• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Obélix et les gaulois

Obélix et les gaulois

Une des armes favorites de nos bien aimes marionnettistes mondialistes, c’est celle du plus grand diviseur commun. Quoi de plus drôle que de créer les conditions d’un combat ou le bas peuple, s’entend pas nous tout en haut, va se perdre à lutter en son sein en deux parties opposées. Donc hommes contre femmes, gaulois contre les autres, juifs contre islamistes ou musulmans, tous contre les cathos, laïcité contre Jésus, gays contre bigots, migrants contre de souche, noirs contre juifs, bridés contre jaune pâle etc…

Ça marche à tous les coups

On crée l’antiracisme pour le faire monter, l’antisémitisme exacerbé pour en créer, l’hystérie féministe pour faire exploser le machisme, la LGBT canal hystériques pour faire monter l’homophobie etc.

Du sociétal et du combat de boue avec des gadgets genre tchadors, burqas, croix, Et tutti quanti

Chacun est sommé de dire c’est qui mon porc, mon gentil juif, mon sale bicot et tout le monde s’excite, c’est celui ou celle qui couine le plus fort qui a gagné son quart d’heure Wharhol, et pendant ce temps-là l’Elite se marre et manipule via finance, armes climatiques et tout son arsenal le système à son avantage.

La maison brule et nous regardons ailleurs. Les gaulois se chamaillent entre eux sur des sujets parfaitement inutiles ou secondaires et tout un chacun se crée un petit tribunal imaginaire et fait défiler les à décapiter. Toi ligne jaune, toi je te bloque, toi je te nique, je pense que – jusqu’à épuisement.

A part ça record de dépressions, de tranquillisants et de somnifères, de suicides chez les ados, tout va bien en ce beau Royaume de France.

Chacun de gloser et de tempêter sur les dernières déclarations de ce monument qu’est Depardieu, dont le titre du dernier ouvrage (MONSTRE) est un aveu en soi (monstre sacré il fut et demeure OUI)

Ecoutons plutôt

"Contrairement à ce que disent les journalistes, ce n'est pas pour la fiscalité que je me suis barré. Non. Si c'était pour ça, je me serais barré bien avant ! Je payais plein pot, je ne me plaignais pas ... Ce que je ne supporte pas, et c'est pour ça que ce pays m'emmerde, c'est de voir que les Français sont tristes comme la mort. Ils n'osent même plus regarder leur terre puisqu'ils en ont honte. La France est un très beau pays, mais où les gens sont perdus. Nous avons dépassé Orwell : nous sommes dans 'La Faune de l'espace' de Van Vogt, où plus personne ne comprend rien. Le suffrage universel, c'est fini : nous sommes dirigés par Apple et Zuckerberg."

Ça vous choque ? Ah bon c’est faux peut-être ? Il tape juste le Gégé et ça fait mal parce que c’est juste, il vous tend un miroir et votre ego se met en branle en mode self défense.

Ce qu’il dit est que vous êtes lobotomisés, beaucoup d’entre vous et que ce que vous croyez être l’usage de votre liberté et de votre pensée en fait ce sont des leurres, vous êtes paumés.

Les français (ceux qui ont élu Macron, ceux qui ont voté autre chose que blanc ou abstention) sont paumés, et fiers de l’être pour un certain nombre d’entre eux.

Combien d’années de divisions ? De désinformation ? De lobotomisation via la presse la télévision, Facebook, les séries US, les jeux débiles, la téléréalité, la société du divertissement, les productions trash débilitantes d’Hollywood, la pornographie, la violence économique et toutes les violences ?

Ceci expliquant en grande partie cela certes …

Mai en partie seulement, car le rat a aussi contribué à fabriquer sa chaine et l’entretient, le confort est à ce prix, la paresse intellectuelle qui s’entretient à coups de certitudes aussi.

Quand la plupart des gens disent ou écrivent : je pense, ils énoncent un avis construit sur un amas de pensées magiques qui viennent du système. Un raisonnement à deux étages : savent plus faire. Je te sors l’article du Monde et je dis c’est une preuve, je te sors un sondage et je te dis c’est une preuve mais JE NE PENSE PAS, je prends ce qui tombe dans l’écuelle comme un fait sans jamais interroger le média ou le fond. Sans analyse, sans remise en doute, comme on bouffe de la nourriture !

Combien d’entre vous seraient capables de lire un ouvrage de Hegel ou de Kant de bout en bout ? De faire une dissertation ? Un commentaire de texte ? Une analyse fouillée d’un film complexe ?

Dès qu’on sort de la technique, des chiffres, de ce que le système nous apprend on largue plus de 95 pour cent de l’équipage. Portable vissé à l’oreille, impulsions du cerveau portatif dans la poche qui asservit avec de sales ondes qui tapent sur les neurones : me dites pas que ça finit pas à la longue par amollir l’intelligence …

Sans parler du savoir-vivre …

Vous voulez que je vous mette sous les yeux la liste des films champions du box-office en 2017 et que je compare cette liste à celle de 1980 ? Que je fasse pareil avec les meilleures ventes de livres ? Ça peut faire mal, très mal ! Alors OUI, désolé mais notre Depardieu a mille fois raison, et s’il vous dit ça ce n’est pas pour vous vexer ou vous insulter, lui est responsable de ses mots mais vous de votre lecture. Vous vous sentez insulté ? Posez-vous la question les yeux dans les yeux : pourquoi ? Il me touche et me dérange, POURQUOI je réagis comme ça ?

Effet miroir.


Moyenne des avis sur cet article :  4/5   (12 votes)




Réagissez à l'article

10 réactions à cet article    


  • flourens flourens 28 octobre 2017 13:16

    que les Français soient tous des cons tristes et que le grand, l’immense, le génial dipardiou soit justement grand immense génial, personne n’en doute, seulement il se barre, c’est son droit, mais alors qu’il ne revienne pas en France faire ses films pour des cons d’un pays de cons et prendre l’argent des cons, qu’il reste en Tchéchénie avec son pote le grand, l’immense le génial conducator Kadirov et son peuple qui respire la joie, bordel c’est simple à comprendre, cela reste un grand un immense un génial parasite profiteur et effectivement les Français sont bien cons de supporter cela


    • L'enfoiré L’enfoiré 31 octobre 2017 12:28

      @flourens
      Vous vous souvenez de la
      lettre de G.DEPARDIEU à J.M. AYRAULT

      Monsieur,

      Vous êtes prof et bourge et je suis un titi,
      Vous êtes un Nantais et je suis un nanti !
      N’êtes-vous pas heureux en tant qu’homme de gauche
      Qu’un titi puisse avoir quelque argent dans sa poche ?
      De plus je l’ai gagné en toute honnêteté
      Sans voler, sans frauder ni même spéculer.
      J’ai reçu de par Dieu le talent de séduire
      Et suis dès lors vendeur d’émotion et de rire,
      Ce dont vous ne pouvez qu’assez peu vous vanter :
      Car lorsque je vous vois paraître à la télé
      Jean ai Marc d’un Ayrault fatigué et sinistre
      Dont on m’a assuré qu’il est 1er Ministre !
      J’aime l’amour, la vie et le jus de la treille,
      Mon casier n’est en plus chargé que de bouteilles….
      J’ai donc sans coup férir du jour au lendemain
      Fait ma niche fiscale en mon nid de Néchain.
      J’aime mieux exporter les kilos que je pèse
      Que de risquer en France une mauvaise Grèce !
      Votre sécurité qu’on appelle sociale
      Ne soigne pas encore les hernies fiscales,
      Je vais donc me soigner, disons à moindre frais,
      En buvant du pot belge au lieu d’impôts français.
      Je reviendrai en France un beau jour, quand le fisc
      Ne me dira plus simplement : je confisque
      Mais qu’il respectera le travail que j’ai fait
      Pour concourir un peu au bonheur des français.
      Pour n’être point taxé… d’être un inter – « minable »
      J’arrête ici les frais, car ils sont impayables !

      G. Depardieu


      Aujourd’hui, il a vendu ses propriétés à Néchain.

      Le gouvernement français a changé.


    • JL JL 28 octobre 2017 15:32

      Bonjour christophecroshouplon (*)
       
      Vous avez oublié : Catalans contre non-Catalans. Et bientôt : Corse ; Bretons ; Basques ; etc.
       
      ’’Combien d’années de divisions ? De désinformation ? De lobotomisation via la presse la télévision, ’’
       
      Tiens, puisqu’on en parle, ce matin, dans son émission hebdomadaire sur France Inter (ou FC ?) Christine Ockrent laissait son invité dire que la reconstruction de la Syrie serait difficile puisque Bachar El Assad qui avait détruit les villes reconquises, se mettrait les trois quart de l’argent dans la poche. J’ai tiqué quand il a affirmé avec aplomb que Bachar El Assad avait détruit Rakka. Or, les mêmes (ceux qui causent dans les médias) ne clamaient-ils pas, hier encore, que je cite : « Victoire des force syriennes démocratiques (entendez : opposées au Régie Assad) qui ont chassé l’EI (Daesh) de Rakka ! »


      • Le Comtois 28 octobre 2017 17:44

        Diviser pour mieux régner, ce n’est pas nouveau. Mais cracher dans la soupe , il y en a de plus en plus qui le font comme Depardieu et cela m’exaspère au plus haut point ! Quand à critiquer sans proposer de solution ou plus lâchement aller dans un autre pays au lieu de se battre dans le sien pour faire évoluer les choses, par politesse je ne vous dirai pas ce que je pense de ces gens là...


        • Yvance77 Yvance77 29 octobre 2017 09:45

          Salut,

          Du à boire et à manger, du vrai et du n’importe quoi ... Contrairement à beaucoup de personnes, j’ai eu cette immense chance de pouvoir faire un tour du monde, de travailler dans de multiples pays pendant 10 années, sur presque tous les continents (sauf Amérique du sud et centrale où je n’ai jamais fichu un orteil, pas même en vacances)... et au final, ce fût bon de rentrer.

          J’ai toujours aimé mon pays, me suis battu pour lui, l’ai mis de coté, mais j’y ai toujours pensé.

          Un des trucs que nos chers libéraux vantent à l’excès et qui me gonfle le plus c’est cette sacro-sainte maxime :

          - « nous sommes dans une société mondialisée et il faut s’y mêler et cesser d’être si autocentré sur nous-mêmes ! »

          Bof, bof et re bof ... comme si la femme de ménage d’un hôtel dans le Gers avait les armes pour dicter sa volonté de sortir de sa condition de merde, comme si le petit paysan des Alpes-de-Haute-Provence, cultivant son lopin de terre bio et vendant sur le marché local ses pommes, pouvaient lutter avec équité contre le riche propriétaire de Floride, etc...

          Ce que j’ai surtout remarqué chez le Français est qu’il reste un des plus politisés dans le bon sens du terme et un des plus lucides face à la mondialisation et ses effets pervers et nocifs.

          Pour celui qui connaît les Russes, en cela Gégé se fiche de la gueule de tous, est que ce n’est pas le peuple le plus abordable au premier chef. Ce n’est pas lui qui va t’enlacer et de faire des mamours à tire-larigot. Cela me fait penser à ces séries américaines avec tous ces rires forcés et ridicules que l’on entend en fond, alors que les Russes ne souriront que quand cela est nécessaire ... chacun sa façon de vivre. Tout comme aux Philippines, le sourire est présent sur bien des faces et spontanément.

          Alors le Français à ses tares et râleur, n’aime pas le clinquant, mais ce qu’il souhaite c’est que le principe d’égalité existe vraiment, que bien plus puissent avoir accès à une vie décente. Voir des étrons, tel le Jauny à St Barth, se pavaner et se plaindre que sa vie oisive est trop dure et qu’on lui pompe trop d’oseilles, je suis désolé, mais le quidam de base est en droit de se dire que cela ne tourne pas rond.

          Et puis venons-en à ce type de pédanterie :

          « Combien d’entre vous seraient capables de lire un ouvrage de Hegel ou de Kant de bout en bout ? De faire une dissertation ? Un commentaire de texte ? Une analyse fouillée d’un film complexe ? »

          Et cela sert à quoi au final pour l’immense majorité qui doit se battre au quotidien pour survivre ? Astiquez-vous le manche sur Kant si cela vous chante, branlez-vous le cerveau sur du Godard ... mais cela ne rapporte pas de points Esso dans les bourses de celles et ceux qui doivent faire bouillir la marmite.

          Et puis dans les années 80, les films qui marchaient bien avaient pour nom : Rocky, Rambo, Grease, Fame etc...


          • oncle archibald 30 octobre 2017 09:38

            @Yvance77 : la femme de ménage au fond du Gers que vous réduisez à néant elle a quoi de moins que le gros Gégé ? Elle n’a pas son certificat d’études ? La belle affaire !


            Les beaux parents de mon fils aîné étaient respectivement cuisinier et serveuse dans un restau en banlieue parisienne. Dans des proportions très différentes de Depardieu ils ont « réussi » au sens que vous donnez à cette expression. Ils ont fini avec leur propre restau plus un bistrot à Perpignan.

            Parfois il suffit de se cracher dans les mains, ne pas rechigner à bosser 14 heures par jour et surtout de savoir ou l’on veut aller. Mais le bonheur est-il au bout de cette « réussite » ?

          • L'enfoiré L’enfoiré 31 octobre 2017 12:40

            @Yvance77 bonjour,

            C’est vrai, il y a un esprit râleur français.
            Comme je ’ai dit ailleurs, Avox que je suis depuis 12 ans, est très souvent un mur de lamentations.
            Nous c’est l’autodérision qui est notre bénédiction dans le pays de Magritte et du surréalisme.
            J’ai aussi beaucoup voyagé, mais j’aime rentrer chez moi, entendre ce bruit de fond que le citadin a besoin.
            Dans mon journal, je retrouvais un billet écrit par un journaliste au sujet du copain Belge, Alex Vizorek qui est de plus en plus à Paris, parce qu’il y devient connu sur les antennes de France Inter et autres. .Cela s’exporte bien un Belge, il sont d’ailleurs partout dans le monde.
            Ses connaissances linguistiques permettent de s’exprimer partout..

            Kant ne me manque pas, Audiard et ses dialogues, oui.
            En fait, ce n’est pas une question de pays, de nationalité.
            On nait quelque part et on garde sa façon de vivre indépendamment des conneries de son voisin.



            • L'enfoiré L’enfoiré 30 octobre 2017 15:04

              « Bonjour Christophe,

               Et oui, il faut placer les uns contre les autres pour que le commerce fonctionne.
               La paix ne rapporte rien.
               Comme je l’écrivais dans mon dernier billet »Le lien entre ’je t’aime et ’moi, non plus« , il faut chercher les liens entre tout cela.
               J’ai jeté un coup d’oeil sur le dernier opus de Asterix et le Goulois « Astérix et la Transitalique »
               Pas mal et on sort quelque peu des sentiers battus des autres.
               


              • Buzzcocks 30 octobre 2017 16:14

                Parce qu’en Belgique, ce n’est pas Apple ou Zuckerberg qui font la loi.... Bruxelles est la capitale qui compte le plus de lobbyistes en Europe.
                Depardieu vise peut être juste mais bon, qu’il assume, il s’est barré pour des raisons fiscales.

                Et quand il parle de la Russie, ce n’est pas plus crédible non plus... si en France, le suffrage universel, c’est fini, là bas, il n’a jamais existé. 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès