• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Nous avons le pouvoir

Nous avons le pouvoir

Acte I scène 1

On entend frapper à la porte.

Les Médias : Qui est là ?

Nous : C'est nous...

Divertir c’est à la fois détourner, écarter mais aussi amuser et récréer et nul doute que les grands médias sont très doués en la matière.

 

« Chacun fait, fait, fait c’qui lui plait, plait, plait » chantait Chagrin d’amour et force est de constater que les journalistes et leurs experts en tout, toujours prompts à parler, commenter voire expliquer parfois un fait avant même que celui-ci ne se produise, n’en font qu’à leur tête.

 

Quid de la vérité ?

Bof… apparemment c'est pas tendance.

Ils sont pourtant théoriquement censés respecter la Charte d’éthique professionnelle des journalistes, mais en bons éxécutants (rappel au cas où ici du « qui qui possède quoi » https://www.monde-diplomatique.fr/cartes/PPA#&gid=1&pid=1), on peut gentiment ranger le propos liminaire de ladite charte dans le placard et vas-y que je t’enfume mon poulet.

« Le droit du public à une information de qualité, complète, libre, indépendante et pluraliste, rappelé, dans la Déclaration des droits de l’homme et la Constitution française, guide le journaliste dans l’exercice de sa mission. Cette responsabilité vis-à-vis du citoyen prime sur toute autre ».

Rions.

Rions gentes dames et damoiseaux lorsqu’un Aphatie, un Duhamel, une Saint-Cricq, une Elkrief, un Cohen, un Bourdin, diantre que la liste est longue… nous somment de les croire.

Rions car ils nous divertissent ces bouffons du Roi courbant l’échine tellement bas qu’ils en sont presque à faire la culbute.

Rions car ils pensent que le peuple est encore endormi.

Rions car ils ne voient pas, ils ne savent même pas, qu’aujourd’hui ils vivent leurs derniers instants de gloire et que le coup de sifflet final va bientôt retentir.

Rions car c’est bien encore la seule chose de gratuit dans ce monde de brutes.

Rions car nous sommes libres de pouvoir le faire.

Et puis une fois que nous avons bien ri, posons-nous et réfléchissons.

Faisons là justement ce qu’ils, ces mêmes médias et ceux qui les détiennent, ne veulent surtout pas que nous fassions.

Faisons tourner nos cellules grises si chères à Hercule, et pour bien faire faisons-les taire.

D’une simple et légère pression de l’index, et avec style, coupons le son et l’image de ces arnaqueurs professionnels.

Et quand sera venu le moment de réécrire les lois, celles qui nous permettront à toutes et tous de vivre dans le respect, l’humilité, et la conscience de notre place dans la Nature avec un grand N, n’oublions pas de nous prémunir contre tout ce qui peut nous nuire.

Stop aux manipulateurs d’opinion qui n’ont d’yeux que pour leur(s) maitre(s).

Stop aux collaborateurs d’un système oppressif.

Le pouvoir réside dans nos choix, dans nos doigts.

Une pause illimitée de tous les médias aux ordres de la caste économique et dirigeante c'est gagner du temps de cerveau disponible.

Retour sur investissement ? Du 100%.

Ensuite ? Ensuite ce sera la scène 2...


Moyenne des avis sur cet article :  4.38/5   (13 votes)




Réagissez à l'article

3 réactions à cet article    


  • Arogavox 17 décembre 2018 11:35

    Oui, nous avons le pouvoir : il nous suffisait d’en avoir conscience !

     Et, pour avoir conscience, il faut que le peuple soit suffisamment informé

    (« Si, quand le peuple suffisamment informé délibère »  cf moteur de recherche ...)
    Or, la première information, la conscience la plus importante pour le peuple, c’est que ses individus se rendent compte qu’ils forment un peuple.

      La technique des gilets jaunes a permis à une foule d’invivibilisés, décrétés et montrés du doigt comme des ’cas’ à part, de se compter ! De se rendre compte qu’en fait la grande majorité de ce qui compose la population française est constituée de ces ’cas’ artificiellement isolés les uns des autres !

      Ce qui met en évidence (preuve) que notre système institutionnel est désadapté ou pervers, car Il a été incapable de rendre compte de cette réalité, d’en informer les Français, et donc d’évaluer la volonté générale ...




    • gaijin gaijin 17 décembre 2018 12:42

      un assez bon résumé ( a mon sens ) de la situation

      https://www.youtube.com/watch?v=0w-4i0JtlpI


      • Anatine 18 décembre 2018 13:23

        Comment utiliser et detourner ce « grand debat », sans le rejeter mais pour accroitre la pression et avancer...Un apprentissage d’une nouvelle modalité d’action

        Il faut lier la concertation au RIC, pour renforcer le mouvement, sa dynamique décentralisée, developper les consensus, et bien sur, eviter le piége de la synthèse controlee des comites theodules.

        Pour qu’elle soit concrète et traduite en mesures... et prenne des le depart la forme d’un engagement a imposer à l’etat.

        En partant du principe que le RIC s’appliquerait au niveau de la commune, la région et de l’etat : les attentes seront formulées sous forme de questions pour un RIC.

        1. Par thème, jusqu’a 3 questions parmi celles qui auront été formulees seront choisies dans chaque commune.

        2. Par thème, chaque commune choisira par votation 3 questions parmi les questions posées par 10 communes tirées au hasard dans la région.

        Donner a chaque commune le pouvoir de participer au consensus. Les propositions des autres renforcent ses choix.

        3. Les questions retenues par les communes seront classees par nombre de citations dans les communes et les 5 premieres retenues au niveau de la région.

        4. Chaque région organisera un vote sur la région pour valider si oui ou non chaque question est bien une priorité. Au moins 2 questions devront etre validees avec un vote « oui » de 70% au minimum.

        Chercher la representativite dans l’expression des attentes.

        5. Ces 2 questions de chaque region sont remontees au niveau de l’etat. Les autres feront l’objet d’un debat regional et de propositions regionales.

        6. Le parlement choisira une question par region. Si une question a ete choisie par au moins 3 regions, elle est choisie d’office.

        Un Referendum national sera organise. Oui ou non pour chaque proposition. Les 3 premières seront portees au debat parlementaire pour une proposition de loi sous 2 mois.

        L’etat et le mouvement font un pas tout en restant dans le rapport de forces necessaire.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès