• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Nouvelle campagne de fouilles près du rempart romain, à Nîmes...

Nouvelle campagne de fouilles près du rempart romain, à Nîmes...

Tout au long du mois d'août 2017, une équipe d'étudiants sous la direction de l'archéologue Richard Pellé de l’INRAP a entrepris une nouvelle campagne de fouilles, sur la colline Mautaury, près du rempart romain, à Nîmes...

 

De nouvelles découvertes en perspective : près de la tour, en bas de la colline, , les archéologues ont mis au jour un dépotoir comportant quelques céramiques entières ainsi que de nombreux débris à reconstituer...

Ils ont aussi découvert des morceaux de fûts de colonnes ornés de feuilles d'acanthe : vraisemblablement les vestiges d'un temple romain...

Une nécropole comportant de nombreuses tombes a été en partie fouillée : pour l'instant, la datation est incertaine.

 

Plus haut, près de la tour centrale, une porte dont on voit les gros blocs de pierres a été dégagée : tout près, à la base de l'enceinte romaine, on peut admirer le mur de parements et ses pierres régulières. Devant ce mur, les archéologues ont dégagé un alignement de roches qui pourrait avoir été un banc utilisé par les ouvriers qui ont construit le rempart...

 

Dans la tour du bas, un muret d'époque plus récente a été découvert...

 

J'ai eu la chance d'accéder au chantier de fouilles et de discuter avec quelques étudiants qui participaient à cette aventure...

Dur labeur que celui des archéologues : ils travaillent sous un soleil accablant, remuant et déplaçant des pierres, ils oeuvrent avec la plus grande minutie, quadrillant le terrain...

 

Et encore cette année, du mobilier archéologique a été retrouvé, des vases, des monnaies, des as romains, des clous de chaussures etc… attestant de la vie du chantier et du statut d’une partie des ouvriers.

Le rempart fut construit un siècle avant l'amphithéâtre et probablement en l'an 15 ou 20 après JC. Le chantier fut colossal et nécessita de nombreuses professions différentes.

Le rempart culminait à 9m de haut mais nous savons que le chemin de ronde était certainement à une dizaine de mètres du sol. 

Les trois tours qui ont été découvertes sur la colline Montaury ont trois architectures différentes, ce qui constitue un ensemble vraiment original et exceptionnel...

 

On ne peut qu'admirer ces ouvrages venus du passé qui ont traversé les siècles, la solidité, l'épaisseur des murailles, la beauté des formes dans les alignements de pierres.

Tous ces vestiges témoins de l'histoire antique de Nîmes viennent encore enrichir le patrimoine de cette ville aux nombreux monuments : la Maison Carrée, les Arènes, le temple de Diane...

Le site sur lequel se trouvent ces tours romaines mérite d'être mis en valeur.

Il faut espérer que les fouilles se poursuivront l'année prochaine, car ce site doit receler encore bien des trésors...

 

A suivre, donc...

 

 

Le blog :

http://rosemar.over-blog.com/2017/08/nouvelle-campagne-de-fouilles-pres-du-rempart-romain-a-nimes.html

 

Vidéo :

 


Moyenne des avis sur cet article :  2.8/5   (10 votes)




Réagissez à l'article

17 réactions à cet article    


  • Diogène Diogène 20 février 13:34

    « Gal, amant de la reine, alla, tour magnanime,

    Galamment de l’arène à la tour Magne, à Nîmes. » 

    • Diogène Diogène 20 février 13:38

      @Diogène

      holorimes de l’écrivain genevois Marc Monnier attribués à tort à Victor Hugo.

    • Diogène Diogène 20 février 13:50

      @Diogène

      Ils ont mis le produit de leurs fouilles dans vos caisses ?

    • papijef papijef 21 février 05:52

      @Diogène
      c’étaient des fouilles curieuses.


    • Diogène Diogène 21 février 08:23

      @papijef

      Mais que coûtent toutes ces fouilles près des remparts ? Le coût des fouilles va faire très mal.

    • phan 21 février 08:38

      @Diogène
      Après les Romains, les Corses en pleine fouille.


    • malitourne malitourne 21 février 09:22

      @phan
      Les histoires de fouilles amusent surtout les criquets...


    • phan 21 février 09:54

      @malitourne

      Surtout ils courent et fouillent à chaque délation, en montagne ils fouillent les cols : devant ces tristes fouilles, on a envie de prendre la fuite.


    • phan 21 février 10:09

      @phan
      Avec une bonne cuite et la cuisinière doit faire attention à son fond qui cuit.


    • Diogène Diogène 21 février 10:16

      @malitourne

      Un archéologue belge ayant mis la main dans son bock pour y sortir sa frite, les autres fouilleurs se sont cachés : ils avaient la mine piteuse.

    • malitourne malitourne 21 février 10:30

      @Diogène
      A t-il trouvé des fouilles en Corée ?


    • alain_àààé 20 février 15:18

      je n ai rein comme vous l auteure.mais il y a bien longtemps que l on connait la nouvelle.surtout nous archéologue amateur de Bretagne.


      • phan 20 février 15:45

        J’attends la réaction de Foufouille !


        • Diogène Diogène 20 février 16:18

          Foufouille est un archéologue persévérant :


          - comme l’INRAP, il procède à des fouilles préventives
          - comme le ministère de la culture, il assure la prospection achéologique

          c’est par cette double compétence qu’il a acquis la notoriété et forgé son pseudonyme qui n’a rien d’un balbisme et qu’il a pu livrer à nos yeux ébaubis les trésors enfouis par nos ancêtres pour nous faire des surprises !

          • Henry Canant Henry Canant 20 février 22:39

            Rosemar, merci pour ce partage citoyen.


            • Étirév 21 février 10:27

              Dans le premier régime social, le travail était organisé, les femmes étaient honorées, respectées, en possession du droit naturel et de tous les biens qu’il donne ; elles disposaient du travail des membres de la famille qu’elles dirigeaient ; c’étaient elles qui faisaient travailler les hommes tant qu’ils restaient dans le régime légal ; chaque sexe avait le rôle qu’implique ses facultés : aux hommes les gros travaux qui demandent la force musculaire, aux femmes les occupations qui exigent moins de force, mais plus de réflexion.

              Et, dans cette première organisation familiale, la femme travaille bien plus que l’homme.

              « Dans les tribus, on faisait tous les travaux de l’agriculture ; on savait cultiver les céréales, fabriquer la bière, le vin, élever les animaux domestiques, les porcs, préparer les salaisons, etc.

              Quantité d’industries datent de cette époque, telle la charrue à deux roues inventée par les Celtes d’Italie (D’autres disent inventée par Cérès). Ce sont les Celtes qui, les premiers, employèrent l’écume de bière (la levure) comme ferment pour lever le pain. Ils inventèrent aussi le crible de crin, les tonneaux de bois cerclés, etc.

              « Les Celtes de Gaule inventèrent l’étamage et le placage, application de l’étain et de l’argent à chaud sur le cuivre ; donc ils connaissaient bien la métallurgie ; les hommes exploitaient les mines. Des villes puissantes comme Aix, Arles, Besançon, Reims, Lyon, Paris, étaient remarquables par leur industrie, Nîmes surtout se distinguait.

              « Dans ces villes se trouvaient des fabriques de drap, de toile, et un commerce actif existait. Il y avait dans différentes villes des établissements de femmes qui confectionnaient les toiles. Quand les Romains vinrent en Gaule, Rome en tira tous les habillements de ses troupes. Un fonctionnaire fut créé pour surveiller spécialement ses fournitures, et c’est ainsi que nous trouvons dans la notice de l’Empire un Procurator gynœcei Tornacensis Belgicœ secundae. ».


              Liens :

              Celtes et latins

              Conséquences de l’invasion romaine

              La Gaule romaine


              • Raymond75 21 février 18:13

                ’des équipes d’étudiants’, c’est à dire des ’stagiaires’ pas payés !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès