• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > On ne sauvera pas le Monde en mangeant des animaux !

On ne sauvera pas le Monde en mangeant des animaux !

Tout au contraire, on s'enfonce... La dernière période des fêtes de Noël et de fin d'année fut pathétique : c'est sans relâche que nous avons été sollicités pour les causes humanitaires et environnementales tout en nous exhortant comme jamais à consommer la cuisine la plus coûteuse possible pour la planète et la plus injurieuse qui soit pour le milliard de personnes qui ne mangent pas à leur faim.

JPEG Vertigineuse zoophagie de ceux qui mangent "sans faim"

 Sans compter les poissons, 60 milliards d'animaux (140 milliards selon d'autres sources) ont été tués durant 2013, soit 287 millions de tonnes de chair animale qui auront été dévorées tout au long de cette année, plus de 9000 kilos de viande à la seconde.

Si l'on divise ce chiffre faramineux de 287 millions de tonnes annuelles de viande par la surpopulation humaine de 7,2 milliards moins les 600 millions de personnes végéta*iennes, cela fait une moyenne de 120 grammes de consommation carnée quotidienne. Quand on sait que les pays en voie de développement en consomment moins de 50 grammes (avec une très forte disparité), faut-il faire un dessin pour dénoncer que c'est seulement une poignée de consommateurs occidentaux privilégiés mangeant "sans faim" qui s'octroient la part la plus honteuse de cette portion carnée ?

Si la bouchée quotidienne de viande des trois-quarts de l'humanité est quasiment dérisoire, chez nous le moindre steak haché perso est de 100 grammes et on est capable d'engloutir à deux personnes une côte de bœuf d'un kilo ! Un Français moyen dévore son propre poids de viande à l'année. Nous n'en rougissons pas, encore moins à l'heure de fêter la naissance d'un Christ qui prônait l'humilité ou de formuler des vœux fourbes de bons sentiments ! Et, à nos risques et périls cardiovasculaires, nous idolâtrons des ogres du nom de Périco Légasse ou Jean-Pierre Coffe.

La côte de boeuf {JPEG}

Vous qui respectez les animaux, vous êtes la chance de ce Monde, l'ultime perspective d'avenir

Une initiative simple consiste à nous rassembler en nous ressemblant dans un mouvement d'expression globale et citoyenne de tous ceux qui veulent dire aux autres que les animaux doivent être respectés, que les animaux ne doivent plus être mangés parce que nous ne sommes plus à l'âge préhistorique de la chasse et que nos vies modernes n'ont nullement besoin de cette surcharge nutritionnelle.

Et que bien au contraire, l'évolution de notre conscience doit nous mener sur les chemins de la compassion et de l'empathie à l'égard des animaux, nos compagnons sur cette Terre.

Multiplions-nous pour faire avancer les choses, rendons visible et audible la cause des sans-voix ! Mettons tout en œuvre pour faire reculer les abominables et injustifiées maltraitance et exploitation animales. Le futur, la planète et les pays défavorisés ne pourront qu'y gagner.

www.all-apologies.org

 

 


Moyenne des avis sur cet article :  3.16/5   (63 votes)




Réagissez à l'article

75 réactions à cet article    


  • claude-michel claude-michel 3 janvier 2014 13:42

    Chaque individu est censé avoir une conscience.. ?
    Le problème est que la plupart l’ignore.. !


    • Fergus Fergus 3 janvier 2014 14:15

      Bonjour, Claude-Michel.

      La conscience est une chose, la nature profonde de l’homme en est une autre, et les deux ne sont pas incompatibles, dès lors que les consommations sont mesurées. N’oublions pas que l’homme, s’il n’est pas carnassier, est omnivore, et non végétarien comme le montre clairement son histoire et... sa dentition.


    • Iceman75 Iceman75 3 janvier 2014 17:47

      justement, sa dentition montre qu’il est.... absolument loin d’un carnivore avec des canines ridicules plus aptes à déchirer la chair de fruits, baies. L’évolution de l’homme et son intelligence devrait justement l’amener à la conclusion qu’il peut moduler son régime alimentaire vers le végétarisme afin de préserver son environnement. Car justement il a la chance de pouvoir vivre sans problème de légumes divers.
      En plus il peut les transformer et les cuire, mixer les saveurs. Quelle chance !


    • foufouille foufouille 3 janvier 2014 18:02

      omnivore et carnivore, c’est différend. ce sont les enzymes digestives qui font la différence. certains ne produisent pas de lactase et ne peuvent digérer le lait


    • Jean Keim Jean Keim 4 janvier 2014 09:46

      La conscience est constituée de son contenu.


    • Bilou32 Bilou32 4 janvier 2014 10:41

      Iceman, la dentition humaine est loin d’être celle d’un herbivore. Il suffit de comparer la dentition du gorille (vrai végétarien) avec la notre. Le chimpanzé est déjà omnivore, il lui arrive même d’être cannibale dans certains clans...

      Ceci dit il est quand même évident que les occidentaux bouffent trop, et surtout trop de bidoche industrielle...


    • amipb amipb 3 janvier 2014 14:20

      Ceux qui moinssent un tel article font malheureusement partie de celles et ceux préférant scier la branche sur laquelle ils sont assis, pour un peu de confort, pour vouer les générations présentes et à venir aux gémonies.

      Heureusement, la prise de conscience s’étend, et entre les antibiotiques, les conditions d’élevage horribles, les mélanges de viandes douteuses, les mélanges de viandes d’animaux différents et les problèmes de santé liés à la viande croissants, difficile désormais de continuer à manger ce qui concentre désormais tous les excès de société. Et encore faudrait-il parler encore des poissons et autres crustacés...

      Pour finir, à ceux qui répondront qu’on « ne vit plus » en faisant ainsi, eh bien si : les recettes végétariennes sont autrement plus nombreuses que celles contenant de la viande, et le regain de santé obtenu permet de vivre pleinement, léger et résistant à la fois.


      • jean dupondal 3 janvier 2014 14:21

        On mange plus de viande.
        Que faire des milliards de vaches ? De moutons ? etc
        Plus de prairies.
        Que vont devenirs les passereaux qui en vivent ?
        Les rapaces qui s"en nourrissent ?
        Les charognards qui finissent le travail ?


        • jako jako 3 janvier 2014 15:09

          @Jean, il ne s’agit pas de faire disparaitre l’élevage des animaux en pleine nature (déja fort rare) mais les elevages/transports de la honte en batterie dans des conditions effroyables. Merci Mr Tarrier


        • foufouille foufouille 3 janvier 2014 15:26

          il s’agit d’éradiquer les non végétaryens humains ou pas


        • foufouille foufouille 3 janvier 2014 15:27

          l’enfant sur la photo est très malade, il devait être herbivore


          • Michel Tarrier Michel Tarrier 3 janvier 2014 15:50

            Quel humour !


          • foufouille foufouille 3 janvier 2014 15:56

            c’est la photo tipyque affiché par une ONG qui dort dans un cinq * et nous dit que le pays X crève depuis 30 ans. dans les reportages, les frères et soeurs (6 ou 7) sont tous bien portant avec des dents bien droite (absence de carences)


          • Arnaud69 Arnaud69 3 janvier 2014 15:54

            Les deux photos d’illustration me donnent mal à l’estomac.
            Bien que je sois d’accord avec l’esprit de l’article c’est un peu trop pour moi.


            • Grattounette 3 janvier 2014 16:38

              Ça moinsse dur, décidément, dès que l’on aborde le sacro-saint sujet de la sacro-sainte viande, sans que beaucoup semble réellement lire, réfléchir, comprendre, se renseigner... C’est fou comme le simple mot « végétarien » peut rendre agressifs comme si on s’attaquait à un sujet tabou, au summum du privilège d’une société « civilisée ». (et la honte pour certains commentaires des photos...« 

              Merci Michel pour tous ces articles qui en prennent »plein la gueule« , continuez, courage !
              Végétarienne depuis plus de 25 ans, sportive et dynamique avec une santé dont beaucoup serait jaloux, je suis tout-à-fait d’accord avec amlph, ça me fait bien rigoler quand je vois qu’on parle de » nature profonde de l’homme« ... Où la »bonne conscience" va se nicher !... (et en cette période c’est encore pire...)
              En + effectivement avec un regard planétaire, la situation est épouvantable et d’une inconscience inhumaine…


              • Jean Keim Jean Keim 4 janvier 2014 09:54

                Moinsser, plusser ne sont pas dans mon dictionnaire et sont des expressions très utilisées, quelles sont leurs définitions exactes ? Merci de m’éclairer.


              • foufouille foufouille 3 janvier 2014 17:21

                http://fr.wikipedia.org/wiki/Soudan#XXe.C2.A0si.C3.A8cle

                histoire du pays de la photo
                rien a voir avec la viande


                • foufouille foufouille 3 janvier 2014 17:59

                  la première photo. la 2° est pour les bobos et les « bof » ayant du fric a dépenser dans du vent


                • foufouille foufouille 3 janvier 2014 17:48
                  "Article détaillé : Économie du Soudan.

                  L’agriculture est la principale activité économique locale du pays, bien que 90% des ressources économiques proviennent du pétrole que contient ses sols et qui est exploité par d’autres nations (ce qui explique les tensions et/ou conflits dans ce pays).

                  La superficie des terres cultivables au Soudan est estimée à 840 000 kilomètres carrés. Seulement 18 % sont actuellement exploités. Seule une paix dans ce pays lui permettrait de devenir le grenier à blé de l’Afrique.

                  Les principaux produits agricoles sont le coton, le sésame, l’arachide, la gomme arabique dont le Soudan est le premier producteur mondial et le sucre (troisième pays producteur de sucre en Afrique).

                  Le cheptel, le deuxième du continent africain, est à la base d’un intense trafic clandestin avec les pays voisins.

                  L’exploitation pétrolière a commencé dans le Sud et modifie les conditions économiques du pays.

                  Le Nord possède les raffineries et contrôle la répartition des profits."

                  encore rien a voir avec la viande



                    • foufouille foufouille 3 janvier 2014 17:53

                      http://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89conomie_du_Soudan

                      "Agriculture et forêt : La grande variété climatique permet une large diversification des activités et des productions agricoles et pastorales. L’agriculture, qui connaît de sérieuses difficultés en cas de sécheresse, est la principale ressource du pays et fournit les principaux produits d’exportation, en particulier le coton, le sésame et la gomme arabique (le Soudan détient 80 % du marché mondial) ; mais la production de céréales reste insuffisante pour nourrir la population du pays qui doit en importer."

                      toujours rien a voir


                      • foufouille foufouille 3 janvier 2014 17:55

                        "

                        Le Soudan n’a qu’une production de 728 mégawatts d’électricité venant à peu près à parts égales de source thermique (pétrole surtout) et hydroélectrique. Le barrage plus important est celui de Roseires sur le Nil Bleu qui fournit 280 mégawatts. L’insuffisance de la production vient de ce qu’elle est variable selon les pluies. Les régions non couvertes dépendent de générateurs au diesel ; seulement 30 % de la population a accès à l’électricité. Il est prévu de faire passer ce chiffre à 90 %, au prix de trois milliards de dollars d’investissement dans les années à venir. Le plus grand des projets est le barrage de la 4e cataracte qui produira 1250 mégawatts. Un autre barrage est construit par la Chine à la seconde cataracte et produira 300 mégawatts."

                        seulement 30 % de la population a accès à l’électricité. et donc pas de frigo


                        • ralph 3 janvier 2014 18:00

                          carnivore : longueur de l’intestin - 3/5 fois la longueur de son corps (bouche - anus)
                           dentition : canines très longues ;
                           acide chloridrique dans l’estomac : 20 fois plus puissant que chez le frugivore ;
                          herbivore : longueur de l’intestin : 20/28 fois la longueur de son corps (bouche-anus)
                           canines réduites ;
                           2 estomacs ;
                          frugivore : longueur de l’intestin : 10/12 fois la longueur du corps (bouche-anus) ;
                           toutes les dents sont presque de la même hauteur ;
                           1 estomac + le duodenum, qui ferait office du 2° estomac des herbivores ;
                          omnivore : (ours) : canines comme les carnivores, incisives comme les herbivores ;
                          homme : longueur intestin : 3/5 fois la longueur du corps (bouche-anus) ;
                           1 estomac+duodenum ;
                           dentition : ressemble à celle des frugivores ;
                          Après il faut considérer les habitudes et les convenances : un boucher vous dira que l’homme est carnivore,
                          un primeur vous dira le contraire, il faudrait faire la difference entre ce qui nous « arrange » et la réalité.
                          Les lions, tigres etc n’ont pas souvent des cancers...l’homme si...(1 homme sur 2 en Amérique !!)
                          L’alimentation y serait pour quelque chose ?
                          Une recherche sur internet alimentation/cancer est surprenante !!


                          • foufouille foufouille 3 janvier 2014 18:07

                            ce sont les enzymes digestives qui font la différence. certains ne produisent pas de lactase et ne peuvent digérer le lait


                          • Claudius Claudius 3 janvier 2014 18:31

                            .. plus de 9000 kilos de viande à la seconde. dites-vous

                            Mais n’oubliez pas que la France a pris 70 000 tonnes de poids en plus en trois jours ..

                            Faut le faire ..

                            Sleep-walking to extinction . Vous n’y pouvez rien . Bonne année.


                            • hunter hunter 3 janvier 2014 18:50

                              Michel Tarrier, vous êtes un saint !

                              vous combattez ici de toutes vos forces, pour des causes plus que justes, mais régulièrement, vous affrontez ceux qui sont nombreux et qui appartiennent à l« excellentissime et courte structure, qu’a écrit Claudius : »

                              Sleep-walking to extinction"

                              C’est parfaitement résumé, c’est brillant, merci Claudius !

                              Michel, vous vous prenez régumièrement des volées de bois vert ici, vous vous faites insulter, provoquer par les barbares spécistes, qui ne respectent ni les autres formes de vie, ni les écosystèmes, et qui s’estiment héritiers de je ne sais quelle idéologie mortifère, qui leur donne tous les droits sur TOUTE cette planète !

                              Et régulièrement, je plussoie vos articles, car ils sont la vérité !

                              J’essaie d’équilibrer un peu, la haine des barbares !

                              Rien ne changera Michel, jusqu’au moment où l’espèce la plus mortifère disparaitra, et ne vous inquiétez pas, il n’y en a plus pour très longtemps !

                              Vous le savez, je le sis, d’autres ici aussi, mais les autres.....

                              Et je vous admire vraiment d’essayer d’expliquer, de convaincre.....réellement j’admire votre courage, moi il y a longtemps que j’ai renoncé de convaincre des barbares : les barbares ça ne comprend qu’une chose, la violence et c’est tout !

                              Très cordialement Michel, et merci pour vos papiers...quand même !

                              Adishatz

                              H/


                              • tf1Groupie 3 janvier 2014 19:46

                                @ Hunter,
                                Vous êtes fait pour vous entendre avec Tarrier : même intolérance, même manicheisme, même détestation de vos congénéres (quand ils ne pensent pas comme vous ?) que vous traitez de « barbares ».

                                En fait vous et Tarrier essayez de vous faire passer pour des « purs » : ceux qui respecteraient totalement la nature et les animaux.
                                mais si vous étiez des purs vous n’auriez ni PC ni Internet qui participent à la pollution ; et vous auriez un problème même pour manger des légumes car la production de ceux-ci polluera toujours plus ou moins.

                                Par ailleurs à afficher votre détestation des humains, vous montrez que vous n’aimez pas la nature, car l’homme fait partie de cette nature.

                                Pour cette incapacité à comprendre ses semblables il n’est pas surprenant que Tarrier soit désavoué.

                                Il faudra un jour qu’il apprenne le mot « modération » (de la viande ... avec modération) et qu’il sorte de son costume d’Atayollah.

                                Ce mec n’est pas mieux que les autres et il a même un côté Raelien assez horripilant.

                                Ah au fait : la photo de l’enfant qui crève de faim n’a rien à voir avec la viande, alors c’est carrément détestable comme procédé


                              • Michel Tarrier Michel Tarrier 3 janvier 2014 22:49

                                Je vous remercie pour votre soutien mais les invectives habituelles de la galerie des trolls n’ont pas le moindre intérêt. Il s’agit des mêmes pauvres types désoeuvrés que personne ne lis compte tenu du lamentable Q.I. affiché. Certes, ils polluent et donnent une piètre image du réseau. Personne ne sait pourquoi ils sont là et à quoi ils servent. Moi, j’écris ici un peu en hommage à l’un des fondateurs Joel de Rosnay. Nous avons des choses plus exaltantes à faire que de se soucier d’un quarteron de dégénérés.



                              • fred 3 janvier 2014 19:31

                                Personnellement, ça fait 3 mois que j’ai radicalement changé ma manière de m’alimenter suite à la vision attentive de cette vidéo : http://www.youtube.com/watch?v=dfVO0UJaAoA .


                                Les résultats sont formidables... 

                                Je ne pouvais pas concevoir un repas sans viande il y a plus de 3 mois. Maintenant, quand je vais au supermarché, je ne vis que de la cruauté pure dans les frigos et ça me débecte. Nous ne sommes pas faits pour manger de la viande. Nous sommes faits pour manger cru. Et c’est une joie et un délice !

                                Pour le reste, que les gens fassent comme ils veulent. Les mots d’Irène Grosjean sont simples, vont droit au but. Je suis outré de la manière dont on traite les animaux mais pas étonné. 

                                Bref, manger de la viande et manger cuit, c’est crever. Et dégénérer. Le reste est paradis. Trop simple ? Jusqu’à présent ça me paraît 100% vrai.




                                • foufouille foufouille 3 janvier 2014 19:50

                                  ce qui fait de toi un centre du monde demi-dieu crudivore végétaryen
                                   smiley


                                • ralph 3 janvier 2014 20:47

                                  Il y a tellement de vidéos très interéssantes que je me demande comment on peut encore supporter la télé !!

                                  Merci pour les liens.

                                  J’avais un ami qui était en parfaite santé...un jour... cancer du cerveau !!

                                  Cela à fait tilt, je voulais savoir...et, de vidéo en vidéo, j’ai compris pas mal de choses très simples mais
                                  tellement utiles !


                                • fred 3 janvier 2014 23:13

                                  Merci pour votre accueil à ces 2 vidéos qui m’ont profondément marqué smiley


                                • foufouille foufouille 3 janvier 2014 20:00

                                  "

                                  Le suc pancréatique est un liquide biologique sécrété par le pancréas exocrine dans la lumière digestive. C’est le suc le plus complet. Il est composé de deux constituants principaux :

                                  • des bicarbonates, sels dont la teneur élevée rend le suc alcalin, c’est-à-dire élève le pH.
                                  • des enzymes protéolytiques (trypsine, chimotrypsine, carboxypeptidases) : s’attaquent aux protéines
                                  • des enzymes glucolytiques (α-amylase découpe amidon des végétaux) : s’attaquent aux sucres
                                  • des enzymes lipolytiques (lipase) : s’attaquent aux graisses
                                  Lien externe[modifier | modifier le code]

                                  • foufouille foufouille 3 janvier 2014 20:02

                                    "

                                    Côlon (gros intestin)[modifier | modifier le code]
                                    • Stockage
                                    • Absorption de l’eau
                                    • Flore bactérienne (ou microbiote intestinal) :

                                    Le côlon possède une flore microbienne commensale abondante, c’est pourquoi un traitement antibiotique induit souvent une diarrhée aiguë, conséquence de la destruction d’une partie de la flore bactérienne du côlon. Cette flore protège l’hôte de l’agression de micro-organismes pathogènes, et joue un rôle physiologique majeur en dégradant les aliments pour lesquels l’homme ne possède pas l’équipement enzymatique nécessaire. Ainsi, les fibres alimentaires (cellulose des végétaux par exemple) sont dégradées par les enzymes bactériennes, et non pas par nos propres enzymes digestives. La relation flore-côlon repose sur un équilibre symbiotique."



                                    • foufouille foufouille 3 janvier 2014 20:07

                                      "

                                      La composition de l’alimentation de l’enfant et de l’adolescent influe fortement sur celle du microbiote. Ainsi, le microbiote fécal d’enfants africains ruraux ayant une alimentation plus riche en fibres et produits végétaux présente moins de Firmicutes et un taux plus élevé de Bacteroidetes (Prevotella et Xylanibacter surtout) alors que les enfants italiens ayant une alimentation plus sucrée et carnée ont un microbiote plus riche en Enterobacteriaceae (Shigella et Escherichia surtout [28]). Le microbiote semble dans les deux cas s’être adapté à l’alimentation de l’hôte.

                                      Dès la diversification alimentaire, les espèces appartenant aux phyla Bacteroidetes et Firmicutes surpassent en nombre les populations bactériennes de départ. Enfin chez les personnes âgées, l’écosystème intestinal permet plus d’aérobiose. De ce fait, on y trouve une proportion plus importante de protéobactéries, dont l’espèce Escherichia coli. En parallèle, la population de bifidobactéries décline et leur diversité s’affaiblit. Les changements de composition du microbiote peuvent être dus à une altération partielle du tractus intestinal et peuvent être à l’origine de la malnutrition des personnes âgées[29].

                                      Plus généralement, ce sont les pratiques culturelles, les styles de vie, les modes alimentaires à l’échelle locale voire mondiale qui entreraient en jeu dans l’interaction entre le microbiote et la santé[30]."


                                      • foufouille foufouille 3 janvier 2014 20:17

                                        "

                                        La lactase est une enzyme présente chez les mammifères et certaines bactéries. Sa fonction principale est de permettre la dissociation du lactose en glucose et galactose, ce qui autorise la digestion du lait.

                                        La lactase a pour nom scientifique complet lactase-phlorizine hydrolase et fait partie de la famille des β-galactosidases. Elle est constituée de 1927 acides aminés et son poids est de 218603 Da. Sa température optimum est de 37 °C et son pH optimum est de 6,5 (ces données peuvent varier selon les types de lactase).

                                        Chez l’humain, elle est produite uniquement par les entérocytes des microvillosités de la bordure en brosse de l’intestin grêle, ce qui est lié à son rôle digestif."


                                        • foufouille foufouille 3 janvier 2014 20:18

                                          "

                                          Pathologies[modifier | modifier le code]

                                          La lactase est codée par un seul locus situé sur le chromosome 2. Cette enzyme s’exprime exclusivement au niveau des entérocytes de l’intestin grêle des mammifères et plus faiblement au niveau du côlon au cours du développement fœtal. Les jeunes mammifères, et notamment l’enfant, peuvent digérer le lactose du lait, mais cette capacité disparait après le sevrage chez la majorité de la population mondiale qui voit la transcription de son ADN codant pour la lactase diminuer[1]. La sélection naturelle a cependant conservé cette capacité chez les peuples d’éleveurs qui ont domestiqué des mammifères et consommé du lait il y a 5 à 10 000 années, des mutations génétiques ayant eu lieu à cette période sur le promoteur régulant la gène codant pour la lactase et se s’étant propagées favorablement dans certaines régions où la consommation de lait s’est répandue[2].

                                          Ce déficit en lactase chez les adultes peut être associé à plusieurs pathologies :

                                          • La plus fréquente est l’hypolactasie, qui touche près de 75 % de la population mondiale. Elle est définie par un déficit partiel en lactase d’origine génétique causé par la répression de la synthèse de lactase. Par contre, à l’âge adulte, l’hypolactasie doit être considérée comme un phénomène normal puisque c’est plutôt la persistance d’une forte activité lactasique qui est anormale. En effet, cette dernière est causée par 2 mutations autosomiques dominantes sur le promoteur qui lèvent la répression normale de la synthèse. Chez certaines personnes, l’hypolactasie peut entraîner une intolérance au lactose tandis que chez d’autres, elle n’entraînera aucun effet indésirable.
                                          • L’alactasie congénitale est une pathologie définie par l’incapacité de l’organisme à synthétiser la lactase. Cette affection très rare est causée par un mécanisme autosomique récessif et elle entraînera une intolérance au lactose chez les individus qui en sont atteints.
                                          • D’autres affections peuvent entraîner un déficit temporaire en lactase qui causera également une intolérance au lactose. En effet, toutes pathologies causant des lésions de la muqueuse intestinale, qu’elles soient profondes ou superficielles, peuvent causer un arrêt de synthèse de lactase. Les maladies inflammatoires de l’intestin et les gastro-entérites graves (surtout celles causées par l’action d’un rotavirus qui s’attaque directement à la muqueuse) peuvent donc causer un déficit temporaire en lactase qui sera rétabli lorsque les lésions seront guéries."


                                          • vegspirit vegspirit 3 janvier 2014 20:37

                                            Excellent Michel comme dab, je conseille la lecture de la dernière revue de l’AVF, y’a des articles intéressants et qui mériteraient lecture pour certains !  smiley


                                            • foufouille foufouille 3 janvier 2014 20:52

                                              "

                                              CREON 25 000 U Gélule de granulés gastrorésistants Flacon de 60
                                              Mis à jour le 25 novembre 2013
                                              CREON

                                               : ses indications

                                              Traitement de l’insuffisance pancréatique exocrine de l’adulte et de l’enfant au cours :

                                              ·  de la mucoviscidose ;

                                              ·  de la pancréatite chronique documentée (notamment par l’existence de calcifications pancréatiques), en présence d’une stéatorrhée > 6 g/24 h ;

                                              ·  des résections pancréatiques céphaliques ou totales.

                                              Classe thérapeutique Gastro-Entéro-Hépatologie Principes actifs Pancréatine"

                                              Le pancréas de porc ou de veau fournit l’insuline (antidiabétique), la pancréatine (assimilation des graisses), ainsi que des enzymes de fermentation.

                                              La bile de bovin permet d’extraire des sels biliaires (digestion des graisses, aide au fonctionnement de la vésicule biliaire). La bile sert également de base à l’élaboration de médicaments comme les corticoïdes (états inflammatoires, allergies, insuffisances surrénaliennes et les norstéroïdes (contraceptifs).


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires