• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > « Notre Dame des Landes » ; pour en sortir !!

« Notre Dame des Landes » ; pour en sortir !!

Le conflit sur "Notre Dame des Landes" risque encore de durer, voire de dégénérer. Nous ne savons pas actuellement, quel sera son intensité dans les jours, ou mois à venir. Il est ainsi, peut être, nécessaire de reposer la question des complémentarités des infrastructures de transport et de l'aménagement du territoire. Nous y trouverions peut-être une solution pour en sortir.

Dans les arguments développés par les opposants au projet de NDDL, cette problématique d'aménagement du territoire semble très secondaire au regard des conséquences écologiques (écosystèmes, espace rural à sauvegarder ). Sans mésestimer, bien au contraire cet aspect des choses, il reste cependant à s'interroger sur la pertinence d'un aéroport international dans le grand Ouest.

Il est utile auparavant d'écarter du débat sur Notre Dame des Landes la question ou non du développement du transport aérien, même si certains persistent à avancer l'idée qu'il n'est pas "écologiquement responsable". Cependant la réalité veut que ce transport se développe continûment, non seulement au niveau mondial mais aussi en France. Pour en avoir confirmation, voici un article de "La Tribune" ; Le gestionnaire des aéroports parisiens a accueilli 92,7 millions de voyageurs en 2014 dans les aéroports de Roissy et d'Orly, en hausse de 2,6% par rapport à 2013. Sans la grève la croissance aurait été de 3,6%" http://www.latribune.fr/entreprises-finance/services/transport-logistique/20150115trib05f3dcfa8/aeroports-de-paris-trafic-record-malgre-la-greve-des-pilotes-d-air-france.html . 

Par ailleurs, il est évident pour tout le monde que l'industrie aéronautique est un des fleurons de l'économie française et que chaque vente d'appareils continue à faire grandir, avec raison ou pas, notre fierté nationale, à défaut d'emplois.

Aéroport international pour le Grand Ouest

Je rappelle donc que le développement à l'international d'un aéroport pour le Grand Ouest, a été relancé lorsqu'il a été question de la création d'un 5 éme aéroport dans la région parisienne dans les années 1970-80. A cette époque, une des alternatives était donc le renforcement des plates-formes régionales. Si ce cinquième aéroport parisien n'a pas été construit, il n'en demeure pas moins que le trafic sur Paris augmente et que les aéroports parisiens s'agrandissent, puisque le développement est aussi dépendant d'un passage quasi obligé par Paris. Considérant, la réalisation concomitante des lignes TGVs « capitales régionales »-Paris, l'engorgement de Roissy-Orly, va se poursuivre en raison du non-service rendu à l'international par les grands aéroports régionaux. C'est donc aussi une question environnementale et écologique pour la région parisienne. De fait, nous persévérons dans la construction en étoile vers Paris des réseaux de notre territoire national, sans laisser à nos territoires périphériques la capacité de s'en extraire, et la chance d'en faire bénéficier leurs économies.

Au vu de ces considérations, la réalisation d'un aéroport international pour le Grand Ouest, au regard de la population et de l'économie concernées, semble tout à fait justifiée. C'était d'ailleurs la conclusion du schéma de l'aire métropolitaine de Nantes fait dans les années 70 ; "L'ouverture sur l'Atlantique des régions de l'Ouest doit avoir pour conséquence une politique aéroportuaire comportant la création d'un grand aéroport international leur permettant des communications plus faciles. L'engorgement de l'espace aérien et les nuisances autour de paris ainsi que la nécessité de prévoir un grand aérodrome de fret proche de la mer, justifient ainsi l'implantation d'un équipement de cette importance." 

Alors en définitive, c'est "Notre Dame des Landes" qui a été retenu. Mais il y avait un autre site qui avait été étudié et mis en concurrence ; celui de "Guéméné Penfao", proche de Redon et quasiment à la même distance de Rennes et Nantes..

le site de Guéméné Penfao.

En relisant l'étude comparative qui avait été réalisée en 1971, on s'aperçoit que

  • - "pour les commodités d'implantation, pour les études de sols et d'hydrologie, pour les problèmes de circulation aérienne, les sites se valent",
  • - le site de Guéméné ne présente aucune impossibilité technique (hormis la présence d'une ligne à haute tension à déplacer),
  • - que pour la répercussion sur le trafic international le choix du site n'offre aucune influence.
  • - que le choix de Guéméné se justifie seulement dans le cas d'un aérodrome international.

Cependant pour la génération de trafic aérien, le résultat global est très en faveur de Notre Dame des Landes.

C'est donc bien le trafic intérieur, Paris et villes de province, (l'étude ne s'en cache pas d'ailleurs) et la proximité d'une grande agglomération comme Nantes qui ont justifié le choix de NDDL. Or aujourd'hui tout a changé. Nantes et Rennes ont leur ligne TGV qui les place à 1 heure de Paris.. il est question d'une ligne TGV Rennes-Nantes qui peut passer à proximité de Redon et donc de Guéméné-Penfao qui par ailleurs est situé à proximité de la voie express, Rennes-Vanne

Ainsi donc, si la question est l'ouverture au ciel international des régions Ouest et de la Bretagne en particulier, le choix du meilleur site, Guéméné-Penfao, est certainement renforcé.. Placé sur les voies express Rennes-Vannes, il est situé près du carrefour carrefour ferroviaire de Redon , prévu dans le scénario TGV Rennes Nantes. 

Par ailleurs, voici une transcription des durée de parcours vers Guéméné Penfao, par rapport à ceux vers Notre dame des landes. (dessin pris sur le site de l'aréroport , auquel j'ai rajouté les informations vis a vis de Géméné Penfao) Ainsi la situation de Guéméné Penfao, pour des communcations internationales, n'est aucunement préjudiciable à la population à l'est d'une ligne Rennes-Nantes.

Par ailleurs d'aprés le dossier d'étude, il semble bien que le site de Guéméné-penfao se rapproche plus d'un plateau que d'une plaine, ce qui minimise, à plus ample informé, la question relativeme aux zones humides.

Nous ne savons pas comment va évoluer la situation sur Notre Dame des Landes, mais le blocage semble assez sévère, amplifié d'ailleurs par des considérations parasites, ni écologiques ni relatives à l'intérêt régional. C'est la raison pour laquelle il est temps, si rien ne s’arrange, de proposer une alternative. C'est la motivation de ce billet.

Néanmoins, l'éventualité proposée ici, est une solution qui devrait s'insérer dans une véritable politique régionale aéroportuaire concertée au regard de l’existence des nombreux aéroports bretons qui vivent d'expédients, et d'une réflexion approfondie sur les complémentarités des moyens de transports. Il devient aujourd'hui calamiteux de continuer d'ignorer la question des complémentarités des moyens de transports, malgré les bons discours traditionnels sur la multimodalité..


Moyenne des avis sur cet article :  1.65/5   (17 votes)




Réagissez à l'article

72 réactions à cet article    


  • Layly Victor Layly Victor 20 juillet 2015 10:16

    merci pour cet exposé bien documenté et dénué d’orientation idéologique. Effectivement, si on pouvait avoir un aéroport international efficace sans porter atteinte à une zone humide, ce serait bien. Mais n’ayez aucune illusion : les zadistes seront contre, de toute façon, et ils seront encouragés dans leurs actes de délinquance par une bonne partie de la racaille politique et journalistique. Quelle jouissance, sous un crâne épais, de voler les poules et les récoltes des paysans, de vivre sur la bête, comme ils ont fait à Sivens, et de se dire qu’on fait tout çà parce qu’on est un type bien qui veut sauver la planète !


    Il y a une chose que l’on ne dit pas, c’est que l’Ouest est en train de devenir une région en pointe pour les hautes technologies et la recherche, notamment en mécanique des fluides, physique des matériaux, calcul numérique intensif, planétologie, science du climat. Les universités de Nantes, Rennes, et Bordeaux voient leur notoriété croître régulièrement, mais il y a aussi Brest, La Rochelle, Angoulême, etc. Le grand Ouest pourrait devenir une région de haute technologie au niveau mondial, et l’absence d’un aéroport international est un handicap.

    • Martha 20 juillet 2015 11:31

      @Layly Victor

      L’aéroport de Nantes est déjà un « aéroport international ». Il est facile d’accès, c’est impossible de faire mieux de ce point de vue. Il est fait et fonctionne très bien. Pourquoi vouloir le refaire ailleurs si ce n’est pour des raisons d’affairistes obscures ?
       Transformer les Zadistes en voleurs de poules, c’est inacceptable. N’est-ce pas vous qui avez le crâne épaissi par le matraquage médiatique, propagandiste, officiel ?
       Arrachez-vous de devant votre télé, sortez un peu et allez voir sur place.


    • raymond 2 20 juillet 2015 17:22

      @Layly Victor
      Effectivement étudier le climat est extrêmement intéressant avec tous ces aéroports qui se construisent.......


    • Layly Victor Layly Victor 21 juillet 2015 11:11

      @Martha

      je n’ai pas le crâne épaissi par le matraquage médiatique que je ne regarde pas. Il se trouve que je connais personnellement une famille de paysans pauvres de la région de Sivens, avec qui j’ai travaillé depuis ma jeunesse occasionnellement. Je les ai toujours vu mener une existence précaire et très dure, non seulement très dure mais en plus méprisée par les « courageux défenseurs de l’environnement », eux qui ont le plus grand mépris pour le travail et qui sont protégés par la société, les parents, leur emploi dans une « collectivité locale ».
      Je les ai bien connus das ma jeunesse, et ils étaient déjà écooeurants. Pour eux, travailler, c’est être un fascho et voler dans les magasins, c’est normal puisque c’est se venger du grand capital. J’avais beau leur expliquer que, quand ils volaient, ils volaient en fait les ouvriers et les paysans, ils me regardaient comme vous, comme un individu au crâne épaissi.
      Justement, dans cette affaire, je suis allé voir sur place, puisque j’ai passé d’innombrables heures dans les champs à travailler avec cette famille que je venais aider pendant mes vacances. De plus, sur les vols, les menaces, les intimidations, les gens empêchés de travailler, j’ai le témoignage de gens sur place, notamment à Gaillac.
      J’ai pu constater, au contraire, l’extraordinaire complicité des média avec ces petits voyous, ce qui est normal, connaissant la pourriture profonde de nos média.

      Sur le sujet de l’aéroport de Nantes, c’est un aéroport très dangereux, car trop proche de la ville. J’ai trouvé la proposition de l’auteur intéressante, concernant un site mieux centré et préservant les zones humides. Mais les zones humides, comme la planète d’ailleurs, vous vous en moquez. Votre idéologie, c’est de vous opposer à tout développement. J’ai parlé des extraordinaires possibilités de développement du grand Ouest sur les technologies de pointe. Mais il est vrai que pour vous, parler de travail, c’est déjà suspect. Un type qui travaille, c’est un affairiste obscur, mais un type qui profite cyniquement du pillage du tiers monde et de la misère pour mener une douce existence de parasite protégé, c’est un courageux défenseur de l’environnement. Je vous rassure : vous avez la totale bénédiction de l’Empire qui veut que la France soit réduite au rang de plateforme financière et touristique.

    • bernard29 bernard29 21 juillet 2015 12:01

      @Layly Victor

      Je vous remercie de votre intérêt pour cette éventualité et de vos réflexions. 


    • Le p’tit Charles 20 juillet 2015 10:23

      Le gouvernement est « POUR » la Raie-Au-Porc qui pourtant sont les plus pollueurs de la planète...Comble de leur bêtise en fin d’année le sommet contre la pollution en France..Mon dieu qu’ils sont « CONS »


      • Layly Victor Layly Victor 20 juillet 2015 10:46

        @Le p’tit Charles

        Je ne vois pas en quoi, pour un industriel, un commercial, ou un chercheur, le fait de prendre un avion Milan-Nantes ou Boston-Nantes, plutôt que de de passer par Paris, augmenterait la pollution.

        Le seul argument contre ND des Landes est cette histoire de zone humide, mais si on peut trouver une autre solution, pourquoi pas.

        D’autre part, sur la pollution en France, c’est encore une énorme hypocrisie de la Ségolène. Il y a de fortes indications pour que la pollution sur Paris et le Nord de la France l’hiver dernier provienne, au moins en partie, des centrales thermiques au lignite de l’Allemagne verte et du Danemark vert. Des rapports ont été écrits dans ce sens, soigneusement cachés par les journaleux.

        Plutôt que d’organiser un nième « sommet », on ferait mieux de payer des chercheurs et des universités pour faire des études sur ce transport de la pollution aux particules fines. Le coût serait certainement beaucoup moins élevé que celui des restaurateurs et des hôteliers qui vont accueillir ce sommet du foutage de gueule. 

      • Le p’tit Charles 20 juillet 2015 11:00

        @Layly Victor...bonjour...Si vous ne voyez pas la pollution..c’est regrettable pour votre santé..mais c’est votre choix et je le respecte..Après que nos gouvernants construisent tout et n’importe quoi n’est donc pas un problème pour vous...N’oubliez pas de payer en fin d’année votre carte de votre parti politique..et de bien respecter les dogmes qui sont inscrits dans leurs livres de désinformations.. !

        Bonnes vacances... !

      • bernard29 bernard29 20 juillet 2015 11:06

        @Le p’tit Charles

        quelle pollution ? il faut préciser !

        Si vous songez à la pollution émanant des avions, alors il vous faut songer à lutter contre l’industrie aéronautique, et je ne sais si le site d’un aéroport régional est le lieu le plus approprié. Peut être une manifestation à Roissy aurait plus d’effets sur la décroissance aérienne. ?? Allez en parler aux riverains des aéroports parisiens. .


      • Le p’tit Charles 20 juillet 2015 12:08

        @bernard29...Je vous laisse à votre mauvaise foi...bonne journée !


      • Croa Croa 20 juillet 2015 16:51

        À Layly Victor
        Ça n’augmenterait pas la polution significativement en effet mais par contre la production de CO2 en prendra encore un coup ! Donc c’est pire ! (Il ne s’agit pas seulement d’un problème sanitaire mais carrément d’un problème de survie.)
        Question politiques de Ségolène et Cie en ce qui concerne ces problèmes tu aurais raison si tes arguments étaient les bons et en fait de foutage de gueule t’es pas mal placé non plus !


      • Layly Victor Layly Victor 21 juillet 2015 11:29

        @Le p’tit Charles
        Je ne suis affilié à aucun parti politique et je ne vote jamais. Au contraire, je pense que le pays commencera à se relever quand les gens refuseront massivement d’aller voter.


        C’est extraordinaire, dans ce pays de dégénérés profonds, dès qu’on dit quelque chose, c’est qu’on est affilié à un parti.

        Je suis amoureux depuis ma plus tendre enfance de la terre et je suis affecté tous les jours par les sévices que l’être humain inflige à la terre et au monde animal. Sincèrement et profondément affecté, pas comme Hulot, Arthus Berrand, et les écologistes politiques, qui sont des ennemis de la planète. Je crois que la terre a une chance d’être sauvée si on fait confiance au progrès scientifique tout en aimant l’être humain et en recherchant la justice. Vous connaissez beaucoup de partis sur cette ligne ?

        Je suis intervenu parce que j’ai pensé que l’auteur faisait une proposition raisonnable, non alignée sur une idéologie quelconque.

        Ceci dit, vous n’avez pas répondu à ma question. Vos amis socialos-écolos (je fais comme vous) et journaleux mettent un grand soin à masquer d’où vient la pollution sur le Nord de la France.

        D’autre part, l’Empire vous a confié une mission dont vous vous acquittez très bien : détruire toute l’industrie française. Félicitations.

      • Layly Victor Layly Victor 21 juillet 2015 11:40

        @Croa
        J’ai du mal à voir où est le foutage de gueule dans ce que je dis : si on veut un développement économique du grand Ouest,il faut un aéroport international.

        Ceci dit, vous évitez soigneusement de considérer la question que j’ai posée : d’où vient la pollution aux particules fines sur le Nord de la France ?
        Vous, les religieux de l’écologie politique, vous êtes extraordinaires : vous vous inquiétez, à juste titre, sur l’extension du trafic aérien, mais vous vous bouchez soigneusement les yeux et les oreilles sur le développement massif des centrales au lignite en Allemagne lié à « l’énergie verte ».

      • jjwaDal jjwaDal 20 juillet 2015 12:38

        Je n’ai rien contre le transport aérien en soit, mais on ne peut pas balayer d’un revers de main deux arguments ne militant pas pour ce projet de nouvel aéroport : le premier est qu’on est sur une infrastructure financée par l’emprunt sur fonds publics par temps de crise économique majeure (Kaynes dirait oui, Hayek non...) et que ce mode de transport profites essentiellement à une
        minorité (ceux prenant l’avion régulièrement et pas le pékin qui à l’occasion va le faire), le second est que ce mode de transport bénéficie d’un biais de concurrence avec les autres modes de transport au sens où votre essence c’est 80% d’impôts sur le prix d’achat et le kérozène quasiment rien. Cela équivaut à subventionner massivement pour une minorité un mode de transport gros consommateur d’énergie fossile (comparé au train pompant chez nous de l’électronucléaire). Par ailleurs l’avion favorise les déplacements longs (personne ne va faire 2000 km et plus dans sa journée en voiture) et donc les émissions de polluants (ce que n’est pas le CO2 n’en déplaise aux écolos).
        Par ailleurs je ne vois aucune relation entre la production d’avions chez nous et nos aéroports.
        Mettez 80% de taxes sur le kérozène et laissez le privé construire ce bazard et je n’y vois personnellement aucun inconvénient. Mais sous la forme actuelle je m’y oppose.
        Et vous osez vous qualifier d’écologiste ? Mon Dieu....


        • bernard29 bernard29 20 juillet 2015 13:39

          @jjwaDal

          Soyez plus précis sur vos deux points, ( emprunt- fonds publics) et (comparaison voiture-avion), parce qu’ils ne sont pertinents. (je crois que les aéroports parisiens vivent surtout des déplacements de pékins moyens ou de touristes.) 

           mais lorsque vous dites « Mettez 80% de taxes sur le kérozène », d’autres essaient une taxe sur les billets d’avion, mais tout cela vous devriez aller le dire à la « Conférence pour le climat ».


        • jjwaDal jjwaDal 20 juillet 2015 14:28

          @bernard29

          Mon point est que ce secteur d’activités est non-viable sans apport massif d’argent public et sans la pratique discriminante de la réduction massive de charge que constitue la quasi non taxation du carburant aérien. En étant taxé à 80% pour mon trajet domicile/lieu de travail je finance la réduction massive du billet pour la guadeloupe de celui/celle qui y va pour ses LOISIRS...
          Ce projet est porté par la certitude d’un large financement public par des entités ayant toutes un taux d’endettement nécessitant de faire des choix.
          Le privé finance des autoroutes et vous et moi devrions financer un aéroport de plus ?
          Vous entérinez le projet d’un nouvel aéroport, je récuse sa nécessité. De là la discussion sur le meilleur projet (pour qui pour quoi ?) me semble vaine.


        • bernard29 bernard29 20 juillet 2015 12:39

          Il faudra bien en sortir de l’impasse actuelle et Il est vrai que les solutions pour sortir du conflit sur Notre Dame des Landes sont problématiques ; le moins que l’on puisse dire.

          La meilleure solution démocratique serait l’organisation d’un référendum sur le territoire concerné par le syndicat mixte et intercollectivités, porteur du projet. (Le syndicat regroupe 15 collectivités territoriales et groupements de collectivités (EPCI).

          Ce serait ainsi l’occasion de lancer un grand débat public sur l’aménagement du territoire et des transports du Grand Ouest ; 

          Et il y aurait deux questions.

          1) Etes-vous pour l’installation d’un aéroport à vocation internationale dans le Grand Ouest ?

          2) Quel site vous paraît le plus approprié ? (dans l’enquête préliminaire d’un aéroport Grand Ouest, deux sites avaient été étudiés : Notre Dame des Landes et Guéméné Penfao.) .

          Une commission indépendante et de confiance serait chargée de synthétiser le dossier du référendum pour situer les enjeux aéronautiques, déterminer et répertorier les qualités et défauts respectifs des deux sites.

          C’est bien dans ce cadre là, que la proposition de l’article a été avancée.


          • Martha 20 juillet 2015 13:16

            @bernard29,

             Quel site vous paraît le plus approprié ?

             Ce n’est pas en qualifiant l’aéroport de l’Ouest d’ « international » que vous changerez les données du problème : cet aérodrome existe déjà à Bouguenais. Les décollages se font majoritairement au dessus de l’étang de Grand-Lieu et c’est très bien comme cela. Il a été primé récemment pour sa sécurité. Pourquoi vouloir à tout prix le délocaliser, en compliquant son accès, dans un projet giga très couteux ?

             Il y a une expèrience en cours : la ligne Nantes-Ismir en vol direct à été lancées en 2014, en low-cost (mix Luftensa-Turkish airway). Un vol par semaine, départ de Nantes le dimanche martin. Suivre l’affaire, cela me paraît intéressant. En quoi ce genre de vol nécessite-t-il d’entreprendre la construction d’un nouvel aéroport ?


          • bernard29 bernard29 20 juillet 2015 13:52

            @Martha

            Ce dont vous me parlez ce sont les vols touristiques.

            J’ai regardé par curiosité les lignes au départ de Nantes Atlantique, en m’attachant aux lignes vers les capitales ou grandes villes européennes et mondiales. Elles sont très peu nombreuses et les vols y sont rares, sauf peut être si on accepte de faire un détour par d’autres aéroports et concernant les grandes villes, par exemple pour Berlin, on peut vous faire passer par un transit sur Barcelone.

            Je crois que s’il y avait concertation entre les villes du Grand Ouest, il serait possible de déménager les lignes internationales sur un seul site aéroportuaire, bien situé et desservi entre toutes ces agglomérations. Il pourrait également ainsi se développer d’autres perspectives d’ouverture à l’international, ou de transports de fret par exemple. Or si cette concentration, est possible et envisagée, alors bien évidemment, l’aéroport de Nantes Atlantique risque de bouchonner ainsi que les accès à cet aéroport.

            La première question a lever est donc de savoir si les Régions du Grand Ouest sont prêtes à envisager l’investissement commun dans un aéroport à vocation internationale, au lieu d’essayer par tous les expédients possibles et coûteux, d’attirer des compagnies pour des vols touristiques intermittents.


          • Croa Croa 20 juillet 2015 17:02

            À Martha
            Parce que le ’’low cost’’ entraîne de facto une croissance du trafic. (Une politique protégeant l’existant doublé d’une taxation responsabilisante du carburant résoudrait le problème.) 


          • bakerstreet bakerstreet 20 juillet 2015 14:23

            « Le choix du meilleur site, Guéméné-Penfao, est certainement renforcé »


            Ce patelin est déjà capital régionale de l’andouille...J’ai comme une mauvaise intuition...tout cela se terminera t’il en eau de boudin ? J’aimerais le croire. 

            L’aéroport de Nantes en tout cas est bien loin d’être saturé, et offre, comme le révélait malencontreusement le canard enchainé, des pistes et un potentiel supérieur à celui du projet Vinci.....

            Enfin, Vincent est content. il va demander une galette à l’andouille !

            • bernard29 bernard29 20 juillet 2015 14:39

              @bakerstreet

              vous n’y êtes jamais allé, sinon vous sauriez que l’andouille de Guéméné, se travaille à GUEMENE SUR SCORFF , et non à Guéméné Penfao.

              La Bretagne est un peu plus complexe que vous ne le croyez, et le boudin noir c’est très bon.


            • bakerstreet bakerstreet 20 juillet 2015 19:24

              @bakerstreet


              C’est un fait, je me suis un peu emballé, et j’ai pris un Guéméné pour l’autre. Pas de quoi faire tout de même des conclusions trop hâtives, sur mon origine, sinon mon étourderie, car j’habite dans la région lorientaise, et je connais bien le bocage et je n’ai pas de leçon à prendre sur la Bretagne, ni sur l’andouille très bonne d’ailleurs, de Guéméné, surtout travaillée artisanale.
               Attention donc quand vous paramétré votre GPS, de ne pas confondre non plu Locoal mendon, et locoal camors, communes que je rejoint souvent en vélo.
               Pourquoi me suis orienté sur Guéméné 56 instinctivement ? Sans doute parce que pas très loin on trouve une curiosité qui a coûté une petite fortune au contribuable : L’aéroport de Guiscriff, : Aussi j’ai pensé que le projet était agrandir cet aéroport. ....

              Voir les réactions et en particulier celle ci d’un certain yohan, révélateur de ce courant de pensée que je vous ai attribué : « Bourguoin a fait agrandir la piste de Guiscriff aux frais du conseil général du Morbihan, avant de quitter le site sitôt les travaux terminés, pourquoi ne pas utiliser cet aérodrome comme aéroport du grand ouest ? il a le mérite d’être central en Bretagne. »

              © Le Télégramme - Plus d’information sur http://www.letelegramme.fr/ig/generales/regions/nantes/notre-dame-des-landes-christian-troadec-appele-a-la-mobilisation-generale-contre-22-12-2013-2347650.php


            • bernard29 bernard29 20 juillet 2015 21:00

              @bakerstreet

              Christian Troadec cherche des électeurs et il sait brosser les gens râleurs dans le sens du poil. 

              En ce qui me concerne, je suis pour la suppression des aides de survie à tous les aéroports de Bretagne existants. 


            • lloreen 20 juillet 2015 14:26

              Depuis le 18 juin 2015 et la mise en place du conseil national de transition, la situation a changé en France.
              Cela implique ce qui suit :

              "

              Une autre société est possible. Humanisme et Pacifisme peuvent non seulement être les nouvelles règles de la société humaine, mais il est vital qu’ils le deviennent pour que notre civilisation perdure.

              Seuls les dirigeants veulent des guerres, aucun peuple n’en a jamais souhaité !



              SUSPENSION :

              Prendre le temps de la réflexion.

              Bien sûr, à l’instar de beaucoup, nous pensons qu’il est indispensable de sortir de l’Europe, de l’Euro, de l’OTAN… si nous voulons conserver notre souveraineté et redresser notre pays. MAIS CE N’EST PAS À NOUS D’EN DÉCIDER ! C’est à l’ensemble des Français de le faire, munis des vraies informations quant aux implications et aux conséquences que nous subissons déjà.

              En revanche, et là c’est le rôle de ce Conseil, nous devons garantir aux Français le cadre propice à la réflexion qui leur permettra de prendre les décisions majeures sur les sujets essentiels engageant nos vies et celles de nos enfants.

              Pour que le peuple puisse décider en toute connaissance de cause, ce Conseil doit lui en fournir les moyens par :
              - La paix sociale
              - La sécurité
              - L’information
              - Le référendum

              La « paix sociale » concerne surtout l’aspect économique. Le stress permanent de la « fin de mois » n’est pas favorable à une réflexion sereine. L’octroi d’un revenu universel va donc libérer de cette pression en fournissant à la France le souffle économique dont elle a besoin pour relancer son économie. De plus, cette paix économique réduira la délinquance et offrira cette sécurité des personnes indispensable à la qualité de vie

              La « sécurité », c’est avant tout la profonde certitude de disposer du droit de son propre futur, c’est-à-dire d’être garanti d’une véritable justice par une autorité de l’état qui appartient à chacun et non à une petite caste imposant sa loi aux autres. L’impossibilité de corruption, tant au sein de cette autorité que des organes de gestion du pays, garantit de vraies informations, or c’est l’un des points essentiels : comment aujourd’hui ne pas douter de tout ? Tant de désinformations, de nouvelles tronquées, de manipulations médiatiques… il faut que nous retrouvions confiance ! Confiance en nos institutions, en nos informations, en l’intégrité de tous ceux qui participent à la gestion du pays. Ce complet renversement est aussi essentiel à notre qualité de vie que la paix sociale.

              « L’information » vraie est une base fondamentale de la juste réflexion. Une chaine de TV non financée par les multinationales pourra offrir à des journalistes indépendants, donc véritablement impartiaux, l’opportunité de laisser s’exprimer tous ceux qui sont aujourd’hui écartés des grands médias parce que dénonçant des malversations mettant en cause les intérêts de ces multinationales. On verra donc des débats sur tous les sujets brûlants, depuis la réalité de la dette à l’efficacité des vaccins, en passant par les nombreux systèmes de gestion autres que la république… autant de sujets qui ouvriront les yeux de beaucoup et permettront qu’une nouvelle conscience s’éveille, conscience utile aux décisions qui seront à prendre.

              Car, si ce Conseil National met tout en place pour permettre au peuple de s’exprimer et de décider, c’est pour enfin lui offrir la garantie qu’aucune décision importante concernant la nation ne se fera sans référendum. Travail, immigration, guerres, lois, etc. tous les sujets majeurs ayant des répercussions sur la vie de chacun doivent être décidés par des référendums, après que toutes les véritables informations aient été fournies.

              C’est donc une SUSPENSION que va mettre en place ce Conseil. C’est-à-dire suspendre tous les engagements et paiements jusqu’à ce que les Français prennent eux-mêmes la décision (paiements à l’Europe, règlements des intérêts de la dette, OTAN, etc…)

              Cette suspension des divers paiements seulement justifiés par des accords pris par les politiciens, permettra de disposer des fonds nécessaires au lancement d’un revenu universel. La suspension de l’implication de notre armée dans des conflits qui nous sont étrangers enverra un message de paix très puissant à tous les pays du monde. La suspension de l’application des traités européens libérera l’agriculture et l’économie…



              REVENU UNIVERSEL :

              La paix se fera dans le partage.

              Le fait de suspendre les paiements en attendant la décision du peuple libérera une disponibilité importante, à laquelle s’ajoutera les résultats de l’audit, l’absence des prélèvements et privilèges politiques, la cessation des faux travaux, des fausses subventions, des dépenses inutiles, etc. etc. Cette somme importante qui ne sera pas versée aux banques sera donc disponible pour les Français. Elle sera utilisée de la manière à la fois la plus juste (partage entre tous les Français) et la plus logique en l’utilisant pour relancer l’économie et en finir avec le chômage.

              Cet article récent du Nouvel Observateur illustre un concept ancien que les politiciens n’ont jamais voulu mettre en place car il obligerait à un partage des richesses que pour l’instant ils s’accaparent pour leur seul profit

              Au bas mot, les premiers calculs indiquent qu’un minimum de 2.000 euros par personne et par mois pourraient être versés à chaque Français de plus de 16 ans durant cette période de transition. (minimum 1 an). C’est donc une base minimum de 1.500 euros que ce Conseil National de Transition mettra en place peu après sa prise de fonction.

              Ce revenu universel sera conforté par une autre mesure qui assurera sa pérennité tout en permettant une meilleure gestion de la société en supprimant la plupart des impôts et taxes tout en restaurant l’environnement : la TVA flexible (expliquée en détail dans l’ouvrage «  rendez-vous »).



              AUDIT :

              Rétablir la vérité.

              Par ailleurs, il n’est que trop urgent de réaliser un audit sérieux durant ce temps : où passent toutes les subventions ? Pourquoi tant de financents vont à certaines associations plutôt que d’autres ? Comment de grandes entreprises peuvent-elles « au grand jour » escroquer tant de gens, sans être le moins du monde inquiétées par la justice ? Ne faudrait-il pas examiner de près tous ces grands travaux de l’état qui échoient inexorablement toujours aux mêmes grandes entreprises ?, etc. etc.

              N’est-il pas temps de « mettre tout à plat » ? De permettre à tous les Français de connaître enfin la vérité sur tous les sujets ? D’ouvrir tous les dossiers secrets ? D’éclairer la mort de Coluche comme celle de nombreux « suicidés », juges, gendarmes, policiers ayant voulu trop en savoir ? N’est-il pas temps d’enfin assainir notre société pour laisser nos enfants partir sur des bases éthiquement propres ?

              Cet audit ne pourrait-il pas être une belle opportunité de réconciliation nationale en utilisant des compétences diverses qu’on pourrait associer pour le bien de tous ? Un juge d’instruction appuyé par un expert comptable dirigeant de nombreuses équipes de chercheurs qui investigueraient toutes ces institutions, sociétés, associations, entreprises,etc. liées à l’état, ne mettrait-il pas au jour de nombreuses escroqueries, malversations, abus… De telles équipes ne pourraient-elles associer des chefs d’entreprises, artisans ou commerçants à la retraite avec des jeunes de banlieue (très forts pour déceler les vices) et des représentants de l’ordre ou des militaires ? Situation qui aurait l’avantage d’effacer les fausses différences, d’ouvrir à chacun la connaissance, donc la compréhension, de l’autre, de réintégrer tout le monde dans une société que tous participent à construire…

              Un travail énorme, mais aussi nécessaire que plaisant dans la mesure où tout cela se ferait publiquement, où tous les scandales seraient étalés sur la place publique, depuis les manipulations économiques, jusqu’aux organismes de formation ou sociaux qui ont toujours su encaisser des subventions royales mais n’ont jamais aidé ni formé personne !!! Et quelle magnifique opportunité pour tous les jeunes de France, sans distinction, de s’intégrer dans la société à titre égal, en ayant d’un coup une connaissance réelle de « comment tout cela foctionne ». Une intégration qui, ajoutée au revenu universel fera disparaître de nos rues l’insécurité, la délinquance…

              Et pour affermir cette réconcilation nationale, une amnistie générale de tous les délits mineurs sans violence, de tous les retraits de permis ou de points sans accident, de toutes les injustices commises au nom de la « loi »… la liste est longue !

              Nous sommes tous différents mais nous voulons tous le Bien, pour nous, pour nos familles, et, pourquoi pas, pour nos voisins et tous les autres… ALORS NOUS SOMMES TOUS UNIS et devons faire front aux manipulateurs qui essayent de nous diviser au nom d’idéologies, de religions, ou pour quelque motif que ce soit ! Nous y sommes parvenus à quelques milliers dans ce mouvement, sans moyens et en très peu de temps, alors c’est à notre portée de main à tous !



              VOTES DES LOIS :

              Nous avons tous notre mot à dire.

              C’est si simple et évident que nous devons nous demander pourquoi nous avons accepté si longtemps d’en laisser quelques uns nous imposer leurs lois. Un pouvoir dont nous avons constaté qu’ils ne l’utilisaient qu’à des fins personnelles de profit et de pouvoir.

              Le réferendum doit être beaucoup plus utilisé non seulement pour les décisions nationales, mais également pour les questions locales. Le pouvoir doit être décentralisé et rester proche des citoyens. Nos futurs représentants, aussi compétents qu’ils soient, et quel que soit le mode de gouvernance, doivent pouvoir consulter les citoyens pour le bien être de tous.

              A l’heure où la technologie nous en offre toutes les possibilités, nous devons exercer notre droit humain le plus élémentaire  : celui d’organiser nous même notre société en ayant pour but essentiel ce qui est le fondement même de notre nature : vivre dans le bonheur notre passage sur cette terre.

              Votons pour nos lois et non pour des hommes qui nous imposeront les leurs. C’est ce concept qui est déjà en marche à l’intérieur même du Conseil National.



              MESURES IMMEDIATES :

              Quelques mesures immédiates sont à prendre pour permettre la réalisation exposée précédemment :

              - D’abord rétablir notre propre création monétaire afin de ne pas alourdir la dette au cas où les Français prendraient la décision de la payer. A cet effet, la création se fera en franc indexé sur l’or. De cette façon, les 2 monnaies auront cours (franc et euro) à valeur initiale identique. Au cas où d’autres pays comme la Grèce parviendraient à une situation où les banques ferment et que cela se transmette à toute l’Europe, pour le moins les Français n’auront pas à souffrir ce que vivent les Grecs.

              Il faut donc aussi une banque nationale française, indépendante du système monétaire européen. Cette banque des Français peut être une création ou la nationalisation de la banque de France. Des experts devront se prononcer sur les différents aspects.

              Concernant l’information, afin de permettre des débats libres et l’accès aux véritables informations, une chaine de TV sera créée à moins qu’une nationalisation ne soit préférable (là encore des experts devront se prononcer).

              Forts de vraies informations, et de la sérénité procurée par un revenu universel garanti par leur propre banque nationale, les Français disposeront alors de tous les moyens de s’attacher à la rédaction d’une constitution établissant ce qui sera, selon leur décision, le meilleur mode de gouvernance du pays.



               

              Depuis la publication de la proclamation en date du 18 juin 2015, le Conseil National de Transition est la seule autorité légitime".


              • bernard29 bernard29 20 juillet 2015 14:49

                @lloreen

                Etes-vous incapable d’écrire un article particulier pour votre secte ? c’est pas fameux pour quelqu’un qui veut lancer un mouvement. En tout cas, vos méthodes sont très contreproductives.


              • lloreen 20 juillet 2015 22:41

                @bernard29
                « Etes-vous incapable d’écrire un article particulier pour votre secte »

                De quelle secte parlez-vous ?

                « c’est pas fameux pour quelqu’un qui veut lancer un mouvement. »

                Où voyez-vous écrit que je veux lancer un mouvement ? J’ ai transmis une information, sans plus.
                Si vous n’ avez pas la courtoisie d’ ouvrir un lien et d’ étudier le sujet avant de faire un procès d’ intention, c ’est bien regrettable.

                Quant au rapport avec votre sujet, c ’est qu’ il est tout simplement question de nouvelles technologies non polluantes et que de plus en plus de gens ne souhaitent plus de constructions pharaoniques et polluantes à proximité de chez eux qui font de pair avec la destruction de zones naturelles. Il y a trop de conflits d’ intérêts en jeu et seul compte l’ argument du tout marchand au détriment de la qualité de vie. L’ opacité règne. Qu ce soit chez vous ou ailleurs.


              • bernard29 bernard29 20 juillet 2015 23:55

                @lloreen

                Qu’est-ce alors , un comité national de transition sinon un mouvement ??

                Enfin, c’est pas grave. Mais ce qui m’a gêné, c’est plutôt la longueur de votre commentaire. qui de fait a peu à voir avec la question d’un aéroport international en région. Des constructions pharaoniques ?? vous voulez parler par exemple de l’agrandissement démesuré de « rolland garros » qui va empiéter sur un espace classé et un jardin botanique, ou des stades que l’on construit pour les sports médiatiques ??

                En ce qui concerne le projet ci dessus , je vous affirme que si cet aéroport international peut éviter l’agrandissement de tous les aéroports urbains de Bretagne, il y aurait un certain bénéfice de terres arables et aussi de finances publiques. Pour cela, il faut forcer la concertation inter collectivités sur les questions de transports.


              • lloreen 20 juillet 2015 14:29

                Proclamation officielle du conseil national de transition.
                https://www.youtube.com/watch?v=Eg78p_fwt0g

                Site du conseil national de transition.
                http://www.conseilnational.fr/


                • Croa Croa 20 juillet 2015 17:20

                  À lloreen,
                  La référence à l’opposition Libyenne (soutenu justement par ’’l’occident’’ !) suffit à disqualifier ce mouvement peut-être pas très spontané.


                • lloreen 20 juillet 2015 23:23

                  @Croa
                  La référence à l’opposition Libyenne (soutenu justement par ’’l’occident’’ !) suffit à disqualifier ce mouvement peut-être pas très spontané. "

                  Je ne pense pas que la référence soit faite à l’ opposition libyenne, j’ y vois plutôt une maladresse de langage qui peut donner lieu à une mauvaise interprétation. C’ est mon opinion, elle n’ engage que moi.

                  A mon sens, la personne a voulu au contraire légitimer la démarche de la création de ce conseil national de transition en spécifiant que dans de nombreux pays, ds conseils de transition se sont mis en place même s’ il est fort probable que dans le cas lybien, celui-ci ait été instrumentalisé par le gouvernement de Sarkozy pour infiltrer le pays et déstabiliser monsieur Kadhafi.
                  Ce n’ est un secret pour personne d’ ailleurs qu’ il voulait introduire le dinar-or sur le continent africain, ce qui ne faisait pas les affaires de la City de Londres & consorts et tout le monde a encore en mémoire ce qu’ il advint du pays.

                  A ce sujet, la personne indique même que monsieur Sarkozy a d’ emblée légitimé le conseil de transition lybien, ainsi que Washington (!) parce qu’ ils savaient très bien que cette initiative allait leur ouvrir un boulevard en Lybie.

                  Il ne faut néanmoins pas confondre la situation lybienne avec celle de la France qui reconnaît les principes de la Déclaration universelle des droits de l’ homme et du citoyen dont certains sont repris dans le préambule de la constitution de 1946 et de 1958 !

                  Il est flagrant que cette constitution de 1958, reprenant les principes de droit repris dans la déclaration universelle des droits de l’ homme et du citoyen sont systématiquement bafoués depuis belle lurette et c ’est cette situation de fait qui est dénoncée par le conseil national de transition dans la mesure où la résistance à l’ oppression ainsi que la notion de souveraineté populaire sont des notions fondatrices de la nation française.
                  Droits d’ ailleurs ouvertement bafoués au plus tard depuis le referendum de mai 2005 où les français ont voté NON à l’ adoption du traité de Lisbonne et où en l’ application de l’ article 49.3 de la constitution, monsieur Sarkozy a systématiquement violé l’ expression de la souveraineté populaire en faisant voter le parlement qui a littéralement ignoré le vote des français en adoptant le traité de Lisbonne, le même qui viole littéralement la constitution de 1958 et les droits inaliénables du peuple français, seul souverain.



                • bernard29 bernard29 20 juillet 2015 14:44

                  LLoren,

                  Faites en un article de vos insanités. Votre cinéma et votre façon de squatter, d’emmerder le monde, prouve que votre humanisme est à la hauteur de votre mesquinerie. 


                  • hunter hunter 20 juillet 2015 19:59

                    @bernard29
                    Quelle sévérité envers Lloreen ! Elle n’est en rien méchante, ni insultante, plutôt bien élevée et sympathique !

                    Bon, elle « s’emballe » souvent un peu vite, mais ce n’est pas une raison pour la traiter ainsi alors que jamais elle n’a fait preuve d’un ton agressif ou fanatique (à la Momo par ex), envers quiconque ici.

                    Elle a le droit de passer ses messages comme tout le monde ici, votre papier ne revêt en aucun cas un caractère « sacré » ...à lire vos réactions, on dirait qu’elle a osé pratiquer une profanation !

                    Quant à la problématique de cet aéroport..........les décideurs politiques, soumis intégralement aux affairistes, ne voient pas plus loin que le bout de leur nez !
                    Certes, les navions pullulent actuellement, mais ça ne durera pas et pour deux raisons :

                    1/ les ressources en hydrocarbures ne sont pas éternelles, et de là à transformer Solar Impulse en gros porteur........
                    2/ la croissance économique éternelle, c’est fini (cf JM Jancovici) ; les populations s’appauvrissent, ce phénomène ne durera pas.

                    Mais vous êtes sans doute de ces écologistes qui croient au « développement durable », et à la technoscience qui va nous trouver la source d’énergie inépuisable et non polluante.....

                    Je vous laisse à vos rêves, mes animaux réclament leur pitance !

                    Adishatz

                    H/


                  • bernard29 bernard29 20 juillet 2015 21:03

                    @hunter

                    « Quelle sévérité envers Lloreen ! Elle n’est en rien méchante, ni insultante, plutôt bien élevée et sympathique ! ».

                    Si elle n’avait mis que son commentaire avec les liens vers ses articles , je ne dis pas. Mais déposer une vraie tartine qui n’a rien à voir avec le sujet de l’article. Je trouve ça déplacé et peu respectueux.


                  • soi même 20 juillet 2015 15:37
                    « Notre Dame des Landes » ; pour en sortir !! Et bien méditer sur l’idée ce que veux dire l’État de Droit , ce que disait louis XIV l’État c’est Moi !

                    Manuel m’est un branleur de la République !

                    A bon entendeur un Salut avec le chant de La Carmagnole



                    • Ruut Ruut 20 juillet 2015 15:46

                      Le peuple as il encore son mot a dire dans cette Dictature Socialiste.


                      • Alain 20 juillet 2015 15:54

                        Ca faisait longtemps qu’on avait pas eu droit à la VRAIE écologie : celle du nucléariste Laly Victor et maintenant l’écologiste Bernard29 qui, si il n’est pas prêt à bétonner Notre Dames des Landes est prêt à bétonner à côté. Il est vrai que le béton pour les avions, çà c’est la prise en compte des pbs graves que connait la planète.

                        Allez, Bernard29, encore une petit effort, pour t’opposer aux OGM dans un champ, on les met dans le champ d’à côté et puis pour t"opposer à un projet d’autoroute, on en construit une autre à 100m de là ?
                        Je pense sans doute que tu as pris conscience des pbs graves qui se joue en ce moment. Après tout, y’a pas de guerres pour les ressources sur cette planète, y’a aucune pollution d’aucune sorte, tout est en croissance et le monde est beau.

                        Laly Victor, n’hésite pas. Propose-nous donc une solution à base de nucléaire. Je sens que t’en meurs d’envie.

                        Qu’est-ce qu’on se marre sur AgoraVox parfois.


                        • bernard29 bernard29 20 juillet 2015 16:17

                          @Alain

                          Sur les questions d’infrastructures de transport, un écologiste réfléchit aménagement du territoire et intermodalité, essaye d’écouter tous les avis et idées, développe une critique de ses propres besoins, essaye ensuite de les adapter aux contraintes multiples et de toutes nature, en faisant en sorte d’en limiter les impacts environnementaux, financiers économiques et sociaux, choisit le site le moins préjudiciable à la nature, puis les soumets au débat démocratique.

                          Pour moi c’est cela, un écologiste dans le domaine de l’aménagement du territoire.

                          Pour le reste , je n’ai aucune leçons d’écologisme à recevoir, où alors dites moi d’où vous parlez. 


                        • Croa Croa 20 juillet 2015 17:23

                          À Alain « Qu’est-ce qu’on se marre sur AgoraVox parfois. »
                          *
                          Oui, mais jaune smiley

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès