• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Nouvelle campagne de fouilles près du rempart romain, à Nîmes... découverte (...)

Nouvelle campagne de fouilles près du rempart romain, à Nîmes... découverte de tombes d’enfants gallo-romains...

JPEG

Nouvelle saison de fouilles, au mois d'août 2018, sur la colline Montaury, près du rempart romain, à Nîmes, nouvelles découvertes passionnantes... cette année, les recherches se sont concentrées près de la magnifique tour du bas de la colline, la mieux conservée, la tour qui jouxte la route de Sauve...

 

Les pelleteuses en action ont remué la terre pour mettre au jour de nouveaux vestiges du passé romain de la ville.

Cette année encore, une équipe d'étudiants archéologues venus des quatre coins de la France ( Strasbourg, Lille, la Normandie, Marseille) ont travaillé sous la direction de Richard Pellé de l 'INRAP, Institut National de Recherches Archéologiques Préventives... 

 

Sous un soleil de plomb, les apprentis archéologues ont oeuvré patiemment à la truelle, au pinceau, afin de dégager ces vestiges du temps passé.

Un gros bloc de pierres a été découvert, il faisait probablement partie du chemin de ronde.

De nombreuses sépultures d'enfants gallo-romains, datant du premier siècle après Jésus Christ, ont été dégagées...

Découverte émouvante : de très jeunes enfants de moins de 5 ans ont été enterrés là près l'enceinte sacrée de Nemausus, antique nom de la ville de Nîmes...

Lors de cette cinquième campagne de fouilles, les archéologues ont ainsi mis au jour une trentaine de sépultures romaines, dernières demeures de nourrissons et de fœtus mort-nés.

 

Les archéologues ont trouvé également sur le site une tombe avec deux squelettes adultes entrelacés. "Cette sépulture est plus profonde que les tombes prénatales, donc certainement plus ancienne, précise Richard Pellé, il est trop tôt pour dire qui étaient ces personnes, mais on les a certainement enterrées suivant un rituel. Nous avons retrouvé avec eux plusieurs objets déposés, dont une petite amphore".

 

Le terrain très dur et compact n'a pas facilité la tâche des archéologues...

Ils ont travaillé sous la canicule, avec précision, minutie et patience... ils ont quadrillé le terrain, répertorié le moindre tesson, et tous ces témoignages venus du passé...

 

De nombreuses sépultures étaient vides, malgré des emplacements bien marqués par des alignements de pierres : les ossements de bébés frêles, fragiles ont fondu, avec le temps.

 Les jeunes corps étaient enterrés de manière très différentes : "certains étaient dans des coffres de tuiles, d'autres dans des amphores ou directement dans la terre, recouverts d'un lit de pierres", précise Richard Pellé.

 

Les archéologues ont trouvé des offrandes funéraires : des amphores brisées, une olpé, très grosse cruche qui servait à puiser de l'eau, une oenochoé cassée, dont on a conservé tous les morceaux, un pichet intact, un magnifique pot à onguents, probablement lié à une sépulture dont on n'a pas les ossements...

 

Que vont devenir toutes ces découvertes ? Les ossements seront étudiés, les vases seront entreposés dans un musée, l'idéal serait que tout soit exposé sur le site mais pour l'instant ce n'est pas envisageable.

 

J'ai eu le privilège de suivre ces fouilles et d'observer le travail patient des archéologues, tout au long du mois d'août... J'ai pu interroger l'archéologue Richard Pellé qui dirige ces recherches.

Près du rempart romain vieux de 2000 ans, ces tombes témoignent d'un passé lointain où la vie était particulièrement fragile, où la mort frappait souvent de très jeunes enfants.

JPEGJPEGJPEGJPEG

 

Le blog :

http://rosemar.over-blog.com/2018/08/nouvelle-campagne-de-fouilles-pres-du-rempart-romain-a-nimes.html

 

http://www.lepoint.fr/histoire/nimes-decouverte-de-tombes-d-enfants-millenaires-30-08-2018-2247109_1615.php

 

Vidéo :

 

Photos et vidéo : rosemar

 


Moyenne des avis sur cet article :  2.5/5   (16 votes)




Réagissez à l'article

35 réactions à cet article    


  • Ben Schott 7 septembre 16:53
     
    Levez le pied, Rosemar, on n’arrive plus à suivre !
     


    • NEMO Joker 7 septembre 17:05

      « Cette année encore, une équipe d’étudiants archéologues venus des quatre coins de la France ( Strasbourg, Lille, la Normandie, Marseille) »


      Bon, ça fait déjà cinq coins, ce qui est mieux que les quatre annoncés mais reste insuffisant pour un hexagone.

      Cela dit, suivre les fouilles des archéologues n’est pas difficile quand on écarte les caisses....

      • NEMO Joker 7 septembre 17:38

        @Joker

        surtout qu’ils aiment bien mettre le produit de leurs grosses fouilles dans plein de petites caisses....

      • Germain de Colandon 7 septembre 19:01

        @Joker


        Seul un fou de la messe peut sortir une pareille tirade.

        Ah, au fait, il paraîtrait, qu’également, on aurait retrouvé le corps du petit Mozart... à moins que cela ne fût celui du petit Schubert.

        Bon, j’y vais, dans un quart d’heure, mon charcutier secoue les nouilles.

        Un grand moment à ne pas rater.

      • NEMO Joker 7 septembre 19:40

        @Germain de Colandon

        attention, il faut quand même éviter de couper les nouilles au sécateur !

      • JC_Lavau JC_Lavau 7 septembre 19:47

        @Joker. Es tu distrait ! Hier encore tu avais pris ta fine.


      • Bernie 2 Bernie 2 7 septembre 23:03

        @Joker


        Avec vos contrepèteries vous me rappelez quelqu’un. Jeussey, le passé doit rester à sa place, et seul le présent compte.

      • NEMO Joker 8 septembre 09:03

        @Bernie 2

        « du passé faisons table rase » ?

      • phan 8 septembre 10:00

        @rosemar
        Mélusine en faillite est elle en RTT ?
        Celle qui racole des Corses aux curieuses fouilles bien remplies : elle fouille dans la menthe pour des Corses en pleine fouille !


      • NEMO Joker 8 septembre 10:20

        @phan

        Mélusine sans dessus dessous à cause des ouvriers charpentiers et leur philanthropie incontrôlable.

      • phan 7 septembre 18:48

        Ils sont forts ces gallo-romains : ils ont inventé une méthode de congélation, la tradition « Bébé Congelé » est de Nîmes ?


        • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 7 septembre 21:21

          Beau ... Le pognon dépensé chez nos amis du sud ...par chez moi c’est on touche.pas ...pas de budget .


          • Henry Canant Henry Canant 7 septembre 22:57

            Rosemar,


            merci pour cet article palpitant dont l’apport est indéniable à notre histoire.

            Ces découvertes extraordinaires révolutionnent nos connaissances.

            Continuez à nous éblouir.

            Agoravox ne peut que se féliciter de vous avoir parmi ses auteuses.



            • Bernie 2 Bernie 2 7 septembre 23:19
              Au bout de cinq ans, une auge de cailloux,pff, Khéops peut se les rouler tranquille.

              Super le pathos des enfants, vous devenez une vraie journaliste, c’est beau.

              Je croise les doigts pour un premier article bientôt.

              • Henry Canant Henry Canant 8 septembre 00:44

                @Bernie 2
                Tu n’aimes pas les enfants ?


                Je devance rosemar.

              • Bernie 2 Bernie 2 8 septembre 11:18

                @Henry Canant


                Comme elle ne me réponds plus, cela m’épargne ses réponses interrogatives lénifiantes.

                J’ai déjà parfois du mal avec les miens, alors ceux des autres...

              • Alavavite Alavavite 7 septembre 23:38
                Vos phrases ajoutées sans suite et sans enchainement de l’une à l’autre ne font pas un texte.....
                Prof de français ?
                Mon oeil !

                • Mmarvinbear Mmarvinbear 8 septembre 01:52

                  Au moyen-âge encore, sur 5 enfants, seuls 2 parvenaient à l’âge adulte.


                  C’était la version de l’époque de Parcoursup. :)

                  La mortalité infantile très forte se doublait de la mortalité des parturientes.

                  Eh oui, vivre à l’époque était déjà un petit exploit.



                  • devphil30 devphil30 8 septembre 08:35
                    Merci pour cet apport culturel sur la ville de Nîmes dont je suis voisin à 7 kms

                    Philippe

                    • Henry Canant Henry Canant 8 septembre 09:28

                      @devphil30
                      brave phiphi.


                    • rosemar rosemar 8 septembre 14:00

                      @devphil30

                      Un jour, le site sera peut-être ouvert à la visite : 3 tours près du rempart romain, et encore des découvertes en perspective...

                    • devphil30 devphil30 13 septembre 16:31
                      @rosemar

                      Vous avez un mail sur votre site Rosemar pour établir le contact ?

                      Philippe

                    • zygzornifle zygzornifle 8 septembre 08:45
                      découverte de tombes d’enfants gallo-romains...Encore un coup de Nordhal Lelandais , la police scientifique mène l’enquête ...

                      • NEMO Joker 8 septembre 09:00

                        c’est quoi, un enfant « gallo-romain » ?

                        un croisement entre un coq gaulois et une laitue romaine ?

                        la notion de « gallo-romain » a été inventée au 19ème siècle par des idéologues qui se prétendaient historiens mais construisaient une propagande autour d’un récit national don Napoléon III zvzit besoin pour souder un peuple hostile et créer un esprit « patriotique » pour convaincre la chait à canons d’aller se faire lanlère à Sedan.

                        dans l’antiquité, les habitants de la région de Nîmes étaient des Volques Arécomiques (ça ne s’invente pas) et la vile elle-même a été développée par l’administration romaine dans un territoire où les habitants étaient citoyens romains à part entière : la Provincia qui a donné les deux mots province et Provence. 

                        personne n’était « gallo-romain » ! pas plus les enfants que les adultes !
                        ça n’a aucun sens

                        • phan 8 septembre 12:36

                          @Joker
                          Les cornichons britanniques font bouger les fouilles en Provence à la découverte de « l’un des plus grands gisement d’œufs de dinosaure du monde », voir le Muséum d’histoire naturelle d’Eggs en Provence.


                        • popov 8 septembre 13:47

                          @phan
                           

                          Egg zactement !

                        • Mmarvinbear Mmarvinbear 10 septembre 19:51

                          @Joker


                          Le Gallo-Romain doit être perçu comme une interface, un maillon entre la civilisation gauloise et la romanité avant que les migrations barbares du IVè siècle ne viennent apporter d’autres traditions et lois pour donner naissance aux peuples provençaux et ensuite français.

                          Il faut aussi voir que les Volques, qui ont occupé la région de Nîmes, ne sont pas originaires des lieux. Ils sont venus de la Bohême actuelle au IIIè siècle avant JC et ils faisaient commerce avec les Grecs et les Ibères avant l’arrivée de Rome.

                          Ils sont représentatifs des peuples gaulois de l’époque. Venus d’ailleurs, ils se sont installés et ont fait office d’intermédiaires entre les peuples de la Baltique qui commerçaient via le Rhin, la Saone et le Rhone avec les grecs puis Rome.

                          Avec l’arrivée des romains, ils ont acceptés leurs lois et leurs coutumes, fusionnant leur Panthéon avec celui des nouveaux venus. On ne peut à ce moment plus parler de Gaulois, mais ni de Romains non plus. L’appellation « gallo-romain » est pleinement justifié.

                        • gaijin gaijin 8 septembre 09:23
                          des enfants gallo-romains ?
                          donc des galopins

                          • VDob 8 septembre 09:30

                            Merci pour la musique de la vidéo


                            • Armelle Armelle 8 septembre 11:40

                              Bon ok, sur le fond, on apprend des choses, et c’est le but donc je trouve ça bien, en revanche pour la forme, décidément je ne comprends pas, qu’est-ce que c’est chiant à lire !!!

                              Je suis sérieuse, j’ai eu le sentiment de lire la rédaction de la petite collégienne au retour du voyage d’école de fin d’année.

                              On ne vous en voudrait pas Rosemar si vous faisiez moins mais mieux.. Faites attention, la surproduction fait toujours baisser la valeur de la production. Il faut l’ajuster à la demande, voire juste un peu de ça, afin de créer une demande qui du coup en fait augmenter la valeur...
                              Ce que les gens ne veulent pas ne vaut rien... Comme disait Oscar « les connaissent le prix de tout et la valeur de rien ». Alors l’info oui mais la façon dont vous nous la livrez, je dirais « à revoir » ; 11/20...pour l’encouragement...Hé oui !!! Déjà des notes !!!
                              C’est amusant de se faire « correcteur », encore plus quand la légitimité est toute relative...

                              Bonne journée


                              • paco 8 septembre 14:10

                                 Quand je lis :
                                "De nombreuses sépultures étaient vides, malgré des emplacements bien marqués par des alignements de pierres : les ossements de bébés frêles, fragiles ont fondu, avec le temps.", je marque une pause... essaie de comprendre.
                                Donc il y a des pierres alignées, évidement des sépultures, mais de bébés puisqu’elles sont vides ou si peu ou rien puisqu’on sait pas puisque c’est vide.
                                Et dire que l’on retrouve des os d’hominidés parfois très jeunes datant de dizaines de milliers d’années, en pleine cambrousse et qui n’ont pas eu la chance d’être inhumés...

                                Y a dû plomber , le soleil, cet été à Nimes...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès