• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > ••• J’ACCUSE ! (et je propose) •••

••• J’ACCUSE ! (et je propose) •••

On parle de beaucoup de choses en ce monde, comme le retour et l'accroissement des famines, de l’augmentation de migrants, du saccage des richesses au profit d'intérêts privés, de gaspillage en tous genres et la liste est longue de toutes ces situations intolérables pour un véritable sens du vivre ensemble. C’est pourquoi… 

J’accuse nos élites de crimes contre l’humanité, en bande organisée !

 Je les accuse d’être les fossoyeurs de notre liberté, d’avoir asservi la moitié de l'humanité et de massacrer l’autre moitié.

Je les accuse d’avoir établi un esclavage moderne, d’imposer des conditions et des charges de travail de plus en plus inhumaines, en agitant le spectre du chômage et de la délocalisation.

J’accuse les élites d’avoir volé le progrès qui aurait dû profiter à toute l’humanité, au lieu d’être détourné au profit de quelques-uns. Ils se sont accaparés tous les progrès, certains pour les exploiter au maximum, d’autres pour les détruire, quand ça met en danger leurs bénéfices.

J’accuse ces monstres de fomenter des guerres effroyables, dans le seul but de piller les richesses de pays dévastés par la convoitise depuis des siècles. Ils massacrent hommes, femmes et enfants sans état d’âme. Et ces barbares ont le CULOT d’invoquer des prétextes humanitaires !

Je les accuse d’être devenus fous au point de détruire la Terre et tous ses habitants, juste pour faire toujours plus de fric.

J’accuse les banques de voler les peuples depuis des décennies, d’avoir créé des dettes astronomiques de toutes pièces avec la complicité des politiques ripoux ! Pour faire de nous des esclaves sans chaîne.

J’accuse les lobbys pharmaceutiques de détruire la santé sciemment, pour faire toujours plus de profits. Ils inondent le monde de leurs poisons et boycottent les remèdes “non rentables” même s’ils sont ‘miraculeux’, même s’ils pourraient sauver des millions de vies !

J’accuse les lobbys du pétrole et du nucléaire d’anéantir systématiquement toute révolution énergétique, de saboter tous les travaux relatifs à l’énergie libre, pour pouvoir continuer à faire du fric en bousillant la planète.

J’accuse les hommes politiques d’avoir détourné la démocratie au profit des élites, de collaborer avec les lobbys pour asservir toujours plus les populations, les plongeant toujours plus dans la précarité et la misère.

J’accuse la presse d’être totalement soumise, de s’être laissée réduire à l’état d’un toutou au service des élites. Elle n’est plus qu’un chien qui leur obéit au doigt et à l’œil. Un outil de propagande, qui manipule et lobotomise ceux qu’elle est censée informer.

J’accuse les hauts responsables religieux d’attiser la haine et le communautarisme. De diviser les populations, de les dresser les unes contre les autres, pour les empêcher de s’unir et de lutter contre leurs oppresseurs communs.

J’accuse les juges de violer leur serment pour protéger ces élites quand l’une d’elle trébuche, leur serment maçonnique ayant plus de poids à leurs yeux que leur serment de magistrat…

J’accuse ces criminels d’avoir infesté la société, et de détruire systématiquement ceux qui s’opposent à leur système, de les faire éjecter des postes clés, pour assurer leur domination.

J’accuse ces fous d’avoir fait de l’argent leur Dieu, un Dieu qui exige des sacrifices monstrueux à chaque seconde.

 

En tant que citoyen(-ne) du peuple, il serait bon que cela cesse !

 

Que tous les responsables reprennent conscience de leur rôle de serviteurs après des peuples et non d’être de continuels oppresseurs. 

Il convient donc d’envisager l’avenir sur des bases plus saines pour un avenir plus radieux et porteur d’espérance pour tous et non pour les seuls nantis destructeurs de l’humanité.

Il convient donc que « le monde du partage » remplace « le partage du monde » comme nous le subissons actuellement.

Il convient donc que nous « soyons des consciences d’humanité » au lieu de nous contenter de nos petits intérêts immédiats.

Votre serviteur, citoyen du peuple !

Pierre Sarramagnan-Souchier, le 2 août 2019.

 

Note :

Plus de 2,2 milliards de pauvres ou proches de la pauvreté dans le monde !

Pratiquement, il y aurait une solution immédiate pour résoudre l’extrême pauvreté : 

« Assurer une protection sociale de base aux pauvres du monde entier coûterait moins de 2% du PIB mondial (…) » 

Voir aussi : Le revenu de base inconditionnel.
Et une pétition sur La mise en place du Revenu de base inconditionnel

Pour plus de solutions, voir aussi l’un de mes billets sur Agoravox datant de 2016 :

•••L’esclave moderne •••

Extrait du billet :
« Une taxe sur les transactions financières pourrait remplacer tous les impôts actuels »

9 - Il est d’ailleurs regrettable que des idées lumineuses comme celle d’enlever toutes les taxes et impôts ne s’imposent pas puisque cela concernent le bien-être des peuples : « Une taxe sur les transactions financières pourrait remplacer tous les impôts actuels »

Mettre en place un Revenu Maximum légal pour combler ces écarts de salaires invraisemblables

10 - Une autre idée concernant les réductions des inégalités des revenus, serait de proposer en plus d’un Revenu de base inconditionnel (RBI) et/ou de la Dotation Inconditionnelle d’Autonomie (DIA) à mettre en place immédiatement, c’est de décider d’imposer un Revenu Maximum légal au delà duquel le taux d’imposition soit de 100% autrement cela n’aura servi strictement à rien de proposer un seuil minimum pour éviter l’effondrement de la notion du vivre ensemble dans une société. Notons à cette occasion, que Le Revenu Maximum est déjà dans le programme des Décroissants depuis plusieurs années, accompagné avec la mise en place de la Dotation Inconditionnelle d’Autonomie (DIA) : [ Extrait de cette revendication pour les dernières européennes de 2014 :

•favoriser l’égalité et la solidarité par la mise en place d’une Dotation Inconditionnelle d’Autonomie (DIA) pour tous les citoyens de l’UE et par l’instauration, dans chaque pays, d’un revenu minimum et maximum sur la base d'un espace écologique d’inégalités allant de 1 à 4 ou 6.

Sources : «  Moins de biens, plus de liens » et « Le chômage, c'est fini ! Vive le bonheur national brut (BNB)” ».

••••••••••

Remarque : Pour ceux qui restent dans le doute et qui pensent que l’on ne peut plus rien faire car ce monde serait verrouillé : Dans la catégorie des égrégores, je nous propose de nous placer dans celle des résolument optimistes pour l’avenir de ce monde. La positivité c’est possible en nous rappelant que c’est l’humain qui a créé toutes ces situations instables et qu’il lui appartient donc de changer cela et de ne pas attendre un(e) hypothétique sauveur(euse) extra-terrestre… Ce qui serait autrement, en abdiquant, une irresponsabilité totale de l’espèce humaine !


Moyenne des avis sur cet article :  3.92/5   (25 votes)




Réagissez à l'article

38 réactions à cet article    


  • JL JL 3 août 14:15

    Excellent coup de gueule.

     

    La misère c’est la pauvreté sans les moyens de subsistance. Un revenu universel, de base ça ne se mange pas. Ce qu’il faut c’est assurer l’autosuffisance alimentaire des peuples. Pour cela il faut détricoter tout ce que les pieuvres capitalistes ont tissé pour assurer et accroitre leurs profits : à commencer par ces accords internationaux basés sur cette idéologie mortifère du libre-échange mondialisé qui affame les populations et ruine notre biotope.


    • Signalons à propos du partage que le service spécialisé de l’ONU sur le climat (Grec) doit justement rendre public la semaine prochaine son rapport de 1.200 pages sur le défi de nourrir 10 milliards de personnes sans ravager la planète.

      Espérons que ces recommandations seront suivies d’actions positives pour l’humain et les vivants de cette planète en évitants les égoïsmes nationaux actuels.

      Comment nourrir une population toujours plus importante sans détruire la nature, dont nous dépendons ? Cette question cruciale pour la survie de l’humanité est au cœur de discussions qui se sont ouvertes vendredi à Genève.
      Le rapport spécial du groupe d’experts de l’ONU sur le climat (Giec) consacré au « changement climatique, la désertification, la dégradation des sols, la gestion durable des terres, la sécurité alimentaire et les flux de gaz à effet de serre dans les écosystèmes terrestres », qui doit être rendu public la semaine prochaine à l’issue de ces rencontres à huis clos, sera l’analyse scientifique la plus complète à ce jour sur le sujet.
      Lire la suite ici :
      https://www.arte.tv/fr/afp/actualites/lhumanite-au-defi-de-nourrir-10-milliards-de-personnes-sans-ravager-la-planete

      • JL JL 3 août 15:15

        @Pierre Sarramagnan-Souchier
         
         désolé d’insister, la question n’est pas de nourrir 10 milliards d’êtres humains, mais de cesser de détruire leur biotope et d’arrêter de les empêcher de se nourrir par eux-mêmes.
         
        « Si tu veux nourrir un homme une fois, donne lui un bol de riz, si tu veux le nourrir toute sa vie alors apprend lui à le cultiver.

         » Proverbe chinois.
         
         Cultiver, les hommes savent faire. Mais il leur faut des terres, de l’eau, des semences, toutes ces choses que le capitalisme est en passe de s’accaparer, comme vous le dites si bien.


      • baldis30 3 août 16:43

        @JL
        bonsoir,
         « cesser de détruire leur biotope »
        Que dire du biotope du Sahara ? Est-ce le CO2 des industries occidentales qui l’a détruit ? Qu’on arrête de culpabiliser à tort et à travers ... ! Qu’il y ait des abus est une évidence mais rejeter tout sur les autres peuples il ne faut pas plaisanter !


      • JL JL 3 août 19:06

        @baldis30
         
         ’’Que dire du biotope du Sahara ?’’
         
         Oui, que dire ? Dites nous, vous qui savez.


      • Pierre Régnier Pierre Régnier 3 août 15:46

        Depuis des années j’embête les lecteurs d’Agoravox en y combattant, par l’écrit, des croyances que je ressens comme des nouveaux négationnismes : « l’islam n’est pas violent » ou encore : "la théologie criminogène ne provoque pas les crimes religieux"...

        Il existe un nouveau négationnisme beaucoup plus grave encore : "il n’y a pas destruction des moyens naturels de vivre sur la terre".

        Depuis un demi-siècle, pourtant, nous savons que nous allons vers un « grand effondrement ». Des observateurs lucides mais guère écoutés, comme René Dumont, nous avaient prévenus : nous consommons plus que notre planète le permet, cela finira très mal. Ceux qui fuyaient cette réalité pour se rassurer et continuer de « jouir sans entraves » lui répondaient : Ce n’est pas notre problème, ce sera celui des générations futures. Les enfants d’aujourd’hui sont ces « générations futures ».

        On se moque beaucoup d’une jeune suédoise qui, par des interventions internationales diverses, tente de détruire une partie au moins du déni : le refus d’admettre le rapport entre le choix collectif de vie de l’actuelle société et le réchauffement climatique.

        Sans attendre de savoir par quels moyens l’humanité pourra « sauver sa vie », je crois indispensable avant tout d’en finir avec le dramatique nouveau négationnisme. Puisque l’ONU s’en est montrée, jusqu’à maintenant, une persistante adepte, je ne crois pas aux miracles qui vont nous être proposés par le GIEC.


        • baldis30 3 août 16:55

          @Pierre Régnier
          bonsoir
           et en avant la zizique ...*
           «  le refus d’admettre le rapport entre le choix collectif de vie de l’actuelle société et le réchauffement climatique. »
          C’est la faute à ces salauds des peuples de l’âge du bronze qui ont trop consommé de bois que le Sahara a séché ...... pareil pour Al Khali, Gobi et autres ... notamment le grand désert australien où les traces d’occupation humaine sont inexistantes... Alors il y a eu un bon ( hum  !) exemple ... l’Adolf ... copions et imposons la nouvelle police des restrictions forcées ... le coup des générations futures a été mis en place il y a cent ans en URSS...
          Commencez par diffuser le savoir, dont le vôtre, avant d’offrir le misérabilisme comme solution d’avenir ! 
          Pensez que les homards ont trouvé une très bonne nurserie avec la digue d’Antifer au Havre ... mais il n’y en aura que pour quelques uns ayant le mauvais goût de les accompagner de Sauternes....


        • Pascal L 3 août 16:55

          A propos du revenu universel, je n’y crois pas parce que aucune contrepartie n’est demandée à la création monétaire correspondante et cela peut provoquer de l’inflation. Je ne crois pas non plus à l’économie de la dette qui est effectivement le meilleur moyen de faire de l’esclavage sans le dire. En fait, nous avons oublié ce qu’est la richesse. La monnaie n’est jamais de la richesse, alors que le travail, l’éducation, la santé ou un environnement sain le sont. 

          Parmi ceux-ci le travail est très important car il donne de la dignité. Nous manquons bien plus de travail que d’argent. Si le travail disparaît, ce n’est pas parce qu’il n’y a rien à faire, mais que ce qu’il y a à faire n’a pas de valeur monnayable pour les propriétaires de la dette ; ils ne peuvent pas vendre votre santé et votre éducation ne vaut pour eux que par l’esclavage qu’ils peuvent en faire. Les tensions dans le domaine de la santé en sont un symptôme. L’amélioration de l’environnement est également totalement négligé par nos financiers. Si nous donnons de la valeur à ce qui ne compte plus aujourd’hui, le plein emploi est possible et puisque nous créons de la richesse, nous pouvons l’utiliser comme contrepartie pour créer la monnaie qui va financer ces travaux (à la place de la dette). Utilisons alors la plus-value pour payer ceux qui ne peuvent plus travailler.


          • @Pascal L : Merci de votre remarque !
            Si le Revenu de base ne vous satisfait pas (vous êtes difficile avec les pauvre apparemment !) vous pouvez aussi opter pour la Dotation Inconditionnelle d’Autonomie (que je mentionne) qui prend en compte l’aspect non monétaire d’un revenu de subsistance.

            Pour la valeur travail et la culpabilisation que vous en faite aux non travailleurs (chômeurs, handicapés et non actifs, etc.), je vous indique aussi un excellent article de 2014 qui n’a pas pris une seule ride :

            Lâchez-nous avec la valeur travail !
            Lettre ouverte aux élus, dirigeants, syndicats, philosophes, économistes et tous les autres. Par Diana Filippova, Connector OuiShare.
            https://www.latribune.fr/opinions/tribunes/20140723trib000841304/lachez-nous-avec-la-valeur-travail-.html



          • @Claudec
            Merci de votre contribution des plus intéressante.
            J’ajoute pour le financement de votre RUMi, qu’il n’est même pas nécessaire de prendre l’impôt actuel comme moyen.
            Je propose comme financement une autre piste :
            “Une société sans taxes,
            sans TVA et sans impôts,
            c’est possible !”

            https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/une-societe-sans-taxes-sans-tva-et-189997

            Avec mes salutations courtoises.


          • Pascal L 3 août 23:03

            @Pierre Sarramagnan-Souchier
            « vous êtes difficile avec les pauvres apparemment ! »
            Peut-être pas. Je suis partisan de l’économie du don. La dette nous rend esclave, mais pas le don parce que il n’y a aucune obligation de le rendre. Quand je sais que quelqu’un a besoin de quelque chose, je préfère le donner pour ne pas créer ce lien d’esclavage. Mais je donne lorsqu’il y a un besoin identifié, je ne donne pas de manière égalitaire la même chose à tous. Je donne, mais j’ai également beaucoup reçu quand j’en avais besoin. 
            « Lâchez-nous avec la valeur travail ! » J’ai parlé de richesse et non de valeur qui est une notion marxiste. Le travail est d’abord une richesse, car il donne de la valeur et du sens à celui qui le fait. Nous sommes des êtres grégaires qui avons un besoin de reconnaissance et le travail fait partie de cette reconnaissance. Même dans les sociétés de singes, ceux qui ont une compétence particulière disposent d’un rang plus élevé dans la société. Il n’y a que chez l’homme où l’on ne valorise que notre capacité à figer l’organisation et à cirer les pompes du chef pour garantir son pouvoir.
            Ensuite, le travail produit de la richesse. Travailler à améliorer la santé, l’éducation ou la qualité de notre environnement est une création de richesse. Contrairement à la pensée marxiste qui veut que la valeur soit dans le travail, je pense que la valeur est dans ce qui est produit. Augmenter la richesse revient à augmenter notre capacité à redistribuer. En ignorant la richesse créée, notre société est arrivée à ne plus produire de richesse, mais à redistribuer entre un nombre de plus en plus réduit une richesse existante qui diminue régulièrement. Cela nous conduit directement dans le mur.


          • @Pascal L
            Merci de votre remarque pertinente. En effet, si vous avez une activité qui vous plaît, alors c’est l’épanouissement et la valeur travail prend un sens.
            Mais malheureusement, vous savez comme moi que ces activités sont réservées à une toute petite minorité dans les sociétés. Les autres activités pudiquement appelées « travail » ne sont en fait que des emploi de service quand ce n’est pas des emploi de « travail » à la chaine. Et ce genre d’emploi n’a strictement rien d’épanouissant et encore moins rémunérateur puisque beaucoup de ces employés ne subviennent pas à l’équilibre de leur budget minimum et qu’une partie ne peuvent même pas se loger. On compte plus de 9 millions de pauvres en France pour ne parler que de ce pays… 
            C’est ce que l’on appelle la « société de consommation » où il faut produire pour produire, même et surtout n’importe quoi pour faire des affaires et du business et vendre… Un non sens d’une stupidité effarante.
            De plus ce genre de société de consommation, vous le savez comme moi, ne permet pas de proposer un plein emploi pour tous puisque le système « oblige à un taux de chômage qui varie de 7 à 9 % pour que l’économie puisse être »compétitive ! Voir à ce sujet, l’un de mes billets : 

            https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/le-nairu-pourquoi-il-y-aura-202451

            C’est pourquoi il conviendrait de tabler sur une société de la décroissance maitrisée où l’on ne produise que le nécessaire et non tout ces gâchis alors que nous savons que le richesses sur cette planète ne sont pas illimitées… Comme le disait déjà René Dumont en sont temps…
            Bien à vous.

          • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 4 août 10:18

            @Pierre Sarramagnan-Souchier
            La Nairu est utilisé par la BCE, car sa seule obligation statutaire est de limiter l’inflation à 2%. Les économistes ont constaté que beaucoup d’emplois avait comme conséquence une montée de l’ inflation.

            Dans l’ UE, le chômage est un moyen de contrôler l’inflation qui grignote les profits des financiers. En restant dans l’UE, nous sommes condamnés à un chômage de masse. C’est ce qu’explique l’économiste Etienne Chouard.


          • @Fifi Brind_acier
            Merci de votre remarque !
            Maintenant si vous mettez en place un Revenu de base inconditionnel pour tous et/ou une Datation Inconditionnelle d’autonomie, vous n’avez plus de chômage.
            Donc vous vous économisez votre souci de l’inflation !
             « Le chômage, c’est fini ! Vive le bonheur national brut (BNB)” ».
            http://pierre.souchier.free.fr/revoltons_nous/page.revoltons-nous.25.html


          • Pascal L 4 août 19:13

            @Pierre Sarramagnan-Souchier
            Faire ce qui nous plait, c’est bien, mais nous ne pouvons pas supprimer le travaux inintéressants d’un coup de baguette magique. Mais cela peut être réglé par des compensations qui sont impossible à mettre en place avec un système basé sur la dette. La « société de consommation », ça ne veut pas dire grand chose. C’est la sur-consommation qui pose problème. C’est un problème de priorité. Que devons-nous considérer comme « richesse » ?


          • ddacoudre ddacoudre 3 août 17:44

            Bonjour Le seul crime contre l’humanité c’est la guerre. Car indépendamment de nous tout système meurt sous ses propres déchets il ne reçois rien venant de l’extérieur. Ce qui est notre situation actuelle et l’intérêt de ton accuse et mon soutient à la FI qui au moins essaie. Je te met deux lien qui devrait te convenir Cordialement ddacoudre OverBlog .

            https://ddacoudrev2.blogspot.com/2019/08/l-vie-credit-depuis-aujourd.html?m=1

            https://ddacoudrev2.blogspot.com/2019/07/la-cle.html?m=1


            • @ddacoudre 
              Merci de votre remarque. 


            • Kapimo Kapimo 3 août 17:46

              Vous accusez tout le monde (politiques, financiers, industriels, religieux, juges etc...) d’etre partie prenante d’un complot gigantesque. Malheureusement, c’est la nature humaine qu’il faut accuser.

              Il est plus que probable que les réseaux de psychopathes et pervers qui passent leur temps à augmenter leur emprise sur le monde et sur les humains, ne perdront leur pouvoir que lors d’une catastrophe qu’ils finiront par provoquer eux-mêmes (en entraînant avec eux beaucoup de monde). L’ensemble est beaucoup trop putrescent pour etre réformable.

              PS : si l’énergie libre existait, ça fait longtemps que certains auraient trouvé le moyen de faire fortune avec.


              • Claudec Claudec 3 août 21:39

                @Kapimo

                Tous les pouvoirs, à commencer par le religieux et le politique – aujourd’hui aidés par le médiatique – ont toujours été plus soucieux du nombre de ceux sur lesquels ils se fondent et qui les nourrissent, que de leur bien-être.


                Or, « Si les hommes ont des obligations à l’égard des êtres qui ne sont pas encore… ; elles ont pour objet le bien-être général de l’espèce humaine ou de la société dans laquelle ils vivent, de la famille à laquelle ils sont attachés, et non la puérile idée de charger la terre d’êtres inutiles et malheureux » Condorcet

                Vaut-il mieux le progrès et un bien-être inégal pour 3 ou 4 milliards d’humains, dans le respect de leur environnement, ou la stagnation dans une indigence égalitariste et le saccage de la planète, par bientôt 11 milliards et plus de super-prédateurs  ?

                Tous ceux qui prônent et ont prôné sans discernement la prolifération humaine, sont responsables du plus grand crime dont aient jamais été victimes l’humanité et la planète qui l’abrite.

                https://pyramidologiesociale.blogspot.com/


              • Claudec Claudec 3 août 17:46

                Pour ce qui en incombe à l’humanité, les grands équilibres sociaux et les atteintes à l’environnement sont essentiellement dus à la croissance démesurée du binôme économie-démographie.

                Ceux qui de nos jours s’obstinent à vouloir traiter de sciences humaines et sociales, et plus particulièrement d’économie et de démographie, en ignorant ou en niant autant le caractère incontournablement pyramidal de notre société – et par là même les fondements de la condition humaine –, que les méfaits d’une démographie humaine galopante, sont dans la situation des “scientifiques” qui ont refusé un temps d’admettre que la Terre était ronde.

                https://pyramidologiesociale.blogspot.com/




                • Bichau 4 août 09:03

                  A mon ami Pierre, humaniste entre tous : à mettre en parallèle avec ce post : https://www.agoravox.fr/actualites/international/article/l-imperialisme-stade-supreme-de-la-217040 le diable se cache un peu partout, mais surtout dans les pays occidentaux assoiffés de richesses au détriment des peuples qui eux en subissent le ravages.... 


                  • @Bichau
                    Merci Brigitte !
                    Oui j’avais lu ce billet sur les horreurs des Occidentaux qui vendent des armes à des pays en guerre car les intérêts pétroliers sont plus intéressant que la vie des populations qui revendiquent le droit à vivre libre…
                    Ces populations qui subissent les affres des famines dans la quasi indifférence de l’Occident… 
                    Une honte…


                  • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 4 août 10:03

                    @Pierre Sarramagnan-Souchier
                    Bonjour,
                    La taxe sur les transactions financières est un serpent de mer. Déjà en 2011, plusieurs pays européens voulaient l’instaurer. Le secrétaire au Trésor américain leur a dit non. Si vous ne savez pas qui commande la finance en Europe, maintenant vous savez.

                    L’idée d’une taxe sur les transactions financières est impossible dans le cadre européen, car plusieurs pays qui vivent de la finance ( Irlande, Luxembourg, Pays Bas) s’opposent à tout changement sur la fiscalité.

                    Ce projet qui devait rapporter 22 milliards d’euros finit en eau de boudin à quelques millions. Cet article de Marianne reprend l’historique de la taxe. Macron abandonne, car il veut attirer les traders londoniens sans leur imposer la taxe.

                    Je vois mal comment on peut taxer les transactions financières sans sortie de l’ UE & de l’euro, et remise en place du contrôle des mouvements de capitaux.
                    Contrôle qui existait en France avant l’ Union européenne.

                    Dans les Traités européens il est bien spécifié que les capitaux doivent circuler librement à l’intérieur de l’ UE et avec le reste du monde... 
                    Jacques Sapir explique la nécessité du contrôle des mouvements de capitaux.


                  • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 4 août 10:08

                    @Pierre Sarramagnan-Souchier
                    les horreurs des Occidentaux qui vendent des armes à des pays en guerre car les intérêts pétroliers sont plus intéressant que la vie.

                    Il s’agit des pays de l’ OTAN, sous la direction de Washington. Les pays européens peuvent sortir de l’ OTAN, il faut appliquer l’article 13 du Traité de l’ Atlantique nord.
                    Article 13

                    Après que le Traité aura été en vigueur pendant vingt ans, toute partie pourra mettre fin au Traité en ce qui la concerne un an après avoir avisé de sa dénonciation le gouvernement des États-Unis d’Amérique, qui informera les gouvernements des autres parties du dépôt de chaque instrument de dénonciation.


                  • @Fifi Brind_acier
                    Oui oui je sais !
                    Mais rien n’empêche les pays qui le désirent de refuser l’exportations de l’armement en dehors de l’UE. C’est une question de choix de société : Soit on est pour une société de mort-vivants, soit on opte pour une société solidaire à visage humain. C’est pas plus difficile.


                    ————

                    Rappel de notre engagement en matière de vente d’armement :

                    Extrait : • Oui à une politique de désarmement mondial et une interdiction d’exportation de tout armement des pays de l’UE dans le reste du monde. »

                    Source : http://pierre.souchier.free.fr/europeennes2014/reponse_au_comite_du_doubs_1 4.05.2014.pdf

                    Extrait de notre site de campagne aux européennes de 2014 : http://pierre.souchier.free.fr/europeennes2014/index.html


                  • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 4 août 12:32

                    @Pierre Sarramagnan-Souchier
                    Les pays européens de l’ OTAN roulent... pour les intérêts géopolitiques des USA. Seul de Gaulle a réussi à les virer, les suivants se soumettent à la direction américaine. L’UE ressemble à un système colonial, non ?


                  • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 4 août 14:56

                    Et moi je vous accuse avec tout le monde...

                    J’avais cherché des personnes capables de s’indigner, visiblement il n’en reste plus sur cette planète...

                    https://www.facebook.com/groups/548198298553431/ 

                    https://www.facebook.com/groups/548198298553431/permalink/608237625882831/


                    • @Mohammed MADJOUR
                      Bonsoir Monsieur ! 
                      On peut ’indigner sans être nationaliste. 
                      Le lien que vous indiquez me fait penser à toutes ces révolution violentes destinée à renverser des régimes pour en remplacer d’autres.
                      pour ce qui de l’Algérie, c’est visiblement le cahot d’annoncé après celui des périples nationalistes depuis l’indépendance. Rien de très reluisant pour les peuples semble-t-il pour le futur porche. Hélas.
                      Mon point de vue sur l’ex guerre d’indépendance :
                      1962-2012 : L’Algérie 50 ans après !”
                      http://pierre.souchier.free.fr/revoltons_nous/page.revoltons-nous.35.html


                    • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 5 août 13:52

                      @Pierre Sarramagnan-Souchier

                      Vous pensez (comme tant d’autres) comprendre quelque chose sur « l’Algérie » ?

                      Retenez juste ceci pour les « développements futurs  :

                      Qui comprend »l’Algérie", comprend la France.

                      Or peu de gens en sont capable. 


                    • @Mohammed MADJOUR
                      Non non je n’ai pas la prétention de connaître ce pays, mais j’ai juste deux trois idées sur le sujet que je vous partage :

                      Tout à fait entre nous…

                      L’Algérie avec ses milliers de morts pendant la guerre civile des années 1990-2000 (+ de 100 000 morts ! http://www.20minutes.fr/monde/151104-20070411-15-ans-guerre-civile-algerie) devrait se demander comment un parti comme le FLN a pu piller les richesses du pays depuis son indépendance et gaspiller tout le potentiel d’humanité en enfermant la jeunesse dans des dogmes et des structures archaïques pour préserver ce régime à la poigne de fer archi corrompu.
                      La suite ne peut être qu’explosive hélas.

                      Je vous mets juste le témoignage d’une citoyenne algérienne que vous apprécierez peut-être pour son courage :

                      La terre est si vaste, si grande, immense et belle alors ne vient pas en Algérie.

                      Ici les gens prônent l’intégrisme et l’étroitesse de l’esprit.

                      Ici les gens n’aiment pas ta couleur même si leur teint est légèrement plus clair que le tien.

                      Ici les gens n’acceptent pas ta religion car ils ne connaissent pas la leur.

                      Ici on combat l’art, la musique est les soirées gaies et festives.

                      Ici on encourage la violence, la haine et on cultive l’intolérance.

                      Ici on ne respecte personne, on juge les gens qu’on ne connaît pas, en parle au nom de Dieu.

                      Ici on ne respecte personne, même pas le médecin à l’hôpital, ni la vieillisse ni la jeunesse, ni l’avocat à la court, ni le policier dans la rue, même pas le maître à l’école...

                      Ici on ne connaît rien au respect, ni à la tolérance, ni à la propreté ni au civisme...

                      Nos rues regorgent d’ordures, nos villes sont polluées et les gens sont désagréables.

                      Ici en marchant on crache sur le sol, un million et demi de martyrs ont donné leurs vies pour ce sol.

                      Ici la femme est dénigrée et martyrisée, leurs virilités s’expriment en voilant leurs femmes tout en mattant les autres femmes..

                      Ici il y’a ni justice, ni éducation encore moins la santé..

                      Ici les faibles, les malades et les personnes démunis n’ont aucun droit.

                      S’il te plait ne vient pas ici, regarde la terre est si grande...

                      Amina FEDJER.


                      Source : https://www.facebook.com/238363896361100/photos/a.238368373027319.1073741828 .238363896361100/657154997815319/?type=3&theater




                    • Ruut Ruut 5 août 10:51

                      Au lieu de « sous » assurons l’eau potable et la nourriture gratuite.
                      Pour ça il faut que ce soit Nationalisé et non privatisé.
                      En plus dans ce cas, ce sera l’état le garant de la qualité alimentaire de sa Nation.

                      Si Famine ou problème de qualité alimentaire, c’est au Ministre de l’Agriculture de rendre des comptes, y compris au pénal.
                      En plus ça garantira des salaires décents aux agriculteurs et créera des vocations.


                      • @Ruut

                        Merci de votre remarque.

                        Vous avez raison, les « sous » ne résolvent rien. L’argent n’est pas une fin en soi, mais un outil de communication, de transmission de données et richesses.

                        Il va de soi que ce n’est pas avec les « sous » comme vous dites que nous résoudrons les famines.


                        Les famines sont le résultat de déstabilisations des sociétés du monde rural qui ne peuvent plus vivent car elles subissent les conflits armés. Et le plus souvent, ces conflits sont orchestrés par les grandes puissances de cette planète.

                        A ce propos ; notons que la France, grande exportatrice d’armement (3e mondiale !) à même la suffisance de se proclamer nation de la fraternité ! Ce qui ne manque pas de sel ! Et qu’en matière de famine et de pauvreté, toutes ces guerres comme on le constate depuis leurs indépendance. Dans les années 1960 les anciennes colonies françaises d’Afrique, ces conflits ont été soigneusement entretenues par l’Occident pour mieux favoriser la prédation.

                        Pourtant, l’ONU avait remarqué dans un rapport dans les années 70 que le continent africain aurait eu la possibilité d’être le grenier à céréales du monde… Mais cela n’aurait pas été souhaitable par les puissances occidentales (et surtout pas les USA). Donc il est préférable d’entretenir les conflits armés sur ce continent (tout comme les USA le font pour le sud du continent américain…) en invoquant les débiles concepts hypocrites de défenses de la démocratie ou de la lutte contre le terrorisme (voir un exemple avec le témoignage d’Aaron Russo : https://vimeo.com/37732410).

                        CE continent africain est d’ailleurs également la proie de nations extérieures pour l’accaparement des terres avec le consentements des dirigeants africains corrompus au détriment des populations qui se voient exclue de leur terres et se retrouvent dans des bidonvilles…

                        Une aberration e un cynisme ahurissant.


                        Pour ce qui est de la surpopulation mondiale !

                        Je suis bien étonné que lorsque l’on mentionne cette surpopulation, on fasse référence aux autres continent en leur demandant ou imposant une réduction de leur natalité car cela déséquilibre l’ordre établi et il ne viendrait évidemment pas aux civilisations occidentales de se poser la question des raisons de la surnatalité. Elle préfère l’imposer aux autres continents pour être tranquille !

                        Pourtant, les données établies par les instances de l’ONU démontre qu’une meilleure condition de vie dans les sociétés pauvres, favorise la dénatalité. Alors commençons par aider ces peuples à vivre mieux au lieu de leur imposer d’autres choix de vie. C’est donc bien par l’aide au développement des nations défavorisées qu’il convient de réduire la surpopulation.

                        Il est vrai que l’aide au développement a considérablement diminuées et est souvent détournées. Quand ce n’est pas pour vendre de l’armement, c’est pour facilité l’implantations des multinationales occidentales dans le pays censés être aides.

                        Prenons par exemple pour l’année 2014 - France : L’aide au développement (APD) est détournée pour financer les multinationales au détriment des peuples pauvres…
                        Déjà que cette aide baisse chaque année contrairement aux promesses électorales.
                        Que l’objectif du 0,7 % du PNB ne sera jamais atteinte malgré les engagements pris en 1970 envers l’ONU. On peut donc légitiment se poser la question de la crédibilité d’une telle politique désinvolte qui préfère laisser un peu plus dans la misère les paysans ruraux pour favoriser les entreprises françaises qui exploiteront ensuite et asserviront encore un peu plus les peuples sous développés. Oui, il y a de quoi être franchement indigné !
                        Source : Cf. : http://cadtm.org/Comment-l-aide-au-developpement-se



                      • foufouille foufouille 5 août 17:36

                        Russie et Chine ne vendent évidement aucune arme.

                        Il a vu où son médoc magique pas cher ?


                        • Philippe Stephan Philippe Stephan 6 août 09:27

                          https://www.youtube.com/watch?v=kLzNPEjHHb8&fbclid=IwAR2Yz_xzeyUwaauNwcWJNpGx32dMzTgnTCSu8aoKxNhTi91M4DhAoFAEP80Arthur Keller est ingénieur en aérospatiale de formation.

                          Il est aujourd’hui consultant et conférencier sur les questions d’énergie, de climat et de transition écologique. Il a notamment été le coordinateur de la commission environnement au parti Nouvelle Donne, et référent du programme de Charlotte Marchandise, candidate citoyenne à l’élection présidentielle. Il est membre du conseil d’administration de l’association Adrastia, qui travaille sur l’anticipation du déclin de la civilisation thermo-industrielle.

                          Arthur Keller est également auteur et scénariste, et explore comment le storytelling peut être un outil de pédagogie et de mobilisation autour du sujet de la vulnérabilité de nos sociétés, ainsi que des stratégies de résilience.


                          • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 6 août 13:48

                            @Pierre Sarramagnan-Souchier 5 août 15:43

                            Pour vous et pour tous les Français, tous les Algériens, tous ceux qui veulent comprendre je vous donne cette encyclopédie. Ne me posez plus des questions inutiles.

                            L’avenir des Deux rives en dépend ...

                            https://www.facebook.com/notes/mohammed-madjour/700%C3%A8me-article-r%C3%A9ponse-a-monsieur-bensalah/3450376871654368/


                            • Pierre Sarramagnan-Souchier Pierre Sarramagnan-Souchier 18 août 20:09

                              @Mohammed MADJOUR
                              Nous ne vous avions pas posé de question et encore moins de questions inutiles !


                            • Pierre Sarramagnan-Souchier Pierre Sarramagnan-Souchier 18 août 20:08

                              _____ Ma vie d’esclave se porte à merveille ! Merci ! _____

                              4 millions de dollars : c’est ce que gagne chaque heure la famille la plus riche du monde

                              La famille Walton, qui contrôle Walmart, s’enrichierait à une vitesse digne d’intérêt...


                              https://www.atlantico.fr/atlantico-light/3577717/4-millions-de-dollars—c-est-ce-que-gagne-chaque-heure-la-famille-la-plus-riche-du-monde




                              Classement Bloomberg des familles les plus fortunées : pourquoi les dynasties règnent plus que jamais sur le capitalisme mondial

                              Le classement Bloomberg des familles les plus riches du monde met à l’honneur des dynasties qui dirigent en famille des grands groupes industriels ou commerciaux.


                              https://www.atlantico.fr/decryptage/3577771/classement-bloomberg-des-familles-les-plus-fortunees—pourquoi-les-dynasties-regnent-plus-que-jamais-sur-le-capitalisme-mondial-michel-ruimy

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès