• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Nouvel aveu du Pentagone : 34 soldats américains ont été blessés par les (...)

Nouvel aveu du Pentagone : 34 soldats américains ont été blessés par les frappes de l’Iran

JPEG

A défaut d'armements nucléaires, l'Iran semble avoir inventé des missiles à retardement, dont les effets ne se feraient ressentir qu'après plusieurs jours... Y a-t-il encore des esprits assez naïfs pour croire que les frappes sur la base d'Al-Assad n'ont pas fait de victimes (morts + blessés) ?

Source : https://www.telegraph.co.uk/news/2020/01/25/donald-trump-accused-lying-34-us-troops-injured-iran-airstrike/

Traduction : lecridespeuples.fr

Près de trois douzaines de soldats américains ont subi des traumatismes crâniens ou des commotions cérébrales lors de la frappe aérienne iranienne de ce mois-ci sur une base militaire en Irak, malgré l'affirmation initiale du Président Trump selon laquelle aucun Américain n'avait été blessé.

« Tout va bien ! Des missiles ont été lancés depuis l’Iran sur deux bases militaires situées en Irak. Évaluation des pertes et dommages en cours. Jusqu’ici tout va bien ! Nous avons de loin l’armée la plus puissante et la mieux équipée du monde ! Je ferai une déclaration demain matin. » Donald Trump

M. Trump avait initialement déclaré qu'aucun personnel américain n'avait été blessé lors de la frappe sur la base d'Ain al-Asad dans l'ouest de l'Irak le 8 janvier, bien que les autorités aient signalé plus tard que 11 soldats avaient été blessés.

Les Démocrates ont accusé le Président de mentir et Joe Biden a qualifié les actions de M. Trump d' « écœurantes ».

« Trente-quatre soldats au total ont reçu un diagnostic de commotion cérébrale et de traumatisme crânien », a déclaré vendredi le porte-parole du Pentagone Jonathan Hoffman.

M. Hoffman a déclaré que 17 des victimes avaient été initialement transférées en Allemagne pour recevoir des soins, dont huit sont revenues aux États-Unis vendredi.

« Ils continueront à recevoir des soins aux Etats-Unis, soit à Walter Reed (hôpital militaire près de Washington), soit dans leurs bases d'origine », a-t-il dit, ajoutant que les neuf autres victimes qui ont été transportées par avion en Allemagne « sont toujours en cours d'évaluation et de traitement là-bas. »

Dix-sept autres soldats qui ont été soignés dans la région auraient repris leurs fonctions en Irak.

La base aérienne, l'une des plus importantes d'Irak, avec 1 500 soldats américains constituant l'essentiel d'une présence de la coalition directement adjacente à des milliers de forces irakienne, a été prise pour cible en représailles au meurtre américain du haut Général iranien Qassem Soleimani lors d'une frappe de drones le 3 janvier à Bagdad.

Les représentants démocrates ont réagi à l'annonce en accusant M. Trump de mentir à propos des frappes.

« Bien qu'il minimise ces blessures comme de simples 'maux de tête', la moitié des traumatismes crâniens nécessitent une intervention chirurgicale et peuvent entraîner des handicaps à vie », a déclaré Debbie Wasserman Schultz, élue de Floride au Congrès.

Jack Reed, sénateur et membre éminent du Comité des services armés, a qualifié les traumatismes crâniens de « graves ».

« Ce ne sont pas de simples 'maux de tête', et il est tout à fait odieux que le Président Trump amenuise ainsi la gravité de leurs blessures... Il leur doit des excuses », a déclaré M. Reed.

Lors d'un rassemblement dans le New Hampshire, Joe Biden, un favori pour défier Trump lors des élections présidentielles de cette année, a déclaré que le Président avait « balayé d'un revers de main » les blessures des soldats.

« Je trouve cela franchement écœurant », a déclaré M. Biden, ancien vice-président.

[Un éminent groupe de vétérans, les Vétérans des Guerres Etrangères (VFW), a exigé des excuses à Trump pour avoir minimisé les blessures des soldats basés à Al-Assad, en Irak, parlant de « simples maux de tête sans gravité » :

À la lumière de l'annonce faite aujourd'hui par le ministère de la Défense selon laquelle 34 membres des forces américaines ont subi des traumatismes crâniens à la suite de la frappe de représailles de l'Iran, et des remarques du Président Trump qui ont minimisé les blessures de ces troupes, les Vétérans des Guerres Etrangères ne peuvent pas rester les bras croisés sur cette question.

Les traumatismes crâniens sont de graves blessures qui ne peuvent pas être prises à la légère. Leurs séquelles connues sont la dépression, la perte de mémoire, des maux de tête sévères, des étourdissements et de la fatigue, des blessures qui ont des effets à court et à long terme.

Le VFW attend des excuses du Président à nos hommes et femmes soldats pour ses remarques regrettables.]

***

Source : Middle East Monitor, le 20 janvier 2020

Traduction : lecridespeuples.fr

Un des principaux journaux de langue arabe du Koweït, Al-Qabas, a rapporté hier que 16 militaires américains avaient été transférés dans un hôpital militaire américain au Koweït à la suite de l'attaque de représailles de l'Iran contre la base aérienne d'Ain Al-Assad en Irak au début du mois. Certaines des victimes souffraient de brûlures graves et d'autres avaient des blessures dues à des éclats d'obus. Les frappes aériennes iraniennes ont ciblé deux sites en réponse à l'assassinat par Washington du Général iranien Qassem Soleimani à Bagdad le 3 janvier.

Al-Qabas a cité des sources informées affirmant que les troupes avaient été transportées par avion dans un hôpital du camp d'Arjifan à la base aérienne d'Ahmed Al-Jaber sous haute sécurité. La source a ajouté que les soldats blessés ont subi des interventions chirurgicales et sont maintenus en unité de soins intensifs à l'hôpital.

16 soldats américains sont soignés dans un hôpital au Koweït avec de graves blessures et de graves brûlures à la suite de l'attaque contre la base d'Al-Asad. Trump prétend que personne n'a été blessé. Mais ce qui reste caché est plus grave encore.

Selon le quotidien, plusieurs autres soldats américains qui ont subi des blessures plus légères du fait des représailles iraniennes sont soignés en Irak.

La semaine dernière, le Pentagone a révélé qu'au moins 11 membres du personnel américain avaient été blessés dans le même incident et avaient été transportés par avion dans des installations médicales, laissant entendre qu'ils subissaient un simple dépistage préventif pour commotion cérébrale. Huit ont apparemment été emmenés en Allemagne tandis que trois ont été transportés par avion au camp d'Arjifan. Il n'est pas clair si ces chiffres incluent les 16 blessés graves signalés hier.

La déclaration du Commandement central américain contredit le Président américain Donald Trump, qui a annoncé le lendemain de l'attaque : « Aucun Américain n'a été blessé dans l'attaque de la nuit dernière par le régime iranien. Nous n'avons aucune victime à déplorer. »

Les responsables iraniens ont affirmé que les États-Unis avaient perdu au moins 80 soldats et près de 200 blessés lors de l'attaque. Au moins une douzaine de missiles balistiques ont été tirés sur la base d'Al-Assad et sur une base à Erbil.

Le Commandant en chef des forces aérospatiales du Corps des Gardiens de la Révolution Islamique (CGRI), le Général de brigade Ali Hajizadeh, a déclaré lors d'une conférence de presse que bien que l'Iran n'ait pas directement cherché à tuer des soldats américains, « des dizaines de soldats américains ont probablement été tués et blessés et ont été transférés en Israël et vers la Jordanie sur 9 sorties de vols C-130. » Il a ajouté que si l'Iran avait eu l'intention de tuer des soldats américains, il aurait pu planifier des opérations avec un haut nombre de victimes pour tuer 500 soldats américains dans la première frappe, avec 4 000 à 5 000 autres tués dans les deuxième et troisième frappes qui auraient inéluctablement suivi une éventuelle riposte américaine.

Le Guide Suprême iranien, l'Ayatollah Ali Khamenei, a qualifié l'opération militaire de simple « gifle au visage » des États-Unis. Un haut commandant des CGRI a promis qu'une « vengeance plus dure » viendrait bientôt.

Voir notre dossier sur l'assassinat de Soleimani et ses suites.

Pour ne manquer aucune publication et soutenir ce travail censuré en permanence, partagez cet article et abonnez-vous à la Newsletter. Vous pouvez également nous suivre sur Facebook et Twitter.


Moyenne des avis sur cet article :  3.67/5   (18 votes)




Réagissez à l'article

20 réactions à cet article    


  • Massada Massada 27 janvier 10:41

    Quand un mal de tête devient une blessure de guerre, heureusement pour vous que le ridicule ne tue pas !


    • Traroth Traroth 27 janvier 13:04

      @Massada
      Quel est le problème, exactement, avec les propos de l’auteur ? Parce que votre commentaire ou rien, c’est à peu près pareil...


    • sls0 sls0 27 janvier 23:00

      @Massada
      Un traumatisme cranien c’est un peu plus qu’un mal de tête de lendemain de fête.
      http://sante.lefigaro.fr/actualite/2013/12/30/21786-traumatisme-cranien-degres-gravite-variables


    • titi 27 janvier 10:44

      @l’auteur

      Vous en êtes toujours là ?

      A trouver des excuses à la perte d’un avion civil et à vous gargariser des 17 blessés légers comme d’une « grande victoire » ?

      Vous faire l’avocat d’un des pires régimes politique actuel tout ça parce que vous détestez les USA.

      Pitoyable


      • Traroth Traroth 27 janvier 13:05

        @titi
        Vous semblez fâché avec l’idée de vérité. On vous parle de faits, vous répondez opinions...


      • Traroth Traroth 27 janvier 13:06

        @titi
        Et l’Iran est peut-être un des pires régimes de la planète, mais après les USA, quand même. Ce pays n’a connu qu’une dizaine d’années de paix depuis son indépendance. Ils ont toujours une excellente raison pour aller massacrer des gens chez eux.


      • titi 27 janvier 20:43

        @Traroth

        Vous êtes une caricature de vous même.

        Combien d’articles sur les missiles iraniens ?
        Vous savez les missiles super sophistiqués qu’on allait voire ce qu’on allait voir, que les USA allaient tremblé et patati et patata.

        Tout ça pour 17 blessés et un avion civil abattu.
        Et vous ramez dans la plus pure tradition stalinienne pour réécrire la réalité : cette contre attaque iranienne c’est un fiasco.
        Point barre.

        S’il y a eu des morts coté américains, ils sont morts de rire.


      • samy Levrai samy Levrai 27 janvier 21:59

        @titi
        sans dec, tu n’as pas tapé sur ton clavier sur la barre de recherche de ton navigateur :« photos satellites base Al Assad Irak » ? Tu verras les trous, la précision des trous, la taille des trous, la taille de la gifle, la raison pour laquelle les américains se sont gardés de répondre...
        On en reparle quand tu auras l’effort d’une véritable information.


      • QAmonBra QAmonBra 27 janvier 13:30

        Ils étaient avertis plusieurs heures avant les frappes par les irakiens, le gros des troupes étaient donc à l’abri, mais il fallait bien laisser des hommes en faction pour garder la base et son couteux matériel, ne serait ce qu’autour du site en question.

        Peut être ont ils sous estimé la précision, la puissance d’impact et le souffle des explosions ?

        En tous cas il est des maux de têtes définitifs, type mort cérébrale à l’hopital des mois après les faits, permettant, entre autres, de « lisser » dans le temps les pertes et, aussi, d’éviter que leurs proches soient indemnisés « pour mort au combat ».

        Pauvres troufions U$ en totale ignorance, véritable chair à canons pour $ionnards, mourant ou s’estropiant à vie aussi connement qu’inutilement !

        Avec les $ionnards, quelles que soient leurs prétendues nationalités, le mensonge et l’ignominie sont présents à tous les stades de leurs discours, il ne faut donc s’étonner de rien et l’auteur a raison de ne pas lâcher l’affaire, y compris pour le boing ukrainien, compte tenu que des années après les faits la vérité peut apparaitre enfin au grand jour. . . 


        • sls0 sls0 27 janvier 15:33

          @QAmonBra
          J’ai vu la gueule des abris après le bombardement. Heureusement que les iraniens n’ont pas tiré du plus puissant sinon il étaient enterrés. Comme abris il y a mieux. Quand on voit la gueule des entrées, à l’intérieur il y dû avoir du comotionné.
          On connait la précision des missiles iraniens qui est très bonne et on connait leur charge.
          Avec une marge de 500m ça passe, à 350m on commence avec le risque de rupture de tympans.
          Les américains ne peuvent pas l’ignorer, la bible au niveau explosion c’est le TM5-1300 et c’est l’armée américaine qui l’a écrit.


        • Jonas 28 janvier 08:24

          @QAmonBra
          Les iraniens , que je ne confonds pas avec les« Arabes » sont une nation vieille de plus de 2 500 ans d’histoire , qui puise ses racines dans l’antique perse. Cyrus le Grand, Roi des rois (580/530) , s’empare de Babylone , libère les juifs déportés à Babylone par Nabuchodonosor et les aide à la reconstruction de leur Temple a Jérusalem . Cela n’est pas mentionné dans les manuels scolaires des pays Arabes, d’ou leur ignorance abyssale historique. Par ailleurs  contrairement aux pays Arabes , l’Iran n’a jamais été colonisée.

          L’arrivée au pouvoir des mollahs est un accident de l’histoire , comme le fascisme, le nazisme et le stalinisme. Le peuple iranien est un peuple , éduqué , civilisé , qui a donné beaucoup de poètes et de savants au monde musulman . Il retrouvera sa place toute sa place avec la disparition du régime des mollahs. 
           
          50% des Etats arabes au Moyen -Orient sont nés des décombres de l’empire ottoman, comme la Jordanie ou l’Irak qui est une création , forgée par l’occident . 

          Les mollahs , mêmes fanatiques , se distinguent des Arabes , par leur pragmatisme et leur sens des rapports de forces. Il n’y aura pas de guerre Iran / Etats-Unis. 


        • L'Astronome L’Astronome 27 janvier 14:51

           

          Donald Trump ? Ce n’est pas pour rien qu’on l’a surnommé « Tromp-la-mort »

           


          • ETTORE ETTORE 27 janvier 16:35

            Je mets le doigts dans le pots de confiture.

            Je le crie haut et fort !

            Je me fais chopper, mais.....je dis que le pot à confiture était déjà refermé, même si j’ai toujours ma confiture aux coins des lèvres, c’est rien !

            Quand on commence à voir des tâches sur ma cravate, j’explique un peu que la confiture à un peu dégouliné.

            Voilà c’est Trump !

            (Mettez devant le mot confiture, ce seras plus clair, qu’un simple caprice de gosse sur une chaise pour un pot de fruits en gelée)


            • sylvain sylvain 27 janvier 17:31

              c’est sympa de leur avoir donné quelques blessés, histoire de sauver l’honneur, mais c’est un peu gros . Pas de degats, pas de morts, mais une terrible vengeance...

              Il faut dire que les EU leur ont bien rendu service en les attaquant au moment ou la contestation en irak et en iran portait sur la dictacture des ayatollah, ca les a remis en selle pour un moment.

              Ils pourraient au moins dire merci


              • kéké02360 27 janvier 20:23

                Mamouth écrase les prix et mamie trump écrase les prout’s

                promo sur la déconfiture , prix en chute libre :

                http://french.presstv.com/Detail/2020/01/27/617214/Afghanistan—un-avion-militaire-US-abattu




                    • ETTORE ETTORE 27 janvier 22:17

                      Ben le bridé, il a tout simplement pas envie de finir comme le général Iranien Soleimani !

                      Il veut montrer à « Trumpy le faux derche », que « pas touche à moi »ou le doigt appuie.

                      Surtout que ce gars est prêt à sacrifier son peuple pour SA dynastie !

                      C’est pas pareil, comme bras de fer....Un petit doigt dans l’engrenage...et nous y passons....tous !


                      • Jonas 28 janvier 07:49

                        La voix des mollahs sur AgoraVox « Le Cri des peuples » continue sa propagande , mais il est incapable de donner le nombre de morts et blessés dus au régime , lors des manifestation, contre lui et rapporte docilement les chiffres fantaisistes du régime criminel des mollahs.  Comme les 80 morts dont il s’est venté avoir fait pour se venger de l’élimination de Soleimani. 

                        Le régime criminel des mollahs , connaît ses limites. L’exécution de Soleimani , est un simple signal qui montre aux mollahs , les limites a ne pas franchir , et les bornes à ne pas dépasser. Cela à bien été intégré . Les rodomontades et les menaces , sont pour la cuisine intérieure.  

                        Il est beaucoup plus facile pour le régime des mollahs de consacrer des sommes énormes à produire des missiles , que de fabriquer un avion de combat. Le régime sait qu’il est à découvert, comme il l’est lorsque l’aviation Israélienne , élimine ses milices composées d’afghans, azéris, babouches , et ses dépôts d’armes en Syrie, destinés au Hezbollah, sans réaction.



                        • Massada Massada 28 janvier 07:56

                          Le Hezbollah a réveillé ses cellules dormantes en Europe en prévision des attentats terroristes
                          La milice pro-iranienne a développé une stratégie de recrutement de jeunes non-libanais ou non-arabes afin de ne pas attirer l’attention, notamment dans les services de renseignement et de surveillance.
                           
                          Les pro-iraniens en Europe doivent faire l’objet d’une surveillance accrue.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès