• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > On m’a appris l’honnêteté, la droiture...

On m’a appris l’honnêteté, la droiture...

 

On m'a appris l'honnêteté, la droiture, le refus du mensonge, la nécessité de travailler pour vivre, on m'a appris à respecter autrui, à ne pas insulter, à ne pas mépriser l'autre, sans raison...

 

On m'a appris à ne pas répandre la haine, à ne pas voler, à ne pas tricher.

Et, partout, autour de moi, règnent l'âpreté, la violence dans les rapports humains, le désir de domination, le mensonge, la calomnie.

Sur internet, dans le monde quotidien, en politique, c'est un déferlement de rancoeur, de violences, de haines.

 

Le monde a toujours été terrible et violent, mais on pouvait croire, avec l'évolution du temps, les progrès du monde moderne, que les hommes allaient enfin comprendre l'inanité des guerres, des conflits de toutes sortes, la stupidité de ce désir de s'imposer en tout, partout.

 

Comment comprendre et accepter ce monde ? Comment ne pas voir ces engrenages qui se perpétuent inlassablement ?

 

Comment ne pas voir ces cycles qui reviennent ? Les blocs Est Ouest qui s'affrontent à nouveau, les fanatismes qui renaissent, comme s'ils ressurgissaient du passé, le racisme récurrent, l'intolérance qui réapparaît.

 

Les injustices qui perdurent, le fossé qui se creuse, sans cesse, entre les plus riches et les plus pauvres...

 

Les hommes sont-ils donc incapables de progresser, incapables de voir que ce système tourne à vide puisque l'on revient toujours en arrière ?

L'appât du gain, du plaisir, la soif de pouvoir motivent les puissants, et non pas vraiment le bonheur de l'humanité.

 

Les plus pauvres sont sacrifiés, les plus riches en veulent toujours plus, dissimulent leur argent dans des paradis fiscaux.

On assiste à un renouvellement sans fin des mêmes problèmes, des mêmes horreurs, des mêmes massacres.

 

Guerres en Syrie, en Ukraine, en Palestine, au Mali : des conflits recommencent, des larmes, des pleurs, des souffrances atroces.

 

Après toutes les horreurs du XXème siècle, deux guerres mondiales qui ont dévasté les peuples, après les massacres, l'abomination des camps de concentration, on pouvait s'attendre à plus de sagesse et de retenue.

On pouvait s'attendre à un monde plus paisible, plus raisonnable et plus sensé.

 

Mais les hommes sont-ils capables d'être raisonnables, de se laisser guider par le bon sens, la réflexion ?

 

Heureusement, certains se dressent, encore, pour dénoncer les injustices !

Des forces de résistance apparaissent mais elles restent encore trop limitées et restreintes...

 

Il serait temps que l'homme se réveille, prenne conscience de la stagnation générale qui règne, de la résurgence des mêmes atrocités, et même, parfois, de leur aggravation et qu'il lutte vraiment contre ces aliénations.

 

Agir individuellement est accessible à tous : on peut dénoncer les injustices, les malversations des puissants, répandre des idées de tolérance, éviter d'insulter, de rabaisser.

 

On peut dénoncer le pouvoir des financiers, de l'argent, mais il est vrai que la tâche est rude et difficile.

 

L'homme saura-t-il, un jour, maîtriser ses pulsions de haine et de domination ?

JPEG

 

Le blog :

http://rosemar.over-blog.com/article-on-m-a-appris-l-honnetete-la-droiture-125533686.html

 


Moyenne des avis sur cet article :  2.25/5   (12 votes)




Réagissez à l'article

49 réactions à cet article    


  • amiaplacidus amiaplacidus 22 novembre 2019 10:30

    @l’auteur qui dit :

    On m’a appris l’honnêteté, la droiture, le refus du mensonge, la nécessité de travailler pour vivre, on m’a appris à respecter autrui, à ne pas insulter, à ne pas mépriser l’autre, sans raison...

    .

    Surtout, ne vous lancez en politique, vous n’auriez aucun succès.


    • spearit 22 novembre 2019 20:32

      @amiaplacidus
      Elle a appris plein de chose, pas aussi convaincu (et même loin de là...) qu’elle est retenu quoi que ce soit si ce n’est d’astiquer la façade pour faire propre...
      En fait ça bave à tous les coins des nartiques qu’elle pond avec une frénésie qui interpellerait un bon nombre de spécialiste de la psyché humaine


    • Baron de Risitas Jean Guillot 22 novembre 2019 10:31

      Rejoignez moi sur « JESUS 2.0 » son message a fédéré des milliards de gens pendant 2000 ans .

      Nous devons nous extraire de l’église catholique , de l’église orthodoxe , de l’église protestante qui ont perverti son message .

      Le salut pour un monde meilleur est dans le message de Jésus smiley


      • gaijin gaijin 22 novembre 2019 10:35

        " On m’a appris l’honnêteté, la droiture, le refus du mensonge, la nécessité de travailler pour vivre, on m’a appris à respecter autrui, à ne pas insulter, à ne pas mépriser l’autre, sans raison...« 

        ça c’est parce que vous étiez destinée a être un mouton

        si vous aviez été destinée a être un berger ça aurait été une autre musique ....

         »L’homme saura-t-il, un jour, maîtriser ses pulsions de haine et de domination ?"

        le jour ou il se souviendra que l’on ne naît pas homme qu’on le devient ...et qu’on le devient en cessant d’être soumis a ses pulsions animales pour prendre conscience de sa réalité en tant qu’être spirituel ....les paléolithiques le savaient et notre pseudo progrès n’est qu’une lente déchéance .......... 


        • Aimable 22 novembre 2019 11:29

          @gaijin
          Celui qui n’est ni berger ni mouton vous le classez ou ?
          Perso je n’ai jamais été mouton et j’ai toujours refusé d’être un berger ., donc suivant la norme , je suis un ingérable .


        • gaijin gaijin 22 novembre 2019 12:34

          @Aimable
          " je suis un ingérable

          "
          pareil après on peu appeler ça un anarchiste .....( le véritable anarchiste n’étant même pas cela )


        • Sozenz 22 novembre 2019 12:50

          @gaijin
          un anarchiste n a ni dit ni maitre .
           on peut avoir foi en Dieu mais ne vouloir aucun maître humain , car forcement faible ( dans le sens ayant des faiblesse et en qui nous ne pouvons pas avoir à 100% confiance .
          donc non tout ne s appelle pas anarchiste .
          l anarchiste ne croit pas en un ordre .
          L’étymologie du terme désigne donc, d’une manière générale, ce qui est dénué de principe directeur et d’origine. Cela se traduit par « absence de principe »24, « absence de règle »24, « absence de chef »25, « absence d’autorité »3 ou « absence de gouvernement »23.

          alors que l ordre existe ; on peut le voir dans les règles de la physique et de la nature .

          comme quoi ce n est pas toujours bon de vouloir absolument mettre un mot sur un fonctionnement car il limité la vision .


        • Fergus Fergus 22 novembre 2019 13:08

          Bonjour, Aimable

          « Ingérable », autrement dit ni berger ni mouton, je l’ai presque toujours été. Mais si cela m’a valu durant mon service militaire 42 jours de taule et 17 jours de rab, au moins cela ma-t-il permis par la suite d’exercer en entreprise mes modestes capacités dans des jobs indépendants.


        • Aimable 22 novembre 2019 13:15

          @gaijin
          , Je suis un ingérable , ( et pour répondre a Sozen je suis également sans dieu et sans maitre cela va de soi ) , je ne sens pas anarchiste , parce que je refuse d’être enfermé dans une case.


        • Fergus Fergus 22 novembre 2019 13:39

          Bonjour, exol

          « Déjà cité au moins 50 fois le coup du service militaire »

          2 ou 3 fois tout au plus en plusieurs années de présence sur le site. Vous êtes pire que les cousins girondins de mon épouse : eux ne multiplient que par 3, très loin de vous qui multipliez par 20  ! smiley


        • amiaplacidus amiaplacidus 22 novembre 2019 14:55

          @gaijin Qui dit : « ...les paléolithiques le savaient ... »

          Auriez-vous des connexions directes avec le paléolithiques et, surtout, se qu’ils pensaient à cette époque ?


        • pemile pemile 22 novembre 2019 15:12

          @amiaplacidus « Auriez-vous des connexions directes avec le paléolithiques et, surtout, se qu’ils pensaient à cette époque ? »

          @gaijin fréquente des gens capables de décorporations dans l’espace et le temps ! smiley


        • gaijin gaijin 22 novembre 2019 15:56

          @amiaplacidus
          paléolithique n’est pas une période c’est un mode de vie et les derniers paléolithiques sont encore vivants ..........


        • pemile pemile 22 novembre 2019 16:14

          @gaijin « paléolithique n’est pas une période c’est un mode de vie et les derniers paléolithiques sont encore vivants »

          En ne disant pas « les paléolithiques le savaient » mais le savent, ça serait déjà plus clair.

          Et c’est qui ces « paléolithiques » encore vivant, les tribus vivant en autarcie en Amazonie ?


        • spearit 22 novembre 2019 20:34

          @Fergus
          A moins que votre mémoire n’ait été divisé par 20... par le temps qui passe


        • phan 23 novembre 2019 12:42
          Œdipe dit à Jocaste : « J’ai tué Laïos, parce qu’il m’a traité de Fils de Pute »
          Oh, putain, Je me suis trompé de fil ! 

        • Pierre Régnier Pierre Régnier 22 novembre 2019 10:40

          @rosemar

           

          Vous dites "on pouvait croire, avec l’évolution du temps, les progrès du monde moderne, que les hommes allaient enfin comprendre l’inanité des guerres, des conflits de toutes sortes, la stupidité de ce désir de s’imposer en tout, partout" 

          Non, rosemar, on ne pouvait pas le croire dès lors que, parallèlement aux « progrès du monde moderne », on continuait d’enseigner aux humains qui croient en Dieu - ils sont plusieurs milliards sur la planète - qu’il faut croire que ce Dieu a appelé ou/et continue d’appeler, à massacrer pour de prétendues bonnes raisons.

          Cette remarque n’exprime nullement la conviction, chez moi, que seules les croyances religieuses criminogènes sont responsables de la violence et des guerres qui perdurent dans le monde actuel. Mais la volonté, de plus en plus partagée chez les décideurs (croyants ou athées) qu’il ne faut plus jamais revenir là-dessus, provoque chez moi la certitude que, très normalement, les violences engendrées par les croyances religieuses vont continuer.


          • Spartacus Lequidam Spartacus 22 novembre 2019 11:56

            Le texte démontre le paradoxe du bobo.

            Prôner la tolérance et l’honnêteté, avec un texte ou l’intolérance et l’hypocrisie la plus extrême est sous-jacente.

            Dans le même texte vous avez en début « à ne pas mépriser l’autre, sans raison »....

            Suivit du procès d’intention et de mise en caricature méprisante par un texte typique du gauchisme racisme anti-riche et de la diabolisation et la mise en caricature des gens de pouvoir « L’appât du gain, du plaisir, la soif de pouvoir motivent les puissants ».

            Le texte c’est moi je suis gentil" et ceux qui osent critiquer sont des méchants intolérants qui veulent des guerres.

            Le fait est que l’intolérance est de ceux qui se plaignent d’entendre que les gens n’ont pas les mêmes idées qu’eux ou n’ont pas leur schéma de pensée unique. 

            Bref, ce qui se croient des anges dans un pseudo camp du bien refusent de voir avec leur pensée bisounours qu’ils sont les bourreaux dans notre société. 

            C’est leur intolérance a penser que d’autres ne pensent pas comme eux et les prendre pour des cons ou des véniels vaniteux, ou les caricaturer qu’ils sont en fait les bureaux castrateurs de la société.


            • Sozenz 22 novembre 2019 12:58

              @Spartacus
              qu’ils sont en fait les bureaux castrateurs de la société.

              j ai bien ri , car en fait, c est un peu cela . a trop vouloir tout classer , tout bien ranger dans des petites cases des petits tiroirs ^^ .


            • merthin 22 novembre 2019 13:32

              @oncle archibald

              moui.
              les différences de niveau de vie étaient moins flagrantes qu’aujourd’hui avec comme référentiel, le nombre d’esclave énergétique.

              Actuellement en France, un Smicard vit avec 200 esclaves énergétiques (chauffage, accès à la grande consommation, déplacements, etc ...). C’est éminemment plus que nos anciens rois de France.

              Et les rapports hierarchiques étaient plus brutaux et figés. Tu naissais paysans, paysan tu restais.

              C’est difficile de comparer des époques aux différences de psyché si différentes. Qui accepterait aujourd’hui de se lever à 6h du matin pour labourer un champ « à la main » sans avoir pris de douche...


            • Fergus Fergus 22 novembre 2019 13:48

              Bonjour, merthin

              « les différences de niveau de vie étaient moins flagrantes qu’aujourd’hui »

              En réalité, elles étaient tout aussi flagrantes. Mais elles étaient nettement moins visibles, tant par les riches que par les pauvres.

              Et pour cause : ils n’habitaient pas les mêmes lieux. Ils ne se croisaient par conséquent presque jamais. De nos jours, au contraire, les classes sociales sont beaucoup plus mixées dans la vie courante. Qui plus est, tout le monde s’habille peu ou prou de la même manière, seule la qualité des tissus faisant la différence. Enfin, et surtout, la télévision met tous les milieux à portée de vue, aussi bien dans le réel que dans les fictions. 


            • merthin 22 novembre 2019 14:14

              @Fergus

              Complètement... pas d’accord smiley

              1/ les niveaux hierachiques étaient beaucoup moins nombreux. 

              2/ « il n’habitaient pas les mêmes lieux. »

              Le licencié de Whirlpool ne sait même pas à qui adressé ses requisits. Le « patron » est un aggrégat d’actionnaires dispersés autour de la planète où dans des bureaux ou boites postales fantochs.
              Au moins lorsque le seigneur était un tyran, on pouvait désigner l’auteur et l’objet de la tyrannie. Qui se trouvait à 1 ou 2 journées de cheval... Donc ils habitaient les même lieux.

              3/ « Les classes sociales sont beaucoup plus mixées dans la vie courante »

              Parce que tu crois qu’un smicard et un obscur directeur de département dans une boite constitue des classes sociales différentes. Mais leur conditions de salariés est la même... Leur rapport au Capital est in fine le même : Si ça se passe mal, tu prends la porte.

              4/Qui plus est, tout le monde s’habille peu ou prou de la même manière, seule la qualité des tissus faisant la différence.

              J’ai même vue des millionnaires s’habiller peu ou proue en clochard (la carte black étant leur seul signe de richesse extérieur).

              5/Enfin, et surtout, la télévision met tous les milieux à portée de vue

              La télé te montre ce qu’elle veut bien te montrer.

              https://www.youtube.com/watch?v=JKdgcHoxJUg


            • merthin 22 novembre 2019 14:17

              @Fergus

              Je pense que vous n’avez pas vue la distinction que je fais entre niveau de vie et pouvoir.

              Effectivement, un seigneur avait droit de vie ou de mort sur ses serfs. Chose qui n’a plus d’équivalent moderne.
              Quoique le licenciement sec sans rapproche, puisque un chômeur sans ressource n’a pas les moyens matériels de pourvoir à ses besoins, à l’image d’un paysan qui pouvait cultiver un lopin de terre pour manger).


            • Fergus Fergus 22 novembre 2019 16:42

              @ Merthin

              Je persiste à dire « non ». Je ne remonte pas au Moyen Âge, mais à quelques dizaines d’années en arrière, par exemple dans les années 50. Dans les villes, il y avait les quartiers ouvriers et les quartiers résidentiels dont les populations ne se mêlaient jamais. Elles vivaient séparément, se mariaient dans des églises différentes, profitaient de leurs loisirs de manière très différenciée et en des lieux évidemment séparés. Ce n’est véritablement qu’au terme de ces années 50, et surtout dans les années 60, que lesdites populations se sont de plus en plus mélangées, au point de voir survenir peu à peu des mariages interclasses inimaginables avant-guerre.

              Quant à la télé, elle montre aujourd’hui des modes de vie de tous les milieux. Chacun sait plus ou moins comment vit l’autre, et cela ne va pas sans susciter des frustrations. Or ce type de spectacle était absent des télés autrefois : il n’a véritablement commencé à entrer dans les foyers que durant les années 60.


            • Spartacus Lequidam Spartacus 22 novembre 2019 20:34

              @oncle archibald
              Des bons arguments.
              Une contestation :
              « C’est une question d’inégalité ressentie et refusée »
              Non, C’est une question d’inégalité conditionnée et matraquée par ces bobos qui en font une référence pour s’auto-croire que c’est le bien...
              L’éducation nationale et ses 90% de profs de gauche, les universités les diplômes sont totalement passé en complaisance malsaine à l’égalitarisme ce cancer métastase de la jalousie et de la frustration.
              Les Medias, principalement par les journalistes et la culture sont les vecteurs du son conditionnement à l’égalitarisme, cette farce devenue idéologie des bobos.


            • spearit 22 novembre 2019 20:41

              @Spartacus
              La tolérance selon un grand penseur ne serait que l’acceptation civilisé de la différence de l’autre..
              Pour les mous du bulbe, en fait la tolérance est juste la dernière barrière qu’on brandit avant de foutre sur la gueule de l’autre, donc oui la tolérance est violence 
              On tolère mais sans jamais accepter...

              En fait, au chiotte la tolérance... (et comme je suis un méchant je rajoute et l’auteure aussi)


            • bouffon(s) du roi bouffon(s) du roi 22 novembre 2019 12:39

              « Comment comprendre et accepter ce monde ? Comment ne pas voir ces engrenages qui se perpétuent inlassablement ? »


              Ah ben oui avec l’éducation nationale, et une école au service du système, on est bien barré, tiens ^^


              • rosemar rosemar 22 novembre 2019 12:48

                @bouffon(s) du roi

                C’est toute la société qui est au service du système : l’éducation nationale est régie par les politiques qui se sont acharnés à pondre des réformes néfastes...


              • bouffon(s) du roi bouffon(s) du roi 22 novembre 2019 12:59

                @rosemar

                "L’école obligatoire, la scolarité prolongée, la course aux diplômes, autant de faux progrès. Dévotion rituelles où la société de consommation se rend à elle-même son propre culte, où elle produit des élèves dociles, prêts à obéir aux institutions, à consommer des programmes tout faits préparés par des autorités supposées compétentes. A tout cela, il faut substituer une véritable éducation qui prépare à la vie dans la vie, qui donne le goût d’inventer et d’expérimenter. Il faut libérer la jeunesse de cette longue gestation scolaire qui la conforme au modèle officiel. Alors, les nations pauvres cesseront d’imiter cette coûteuse erreur.
                Plus de crédits démesurés aux institutions (scolaires ou autres). Que les moyens d’acquérir ou de transmettre un savoir soient mis en commun et librement accessibles à tous. Plus de maîtres à la fois gardiens de l’ordre établi, prédicateurs et thérapeutes. Mais des échanges entre « égaux », des éducateurs indépendants..."

                Une société sans école d’Ivan Illich

                Lisez-le ^^


              • Sozenz 22 novembre 2019 13:18

                ils ne le feront jamais , car ce serait donner la possibilité de faire la révolution humaine . et pas celle dans la rue à se casse la gueule les uns les autres

                il faut apprendre a eduquer ses enfants et être un autodidacte .
                Les femmes avaient un rôle majeur quand elle pouvait rester chez elles a eduquer leurs enfants . ( c est un immense honneur et cadeau)
                ce sont les femmes qui forment les êtres humains ; elles devraient savoir la chance et le pouvoir qu’ elle ont et qu’ elles ont perdu en laissant toute l education de leurs enfants entre les mains des nounous , des enseignants des formateurs et des Hommes de propagandes .. .


              • gaijin gaijin 23 novembre 2019 07:38

                @rosemar
                « C’est toute la société qui est au service du système »
                vous y êtes presque : la société est le système


              • QAmonBra QAmonBra 22 novembre 2019 13:15

                Merci @ rosemar pour le partage.

                En fait, chère et touchante auteure, nous savons que la vie, en général comme en particulier, n’est pas éternelle.

                Pour certains, dont je fait partie, c’est heureusement, pour d’autres, qui n’en ont jamais assez, c’est le contraire !

                De toutes façons, il est impossible qu’elle le soit pour notre espèce, dont la fin au train où elle se pourrit la vie, précèdera certainement celle de toute vie sur terre, quand notre bonne étoile aura elle même cessé d’exister.

                Nous sommes donc à terme faits comme des rats, . . Mais il y a rat(e)s et rat(e)s. . .


                • Yann Esteveny 22 novembre 2019 13:26

                  Message à avatar rosemar,

                  Je vous cite : "Le monde a toujours été terrible et violent, mais on pouvait croire, avec l’évolution du temps, les progrès du monde moderne, que les hommes allaient enfin comprendre l’inanité des guerres, des conflits de toutes sortes, la stupidité de ce désir de s’imposer en tout, partout."

                  Avec une telle croyance, je vous confirme que l’espoir est une escroquerie. Et lorsqu’il est placé dans un « on » collectif et impersonnel, je vous confirme qu’il n’essaye même pas d’être sérieux.

                  C’est d’autant plus dommage que vous semblez avoir bénéficiée d’une assez bonne éducation.

                  Respectueusement


                  • laertes laertes 22 novembre 2019 13:34

                    Quelques Maximes et citations : 1) tant que l’homme ne connaîtra pas la réalité de son fonctionnement psychique qui est celui d’un prédateur recherche en la domination pour sa propre satisfaction personnel et qu’il cachera ce fonctionnement derrière des discours logique et intellectuel le monde actuel ne changera pas. Henri Laborit 2) si la violence ne résout rien c’est que tu n’as pas frapper assez fort. Ou en serions nous aujourd’hui si les alliés n’avais pas bombardé en masse le Reich nazi et le Japon totalitaire ? Il n’y a rien à faire : où se soumettre ou se démettre et se résigner ou prendre le risque d’un combat à mort.


                    • La Voix De Ton Maître La Voix De Ton Maître 22 novembre 2019 13:34

                      Lisez moins la presse, déconnectez-vous un peu, vous verrez cela ira beaucoup mieux


                      • Philippulus Séraphin Lampion 22 novembre 2019 15:41

                        De la même façon qu’il n’est pas nécessaire d’être un homme grand pour être considéré comme un grand homme, il n’est pas nécessaire d’être un homme honnête pour être considéré un honnête homme.


                        • Philippulus Séraphin Lampion 22 novembre 2019 15:52

                          @Séraphin Lampion

                          « Le premier qui, ayant enclos un terrain, s’avisa de dire : Ceci est à moi, et trouva des gens assez simples pour le croire, fut le vrai fondateur de la société civile. Que de crimes, que de guerres, de meurtres, que de misères et d’horreurs n’eût point épargnés au genre humain celui qui, arrachant les pieux ou comblant le fossé, eût crié à ses semblables : Gardez-vous d’écouter cet imposteur ; vous êtes perdus, si vous oubliez que les fruits sont à tous, et que la terre n’est à personne."

                          Jean-Jacques Rousseau - Discours sur l’origine et les fondements de l’inégalité parmi les hommes


                        • spearit 22 novembre 2019 20:46

                          Seuls valent les choses que l’on apprends par soi même, singer, faire le mouton n’est utile que pour une apparence sociale à laquelle tiens beaucoup l’auteure, parce que derrière...

                          En fait non, le plus important est d’apprendre chaque jour et non ce que l’on apprend !!


                          • Armand Griffard de la Sourdière Armand Griffard de la Sourdière 22 novembre 2019 22:50

                            @rosemar oilles

                             Mais les hommes sont-ils capables d’être raisonnables ?

                             _ Fichtre là est bien la question !

                              « Quand je vois vivre entre eux les hommes ,comme ils font ;

                             Je ne trouve partout que lâches,flatterie,injustice, intérêt,fourberie, trahison . »

                             (le misanthrope ) acte 1

                             

                            J’attends d’ors et déjà le jour du jugement dernier pour en découdre avec Dieu lorsqu’il comparaîtra devant moi smiley


                            • lacerta Cirrhose (Droll de Crane) 22 novembre 2019 22:59

                              @Armand Griffard de la Sourdière

                              J’attends d’ors et déjà le jour du jugement dernier pour en découdre avec Dieu lorsqu’il comparaîtra devant moi 

                              >merveilleuse réplique , on dirait E.rostand


                            • lacerta Cirrhose (Droll de Crane) 22 novembre 2019 23:13

                              @Cirrhose (Droll de Crane)

                              enfin trouvé , c’ est josé arthur smiley

                              Dieu & Jugement

                              Acteur, Animateur, Artiste (1927 - 2015)


                            • JC_Lavau JC_Lavau 22 novembre 2019 23:27

                              @Armand Griffard de la Sourdière. Je crains qu’il se défile, le dieu en question.


                            • lacerta Cirrhose (Droll de Crane) 22 novembre 2019 23:32

                              @Armand Griffard de la Sourdière

                              y a de bonne chance , j’ imagine que tu n’ as jamais vu « preacher » 
                              dieux prend des vacance en attendant le jugement dernier .

                              https://www.youtube.com/watch?v=8y959WClQGU


                            • lacerta Cirrhose (Droll de Crane) 22 novembre 2019 23:33

                              @Cirrhose (Droll de Crane)
                              A JC mon vieux croco bien sur


                            • Armand Griffard de la Sourdière Armand Griffard de la Sourdière 23 novembre 2019 09:45

                              @Cirrhose (Droll de Crane)
                               perso j’avais entendu çà par Jean Roger Gouyé mais peut-être était-ce effectivement au Pop Club .


                            • Armand Griffard de la Sourdière Armand Griffard de la Sourdière 23 novembre 2019 09:55

                              @Cirrhose (Droll de Crane)
                               C’est rigolo , mais je suis pas trop science/fiction smiley

                              Ps. Par contre quand on regarde votre photo de profil , on se rend compte que   Dieu avait le sens de l’humour !  smiley


                            • Armelle Armelle 23 novembre 2019 10:45

                              « On m’a appris l’honnêteté, la droiture, le refus du mensonge, la nécessité de travailler pour vivre, on m’a appris à respecter autrui, à ne pas insulter, à ne pas mépriser l’autre, sans raison... »

                              Entièrement d’accord avec la nécessité de ces enseignements Rosemar, sauf pour le refus du mensonge !!!

                              C’est une idiotie d’enseigner le refus du mensonge tout court, donc sans discernement. 

                              Il peut être vertueux pour éviter la délation. Enfin, il est vrai qu’en France, celle-ci est un sport national, que dis-je, une culture si l’on fait un petit retour dans l’histoire...

                              Bonne journée


                              • Fergus Fergus 24 novembre 2019 09:40

                                Bonjour, Armelle

                                Vous avez parfaitement raison : il est des circonstance où le mensonge peut-être salvateur et la vérité destructrice.


                              • Fergus Fergus 24 novembre 2019 09:40

                                ... circonstances...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité