• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > On était entré en guerre et vous ne le saviez pas

On était entré en guerre et vous ne le saviez pas

La PART MAUDITE de Georges Bataille est un ouvrage assez déconcertant dans la mesure où il remet en cause un certain nombre de dogmes ou de paradigmes sur le fonctionnement de l’Economie et des sociétés humaines.

Tout comme Marcel Mauss avait mis en relief, avec le « potlatch » le fait que l’échange primitif n’était peut être pas le troc mais une lutte pour le pouvoir, Bataille, quatre ans après la fin d’une guerre particulièrement destructrice remet en question les certitudes selon lesquelles l’homme était guidé par le souci de satisfaire au maximum ses intérêts. C’était, en simplifiant ce que disait l’économie classique depuis Adam Smith.

Bataille estime que les sociétés humaines produisant plus que ce qui leur est nécessaire, sacrifient et gaspillent périodiquement les richesses en excédent, et ce de manières diverses et variées dont les guerres

Beaucoup donne à penser que chacun ou presque peut trouver midi à sa porte chez l’auteur mais, il est vrai, en toute première ligne les décroissants qui y trouvent la preuve du caractère fou de la croissance quand bien même à l’instar de Malthus, ils préfèrent appliquer ce principe aux autres plutôt qu’à eux même. Les besoins élémentaires de Nicolas Hulot doivent en effet être supérieurs à ceux du commun des mortels si on en juge par son patrimoine « déclaré ».

Mais revenons-en à la guerre. Après tout, cette habitude qu’à l’espèce humaine de déclencher des guerres à toutes occasions cadre assez mal avec l’intention qui était celle de son créateur (si l’on en croit les croyants). Elle est en tout cas incompréhensible pour un esprit habité par la Raison et Voltaire , plus enclin à voir dans le créateur un grand horloger sans intentions autres que de faire tourner la machine, le rappelle dans Zadig .

La première guerre mondiale est, à cet égard édifiante car si on écarte les élucubrations marxistes qui tiennent de la cabane au fond du jardin, rien d’autre n’explique au fond le conflit que le désir des généraux de se « désennuyer « un peu comme disait Brassens à propos de Saturne. Et la fête a été endiablée !

Mais voila Ares est au chômage depuis plus de 70 ans si on excepte quelques guerres coloniales ou quelques règlements de compte entre dictateurs. Pire, c’est après la guerre que les gens ont commencé de devenir riches, les européens d’abord, puis ensuite, hypothèse folle il y a encore un demi siècle les chinois et même les indiens !

C’est au moment où la richesse s’accroit comme jamais dans l’histoire que les guerriers rentrent sous la tente pour y faire une partie de cartes.

Bon, on objectera que égard aux armes disponibles, un conflit risquait de faire disparaitre plus que la « part maudite » mais enfin…

Et bien détrompez vous, la guerre a commencé vers la fin des années 60. Il suffisait d’y penser ! Il fallait être vraiment con pour faire une vraie guerre alors qu’il suffisait de dire « peace and love » pour arriver au même résultat

ET oui, la guerre qui est alors déclarée va s’attaquer, non pas à la richesse produite mais au « ventre qui produit la bête immonde » : la CROISSANCE !

Club de Rome, Rapport du MIT, une offensive est lancée au nom d’intérêts les plus divers, les hommes mais aussi la planète qui est appelée au banc des plaideurs sans qu’elle n’ait rien demandé.

L a guerre a été déclarée mais s’est progressivement enlisée dans les tranchées : les thèses vertes et décroissantes se sont heurtées à leurs propres armes. La crise du pétrole est peut être un révélateur de la rareté de la ressource (pour le MIT on en a pour jusqu’en 1998 (sic) mais elle ouvre une crise qui va faire regretter la croissance à ceux qui en avaient enfin profité.

Ce n’est pas faute de faire des efforts (appels larmoyants sur les offenses faites à Gaia, farce de la couche d’ozone (envolée avec son trou) puis farce du réchauffement, encore tenace) Las, les idées des descendants de Malthus sont comme les paroissiens du bon pasteur : minoritaires et même les idiots utiles pourtant débarrassés de la charge de soutenir Staline sont à la peine !

Mais c’était sans compter sur quelque chose de plus pernicieux : l’instrumentalisation des peurs a pris le relai. Peurs écologiques évidemment mais on l’a déjà dit, peurs sanitaires mais aussi sécuritaires.

Les sociétés occidentales ont plongé dans une obsession du risque zéro. La peur de Fukushima ou Tchernobyl est bien plus forte que la préoccupation du CO2

Dans le domaine sécuritaire, le moindre accident devient une calamité nationale : rappelons qu’en 1944 certains villages normands voient la moitié de la population envoyée au cimetière en une nuit. De même, à Berlin, les bombardements font chaque jour 3500 morts.

Il suffit aujourd’hui que 3 gamins trouvent la mort dans un accident de car pour qu’on en ait les oreilles et les yeux saturés pendant trois jours. Pis ! Il neige ! Quelle catastrophe !!! Que serait-ce si on était à Yakoutia en Sibérie par -62 ou en Amérique du Nord par moins 40 ! Bon, évidemment, le GIEC avait promis Paris Plage pour mi-février mais ce n’est pas au GIEC que l’on s’en prend mais… à la DDE qui… n’existe plus.

Pas besoin de dire que l’on a la même chose dans le domaine sanitaire. La moindre intoxication est un complot satanique organisé par les laboratoires ou les entreprises. D’ailleurs, si la pollution n’existait pas nous pourrions vivre 100 ans ! Ni rigolez pas c’est ce que l’on doit tirer des conclusions de Santé publique qui explique que la pollution tue 80 000 personnes par an ! Pas de chance, c’est à Paris et en région parisienne que l’espérance de vie est la plus élevée en France ! Circulez rien à voir ?

Ce n’est pas grave, on peut manipuler les statistiques comme on veut, sortir des chiffres qui n’ont ni queue ni tête : l’AFP reprend sans sourciller : comme disait Goebbels, « plus c’est gros, plus ça passe » !

Faut il ajouter à cela (mais c’est déjà une autre histoire) qu’il faut trouver un coupable pour permettre aux familles de faire leur deuil ! Et si ce n’est pas … il faut bien que ce soit…

Alors quel rapport avec la part maudite ? Elle n’a jamais si bien mérité son nom !

Pour conjurer les peurs, il faut des mesures et des normes : interdire l’usage de tel produit ou de telle activité, embaucher des gens pour assurer la sécurité, contrôler ou rassurer sans oublier les psy de la désormais incontournable cellule d’assistance du même nom.

A toutes fins utiles le ministère de l’équipement a été sabordé par Sarkozy et les fameuses DDE transformées en commissariats de fics verts qui passent leur temps à pourrir la vie des gens qui travaillent quand…ils ne sont pas en réunion !

Cela a un coût considérable, qu’il faut bien faire payer par le contribuable ou le consommateur selon les cas. Le père Noel se transforme en pompier ou en infirmier, en flic vert ou en « lanceur d’alerte » !!! Il y en avait bien au Moyen-âge en haut du donjon ; alors !!!

Dans cette affaire les gouvernants et l’Etat sont ravis !!! Ils peuvent renforcer leurs pouvoirs et leurs moyens, réguler la vie des citoyens, restreindre les libertés ! Pas grave !!! Cela fait augmenter le PIB essentiellement non marchand cependant ! Ce qui veut dire que vous êtes plus riche des réunions et des rapports des fonctionnaires (On a supprimé les cocottes en papier par mesure d’économie) On tue la croissance mais les gens sont plus heureux ! Puisqu’on leur dit enfin ! Ecoutez bêler le troupeau des idiots utiles !

Il suffisait d’y penser ! La régulation par la peur a fait ce que la guerre ne pouvait plus décemment faire ! Et franchement, même si on vous prend de l’argent de toutes parts même si vous perdez votre boulot, c’est quand même mieux qu’une guerre non ? Merci qui ? ( non non pas qui vous croyez)

Une dernière chose : tout cela n’est pas non plus étranger à une montée des valeurs féminines dans nos sociétés : les femmes n’aiment pas la guerre, d’ailleurs elles préfèrent y envoyer les hommes, comme cela pendant ce temps ils ne vont pas les harceler.

Mais elles ont une nette préférence pour la sécurité. A l’époque de Cro-Magnon, il est probable qu’elles ne sortaient guère pour aller chasser le mammouth ou l’auroch !!!Ce sont les hommes qui produisaient la richesse ! Les femmes faisaient la popote

C’est d’ailleurs là où le pouvoir des femmes est le plus important que la croissance est la plus faible !

On n’a pas encore interdit la chasse mais…ça va venir !

Et c’est justement là qu’est le problème ! Si la femme de Cro-Magnon lui avait interdit la chasse, tout le monde serait mort de faim ! Si demain on interdit la chasse (parce que c’est dangereux qu’on peut y attraper le grippe et que cela nuit à la bio-diversité) il restera aux dames à devenir bonnes à….Pekin

En toute sécurité bien sûr !


Moyenne des avis sur cet article :  1.91/5   (35 votes)




Réagissez à l'article

162 réactions à cet article    


  • Christian Labrune Christian Labrune 13 février 11:58

    @kelenborn
    Il y a dans votre article beaucoup de remarques tout à fait décapante et auxquelles je souscris sans réserve, mais je n’ai pas lu l’ouvrage de Georges Bataille ni beaucoup fréquenté les sociologues, et je ne sais pas si on peut vraiment considérer cette pathologie dont vous décrivez les symptômes comme une forme de guerre. Je n’ai rien contre cette idée, mais elle ne me paraît pas non plus très évidente. Il faudrait que je relise, ce que je ferai plus tard.

    L’ouvrage de Delumeau sur les « grandes peurs » s’arrêtait au XVIIIe siècle, mais on voit bien qu’on n’est toujours pas sorti, avec la mystique écologiste, d’un obscurantisme médiéval qui se pare d’une pseudo-rationalité à deux sous que seuls de parfaits imbéciles peuvent prendre au sérieux. Et il y aurait beaucoup à dire, encore, sur la réapparition absolument sidérante, ces dernières années, d’un atroce puritanisme qui aurait fait beaucoup rigoler les contemporains de Louis XIII.

     


    • kelenborn kelenborn 13 février 12:37

      @Christian Labrune
      Je ne sais pas non plus si Bataille a raison mais il fait partie de ces gens qui ont, un jour mis le doigt sur quelque chose que personne n’avait jamais vu : Je pense au désir mimétique de Girard très bien exposé dans « Mensonge romantique et vérité romanesque »

      Dans tous les cas, oui, je crois que tous les ingrédients sont la pour nous envoyer au Moyen Age ! Et lorsque Polony qui fait preuve de lucidité adhère à la farce climatique il y a de quoi être inquiet ! Il y a des gens comme Ferry qui dénoncent mais ils sont rares

    • Julien Esquié Julien Esquié 13 février 16:24

      @Christian Labrune

      Quel « atroce puritanisme » ?
      Où est-il ?


    • baldis30 14 février 08:19

      @Julien Esquié
      bonjour,

      « Quel « atroce puritanisme » ?
      Où est-il
       ? »

      ouvrez les yeux ..... !  smiley


    • Djam Djam 14 février 10:42

      @kelenborn

      Avant d’évoquer façon réflexe pavlovien le « retour à l’obscurantisme du Moyen Âge », enocre faudrait-il remettre les pendules à l’heure de vérité quant à ce fameux Moyen Âge que l’école républicaine a consciencieusement transformé en période « obscure, violente, horrible, cruelle, pauvre, etc etc »...

      On peut relire Bataille car l’homme était indiscutablement un brillant prospectiviste en matière sociétale, comme Debord et ses camarades constructivistes qui croyaient, eux aussi, en une forme de laisser-aller positif de l’homme par sa nature hédoniste, ludique et hédoniste, mais il me semble tout aussi important de relire les médiévistes sérieux, Régine Pernoud entre autres, qui tentent au milieu de la falsification historique admise, de remettre le Moyen Âge dans sa réalité, c’est-à-dire l’un des plus créatifs moment de l’histoire. Une Histoire qui vit surgir des cathédrales, des découvertes techniques, scientifiques et artistiques majeures.

      Mais les voltairiens sont passés par là. Se prenant pour des lumières (sans rire), ils s’ingénièrent à noircir jusqu’à la caricature ce Moyen Âge qui portait aussi en lui la religion catholique qui leur donnait des pustules. La république française a été imposée par une violence inouïe, une intolérance telle que un véritable génocide fut possible en Vendée et que ce fait monstrueux contre une histoire dense et profonde est aujourd’hui sciemment minoré par les républicains.

      La république est le pire régime que l’occident enfanta contre les peuples. Tous les dysfonctionnements actuels démontrent son caractère pourri et criminel.


    • kelenborn kelenborn 14 février 13:59

      @Djam
      Une remarque préalable : je ne suis sans doute pas d’accord avec votre argumentaire mais vous ne pouvez savoir à quel point c’est réconfortant de lire un commentaire construit, bien écrit et intelligent, plutôt que les élucubrations éjaculatoires de certains qui se reconnaitront, même les plus crétins !

      Ceci étant, il est de bon ton, par les temps qui courent de considérer que l’on a injustement méconnu le Moyen-âge Ceux qui soutiennent cela n’utilisent jamais que la même méthode que ceux qui ne sont pas loin de nous expliquer que l’Afrique abritait de brillantes civilisations. Bon c’est vrai qu’ils avaient inventé Carrefour, mais c’était pour les ventes promotionnelles d’esclaves.
      Alors, s’agissant du Moyen-âge et bien désolé, je persiste à dire que c’est une longue nuit entre l’ère gallo-romaine et la renaissance ! Qu’a inventé le Moyen-âge : rien !
      Il est clair que, cependant, si vous considérez que la déclaration des droits de l’homme est une calamité et que les vendéens représentaient le progrès, ...je dois vous confier que comme le dit une marque de rillettes, nous ne partageons pas les mêmes valeurs ! Mais il y a bien des paléo communistes qui ont trouvé sur ce site leur arche de Staline, alors, pourquoi des nostalgiques du temps des Gargouilles ne trouveraient-ils pas le confessionnal de l’abbé Frauleau ? Ici, tout est possible ! les lecteurs (à tout le moins ceux qui savent lire) sont juges

    • symbiosis symbiosis 13 février 12:13

      Kelenborn,

      Je suis déçu, je pensais, après notre échange concernant le Potlatch, ,échange qui m’avait laissé dubitatif sur tes connaissances dans le domaine, que tu ’t’étais instruit après coup et que tu nous aurais pondu un bel article sur le sujet.
      Au lieu de cela tu réduis cette notion de Potlatch qui était pour résumer au maximum un code d’honneur ou une manière d’affirmer le prééminence du don sur l’échange, tu réduis donc ce fonctionnement très complexe du don avec ou sans contrepartie et socialement régénérateur à une approche occidentaliste belliqueuse et intéressée, comme nous sommes pathologiquement inaptes à une autre vision des rapports humains. 
      C’est très réducteur de mettre dos à dos Potlatch et guerre car il n’y a strictement aucun rapport entre eux. 
      Tu aurais du lire Mauss et Bataille comme je te l’avais conseillé plutôt que de survoler nonchalamment le sujet sur wikipedia avant de te lancer dans de tels comparaisons et surtout t’informer sur les innombrables sites amérindiens qui traitent de ce sujet. 
      Qui mieux qu’eux peut en parler ?


      • kelenborn kelenborn 13 février 12:39

        @symbiosis
        Ben écoute explique nous parce que.... c’est ce qui est généralement admis !!! Mais si tu as des idées différentes, moi je ne censure pas !


      • pemile pemile 13 février 12:14

        Les femmes vous ont fait tant de misères que vous êtes obligé d’écrire un article anti écologie pour régler vos comptes ? smiley


        • kelenborn kelenborn 13 février 12:42

          @pemile
           Encore toi !!! un instant j’ai pensé que ton vrai nom était Bondieu (pas Bourdieu) à cause de Pémile Bondieu ( Emile c’est le prénom du Bon Dieu- tu vois tu apprends des choses) mais non, ton vrai pseudo c’est Pe-troll et franchement tes réserves sont inépuisables mais on s’en passerait !


        • Jeff Parrot Jeff Parrot 13 février 12:19

          le systeme economique a besoin de nouveaux marches pour perdurer et la on est au bout du bout.
          Une guerre est tres efficace pour creer de nouveaux marches, en fait elle recree les marches existants en repartant de zero. Son inconvenient majeur est qu’elle redistribue les cartes, donc c’est toujours risque pour les detenteurs du pouvoir, et elle n’a donc lieu qu’en dernier recours.

          La peur et l’insatisfaction sont en effet une des sources de la consommation de masse, par la creation de nouveaux services, nouvelle normes etc, bien analyse par l’auteur.

          C’est vrai que si demain, la peur et l’insatisfactio reculent, bref de l’harmonie s’installe,il est probable que ca precipite un crach economique, (puis logiquement la guerre ...).


          • kelenborn kelenborn 13 février 12:45

             Non mais je ne sais pas si l’analyse de Bataille est juste ! Si elle l’est ( mais la guerre n’est pas le seul moyen de gaspiller la part maudite), on peut supposer qu’en l’absence de guerre il faut trouver un autre moyen de détruire

            Maintenant je ne suis pas un spécialiste de Bataille ! Symbiosis semble l’être tout comme Pemile qui re-lit Proust !!! C’est cela les gens cultivés (lol)

            • JL JL 13 février 13:52


               
               Difficile de savoir ici ce que dit Bataille et ce que dit kelenborn.
               
              ’’ ... chasser le mammouth ou l’auroch !!! Ce sont les hommes qui produisaient la richesse ! Les femmes faisaient la popote’’
               
               Ah bon ? Parce que faire la popote ce n’est pas produire des richesses ?


              • kelenborn kelenborn 13 février 14:32

                @JL

                Si si mais...pour faire la popote il faut avoir de quoi mettre dans la marmite !!!
                 Mais votre remarque est très intéressante car l’économie est fléchée : Les hommes ont d’abord du se protéger du froid, de la faim ...si personne n’avait été la pour faire la popote ils auraient mangé cru !!! ce qui se passait avant qu’on ne maîtrise le feu !
                Tout cela pour dire que l’économie des services n’a pu se développer qu’à partir du moment où agriculture et industrie produisaient suffisamment pour satisfaire les besoins fondamentaux ! Il n’y a pas d’assistantes sociales ni de travailleurs sociaux chez cro-magnon car on n’aurait pas les moyens de les entretenir ! Tous les emplois ne se« valent » donc pas : c’est d’ailleurs une des erreurs (parmi une pléthore) des décroissants : on ne remonte pas le temps économique sauf...pour plonger dans les abimes !

              • JL JL 13 février 14:49

                @kelenborn
                 
                 ’’Tous les emplois ne se« valent » donc pas ’’
                 
                Vous croyez que chasser le mammouth était un emploi ?


              • Attilax Attilax 13 février 14:50

                @kelenborn

                Vous ne pouvez pas vous prétendre anarchiste, fut-ce de droite, si vous êtes incapable de vous projeter dans un monde autre que capitaliste. Un monde sans maîtres ne peut pas exister si on accepte l’accaparement des richesses, des ressources et des pouvoirs par une minuscule élite dominante qui impose sa loi à l’écrasante majorité. Il n’y a pas plus opposé que l’anarchisme et le capitalisme. Alors il faut choisir son camp, camarade. Soit l’énarque s’assume, soit l’anarchiste le vire, mais ils ne peuvent pas cohabiter dans le même cerveau, c’est de la schizophrénie...


              • kelenborn kelenborn 13 février 15:00

                @JL

                Non non je vous rassure, si vous êtes contrôleur de l’URSAFF ...c’est du noir !

              • Attilax Attilax 13 février 15:12

                @kelenborn

                Rassurez-vous je ne suis contrôleur de rien.
                mais vous me parlez de votre haschich ou de votre drapeau ?


              • Ratatouille Ratatouille 13 février 17:05

                @JL
                .
                le mammouth ça existe plus,maintenant c’est inter marché ,faut sortir de chez toi.
                et puis plus besoin de chasser ,les filles elles ont des carte bleues magique.
                restons au lit avec nos maitresses pendant le shopping.
                 smiley


              • kelenborn kelenborn 13 février 17:48

                @Ratatouille
                Ah Rapatouille, ça va ? C’était bon avec Rosemar ?


              • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 13 février 17:49

                @kelenborn

                La femme de cromagnon ne faisait pas la popote ; elle passait son temps à s’épiler dans la salle de bain.


              • Attilax Attilax 13 février 17:55

                @Aita Pea Pea

                Elle cueillait surtout, ce qu’oublie totalement Kelenborn. C’était des chasseurs/cueilleurs et si les hommes chassaient les femmes cueillaient. Nous avons toujours été complémentaires.


              • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 13 février 18:07

                @Attilax

                D’accord...D’où ce besoin qu’avaient nos ancêtres de pratiquer la galipette dans les meules de foin . L’histoire avance !


              • Ratatouille Ratatouille 13 février 18:41

                @JL
                je cause à mon pote JL ,occupe toi de tes oignons ,je sens que ça va cramer .
                trou du cul de droitiste , l’anarchie la honte.tu te prend pour dieu tu vas me dire ce que je doit dire ou pas à JL .tu vas me faire mettre à genoux devant toi aussi ?. smiley  smiley  smiley


              • Ratatouille Ratatouille 13 février 18:45

                c était pour l’auteur kelenborn (et pas pour JL qui est une merveille d’intelligence et de sensibilité) smiley


              • kelenborn kelenborn 13 février 20:14

                @Ratatouille
                Oui Rapatouille, gratte toi les couilles si tu veux mais t’es pas obligé de faire partager tes morpions. Va voir Melusine ; vu le nombre de mecs qui tirent la langue, elle doit faire de bonnes pipes !


              • JL JL 14 février 09:32

                @Ratatouille
                 
                 bonjour mon pote
                 smiley
                 
                je profite de l’occasion pour dire que vu l’esprit et la formation de kelenborn cette phrase : ’’les hommes qui produisaient la richesse ! Les femmes faisaient la popote’’, me parait autant dictée par son mépris de la Fonction publique que par son machisme. 
                 
                 
                 Ps. Merci pour votre compliment.  smiley


              • kelenborn kelenborn 14 février 17:50

                @JL
                LES DEUX MON ADJUDANT !


              • JL JL 14 février 18:27

                @kelenborn
                 
                 REPOS !


              • kelenborn kelenborn 14 février 22:56

                @JL
                Bande de petits salopards, je vais vous mater !!! 

                Moi au moins j’ai l’expérience du terrain !

              • kelenborn kelenborn 14 février 23:00

                @Ratatouille
                 Sur Causeur, il y avait un mec qui se faisait appeler Will et qui était de son propre aveu , toujours bourré au point qu’il a dit s’être fait virer car, en écrit du moins , il voulait mettre la main au cul de Babette ! Et Babette se laisse pas faire !!! Un instant , j’ai pensé que c’était toi mais...il habitait Louveciennes et pas StEtienne du Rouvray ! Cela étant, peut être que , cuité (avec ta promise) t’as descendu la Seine sans t’en rendre compte !


              • kelenborn kelenborn 14 février 23:05

                @Attilax
                 Je ne vois pas ce que vous allez chercher ! Quand on a fait l’ENA et que l’on a vécu le fonctionnement de la haute administration, devenir anarchiste devient presque un devoir !!!

                Avant de partir en retraite, j’ai expliqué à mes collègues que je ne travaillais pas ( comme eux d’ailleurs mais il ne fallait pas briser l’Omerta) mais que ce faisant j’étais inutile. Si j’avais travaillé j’aurais été nuisible ! J’imagine quand même que ce que je raconte ne devrait pas étonner tant est ahurissant le naufrage de ce pays depuis 20 ans !

              • JL JL 15 février 08:28

                @kelenborn
                 
                 mais qu’est-ce que vous en savez de l’expérience des autres ? De la mienne ? Pfff !
                 
                 Tout le monde n’est pas comme vous, un autoritarien qui a besoin pour compenser son manque d’arguments, d’afficher des diplômes qu’il n’a peut-être pas, vu qu’il se présente masqué.
                 
                Quand on crache dans la soupe, on ne se glorifie pas d’en avoir mangé.
                 
                 A bon entendeur ...


              • amiaplacidus amiaplacidus 13 février 14:18

                J’ai commencé à lire l’article, puis, étonné, j’ai été voir la brève présentation de l’auteur et je n’ai plus été étonné.

                Il faut dire que pour se vanter d’être un « ancien élève de l’ENA », il faut plus que de l’aveuglement.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès