! »

            Comment éviter de jongler entre les différents fils ? (je reconnais que c’est moi qui est initié ce fait smiley)

            Ce débat dépassant cette consultation concernant NDDL, mon opposition concernant la non prise en compte de la croissance de l’abstention par rapport à votre dénonciation d’un déni de démocratie ?


          • pipiou 19 janvier 2018 11:24

            @pemile
            Pas tres sérieux ; et dans un sondage vous comptez le taux d’abstention ? smiley


          • pemile pemile 19 janvier 2018 11:40

            @pipiou « dans un sondage vous comptez le taux d’abstention ? »

            Si on considère le NSP (Ne Sait Pas) en abstention ?


          • pemile pemile 19 janvier 2018 11:59

            @pipiou
            PS : et si le taux de NSP dépasse les 50% il faut peut être se poser des questions sur la question posée ?


          • Martha 21 janvier 2018 11:15

            @Fergus

             Les opposants à N-D-d-L l’ont dit avant et après que cette « consultation » était biaisée et qu’ils ne s’y conformeraient pas.
             Plusieurs dossiers étaient encore en cours au niveau national et européen : lois sur l’eau, préservation des zones humides etc.. ce qui retirait beaucoup de légitimité à ce qui a été appelé « référendum ».
             Il a été fait dans la précipitation, en fin de mandat présidentiel et signé Valls, pour justifier son attitude en début de mandat, cacher le fond des choses, aidé, en cela, par la majorité des médias.


          • gilbert18 gilbert18 18 janvier 2018 09:51

            Déni de démocratie ?
            Pour faire appel aux grands principes avec quelques chances de convaincre, il faudrait mentionner quelques informations.
            Le projet a été élaboré par Vinci et adopté par le conseil général. Le projet envisagé a été décidé sans qu’on étudie l’agrandissement de l’aéroport existant. Pas une fois en cinquante ans. Étrange façon de faire... Où sont la démocratie et le respect de l’intérêt général là dedans ?
            Faire voter les seuls habitants du département sur le projet d’un aéroport INTERNATIONAL, est étrange. Les 45 % d’habitants du département qui préfèrent l’agrandissement de l’aéroport existant ne sont pas un groupuscule d’excités, ni un groupe de pression de quelques centaines d’individus. Pas plus que ceux des départements limitrophes qui selon des sondages sont majoritairement favorables à l’agrandissement de Nantes Atlantique. ...
            Je n’en dis pas plus.


            • baldis30 18 janvier 2018 12:11

              @gilbert18
              simplement : avez-vous évalué les risques de survol d’une ville ?

              N’avez-vous jamais pris l’avion, certes il y a longtemps, à Casablanca -Anfa ?


            • velosolex velosolex 18 janvier 2018 13:06

              @gilbert18

              Ce matin sur France inter, c’est l’indignation surjouée. Il faut écouter le post cast de 8h 30 : ’L’état expose sa nudité", nous dit l’éditorialiste ; Plus préoccupant, le mensonge la manipulation sur fond d’approximation ; Ainsi le journaliste nous dit, faisant le tour des renoncements de l’état, que celui ci a du renoncer à Plogoff et à Creys Malville ( le surgénérateur Phénix)

              Si l’on rétorquera qu’on ne peut que se féliciter du retrait de Plogoff, qui actuellement, nous donnerait les même soucis que Fessenheim, j’ai sursauté pour le commentaire sur Malville ; Il y eut c’est vrai, opposition, et manifestations, en particulier une, qui compta 100 000 personnes, et à laquelle je participa, en 77 , et qui se solda par un mort parmi les manifestants ;..Déjà....
              Malheureusement, l’état ne recula pas. Ce fut une erreur industrielle et technique retentissante. Et après quelques milliards gâches en pure perte, le superphénix dut fermer quelques années plus tard. Un fiasco total...Un peu fort de café ce mensonge patent, qui laissa une friche industrielle.

            • VINCENT 18 janvier 2018 23:53

              @gilbert18
              Vous parlez écologie, mais vous proposez d’agrandir l’aéroport de Nantes au grand dam des habitants de Bouguenais, voire, pour certains, de cnstruire cet aéroport anti-écolo dans les environs du Mans. Ca sentirait pas un peu le foutage de g.... tous ces arguments écolos ?



            • baldis30 19 janvier 2018 10:53

              @VINCENT
              bonjour,

              il serait bon aussi que les habitants de Bron et ceux d’autres communes riveraines ou en alignement de piste à Bron parlassent de leur « opposition » à Lyon-Saint-Exupéry ....

              on-a-gagné, on-a-gagné, on-a-gagné, on-a-gagné,

              Ainsi s’exprime le chœur des supporters du PSG ... une référence intellectuelle de bonne foi !  -:p


            • Olivier Perriet Olivier Perriet 18 janvier 2018 09:51

              Bonjour, pour une fois que vous vous éloignez de la laïcité, je trouve que vous charriez un peu :

              cette histoire est une histoire locale, enfin même les locaux ont fini par ne plus rien y piger (voir les résultats du vote quasiment à 50-50 à Nantes).

              Prière de ne pas mêler « La Démocratie » à cette querelle débile où finalement, on a eu droit à l’affrontement classique entre ceux qui subissent l’aérorport existant (et veulent qu’il parte), et ceux qui ne veulent pas subir le nouvel aéroport (et ne veulent pas qu’il vienne).

              Tout ça pour ça :
              la France entière a été prise en otage par un débat entre Bretons smiley

              Ouf, enfin on commence à voir le début de la fin, bon débarras !


              • Olivier Perriet Olivier Perriet 18 janvier 2018 09:54

                Pour compléter :

                la France entière a été prise en otage par un débat entre Bretons

                le « Déni De Démocratie » se situe plutôt là, à mon avis.


              • chantecler chantecler 18 janvier 2018 10:10

                @Olivier Perriet
                C’est peut être un peu plus compliqué que ça :
                avions nous besoin d’un gigantesque aéroport , bétonné sur des centaines d’hectares , à l’heure où des TGV parcourent notre pays d’est en ouest et du nord au sud ?
                Avons nous besoin en pleine crise économique de multiplier les surfaces d’aéroport, alors que justement ces mêmes TGV peuvent amener des voyageurs dans les aéroports principaux , en une ou deux heures ?
                Maintenant il est vrai qu’un aéroport où qu’il se trouve ,c’est des nuisances de toutes sortes : bruit , destructions d’espaces , etc etc ....
                Mais c’est aussi des investissements faramineux dont la rentabilité est de plus en plus discutable .
                Et je pense profondément que ses promoteurs n’ont rien à faire de ce que pense le quidam .
                Dans un sens ou un autre .
                Sauf que l’on commence à compter les sous ce qui n’était pas le cas il y a 40 ou 50 ans .


              • Olivier Perriet Olivier Perriet 18 janvier 2018 13:57

                @chantecler
                Ce que vous dites sont des vérités générales sur lesquelles il est difficile d’être en désaccord.

                On n’est pas sur une affaire d’État où se joue l’avenir de l’humanité, on est sur un projet d’enjeu régional (et encore...), qui n’a pas à se transformer en grande cause nationale.


              • rugueux 18 janvier 2018 10:06

                Pour un docteur en histoire spécialiste auto-proclamé de l’antiquité grecque cet article affligeant est d’une rare indigence.

                Qu’est-ce que la démocratie a à voir avec ce projet ? Un serpent de mer mâtiné d’éléphant blanc initié il y a 50 ans, donc bien avant le premier choc pétrolier et l’incessante succession de crises qui s’ensuivit, et qui n’a pas connu le moindre début de réalisation. Ce projet n’avait comme seule justification que la mégalomanie galopante des élus locaux avides de prébendes, de développement, prêts à toutes les compromissions pour exister et empocher subventions, taxes professionnelles et jouir de leur quart d’heure médiatique...

                Votre mauvaise foi est insondable, vous parlez de référendum, mais c’est totalement faux. Relisez la constitution ou un cours de droit constitutionnel et vous apprendrez que cette mascarade que vous appelez référendum n’en était pas un ! Un référendum c’est quand on consulte tout le corps électoral. Les corses avait autant le droit de donner leur avis sur NDDL que les basques ou les parisiens , pourtant ils n’ont pas été consultés.

                La France est un petit pays géographiquement, vouloir construire un aéroport parce que quelques uns ne veulent pas prendre le train est totalement ridicule. On a eu le même cirque à Rouen dans les années 90 où la mode était au développement de l’aéroport de Boos. Au début il y avait quelques vols improbables et hors de prix...Rouen Corse ou Londres au prix d’un trajet direct pour Mars...Aujourd’hui il n’y a plus rien, les terrains alentours se transforment en zone commerciale fantômatique...Cette plaisanterie a coûté une fortune à la région et si les élus et fonctionnaires en ont bien profité c’est encore une fois au contribuable d’assumer les pots cassés.


                • ZenZoe ZenZoe 18 janvier 2018 10:41

                  @rugueux
                  Je vous plusse, on est au coeur de l’affaire là !


                • velosolex velosolex 18 janvier 2018 11:01

                  @rugueux
                  Voilà longtemps que je ne lis plus ces pseudo présentations censées parfois impressionner le pékin, pour ne juger que la pertinence des propos, et la dichotomie entre l’un et l’autre est parfois abyssale. La mauvaise foi évidente est à l’oeuvre. 

                  Bien des trains sont passés sous les tunnels et entre les jambes de Socrate depuis antiquité Grec. Heureusement, Ulysse n’est pas rentré en avion à Ittaque, sinon il n’y aurait pas d’histoire
                  C’est extraordinaire d’oser évoquer la démocratie dans une affaire où elle n’a jamais été à l’oeuvre. Au delà de ce référendum honteux, biaisé, à la carte, la cour des comptes s’est encore ému dernièrement des mystérieuses tractations qui avait donné un tel deal à Vinci, évoquant au mieux « l’incompétence totale » des services de l’état....
                  Je suis très surpris de l’aigreur de certains médias, faisant comme Europe 1 le grand écart, faisant un titre « l’état cède devant une minorité d’opposants » et puis avouant que « 75% des français ne sont pas d’accord »....Plus tartuffe et malade d’aigreur tu meurs !

                • covadonga*722 covadonga*722 18 janvier 2018 12:00

                  @rugueux
                   jeu set et match  !


                • Trelawney Trelawney 18 janvier 2018 13:47

                  @rugueux
                  Les corses avait autant le droit de donner leur avis sur NDDL que les basques ou les parisiens


                  Et que dire des vendéens qui étaient directement concernés par le problème et qui non plus n’ont pas été consultés. En ce moment les vendéens boivent le champagne pour saluer la décision du gouvernement. A croire que le grand ouest n’est pas si grand que cela

                • velosolex velosolex 19 janvier 2018 13:09

                  @rugueux
                  Nous sommes le pays d’Europe les plus fournis, en aéroports, en supermarchés, en en rond points...Ce n’est sans doute pas un hasard.

                   La rencontre des intérêts du BTP, d’un manque de vigilance de l’état, renonçant à avoir un plan d’aménagement du territoire cohérent., bien sûr liés à la complicité des élus, dont l’augmentation prodigieuse n’a pas de toute évidence réussi à endiguer les ardoises, et les gâchis. Bien au contraire même. 
                  Beaucoup de petites baronnies en compétition entre elles. C’est à qui sera « mieux disant culturel », avec évidemment réfection d’abord des structures qui vont avec. Et là, c’est un empilement considérable de lobbys qui se penchent sur le berceau du nourrisson. 


                • BOBW BOBW 18 janvier 2018 10:23

                  @ l’auteur : Il semble que vous êtes un groupie intéressé de Vinci ! smiley Vive la biodiversité.Vive le Larzac !...


                  • Pimpin 18 janvier 2018 10:30

                    Bravo, excellent article. 

                    Malheureusement on voit de plus en plus de ces groupes de fascistes user de la violence pour imposer leurs idées et se poser en victimes quand l’état tente de répondre à cette violence.
                    Ce qui évidemment n’enlève rien à la responsabilité de politiques incapables de gérer correctement ce genre d’affaires, techniquement et démocratiquement.

                    • chantecler chantecler 18 janvier 2018 10:49

                      @Pimpin
                      Et bien justement Pimpin : vous dénoncez la violence d’individus qui n’acceptent pas certaines choses mais vous êtes muet sur la violence d’état qui consiste à promouvoir n’importe quoi , avec l’argent des contribuables et qui se font niquer la plupart du temps par le bradage quasi systématique au privé du « bien public ».
                      N’y a t’il pas là un autre type de violence ?


                    • Pimpin 18 janvier 2018 11:05

                      @chantecler

                      Vous ne m’avez pas bien lu !
                      Ce sont deux choses différentes, l’une ne justifie pas l’autre.
                      La démocratie c’est avant tout le vote des électeurs. Si ces électeurs ne l’ont pas compris et persistent à voter sans cesse pour ceux dont ils n’approuvent pas la politique, on ne risque pas d’avancer. Ils ont voté Macron, ils en subissent les conséquences, alors que leurs revendications sont très proches de ce que proposait Le Pen pour laquelle ils n’ont pas voté.

                    • velosolex velosolex 18 janvier 2018 11:06

                      @Pimpin
                      C’est bien, si cet article peut vous consoler, portez le sur votre coeur. 


                      Peut être Vinci vous fera une ristourne quand vous le présenterez au péage des autoroutes qu’ils ont raflé à l’état. 

                      Ce gouvernement n’est pas responsable des erreurs, le mot est faible, que les précédents ont crée, ou n’ont pas eu le courage de gérer efficacement. 

                      En prenant cette décision courageuse, il nous montre qu’il n’est pas à la botte d’un groupe qui a su déjà orienté des marchés en sa faveur. Pour parler des autoroutes...

                    • Pimpin 18 janvier 2018 11:26

                      @velosolex
                      Je crois que vous n’avez pas bien lu l’article ! relisez ! Il ne porte pas sur le soutien de Vinci !


                    • velosolex velosolex 18 janvier 2018 11:39

                      @Pimpin
                      Vous avez raison ! . Mais le réflexe Pavlovien est là. Et en l’occurrence, l’ombre de ce groupe est omniprésent.

                       Il ne suffit pas de ne pas l’évoquer pour qu’il disparaisse des radars. 

                    • baldis30 18 janvier 2018 12:19

                      @chantecler
                      du clame !

                      il y a eu enquête, recours divers , et maintenant d’un trait on barre l’avis des commissaires-enquêteurs nécessairement compétents s’ils on été nommés dans les conditions de la directive Chirac, c’est-à-dire par l’ordre judiciaire, par des experts ( experts en quoi) désignés par l’exécutif !

                      On se calme .... ou alors le mélange exécutif / justice est autorisé au pays de Montesquieu !

                      Que sera a prochaine étape dans cette dégringolade de l’état de droit ?


                    • Trelawney Trelawney 18 janvier 2018 14:05

                      @baldis30
                      il y a eu enquête, recours divers , et maintenant d’un trait on barre l’avis des commissaires-enquêteurs nécessairement compétents s’ils on été nommés dans les conditions de la directive Chirac, c’est-à-dire par l’ordre judiciaire, par des experts ( experts en quoi) désignés par l’exécutif !


                      Remarque intéressante et qui met le doigt sur le fond du problème. Car c’est dans la nomination des commissaires enquêteurs que le bas blesse. Ces derniers sont tous fonctionnaires et trés souvent directement concernés par le résultat de leurs enquêtes.
                      Il suffit de s’intéresser au rapport d’enquête pour s’apercevoir que cette enquête était bidonné dès le départ.

                      En aviation civil, il existe pourtant une loi universelle qui a été complètement bafouée pour NDDL : On construit un aéroport parce que des avions y atterrissent et on ne construit jamais un aéroport pour que des avions y atterrissent.
                      Tous les grands aéroports ont été au départ des petits aérodromes qui se sont agrandits. Et si on a crée un aéroport de toute pièce c’est que l’on a déplacé un ancien sans jamais augmenter le trafic qui était déjà existant.

                      Au départ vos fameux experts ont justifié l’utilité de cet aéroport en arguant qu’il allait apporter plus d’économie d’emplois et de richesse à la région. Comme c’était plutot pharaonique pour une simple région (Loire Atlantique) ils ont cru bon ajouter la Bretagne qui est à plus de 2 heures de l’aéroport et les régions voisines dont la région du Mans qui est à 40mn d’Orly et plus de 2 heures de NDDL (cherchez l’erreur).
                      Maintenant lorsqu’on leur pose la question sur l’utilité de ce truc, ils en viennent à dire que ça va faire moins de nuisances à Nantes sud. Autrement dit on finance à hauteur d’1 milliard d’euro (520 millions l’aéroport et le reste c’est pour le tramway, le TGV et les autoroutes qu’on a oublié) pour simplement déplacer le bruit du sud vers le nord. Et vous trouvez qu’ils sont compétents ? Moi j’ai acquis la certitude que non !

                    • baldis30 19 janvier 2018 11:05

                      @Trelawney
                      bonjour

                      d’abord je n’ai jamais écrit cela :

                      « Au départ vos fameux experts ont justifié l’utilité de cet aéroport »

                      et je vous serais obligé de bien vouloir le rectifier dans votre pensée ....

                      Dans la mesure où l’enquête a été régulière... et si elle ne l’avait pas été bien des recours l’auraient souligné ... donc les commissaires-enquêteurs désignés étaient compétents. Ce qui n’est malheureusement pas toujours le cas alors que la directive « Chirac » publiée au J.O. l’ai prescrit depuis plus de 40 ans ....

                      On ramène trois experts ... experts en quoi on voudrait le savoir .... et on ne regarde surtout pas deux cas bien connus normalement : Casa-Anfa et Bron ... mais il y en a d’autres ... avec l’accident de « sillage » dans la banlieue new-yorkaise....

                      Ensuite combien d’accident d’avions ( hormis les tirs de missiles...) se produisent dans les zones d’atterrissage ou de décollage ... et il est douloureux de rappeler Roissy ....


                    • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 18 janvier 2018 10:36

                      Bon ! je ne vais pas revenir sur ce qu’il en fut du droit du peuple à une certaine période de l’Allemagne....


                      • Michel DROUET Michel DROUET 18 janvier 2018 11:41

                        @Mélusine ou la Robe de Saphir.
                        Non, c’est mieux.


                      • Jeekes Jeekes 18 janvier 2018 10:38

                        ’’La démocratie rappelons-le signifie, le pouvoir au peuple’’
                         
                        Comme en 2005 ?
                         
                        ’’C’est un déni de démocratie qui appelle à ne plus rien respecter’’
                         
                        Ah ben oui, comme en 2005 !
                         


                        • ZenZoe ZenZoe 18 janvier 2018 10:39

                          ....référendum populaire...
                          Je rappelle à toutes fins utiles qu’il ne s’agissait pas d’un référendum, mais d’une consultation populaire. Attention à ne pas mélanger les deux.

                          Sinon, sur le point de vue de la démocratie, on peut voir l’affaire autrement.
                          En effet, on constate généralement dans les grandes villes que les aéroports sont situés dans les périphéries modestes et/ou rurales, alors qu’ils sont majoritairement utilisés par les résidents des banlieues aisées. Parce que les populations modestes ont des moyens de défense moins puissants.
                          Il peut être plaisant de constater qu’à Nantes, les « bouseux » ne se sont pas laissé faire et font un pied de nez aux Nantais qui veulent bien prendre l’avion mais pas supporter les nuisances.
                          Un brin caricatural peut-être, mais pour une fois que les « petits » ont gagné, on peut se réjouir.


                          • velosolex velosolex 18 janvier 2018 11:47

                            @ZenZoe
                            Vous cherchez des crosses quand même. On fait pas expertise en droit et en sémantique ici. On n’avance avec des grosses bottes dans le bocage, tentant de tirer sur le gibier qu’on dispose, arguant qu’on n’a une carte de chasseur, fournie pas l’administration. 

                            J’ai été plusieurs fois sur le terrain. C’est bien de descendre des avions affrétés par Vinci voilà. On se fait mieux toujours une idée dans la vraie vie. 
                            Première constatation : Les opposants dans leur grande majorité sont des gens comme vous et moi, pas des indiens fous. Dans le temps on aurait dit des hippys. Le nombre de tracteurs et de paysans affluant pour sauver la zad était sidérant. Plusieurs centaines. 
                             On on reste sur le cul. Le peuple s’est exprimé et a donné de la voix. Mais sans le sens, cela n’aurait porté. Pour qu’un avion s’envole, il faut plusieurs facteurs. Pour qu’un mouvement gagne il en faut tout autant ; 

                          • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 18 janvier 2018 10:45

                            Le peuple, c’est aussi comme les enfants qui ne veulent que jouer et satisfaire leur égoisme et leurs plaisirs immédiats. Incapable d’avoir une vision d’avenir. Je veux ce jouet, je,je, je,.... Si le peuple était éduqué, alors oui, nous pourrions parler de démocratie. C’est ce que sous-entendait Platon, à une époque où l’enseignement était placé au haut de l’échelle des valeurs. Aujourd’hui, c’est le buziness qui dirige la société.


                            • chantecler chantecler 18 janvier 2018 10:54

                              @Mélusine ou la Robe de Saphir.
                              Le terme buziness me semble approprié : c’est une contraction du buzz médiatique (et propagande) et du bizness anglo saxon .
                              Ca débouche souvent sur beaucoup d’argent mis en jeu et des dépenses peu rentables pour la collectivité qui est obligée d’en payer les conséquences.


                            • velosolex velosolex 18 janvier 2018 11:53

                              @Mélusine ou la Robe de Saphir.
                              Pourtant le mot peuple devrait nous réjouir. 

                              Il contient en lui ce collectif, notre base de culture qui donne le folklore. 
                              Mais les tyrans et les démagogues en dénaturent le sens, et le considère de façon matoise, et orienté, se demandant comment ils vont pouvoir le tromper. 
                              Et c’est ainsi que peu à peu son sens s’écrase sous la botte du mépris. 
                              Et tout à coup il ressemble comme deux gouttes d’eau à cette foule, qui n’a pas d’orientation, et ne possède que la force d’un troupeau de mouton, qui toute seule, court vers le vide. 

                            • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 18 janvier 2018 12:41

                              @velosolex


                              Comme toujours, nous nous comprenons à demi-mot. Platon érigeait l’enseignement et l’éducation bien au-dessus du commerce. Le Siècle de la démocratie fut celui de Périclès et de Platon. Son concept fut totalement dévoyé. C’est bien le peuple qui a porté Hitler au pouvoir,...Il me déplaît de penser que le beau-frère de Freud fut grandement responsable de cette perversion. Le seul système politique valable est celui décrit par Raymond Queneau dans son livre : Les vertus démocratiques. Proche du Maât.

                            • bouffon(s) du roi bouffon(s) du roi 18 janvier 2018 10:56

                              Pour qu’il y ait un déni de démocratie, encore faudrait-il une démocratie ^^

                               


                              • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 18 janvier 2018 11:18

                                Un peu dur de ne pas assumer un si beau nom de famille,...


                                • velosolex velosolex 18 janvier 2018 12:05

                                  Le révisionnisme le plus total est sur les rails. Une tendance, les médias sont amers, relevant leur vrai visage, et leur dépendance aux grands groupes de bétonnage du pays. Le pseudo référundum misérable, qui n’était qu’une consultation en fait, est sur toutes les lèvres.....Le signifiant est aveuglant. 


                                  • covadonga*722 covadonga*722 18 janvier 2018 12:05

                                     bon le banquier a tranché pouvait être sur qu’il a pesé le pour et le contre sur le trébuchet de sa popularité.D’ailleurs un coup d’œil sur les sondage de lecteurs libé et le figaro lui donne plutôt quitus. 

                                    Les zadistes sont a mes yeux aussi peu légitime que le pseudo référendum a usage local .
                                    Maintenant que l’Etat régalien s’est déballonné devant la racaille verte .Je me demande si quelques coups de matraque bien appliqués ne vaudrait pas a Macron quelques points supplémentaire dans les sondages hé hé 


                                    • baldis30 18 janvier 2018 12:22

                                      @covadonga*722
                                      bonjour,

                                      enfin une réflexion sensé renvoyant tous les participants à leurs incompétences reconnus


                                    • velosolex velosolex 18 janvier 2018 23:09

                                      @covadonga*722
                                      Mille fois bravo j’applaudis à vos propos !

                                      Vous devriez donner ce bon conseil à nos ministres,
                                       Pour dépêcher sur l’heure une cellule de combattants aguerris, 
                                      Afin de déloger tous ces vilains de la ZAD en un tour de main.
                                       Je parle des hommes hardis, ceux qu’on appelle aussi barbouzes, 
                                      D’une voix tremblante, en relevant son col, à l’ombre d’un proche. 
                                      Je peux moi aussi sur le sot du secret 
                                      Leur donner quelques noms de professionnels qui font cela en douce. 
                                      Ces deux agents de la DGSE ces Dupont et Dupond
                                       Qui naguère coulèrent à Auckland le « Rainbow Warrior » .
                                       J’ai ouïe dire aussi que les pseudos gendarmes
                                      Qui brûlèrent les pagodes en Corse pas très loin de Calvi
                                      Pourraient intervenir avec succès dans cette affaire.
                                      Le sens de la matraque est tout intéressant !. 
                                      Vous faites référence je le vois à une histoire des banlieues récente, 
                                      Dont la référence vous grandit. 
                                      Mais faites attention à ce que l’objet contendant ne vous échappe des mains
                                      Et que vous ne tombiez par mégarde dessus !

                                    • jaja jaja 18 janvier 2018 12:24

                                      L’État de droit et la démocratie chers à l’auteur ne sont que les instruments d’un pouvoir aux mains d’une Bourgeoisie exploiteuse... L’État n’est évidemment en rien l’expression de l’intérêt général, comme l’écrit l’auteur mais son absolu contraire. Un instrument dévoué au pouvoir de la minorité et donc à celui des multinationales, comme Vinci, le maître d’oeuvre du projet d’aéroport à NDLL aujourd’hui abandonné grâce aux mobilisations !

                                      Les vieux États-nations impérialistes sont encore aujourd’hui le socle premier de la domination bourgeoise en Europe, mais aussi dans une bonne partie du monde. Ce sont des outils de répression incomparablement solides et sophistiqués... dont les opposants à NDLL ont d’ailleurs pu voir quelques échantillons avec certains manifestants mutilés à vie, comme à Nantes par exemple...

                                      Voir l’auteur défendre cet outil répressif est curieux... Quelle démocratie représente le « Référendum » manipulé alors que tous les médias des milliardaires et les télés privées comme publiques serinaient jusqu’à plus soif, la propagande de Vinci en faveur de cet aéroport ? La fiction d’une pluie d’emplois créés pour les Nantais, répétée partout en boucle, étant l’argument N°1 de ces abuseurs.

                                      Il y a sûrement d’autres besoins sociaux à combler chez cette majorité de travailleurs qui ne prennent jamais (ou presque) l’avion plutôt que construire un aéroport luxueux pour une minorité à deux pas d’un déjà existant qui peut d’ailleurs être aménagé si besoin est...


                                      • jaja jaja 18 janvier 2018 12:28

                                        La démocratie réelle ne peut s’exercer que si les moyens d’information relaient toutes les positions en présence, ce qui ne fut pas le cas pour celui qui eut lieu, caricaturant les zadistes et les opposants à NDLL, et qui était donc un déni de démocratie !


                                      • Aristide Aristide 18 janvier 2018 17:46

                                        @jaja

                                        Ah ces bretons, que n’ont-ils la lucidité d’un jaja alcoolisé. Ce peuple dont le représentant ici auto-proclamé clame qu’il est bien incapable de savoir ce qu’il faut savoir. Un mépris assez affligeant pour ceux qu’il croit représenter. Escroc ....

                                        Marrant de voir ici le même qui soutien la validité de la consultation catalane pour l’indépendance refuser à des bretons de se positionner sur un pauvre aéroport. Des postures de révolutionnaire à deux balles, incohérent et attiré par tout ce qu’il croit être une remise en cause de la société qu’il abhorre. 






                                      • jaja jaja 18 janvier 2018 19:31

                                        @Aristide

                                        Toujours la même façon insultante d’intervenir la vieille ordure !


                                      • Aristide Aristide 18 janvier 2018 19:43

                                        @jaja

                                        Il est tout rouge faché le croulant ...

                                      • jaja jaja 18 janvier 2018 20:03

                                        @Aristide

                                        Bof...


                                      • Hurricane Hurricane 18 janvier 2018 23:04

                                        @jaja


                                        Jaja le revolutionnaire en peau de lapin , toujours aussi débile 

                                      • Petit Lait 18 janvier 2018 14:04

                                        La question n’est ni écologique, ni idéologique. La seule question est : comment croire un seul instant qu’un projet ayant été imaginé il y a plus de 50 ans (avant le TGV entre autre), puisse encore être d’actualité sous la même forme aujourd’hui ? 


                                        La seule « victoire » des opposants est d’avoir fait tellement traîner les choses qu’ils ont rendu le projet obsolète. 

                                        • DantonQ Jean nemare 18 janvier 2018 14:29

                                          Désinformation quand tu nous tiens ! Contrairement à ce que vous dîtes, c’est bien le peuple qui dit non depuis 1965 à ce projet pharaonique dont les gens de la région ne veulent pas. Seuls les élus locaux étaient pour, parce que des groupes comme Vinci leur graisse la papate... 


                                          Les agriculteurs locaux, les habitants des villages ne veulent pas être expulsés de leurs terres pour construire un aéroport inutile, dispendieux, polluant et bruyant et voir le prix de leurs habitations s’effondrer parce qu’on voulait construire un aéroport qui ne profiterait qu’à une poignée de privilégiés... 

                                          Il était temps que l’Etat se soumette à la volonté majoritaire des locaux qui criaient leur opposition farouche à ce projet. La France n’est pas une démocratie, elle ressemble de plus en plus à un régime totalitaire. 

                                          Contrairement à la Suisse voisine, où un scandale comme le projet d’Aéroport à Notre-Dame des Landes n’aurait jamais vu le jour après que les habitants se soient prononcés contre par référendum... La-bas, il n’y a pas besoin de faire des jacqueries , d’occuper le terrain, car les élus respectent toujours la volonté du peuple, et leur démocratie directe est beaucoup plus vivante que chez nous où nos élus font à peut près ce qu’ils veulent sans se soucier de la volonté du peuple... 

                                          Voilà pourquoi il serait nécessaire je pense de ressortir les guillotines, de faire des pelotons d’exécution pour faire une seconde Révolution française et bien faire comprendre à nos élus, aux élites qui nous dirigent qu’ils doivent se soumettre à la volonté populaire ou mourir, point barre ! 

                                          • Xenozoid Xenozoid 18 janvier 2018 14:54

                                            @Jean nemare

                                            aux élites qui nous dirigent qu’ils doivent se soumettre à la volonté populaire ou mourir

                                            si tu savais comme ils s’en foutent,de la « volonté populaire »,la soumission ils l’ont déja


                                          • Taverne Taverne 18 janvier 2018 14:30

                                            Le grand perdant, c’est le peuple ? Ah bon ? Mais la moitié était pour, l’autre moitié contre. Par ailleurs, seuls 8% des gens prennent l’avion. Dans ces conditions, je ne vois pas ce que signifie que le peuple est grand perdant.

                                            Je trouve qu’il a raison Astérix (José Bové) quand il dit que la décision a été rendue au nom de l’intérêt général et pas uniquement pour des intérêts locaux. Ni pour les 400 zadistes d’ailleurs, dont certains pourront en tirer un petit avantage accessoire.


                                            • arthes arthes 18 janvier 2018 15:08
                                              Moi j’ai mis un 5 étoiles.

                                              A croire que Macron/Jupiter n’en a rien à foutre de ce pays.
                                              Perso, je suis écoeurée ; d’un coté va y avoir encore plus de répression routière et de racket avec les 80 à l’heure, nous sommes toujours plus et encore sous contrôle « pour notre bien » et d’un autre une poignée de squatteurs peuvent occuper un territoire, gratuitement et vendre leurs productions sans payer la moindre taxe, de plein droit, tout en touchant les même subsides que d’autres qui eux payent leurs logement, grâce aux cons qui bossent et qui payent aussi , et dicter leur loi et faire capoter un projet dont l’abandon va couter un max au contribuable.
                                              Et avec une mise en scène ridicule (les forces de l’ordre contre les zadistes tatatam...), alors que l’on nous explique que de toute manière il y a la trève de l’hiver et que l’on ne peut explulser personne.
                                              J’en appelle à la désobéissance civile totale, que personne ne paye ses impots et taxes, ni les pv, quitte a ce qu’il y ait le bordel, soyons solidaires chacun dans sa catégorie.
                                              Ou alors, autre solution, tout larguer et se casser tant que c’est possible.

                                              • guylain chevrier guylain chevrier 18 janvier 2018 15:15

                                                Pardon, mais relativement aux interrogations consistant à savoir pourquoi ce serait le peuple qui serait le perdant, il faut au moins lire l’article, car je fais appel à une analyse qui a à voir avec notre Constitution qui garantit les droits et libertés individuels ainsi que le caractère démocratique de notre République, avec pour seule source du pouvoir politique le peuple, c’est ainsi. Et il me semble que la démocratie, c’est bien le fait de le consulter, et le fait qu’à la majorité il s’exprime. C’est donc bien le peuple qui s’est exprimé et qui a été spolié dans cette décision. Si au nom chacun de sa petite cause, on peut faire n’importe quoi, c’est la liberté de tous qui est engagée. Que reste-il de l’Etat de droit lorsque les principes fondamentaux au sommet de la hiérarchie des normes juridiques ne sont plus respectés, c’est-à-dire les principes qui conditionnent nos droits fondamentaux ? Telle est bien la question posée par mon article au regard de toutes sortes de groupes de pressions qui se substituent à la décision majoritaire ou aux décisions de nos représentants élus démocratiquement, quoi que l’on pense de ces derniers. Par cette infraction aux principes essentiels qui garantissent la liberté de tous, afin qu’elle ne soit pas contestée au nom d’intérêts particuliers divers, représentés par des groupes de pression, il est nécessaire de bien réfléchir aux conséquences. A moins de vouloir justifier que d’autres groupes se manifestent face à ceux-là, avec des affrontements que personne ne pourra contrôler, et le risque de la venue un jour d’un régime autoritaire apparaissant dans ces circonstances comme seul à même de remettre de l’ordre dans les choses, ce qui n’est pas à souhaiter. Moi, je suis pour le respect des principes de droit qui constituent un acquis dont nous ne mesurons pas, dans le désordre actuel, la valeur pour chacun de nous. Une société ne saurait exister sans principes communs, valeurs et normes communes respectées et soutenus par ses membres, c’est le principe même de l’existence de toute organisation sociale. Il faut de la cohérence à une société fondée sur l’intérêt général, représenté par l’Etat comme puissance collective, qui ne satisfait pas toujours les intérêts locaux, ni tous les esprits, mais c’est mieux que « chacun fait ce qu’il veut », qui revient à produire à un moment donné « la guerre de tous contre tous ». Ce n’est rien de moins que ce que j’enseigne à mes étudiants en droit à l’Université. Droit qui n’est jamais que le fruit des enseignements de l’expérience humaine de la vie en société, qui nous a amené à choisir les institutions qui sont les nôtres, démocratiques, les moins mauvaises au regard de ce que nous a appris l’histoire. La logique libérale qui détricote notre société, se sert de cette logique des intérêts particuliers et de toutes sortes d’oppositions, des divisions, pour faire avancer ses pions.


                                                • arthes arthes 18 janvier 2018 16:11
                                                  @guylain chevrier
                                                  Et oui, nous sommes dans le conflit « social/anti social »...
                                                  NDL cristallise les mécontentements de diverses nature qui considèrent que cette « victoire » est la leur sans se soucier des conséquences....Bref en quoi le fait que l’aéroport ne se fait pas sera utile à la collectivité, et pourquoi ne parle t on pas de ceux que l’abandon de ce projet dessert ? Je ne parle pas du groupe VINCI qui sera indemnisé de toutes manières..Et quel est le réel dessein de notre équipe gouvernementale ?
                                                  Je ne peux pas m’empêcher de penser que le peuple sera encore le « baisé » à ’arrivée, dans la joie et la croyance d’avoir « gagné »...Gagné quoi ?

                                                  Vraiment, je n’y crois plus, surtout depuis les dernières élections, il n’y a rien de sérieux dans toute cette gouvernance, et ce pays qui tourne boule sur lui même.

                                                  Ouvrez les yeux, regardez parfois les infos les yeux ouverts, ces journalistes zombies téléguidés qui guident à leur tour la pensée, ces politiques qui ont peur de leur ombre et qui déclament comme des automates et de bons écoliers ce que leurs conseillers en com leur écrivent...Tout ce dégueuli égayé par de la publicité bourrée de stéréotypes hypsters et aux airs de transhumanoides... Cela fait peur...Brrrrrrr



                                                • biquet biquet 18 janvier 2018 17:30

                                                  @guylain chevrier
                                                  « Si les élections servaient à quelque chose, il y aurait longtemps qu’ils les auraient supprimées » Coluche.
                                                  C’est la triste réalité, en votant pour quelqu’un qui va prendre toutes les décisions à votre place, vous perdez votre libre arbitre ; le référendum est théoriquement un acte démocratique, s’il n’est pas biaisé comme en 1969. Il faut en plus que la question posée soit cohérente et là ce n’était pas le cas. Comment peut-on s’afficher défenseur de l’environnement et avoir réussi la COP 21, et soutenir un projet comme NDDL qui objectivement va détruire l’environnement ? A partir du moment où vous n’êtes pas cohérent dans la question posée, vous ne pouvez pas exiger une réponse cohérente.


                                                • velosolex velosolex 18 janvier 2018 23:40

                                                  @guylain chevrier
                                                  Une tartine, avec bien peu d’arguments étalés. Bien que se gargarisant de mots censés entraîner la courroie de distribution : Droits, principes, constitution...on en soupe....Votre message tente de donner une légitimité à une affaire qui en n’avait aucune.

                                                   En l’ occurrence on s’est attaché à donner un périmètre spécifique à ce soit disant référendum, afin à ce qu’il soit en adéquation avec le résultat qu’on exigeait.
                                                  Le droit élémentaire et la simple logique aurait été de l’agrandir à la région Bretagne, qui finançait elle aussi ce projet. « Aéroport du grand ouest » fait d’ailleurs lapsus...Mais il semble bien que là, le résultat aurait été inversé et plus conforme au sondage qui nous dit qu’au niveau de la France ce sont trois personnes sur quatre qui sont hostiles à ce projet mortifère !....Fâcheux...
                                                   La volonté de manipulation la dedans est patente, et on peut espérer qu’elle servira d’exemple à vos étudiants. 
                                                  Mais cela sans être expert en histoire, où ce genre d’affaires malheureusement a été monnaie courante, tout à chacun peut le comprendre aisément : C’est la logique libérale que vous évoquez fort mal à propos qui évoque le mot démocratie pour se servir d’une pantomime, afin de nous rouler. 
                                                  Le référendum dans ce genre d’histoire à mon avis est une erreur, un déni de droit et d’intérêtscollectif. Elle induit des intérêts privés, et des promesses attendues qui faussent le jugement des gens concernés, surtout quand le périmètre est petit (chantage à l’emploi et subventions par exemple). Demandez par référendum aux habitants de Fessenheim s’ils veulent qu’on ferme leur centrale pourrie ?...Vous connaissez comme moi la réponse.


                                                • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 18 janvier 2018 15:27

                                                  Vieille opposition entre gastromythes et gastrolâtres.


                                                  • mbdx33 mbdx33 18 janvier 2018 15:28

                                                    Le grand perdant c’est des gens comme l’auteur. Quand il dit en préambule : "Peu importe les arguments des uns et des autres, le fait est là."
                                                     On comprends de suite la connerie, la tonalité de l’article, l’objectivité et la bêtise qui habite cette personne.
                                                    Puisque tu est calé en histoire, tu devrais savoir que des personnes qui ont l’appui du pouvoir ou qui l’ont pris de façon légale peuvent êtes des idiots des charlatans ou des criminels.

                                                    Ce n’est pas parce que tous les élus, les lobbys, les entrepreneurs, les médias et tous un tas de personnes manipulées étaient pour que la décision était bonne et justifiable. donc dire que l’Etat recule, et gnagnagna c’est du prout !


                                                    • velosolex velosolex 18 janvier 2018 23:55

                                                      @mbdx33
                                                      « Peu importe les arguments des uns et des autres, le fait est là. »


                                                      Du coup, ce soir là, on rigolait à pleins poumons
                                                      Et il y eut grande joie parmi le peuple faisant bombance
                                                      De se tailler la tête de ses tristes sires
                                                      Qui prétendaient encore hier 
                                                      Que sans les ailes de Vinci
                                                      Personne en ce pays ne pourrait aller en Paradis. 

                                                      Ah ! Il fallait voir Retailleau, ce grand inquisiteur
                                                      A la triste mine comme un croissant de lune
                                                      Qui partit brâmer sa peine tout en haut du clocher
                                                      Et c’était à se demander si le diable en personne
                                                      Ne s’était pas emparé de son esprit

                                                      A Notre dame des landes on pensa prier un peu
                                                      Mais surtout se gorger de bon vin des pays de loire
                                                      Et un manant levant son verre plein
                                                      Vers le futur des avions sans ailes et à pédales
                                                      Se posant à la verticale, osa évoquer sainte Pénélope
                                                      La femme British du sourcilleux de la sarthe
                                                      Sans qui rien de tout cela n’aurait été possible

                                                      Et c’est précisément ce qui rendait Retailleau
                                                      Enragé, de s’être fait avoir par deux fois
                                                      Quoique pas au même endroit. 
                                                      Mais j’arrête là de peur de pencher vers François Villon
                                                      Et même pire

                                                    • Taverne Taverne 18 janvier 2018 15:33

                                                      Les zadiste envisagent sérieusement de régulariser leur situation en louant ou en achetant les terres, et dans la légalité en dégageant la voie publique. Par ailleurs, ils ne sont plus dans l’illégalité puisqu’ils ne s’opposent plus à un projet de l’Etat. En quoi violent-ils les grands principes ? De son côté le gouvernement se montre ferme et veut faire respecter l’état de droit.

                                                      Quant à la consultation (locale et très restreinte), elle pèse moins que la légitimité démocratique d’un président élu au suffrage universel et cette consultation n’était pas un référendum.

                                                      Que fallait-il faire ? Laisser les choses pourrir pendant encore 50 ans au nom du respect de principes sacrés de la République et sans jamais faire preuve de souplesse ?

                                                      La forme de juste qui est intervenue est une justice d’autorité et d’ordre, une forme de justice à laquelle on a recours quand il n’y a plus d’autre forme de juste efficace pour agir dans l’intérêt général. Cette forme de juste s’exprime par exemple par la rupture du noeud gordien (comme ici et comme dans le cas de la suppression de la taxe d’habitation injuste et irréformable) ou des variantes du jugement de Salomon. Le recours à cette forme extrême doit évidemment être exceptionnel. Mais tout principe comporte des exceptions parce que, en face des principes, il existe quelque chose que l’on nomme le réel.


                                                      • foufouille foufouille 18 janvier 2018 15:41

                                                        @Taverne
                                                        « Les zadiste envisagent sérieusement de régulariser leur situation en louant ou en achetant les terres, »

                                                        avec aucun revenu sauf le RSA ?


                                                      • julius 1ER 18 janvier 2018 17:45

                                                        @foufouille


                                                        donner des terres en déshérence à des gens qui veulent la cultiver .... cela s’est fait de tout temps et dans de nombreux pays et dans un passé pas si lointain, voire l’exemple du Brésil sous Lula ....

                                                        cela s’appelle « une réforme agraire » voilà pour ta gouverne Foufouille !! 

                                                      • foufouille foufouille 18 janvier 2018 19:45

                                                        @julius 1ER

                                                        taverne a écrit acheter ou louer. c’est de la terre peu rentable ...............


                                                      • Taverne Taverne 19 janvier 2018 11:13

                                                        @foufouille

                                                        Il y a l’exemple du Larzac en 1981. Il y a des locations à un euro symbolique. Il y a des agriculteurs qui vont récupérer leur terres et qui pourront en céder une partie à leurs amis zadistes. Il y a possibilité pour les collectivités d’accorder des AOT (autorisation d’occupation temporaire du domaine public). Pas assez de terre pour tout le monde ? Mais tout le monde ne va pas rester.


                                                      • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 18 janvier 2018 15:34

                                                        Carmen et Carmina Burana. La lune a gagné sur le mythe solaire et patriarcal (agriculture contre économie). Bizet fut bizuté


                                                        • Christian Labrune Christian Labrune 18 janvier 2018 16:05

                                                          à l’auteur,
                                                          Excellent article. Je viens d’en voir d’autres où l’on se réjouit d’une décision qui constitue une véritable forfaiture, et en ce sens vous avez tout à fait raison de mettre au premier plan la questions du droit et du rôle de l’état dans une démocratie. Je reviendrai probablement écrire sur cette page, mais comme je n’en aurai pas le temps avant ce soir, je me contenterai, même si j’évite évidemment de faire ça habituellement, de recopier ce que viens d’écrire au bas d’un autre article sur le même sujet.
                                                          ...........................

                                                          Tout le monde connaît cette observation de De Gaulle :
                                                          "Il est tout à fait naturel que l’on ressente la nostalgie de ce qui était l’Empire, comme on peut regretter la douceur des lampes à huile, la splendeur de la marine à voile, le charme du temps des équipages. Mais quoi ? Il n’y a pas de politique qui vaille en dehors des réalités. "

                                                          Le gouvernement Macron, populiste en diable, et qui commence à craindre déjà les pointes qui menacent toutes les baudruches, paraît désormais avoir choisi de tourner le dos à la réalité. Il préfère ne pas savoir que la généralisation de l’intelligence artificielle des machines multipliera bientôt le nombre des SDF. Des crétins préfèrent la lampe à huile du côté de Nantes ? Donnons-leur des lampes à huile, comme ça ils nous foutront la paix un certain temps. L’Iran devient une menace pour l’Europe ? Qu’à cela ne tienne : collaborons étroitement avec les mollahs comme avec le Mussolini des Turcs. Vendons à Erdogan les missiles dont il aura besoin demain pour se débarrasser des Kurdes comme ses ancêtre s’étaient déjà débarrassés, assez radicalement, des Arméniens.

                                                          Ce sont là des politiques de gribouille qui ne pourront pas durer indéfiniment, mais la fin du mandat sera dans moins de cinq ans. Après nous, le déluge !

                                                          Qu’une telle marche vers les plus certains désastres puisse susciter l’enthousiasme des plus naïfs, c’est consternant, mais celui que je citais en commençant ne disait-il pas déjà aussi : "Les Français sont des veaux" ?


                                                          • julius 1ER 18 janvier 2018 17:55

                                                            @Christian Labrune


                                                            quand on lit la prose de Labrune ... on n’a qu’une idée c’est d’aller vite voter Macron !!!

                                                          • rugueux 18 janvier 2018 16:16

                                                            @l’auteur

                                                            Et vous insistez ! A croire que vous êtes actionnaire de Vinci ou émargez chez eux...

                                                            Il n’y a pas eu de référendum tenez le vous pour dit ! Vous vous gargarisez avec la constitution que vous n’avez pas lue...Elle prévoit le référendum pas les « consultations populaires »....

                                                            Hollande a organisé cette mascarade pour noyer le poisson et si les lapins crétins du grand Ouest y ont participé c’est tant pis pour eux !

                                                            Ce machin en forme d’OVNI constitutionnel n’avait strictement aucune valeur juridique encore moins contraignante, en tous cas pas plus qu’un de ces bons vieux sondages SOFRES....


                                                            • zygzornifle zygzornifle 18 janvier 2018 17:06

                                                              moi je fais parti du peuple et je suis content que la violence n’aie pas été utilisée pour l’instant, en plus quand on parle d’écologie je ne pense pas que le décollage et l’atterrissage des avions soie une bonne chose maintenant que l’on fait la chasse au diesel ....


                                                              •  C BARRATIER C BARRATIER 18 janvier 2018 17:11

                                                                Prenons y garde, si on laisse pourrir un chantier,il n’y a plus à rien à faire’’.j’espérais que le droit primerait, les ministres plus compétents que moi pour en juger ont tranché. Je m’incline. La politique réaliste c’est aussi cela. Alors ok, la chienlit à raison de pavoiser. Mais elle es t maintenant dans la mouise...Pas de gagnant, l’a narchie ne gagne jamais, il lui reste à trouver un autre lieu pourri pour s’y vautrer


                                                                • Sparker Sparker 18 janvier 2018 18:13

                                                                  @C BARRATIER

                                                                  Je vous savez pas aussi sale con, ça surprend...


                                                                • biquet biquet 18 janvier 2018 17:12

                                                                  Lactalis qui fait crever les agriculteurs tout en vivant de leur travail, refuse de publier ses résultats bien que la Loi l’y oblige, c’est ça aussi la réalité de l’Etat de droit.
                                                                  Si on était pour l’aéroport de NDDL, alors il fallait refuser d’organiser la COP 21. On ne peut pas s’affirmer défenseur de l’environnement et en même temps prendre des mesures qui le saccage. Le problème est que le mot de cohérence est inconnu dans le langage politique.


                                                                  • biquet biquet 18 janvier 2018 17:34

                                                                    Les grands perdants, ce sont avant tout les élus locaux : zéro pot de vin de la part de Vinci, après avoir attendu si longtemps !


                                                                    • julius 1ER 18 janvier 2018 17:37

                                                                      jusqu’à présent les 67 millions de français n’avaient jamais été consultés quand à la pertinence de la construction de l’aéroport de NDDL .... quand à ce simulacre de référendum il avait été organisé à Nantes alors que toutes les communes autour de NDLL n’en voulaient pas de ce foutu aéroport....


                                                                      c’est un peu comme si on demandait à celui qui a une centrale nucléaire devant sa porte s’il est d’accord pour l’installer dans l’espace de son voisin ....
                                                                      à coup sûr la réponse sera OUI !!!!!!!
                                                                      mais bon avec le temps des chiffres apparaissent qui montrent bien que ce projet était aussi inutile que coûteux car l’ouest ne manque pas d’infrastructures aéroportuaires et celles -ci sont bien loin d’être utilisées à leur maximum et quand à ces chiffres mirifiques de croissance du transport aérien ils sont loin de concerner l’Ouest du pays .... disons pour faire simple que ces chiffres ont le potentiel pour des destinations ultra-touristiques !!!

                                                                      • julius 1ER 18 janvier 2018 18:02

                                                                        s. Par delà l’imposture d’un Président qui a fait sa campagne sur l’engagement de faire cet aéroport, c’est l’encouragement à une remise en cause de l’Etat et de son rôle qui risque d’être payé très cher.


                                                                        @l’auteur,
                                                                        vous avez raison Macron aurait dû dire « je vous ai compris » 

                                                                        c’est bateau et çà ne mange pas de pain ... et puis comme çà tout le monde est content !!!

                                                                        • Le421 Le421 18 janvier 2018 18:10

                                                                          quelques centaines d’individus pouvait imposer sa loi dans un pays de 67 millions d’habitants.

                                                                          Ben, là, je veux pas dire, ça commence mal.
                                                                          La majorité des français étaient contre NDDL.
                                                                          A plus ample informé.

                                                                          Si vous faites le sondage chez les gens survolés par les avions, évidemment.
                                                                          Mais à NDDL par exemple, les gens étaient majoritairement contre.

                                                                          C’est fou ce que l’on arrive à faire dire aux chiffres.
                                                                          Le mieux, ce serait de dire que les gens qui sont pour devraient payer la note (50 ans de crédit pour Vinci) et pas les autres. Je parie que par magie, plein de gens seraient contre, tout d’un coup !!

                                                                          En France, on est riche avec le pognon des autres...


                                                                          • Le421 Le421 18 janvier 2018 18:11

                                                                            @Le421
                                                                            Et je sais que « par quelques centaines », vous entendez des jeunes fumeurs de haschich, barbus et chevelus.


                                                                          • Franchounet 18 janvier 2018 18:19

                                                                            Macron a renié sa parole (cf. engagement de campagne). Il a reculé tout en se protégeant : il nomme des médiateurs, envoie E Philippe au charbon et reste bien à l’abri.
                                                                            Quelle que soit notre opinion sur le dossier sur l’aéroport, la réponse de E Philippe n’est pas argumentée :
                                                                            « Je constate aujourd’hui que les conditions ne sont pas réunies pour mener à bien le projet d’aéroport de Notre-Dame-des-Landes. »
                                                                            Et ...pas d’explications ! On passe tout de suite aux autres solutions et au problème de la ZAD.
                                                                            Au final, le sujet est : quelle est la méthode la moins incertaine et la moins risquée pour évacuer la ZAD, s’il y en a une ? Pour cela, il ne faut pas construire l’aéroport. Ou comment inverser le problème.
                                                                            Une belle reculade Macron et de l’Etat.
                                                                            Macron procédera ainsi pendant son quinquennat pour d’autres sujets : rester en retrait, nommer commissions/médiateurs, envoyer un autre au charbon pour ne pas prendre le risque de se discréditer. Il manque de cran


                                                                            • lloreen 18 janvier 2018 20:05

                                                                              « quelques centaines d’individus pouvait imposer sa loi dans un pays de 67 millions d’habitants. »

                                                                              Ne vous en déplaise, mais une petite poignée impose sa loi à 7 milliards et quelques d’individus sans que cela ne semble déranger grand monde à part quelques « hippies »...
                                                                              De toutes façons, de plus en plus le peuple ne s’en laissera plus conter parce qu’à l’heure d’internet, les informations circulent très vite. La seule mesure qu’ont inventée ces quelques parasites de l’humanité, ce sont les « fake news » (contre-vérités), un exercice dans lequel ils excellent, eux qui ont encore toujours pu dominer les masses grâce à leur culture du mensonge ou des demi-vérités.
                                                                              http://www.24hgold.com/francais/contributor.aspx?article=4052099862G10020&contributor=Charleston+voice.

                                                                              Je me demande où vous avez trouvé l’information que la France était une démocratie. La France -ainsi que les autres pays gérés par des corporations- est dirigée par des administrateurs pour le compte des propriétaires de la City de Londres (Rothschild).
                                                                              La France est une corporation, enregistrée auprès de la SEC américaine (security & exchange commission).
                                                                              La preuve ci-après.


                                                                              UPIK® Record - L LRegistered company nameREPUBLIQUE FRANCAISE PRESIDENCE
                                                                              Non-registered name or business unit
                                                                              LD-U-N-S© Number542472212 LRegistered addressPARIS 8 LPost code75008 LCityPARIS
                                                                              CountryFrance WCountry code241 WPost office box number55 RUE DU FAUBOURG SAINT HONORE WPost office box townPARIS CEDEX 08 LTelephone number142928100
                                                                              Fax number

                                                                              Name primary executive
                                                                              WActivity (SIC)9199

                                                                              La France deviendra une démocratie lorsque les français auront compris que c’est à eux qu’il incombe de faire en sorte de déloger ces prestataires de services gouvernementaux et de reprendre le contrôle de leur territoire. C’est la raison pour laquelle un collectif a crée le conseil national de transition de France le 18 juin 2015. Les français ont donc un organe légitime reconnu par le droit international et enregistré à l’ ONU pour instaurer un état légitime au service de l’intérêt public.
                                                                              https://www.conseilnational.fr/

                                                                              Le conseil national de transition a crée une cour suprême de justice ainsi qu’une radio à l’intention des français pour s’exprimer et s’informer.
                                                                              http://reveil.ddns.net/


                                                                              • lloreen 18 janvier 2018 20:33

                                                                                Rectificatif:La république est une corporation.
                                                                                La France est un territoire géographique pour l’heure sous gouvernance corporatiste.


                                                                                • Eric F Eric F 18 janvier 2018 21:33

                                                                                  Le peuple s’est exprimé : plus des deux tiers des Français sont favorables à l’abandon du projet.
                                                                                  Mais la raison de fond est l’inutilité de déplacer des pistes, des bâtiments, des hangars, une structure hôtelière, sans création net d’emplois, et celà en bétonnant, goudronnant etc. des zones agricoles.
                                                                                  La contrainte : revoir les couloirs aériens dont certains passaient inutilement au dessus de Nantes, j’en ai fait l’expérience venant d’Italie ayant traversé 2 fois la Loire pour finalement se poser sens est->ouest


                                                                                  • BA 18 janvier 2018 21:42

                                                                                    Jeudi 18 janvier 2018 :


                                                                                    Les trois dernières années sur Terre, les plus chaudes jamais enregistrées.


                                                                                    Les trois dernières années ont été les plus chaudes jamais enregistrées sur la Terre, a averti jeudi l’ONU en révélant des chiffres qui montrent un rythme « exceptionnel » du réchauffement au regard des données collectées depuis l’ère pré-industrielle.

                                                                                    "Il est désormais confirmé que les années 2015, 2016 et 2017 sont les trois années les plus chaudes jamais enregistrées", a annoncé l’Organisation météorologique mondiale (OMM), agence spécialisée de l’ONU.

                                                                                    Selon l’OMM, ces trente-six mois "s’inscrivent clairement dans la tendance au réchauffement sur le long terme causée par l’augmentation des concentrations atmosphériques de gaz à effet de serre".

                                                                                    Toutes les analyses montrent par ailleurs que les cinq années les plus chaudes dans les annales ont été enregistrées depuis 2010, a précisé la Nasa.


                                                                                    https://www.romandie.com/news/ZOOM-Les-trois-dernieres-annees-sur-Terre-les-plus-chaudes-jamais-enregistrees/882010.rom


                                                                                    • covadonga*722 covadonga*722 19 janvier 2018 07:19

                                                                                       Yep , le perdant c’est l’Etat Régalien celui qui est censé décider au nom du peuple et de l’intérêt c’est d’ailleurs pour cela que sont élus les représentants nationaux et le président.

                                                                                      Un référendum n’aurait eu de sens que national et encore n’est il pas sur que son résultat eu été suivis.Ceux qui applaudissent a la victoires des zadistes applaudissent au début d’un prurit qui tôt ou tard affecteras leurs vies et habitudes , si on cède  ici rien n’interdit a une secte , une religion un groupe politique minoritaire mais actif de faire céder sur les hôpitaux , l ivg , les écoles le programe
                                                                                      darwin pas darwin ect.....eh oui messieurs dame les règles et lois ne sont pas parfaites elles sont censées régirent le mieux possible le vivre ensemble .Et vous allez découvrir de vrais « méchants » qui ne veulent pas vivre avec vous.
                                                                                      Quand au quelques doux utopistes amoureux de Gaia je ne peu leur donner rdv dans 20 ans mais je suis sur que leur situation sera telle celle des habitants de la Cavalerie et des environs qui éleveurs de biquettes inclus applaudissent au retour de l’armée sur le Larzac , dame c’est que ça fait vivre le pays 1300 légionnaires .
                                                                                      asinus : ne variatur

                                                                                      • Jean Keim Jean Keim 19 janvier 2018 07:58

                                                                                        Et si le grand gagnant était les zones naturelles que le bétonnage va épargner !?


                                                                                        • phyto 19 janvier 2018 08:49

                                                                                          Enfin ne bonne nouvelle, cet aéroport est une aberration, le réchauffement climatique accélère sans cesse... ces grands travaux sont des crimes contre l’humanité.
                                                                                          MERCI à ceux qui se sont opposés à la destruction de l’espèce humaine !


                                                                                          • JC_Lavau JC_Lavau 19 janvier 2018 08:54

                                                                                            @phyto : «  le réchauffement climatique accélère sans cesse ». La propagande hégémonique a tout pouvoir sur toi.
                                                                                            Jamais le climat n’a cessé de changer, en ce Quaternaire où il y a des glaciations.

                                                                                            Quand l’Adour a changé trois fois durant les temps historiques, de lit et d’embouchure, la télévision a oublié de t’affoler avec. Mais que faisait alors Al Gore, je vous le demande !

                                                                                          • Le421 Le421 19 janvier 2018 09:32

                                                                                            @JC_Lavau
                                                                                            Encore un sale coup de « Dieu »...
                                                                                            Probablement !!

                                                                                            Faut se méfier. Ce type est capable de faire des choses incroyables en une semaine chrono.
                                                                                             smiley


                                                                                          • Eric F Eric F 19 janvier 2018 10:55

                                                                                            @JC_Lavau
                                                                                            C’est l’Al Gore rythme de changement de lit de l’Adour smiley


                                                                                          • phyto 21 janvier 2018 15:23

                                                                                            @JC_Lavau
                                                                                            Donne des arguments !
                                                                                            Le réchauffement climatique est hélas dramatique :
                                                                                            http://sogeco31.blogspot.fr/


                                                                                          • JC_Lavau JC_Lavau 21 janvier 2018 15:25

                                                                                            @phyto
                                                                                            On ne va pas recommencer pour chaque retardataire. J’ai fait ma part, ici même par exemple.


                                                                                          • phyto 23 janvier 2018 18:47

                                                                                            @JC_Lavau
                                                                                            Les retardataires sont ceux qui pensent que le réchauffement climatique n’existe pas, le réchauffement climatique est le problème numéro de l’humanité !


                                                                                          • JC_Lavau JC_Lavau 23 janvier 2018 19:18

                                                                                            @phyto. DONC il te suffit d’être télécommandé par cette escroquerie pour que POUF ! Te voilà devenu l’élite des citoyens qui pensent !


                                                                                          • Alain 19 janvier 2018 19:39

                                                                                            « L’Etat est l’expression de la nation, de l’intérêt général » dit l’auteur qui se dit docteur en histoire.


                                                                                            Peut-être devrait-il relire ses cours parce que y’a belle lurette que l’état n’est plus l’expression de la nation.
                                                                                            Ce qui dirige ce pays, c’est les lobbies de la finance, ceux de l’agroalimentaire et ceux des multinationales.
                                                                                            Pour qui roule ce soit-disant docteur en histoire qui n’a même pas compris que si les oms ne se sont pas imposés en France au grand de quelques multinationales, c’est grâce aux faucheurs volontaires.

                                                                                            Que propose ce nouveau rédacteur sois disant docteur en histoire pour réduire les pollutions qui détruisent l’homme ? tjs plus d’aéroport, d’ogms, d’autoroute et de systèmes mafieux ?


                                                                                            • mandrinou mandrinou 22 janvier 2018 13:32

                                                                                              Parler de minorité qui impose sa volonté, dans un pays gouverné par une oligarchie toute puissante me semble être du grand n’importe quoi. « l »hopital qui se fout de la charité« comme on dit ici.
                                                                                              Sérieusement, si vous ne voyez pas le »démos kratos« , la force du peuple, dans ce mouvement de la zad, et que vous nous parlez de manipulations écologiques d’extrème gauche, je pense que vous ne vous souciez que peu du futur, de nos communaux, de notre terre, de nos anciens qui ont travaillé la terre...Or, nous sommes une grande majorité à s’en soucier, désolé.

                                                                                               »diviser pour mieux régner" disait Néron


                                                                                              • guylain chevrier guylain chevrier 23 janvier 2018 23:22

                                                                                                On peut débattre jusqu’à l’infini de ce sujet sur le fond de savoir si cela est une victoire pour « l’environnement », mot galvaudé, qui est un fourre-tout invraisemblable aujourd’hui, ou si c’est une défaite pour la démocratie. Ce qui est un fait, c’est que la logique des groupuscules et des minorités, au nom de grandes causes qui sont souvent sujettes à caution et sous la commande idéologique desquelles tout devient autorisé, sont en train de prendre le pas sur tout. Ce qui est extrêmement dangereux car, ne l’oublions pas, cette façon de gérer les choses est avant tout un mode de gouvernement qui vise à démettre le peuple de la place qu’il tient dans nos institutions et au regard du pouvoir politique, pour faire ce que l’on veut en s’appuyant sur des groupes de pression qui ne porte aucun risque de transformation sociale qui coûte aux riches. Le libéralisme tient là sa stratégie de division. On désenchante le peuple en s’asseyant dessus, et on s’en passera d’autant mieux sous les clameurs des groupuscules agités divers et variés, qu’on satisfera pendant que l’on cassera le Code du travail, les grands acquis sociaux, et l’idée même de peuple renvoyée aux oubliettes de l’histoire. Les associations écologiques ont toutes peu ou prou déniées le vote démocratique d’un référendum local populaire, au nom de la cause écologique suprême, qui résonne des excès d’une croyance dans le dieu « nature », jusqu’à cette forme de rédemption qu’elle est pour certains. L’hyper-individualiste y trouve sa bonne conscience de croquer au système tout en étant dans une sorte d’hygiénisme maladif, type névrose collective. Le peuple lui ne croque ni au système ni n’a les moyens de cet hyper-individualisme post-moderne. Sa seule chance, qu’il fasse contre tout ceux-là, sa révolution !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès