• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > NUCLÉAIRE fatigué. Populations en DANGER

NUCLÉAIRE fatigué. Populations en DANGER

Le fiasco de l'industrie nucléaire française n'est – hélas – plus à démontrer : il s'étale et risque cet hiver de nous faire claquer des dents. En priant Hadès, le dieu des enfers, de nous éviter une catastrophe genre Tchernobyl ou Fukushima, car un décret en cours d'élaboration mettrait les populations non seulement en grand danger, mais sans recours vis-à-vis de l’État.

L'ASN (autorité de sûreté nucléaire) a fermement demandé à EDF d'arrêter cinq nouveaux réacteurs présentant des risques (Fessenheim 1, Tricastin 2 et 4, Gravelines 4 et Civaux 1). Avec ces nouveaux arrêts, le nombre de réacteurs stoppés s’élèvent à 21 (sur un total de 58) Ils sont arrêtés pour une maintenance ordinaire (10), des incidents (4) ou une vérification des générateurs de vapeur (7).

La production mensuelle nucléaire a atteint un point bas depuis 18 ans en septembre. Elle s’est limitée à 26,6 TWh, soit seulement 72 % de son potentiel. Avec la prédominance - « conseillée » pendant des décennies par EDF - du chauffage électrique, la demande d'électricité pourrait dépasser les possibilités de production en période de grands froids.

Voilà pour le côté pratique, quotidien de nos rapports avec le nucléaire. Qu'on soit pour, qu'on soit contre, il fait partie de notre environnement, de notre vie. Il faut donc faire avec, tout en luttant pour une autre politique énergétique.

Mais à côté de ça, il y a une terrible arnaque qui se prépare, un mépris ahurissant des populations de la part des décideurs politiques, sous l'influence du lobby du nucléaire. Il s'agit de la modification des normes concernant les doses de radiations « acceptables » par les populations en cas d'accident genre Tchernobyl ou Fukushima. Il s'agit en fait de transposer dans le droit français la directive européenne 2013/59/ Euratom. Cette circulaire européenne est relative à la protection des populations contre les expositions aux radiations. Elle intégrera le droit français par décret en janvier 2017. Mais elle modifie gravement le code de la santé publique.

Ce texte abscon, vous pouvez le lire ici :

http://www.consultations-publiques.developpement-durable.gouv.fr/IMG/pdf/Projet_de_decret_BSS_secu_sources_pour_consultations.pdf .

Il est difficilement accessible au pékin vulgaris. Pour nous éclairer, voyons donc ce qu'en pense la CRIIRAD (Commission de Recherche et d’Information Indépendantes sur la radioactivité), cet organisme indépendant qui donne des boutons à tous les nucléocrates :

CRIIRAD Commission de Recherche et d’Information Indépendantes sur la radioactivité

29 cours Manuel de Falla / 26000 Valence - FRANCE -Tel. 33 (0)4 75 41 82 50

COMMUNIQUÉ DE PRESSE Du mardi 27 septembre 2016 (version actualisée le 3/10/2016)

RÉVISION DES NORMES APPLICABLES en cas d’accident ou d’attentat sur une installation nucléaire.

La France choisit les niveaux de risque les plus élevés possibles pour la gestion des urgences radiologiques et de leurs conséquences.

La France est en train de transposer en droit national les dispositions de la directive 2013/59/Euratom.

Pour la gestion des situations accidentelles et post-accidentelles, la directive européenne demande aux États de fixer des niveaux de référence.

Il s’agit de déterminer quel niveau d'exposition aux rayonnements ionisants sera pris en référence pour décider de la nécessité d'engager (ou pas) telle ou telle action pour protéger la population.

Par exemple, à partir de quel niveau de risque, les habitants des zones contaminées pourront espérer être indemnisés et relogés dans un environnement sain ? Et donc, en deçà de quelle valeur seront-ils condamnés à vivre en zone contaminée... ou à partir en abandonnant tous leurs biens et sans bénéficier d’aucune aide ?

Ces niveaux de référence sont exprimés en milliSieverts (dose efficace) et doivent être choisis dans les intervalles définis par la directive sur la base des recommandations de la Commission Internationale de Protection Radiologique (CIPR) : entre 20 mSv et 100 mSv maximum pour la phase d’urgence(qui peut durer typiquement de quelques jours à quelques mois) ; entre 1 mSv/an et 20 mSv/an maximum pour la phase post-accidentelle (qui commence à la fin de la phase d’urgence et peut persister sur des dizaines ou des centaines d’années, voire indéfiniment à l’échelle humaine).

Pour chacune de ces phases, les autorités françaises ont retenu la borne supérieure de l’intervalle : 100 mSv pour la phase d’urgence et 20 mSv pour les 12 mois suivants (et pour les années suivantes rien ne garantit que ce niveau de référence ne sera pas reconduit).

Ces valeurs s’appliquent à tous, y compris les nourrissons, les enfants et les femmes enceintes !

Rappelons qu’en situation normale, la limite maximale de dose applicable au public est de 1 mSv/an et que cette valeur correspond déjà à un niveau de risque élevé : si 66 millions de Français recevaient une dose de 1 mSv, cette exposition provoquerait en effet, à terme, plus de 11000 cas de cancer (sur la base du facteur de risque de la CIPR) et probablement plus de 22000 cancers radio-induits (sur la base du facteur de risque non pondéré de la CIPR), sans compter toutes les pathologies non cancéreuses, les malformations et les maladies génétiques.

Si l’on multiplie ces chiffres par 20 ou par 100, les niveaux de risque retenus par les autorités donnent le vertige.

Et il faut ajouter que ces valeurs ne sont pas des limites de dose, c’est-à-dire des valeurs à ne pas dépasser, mais de simples références de dose, beaucoup moins contraignantes : une partie de la population pourra être exposée à des doses supérieures sans que cela constitue une infraction.

La C.I.P.R. applique au coefficient de risque issu du suivi des survivants des bombardements d’Hiroshima et Nagasaki un facteur de pondération de 0,5 censé tenir compte d’une moindre efficacité des faibles doses et faibles débits de dose. Ce choix manquait déjà de base scientifique probante quand il a été introduit par la CIPR et semblait plutôt destiné à atténuer l’impact de la révision à la hausse du facteur de risque pour les responsables d’activités nucléaires. Il est aujourd’hui remis en cause par plusieurs études épidémiologiques de référence portant sur des cohortes exposées à de faibles doses et faibles débits de dose qui concluent à un facteur de risque comparable (voire supérieur) au facteur de risque non pondéré de l’étude des survivants des bombardements.

À noter que l’impact réel dépendra de nombreux facteurs, des voies d’exposition, de la nature des radionucléides, des caractéristiques de la population, etc.

Protéger l’industrie nucléaire plutôt que la population

Plus les niveaux de références sont élevés et plus s’allègent les dépenses liées aux mesures de protection des personnes et à l'indemnisation des dommages.

Le choix des autorités est tout à fait cohérent avec le plafonnement des indemnités pour les victimes d'un accident nucléaire majeur.

Rappelons en effet que l’industrie nucléaire est dispensée de l'application du principe pollueur-payeur : pour l’essentiel, les conséquences sanitaires et économiques de la catastrophe seront supportées par ses victimes. La décision de fixer des niveaux de référence aussi élevés n'arrive pas par hasard. Elle est le fruit de 20 ans d'efforts du lobby nucléaire, et plus précisément du lobby nucléaire français,via son cheval de Troie, le CEPN. L'idée clef est de convaincre les populations qu’elles peuvent très bien vivre en zone contaminée : il suffit de les équiper de radiamètres et de dosimètres, de leur apprendre à contrôler leur environnement et leurs aliments, à gérer jour après jour leur exposition à la radioactivité.

Le programme Ethos a d’abord été testé dans les territoires biélorusses contaminés par Tchernobyl où les responsables se sont efforcés de gommer la question centrale de la dégradation de leur état de santé. Il a ensuite été intégré aux recommandations de la CIPR, puis mis en œuvre depuis dans les zones contaminées par les retombées de la centrale nucléaire de Fukushima Daiichi. Plutôt que de proposer des indemnisations permettant de commencer une nouvelle vie dans un environnement sain, on enjoint aux victimes d’être résiliantes et de s’adapter à la nouvelle réalité : celle d’un environnement contaminé.

C’est évidemment tout bénéfice pour l’industrie nucléaire. Les accidents nucléaires majeurs ne sont plus des catastrophes mais des aléas gérables.

Consultation publique sur le projet de décret

Après avoir sévi dans les pays frappés par un accident nucléaire majeur, le programme « préserver l’industrie nucléaire et faire payer aux victimes le prix de la catastrophe nucléaire », revient aujourd’hui dans le pays qui l’a conçu. Il est sur le point de s’inscrire dans la réglementation française.

Le décret est rédigé mais pas encore adopté : il fait l’objet d’une consultation en ligne sur le site du ministère de l’Environnement, de l’Énergie et de la Mer.

Les citoyens doivent saisir cette occasion pour défendre leurs droits, leur santé et celle de leurs enfants.

Compte tenu de la localisation et de l’âge des réacteurs, la probabilité qu’un accident ou un attentat affecte une installation nucléaire implantée en Europe est en effet élevée.

Photo X - Droits réservés


Moyenne des avis sur cet article :  3/5   (36 votes)




Réagissez à l'article

109 réactions à cet article    



    • sarcastelle 20 octobre 2016 13:02

      En d’autres termes l’affaire récemment brandie par le fanatisme écologique d’un parc nucléaire déglingué va se finir en eau de boudin et l’hiver se passer au chaud électrique. 


      • sarcastelle 20 octobre 2016 13:15
        Victor a écrit, ou retranscrit : 
        .
        Si 66 millions de Français recevaient une dose de 1 mSv........................11 000 cancers....
        .
        Source ? C’est pour voir le mode de calcul retenu. 
        Dans un article écolo, il est vraisemblable qu’il s’agisse comme d’hab du modèle linéaire sans seuil, qui suppose un risque de cancer lourdement surévalué dans les petites doses par rapport aux observations. 
        .
        Pour ce qui est des seuils d’évacuation, chacun choisit son opinion. Celui qui veut briser sa vie pour s’épargner un risque epsilonien grossi démesurément pour la propagande écolo, eh bien celui-là évacue. 

        • Alibaba007 Alibaba007 20 octobre 2016 22:58

          @sarcastelle « Source ? C’est pour voir le mode de calcul retenu.  »


          Oui en fait, il est légitime de demander la source pour vérifier si les calculs sont vraiment justes...

           bla bla bla  Je crois que les politiciens se contrefoutent totalement du peuple et suivent les directives dictées par l’économie, ce sont des inconscients qui n’obéissent qu’aux intérêts des puissants qui tirent les ficelles de ces pantins narcissiques

          Au pays où les terroristes sont passés maîtres de pouvoir effectuer des attentats sans pouvoir être contrés par le pouvoir en place, malgré les plans Vigipirate au plus haut niveau de sécurité, malgré un changement d’appellation et la mise en place d’alerte attentats sans pour autant prendre de mesures de protection efficace au sujet des centrales nucléaires
           smiley

          malgré nos dirigeants politiques belliqueux et va-t’en guerre qui ne se gênent pas de provoquer ouvertement ceux qui combattent réellement ceux qui ont revendiqué ces attentats, à savoir le président de la Russie, en l’accusant de crimes de guerre... faisant encore un peu plus monter la tension alors qu’ils jouent (etazunis et leurs toutous) ouvertement un double jeu depuis des années en Syrie... ...Semant la zizanie depuis des années auprès de toutes les nations non alignées (comprendre non dominées par les dettes du FMI ou de la banque mondiale) ...Contrôlant au maximum l’énergie dans tous les pays producteurs, ou possédant des ressources énergétiques ou une situation géostratégique clé...


          Ça sent de plus en plus le roussi... un jeu de dupes, où à ce jeu, il n’y a que des perdants... et que, quand on sera tous irradiés on pourra tester en grandeur nature les effets nocifs (ou non) des radiations à très haute doses car tous les pays qui ont opté pour le nucléaire civil (et leurs voisins) sont devenus des cibles au pieds d’argile.

          Ecolo ou pas, là, on pourra constater par nous même si les calculs étaient optimistes ou largement sous évalués !!!

          Tout ça pour jouer a ce jeu enfantin mais au combien débile de savoir celui qui a la plus grosse !!!
          Quelle belle bande de couillons !!! 

          Bon, moi je fais mes valises pour l’île de Pâques ou la nouvelle Zélande et j’espère que les missiles seront à court de carburant pour ne pas arriver jusque là !

          Alea Jacta Est et   ... Veni, Vidi et TousPerdi...  smiley


        • sarcastelle 20 octobre 2016 23:56

          @Alibaba007

          .
          Je constate que l’émotivité chez vous rend tout raisonnement scientifique inutile. Continuez. 

        • Alibaba007 Alibaba007 21 octobre 2016 10:36

          @sarcastelle

          Contrairement à certains grabataires séniles pro-nucléaires, je pense que la santé des personnes n’est pas qu’une insignifiante variable dans les bénéfices de l’industrie et de l’économie de l’énergie.


          En France, le choix du nucléaire est stratégique, il a permis à la France de rester indépendant des autre superpuissances, en produisant son propre enrichissement de l’uranium et en reconditionnant les résidus de fission en récupérant le plutonium.

          Il est clair que l’évolution des cas de cancers n’est pas uniquement provoquée par les rayonnements mais par toutes sortes de facteurs polluants agissants sur les gênes. L’épidémie augmente malgré les « progrès » de la médecine...

          Cela fait longtemps que les empoisonneurs de la planète et leurs lobbyistes devraient être traduits en justice pour crime contre l’humanité.

           
          Le cancer est la première cause de décès prématuré avant 65 ans aussi bien chez l’homme que chez la femme et représente respectivement 38% des décès masculins et 47 % des décès féminins observés sur la période 2004-2008.


        • Alibaba007 Alibaba007 21 octobre 2016 10:42

          @Alibaba007 « des autre superpuissances »


          autres Graphique (ligue contre le cancer)



        • foufouille foufouille 21 octobre 2016 11:07

          @Alibaba007
          c’est facile, il suffit de faire comme avant avec les anciennes méthodes qui ne détectaient pas certains cancers. comme pour des tas d’autres maladies ; c’est rien ou c’est dans la tête.


        • sarcastelle 21 octobre 2016 12:06

          @Alibaba007

          .
          Entre grabataires séniles (le plus clair des intervenants) je puis avancer l’hypothèse que nous ne parlons pas de la même chose. 
          .
          Victor balance en bon écologiste des tombereaux de morts au millisievert. 
          .
          Alors je réponds que c’est sans doute comme d’habitude des morts virtuels inventés par l’application chère à l’écologie du modèle linéaire sans seuil, qui a sa fonction et raison d’être, sauf pour dénombrer des morts. Cela demande un minimum de travail pour être compris, car hélas le nucléaire n’est pas simple. Je dis « hélas » tandis que l’écologie bien sûr dirait « quelle chance ». 

        • fatallah 21 octobre 2016 12:37

          @sarcastelle
          > Pour ce qui est des seuils d’évacuation, chacun choisit son opinion. Celui qui veut briser sa vie pour s’épargner un risque epsilonien grossi démesurément pour la propagande écolo, eh bien celui-là évacue.
          Vous avez une position très agressive ... la même que « Celui qui n’aime pas la France, il la quitte » ... c’est avec des idées comme ça que vous comptez vivre en paix avec vos voisins ?
          Vous en mangerez avec plaisir de ces aliments radieux ? Vous le respirez avec bonheur, l’air contaminé ?

          Je vous inscris sur la liste des prochains liquidateurs du prochain accident  ! Une façon de rembourser, à la société, le cout de vos errements.


        • sarcastelle 21 octobre 2016 12:54

          @fatallah

          .
          Et hop, encore du n’importe quoi : Celui qui n’aime pas la France, il la quitte. S’il y a un lien (autre qu’un jeu de mots) dans votre esprit avec ce que j’ai dit, c’est trop fort pour moi. 
          .
          C’est avec des idées comme ça que vous comptez vivre avec vos voisins ? 
          Qu’il s’agisse de religion pesante ou de science à la sauce écologiste, il est vrai qu’on peut être mal avec les autres si l’on ne partage pas leurs convictions même basées sur leurs illusions. Tant pis, je risque de continuer. 
          .
          Vous en mangez avec plaisir, de ces aliments radieux ? Vous le respirez avec bonheur, l’air contaminé ? 
          Vous parlez de quoi ? Vous tenez souvent des discours ahuris ? 
          .


        • Alibaba007 Alibaba007 21 octobre 2016 16:35

          @foufouille « c’est facile, il suffit de faire »

          Tout à fait, on mesure actuellement le succès des traitements à une survie de 5 ans.



          Ça me rappelle une certaine façon de mesurer le chômage...

          Pauvre monde !

        • Alibaba007 Alibaba007 21 octobre 2016 16:43

          @fatallah « Je vous inscris sur la liste des prochains liquidateurs du prochain accident ! Une façon de rembourser, à la société, le cout de vos errements. »


          Tout à fait !!! Un mouvement citoyen de rémunérer la contribution des lobbyistes de l’ère atomique à venir (malheureusement très prochainement).


          Je plussoie ! smiley

        • sarcastelle 21 octobre 2016 17:35

          @fatallah

          .
          Je vous inscris sur la liste...
          .
          Si vous voulez. Passé une dose à déterminer, le liquidateur se retire. 
          .
          une façon de rembourser à la société vos errements
          .
          N’ayant jamais fumé, m’accordera-t-on une réduction de dette ?
          .
          Car vous m’accorderez que le fumeur antinucléaire n’est au vu des statistiques rien qu’un crétin fini ? 

        • sarcastelle 21 octobre 2016 22:15

          @Alibaba007

          .
          Alors que si on avait mis dans le cancer le quart de l’argent mis dans le nucléaire, cette maladie ne serait plus qu’un mauvais souvenir. 
          (et on aurait encore trois quarts de nucléaire)

        • Sozenz 21 octobre 2016 23:19

          @sarcastelle
          Vous savez le problème avec certains grabataires ( séniles ou pas ) , c est qu ils ne regardent pas toujours ce qu ils laissent aux générations à venir.
          En bon père et/ou grand père de famille cela devrait être votre premier souci..

          Quand on part d un appartement on tente au mieux de laisser dans un bon état l endroit que l’on quitte , certains jouissent d un lieu . le saccagent, et partent comme des voleurs quand la nuit arrive.
           Sur cette terre personne est le propriétaire des lieux , nous sommes tous des locataires d une même et unique maison pour toutes les générations passées , présentes et à venir
           
          je ne sais pas si vous êtes le grabataire sénile le plus claire des intervenants , mais même un enfant vous dépasse , alors que la sagesse par votre âge aurait dû vous couvrir.

          https://www.youtube.com/watch?v=5JvVf1piHXg

          oui cette enfant ne parle pas du nucléaire . mais tant de dégâts sont fait sur cette terre que tout ne peut être invoqué. mais il serait d une immense mauvaise foi que de « jouer » le dénie sur ce problème . Jouer n est pas de mise quand il s agit de la vie et de l avenir de tout ce qui se trouve sur terre.


        • Sozenz 21 octobre 2016 23:24

          @Sozenz
          évoqué*


        • Alibaba007 Alibaba007 22 octobre 2016 03:03

          @sarcastelle  « le quart de l’argent mis dans le nucléaire »C’est exactement le même problème ! Le cancer rapporte, c’est pour cela que l’on « muselle (quand ils ne sont simplement pas éliminés) » ceux qui veulent parler des solutions alternatives au traitement « officiel » du cancer.



          Il en va de même pour les solutions énergétiques qui font du tort au business du pétrole et du nucléaire...



        • sarcastelle 22 octobre 2016 10:21

          @Alibaba007

          .
          le cancer rapporte, c’est pour cela qu"on muselle...(ou qu’on élimine)
          .
          Je vois. La psychiatrie ne doit pas rapporter, car ceux qui la pratiquent semblent vous voir abandonné. 

        • sarcastelle 22 octobre 2016 10:23

          @sarcastelle
          .

          « semblent vous avoir abandonné »

        • sarcastelle 22 octobre 2016 10:31

          @sosenz

          .
          Belle vidéo. Super document. La fille a une bonne diction et le texte écrit par sa maîtresse est bien articulé. Vous avez gagné un point childwin. 
          .
          Avec un tel document l’émotion planétaire est garantie, et dans des conditions moins tristes que pour le gamin Aylan. 

          Ainsi avez-vous décidé que vos idées correspondent à ce qu’il faut pour l’avenir tandis que les miennes ne sont pas ce qu’il faut. Je n’ai rien du tout à répliquer à ce point de vue qui selon Popper n’est pas « falsifiable » ; il n’y a donc aucune réponse à lui faire. Vivez joyeux dans votre référentiel. 

        • Alibaba007 Alibaba007 23 octobre 2016 01:08

          @sarcastelle « Hips !  »



          Tiens ! sarcastelle semble non seulement voter pour elle mais en plus avoir deux comptes...


          ...qui (à part une grabataire sénile) voterait deux fois pour une simple correction orthographique ? mais c’est bien sûr... Mamie gâteuse...  

          Il est temps de contribuer à la société... fais don de tes organes à la science ou contribues à nourrir la planète avec ton soleil vert, ...il est temps d’aller faire ta cérémonie ailleurs, ton cristal rouge clignote grave !!!

           smiley
          Comme ces deux films, tu es toujours d’actualité mais tu as très mal vieilli. 
          Repose en paix vieille bique !  Ta camisole et tes pilules bleues te manquent...

           smiley

        • sarcastelle 23 octobre 2016 10:34

          @Alibaba007

          .
          J’avais une voisine qui s’envoyait elle-même des lettres de menaces pour inspirer la pitié. Sur Agora il y des Alibaba qui plussent eux-mêmes des riens pour en accuser l’auteur. 
          .
          Je vois que pleuvent les insultes. C’est normal. J’argumente contre l’expression d’une arriération anti-scientifique qui remplace la religion chez beaucoup, et je dois m’attendre à être injuriée pour blasphème. Hélas je ne me fâche presque pas. Par exemple, vous me traitez de vieille bique, mais je ne vous traite pas de larve décérébrée. 

        • Alibaba007 Alibaba007 25 octobre 2016 01:44

          @sarcastelle


          T’as oublié de te plusser deux fois au moins ! Lol

          Alzheimer déjà ! pas trop tôt smiley

        • pemile pemile 20 octobre 2016 13:17

          @Victor "Compte tenu de la localisation et de l’âge des réacteurs, la probabilité qu’un accident ou un attentat affecte une installation nucléaire implantée en Europe est en effet élevée."

          Sarcastelle, JMBerniolles, Onecikiou et autres vont surement vous rappeler que le nucléaire est le seul domaine dans lequel plus les structures vieillissent plus la sécurité augmente !


          • sarcastelle 20 octobre 2016 13:25

            @pemile

            .
            Argumentez, au lieu d’inventer ce que disent les autres. . 

          • pemile pemile 20 octobre 2016 13:28

            @sarcastelle « Argumentez, au lieu d’inventer ce que disent les autres »

            On en a déjà discuté longuement par rapport aux prolongation de 10 ou 20 ans d’exploitation, non ? N’avez vous pas tentez de nier que la fatigue des cuves ne diminuait pas les marges de sécurité ?


          • pemile pemile 20 octobre 2016 13:32

            @sarcastelle « Argumentez »

            Pour ce qui est du discours : plus les centrales vieillissent plus on les entretient et donc plus on augmente la sécurité, c’était le discours de l’état lors des décisions de prolongation d’exploitation, non ?


          • sarcastelle 20 octobre 2016 14:27

            @pemile

            .
            Vous m’étonnez beaucoup.
            Etes-vous vous aussi ingénieur du nucléaire, en retraite ou non ? Moi pas. Aussi est-ce a priori aux techniciens de la partie que je me fie plutôt qu’au discours purement qualitatif comme celui que vous tenez. Naturellement les dignes responsables de l’ASN font partie des techniciens dont je parle. 
            Mais comme toute personne ayant des chiffres à donner peut le faire, argumentez je vous prie. 


          • pemile pemile 20 octobre 2016 18:50

            @sarcastelle « des chiffres à donner »

            Que je vous ai déjà donné, z’avez un problème de mémoire ou de mauvaise foi ?

            Sans chiffre, vous êtes donc prête à affirmer que plus une cuve vieillie plus elle devient résistante ?

            Vous fatiguez très chère smiley


          • sarcastelle 20 octobre 2016 23:51

            @pemile

            .
            vous êtes donc prête à affirmer que plus une cuve vieillit plus elle devient résistante ? 
            .
            Procédé oratoire qui ridiculisera, selon le niveau du lecteur, ou l’interpellée ou l’interpelleur.
            .
            Je ne perdrai pas trop de temps avec la malhonnêteté intellectuelle, la chose que je méprise le plus au monde. Oui, oui, c’est ça, le matériel se bonifie avec le temps et l’usage. 
            .
            Vous avez décrété que les cuves ont fait leur temps ; offrez vos services à l’ASN qui a manifestement besoin de vous. 

          • pemile pemile 21 octobre 2016 00:05

            @sarcastelle « Vous avez décrété que les cuves ont fait leur temps »

            Procédé encore plus nul, moi je vous posais une question (à laquelle vous n’êtes même pas capable de répondre tout simplement : non)

            Vous, vous inventez une affirmation que je n’ai jamais prononcé.

            Il y a quelques mois vous avez essayé de nier que les marges de sécurité prévues à la conception ne baissaient pas en prolongeant la durée de vie des centrales, permettant de douter de votre bonne foi, point.


          • sarcastelle 21 octobre 2016 10:19
            @ Pemile
            .
            Dans tout ce blabla noyeur de poisson, je ne vois pas de démonstration à propos des cuves. 
            Comme je disais plus haut, n’ayez pas peur pour cet hiver. 

          • pemile pemile 21 octobre 2016 11:43

            @sarcastelle « je ne vois pas de démonstration à propos des cuves. »

            C’est juste que vous l’avez oublié et que votre mauvaise foi ne m’incite pas à consulter l’historique pour vous ressortir nos échanges précédents.

            « n’ayez pas peur pour cet hiver. »

            Vous avez une mémoire de poisson rouge, je me chauffe au bois (CC et ECS) et je peut être autonome en électricité.


          • sarcastelle 21 octobre 2016 11:58

            @pemile

            .
            En pensant à tous les poissons rouges et à tous les nouveaux sur le site, argumentez à nouveau. 
            Il est vrai que je retiens surtout les trucs comiques, genre Cabanel. 

          • pemile pemile 21 octobre 2016 13:29

            @sarcastelle « argumentez à nouveau. »

            Pourquoi faire, si quelques mois plus tard vous êtes à nouveau prête à laisser supposer que la prolongation d’exploitation des centrales ne représente pas une baisse des marges de sécurité ?

            « Il est vrai que je retiens surtout les trucs comiques, genre Cabanel. »

            Ce qui démontre très bien votre profil psychologique smiley


          • sarcastelle 21 octobre 2016 14:01

            @pemile

            .
            Oui, j’ai compris que plus une chose travaille depuis longtemps et plus ses « marges de sécurité » diminuent. 
            Seulement, « marges de sécurité » sans autre commentaire savant, c’est du blabla de militant.
            Faites un effort pour les poissons rouges que la première lecture de vos raisons n’a pas marqués suffisamment.

          • pemile pemile 21 octobre 2016 14:16

            @sarcastelle « Seulement, « marges de sécurité » sans autre commentaire savant, c’est du blabla de militant. »

            La lecture de vos posts démontre qu’en militantisme pro-nucléaire, anti-ecolo et anti-décroissance vous vous posez là.

            Je vous ai déjà fourni les documents techniques sur les fatigues de cuves, retrouvez les plutôt que de troller.


          • sarcastelle 21 octobre 2016 18:18

            @pemile

            .
            Encore du blabla. Ce n’est pas le militant qui est pendable, mais son discours quand il est creux. Naturellement je n’ai pas le sentiment d’écrire des argument creux, tandis que les vôtres me paraissent essentiellement vides. C’est normal, sinon je n’écrirais rien. 
            .
            Le document technique sur les cuves, était-ce ce truc de cent pages où l’on voyait que dans le pire scénario on arrivait à un risque sur 10^8 par an de rupture de cuve ? J’avais été très impressionnée. 

          • rhea 1481971 21 octobre 2016 19:48

            @sarcastelle
            un mai 68 en France de nos jours avec toutes ces centrales ,ferait sauter la terre, il y aurait un grave
            manque de maintenance. Avec le nucléaire nous sommes sur une pyramide de Ponzi énergétique, il en faut toujours plus pour que ce soit rentable.


          • pemile pemile 21 octobre 2016 20:17

            @sarcastelle « mais son discours quand il est creux. »

            Comparé au votre qui plutot que creux était faux, lorsque vous tentiez de nier que les marges de sécurité baissent.


          • sarcastelle 21 octobre 2016 21:44

            @rhea 1481971

            Ne vous inquiétez pas, on enverra l’armée relever les grévistes.
            .
            Des grévistes un peu bêtes quand même s’ils pensent que leur grève fera sauter leur centrale à côté de laquelle ils habitent. 

          • foufouille foufouille 20 octobre 2016 13:39

            http://www.laradioactivite.com/site/pages/LimitesDoses.htm
            Rappelons que la population française est exposée chaque année à une dose efficace par habitant de 3,7 mSv. Ces 3,7 mSv se répartissent en 2,5 mSv de radioactivité naturelle, 1,1 mSv d’origine médicale et 0,06 mSv de radioactivité liée aux autres activités humaines dont le nucléaire.

            La limite de 1 mSv/an peut sembler excessive, comparée aux 0,06 mSv dus aux activités humaines une fois le médical exclu et plus encore aux 0,002 mSv de l’impact d’une centrale nucléaire. Une dose de 1 mSv est considérée en radioprotection comme une dose faible, voire très faible.


            • foufouille foufouille 20 octobre 2016 13:45

              http://www.inserm.fr/actualites/rubriques/actualites-societe/radioactivite-faibles-doses-fortes-doses-sommes-nous-tous-egaux
              Pour la population générale, les deux principales sources d’irradiation sont la radioactivité naturelle et l’irradiation d’origine médicale (mammographies, scanners, radiodiagnostic…). Alors que la première a une contribution d’environ 45 %, la seconde (environ 25 %) a doublé en 10 ans et pourrait, pour certains individus dépasser la radioactivité naturelle. Notons cependant que la radioactivité naturelle (environ 2,4 mSv/an en France) varie significativement avec le lieu. Elle peut notamment atteindre plus de 20 mSv/an dans l’Etat du Kerala en Inde où l’incidence moyenne de cancers n’est pas significativement différente du reste du monde. Suivant les publications, la radioactivité naturelle peut prendre en compte les radiations qui proviennent de l’espace (rayonnement cosmique issu du soleil et des étoiles) et l’irradiation dite interne (radioactivité naturellement émise par notre corps). Par exemple, un homme de 80 kg émet environ 8000 particules par seconde (8000 Bq). On trouve la même valeur pour 1 kg de granit.


              • Christian Labrune Christian Labrune 20 octobre 2016 14:07

                Le fiasco de l’industrie nucléaire française

                @Victor,
                Je ne vois guère où serait le « fiacso ». Nous bénéficions depuis des années d’une électricité parmi les moins chères, et les écolos devraient se réjouir que la plupart de nos centrales ne marchent ni au charbon ni au fuel. Les Allemands ont fait la sottise de vouloir récemment sortir du nucléaire et recommencent à utiliser le charbon. Quel extraordinaire progrès quand on sait que les mêmes écolos attribuent à l’utilisation de ce même combustible toute sorte de méfaits concernant l’effet de serre.

                S’il y a quelque chose de décevant dans le domaine du nucléaire, c’est la lenteur des progrès concernant l’énergie de fusion. Dans les années 70, je lisais dans La Recherche des articles qui prévoyaient son utilisation généralisée dès le début des années 2000. On parle maintenant de la fin de ce siècle, mais les obstacles sont techniques et non pas théoriques. Par conséquent, s’il y a encore une humanité au siècle prochain - ce dont je doute fortement ! - elle n’utilisera plus des produits de fission qui génèrent des éléments radioactifs dont la durée de vie est considérable, mais des atomes de deutérium et de tritium dont la fusion engendre des produits beaucoup moins radio-actifs, et pour beaucoup moins longtemps. Faudra-t-il aussi arrêter les recherches sur la fusion et se contenter des champs d’éoliennes dont l’échec est désormais avéré, sauf pour les entreprises qui se seront largement rempli les poches ?

                On évalue en France à un demi-million de morts depuis la guerre les conséquences de la conduite automobile. Combien de morts, durant la même période, à cause des centrales nucléaires ? Les écologistes connaissent aussi bien que moi ces statistiques mais ils ne s’en émeuvent guère. 18034 morts pour la seule année 1972 ! C’est l’équivalent d’une petite sous-préfecture qui disparaissait. Depuis, ce chiffre a été divisé à peu près par trois à cause des progrès technique et d’une amélioration des routes, mais il n’est pas pour autant négligeable. Le premier dangerl est là, assurément, mais personne ne songe à le dénoncer.

                La peur du nucléaire fait penser à ces grandes peurs qui s’emparaient des populations du moyen-âge et que Jean Delumeau avait très bien analysées. Ce sont les mêmes phénomènes irrationnels qu’on voit à l’oeuvre, et les écologistes ne sont guère plus avancés, sur les plan du progrès des Lumières, que les djihadistes de l’Etat coranique.

                PS- J’ai appris avec consternations hier soir que Cécile Duflot, géniale responsable de la secte depuis tant d’années, et d’une clairvoyance infinie, venait d’être éliminée dès le premier tour des primaires. Je crois bien que je ne m’en consolerai jamais. SI toutes les occasion de rigoler doivent ainsi disparaître les unes après les autres, qu’allons-nous devenir ?


                • Christian Labrune Christian Labrune 20 octobre 2016 14:15

                  @Christian Labrune
                  Que de fautes ! Je croyais pourtant m’être relu.
                  Le premier danger(l) -Que fait là ce l !
                  Sur LE plan du progrès des Lumières
                  J’ai appris avec consternation(s). Sans s, évidemment


                • Alice Rupert 20 octobre 2016 22:05

                  @Christian Labrune

                  "et les écolos devraient se réjouir que la plupart de nos centrales ne marchent ni au charbon ni au fuel. "

                    

                  Cela ne les réjouit pas parce que cela ne fait pas l’affaire des pétroliers ou des émirs du pétrole.

                    

                  Ils ne manifestent d’ailleurs jamais contre le charbon ou le fuel.


                • Quidam 21 octobre 2016 07:26

                  @Christian Labrune
                  Le nucléaire, c’est comme un homme qui tombe d’un avion
                  Jusqu’ici tout va bien
                  Jusqu’ici tout va bien
                  Jusqu’ici tout va bien
                  Jusqu’ici tout va bien
                  .....


                • Armelle Armelle 21 octobre 2016 10:18

                  @Christian Labrune

                  pas de souci Monsieur Labrune, personne n’est parfait...


                • Armelle Armelle 21 octobre 2016 10:41

                  @Christian Labrune

                  « Ce sont les mêmes phénomènes irrationnels qu’on voit à l’oeuvre »

                  Mais oui évidemment, les bilans quant aux accidents de Tchernobyl et Fukushima sont irrationnels,... mais bon sang mais c’est bien sûr !!!

                  La bêtise humaine se nourrit de l’ignorance...

                  « SI toutes les occasion de rigoler doivent ainsi disparaître les unes après les autres, qu’allons-nous devenir  ? »
                  Pourquoi cela ? Vous tenez tant à disparaître ?


                • tozzzzz 21 octobre 2016 12:01

                  @Christian Labrune

                  pas de souci Monsieur Labrune, personne n’est parfait...

                  Dans le cas de laburne c est une évidence même.


                • hunter hunter 20 octobre 2016 14:27

                  Salut à rous,

                  Bon si j’ai bien compris, si l’hiver est froid il y a des risques de coupures de jus c’est ça ?

                  Avec le conflit mondial qui va s’intensifier (car déjà commencé), ça permettra aux populations de s’habituer aux pénuries.

                  Les prochaines ne concerneront pas que l’électricité, faut s’y préparer.

                  Souvenez-vous de ce que le gouvernement allemand a suggéré à sa population il y a quelques semaines : faîtes des réserves.

                  Au rythme où les rafales et mirages tournent au dessus de chez moi, sans parler des hélicos de combat et tout ça à très basse altitude, ça veut dire que le grand spectacle se prépare, ça ne sera pas dans 10 ou 20 ans !

                  Bonne chance à tous

                  H/


                  • Sozenz 20 octobre 2016 16:02

                    @hunter
                    coupures facilitées avec les Linky ...


                  • confiture 20 octobre 2016 19:11

                    @Sozenz
                    oui mais il n’y a pas encore de « linky » en oeuvre


                  • hunter hunter 20 octobre 2016 19:36

                    @Sozenz
                    Salut,

                    Cette merde n’est pas encore prévue dans ma campagne, mais de toute façon je n’en veux pas !
                    Donc quand ils se pointeront avec leur saloperie, je serai d’abord diplomate, Messieurs, je ne veux pas de ça, ayez l’obligeance de rentrer chez vous où d’aller voir un autre client !

                    Ensuite, je me réserve le droit de mettre en œuvre les moyens qui seront nécessaires, pour les persuader ; je pense avoir des arguments très convaincants.

                    Ensuite, on verra bien, mais je pratique déjà une certaine forme de désobéissance civile, et je n’ai pas l’intention d’arrêter.

                    Mais je sais ce que je fais, j’ai du back-up organisé et prêt.

                    Adishatz

                    H/


                  • pemile pemile 20 octobre 2016 19:53

                    @hunter « je pense avoir des arguments très convaincants. »

                    Eux aussi, facturation annuelle très élevée de ’relève à pied" pour ceux qui refusent smiley


                  • Alibaba007 Alibaba007 21 octobre 2016 11:50

                    @pemile


                    Je pense qu’au train ou arrivent les choses, le Linky ne sera qu’un détail qui n’aura peut-être même pas le temps de pouvoir être mis en service. 

                    Nos « chers maîtres » nous font la démonstration tous les jours de leur compétence à foutre le boxon systématiquement partout où ils passent et chaque fois qu’ils interagissent avec quoi ou qui que ce soit !

                    Aux survivants du chaos à venir ... Bonne chance ! 



                  • hunter hunter 21 octobre 2016 12:16

                    @pemile

                    J’ai prévu de quoi compenser, mais je n’en dirai pas plus !

                    H/


                  • foufouille foufouille 20 octobre 2016 15:40

                    Radon (gaz radioactif naturel dense souvent présent dans les rez-de-chaussée) :1,3 mSv par personne par an, 42 % de la radioactivité naturelle

                    Irradiation d’origine médicale (radiographies, scanners, radiothérapies, etc.) 0,6 mSv par pesonne par an, 20 % de la radioactivité artificielle

                    Éléments absorbés par alimentation (essentiellement du potassium 40 contenu naturellement dans les aliments) : 0,5 mSv par personne par an, 16 %

                    Rayonnement cosmique 0,4 mSv par pesonne par an, 13 % de la radioactivité naturelle.
                    Cette dose augmente de 0.5 msv tous les 1000 m. L’irradiation d’un astronaute est de 0.8 msv par jour. Elle est de 3 msv dans les alpes
                    Elle est de 0.5 msv / heure pour un voyage paris new york.

                    Elle est de 3.2 msv/personne/an en bretagne

                    Rayonnement interne  : 0,2 mSv par personne par an, 6 % de la radioactivité naturelle


                    • foufouille foufouille 20 octobre 2016 15:47

                      Outre les régions exposée au radon et les mines d’uranium, il existe d’autres endroits où la radioactivité naturelle est particulièrement élevée, et intéressante.

                      A Ramsar en Iran, la dose équivalente moyenne est de 260 [mSv/an], beaucoup plus que ce que permet n’importe quelle norme d’exposition de la population civile. Cette radioactivité provient pour beaucoup du radium dissous dans les eaux thermales de la ville. Or le taux de cancer des habitants de Ramsar n’est pas significativement différent de celui de populations vivant à des endroits moins exposés [6]. D’autres études sont parvenues au mêmes conclusions à propos de Yangjiang en Chine, de la province du Kerala en Inde (riche en minerai de thorium) et de Guarapari au Brésil où les niveaux de radioactivité naturelle sont aussi beaucoup plus élevées que la norme. Selon ces chercheurs, les populations vivant dans ces régions auraient développé une résistance biologique aux radiations, mais ce sujet est encore controversé, tout comme l’est d’ailleurs celui des faibles doses d’irradiation en général.


                      • foufouille foufouille 20 octobre 2016 15:49

                        Le cas de radioactivité naturelle le plus extrême est sans doute celui d’Oklo au Gabon. Des particularités dans la composition de l’uranium extrait des mines là bas ont révélé que plusieurs réacteurs nucléaire naturels y ont fonctionné pendant quelques centaines de milliers d’années, il y a environ 2 milliards d’années ! Ils ont consommé environ 6 tonnes d’uranium 235 dans une réaction en chaîne stabilisée par de l’eau, comme dans les réacteurs artificiels. Ensuite, les produits de fission sont restés sur place tout ce temps, ce qui est assez intéressant à étudier du point de vue de la gestion des déchets nucléaires.


                        • foufouille foufouille 20 octobre 2016 15:59

                          Les touristes qui fréquentent ces plages se doutent-il qu’ils subissent un débit de dose souvent supérieur à celui qui a déterminé au Japon après Fukushima la traumatisante évacuation des populations ? (20 millisievert/an). 

                          Pas de panique ! Deux générations de scientifiques se sont penché sur les plages du Kerala pour déterminer les taux de cancers et de malformations chez les enfants. Un exemple : En 1990, les 100.000 personnes concernées furent comparées à 300.000 autres vivant dans les zones à faibles radiations. De plus, 36.000 enfants furent suivis pour détecter des anomalies à la naissance.     

                          En fait, toutes les études ont montré qu’il n’existe statistiquement aucune différence par rapport aux populations témoin. Il faut se rendre compte de l’importance de cette constatation lorsqu’on évoque les danger de la radioactivité ! 

                          On notera incidemment que le Kerala a un taux de longévité de 74 ans, le plus élevé des Indes. Cela parait dû, sans surprise, au taux d’alphabétisation aussi le plus élevé.

                          Voir les excellents articles : 

                          http://bravenewclimate.com/2015/01/24/what-can-we-learn-from-kerala/

                          http://cricket.biol.sc.edu/papers/natural/Jayaleskshmi%202005.pdf  



                          • foufouille foufouille 20 octobre 2016 16:01

                            La plage de Guarapi (Brésil)

                             

                            Il s’agit d’une station balnéaire bien connue au Brésil.

                            Ses plages de sable très fréquentées sont en partie constituées de « sables noirs » riches en thorium, comme au Kerala.

                            Leur radiation est considérée comm

                            Pourtant, les radiations, de l’ordre de 25 millisieverts/an dans cette ville de 90.000 habitants peut atteindre de 40 à 240 millisievert/an sur la plage et même 800 millisieverts/an sur le sable noir dans lequel les touristes s’enfoncent avec volupté pendant le temps de « cure » recommandé.

                             

                            bénéfique et fait vivre à ce titre une partie de la ville. 

                             


                            • foufouille foufouille 20 octobre 2016 16:03

                              Les ruisseaux de Ramsar (Iran)

                               

                              Un village de cette ville d’eau au bord de la mer Caspienne détient le record du monde de la radioactivité naturelle.


                              On y trouve de nombreux ruisseaux d’eau chaude particulièrement riches en radium, uranium et thorium. De plus les murs des maisons sont construits en matériaux locaux évidemment radioactifs. 

                              Cela explique que les 1.000 habitants les plus exposés du village concerné reçoivent depuis toujours un débit de dose moyen de 6 millisieverts/an, mais variant suivant les endroits de 2 à 70 millisieverts/an

                              On peut même rencontrer à l’intérieur de certaines maisons habitées depuis des générations des débits de dose pouvant atteindre 1.100 millisieverts/an (126 microsieverts/heure comme on le voit ci-dessous) ! Le propriétaire actuel, fort bien portant, reçoit en quelques mois bien plus qu’un" liquidateur" très exposé de Chernobyl. A méditer.

                              Des études sur les cancers ont montré un taux de cancer comparable dans les villages les plus pollués et dans les autres et même légèrement inférieurs. 

                              Malheureusement, on ne peut faire de statistiques fiables avec un si petit nombre de personnes. 

                              http://www.giga-asso.com/data/document/aimp1.pdf

                              http://ecolo.org/documents/documents_in_english/ramsar-natural-radioactivity/ramsar.html



                              • foufouille foufouille 20 octobre 2016 16:08

                                Un séjour à Bad Gastein

                                 

                                En Autriche, dans la station thermale réputée de Bad Gastein, non seulement on boit de l’eau « au radon », mais on en respire à plein poumons dans des grottes aménagées à cet effet. Les doses en ces endroits peuvent largement dépasser les 100 millisievert/an.

                                Evidemment, les curistes ne restent pas toute leur vie à cet endroit (leur bourse ne le permettrait pas), mais le personnel de la station encaisse lui de l’ordre de 40 millisieverts/an, deux fois plus que dans la zone évacuée de Fukushima.   

                                 

                                Un séjour à La Bourboule

                                 

                                A la Bourboule, la source chaude de Choussy-Ferrière est particulièrement riche en radon. En ville, le débit de dose est en moyenne de l’ordre de 3 millisieverts /an, mais peut atteindre par endroits 26 millisievert/an.


                                Etant donné la peur de la radioactivité entretenue par les anti-nucléaires, le fait que les curistes inhalent du radon, bien qu’on en parlait sans tabous avant la dernière guerre,  est mis sous le boisseau.

                                Par exemple, pas la moindre allusion n’est faite au radon sur le site du principal bain, tandis que la composition de l’eau est ridiculement détaillée.



                                • chantecler chantecler 21 octobre 2016 06:15

                                  @foufouille
                                  Toujours les mêmes arguments fallacieux :
                                  sous prétexte qu’il existe une radioactivité naturelle vous amalgamez tout :
                                  Les isotopes utilisés dans les centrales nucléaires actuelles sont d’une autre nature , produisent des déchets aux rayonnements bien différents que les émissions du « radon » ,atome naturel .
                                  Pire : ces isotopes et ses déchets qui sont lâchés dans l’environnement (eau, air, alimentation) vont se greffer directement dans les organismes où ils attaquent les cellules , et provoquent leucémies et cancer .
                                  Au départ c’est l’uranium enrichi qui a été utilisé pour entrainer des fissions sur des centrales basiques, dérivés du nucléaire militaire .
                                  Ensuite on a voulu utiliser le plutonium et ses mélanges : MOX dans des installations beaucoup plus complexes , fragiles , qui produisent des déchets bien plus dangereux .
                                  Et aujourd’hui faute d’argent on recule les fermetures de ces centrales qui s’abiment, qui s’usent de façon inquiétante .
                                  L’entretien est ruineux .
                                  Ce qui oblitère les critères de rentabilité et la notion d’électricité pas chère que vous mettez en avant .
                                  J’ajoute que dans le cadre de l’UE l’Allemagne et d’autres pays veulent araser le prix de l’électricité d’origine nucléaire soi disant pas chère , au prétexte d’une concurrence déloyale avec le prix des centrales à gaz , ou à fuel .
                                  Fondamentalement le « tout nucléaire » a été lancé suite au « choc pétrolier » des années 73 où le prix du pétrole a été multiplié par 3 ou 4 par les producteurs , sans parler de la spéculation sur les produits pétroliers .
                                  Choc lié à la guerre du Kippour d’Israël contre la coalition arabe qui lui a permis d’agrandir ses territoires .
                                  Nous en sommes encore là .
                                  Le prix du pétrole est bas mais nul doute que la spéculation va reprendre , même si entre temps la consommation a diminué car une grande partie de nos usines a été fermée pour cause de restructuration, vente et délocalisation avec le chômage de masse induit .
                                  Et avec la baisse des revenus de l’état à la clé et endettement majeur , néolibéralisme oblige .
                                  L’Allemagne qui n’est pas folle a taillé dans, réduit son programme nucléaire pour diversifier la production d’électricité .
                                  Et prôner les économies d’énergie .
                                  D’autant que la matière première , l’uranium ,dont nous ne possédons pas de mines sur notre territoire , est l’objet de spéculation et d’arnaques majeures .
                                  Ce qui n’empêche pas notre pays de vendre à l’export des centrales très coûteuses , peu fiables , avec ses brevets , et avec des contrats d’approvisionnement en combustible obligés .
                                  La dégringolale est sans fin .
                                  Ceci pour te dire que ta facture énergétique, soi disant basse , n’est absolument pas fixée pour l’avenir .


                                • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 21 octobre 2016 06:37

                                  @chantecler
                                  L’Allemagne a repris le charbon.

                                  La nouvelle mine de lignite allemande serait responsable de la pollution de l’air dans le nord de la France.


                                • chantecler chantecler 21 octobre 2016 06:47

                                  @Fifi Brind_acier
                                  Ben oui, je sais .
                                  C’est là que l’on voit que l’abus de l’écologisme verrouille tout .
                                  Et de plus il colle parfaitement avec le système bureaucratique européen qui pond réglementations sur réglementations ,(tout en prônant le libéralisme ).
                                  Le parlement européen : un débouché royal pour nos politiciens .
                                  Ca et toutes les strates de l’exécutif dans notre pays en commençant par l’intercommunalité , les organismes de gestion régionaux , qui se superposent aux autres .
                                  Nous pouvons parler d’une nomenklatura politique et administrative qui vit sur le dos de la population .


                                • foufouille foufouille 21 octobre 2016 09:55

                                  @chantecler
                                  la radioactivité verte n’existes pas.
                                  c’est de la science donc les radiations naturelles ou pas sont identiques.


                                • sarcastelle 21 octobre 2016 11:54

                                  @chantecler

                                  A peu près tout est fantaisiste dans votre cours sur la radioactivité.
                                  .
                                  La mise en opposition entre radioactivité naturelle et artificielle relève du discours poétique. 
                                  .
                                  Vous écrivez « radon » entre parenthèses, alors qu’il s’agit d’un mot aussi sûr et précis que fer, or, gadolinium ou ytterbium. Cette manière de faire dénote un manque de familiarité avec la science, qui n’annonce rien de bon pour la cohérence du propos. 
                                  .
                                  Le radon est fortement suspecté d’être la première cause de cancers du poumon hors tabac. Sa radioactivité est du type alpha, qui par son type et son énergie est considérée plusieurs dizaines de fois plus radiotoxique que la radioactivité bêta de la plupart des produits de la fission hors actinides, dont il est l’équivalent toxique. Ceci à quantité de matière égale, et par chance les quantités de radon sont minimes, mais au total le radon est fortement suspecté... voir plus haut. 
                                  .
                                  Votre distinguo entre naturel et artificiel tant pour la radiotoxicité que pour l’aptitude à polluer relève de l’irréel qu’engendre l’émotivité. 

                                • chantecler chantecler 23 octobre 2016 10:28

                                  @sarcastelle
                                  C’est vous qui l’affirmez , mais je refuse d’entamer un débat avec vous .
                                  Tant votre cynisme et votre mauvaise foi me révulsent .
                                  Il est très aisé à quiconque et en quelques clics de savoir qui dit vrai et qui débloque .
                                  Le radium a été l’objet premier des recherches en radioactivité de la part de Marie Curie .
                                  Qui a manipulé , avec ses collaborateurs , des centaines de tonnes de gisement pour en concentrer quelques grammes .
                                  A un moment où l’on ne connaissait pas grand chose de la radioactivité (naturelle à l’époque) et certains lui prêtaient des effets magiques sur la santé .
                                  Chacun sait que Marie Curie est décédée d’une leucémie .
                                  https://fr.wikipedia.org/wiki/Marie_Curie


                                • sarcastelle 23 octobre 2016 11:00

                                  @chantecler
                                  .

                                  Marrant. Vous opposez la radioactivité naturelle avec l’artificielle, disant en terme à peine voilés que l’une n’est pas bien mauvaise puisqu’elle est naturelle tandis que l’autre... Il est impossible d’avoir une teinture de science et d’énoncer de pareilles niaiseries. 
                                  .
                                  Que vient faire dans votre raisonnement Marie Curie précisément morte de radioactivité naturelle ? Si c’est pour dire qu’il lui fallut manipuler des tonnes d’uranium pour y arriver, vous en déduisez tout au plus qu’elle était en overdose, comme beaucoup de mineurs d’uranium surtout au XIXe siècle où aucune précaution n’était prise contre un phénomène inconnu.
                                  .
                                  Naturellement vous savez qu’on exploitait l’uranium au XIXe avant de rien connaître à la science nucléaire. Je dis cela pour vous éviter éventuellement de refaire comme celui qui un jour m’apostropha en cours pour se payer ma tête en clamant que je me moquais de lui à propos de l’existence d’une pareille exploitation. 
                                  .
                                  Choisissez les clics qui vous conviennent. Je maintiens que la radioactivité des roches uranifères dans le parc ancien fait plus de dégâts que le nucléaire. 

                                • JMBerniolles 20 octobre 2016 17:59
                                  Il est toujours amusant de voir des gens qui veulent arrêter notre électronucléaire, fermer immédiatement des centrales nucléaires Fessenheim 1800 MWe, Bugey, Tricastin (pas le Blayais parce que cela ferait du tort à Mamère) venir nous raconter que si des centrales nucléaires ne fonctionnent pas nous allons avoir des problèmes de chauffage cet hiver.

                                  Il y a constamment des réacteurs nucléaires en arrêt programmé. Là se rajoute la campagne de l’ASN, dirigé par un anti nucléaire notoire, monsieur Chevet, mis en place par un gouvernement anti nucléaire comme ses prédécesseurs, donc dans le cadre d’une logique d’attaques continuelles contre notre nucléaire civil.
                                  Où l’on utilise dans une confusion entretenue des problèmes réels, essentiellement de nature administrative, et des problèmes fictifs comme des accumulations faibles de carbone, inévitables sur des grosses pièces forgées, et sans conséquences sur la tenue mécanique, pour justifier ces manœuvres.

                                  La LTE a limité à 63,2 Gigawatts notre puissance électronucléaire installée.
                                  Les pointes de la demande de puissance électriques pendant les hivers dépassent toujours les 100 Gigawatts. On ne peut donc attribuer au nucléaire tous les problèmes.
                                  Il se trouve aussi que lorsqu’il fait très froid, il n’y a pas de vent en général. On commence avec cela à percevoir les problèmes posés par le courant des éoliennes.

                                  En réalité, sans en être conscient, les personnes comme l’auteur se trouvent être les agents commerciaux des énergies éoliennes et PV qui constituent, avant tout, une énorme bulle financière que le système adore.


                                  Le lien ci-dessus fait le bilan financier de l’energiewende en Allemagne qui montre que cette bulle se monte à 1000 milliards d’euros. Ceci pour produire de l’électricité marginale, parce que les facteurs de charge et rendements sont très faibles et que ces courants électriques sont aléatoires, sans capacité de modulation de la fréquence.... 

                                  Même l’Allemagne ne peut assumer les frais de son tournant énergétique.

                                  Il est évident qu’une politique de ce type, incarnée par la LTE, en France nous conduit au naufrage.
                                  Vouloir l’attribuer à l’électronucléaire revient à prendre les gens pour des imbéciles.

                                  • Legestr glaz Ar zen 21 octobre 2016 07:10

                                    @JMBerniolles

                                    Bonjour.

                                    Savez vous qui sont les personnes qui opérent au sein de la CRIIRAD, cette formation indépendante. Qui finance cette formation ?

                                    Merci.


                                  • JMBerniolles 21 octobre 2016 10:08
                                    @Ar zen

                                    Bonjour,

                                    La CRIIRAD a été crée par Michèle Rivasi je crois.
                                    Celle-ci a une formation de Biologiste et a voulu intégrer le CEA dans un service de radioécologie qui existe depuis les années 60 et qui montre que le nucléaire s’est préoccupé très tôt de l’impact environnemental des activités nucléaires industrielles.
                                    Sa candidature a été rejeté et franchement je ne sais pas si c’est avec des motifs objectifs.
                                    Elle en a conçu une haine farouche contre le CEA et le nucléaire en général.

                                    Je ne crois pas qu’il y ait des financements occultes de la CRIIRAD, comme c’est le cas pour Greenpeace. C’est un laboratoire qui a peu de moyens.
                                    Par contre la CRIIRAD, comme l’ACRO, reçoit un très important soutien politique et médiatique.

                                    Ces deux associations ont ainsi été imposées par le gouvernement Jospin dans les études du Groupe Nord Cotentin, début des années 2000, qui a étudié de manière ouverte donc, les impacts sanitaires, focalisés sur les Leucémies chez les jeunes, des activités nucléaires du Nord Cotentin : La Hague, Flamanville, La base sous marine de Cherbourg et un stockage de l’ANDRA.

                                    L’Acro et la CRIIRAD ont bloqué la sortie du rapport d’études qui concluait à l’impact négligeable du nucléaire, nettement derrière le rayonnement cosmique entre autres.... 

                                    J’ai été porté la contradiction au responsable, ex depuis je pense, de la CRIIRAD, Roland Desborde, un obsédé du millisievert, honnêtement une personne peu agressive mais au discours complètement fabriqué hors de la réalité scientifique.

                                    Nous l’avions notamment épinglé à propos d’une lettre qu’il avait écrite au Responsable de l’IRSN au sujet des mesures de cet organisme sur les aérosols arrivant de Fukushima Daiichi.
                                     D’une manière incroyable son argumentation exprimait un méconnaissance de la technique de mesure et du problème causé par le très très faible niveau d’activité.

                                    Quant aux effets biologique des rayonnements ionisants, Roland Desborde démontrait une non connaissance sur le sujet, due à un manque total d’intérêt pour les travaux dans le domaine des faibles doses qui pourtant à cette époque commençaient à produire des résultats.
                                    Ainsi dans un rapport de 2005 à l’Académie de Médecine les Professeurs Aurengo et Tubiana décrivaient les mécanismes de réparations, ils en mettaient 4 en évidence, et démontraient un effet de seuil.
                                    Ensuite ils ont quantifié ce seuil à un niveau minimum de 50 millisieverts.

                                    Dans ces conditions la LLSS, Loi linéaire sans seuil, qui permet à Greenpeace de multiplier les morts potentielles du à un accident nucléaire grave, n’est qu’une règle de radioprotection qui permet de réglementer les interventions des travailleurs en zone radioactive.

                                    L’impact sanitaire suivi individuellement au Japon, sur les populations soumises à des irradiations à la suite des accidents de Fukushima Daiichi, confirme ces résultats.

                                    Par ailleurs, deux techniciens ont intégré une dose biologique de plus de 600 millisieverts et ils ne sont pas morts.

                                    Je me permets de vous répondre en détails, parce que c’est un sujet fondamental où il faut être très sérieux scientifiquement.








                                  • njama njama 21 octobre 2016 11:19

                                    @JMBerniolles
                                    eh ben ! vous ne semblez pas porter Michèle Rivasi dans votre cœur ! Auriez-vous des liens d’intérêts avec la filière nucléaire à déclarer ?
                                    Je vous rectifie, le CRIIRAD association loi 1901, reconnue d’utilité publique, a été fondé en 1986 bien avant le gouvernement Jospin. Le CRIIRAD [http://www.criirad.org/ ] ne fait pas partie du Réseau Sortir du nucléaire .
                                    Il fut un temps où le CRIIRAD était convié sur les sites nucléaires pour des questions de transparence, politique et citoyenne, c’est Nicolas Sarkozy qui y a mis fin ... pour des questions de défense (le terrorisme a bon dos). Le CRIIRAD bataille contre l’omerta qui entoure le nucléaire, exemples :
                                    Le CRIIRAD demande aussi l’abrogation de l’accord OMS-AIEA de 1959 qui impose à l’OMS une opacité presque totale sur les conséquences de la radioactivité en matière de santé.

                                    La CRIIRAD fait partie du Collectif « Independent WHO - Santé et Nucléaire »

                                    Nucléaire : la Criirad appelle à la « levée du secret sur les contaminations »

                                    « Des stations de mesures réparties sur l’ensemble de notre planète enregistrent les niveaux de radioactivité de l’air mais veillent jalousement à ce que ces données restent secrètes », dénonce la Criirad.


                                  • JMBerniolles 21 octobre 2016 12:20
                                    @njama

                                    Je ne fais pas mystère de défendre le nucléaire civil, avec des arguments.

                                    Effectivement, j’ai travaillé dans le nucléaire : conception de réacteurs nucléaires dont SPX, développements de codes de calculs et calculs , notamment dans le domaine de la sûreté nucléaire, et j’ai enseigné à l’Université et dans des écoles d’ingénieurs.

                                    Libre à vous de penser que je suis acheté, - beaucoup de scientifiques, d’experts, de journalistes... le sont, sans parler des hommes politiques, notre pays est un des plus corrompus moralement, financièrement et intellectuellement du monde en particulier parce que ceci est caché-. C’est confortable cela évite de réfléchir.
                                    Mais cela ne semble pas être votre style.

                                    Effectivement la CRIIRAD a été créée dans les années 80, dans le contexte de Tchernobyl, et Michèle Rivasi en a été créatrice et responsable. Ce que je lui reproche, - j’ai été lui porter la contradiction dans certains de ses meetings où j’ai été l’objet d’une montée de haine de la part des membres de sa secte dont je me souviens encore en détails-, c’est d’être une menteuse professionnelle et d’avoir renié sa culture scientifique.

                                    Pour le Groupe Nord Cotentin je fais allusion des choses publiques et vérifiables.

                                    Les données de l’IRSN ne sont nullement secrètes. Il y a des rapports publics et notamment l’IRSN a publié une carte des irradiations aux Japon à la suite des accidents nucléaires de Fukushima Daiichi, qui montre qu’au pire la population a été soumise à des doses biologiques inférieures à 50 millisieverts sur une année.

                                    Je dirai qu’à ce niveau seules la proportion et les répartition de l’Iode radioactif sous forme gazeuse posent un problème. 












                                  • njama njama 21 octobre 2016 13:59

                                    @JMBerniolles
                                    Je ne suis pas contre le nucléaire, mais bien pour beaucoup plus de transparence qu’il n’en existe. La CRIIRAD avait le mérite d’y contribuer en tant qu’observateur et représentant de la société civile. Par contre je suis pour l’abrogation de l’ Accord WHA 12-40 du 28 mai 1959 et pour l’indépendance de l’OMS par rapport à l’AIEA, ce qui veut dire que leurs statuts sont à revoir. C’est un point non négociable, et tant que cet accord n’aura pas été jeté à la poubelle, on fera chier les pro-nucléaires, en jetant le discrédit, et sur l’OMS, et sur la filière nucléaire.

                                    Michèle Rivasi est lucide, car quand bien même la France déciderait de sortir totalement ou partiellement du nucléaire, je suis bien conscient que cette « transition énergétique » prendrait au bas mot 3, ou 4 décennies si pas 5. Donc tous ceux qui prônent l’abandon pur et simple illico ne sont pas crédibles.
                                    L’humanité est-elle condamnée à vivre pendant des siècles avec le nucléaire, rien n’est moins certain. Le nucléaire comme me l’a appris ma dernière facture EDF, c’est 82 % de l’électricité produite, aussi on ne pourrait qu’encourager de commencer une diversification tranquille histoire de ne pas avoir tous les oeufs dans le même panier. Puisque vous avez travaillé dans le nucléaire, vous ne devez pas ignorer que le but est de faire tourner les réacteurs le plus possible, et notre parc nucléaire dépasse de loin nos besoins nationaux puisqu’il fournit de l’électricité à nos voisins.


                                  • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 20 octobre 2016 19:50

                                    Les écolos ne font rigoler ! Ils sont tombés à pieds joints dans le piège de Tchatcher. Ils soutiennent mordicus le GIEC, croient que le CO2 est un polluant, et se jettent sur les voitures électriques, sans comprendre que tout ce cirque a été fait justement, pour ... développer le nucléaire ! 
                                    Yes, le GIEC soutient le nucléaire ! 

                                    Et EDF d’embrayer : « Le nucléaire est faiblement polluant en CO2 »


                                    C’est même pour en arriver là, que Tchatcher a déversé des sommes colossales pour que le GIEC démontre (n’importe comment, mais démontre), que le CO2 est polluant. Ce qu’il n’est pas, c’est un constituant essentiel de la végétation.

                                    Il fallait, pour Tchatcher, faire d’une pierre deux coups :
                                    se débarrasser du puissant syndicat des mineurs et favoriser l’indépendance énergétique de la GB par rapport au pétrole. D’où la fable du CO2 lié au charbon, du réchauffement d’origine humaine, toussa, toussa ...

                                    • njama njama 21 octobre 2016 00:32


                                      le GIEC (Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat) - ou en anglais IPCC The Intergovernmental Panel on Climate Change - qui sert d’expert officiel international sur le climat a été créé en 1988 à la demande du G7 sous la pression de Ronald Reagan et de Margaret Tatcher, personnages que l’on n’imagine pas vraiment désintéressés, ni particulièrement philanthropes.

                                      The Climatic Research Unit (CRU)

                                      History

                                      The CRU was founded in 1971 as part of the university’s School of Environmental Sciences. [...] The UK Government (Margaret Thatcher) became a strong supporter of climate research in the mid-1980s


                                    • JMBerniolles 21 octobre 2016 10:16
                                      @Fifi Brind_acier

                                      Avec Thatcher comme vous le dite nous sommes au cœur de la mise en place du système actuel que je définis comme écolo néo libéral.

                                      La manipulation politique du Giec (il y a des scientifiques sérieux au Giec, d’autres achetés, particulièrement en France, sauf Le Treut je pense) sert à la fois la finance, les quotas CO2 ne sont qu’un business, l’eolien et le PV ce sont une bulle financière de 1000 milliards d’euros, et politiquement, notamment pour justifier l’austérité.

                                      C’est bien que l’UPR se garde de cette démagogie





                                    • njama njama 21 octobre 2016 00:29

                                      C’est certain qu’on ne peut pas se débarrasser des 58 réacteurs en service sur un quinquennat, le rétropédalage s’il était décidé - ce qui n’est pas du tout le cas - prendrait quelques décennies.
                                      D’ailleurs tout est mis en œuvre pour le continuer, la COP 21 ça sert à ça, et durée de vie des réacteurs portée à 60 ans dixit EDF, puis installation d’EPR :

                                      Oser le nucléaire pour trouver la solution au problème climatique !
                                      [...]
                                      "Un fort développement du nucléaire permet de maintenir la consommation d’énergie à un niveau raisonnable, de stabiliser la concentration de CO2 dès 2060, de réduire considérablement sinon de supprimer les besoins de stockage de CO2, de supprimer complètement le recours aux combustibles fossiles plusieurs décennies avant la fin du siècle.

                                      http://www.sauvonsleclimat.org/climat-environnement/gaz-a-effet-de-serre/climat-oser-le-nucleaire.html

                                      Nucléaire : EDF veut remplacer tous ses réacteurs par des EPR


                                      EDF projette un renouvellement du parc nucléaire français actuel, qui devrait se traduire par le déploiement à terme de « plusieurs dizaines » de réacteurs EPR NM (nouveau modèle), avec le soutien éventuel de partenaires extérieurs, a déclaré vendredi son PDG.

                                      « A partir de 2028, 2030, ce n’est pas une science exacte, nous allons commencer à installer en France des EPR nouveau modèle. (...) Et puis en 2050, 2055, on n’aura plus de (réacteurs de) la génération actuelle. On aura les EPR NM : on en aura 30, 35 ou 40. On aura plusieurs dizaines qui seront le produit de remplacement du parc actuel », a précisé Jean-Bernard Lévy.
                                      ...
                                      Avant de commencer à renouveler son parc nucléaire, EDF prévoit d’investir environ 50 milliards d’euros pour prolonger jusqu’à 60 ans la durée de vie de la plupart de ses 58 réacteurs actuels, répartis dans 19 centrales.
                                      http://www.ledauphine.com/france-monde/2015/10/23/nucleaire-edf-veut-remplacer-tous-ses-reacteurs-par-des-epr


                                      • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 21 octobre 2016 06:43

                                        @njama
                                        Merci pour ces informations. D’après ce que j’ai compris, détruire une centrale nucléaire coûte aussi cher que d’en construire une... , et vu l’état des finances publiques, la question n’est pas prête d’être résolue.
                                        Les citoyens n’ont jamais été ni informés, ni consultés sur les questions énergétiques, encore moins sur le nucléaire.


                                      • baleti baleti 21 octobre 2016 09:03

                                        @Fifi Brind_acier


                                        « D’après ce que j’ai compris, détruire une centrale nucléaire coûte aussi cher que d’en construire une. »

                                        se sont des arguments pour nous enfumer.
                                        ils leurs est juste demander,de démonter, et de mettre hors service les coeurs de ses centrales a risque.

                                        il faudra peut être des décennies, pour changer de mode de production d’électricité, mais il suffit d’une minute, pour que se soit des siècle de la vie humaine, qui soit compromise

                                        les responsables politique ne prendrai pas de tel risque, s’ils n’y étais pas pousser.C’est comme d’aller faire la guerre au quatre coin de la planète, sa sert des intérêt qui nous échappe,





                                      • njama njama 21 octobre 2016 10:47

                                        @baleti
                                        c’est de l’enfumage je suis d’accord
                                        Le gros problème réside dans la gestion des déchets, et des matériaux contaminés après exploitation. Ce point n’est pas caractéristique de la seule démolition, puisqu’il est permanent.

                                        Et pour ce qui est de la démolition, quelle que soit la construction, buildings, navires, ... ça coûte toujours bien moins cher et prend bien moins de temps que de les construire, c’est une lapalissade, ça tombe tellement sous le sens.


                                      • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 21 octobre 2016 11:22

                                        @njama
                                        Ce n’est pas simple, l’enfouissement des déchets coûte cher, et tout le monde veut « du tout électrique », mais pas de déchets nucléaire dans sa commune, plutôt dans celle du voisin....


                                      • baleti baleti 21 octobre 2016 17:29

                                        @njama


                                        il est mathématiquement prouver que les énergie renouvelable, sont plus rentable.
                                        si on achète des panneau voltaïque, pour le prix d’une centrale nucléaire, on produira plus d’électricité
                                        mais c’est au niveau de l’entretien, que les couts moins élevé, et des fois diviser par mille, quand on parle des déchet nucléaire

                                        c’est l’industrie nucléaire qui est en jeux, 
                                         la course vers la maitrise total du nucléaire, et de ses déchet, est surement une raison de l’impossibilité de démonter les centrales existantes.(voir bancale )
                                        ils ont besoin de matière pour faire leur recherche.
                                        se que l’on nous dit pas, ou qu’on en parle peu, ou se fond ses expérimentation ?

                                        les partie écolo, son infiltrer par les compagnies nucléaire.
                                        il y a qu’a voir beaucoup plus bas, Nestlé avais envoyer des espions surveiller les associations .......

                                        seul des mouvements citoyen et spontané, pourront faire bouger les choses.
                                        des mouvement qui changerai de direction et d’interlocuteur, de façon aléatoire .
                                        personne a faire chanter, personne a acheter, ou plutôt trop de monde a mètre au courant des magouilles 

                                        vu comme c’est partie en France, il va falloir attendre l’accident pour que sa bouge.




                                      • njama njama 21 octobre 2016 18:31

                                        @baleti
                                        Je ne dis pas que ce n’est pas possible, mais il faut être réaliste, à l’échelon national - et la France est un cas singulier incomparable à nos voisins avec son tout (ou presque) nucléaire (82%) c’est une mutation sur minimum 2 à 3 décennies pour diviser la part du nucléaire par 3 ou 4
                                        Il y a aussi des engagements économiques, et financiers dont il faut tenir compte on ne peut pas raisonner sur une logique de rupture.


                                      • njama njama 21 octobre 2016 18:43

                                        @Fifi Brind_acier
                                        et tout le monde veut « du tout électrique »

                                        Non le tout électrique a été plus ou moins imposé par entente tacite en même temps que la France se nucléarisait. Il est moins cher à l’installation (belle opportunité pour les Thénardiers) ; EDF versait même des subventions dans la construction neuve pour l’installation de chauffage électrique ... Ces radiateurs (de merde c’est le cas de le dire) en tôle sont des gouffres à sous, qui échappent en plus aux normes de « classe énergétique » A, B, C, D ... La COP 21 a dû oublier de les intégrer ?

                                        Chauffage, le piège électrique Documentaire Durée : 55min
                                        http://www.france5.fr/emission/chauffage-le-piege-electrique/diffusion-du-16-10-2016-21h40
                                        Replay disponible encore 2 jours et 3 heures 

                                        En France, plus de huit millions de logements sont chauffés à l’électricité. L’Hexagone possède autant de convecteurs que l’ensemble des foyers européens réunis. Pourtant, ce type de chauffage n’est pas très efficace, mais très cher. Et près de la moitié des personnes en situation de précarité énergétique le sont à cause du chauffage électrique. De surcroît, la dépendance au chauffage électrique fait peser sur le pays le risque du black-out. La France a fait ce choix du « tout électrique » dans les années 70, pour amortir le coût de construction et d’exploitation de ses nombreuses centrales nucléaires. Le chauffage électrique est ainsi devenu la cible des campagnes de promotion. Doit-on s’en débarrasser pour sortir de l’impasse ? Quelles solutions alternatives se présentent aujourd’hui ?


                                      • sarcastelle 21 octobre 2016 18:55

                                        @njama qui a écrit :
                                        .

                                        Ces radiateurs..................échappent aux normes de « classe énergétique » A,B,C,D....
                                        .
                                        Evidemment ! En voilà, un argument !
                                        .
                                        Allez, pour s’amuser je crée un classement énergétique des radiateurs : 
                                        .
                                        Les radiateurs de classe F, la dernière et la plus énergivore, produiront une quantité de chaleur de 860 kilocalories par kilowatt.heure consommé. Ils sont à rejeter et leur commercialisation doit être interdite. 
                                        .
                                        Les radiateurs des classes au-dessus produiront de plus en plus de kcal par kWh consommé, et par exemple un radiateur électrique de la classe A produira 5 000 kcal par kWh consommé. 
                                        .
                                        Qu’en pensez-vous ? 

                                        (Pour mémoire, 860 kcal = 1 kWh, mais je suis certaine que la volonté écologique peut améliorer ce chiffre)

                                      • pemile pemile 21 octobre 2016 19:56

                                        @njama « qui échappent en plus aux normes de « classe énergétique » A, B, C, D »

                                        Ils ont quasiment tous un rendement de 100%, ce genre de classement aurait mauvais genre à la vente pour justifier des prix variant de 30€ à 500€


                                      • baleti baleti 21 octobre 2016 22:18

                                        @njama


                                        Il y a aussi des engagements économiques, et financiers dont il faut tenir compte on ne peut pas raisonner sur une logique de rupture.

                                        je suis pas pour la rupture, par se que impossible, mais je suis pas non plus, pour la construction de dizaine de centrale, sans voir d’autre alternative.

                                        justement, la est l’enfumage,au nom des argument financier, et de l’impossibilité de de passe de 80% a zéro nucléaire.

                                        pourquoi l’état ne veux encourager les entreprise priver a produire de l’électricité ?
                                        des dizaine de millier d’emploie en perspective, sans compter sur de l’énergie, « propre »

                                        au contraire elle leur met des bâtons dans les roue de ses entrepreneurs,

                                        nos gouvernement, obéisse au monde de la finance. et nous ?????????? 




                                         

                                      • sarcastelle 21 octobre 2016 23:10

                                        @baleti

                                        .
                                        Je raffole de tous ces raisonnements où l’on crée des milliers d’emplois supplémentaires pour rendre le même service qu’avant. Ils sont financé par la stabilité du prix du service rendu, probablement ? 

                                      • baleti baleti 22 octobre 2016 08:21

                                        @sarcastelle

                                        si tu veut produire l’équivalent d’une centrale nucléaire, sa se fera avec beaucoup plus de ressource humaine.
                                        je tien a pressier, a titre personnel, la création de ses emploie, n’est pas l’essentiel.
                                        sa reste un argument pour les moins regardant a l’écologie 

                                      • sarcastelle 22 octobre 2016 10:14

                                        @baleti

                                        .
                                        Et moi je disais que rendre le même service avec beaucoup plus d’emplois, ça implique des conséquences économiques évidentes....
                                        Pas d’emplois, c’est un boulet pour la société, mais des emplois en plus pour ne rien produire de plus, c’est un autre boulet.
                                        Enfin, cela ne semble pas être votre avis. 

                                      • baleti baleti 22 octobre 2016 18:33

                                        @sarcastelle


                                        se que tu appelle « conséquence économique »
                                        j’appelle sa un pas vers le « partage du travail, »
                                        je te parle de créer des emploie sur le « dos » des multinationale, comme eux fond de l’argent sur « le dos » des salariers. 

                                        se que tu a peut être pas compris, on parle pas « d’emplie fictif », on parle de produire de l’électricité au même prix de revient que le nucléaire.

                                        ce n’est pas pour rien produites, c’est pour produire la même chose que le nucléaire.pour faire travailler des familles.

                                        ses familles vont consommer, donc faire travailler d’autre famille.et ainsi de suite.L’argent ne va pas êtres investi, je ne sais dans quel pays en voie de développement (avec des loi fiscal non regardante)
                                        pour créer de la compétitivité « obscure »

                                        serai tu d’accord de payer ton électricité un peu plus cher, si sa créait des emploies ?

                                        tu parle pas du problème du nucléaire, sa te dérange pas de vivre avec cette menace ?



                                      • JC_Lavau JC_Lavau 21 octobre 2016 07:42

                                        Victor a écrit : « en période de grands froids ». Diantre ! Voilà qu’on ose se soustraire à son devoir de crédulité envers le GIEC tout-puissant et omniscient ?
                                        Rappelons nous les prophéties de Jean Jouzel, climastrologue de la cour :
                                        "Le climat est foutu pour les vingt ans à venir... Le réchauffement climatique est là, chacun le sent bien : nous allons avoir des hivers de plus en plus doux et des étés de plus en plus chauds."
                                        http://www.journal-la-mee.fr/1929-le-climat-foutu-pour-les-20-ans-a


                                        • ENZOLIGARK 21 octobre 2016 08:06

                                          ... et au$$i  : ### Poetas ### [ Music / VIDEO by SERGENT GARCIA ... ] . ... AFF ИСС ...


                                          • sarcastelle 21 octobre 2016 12:59

                                            Et Hit-and-run, le sobriquet dont j’ai déjà affublé Victor, après avoir tiré son coup s’est barré loin, loin, loin... C’est sa tactique.


                                            • ENZOLIGARK 21 octobre 2016 18:08

                                              [ la Фoto sur la premiere page ... ] ... , ... - corsematin . com du jour -  : Grogne des policiers ... ( tous cagoules aussi ... ! ) ... ; ... un nouveau FLNC voit le jour dans le maquis de la clandestinite [ Hourraaa ... !!!!! ] ( nouvelles cagoules ... ) ... ; ... seul Narkozy a Ajaccio * se balade la tronche a l ’ air alors qu ’ il devrait etre a L ’ OMBRE  !!! . ... A FRANCIA FORA ... INDIPENDENZA SOLA SOLUZIONE per a Corsica * ...


                                              • ENZOLIGARK 22 octobre 2016 07:05

                                                @ENZOLIGARK ... , ... « Agissez cagoule , tout est pardonne ... , permettez donc qu ’ on s ’ invite AUX BANQUETS DE LA R(I)(E)P(O)UBLIQUE ... ! » >>> TANT QUE PARLE L ’ ECONOMIE [ Music / VIDEO by Silmarils ... ] ... . ... A FRANCIA ФORA  ! ... E CORSICA * LIBERTA SERA ...


                                              • sarcastelle 21 octobre 2016 21:46

                                                Et Victor court toujours ! 


                                                • Claude Simon Gandalf 23 octobre 2016 10:54

                                                  Si cela est nécessaire, il faudra couper les fonctions non essentielles à la vie concrète, genre Internet par France Telecom et les autres opérateurs. Internet étant 8% de la consommation électrique, il ne faudra évidemment pas jouer avec les normes de santé des citoyens.


                                                  • sarcastelle 23 octobre 2016 12:37

                                                    @Gandalf

                                                    .
                                                    L’imprimerie dévore les arbres, l’automobile tue et l’internet vorace en énergie pousse au crime écologique. D’une façon générale il faut en effet en finir avec toutes ces inventions majeures qui émancipent. 

                                                  • Madame michu (---.---.39.158) 23 octobre 2016 12:53

                                                    @sarcastelle

                                                    Vite retournons au tricotin


                                                  • sarcastelle 23 octobre 2016 12:39

                                                    Dimanche, 12 heures 39. Victor toujours en fuite, en compagnie probablement de Rakotoarison qui lui non plus ne revient jamais sur les lieux de ses articles...


                                                    • Madame michu (---.---.39.158) 23 octobre 2016 12:50

                                                      @sarcastelle

                                                      Wanted victor and rakoto dead or a live


                                                    • sarcastelle 27 octobre 2016 06:55

                                                      Faute de réaction de l’évanescent Victor, je réponds moi-même à ma question posée ci-dessus le 20 octobre à 13 h 15 : quel modèle de relation dose:nombre de cancers est retenu par l’auteur de l’article pour nous envoyer des cancers en veux-tu en voilà ? 

                                                      .
                                                      J’ai supposé qu’il s’agissait du modèle linéaire sans seuil. En voici la confirmation, puisque Victor parle du modèle de la CIPR :
                                                      .
                                                      On y constatera deux choses : en effet il s’agit du modèle linéaire sans seuil, et ensuite la CIPR dit elle-même qu’il s’agit du modèle le plus pénalisant, dans la zone du non mesurable. 
                                                      .
                                                      Merci à Victor de transformer l’hypothèse la moins vraisemblable en vérité. 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès