• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > On jette même des handicapés à la rue !?
#59 des Tendances

On jette même des handicapés à la rue !?

Chaque jour apporte son lot de scandales. On ne compte plus les appels au secours de personnes qui se retrouvent à la rue pour une expulsion.

Des personnes jetées à la rue ont recherché des hébergements temporaires dans la famille ou chez des amis. Ces mises à l’abri ne durent pas.

C’est ainsi qu’un monsieur, habitant à Nemours est venu nous informer que son ancien camarade de classe qui lui avait donné refuge ne pouvait pas continuer à lui offrir le gîte.

Des personnes téléphonent au 115, qui répond favorablement si des places sont libres et que la personne est prioritaire.

 Les budgets sont serrés !

Le 12 janvier, le DAL 77 a été alerté par une famille en détresse.

Expulsées par le bailleur privé, trois personnes d’une même famille se retrouvent à la rue, à la recherche d’hébergements.

Cela se passe à Nemours, encore une fois dans cette ville.

Comme nous en avons l’habitude, des militants du DAL sont allés sur place pour rencontrer cette famille et en savoir un peu plus.

« Les bras nous en sont tombés » : Monsieur et Madame M et leur nièce habitaient dans un logement loué à un bailleur privé. Ils ont été expulsés, suite au décès du propriétaire, le 20 septembre sans avoir reçu d’avis et sans décision de justice.

Il semble que l’initiative vienne du notaire qui aurait diligenté un huissier.

La police était présente, ce qui est étonnant.

Cette histoire suscite bien des interrogations sur la légalité de l’acte….

Nous essayons d’en savoir un peu plus, nous ne lâcherons rien.

Madame est en fauteuil, elle est handicapée et doit recevoir des soins réguliers par des personnels soignants.

Ce n’est qu’« un détail », certainement, pour les acteurs de cette expulsion.

Monsieur a même dû porter sa femme lors de l’expulsion.

Renseignement pris, Monsieur M avait écrit à Madame la Maire afin de la prévenir.

L’élue n’a pas répondu !?

IL Y A ENCORE BEAUCOUP A FAIRE DANS LE DOMAINE DE LA PREVENTION DES EXPULSIONS, LES SERVICES DES VILLES DE RESIDENCE ONT UN ROLE IMPORTANT A JOUER !

Comment a-t-on pu laisser faire un tel acte inhumain ?

Cette famille est inquiète, désespérée même.

Le DAL s’est adressé au Préfet pour l’informer des faits et pour demander une mise à l’abri de cette famille.

La mise à l’abri ne peut être que temporaire car madame, handicapée doit disposer d’un lieu accessible adapté.

Le Préfet nous a répondu immédiatement qu’il faisait le nécessaire.

Nous demandons donc qu’une solution de relogement soit recherché pour cette famille et qu’un accompagnement social leur soit assuré dans les plus brefs délais d’autant plus que la mise à l’abri trouvée ne satisfait pas la famille, car elle ne permet pas une bonne continuité des soins.

Nous continuerons à suivre cette famille afin qu’une solution adaptée à la situation de cette dame soit trouvée rapidement.

Jean-François Chalot


Moyenne des avis sur cet article :  3.27/5   (15 votes)




Réagissez à l'article

29 réactions à cet article    


  • Lynwec 15 janvier 09:15

    A une époque dans laquelle on extermine des populations en les « vaccinant » avec la complicité du corps médical corrompu, des situations comme celle que décrit l’auteur paraissent bien pâles, mais correspondent en fait parfaitement à la déshumanisation par le profit qui atteint des sommets.

    La notion de partage hérisse le poil des milliardaires qui ne partagent même plus la diffusion de la parole, recourant à la censure dès qu’un Terrien ose quitter la ligne autorisée. Mais qui leur donne ce pouvoir ? Nous.

    Exemple : Leclerc qui s’est empressé de déclarer qu’il appliquerait le passe vaccinal dans ses supermarchés,en parlant même avant même que la loi soit promulguée, ce qui priverait ainsi une partie de la population de l’accès aux produits nécessaires devrait logiquement, si nous étions cohérents, être boycotté à vie, retournement de veste ou pas, pour servir d’exemple. Le sera-t-il ? Probablement pas...


    • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 15 janvier 09:39

      @Lynwec
       
       ’’A une époque dans laquelle on extermine des populations en les « vaccinant » avec la complicité du corps médical corrompu’’

       > un corps médical en déliquescence, vu qu’il est sous la coupe de Big Pharma complètement acquis à la génomique technocratique

       

      Ce ne sont pas des vaccins, ce sont des toxines de manipulations génétiques.

       

       Thérapie génique : «  technique dans laquelle les gènes responsables d’un défaut sont eux-mêmes remplacés par des gènes corrects chez le patient afin de guérir une maladie (Macer, 1990). »

      La « thérapie génique » est le terme qui a remplacé celui d’eugénisme, lequel devait faire peau neuve après la Seconde Guerre mondiale et le Nazisme, mais son idéologie sous-jacente est restée la même.

      Quand c’est appliqué à des individu en bonne santé, ce n’est plus de la thérapie, c’est de la manipulation génétique en vue de leur faire acquérir des gains de fonction ou d’en détruire : transhumanisme ou génocide.

      Les expériences de thérapie génique sont des crimes contre l’humanité depuis le procès de Nuremberg. Les médecins qui livrent leurs patients à ces traitements sont des ignorants ou des ... (ils complèteront eux-mêmes).
       

       

       ps. Bien d’accord avec votre idée de boycotter ces kapos.


    • Fergus Fergus 15 janvier 11:13

      Bonjour, Francis, agnotologue

      Un commentaire qui illustre une fois de plus le fait que vous vous comportez en troll en intervenant non sur les sujets traités par les auteurs mais sur la crise sanitaire pour asséner votre propagande idéologique sectaire.


    • Lynwec 15 janvier 11:57

      @Fergus
      Il répondait à mon message, ce qui n’en fait pas pour autant un troll et vous feriez bien de revoir la définition exacte de ce terme en matière de discussions sur forum.
      Quand au sectarisme, il n’est pas là où on le pense, puisqu’en intervenant sur « la crise sanitaire organisée », nous ne demandons pas l’exclusion d’une partie de la population sur des prétextes. Cas typique d’inversion accusatoire, rassurez-vous, c’est curable, mais il faut s’y prendre tôt et de manière proactive.


    • Samson Samson 15 janvier 18:22

      @Fergus
      « ... vous vous comportez en troll en intervenant non sur les sujets traités par les auteurs mais sur la crise sanitaire ... »

      A noter tout de même que cette prétendue « crise sanitaire » offre à nos « managers » et part de leurs « challengers » c’est décidément tout l’avantage de vivre en Pensée Unique ! un magnifique prétexte pour éclipser et glisser pudiquement sous le tapis toute autre problématique relevant de leur impéritie et de leur incurie gestionnaire présente et passée, ...

      ... et qu’il semble bien que les scandaleux propos assumés par notre très immature et narcissique petit Monarc visent surtout à polariser l’attention sur l’antagonisme « vaccinal » qu’il suscite et attise entre l’accès à une « citoyenneté » maintenant étroitement conditionnée à la soumission à ses fantasmes de toute-puissance et l’« irresponsabilité » d’"un magma de gens qui se sont petit à petit enkystés dans une forme de contestation pouvant prendre parfois des allures pas loin d’une forme de délire« , pour citer un de ses caniches préférés.


      A quand le conditionnement du »droit opposable à un logement«  ainsi que tout autre accès au droit citoyen à soumission préalable à tous les caprices »vaccinaux« du tyran ??? Comme l’affaire semble maintenant engagée, cela ne saurait tant en raison des échéances électorales que de l’impasse et de l’échec toujours plus patent d’une politique »sanitaire« et »vaccinale« menée en dépit de tout bon sens depuis bientôt deux ans — plus guère tarder !

      Quant aux dégâts à attribuer à l’impéritie managériale de rigueur, ils affectent peu ou prou tous les domaines de la citoyenneté et de nos vies, et le cas échéant et pour peu que le suffrage citoyen permette d’encore évacuer les charognards qui se goinfrent sur son cadavre c’est sur des ruines qu’il conviendra de reconstruire une République des Droits de l’Homme et du Citoyen digne de son nom et de l’ambition proclamée par sa fière devise.

      En attendant, toujours plus nombreux sont les »gens qui ne sont rien" à se trouver spoliés de leurs droits les plus élémentaires, au rang desquels la sécurité d’un toit n’est pas le moindre ! smiley

      En vous présentant mes respectueuses salutations ! smiley

    • zygzornifle zygzornifle 15 janvier 09:20

      Macron les emmerdes ....


      • Samson Samson 16 janvier 20:45

        @zygzornifle

        Face à cet intolérable outrage de lèse-majesté managériale que constitue en « start-up » France le refus de se faire injecter, il est bien normal que notre très immature et narcissique petit Monarc chie !

        Mais qu’il en éprouve la très pressante « envie » ne justifie en rien qu’on le laisse nous « emmerder » ! smiley


      • zygzornifle zygzornifle 17 janvier 09:21

        @Samson

         Quand il chie son caca est exposé a l’éna au milieu des photos des étrons qu’elle a formée .... 


      • Jean 15 janvier 09:29

        Des nouvelles de foufouille ?


        • Jelena Jelena 15 janvier 09:38

          >> L’élue n’a pas répondu !?

          Plutôt que d’écrire à la maire, suffit d’ouvrir les yeux et de regarder autour de soi... Des apparts à louer, ce n’est pas ça qui manque.


          • jefresi 15 janvier 13:08

            @Jelena
            Tu le loue combien ton local ?


          • bonnot 15 janvier 09:38

            La maire de Nemours, madame Lacroute est la reine de l’expulsion locative


            • Pauline pas Bismutée 15 janvier 09:50

              Ah bah il est plus difficile pour un handicapé de traverser la rue hein !

              Surtout si il faut le porter !

              Une société « civilisée » en arriver la smiley

              ....

              Oui, je me demandais aussi pour Foufouille...quelqu’un le connaît ?


              • Jean 15 janvier 09:59

                @Pauline pas Bismutée
                Plusieurs ont disparu durant les fêtes Clocel aussi.


              • voxa 16 janvier 06:47

                @Pauline pas Bismutée

                En plus, sur le trottoir, ça fait sale...


              • patrick22 15 janvier 10:22

                Merci Mr Chalot..... pendant le cirque ....la vie continue ( de souffrir aussi...)

                ...merci de le rappeler tous....

                ...je me ferai pas piquer....


                • Fergus Fergus 15 janvier 11:09

                  Bonjour, Jean-François

                  Un scandale de plus qui illustre l’indifférence de trop nombreux élus face à la grande précarité, aggravée dans ce cas par une situation de handicap.

                  Faut-il compter sur Mme Lacroute pour résoudre le problème de cette famille ? On peut en douter. Cette élue est beaucoup trop occupée à cumuler les fonctions dans un esprit de pouvoir et de lucre pour être sensible à ce cas, hélas !

                  Puissent l’action du DAL et les pressions diverses aboutir à une solution humainement raisonnable.


                  • Lynwec 15 janvier 11:59

                    @Fergus
                    Ce genre de commentaire est beaucoup plus honorable, et pour la peine, je vous ai accordé trois étoiles.^^


                  • charclot charclot 15 janvier 12:09

                    la rue est pleine d’handicapés, physiques comme mentaux. C’est pas pour rien qu’on l’appelle la cour la cours des miracles , même si les seuls miracles qu’on peur y voir c’est que l’hivers ne fasse pas plus de morts et que les bourgeois ne fassent des zonaronades comme leurs pères faisaient des ratonnades... C’est le manque de mentalité de cette frange de la population qui pose vraiment problème. Il y a foison de logements vides appartenant à des groupes HLM qui thésaurisent sur le mal logement et que tous les décideurs laissent faire par souci économique, celui exclusif de leurs portes feuilles et de leurs réélections. Bref, il faut plus de courage pour parler ou écrire et se taire que ce post renforce le tien

                    La lutcha continua


                    • CHALOT CHALOT 15 janvier 13:04

                      Alors que des maires de tous les bords essayent d’empêcher les expulsions locatives, celle de Nemours semble laisser faire. Les personnes virées ne sont même pas accompagnées. Il y a cette famille de 6 enfants , d’autres et maintenant cette femme handicapée. Nous faisons nous ce que nous pouvons avec nos petits bras, la DDETS et la Péfecture, aussi mais sans un relais des CCAS rien n’est possible ou presque !


                      • wagos wagos 15 janvier 13:13

                        J’ai eu l’occasion il y a 9 ans de ça, d’avoir pris RDV avec Valérie Lacroute à sa permanence de Fontainebleau pour régler un problème entre un bailleur social et les résidents....

                        Je précise que je ne suis ni négociateur de qui que ce soit mais je connais beaucoup de monde et que par principe l’action directe avec la bonne personne paie mieux que de sempiternelles pleurnicheries ( les gentils contre les méchants ) 

                        Cette Dame plutôt sympathique d’abord m’a donc promis de me tenir au courant de l’évolution de son action....ce qui fut fait assez rapidement et à mon heureuse surprise ....

                        Il me restait donc à la remercier , ce qui fut fait promptement...


                        • voxa 16 janvier 06:49

                          @wagos

                          Et ???


                        • CHALOT CHALOT 15 janvier 13:38

                          C’est ce qu’on fait avec les élus et avec les institutions sauf que nous avons été azlertés bien après l’expulsion et que Madame la Maire n’avait, là rien fait !


                          • ETTORE ETTORE 15 janvier 16:40

                            Vous savez bien, CHALOT, que ces prévarications, sont le feuillet mobile, de la persécution simplifiée.

                            Si vous considérez l’arc en ciel, sans couleurs, que cet état, érige au dessus de nos vies, vous pouvez commencer à lister les exactions commises, à n’importe quel endroit de cette loupe d’immondices ( hôpitaux, école, armée, privé, social....)

                            Mais tout commence et finit au ras du sol.

                            L’élévation centrale, n’est due qu’à la puissance de nuisance, de toutes ces goutes noires, qui ne réfléchissent en rien, car juste là, pour écraser le citoyen.

                            Et si, vous considérez que les handicapés, sont plus a plaindre, que la normalité bafouée, c’est une erreur.

                            Ces actions relèvent de la crapulerie.

                            Avant on pouvait appeler cela, « manque de compassion ».

                            Aujourd’hui, la « compassion » est aliénée, à un seul et unique but.....

                            Tout ratiboiser vers le bas, et ceux qui y sont déjà, c’est du travail en moins, pour ces bûcherons impavides .

                            Alors...Entre ceux, que la vie avait déjà torturé, et ceux qui sont désormais, soumis à torture, par Inique volonté humaine....Selon vous, qui devrions nous éliminer de ce jeu de dupes ?

                            Je dirai les DEUX, mon général !

                            Et ce n’est qu’en virant le« UN », irresponsable, que les « DEUX » pourraient retrouver, un droit de vivre, personnel, et inaliénable !


                            • CHALOT CHALOT 15 janvier 17:44

                              J’ai lu attentivement votre post Monsieur Ettoré, les handicapées ne sont pas plus à plaindre que la normalité bafouée....oui sauf que quand quelqu’un est à la rue, on intervient très vite et on obtient sa mises à l’abri. Pour une personne en fauteuil, la situation est différente, il n’y a pas de structures hôtelières au 115 adaptée et là c’est beaucoup plus long et plus difficile.


                              • ETTORE ETTORE 15 janvier 17:59

                                Vous savez CHALOT, je lis vos tribunes, même, si je commente pas souvent vos informations ,

                                Car, je considère, que c’est un thermomètre révélateur de la société. On peut en penser ce que l’on veut, orienté « social »,« politique » mais, il reste un indicatif tactile de la misère humaine, mais aussi, et surtout actuellement, la preuve criante de la dégénérescence du «  vivre ensemble ».

                                Ce qui existait auparavant, et déjà mis à mal, par des volontés humaines défaillantes, ou par le narcissisme galopant du « chacun pour sa gueule » est de plus en plus prégnant autour de nous.

                                Et à la lecture des insultes, et autres cagades de ce gouvernement, il est à craindre que le seuil de « compassion » ne soit rendu au plus bas.

                                Tellement bas, que même ceux qui se sentaient « nantis » jusqu’à ce jour, et qui voient se profiler des jours sombres, feront preuve de plus d’humanisme solidaire, que les institutions affiliées, et démissionnaires, qui elles se plaisent à planer, comme des charognards, au dessus des besoins réels de la population !

                                Vous savez, ce ne seras jamais de la « fôôôôôte » de ces élus, ou commanditaires,

                                Car comme dans toute opération de destruction, tout est fait pour déresponsabiliser chaque intervenant, en les cloisonnant, dans leur seule et unique petite responsabilité, sans échappatoire possible.

                                Et,vous savez bien, que si on additionne les impasses, il n’en sortiras jamais rien de viable .


                                • Iris Iris 15 janvier 18:29

                                  En lisant votre article, je me disais que la situation de toutes ces personnes sans logements ou mal logées rendait futiles ces bagarres entre anti et pro-vaccins.

                                  Il est vrai que je ne crois absolument pas à l’extermination de la population par les vaccins... comme je ne crois pas à l’extermination des virus par les vaccins d’ailleurs.

                                  Bref, merci pour vos informations Mr Chalot !


                                  • pemile pemile 15 janvier 18:33

                                    @Iris "En lisant votre article, je me disais que la situation de toutes ces personnes sans logements ou mal logées rendait futiles ces bagarres entre anti et pro-vaccins."

                                    Au Canada, des antivax payent des SDF pour aller se faire vacciner à leur place ! smiley


                                  • Lynwec 15 janvier 21:30

                                    @pemile
                                    Une fois n’est pas coutume, notre collègue de forum semble valider une information qui ne sort pas tout à fait de la sphère officielle franco-française (ouuuh les vilains Russes de Sputnik...)
                                    Ce site n’est pas toujours dans les bonnes grâces, me semble-t-il...
                                    Est-ce à dire que la qualification de fausse information serait à usage orienté ?
                                    Une légère brise de partialité ? Un parfum de mauvaise foi ?
                                    Ma femme me souffle que ce serait pour pouvoir casser de l’antitruc à peu de frais (ce n’est pas un vaccin)... Elle est taquine, ma femme...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité